Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
penelopegarcia
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par penelopegarcia Mer 17 Fév 2021 - 19:14
@Gnu a écrit:Bonjour à tous,

Avez-vous déjà eu des regrets à être devenu prof ?
Je suis actuellement étudiant en première année d'INSPE, j'ai eu l'occasion de faire des stages en collège et lycée, et j'ai plus ou moins déchanté sur le métier de prof... (Pour info je suis en mathématiques).
J'ai fini par aller à mes stages avec la boule au ventre, je n'avais littéralement pas envie de sortir du lit pour aller dans les classes et être au milieu des élèves... Je ressens aujourd'hui des regrets vis à vis de mon orientation.

Est-ce que certains d'entre vous ont déjà ressenti ces regrets ?

Je m'en veux de ressentir tout cela alors que c'est un beau métier...

Si vous avez des doutes et des regrets en 1re année d'INSPE, il serait peut-être opportun de penser à une réorientation ;
La boule au ventre et l'envie de ne pas sortir du lit, c'est quand même fort, comme signes.
Courage à vous !
avatar
nounours22
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par nounours22 Mer 17 Fév 2021 - 19:26
Tiens quelle coincidence , moi aussi j'étais prof de maths , avec les même symptômes que toi , et j'y suis allé la boule au ventre pendant 25 ans. Et puis un jour ça a fait tilt dans ma tête , je suis parti sur rupture conventionnelle , pour faire quoi , et bien enseigner les maths pardi , des vraies de vraies, a qui , a des élèves qui acceptent de me payer pour en faire.
Résultat : plus de boule au ventre , la liberté totale , plus d'administration , plus de parents critiques ,de locaux vetustes , de bruit et d'élèves pas motivés
Conclusion : fait comme tu veux , mais n'attends pas 25 ans, ca ira pas en s'améliorant à mon humble avis
Petit pois
Petit pois
Niveau 9

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Petit pois Mer 17 Fév 2021 - 19:28
Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 810795018 et Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 3458517380 Je suis en CLD depuis ce midi ! Pleins de bons souvenirs et tellement de de mauvais, qui ont fini par occulter les premiers ... Des regrets, des remords ; mais je n'y retournerai plus. Ma décision est irrévocable
avatar
nounours22
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par nounours22 Mer 17 Fév 2021 - 19:41
Bienvenue au club des CLD ( j'en ai pris pour 3 ans , et ensuite basta tous ces problèmes)
Polgara
Polgara
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Polgara Mer 17 Fév 2021 - 19:59
Bonsoir @Gnu,

Pour ma part, je ne regrette pas d'être devenue professeure, non, j'adore mon métier, enseigner me plait beaucoup !
Mais je regrette d'avoir mis un pied dans l'Education Nationale...

Je suis à peine T2 et je songe déjà à partir !
Année de stage correcte mais sans plus, petite dépression l'année de néotitulaire car perte totale de sens dans ce que je faisais... Le statut de TZR n'a pas aidé : pas très présente dans les établissements, personne sur qui s'appuyer, etc...

J'étais plus heureuse quand je bossais en tant qu'assistante administrative en intérim tous les étés de mes années d'études ! Je me sentais très utile (pour le même salaire...)

Oui parce qu'en fait j'adore les papiers, les dossiers, les formulaires. Mais si je suis secrétaire ou assistante administrative. Pas si je suis professeure. Car c'est cela qui m'insupporte le plus dans le métier de prof dans l'Educ Nat actuellement : les dossiers, les papiers, les réunions, les machins, les trucs, les bidules.
Moi je voulais simplement enseigner le français (passion grammaire <3) ! Faire la police ? Ok, ça fait partie du job, c'est vrai.
Mais me transformer en prof-éduc spé-secrétaire-assistante sociale-psy (j'exagère, je sais), non merci. Moi c'est soit l'un, soit l'autre. Tout cette charge mentale me pèse énormément. On peut penser que j'ai une capacité à gérer plusieurs tâches simultanément assez limitée mais c'est ainsi.

Et bien sûr, bien sûr, les conditions de travail : classes surchargées, inclusion foireuse, heures sup imposées, programmes trop lourds, institution rigide...
Je pense que je suis une bonne prof. Je fais le job. J'enseigne (je fais garderie). Mais je pourrais faire mieux. Je pourrais faire tellement mieux si j'avais moins d'élèves, plus de temps, plus de moyens, etc.
Tu as sans doute beaucoup idéalisé le métier, comme moi. Et la réalité te blesse, comme elle m'a blessée.

La décision t'appartient. Mais je connais cette boule au ventre, au début on n'y fait pas attention, puis elle grossit et... (bon là ce n'est que mon expérience perso : craquage, arrêt, prise de recul et finalement baissage de bras au bout de la 2ème année d'enseignement. Désillusion totale.)

Pour avoir longuement réfléchi à toutes les portes de sortie possibles, garde une chose en tête : il est toujours plus facile de se réorienter quand on est jeune et qu'on n'est pas encore sorti du système universitaire. Il te sera toujours plus facile, là, maintenant, de trouver une équivalence pour n'importe quelle formation et de partir faire autre chose (en gardant le tarif des frais d'inscription de la formation initiale !)

J'ai eu une chouette opportunité de travail cette année, j'ai demandé un cumul d'activité que j'ai obtenu et il est très probable que je quitte le navire dans deux ou trois ans. Il est certain que je ne resterai pas.

Je me rends compte que mon paragraphe est très décousu et assez centré sur moi, mais j'espère avoir pu t'aider.

_________________
Spoiler:
Je fais partie de ceux qui appliquent les rectifications orthographiques de 1990 Wink
LadyOlenna
LadyOlenna
Habitué du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par LadyOlenna Mer 17 Fév 2021 - 22:12
Comme @stench, j'ai adoré ce métier les 10 premières années, un peu moins les 5 années suivantes. J'ai retrouvé un peu de souffle les 3 dernières années en passant au lycée. Mais après 20 ans d'enseignement, le sentiment d'avoir fait le tour de la question s'est imposé.
J'ai été tentée de quitter le navire mais avec une licence de lettres, pas de possibilité de suivre une formation sans revenus, que faire ? Je suis toujours étonnée des témoignages qui expliquent que c'est pas si compliqué que ça de se reconvertir. J'ai pensé reprendre une Biocoop (des amis l'ont fait) : il faut un apport financier personnel important, un an de formation à temps plein (comment vit-on pendant un an sans salaire ??), tout ça pour bosser 12h par jour pour gagner le Smic+10%... J'ai une autre amie qui bosse aux Galeries Lafayette : pression de malade, le chiffre, le chiffre, le chiffre, refourguer des cartes de fidélité, un planning qui change toutes les semaines, un petit chefaillon sur le dos toute la journée qui compte le temps qu'elle met pour aller aux toilettes. Ma sœur est assistante juridique dans un syndicat d'électricité : pression des élus, réunion en visio sur sa semaine de congés, horaires à rallonge... Bref, je m'arrête là : je crois que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, et que c’est la conception du travail même qui est problématique dans notre société de fous. J'ai donc finalement choisi de rester dans l'Educ Nat. C'est pas parfait certes, mais je me dis que c'est un moindre mal.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par trompettemarine Jeu 18 Fév 2021 - 8:03
Je l'ai déjà dit plusieurs fois. J'aime enseigner, mais les conditions de travail et les réformes successives budgétaires et pédagogoles m'ont rendu malheureuse. L'atmosphère est devenue délétère dans mon établissement que je cherche à fuir.
Si j'avais su, j'aurais passé d'autres concours.
Cela ne sert à rien de regretter mes choix. C'est trop tard. J'essaie de vivre au jour le jour en attendant la retraite dans 10 ou 15 ans.
avatar
User12958
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par User12958 Jeu 18 Fév 2021 - 8:52
Aucun regret d'être devenu prof il y a plus de 20 ans : j'adore ce boulot. Aucun regret d'être parti il y a deux ans à cause de la casse du métier (et par conséquent des élèves qui nous sont confiés) : on ne me laisse plus faire mon boulot. Cette année je suis AED, j'ai 5 ans pour réussir un concours (pritoritairement CPE, mais pourquoi pas un autre dans le domaine culturel).

(edit) : je pense que le noeud du problème, ce qui blesse et donne la boule au ventre, ce qui décourage, ce qui révolte, c'est : nous sommes enseignants, le système actuel nous empêche d'enseigner.
musa
musa
Fidèle du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par musa Jeu 18 Fév 2021 - 9:17
Prof depuis 25 ans et même ressenti qu'Hugues 666. J'ai l'impression que l'essentiel de mon boulot aujourd'hui consiste à éviter les bâtons dans les roues qui m' empêchent d'enseigner. Enseigner en général, et ma discipline (lettres classiques) en particulier. Après avoir essayé de prendre mon mal en patience, je me dis que je ne vais pas tenir jusqu'à la retraite. Je prends une année de dispo l'an prochain pour réfléchir à tout ça. Mutation? Reconversion? Recherche de conditions d'enseignement meilleures (privé)? J'essaie déjà de réfléchir mais c'est difficile quand on a la tête dans le guidon et qu'on est épuisé.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Balthazaard Jeu 18 Fév 2021 - 10:30
Bonjour
Ta question est mal posée à mon avis
Est-ce  que je regrette? Je n'en sais rien, financièrement sûrement, pour le reste j'avoue que mon cœur balance, je ne me suis jamais rendu malade pour mon métier, je n'ai jamais passé des vacances à "préparer des cours", je n'ai jamais stressé pour quelque délai que ce soit, je n'ai jamais laissé quiconque exercer la moindre pression sur moi, je n'ai jamais cédé à la moindre mode pédagogique, et j'ai plutôt été bien noté (hc avant le 11ème)...du  coup je trouve l'avoir bien vécu.

Pour ce que tu demandes...est-ce que je le referais dans la situation actuelle?  MILLE FOIS NON, ce métier se dégrade à une vitesse inimaginable, rien ne laisse présager une amélioration dans quelque domaine que ce soit.

Maintenant je pense qu'un prof œuvrait dans le domaine de la culture et que du coup sa perception du monde s'en trouvait élargie, j'apprécie quand je lis quelque chose, et pas seulement dans ma matière, de ne pas être "largué", d'avoir modestement "quelques idées" et de m'apercevoir, quand je cherche à les approfondir, que je n'étais pas totalement à la rue. Je suis intimement persuadé que ceci est lié à l'essence de notre métier, associé au temps libre (en tous cas pour moi) qu'il permet. Pour s'en persuader, il n'y a qu'à lire les interventions dans les différentes rubriques de ce forum. Je ne suis pas convaincu qu'un autre métier (dans le domaine sportif en ce qui me concerne si j'avais choisi) aurait amené cette richesse.
Je ne suis pas en train de dire qu'en dehors des profs il n'y a que de l'inculture, loin de là, mais je pense, que nous étions favorisés. Dans la situation actuelle de l'EN le mot culture devient un gros  mot, l'idéal est le prof qui en sait à peine plus que son programme, d'ailleurs pour la culture il y a internet!!
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 2

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Mitcindy Jeu 18 Fév 2021 - 10:45
Bonjour,
La boule au ventre au début, c'est normal quand on débute, je pense.
Il faut de l'expérience pour faire la discipline et ne pas se faire manger par moults interlocuteurs, pas toujours bienveillants.
Personnellement, le métier s'apparente aux montagnes russes.
Il peut être merveilleux quand élèves, hiérarchie et parents se comportent correctement. En revanche, c'est l'enfer quand ce n'est pas le cas.
Il faut être conscient qu'on ne deviendra jamais riche avec ce métier !!
Pour ce qui est de la reconnaissance, elle vient parfois des élèves (ça peut arriver) et des parents, encore plus rarement de la hiérarchie (ça arrive).
Mais dans d'autres métiers, cela peut-être encore pire à ce niveau là.
Personnellement, je ne regrette pas de faire ce métier très riche sur le plan humain, de l'expérimenter mais je ne suis pas certaine de vouloir le continuer toute ma vie.
Gnu
Gnu
Je viens de m'inscrire !

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Gnu Jeu 18 Fév 2021 - 18:37
Je vous remercie tous pour vos témoignages et avis !
J'ai tout lu attentivement, j'aimerais pouvoir vous répondre à tous individuellement pour creuser le sujet...
S'il y en a d'autres, n'hésitez pas !

Je vois que la tendance est quand même du côté "expérience mitigée", ça me fait un peu peur...
Mais cela semble surtout dû à toute l'organisation de l'éducation nationale si j'ai bien compris. Je vous avoue qu'à mon niveau, je ne peux pas encore avoir d'avis là-dessus, mais je n'ai pas envie d'avoir des boulets aux pieds pour enseigner...
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lilypims Jeu 18 Fév 2021 - 19:08
@trompettemarine a écrit:Je l'ai déjà dit plusieurs fois. J'aime enseigner, mais les conditions de travail et les réformes successives budgétaires et pédagogoles m'ont rendu malheureuse. L'atmosphère est devenue délétère dans mon établissement que je cherche à fuir.
Si j'avais su, j'aurais passé d'autres concours.
Cela ne sert à rien de regretter mes choix. C'est trop tard. J'essaie de vivre au jour le jour en attendant la retraite dans 10 ou 15 ans.
Tu as l'air de souffrir, trompettemarine. Tu ne serais pas tentée par un autre métier ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
DODO62
DODO62
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Regrets d'être devenus profs?

par DODO62 Jeu 18 Fév 2021 - 19:32
Il y a quelques années j'avais le même ressenti que celui de Trompettemarine. A plus de 50 ans, changer d'activité quand on n'a jamais rien fait d'autre que d'enseigner est très difficile. Sur les sites de reconversion, ceux qui réussissent à quitter l'EN pour un poste aussi bien payé, sans périodes sans salaires (et là il faut pouvoir compter sur les revenus du conjoint) sont souvent de "jeunes" enseignants ou d'ex-reconvertis du privé vers l'EN qui retournent dans leur branche d'origine. J'avais fait appel à une époque au service "mobi-snalc" : trop avancée dans la carrière pour ne pas y perdre beaucoup financièrement. J'ai changé de bahut et depuis tout roule, j'ai retrouvé l'"envie d'avoir envie".
Et surtout en ce moment, alors que je suis très confinée du fait de l'état de santé de mon mari, je vais tous les jours retrouver mes élèves (en demi-groupes !) avec grand plaisir et mes collègues. Même masqués nous essayons de garder nos moments de "convivialité" (dans le respect des gestes barrières etc).
De plus, des événements de la vie perso peuvent radicalement changé la perception du travail. Alors que j'envisageais une reconversion ("moment mobi-snalc"), mon mari est tombé gravement malade. Du coup, j'ai pris un de ces reculs! Etant donné mon grand âge et mon échelon, plus d'inspection! Libération totale: je fais les programmes comme je l'entends = en utilisant les méthodes qui marchent avec mes élèves et pas les dernières lubies des hautes sphères et en me faisant plaisir (je passe plus de temps sur les thèmes que je préfère)!
Mon ressentiment principal est d'avoir choisi ce métier sous certaines conditions statutaires, qui ont disparu au fil du temps (37 ans et demi de carrière, CPA possible) + maintenant réforme des retraites.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par trompettemarine Jeu 18 Fév 2021 - 19:36
@Lilypims : Trop vieille. Et enseigner reste ce que je sais faire le mieux.
Pour le moment, j'essaie de muter, au moins pour quitter le lycée.
Mais le moral est meilleur qu'il ne l'a été autrefois.
Je me désengage affectivement de ce travail où j'ai trop investi.

@DODO62 : Effectivement, le salaire de mon ménage repose surtout sur moi, mon mari étant entré très  tard dans la carrière.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lilypims Jeu 18 Fév 2021 - 19:41
Je comprends. J'espère que tu auras une mutation rapidement et je te souhaite d'aller de mieux en mieux. L'exemple de Dodo est plutôt encourageant. J'essaie, moi aussi, de prendre du recul pour ne pas y laisser ma santé. fleurs

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par trompettemarine Jeu 18 Fév 2021 - 19:46
Merci Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 1482308650
Les néos me font souvent du bien.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lefteris Jeu 18 Fév 2021 - 19:49
@Gnu a écrit:Bonjour à tous,

Avez-vous déjà eu des regrets à être devenu prof ?
Je suis actuellement étudiant en première année d'INSPE, j'ai eu l'occasion de faire des stages en collège et lycée, et j'ai plus ou moins déchanté sur le métier de prof... (Pour info je suis en mathématiques).
J'ai fini par aller à mes stages avec la boule au ventre, je n'avais littéralement pas envie de sortir du lit pour aller dans les classes et être au milieu des élèves... Je ressens aujourd'hui des regrets vis à vis de mon orientation.

Est-ce que certains d'entre vous ont déjà ressenti ces regrets ?

Je m'en veux de ressentir tout cela alors que c'est un beau métier...
Difficile de te répondre, chacun ayant ses raisons de regretter ou non d'être enseignant. Pour moi, c'est une reconversion, et  le regret a été croissant,en raison  des conditions de travail qu se dégradent, des réformes scélérates (les deux choses sont liées), notamment celle qui a  détruit ma discipline, et tout ça pour un statut dégradé, parce que oui, même dans la fonction publique, il y a largement mieux ailleurs. J'ai évidemment cherché à partir, mais l'âge venant j'ai grillé mes dernières cartouches il y a quelques années. Ceci dit, je ne vais pas au boulot la boule au ventre, j'ai passé l'âge, mais plutôt avec une ancre  chaque pied, c'est une corvée alimentaire (mais comme la plupart des français, nous avons peut-être tendance à en attendre trop  du boulot). Mais j'ai au moins une qualité de vie hors du travail, notamment par la proximité de mon domicile (très important : rentrer dans les trous, ne jamais manger à la cantine et subir le bruit, l'ambiance...).
Pour être le plus objectif possible, hors des situations individuelles,  plus tu vas avancer, plus il te faudra oublier ta discipline, plus il te faudra osciller entre "animateur" et surveillant. La réforme des concours et des statuts te l'indique clairement.  Je crois aussi que le comportement de élèves va se dégradant (bavardages, insolences, paresse encouragée par le système -passage en force de classe en classe, "compétences" mensongères...) , et qu'il ne faut pas attendre grand-chose de la qualité de travail dans les classes, surtout que tu seras sans doute affecté au début...ans un établissement pas vraiment de premier choix.


Dernière édition par Lefteris le Jeu 18 Fév 2021 - 20:17, édité 1 fois (Raison : coquilles nombreuses)

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par trompettemarine Jeu 18 Fév 2021 - 19:57
Le fait de se rapprocher de chez moi me ferait du bien. Mais trouver un poste de LC est une gageure. Près de trois heures de trajet les jours où j'ai cours depuis vingt ans, ça use aussi et la crainte d'un mauvais emploi du temps est chaque année croissante.
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Elaïna Jeu 18 Fév 2021 - 20:01
@Gnu a écrit:Je vois que la tendance est quand même du côté "expérience mitigée", ça me fait un peu peur...
Mais cela semble surtout dû à toute l'organisation de l'éducation nationale si j'ai bien compris. Je vous avoue qu'à mon niveau, je ne peux pas encore avoir d'avis là-dessus, mais je n'ai pas envie d'avoir des boulets aux pieds pour enseigner...

En même temps, il faut aussi être bien conscient que l'épanouissement par le travail, c'est pas donné à tout le monde, et il y a fort à parier que ça ne soit qu'un vaste mensonge pour faire croire aux gens qu'ils doivent passer 45h par semaine à bosser.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lefteris Jeu 18 Fév 2021 - 20:16
@trompettemarine a écrit:Le fait de se rapprocher de chez moi me ferait du bien. Mais trouver un poste de LC est une gageure. Près de trois heures de trajet les jours où j'ai cours depuis vingt ans, ça use aussi et la crainte d'un mauvais emploi du temps est chaque année croissante.
Ca permet de relativiser :j'ai tiré un trait sur l'intérêt du métier, je sais pertinemment que ce sera de pire en pire, que les débris du latin vont disparaître à leur tour à la prochaine DHG, que les derniers dédoublements vont disparaître pour nous surcharger de classes, et que je ne peux plus espérer une porte de sortie. Je préfèrerais qu'il en soit autrement , mais puisqu'on en est là, je change mon fusil d'épaule , pas la peine de porter un deuil infini d'une situation désespérée, qui ne se normalisera jamais. Je me tourne vers autre chose dans la vie, je fais mes 15 à 17 heures selon les nécessités, je lève le pied. Après les crachats et insultes de la réforme du collège, prélude au massacre du lycée, acte II, j'ai décidé d'arrêter net toute activité extra-pro : PP, projets, sorties etc. Je rentre plus chez moi (5mn à vélo) , et ça change tout. Cette année où j'ai un emploi du temps immonde, étalé sur 34 heures, plein de trous, je rentre même pour un trou d'une heure, puisque nous sommes chassés de nos salles de cours, pour éviter la SDP , le masque, les bruits, etc. Ca paraît peu, mais ça aide bien à supporter cette dystopie.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Albert Jarl Jeu 18 Fév 2021 - 20:41
Sous réserve que la situation ne s'aggrave du point de vue des réformes, je n'ai aucun regret. Je pourrais énumérer les points positifs et négatifs mais cela serait fastidieux et surtout subjectif. Ce que j'aime par dessus tout dans ce métier, c'est ma liberté. J'ai vraiment le sentiment d'être mon propre patron, du moins rien ne m'empêche de faire comme si. Considérant que je viens d'un milieu social défavorisé et que j'accepte mal l'autorité, je suis convaincu que ma situation aurait pu être bien pire ailleurs. Si j'avais dû supporter les managers, les N+, les team building, les learning et autres fadaises, je pense qu'à l'heure actuelle je me serais déjà fait lourder, ou j'aurais démissionné pour me reconvertir dans les braquages de banque ou autre commerces illicites Razz

_________________
Si vis pacem, para bellum
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Lefteris Jeu 18 Fév 2021 - 21:00
@Albert Jarl a écrit:Sous réserve que la situation ne s'aggrave du point de vue des réformes, je n'ai aucun regret. Je pourrais énumérer les points positifs et négatifs mais cela serait fastidieux et surtout subjectif. Ce que j'aime par dessus tout dans ce métier, c'est ma liberté. J'ai vraiment le sentiment d'être mon propre patron, du moins rien ne m'empêche de faire comme si. Considérant que je viens d'un milieu social défavorisé et que j'accepte mal l'autorité, je suis convaincu que ma situation aurait pu être bien pire ailleurs. Si j'avais dû supporter les managers, les N+, les team building, les learning et autres fadaises, je pense qu'à l'heure actuelle je me serais déjà fait lourder, ou j'aurais démissionné pour me reconvertir dans les braquages de banque ou autre commerces illicites Razz
Je serais assez d'accord avec toi -et c'est un des motifs pour lesquels j'ai pris l'EN, outre que ça collait immédiatement à ma formation- si malheureusement tout ce que tu énumères n'arrivait pas à grand pas dans l'EN, métier effectivement préservé naguère.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Solga
Solga
Niveau 5

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Solga Jeu 18 Fév 2021 - 21:15
@Elaïna a écrit:
@Gnu a écrit:Je vois que la tendance est quand même du côté "expérience mitigée", ça me fait un peu peur...
Mais cela semble surtout dû à toute l'organisation de l'éducation nationale si j'ai bien compris. Je vous avoue qu'à mon niveau, je ne peux pas encore avoir d'avis là-dessus, mais je n'ai pas envie d'avoir des boulets aux pieds pour enseigner...

En même temps, il faut aussi être bien conscient que l'épanouissement par le travail, c'est pas donné à tout le monde, et il y a fort à parier que ça ne soit qu'un vaste mensonge pour faire croire aux gens qu'ils doivent passer 45h par semaine à bosser.
+1.
+1 également avec ton premier message de ce fil où je me retrouve. Au final, quand "ça ne va pas si mal" ou que "ça se passe plutôt bien", c'est peut-être davantage un souci de point de vue que de travail en lui-même.
Nous attendons peut-être trop de ce dernier, et ce n'est sans doute, dans beaucoup de cas, qu'une chimère.
Albert Jarl
Albert Jarl
Habitué du forum

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par Albert Jarl Jeu 18 Fév 2021 - 21:32
@Lefteris a écrit:
@Albert Jarl a écrit:Sous réserve que la situation ne s'aggrave du point de vue des réformes, je n'ai aucun regret. Je pourrais énumérer les points positifs et négatifs mais cela serait fastidieux et surtout subjectif. Ce que j'aime par dessus tout dans ce métier, c'est ma liberté. J'ai vraiment le sentiment d'être mon propre patron, du moins rien ne m'empêche de faire comme si. Considérant que je viens d'un milieu social défavorisé et que j'accepte mal l'autorité, je suis convaincu que ma situation aurait pu être bien pire ailleurs. Si j'avais dû supporter les managers, les N+, les team building, les learning et autres fadaises, je pense qu'à l'heure actuelle je me serais déjà fait lourder, ou j'aurais démissionné pour me reconvertir dans les braquages de banque ou autre commerces illicites Razz
Je serais assez d'accord avec toi -et c'est un des motifs pour lesquels j'ai pris l'EN, outre que ça collait immédiatement à ma formation- si malheureusement tout  ce que tu énumères n'arrivait pas à grand pas dans l'EN, métier effectivement préservé naguère.

Cette forme d'inertie qui aujourd'hui encore nous préserve vient selon moi de la spécificité de la salle de classe. En dernière instance, aucun prétendu manager n'est suffisamment téméraire pour nous y suivre au delà d'une visite toutes les x années. Ils prendront des mesures, tenteront de faire appliquer des décisions absurdes, mais ils ne mettront jamais les pieds dans l'antre du diable pour vérifier ce qui s'y passe. Tous les jours que dieu fait (sauf les vacances), le prof passe la tête et le corps entier là où personne n'oserait mettre le petit doigt. Les 50 m2 c'est à nous, c'est notre royaume et, comme on le sait, rex imperator in regno suo.

_________________
Si vis pacem, para bellum
zigmag17
zigmag17
Esprit éclairé

Regrets d'être devenu prof ? - Page 2 Empty Re: Regrets d'être devenu prof ?

par zigmag17 Jeu 18 Fév 2021 - 21:38
@Albert Jarl a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Albert Jarl a écrit:Sous réserve que la situation ne s'aggrave du point de vue des réformes, je n'ai aucun regret. Je pourrais énumérer les points positifs et négatifs mais cela serait fastidieux et surtout subjectif. Ce que j'aime par dessus tout dans ce métier, c'est ma liberté. J'ai vraiment le sentiment d'être mon propre patron, du moins rien ne m'empêche de faire comme si. Considérant que je viens d'un milieu social défavorisé et que j'accepte mal l'autorité, je suis convaincu que ma situation aurait pu être bien pire ailleurs. Si j'avais dû supporter les managers, les N+, les team building, les learning et autres fadaises, je pense qu'à l'heure actuelle je me serais déjà fait lourder, ou j'aurais démissionné pour me reconvertir dans les braquages de banque ou autre commerces illicites Razz
Je serais assez d'accord avec toi -et c'est un des motifs pour lesquels j'ai pris l'EN, outre que ça collait immédiatement à ma formation- si malheureusement tout  ce que tu énumères n'arrivait pas à grand pas dans l'EN, métier effectivement préservé naguère.

Cette forme d'inertie qui aujourd'hui encore nous préserve vient selon moi de la spécificité de la salle de classe. En dernière instance, aucun prétendu manager n'est suffisamment téméraire pour nous y suivre au delà d'une visite toutes les x années. Ils prendront des mesures, tenteront de faire appliquer des décisions absurdes, mais ils ne mettront jamais les pieds dans l'antre du diable pour vérifier ce qui s'y passe. Tous les jours que dieu fait (sauf les vacances), le prof passe la tête et le corps entier là où personne n'oserait mettre le petit doigt. Les 50 m2 c'est à nous, c'est notre royaume et, comme on le sait, rex imperator in regno suo.

Imperator imperator, c'est vite dit!!! abi (je parle pour moi: c'est plutôt "dolor" dans certains 50m2 bien pourvus d'apprenants rétifs! Razz )
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum