Le Deal du moment : -33%
PC portable DELL GAMING G3 15-3500
Voir le deal
599.99 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
sensifer
sensifer
Niveau 1

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par sensifer Jeu 11 Mar 2021 - 8:09
Ma question peut sembler un peu fausse, mais je suis très embêté : j’ai eu le CAPES cette année avec des résultats assez corrects, mais je suis constamment en train de me remettre en question, car sans oral j’ai l’impression de ne pas “mériter” ma place. Ainsi, j’ai été très content d’écouter le discours de l’INSPE qui nous demandait de ne surtout pas “trop” en demander aux élèves. Je pensais sincèrement qu’il était “bienveillant” de ne pas exiger d’une copie de seconde qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe, que l’introduction d’un commentaire soit un résumé complet du livre (qui tienne les 3/4 du devoir), ou qu’un élève ne relève aucune citation… J’acceptais les choses. Ma tutrice semblait satisfaite, l’INSPE aussi, je me disais que j’allais réussir à passer entre les mailles du filet et que finalement le métier de prof ne va pas trop me déprimer.
Mais hier soir, en échangeant avec un collègue, j’ai réalisé que mes meilleures copies ne valaient pas celles auxquelles il mettait 12 et je m’interroge vraiment sur ce concept de “bienveillance”. Je me demande même s’il n’est pas confortable, en tant que stagiaire, d’être bienveillant : au fond, à quoi bon préparer des progressions avec des objectifs clairs et des exigences sur le long terme si, à la fin, les élèves sont surnotés?
Bref, ma question est un peu double : comment être plus exigeant avec ses élèves pour la fin de l’année – et comment être plus exigeant avec soi-même lorsque finalement, l’institution nous demande d’abandonner nos ambitions?

Note : je n’ai pas fait de khâgne, cela joue peut-être aussi dans ma vision des choses.
gregforever
gregforever
Expert

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par gregforever Jeu 11 Mar 2021 - 8:34
@sensifer a écrit:Ma question peut sembler un peu fausse, mais je suis très embêté : j’ai eu le CAPES cette année avec des résultats assez corrects, mais je suis constamment en train de me remettre en question, car sans oral j’ai l’impression de ne pas “mériter” ma place. Ainsi, j’ai été très content d’écouter le discours de l’INSPE qui nous demandait de ne surtout pas “trop” en demander aux élèves. Je pensais sincèrement qu’il était “bienveillant” de ne pas exiger d’une copie de seconde qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe, que l’introduction d’un commentaire soit un résumé complet du livre (qui tienne les 3/4 du devoir), ou qu’un élève ne relève aucune citation… J’acceptais les choses. Ma tutrice semblait satisfaite, l’INSPE aussi, je me disais que j’allais réussir à passer entre les mailles du filet et que finalement le métier de prof ne va pas trop me déprimer.
Mais hier soir, en échangeant avec un collègue, j’ai réalisé que mes meilleures copies ne valaient pas celles auxquelles il mettait 12 et je m’interroge vraiment sur ce concept de “bienveillance”. Je me demande même s’il n’est pas confortable, en tant que stagiaire, d’être bienveillant : au fond, à quoi bon préparer des progressions avec des objectifs clairs et des exigences sur le long terme si, à la fin, les élèves sont surnotés?
Bref, ma question est un peu double : comment être plus exigeant avec ses élèves pour la fin de l’année – et comment être plus exigeant avec soi-même lorsque finalement, l’institution nous demande d’abandonner nos ambitions?

Note : je n’ai pas fait de khâgne, cela joue peut-être aussi dans ma vision des choses.

Non pour ce que j'ai mis en gras car ce n'est pas être bienveillant ni les aider que de ne pas leur donner de la rigueur dans la méthode pour laquelle ils seront évalués au bac : en commentaire l'insertion des citations est indispensable, primordiale; ils doivent faire une intro "conforme" et un minimum d'exigence sur l'orthographe (et la rédaction en général) s'impose. Il n'est pas trop tard pour leur dire: jusqu'ici (début d'année) et compte-tenu des conditions (plan anti-covid= j'ai été souple, maintenant il ne reste qu'un trimestre avant le passage en première on va être plus rigoureux et exiger que cela soit fait dans les règles.
Bon courage
zeprof
zeprof
Sage

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par zeprof Jeu 11 Mar 2021 - 8:40
@sensifer a écrit:Ma question peut sembler un peu fausse, mais je suis très embêté : j’ai eu le CAPES cette année avec des résultats assez corrects, mais je suis constamment en train de me remettre en question, car sans oral j’ai l’impression de ne pas “mériter” ma place. Ainsi, j’ai été très content d’écouter le discours de l’INSPE qui nous demandait de ne surtout pas “trop” en demander aux élèves. Je pensais sincèrement qu’il était “bienveillant” de ne pas exiger d’une copie de seconde qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe, que l’introduction d’un commentaire soit un résumé complet du livre (qui tienne les 3/4 du devoir), ou qu’un élève ne relève aucune citation… J’acceptais les choses. Ma tutrice semblait satisfaite, l’INSPE aussi, je me disais que j’allais réussir à passer entre les mailles du filet et que finalement le métier de prof ne va pas trop me déprimer.
Mais hier soir, en échangeant avec un collègue, j’ai réalisé que mes meilleures copies ne valaient pas celles auxquelles il mettait 12 et je m’interroge vraiment sur ce concept de “bienveillance”. Je me demande même s’il n’est pas confortable, en tant que stagiaire, d’être bienveillant : au fond, à quoi bon préparer des progressions avec des objectifs clairs et des exigences sur le long terme si, à la fin, les élèves sont surnotés?
Bref, ma question est un peu double : comment être plus exigeant avec ses élèves pour la fin de l’année – et comment être plus exigeant avec soi-même lorsque finalement, l’institution nous demande d’abandonner nos ambitions?

Note : je n’ai pas fait de khâgne, cela joue peut-être aussi dans ma vision des choses.

Bonjour

J'avoue que je ne comprends pas trop ton questionnement notamment ce que j'ai mis en gras dans la citation.
Si tu enseignes en lycée (et même en collège) mais là il y l'enjeu du bac français en plus et probablement des poursuites d'études dans le supérieur, tu ne peux pas accepter sans sourciller ce que tu indiques.

Bienveillance ne signifie pas laxisme.

Il faut mener tes élèves vers une acquisition des méthodes d'études des textes, de réflexion et d'argumentation.
Les fautes d'orthographe : pareil, il faut les amener à se corriger.
Ne JAMAIS accepter le plagiat.

Je comprends qu'il soit difficile de faire le tri dans les injonctions parfois contradictoires, mais par respect pour toi-même et pour tes élèves, il te faut être exigeant avec eux.
Le syndrome de l'imposteur est courant, mais dis-toi que tu as réussi un concours exigeant et que tu as toutes les compétences pour faire travailler tes élèves : à toi maintenant de mettre en place des stratégies qui TE conviennent pour les faire progresser. l'année n'est pas finie, ils sont en seconde si j'ai bien compris, tu peux encore renverser la vapeur et rétablir l'équilibre.

Bon courage

edit : grillée par gregforever abi

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
Une passante
Une passante
Expert

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par Une passante Jeu 11 Mar 2021 - 8:50
A ce qui a déjà été dit, j'ajoute qu'il est utile de garder un regard critique sur ce qui est enseigné à l'INSPE, même si tout n'est peut-être pas à jeter.
Il y est souvent (d'après ce que je lis sur le forum) question d'être méfiant envers les "anciens" professeurs, ceux en poste dans les établissements, mais au contraire, il est utile de s'inspirer de leurs expériences pour trouver SA façon d'enseigner.
Ensuite, je pense que cela dépend de la vision de l'enseignement que l'on a : s'agit-il d'occuper les élèves, de les entretenir dans la fausse croyance que le ludique est le plus important et que le monde s'adaptera à eux ou de croire que notre mission est de les élever, leur permettre de progresser et de s'épanouir par la suite dans un métier qu'ils auront choisi et non pas subi faute d'avoir acquis les compétences nécessaires pour être au niveau ?
Ma formulation permet de façon évidente de voir de quel côté je penche, tout en sachant que c'est aussi un peu caricatural Wink
La bienveillance recommandée pour les élèves (mais pas pour les enseignants, ce qu'on découvre peu à peu à travers la maltraitance institutionnelle) part d'un bon sentiment, mais c'est le travail qui fait progresser, il faut trouver comment doser.
Hannibal
Hannibal
Habitué du forum

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par Hannibal Jeu 11 Mar 2021 - 9:21
L'exigence est une bienveillance, il faut rester critique face aux discours qui cherchent à opposer l'une à l'autre.
Et puis avec les lycéens, il reste rare d'obtenir si l'on ne prend pas la peine de demander.
Au lieu de demander une introduction vague, demander une introduction méthodique et soignée est par exemple très envisageable. Exiger un développement structuré aussi.
Même pour l'orthographe, on peut fixer quelques limites et prévenir que seront pénalisées les copies qui la négligent trop systématiquement : cela en amènera toujours quelques-uns (pas tous...) à y faire un peu plus attention.
Bref, on peut faire accepter pas mal d'exigences, à condition de les expliciter à l'avance et de veiller à ce qu'elles nécessitent un effort de la part de chacun, sans pour autant paraître inaccessibles, ce qui les rendrait décourageantes.

Avec les élèves, tu peux dresser une sorte de typologie des défauts et maladresses que tu as trouvés dans les devoirs (introduction trop longue, absence de citation etc.) en hiérarchisant les erreurs du plus grave au moins grave. En seconde, il s'agit déjà de faire comprendre à quel moment le travail effectué peut s'intituler "commentaire" parce qu'il se rapproche suffisamment, même avec certaines maladresses, de ce qui est attendu dans la forme et dans le fond - et quelles erreurs sont disqualifiantes au point qu'on ne puisse pas encore appeler commentaire le travail proposé.

En y repensant je crois que je distingue en général :
- les erreurs de langue, qui vont du charabia incompréhensible (disqualifiant) aux négligences orthographiques (pénibles, éventuellement pénalisantes, mais non disqualifiantes), jusqu'aux travaux propres, où les erreurs sont raisonnablement peu fréquentes.
- les erreurs de structure : problèmes d'équilibre du devoir (intro ou parties trop longues...), les défauts de structuration (absence de sous-parties), les redites ; l'absence de citations me paraît s'y ranger aussi.
- les erreurs de contenu : paraphrase et manque d'analyse (sur tout ou partie du devoir), contresens (ponctuel ou complet...), mauvais usage (ponctuel ou répété) de notions d'analyse etc.

Quant à ta légitimité, ma foi... compare-toi aux élèves, qui partent souvent de loin: tu pourras constater que tu as beaucoup de choses à leur apprendre dans ta discipline. Et cultive-la, continue de lire, de chercher la connaissance - même si tu as déjà largement le bagage nécessaire pour enseigner à des lycéens, la curiosité intellectuelle est stimulante, et c'est elle qu'il s'agit au fond de transmettre.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par Iphigénie Jeu 11 Mar 2021 - 9:59
Je suis assez d’accord avec tout ce que dit Hannibal et ceux qui ont précédé . J’ajouterai qu’il faut pour se sentir bien dans ce métier continuer de s’enrichir soi même de connaissances diverses qui donnent de l’aisance et puis aussi se fier à son instinct quelquefois, loin des recommandations des uns ou des autres ou des préconisations théoriques : savoir quel élève a besoin d’un recadrage radical, quel d’un encouragement bienveillant, quel d’un petit coup de pied au col, mentalement bien sûr.
Inutile d’accabler de dyslexique vrai, mais exiger du fainéant. Ne pas tolérer les négligences mais ne pas non plus attendre d’un seconde un devoir de capes. Et beaucoup guider en amont avant d’exiger en aval.
Tout ça vient avec l’expérience, pas tant avec les conseils d’autrui: bon courage et confiance en soi sont les mamelles du métier Wink
sensifer
sensifer
Niveau 1

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par sensifer Jeu 11 Mar 2021 - 10:56
Je vous remercie pour vos réponses.
Avez-vous trouvé des activités pour que les élèves soient plus exigeants, notamment lors des semaines où ils sont en cours à distance? Je pense que cela joue aussi dans ma vision des choses, entendu qu'ils doivent reprendre constamment un nouveau rythme et ne sont jamais dans un moule de travail.
gregforever
gregforever
Expert

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par gregforever Jeu 11 Mar 2021 - 11:05
A distance je fais simple et pas long parce que sinon personne ne fait rien: exercices à trous par exemple (pour les citations ça marche) ou tableau à remplir.
Contenu sponsorisé

Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ? Empty Re: Comment devenir plus exigeant lorsque l'on débute dans le métier ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum