Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 17 Mar 2021 - 17:55
@LadKlima a écrit:
@Proton a écrit:L'Express semble bien informé. Finalement Macron a perdu son pari Winamax et son agreg d'immunologie ?

Une montagne de problèmes attend l'exécutif. Si la fermeture des écoles est écartée pour le moment, de même que la seule fermeture des cantines - le gouvernement n'abordera pas la question lors de ses concertations avec les élus - le passage à l'heure d'été (à compter du 28 mars) rendra plus complexe le respect du couvre-feu. Autre difficulté : l'organisation des élections régionales, pour lesquelles le parlement doit étudier une clause de revoyure le 1er avril, au moment où la crise sanitaire sera très forte.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/et-macron-finit-par-reconfiner-l-ile-de-france-le-week-end-avis-de-tempete-sur-le-president_2146998.html

Aucune fermeture ou changement à prévoir donc. Peut-être même que les lycéens de retour à 100% le resteront pour la préparation du grand oral Very Happy

Mais ils ont une stratégie ou rien du tout ?  38000 cas aujourd'hui...

Oui, celle-là :
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Tenor
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mer 17 Mar 2021 - 18:06
On est sur un niveau et un taux de variation plus bas que lors de la vague de novembre. Si le gouvernement s'en tient à ces chiffres, ça sera confinement le week-end, épicétou.
Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Mer 17 Mar 2021 - 18:14
Les chiffres de réanimation sont ceux publiés sur le site de l'oms ce matin. Etrange. Il ne s'est rien passé aujourd'hui ?
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Not a Panda Mer 17 Mar 2021 - 18:31
@LadKlima a écrit:
@Proton a écrit:L'Express semble bien informé. Finalement Macron a perdu son pari Winamax et son agreg d'immunologie ?

Une montagne de problèmes attend l'exécutif. Si la fermeture des écoles est écartée pour le moment, de même que la seule fermeture des cantines - le gouvernement n'abordera pas la question lors de ses concertations avec les élus - le passage à l'heure d'été (à compter du 28 mars) rendra plus complexe le respect du couvre-feu. Autre difficulté : l'organisation des élections régionales, pour lesquelles le parlement doit étudier une clause de revoyure le 1er avril, au moment où la crise sanitaire sera très forte.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/et-macron-finit-par-reconfiner-l-ile-de-france-le-week-end-avis-de-tempete-sur-le-president_2146998.html

Aucune fermeture ou changement à prévoir donc. Peut-être même que les lycéens de retour à 100% le resteront pour la préparation du grand oral Very Happy

Mais ils ont une stratégie ou rien du tout ?  38000 cas aujourd'hui...

Dans le rapport du conseil scientifique partagé dans l'autre fil, il y a un passage qui détaille les 4 stratégies de lutte possible. Après lecture, je ne saurais pas dire laquelle est mise en place en France. heu Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 3115730067

Spoiler:

@micaschiste a écrit:Le rapport du conseil scientifique du 11 mars est disponible !!! pas sur le site habituel...
https://ducotedelascience.org/wp-content/uploads/2021/03/Avis-Conseil-Scientifique-11-Mars-2021.pdf
Je ne colle pas d'extraits car il faut retaper tous les espaces...


Dernière édition par Not a Panda le Mer 17 Mar 2021 - 19:04, édité 1 fois
Proton
Proton
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mer 17 Mar 2021 - 18:46
On se destine vers un confinement le we en IDF.
avatar
AmyR
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par AmyR Mer 17 Mar 2021 - 18:47
@LadKlima a écrit:
@Esméralda a écrit:Ah bon, les chiffres sont déjà remontés ?
https://www.meteo-covid.com/

Sans doute d'ici une demi-heure ici : https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/vue-d-ensemble?location=FRA

38000 cas mais le reste en baisse, même si sur une journée ça ne veut rien dire.
Ca fait quelques semaines qu'on a un nombre de cas plus élevé que la moyenne le mercredi, ça doit être un rattrapage du lundi où on est en dessous.

Pourquoi ils ne refusent de fermer les écoles même quelques semaines ? Je sais bien que c'est délétère pour les apprentissages mais ces demi-mesures successives ne réussissent qu'à nous saper le moral.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mer 17 Mar 2021 - 18:48
@Proton a écrit:On se destine vers un confinement le we en IDF.

Source ?
avatar
Maxinquaye
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Maxinquaye Mer 17 Mar 2021 - 18:57
Le bien être des élèves et la crainte d'une rupture d'apprentissage est le cadet de leurs soucis, la non fermeture est leur Graal politique, auquel le gouvernement s'accroche pour des raisons pragmatiques et économiques. Il faut cesser d'être dupe..
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Mer 17 Mar 2021 - 19:12
Raisons idéologiques aussi : nous devons être l'exemple européen qui ne ferme pas les écoles (argument électoral aussi pour la présidentielle). Tant pis pour les malades et les morts éventuels. Peut-être qu'à 100 000 morts, le gouvernement réagira-t-il ?
RV
RV
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RV Mer 17 Mar 2021 - 19:15
@Maxinquaye a écrit:Le bien être des élèves et la crainte d'une rupture d'apprentissage est le cadet de leurs soucis, la non fermeture est leur Graal politique, auquel le gouvernement s'accroche pour des raisons pragmatiques et économiques. Il faut cesser d'être dupe..
En fait c'est ça qui m'énerve on peut comprendre que ce soit l'économie qui dicte leurs choix (surtout dans un pays où une majorité de femmes travaillent, c'est chaud de fermer les écoles)... Mais un peu d’honnêteté, c'est pas 3 semaines de cours en moins qui vont changer la scolarité...
avatar
Maxinquaye
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Maxinquaye Mer 17 Mar 2021 - 19:24
@RV a écrit:
@Maxinquaye a écrit:Le bien être des élèves et la crainte d'une rupture d'apprentissage est le cadet de leurs soucis, la non fermeture est leur Graal politique, auquel le gouvernement s'accroche pour des raisons pragmatiques et économiques. Il faut cesser d'être dupe..
En fait c'est ça qui m'énerve on peut comprendre que ce soit l'économie qui dicte leurs choix (surtout dans un pays où une majorité de femmes travaillent, c'est chaud de fermer les écoles)... Mais un peu d’honnêteté, c'est pas 3 semaines de cours en moins qui vont changer la scolarité...

Je suis parfaitement d'accord, affirmer cette nécessité avec un discours honnête faciliterait les choses car c'est le sentiment d'être pris pour des idiots qui est rude à encaisser.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mer 17 Mar 2021 - 19:33
@trompettemarine a écrit:Raisons idéologiques aussi : nous devons être l'exemple européen qui ne ferme pas les écoles (argument électoral aussi pour la présidentielle). Tant pis pour les malades et les morts éventuels. Peut-être qu'à 100 000 morts, le gouvernement réagira-t-il ?
Sans doute pas : Macron sait que les bilans américains et européens seront de toutes façons très mauvais (peut-être un million d'Européens décédés, on est déjà à 900 000!) face à l'Asie sud-est, quels que soient les pays,  et que les  raisons en sont fondamentalement juridiques (impossibilité dans une société individualiste de confiner strictement à domicile dès le départ les positifs, malades comme asymptomatiques, et leurs contacts).
Là où il a eu la baraka, c'est qu'il a parié avec succès, et avant que les médecins l'admettent, que le bilan final devrait peu à l'ouverture ou à la fermeture des écoles.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 17 Mar 2021 - 19:44
@Pontorson50 a écrit:
@trompettemarine a écrit:Raisons idéologiques aussi : nous devons être l'exemple européen qui ne ferme pas les écoles (argument électoral aussi pour la présidentielle). Tant pis pour les malades et les morts éventuels. Peut-être qu'à 100 000 morts, le gouvernement réagira-t-il ?
Sans doute pas : Macron sait que les bilans américains et européens seront de toutes façons très mauvais (peut-être un million d'Européens décédés, on est déjà à 900 000!) face à l'Asie sud-est, quels que soient les pays,  et que les  raisons en sont fondamentalement juridiques (impossibilité dans une société individualiste de confiner strictement à domicile dès le départ les positifs, malades comme asymptomatiques, et leurs contacts).
Là où il eu la baraka, c'est qu'il a parié avec succès, et avant que les médecins l'admettent, que le bilan final devrait peu à l'ouverture ou à la fermeture des écoles.
Qu'en sait-on ? Sans écoles, le virus aurait peut-être moins circulé et il y aurait donc peut-être eu moins de morts. Personne n'en sait rien.
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mer 17 Mar 2021 - 19:55
Merci au Snes de rappeler une évidence : le protocole sanitaire n'en est pas vraiment un
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mer 17 Mar 2021 - 20:08
@Cicyle a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@trompettemarine a écrit:Raisons idéologiques aussi : nous devons être l'exemple européen qui ne ferme pas les écoles (argument électoral aussi pour la présidentielle). Tant pis pour les malades et les morts éventuels. Peut-être qu'à 100 000 morts, le gouvernement réagira-t-il ?
Sans doute pas : Macron sait que les bilans américains et européens seront de toutes façons très mauvais (peut-être un million d'Européens décédés, on est déjà à 900 000!) face à l'Asie sud-est, quels que soient les pays,  et que les  raisons en sont fondamentalement juridiques (impossibilité dans une société individualiste de confiner strictement à domicile dès le départ les positifs, malades comme asymptomatiques, et leurs contacts).
Là où il eu la baraka, c'est qu'il a parié avec succès, et avant que les médecins l'admettent, que le bilan final devrait peu à l'ouverture ou à la fermeture des écoles.
Qu'en sait-on ? Sans écoles, le virus aurait peut-être moins circulé et il y aurait donc peut-être eu moins de morts. Personne n'en sait rien.

Le seul fait d'admettre qu'on n'en sait rien est une bascule par rapport à ce que nous étions très nombreux à croire en avril, à savoir que cela ne se discutait même pas : je n'oublie pas que Macron avait d'abord commencé par fermer les écoles avant de fermer le reste du pays. Il a rudement changé. Et même le conseil scientifique évolue et ne l'envisage plus qu'à la dernière des extrémités.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Mer 17 Mar 2021 - 20:15
@Pontorson50 a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@trompettemarine a écrit:Raisons idéologiques aussi : nous devons être l'exemple européen qui ne ferme pas les écoles (argument électoral aussi pour la présidentielle). Tant pis pour les malades et les morts éventuels. Peut-être qu'à 100 000 morts, le gouvernement réagira-t-il ?
Sans doute pas : Macron sait que les bilans américains et européens seront de toutes façons très mauvais (peut-être un million d'Européens décédés, on est déjà à 900 000!) face à l'Asie sud-est, quels que soient les pays,  et que les  raisons en sont fondamentalement juridiques (impossibilité dans une société individualiste de confiner strictement à domicile dès le départ les positifs, malades comme asymptomatiques, et leurs contacts).
Là où il eu la baraka, c'est qu'il a parié avec succès, et avant que les médecins l'admettent, que le bilan final devrait peu à l'ouverture ou à la fermeture des écoles.
Qu'en sait-on ? Sans écoles, le virus aurait peut-être moins circulé et il y aurait donc peut-être eu moins de morts. Personne n'en sait rien.

Le seul fait d'admettre qu'on n'en sait rien est une bascule par rapport à ce que nous étions très nombreux à croire en avril, à savoir que cela ne se discutait même pas : je n'oublie pas que Macron avait d'abord commencé par fermer les écoles avant de fermer le reste du pays. Il a rudement changé. Et même le conseil scientifique évolue et ne l'envisage plus qu'à la dernière des extrémités.

@Pontorson50,
Les écoles ne sont pas fermées pour ne pas encore plus ruiner notre économie. Tous les autres motifs invoqués (retards scolaires, maltraitance, repas équilibrés...) ne sont que des prétextes. Rien n'a été fait pour rattraper réellement le pseudo retard lié au covid, ni pour les autres motifs depuis septembre.
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VanGogh59 Mer 17 Mar 2021 - 20:22
@Cassandrine a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
Sans doute pas : Macron sait que les bilans américains et européens seront de toutes façons très mauvais (peut-être un million d'Européens décédés, on est déjà à 900 000!) face à l'Asie sud-est, quels que soient les pays,  et que les  raisons en sont fondamentalement juridiques (impossibilité dans une société individualiste de confiner strictement à domicile dès le départ les positifs, malades comme asymptomatiques, et leurs contacts).
Là où il eu la baraka, c'est qu'il a parié avec succès, et avant que les médecins l'admettent, que le bilan final devrait peu à l'ouverture ou à la fermeture des écoles.
Qu'en sait-on ? Sans écoles, le virus aurait peut-être moins circulé et il y aurait donc peut-être eu moins de morts. Personne n'en sait rien.

Le seul fait d'admettre qu'on n'en sait rien est une bascule par rapport à ce que nous étions très nombreux à croire en avril, à savoir que cela ne se discutait même pas : je n'oublie pas que Macron avait d'abord commencé par fermer les écoles avant de fermer le reste du pays. Il a rudement changé. Et même le conseil scientifique évolue et ne l'envisage plus qu'à la dernière des extrémités.

@Pontorson50,
Les écoles ne sont pas fermées pour ne pas encore plus ruiner notre économie. Tous les autres motifs invoqués (retards scolaires, maltraitance, repas équilibrés...) ne sont que des prétextes. Rien n'a été fait pour rattraper réellement le pseudo retard lié au covid, ni pour les autres motifs depuis septembre.

+ 1000

edit. Je rajouterai que si le rôle crucial de l'école était effectif, on nous considérerait en première ligne et on nous donnerait la prime idoine à laquelle nous avons droit. Les soignants se sont fait remercier aujourd'hui par Macron. Nous qu'avons nous ? 200 millions d'euros rendus à Bercy et pas un merci !


Dernière édition par VanGogh59 le Mer 17 Mar 2021 - 20:25, édité 1 fois

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 17 Mar 2021 - 20:23
@Pontorson50 a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@trompettemarine a écrit:Raisons idéologiques aussi : nous devons être l'exemple européen qui ne ferme pas les écoles (argument électoral aussi pour la présidentielle). Tant pis pour les malades et les morts éventuels. Peut-être qu'à 100 000 morts, le gouvernement réagira-t-il ?
Sans doute pas : Macron sait que les bilans américains et européens seront de toutes façons très mauvais (peut-être un million d'Européens décédés, on est déjà à 900 000!) face à l'Asie sud-est, quels que soient les pays,  et que les  raisons en sont fondamentalement juridiques (impossibilité dans une société individualiste de confiner strictement à domicile dès le départ les positifs, malades comme asymptomatiques, et leurs contacts).
Là où il eu la baraka, c'est qu'il a parié avec succès, et avant que les médecins l'admettent, que le bilan final devrait peu à l'ouverture ou à la fermeture des écoles.
Qu'en sait-on ? Sans écoles, le virus aurait peut-être moins circulé et il y aurait donc peut-être eu moins de morts. Personne n'en sait rien.

Le seul fait d'admettre qu'on n'en sait rien est une bascule par rapport à ce que nous étions très nombreux à croire en avril, à savoir que cela ne se discutait même pas : je n'oublie pas que Macron avait d'abord commencé par fermer les écoles avant de fermer le reste du pays. Il a rudement changé. Et même le conseil scientifique évolue et ne l'envisage plus qu'à la dernière des extrémités.
Alors, pour être très honnête, je suis totalement persuadée que les école au moins maintiennent l'épidémie à un niveau qui ne baisse pas, au pire l'amplifient et qu'on nous enfume pour maintenir l'économie.
D'ailleurs, le rapport du conseil scientifique dit que les élèves scolarisés en lycée et collège et chez les assistants maternels ramènent le virus à la maison. Autant de grotesque me fait vérifier la date. On n'est pas le premier avril. Donc entre 0 et 3 ans, on est très contagieux si on est chez un ass' mat' mais pas en crèche. Entre 3 et 10 ans on n'est plus du tout contagieux. Puis à nouveau après 10 ans. Il n'y aurait pas des morts derrière, ça serait très drôle !

Mais bon, quand je remets en doute ce que tu dis, je n'étale pas ma conviction mais ce dont on est sûr pour l'instant. A savoir rien de façon certaine.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Mer 17 Mar 2021 - 20:26
Non et puis il faut être sérieux deux minutes : si on admet que les écoles ne sont pas un facteur de propagation du virus, alors je veux bien qu'on m'explique pourquoi mon libraire a été obligé de fermer (pas de bol, il est installé dans la galerie commercial d'un centre de plus de 10 000 m2). On ne risque pas la contamination dans ma salle de classe où on s'entasse à 36 personnes, mais c'est dangereux d'aller acheter un livre dans une librairie où je risque de côtoyer trois personnes au maximum ?
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 17 Mar 2021 - 20:28
@Danska a écrit:Non et puis il faut être sérieux deux minutes : si on admet que les écoles ne sont pas un facteur de propagation du virus, alors je veux bien qu'on m'explique pourquoi mon libraire a été obligé de fermer (pas de bol, il est installé dans la galerie commercial d'un centre de plus de 10 000 m2). On ne risque pas la contamination dans ma salle de classe où on s'entasse à 36 personnes, mais c'est dangereux d'aller acheter un livre dans une librairie où je risque de côtoyer trois personnes au maximum ?
C'est le pouvoir du Dieu Pédagogie. Amen.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 3046774911
avatar
ee
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ee Mer 17 Mar 2021 - 20:31
Je ne supporte plus le mantra seriné avec tant de régularité et de force : fermer les écoles aggraverait les inégalités entre les élèves et nuirait tant au niveau scolaire qu'à la santé psychique des enfants.

Je ne supporte plus les "on va déployer...", "on va renforcer...", "on va suivre au jour le jour..." quand la réalité des établissements secondaires, c'est qu'aucune des mesures d'anticipation et de bon sens n'ont été prises en temps et en heure (cet été pour septembre, ou au pire en octobre pour novembre jusqu'à la fin de l'année scolaire).

Je ne supporte plus une politique à si courte vue qu'elle croit sauver l'économie parce qu'on télétravaillerait plus facilement sans avoir à gérer Kévin en journée.

Je ne supporte plus ce vrai-faux confinement qui ne sauve ni les vies, ni la culture, ni la vie psychique, ni les relations sociales... et sans doute, in fine, même pas l'économie.

Dans mon établissement, nous avons - à la demande d'une majorité d'enseignants - retrouvé "nos" salles. Les élèves se déplacent donc à nouveau en troupeaux serrés à chaque heure. Je ne m'en plains pas et savoure de disposer à nouveau de quelques minutes de calme à chaque intercours/de pouvoir laisser mes documents et manuels sur place etc. Après tout, puisque rien de sérieux n'est fait pour lutter contre la pandémie, il aurait effectivement été absurde de garder un dispositif "emmerdement maximum, efficacité minimum".

Mais cette course vers l'abîme, ou quelques milliers de morts en plus ou en moins sont indifférents, m'est insupportable!

Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Mer 17 Mar 2021 - 20:33
Bien d'accord !
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mer 17 Mar 2021 - 20:37
@Danska a écrit:Non et puis il faut être sérieux deux minutes : si on admet que les écoles ne sont pas un facteur de propagation du virus, alors je veux bien qu'on m'explique pourquoi mon libraire a été obligé de fermer (pas de bol, il est installé dans la galerie commercial d'un centre de plus de 10 000 m2). On ne risque pas la contamination dans ma salle de classe où on s'entasse à 36 personnes, mais c'est dangereux d'aller acheter un livre dans une librairie où je risque de côtoyer trois personnes au maximum ?
Absolument !!!
Illiane
Illiane
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Illiane Mer 17 Mar 2021 - 20:39
@VanGogh59 a écrit:
@Cassandrine a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Cicyle a écrit:
Qu'en sait-on ? Sans écoles, le virus aurait peut-être moins circulé et il y aurait donc peut-être eu moins de morts. Personne n'en sait rien.

Le seul fait d'admettre qu'on n'en sait rien est une bascule par rapport à ce que nous étions très nombreux à croire en avril, à savoir que cela ne se discutait même pas : je n'oublie pas que Macron avait d'abord commencé par fermer les écoles avant de fermer le reste du pays. Il a rudement changé. Et même le conseil scientifique évolue et ne l'envisage plus qu'à la dernière des extrémités.

@Pontorson50,
Les écoles ne sont pas fermées pour ne pas encore plus ruiner notre économie. Tous les autres motifs invoqués (retards scolaires, maltraitance, repas équilibrés...) ne sont que des prétextes. Rien n'a été fait pour rattraper réellement le pseudo retard lié au covid, ni pour les autres motifs depuis septembre.

+ 1000

edit. Je rajouterai que si le rôle crucial de l'école était effectif, on nous considérerait en première ligne et on nous donnerait la prime idoine à laquelle nous avons droit. Les soignants se sont fait remercier aujourd'hui par Macron. Nous qu'avons nous ? 200 millions d'euros rendus à Bercy et pas un merci !

C'est pas 600 millions ? Quoi qu'il en soit, nous sommes effectivement choyés.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mer 17 Mar 2021 - 20:41
@Danska a écrit:Non et puis il faut être sérieux deux minutes : si on admet que les écoles ne sont pas un facteur de propagation du virus, alors je veux bien qu'on m'explique pourquoi mon libraire a été obligé de fermer (pas de bol, il est installé dans la galerie commercial d'un centre de plus de 10 000 m2). On ne risque pas la contamination dans ma salle de classe où on s'entasse à 36 personnes, mais c'est dangereux d'aller acheter un livre dans une librairie où je risque de côtoyer trois personnes au maximum ?

Parce qu'il y a une obligation scolaire, pas d'aller chez le libraire. Si l'école était facultative, elle serait fermée depuis longtemps...
Personne ne va fermer les hôpitaux, en dépit du fait que le refus de soignants de se vacciner rend l'hôpital source importante de contamination.
L'école est à mi-chemin : elle est plus institutionnelle qu'une librairie, mais son ouverture est moins impérative que celle d'une structure médicale. C'est ce qu'entérine le conseil scientifique, qui estime qu'on peut encore laisser ouvert, mais n'exclut pas de fermer. Alors qu'auparavant, il estimait que le risque médical était supérieur au risque d'abandon scolaire.


Euphémia
Euphémia
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Euphémia Mer 17 Mar 2021 - 20:45
@Maxinquaye a écrit:
@RV a écrit:
@Maxinquaye a écrit:Le bien être des élèves et la crainte d'une rupture d'apprentissage est le cadet de leurs soucis, la non fermeture est leur Graal politique, auquel le gouvernement s'accroche pour des raisons pragmatiques et économiques. Il faut cesser d'être dupe..
En fait c'est ça qui m'énerve on peut comprendre que ce soit l'économie qui dicte leurs choix (surtout dans un pays où une majorité de femmes travaillent, c'est chaud de fermer les écoles)... Mais un peu d’honnêteté, c'est pas 3 semaines de cours en moins qui vont changer la scolarité...

Je suis parfaitement d'accord, affirmer cette nécessité avec un discours honnête faciliterait les choses car c'est le sentiment d'être pris pour des idiots qui est rude à encaisser.
Tout à fait ! Ce qui nous aura le plus manqué depuis un an, c'est l'honnêteté. Que l'école joue aussi un rôle de garderie est une évidence. Pourquoi ne pas le reconnaître franchement ?
Cela étant, le fait qu'il est beaucoup mieux pour la grande majorité des enfants qu'elles restent ouvertes me paraît aussi une évidence.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum