Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Jeu 18 Mar 2021 - 8:10
D'après l'article, ce n'est pas un choix du MEN, c'est lié au fonctionnement de l'Assurance maladie et le MEN dit chercher une solution. Mais comme dit Isis39, pourquoi alors cela ne concerne-il pas les tests antigéniques dans les EPLE. A moins qu'en fait, eux aussi soient concernés ?
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Jeu 18 Mar 2021 - 9:22
Quoi qu'il en coûte, qu'il disait… Mais il n'avait pas dit quoi qu'il en coûte à qui…

_________________
Cdlt Wink
Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Jeu 18 Mar 2021 - 9:30
Une tribune dans le monde pour demander le passage au contrôle continu

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/17/il-faut-malheureusement-supprimer-les-epreuves-terminales-de-la-session-2021-du-baccalaureat_6073482_3232.html
dandelion
dandelion
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par dandelion Jeu 18 Mar 2021 - 9:34
Ce n’est pas comme s’il y avait un vaccin... Je n’en reviens pas que la France fasse le choix de garder les écoles ouvertes sans vacciner en priorité les enseignants. Faut-il qu’on les méprise pour renoncer à cette option qui permettrait d’évidence de simplifier le fonctionnement des établissements.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthazaard Jeu 18 Mar 2021 - 9:35
Le coup du reste à charge est encore un truc scandaleux passé en douce, j'ai une pathologie théoriquement prise en charge à 100% qui implique un suivi régulier et des renouvellements, comme le reste à charge s'applique malgré le 100% j'en suis au total à plus de 30 euros de ma poche...sûr que je peux payer 35 euros, mais sauf CMU ils restent à charge et il y a des gens qui n'y sont pas et pour qui 35 euros n'est pas rien
farfalla
farfalla
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par farfalla Jeu 18 Mar 2021 - 9:42
@dandelion a écrit:Ce n’est pas comme s’il y avait un vaccin... Je n’en reviens pas que la France fasse le choix de garder les écoles ouvertes sans vacciner en priorité les enseignants. Faut-il qu’on les méprise pour renoncer à cette option qui permettrait d’évidence de simplifier le fonctionnement des établissements.

Surtout que cela permettrait aux vulnérables de revenir travailler à terme. Isolée et teletravaillant depuis octobre, je suis lasse de cette situation.

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Jeu 18 Mar 2021 - 9:45
Il faudrait aussi vacciner les jeunes pour revenir en présence en sécurité (Johnson commence les essais)
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Jeu 18 Mar 2021 - 9:46
@Clecle78 a écrit:Une tribune dans le monde pour demander le passage au contrôle continu

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/17/il-faut-malheureusement-supprimer-les-epreuves-terminales-de-la-session-2021-du-baccalaureat_6073482_3232.html

Il est à noter qu'aucune épreuve pour les bac pro n'a été supprimée et que les élèves restent avec le CCF pour ce qui relève du CCF (bon, ok) et restent en ponctuel pour le reste. Une fois de plus : tout le monde (y compris Le Monde d'ailleurs qui n'en parle pas) se fiche complètement des élèves de l'enseignement professionnel qui, eux, ne comprennent pas la situation. Certes, nous avons beaucoup de cours déjà dédoublés, donc pour ceux-là la situation ne change pas, mais il y a des cours, enseignement général le plus souvent mais aussi des matières professionnelles, qui sont en classe entière et dont les épreuves en ponctuel sont maintenues.
Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Jeu 18 Mar 2021 - 9:48
Il ne parle pas du bac français non plus il me semble (je n'ai pas accès à tout l'article).
dandelion
dandelion
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par dandelion Jeu 18 Mar 2021 - 9:52
Le vaccin Pfizer est autorisé pour les plus de 16 ans. Il faut environ deux semaines environ après la deuxième dose pour atteindre la protection maximale, soit cinq semaines après la première dose.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 Jeu 18 Mar 2021 - 10:21
J'aurais pu poster dans " je râle" ou "j'ai halluciné" tellement je suis en colère.
Dans mon journal régional :

"L’épidémie de Covid provoque une pénurie de profs dans le Rhône
Chaque semaine, quarante enseignants sont déclarés « cas contacts » dans le département du Rhône. Faute de remplaçants, la direction des services académiques a été contrainte de ne plus assurer le dédoublement en classes de CEP, CE et CE2 dans les réseaux d’éducation prioritaire. Une première en France."
Et Plus loin : "Trop de « déjeuner ensemble »
Colère des enseignants. Le Rhône est " dernier département de la France métropolitaine et avant dernier dans toute la France en termes de dotation en postes " : -2,6 % à la rentrée de septembre 2020, -2,8 % en 2019, -2,3 % en 2018. Mais c’est surtout la critique du directeur académique qui ne passe pas. " Chaque semaine plus de 40 enseignants sont cas contacts pour avoir pris leur déjeuner ensemble ou avoir organisé une réunion de travail sans masque "​, fustige Guy Charlot."
https://www.ouest-france.fr/education/ecole/l-epidemie-de-covid-provoque-une-penurie-de-profs-dans-le-rhone-7190251

Je crois que ce DASEN est un récidiviste.
Avant de taper sur les "petites mains" il aurait été plus judicieux de connaitre les conditions de travail et de vie de ces personnels dans leur quotidien en classe: classes pas ou peu aérées, trop chargées, manque de personnel pour le ménage, parfois aussi absent pour les mêmes raisons, pas de lieu pour prendre un repas avec la distance ( nous sommes en hiver M Charlot). Ces enseignants prennent aussi les transports en commun.
Je pense que si les écoles, les collèges, les lycées étaient des boulangeries, des boucheries, des grandes surfaces avec des contrôles de la police locale, une grande partie fermerait car de toute évidence les règles ne sont pas respectées dans les lieux d'enseignement non pas de la faute des petites mains mais de leurs conditions de travail. ( Dans mon lycée nous avons demandé une autre salle pour travailler particulièrement sur le temps de midi : réponse, ce n'est pas possible). M Charlot a -t-il été sur place avant de lancer sa petite phrase? Que sait-il des lieux d'enseignement dont il a la charge? Croit-il que chaque enseignant dispose comme lui d'un bureau de X m²  et que les salles de réunion ressemblent à des salles de sport alors que dans la réalité ce sont des "cagibits". Dans mon lycée, nous nous réunissons le plus souvent dans les salles de classe car de salle de réunion , 1 seule.
Pardon de ces propos décousus mais encore un fois pourquoi jeter le discrédit sur ceux qui sont au bout de la chaine et qui depuis 1 an ont fait des effort de nature très différente avec zéro moyen et malgré cela la machine tourne. Le manque d'enseignants, ce n'est pas de leur faute.
Je rappelle aussi que certains enseignants sont personnes à risque. Parfois ils ont fait le choix d'être devant leurs élèves et en cas de problème je n'ose pas savoir ce qui se passera, parfois ils ont fait le choix de rester à distance sous réserve qu'ils en aient les moyens de le faire et qu'on leur ait donné ces moyens. ( J'ai une collègue à risque qui a fait le choix de venir en présentiel car elle est en zone blanche) et tous les autres qui eux aussi ont malheureusement des problèmes de santé et ils n'ont pas choisi.  
Je suis d'ailleurs relativement étonnée qu'autour de moi parmi les personnels enseignants il y ait si peu de contaminés : mes collègues, des amis, des membres de ma famille. Non M Charlot nous ne ne sommes pas volontaires à la contamination celle qui nous toucherait, mais qui pourrait toucher nos proches une fois rentrés à notre domicile.


Dernière édition par Ajonc35 le Jeu 18 Mar 2021 - 10:30, édité 1 fois
Halybel
Halybel
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel Jeu 18 Mar 2021 - 10:27
On est dans une logique d'infantilisation globale portée par un égotisme des têtes pensantes. Y a plus rien à attendre de ces gens là, on devrait dégager tous ces incompétents fissa presto mais bon...

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Jeu 18 Mar 2021 - 10:29
@dandelion a écrit:Le vaccin Pfizer est autorisé pour les plus de 16 ans. Il faut environ deux semaines environ après la deuxième dose pour atteindre la protection maximale, soit cinq semaines après la première dose.
Oui mais on ne nous le propose pas ...
BOU74
BOU74
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par BOU74 Jeu 18 Mar 2021 - 10:52
@Ajonc35 a écrit:J'aurais pu poster dans " je râle" ou "j'ai halluciné" tellement je suis en colère.
Dans mon journal régional :

"L’épidémie de Covid provoque une pénurie de profs dans le Rhône
Chaque semaine, quarante enseignants sont déclarés « cas contacts » dans le département du Rhône. Faute de remplaçants, la direction des services académiques a été contrainte de ne plus assurer le dédoublement en classes de CEP, CE et CE2 dans les réseaux d’éducation prioritaire. Une première en France."
Et Plus loin : "Trop de « déjeuner ensemble »
Colère des enseignants. Le Rhône est " dernier département de la France métropolitaine et avant dernier dans toute la France en termes de dotation en postes " : -2,6 % à la rentrée de septembre 2020, -2,8 % en 2019, -2,3 % en 2018. Mais c’est surtout la critique du directeur académique qui ne passe pas. " Chaque semaine plus de 40 enseignants sont cas contacts pour avoir pris leur déjeuner ensemble ou avoir organisé une réunion de travail sans masque "​, fustige Guy Charlot."
https://www.ouest-france.fr/education/ecole/l-epidemie-de-covid-provoque-une-penurie-de-profs-dans-le-rhone-7190251

Je crois que ce DASEN est un récidiviste.
Avant de taper sur les "petites mains" il aurait été plus judicieux de connaitre les conditions de travail et de vie de ces personnels dans leur quotidien en classe: classes pas ou peu aérées, trop chargées, manque de personnel pour le ménage, parfois aussi absent pour les mêmes raisons, pas de lieu pour prendre un repas avec la distance ( nous sommes en hiver M Charlot). Ces enseignants prennent aussi les transports en commun.
Je pense que si les écoles, les collèges, les lycées étaient des boulangeries, des boucheries, des grandes surfaces avec des contrôles de la police locale, une grande partie fermerait car de toute évidence les règles ne sont pas respectées dans les lieux d'enseignement non pas de la faute des petites mains mais de leurs conditions de travail. ( Dans mon lycée nous avons demandé une autre salle pour travailler particulièrement sur le temps de midi : réponse, ce n'est pas possible). M Charlot a -t-il été sur place avant de lancer sa petite phrase? Que sait-il des lieux d'enseignement dont il a la charge? Croit-il que chaque enseignant dispose comme lui d'un bureau de X m²  et que les salles de réunion ressemblent à des salles de sport alors que dans la réalité ce sont des "cagibits". Dans mon lycée, nous nous réunissons le plus souvent dans les salles de classe car de salle de réunion , 1 seule.
Pardon de ces propos décousus mais encore un fois pourquoi jeter le discrédit sur ceux qui sont au bout de la chaine et qui depuis 1 an ont fait des effort de nature très différente avec zéro moyen et malgré cela la machine tourne. Le manque d'enseignants, ce n'est pas de leur faute.
Je rappelle aussi que certains enseignants sont personnes à risque. Parfois ils ont fait le choix d'être devant leurs élèves et en cas de problème je n'ose pas savoir ce qui se passera, parfois ils ont fait le choix de rester à distance sous réserve qu'ils en aient les moyens de le faire et qu'on leur ait donné ces moyens. ( J'ai une collègue à risque qui a fait le choix de venir en présentiel car elle est en zone blanche) et tous les autres qui eux aussi ont malheureusement des problèmes de santé et ils n'ont pas choisi.  
Je suis d'ailleurs relativement étonnée qu'autour de moi parmi les personnels enseignants il y ait si peu de contaminés : mes collègues, des amis, des membres de ma famille. Non M Charlot nous ne ne sommes pas volontaires à la contamination celle qui nous toucherait, mais qui pourrait toucher nos proches une fois rentrés à notre domicile.

Totalement d'accord avec toi ! Quels propos honteux.


Dernière édition par BOU74 le Jeu 18 Mar 2021 - 11:05, édité 1 fois
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 Jeu 18 Mar 2021 - 11:03
Les propos de ce Dasen sont honteux, mais il faut aussi regretter que celui qui relate les faits n'en ait pas fait plus. Une fois de plus de la communication et que retiendront les lecteurs. Je connais la réponse, les neos aussi.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Jeu 18 Mar 2021 - 11:25
S'il s'agit "le directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) du Rhône (Auvergne-Rhône-Alpes)" il avait effectivement déjà fait ce type de remarque concernant les PE de l'académie de Grenoble. Si c'est seulement celui du Rhône alors ce n'est pas le même, mais il est du même acabit. Celui de Grenoble osait pleurer que ses personnels n'en pouvaient plus (ils devaient être épuisés) de tenter de trouver des remplaçants. S'il y a urgence, si la situation n'est pas tenable, si nous sommes si indispensables, alors qu'il se tourne vers Blanquer et Macron et qu'il entame la campagne de vaccination pour les enseignants, quelque soit leur âge, leur santé, etc. En plus, alors qu'il parle de distanciation sanitaire, il propose de remettre les classes dédoublées en classe entière ?

Enfin le terme "absentéisme" est un terme négatif. Qu'il parle d'absences nombreuses et individuelles et non d'absentéisme. L'absentéisme désigne des absences régulières (involontaires ou volontaires) or là s'il y a effectivement "des" absences elles sont individuelles et les PE (ou autres personnels) ne font pas exprès d'être cas contact ou de se chopper le virus. Cela dénote bien de tout le mépris que ces planqués dans des tours d'ivoire ont pour les "petites mains" (comme dit plus haut). Qu'ils quittent leur tour et aillent remplacer les remplaçants qui sont en nombre insuffisant (bien malgré eux) !
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 Jeu 18 Mar 2021 - 12:20
Tu as raison Jacq, j'ai laissé passer le mot d'absentéisme  ce qui voudrait dire que les enseignants ne sont pas en poste parce qu'ils préfèrent être chez eux. Mais j'étais en colère tellement c'est honteux. Puisqu'il manque du monde , je propose que ceux qui sont protégés dans leur bureau descendent dans l'arène et d'abord ce dasen  ( l'article cite les propos de Guy Charlot), cela fera un de moins à remplacer.
Ce sont les mêmes petites mains qui doivent gérer quand un cas se présente et ma fille m'explique la belle gestion de la pe et de la directrice de son école maternelle puisque son fils ( 3ans et demi) était cas contact comme les élèves de sa classe qui a dû fermer une semaine. Bonne gestion aussi du centre de loisirs qu'il fréquente. ( acamedie de l'ouest). Au lieu de fustiger la base, remercions-la.
Ilona
Ilona
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ilona Jeu 18 Mar 2021 - 12:22
Je ne ferai pas de test salivaire dans ces conditions, que notre employeur aille se faire voir ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 1301783094


Dernière édition par henriette le Jeu 18 Mar 2021 - 13:26, édité 1 fois (Raison : Pas de grossièretés sur le forum.)
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Jeu 18 Mar 2021 - 13:56
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@AmyR a écrit:
@Cassandrine a écrit:
@Pontorson50,
Les écoles ne sont pas fermées pour ne pas encore plus ruiner notre économie. Tous les autres motifs invoqués (retards scolaires, maltraitance, repas équilibrés...) ne sont que des prétextes. Rien n'a été fait pour rattraper réellement le pseudo retard lié au covid, ni pour les autres motifs depuis septembre.
Si on ferme les écoles quelques semaines maintenant on aura peut-être une chance de pouvoir tout rouvrir un peu plus tôt quand les beaux jours arriveront surtout si la vaccination a bien progressé d'ici là.
Les fermer trop longtemps n'est pas viable pour l'économie mais je pense que les fermer à des moments stratégiques peut aider à limiter les dégâts.
Les fermer était plus sérieux en février compte tenu de la saison et des congés. Macron a raté l'occasion de fermer au coeur de l'hiver. Les beaux jours, ça peut arriver d'ici 15 jours, et je ne vois pas de bouclage des écoles sur seulement deux semaines. La bascule sur l'heure d'été d'ici 10 jours va rendre tout confinement odieux, même école ouvertes. Enfin, les beaux jours permettent vraisemblablement d'accélérer la sortie de la pandémie (sf variants africains ou brésiliens, qui, par nature, sont peu hivernaux j'imagine) donc rendent moins indispensable un confinement.
Concernant la météo je serai méfiant : au Brésil c'est la catastrophe en ce moment, et il fait plus de 20° (si je ne dis pas de bêtise)
C'est bien ce que je dis?
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par LadKlima Jeu 18 Mar 2021 - 14:00
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@AmyR a écrit:
Si on ferme les écoles quelques semaines maintenant on aura peut-être une chance de pouvoir tout rouvrir un peu plus tôt quand les beaux jours arriveront surtout si la vaccination a bien progressé d'ici là.
Les fermer trop longtemps n'est pas viable pour l'économie mais je pense que les fermer à des moments stratégiques peut aider à limiter les dégâts.
Les fermer était plus sérieux en février compte tenu de la saison et des congés. Macron a raté l'occasion de fermer au coeur de l'hiver. Les beaux jours, ça peut arriver d'ici 15 jours, et je ne vois pas de bouclage des écoles sur seulement deux semaines. La bascule sur l'heure d'été d'ici 10 jours va rendre tout confinement odieux, même école ouvertes. Enfin, les beaux jours permettent vraisemblablement d'accélérer la sortie de la pandémie (sf variants africains ou brésiliens, qui, par nature, sont peu hivernaux j'imagine) donc rendent moins indispensable un confinement.
Concernant la météo je serai méfiant : au Brésil c'est la catastrophe en ce moment, et il fait plus de 20° (si je ne dis pas de bêtise)
C'est bien ce que je dis?

Mais pourquoi est ce que tu penses que cela accélérerait la sortie de la pandémie ? Je n'ai pas compris le rapport.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Jeu 18 Mar 2021 - 14:02
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
Les fermer était plus sérieux en février compte tenu de la saison et des congés. Macron a raté l'occasion de fermer au coeur de l'hiver. Les beaux jours, ça peut arriver d'ici 15 jours, et je ne vois pas de bouclage des écoles sur seulement deux semaines. La bascule sur l'heure d'été d'ici 10 jours va rendre tout confinement odieux, même école ouvertes. Enfin, les beaux jours permettent vraisemblablement d'accélérer la sortie de la pandémie (sf variants africains ou brésiliens, qui, par nature, sont peu hivernaux j'imagine) donc rendent moins indispensable un confinement.
Concernant la météo je serai méfiant : au Brésil c'est la catastrophe en ce moment, et il fait plus de 20° (si je ne dis pas de bêtise)
C'est bien ce que je dis?

Mais pourquoi est ce que tu penses que cela accélérerait la sortie de la pandémie ? Je n'ai pas compris le rapport.

Parce que en Europe l'été a vu une pause générale malgré le relâchement total en juin (fête de la musique entre autres). Et c'est souvent le cas des virus attaquant les bronches.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Jeu 18 Mar 2021 - 14:06
Un point sur les priorités vaccinales aux enseignants :

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/covid-faudrait-il-vacciner-les-enseignants-en-priorite-1299455

« En France, on ne fait pas assez de choses simples pour protéger les écoles. Aux Etats-Unis par exemple, le plan Biden inclut des subventions aux collectivités locales pour faire des travaux d'aérations dans les classes, ou pour acheter des purificateurs d'air, pour protéger les classes comme on protège les passagers d'avions, de trains ou les invités des plateaux télé », avance Nicolas Bouzou, fondateur d'Asterès, cabinet de conseil dans le domaine économique.

D'autant plus sévère pour le gouvernement que Bouzou est un ultra-libéral peu suspect de tendresse pour la santé du Mammouth.

A l'image de la France, Norvège, Finlande ou encore Suède n'ont pas accordé aux enseignants la priorité de la vaccination contre le Covid, privilégiant les critères de santé aux critères professionnels. Mais d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne ou le Portugal ont donné leur feu vert.

En Allemagne , où l'enseignement est du ressort des Etats régionaux, le ministre de la Santé et ses collègues des Länder se sont mis d'accord pour que les enseignants des écoles primaires soient prioritaires dans la vaccination. Dans le Land de Meckembourg-Poméranie antérieure, la vaccination générale des enseignants a débuté. Alors qu'en Basse-Saxe, elle est limitée aux enseignants du premier degré débute.

Aux Etats-Unis , où chaque Etat gère lui-même sa campagne de vaccination, les enseignants font bien partie des personnes prioritaires, après le personnel soignant et les maisons de retraite.


Dernière édition par Pontorson50 le Jeu 18 Mar 2021 - 14:08, édité 1 fois
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par LadKlima Jeu 18 Mar 2021 - 14:06
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:
Concernant la météo je serai méfiant : au Brésil c'est la catastrophe en ce moment, et il fait plus de 20° (si je ne dis pas de bêtise)
C'est bien ce que je dis?

Mais pourquoi est ce que tu penses que cela accélérerait la sortie de la pandémie ? Je n'ai pas compris le rapport.

Parce que en Europe l'été a vu une pause générale malgré le relâchement total en juin (fête de la musique entre autres). Et c'est souvent le cas des virus attaquant les bronches.

C'est ce que j'avais compris alors, c'est pourquoi j'ai signalé qu'en ce moment même au Brésil il fait une température digne de l'été en France, et que le Covid ne s'arrête pas du tout. Mais peut être que le temps est plus humide, je ne sais pas.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Jeu 18 Mar 2021 - 14:13
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
C'est bien ce que je dis?

Mais pourquoi est ce que tu penses que cela accélérerait la sortie de la pandémie ? Je n'ai pas compris le rapport.

Parce que en Europe l'été a vu une pause générale malgré le relâchement total en juin (fête de la musique entre autres). Et c'est souvent le cas des virus attaquant les bronches.

C'est ce que j'avais compris alors, c'est pourquoi j'ai signalé qu'en ce moment même au Brésil il fait une température digne de l'été en France, et que le Covid ne s'arrête pas du tout. Mais peut être que le temps est plus humide, je ne sais pas.

Je suis d'accord pour dire que les formes de virus se développant en milieu inter-tropical ne vont peut-être pas se mettre en latence en été. C'est un des rares soucis à moyen terme. Manaus connait un climat équatorial avec chaleur humide plus ou moins constante. Il faudra voir ce que cela donne en cas de situation orageuse durable en Europe, ce qui peut intervenir dès fin avril comme ne pas avoir lieu de l'été.
Pour le moment, les variants sud africains et brésiliens sont dominés par le britannique.

Une situation lourde et orageuse dans certains établissements pourrait alors dégénérer vite.
LadKlima
LadKlima
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par LadKlima Jeu 18 Mar 2021 - 14:19
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@LadKlima a écrit:

Mais pourquoi est ce que tu penses que cela accélérerait la sortie de la pandémie ? Je n'ai pas compris le rapport.

Parce que en Europe l'été a vu une pause générale malgré le relâchement total en juin (fête de la musique entre autres). Et c'est souvent le cas des virus attaquant les bronches.

C'est ce que j'avais compris alors, c'est pourquoi j'ai signalé qu'en ce moment même au Brésil il fait une température digne de l'été en France, et que le Covid ne s'arrête pas du tout. Mais peut être que le temps est plus humide, je ne sais pas.

Je suis d'accord pour dire que les formes de virus se développant en milieu inter-tropical ne vont peut-être pas se mettre en latence en été. C'est un des rares soucis à moyen terme. Manaus connait un climat équatorial avec chaleur humide plus ou moins constante. Il faudra voir ce que cela donne en cas de situation orageuse durable en Europe, ce qui peut intervenir dès fin avril comme ne pas avoir lieu de l'été.
Pour le moment, les variants sud africains et brésiliens sont dominés par le britannique.

Une situation lourde et orageuse dans certains établissements pourrait alors dégénérer vite.

En effet !
avatar
gp20
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par gp20 Jeu 18 Mar 2021 - 14:57
@farfalla a écrit:
@dandelion a écrit:Ce n’est pas comme s’il y avait un vaccin... Je n’en reviens pas que la France fasse le choix de garder les écoles ouvertes sans vacciner en priorité les enseignants. Faut-il qu’on les méprise pour renoncer à cette option qui permettrait d’évidence de simplifier le fonctionnement des établissements.

Surtout que cela permettrait aux vulnérables de revenir travailler à terme. Isolée et teletravaillant depuis octobre, je suis lasse de cette situation.
Dans mon établissement, les deux collègues télétravaillant (personnes vulnérables) ont été remplacées quelques semaines après. Elles sont donc en télétravail sans travail Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 1482308650
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum