Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Delia
Expert spécialisé

Le mouvement du texte - Page 2 Empty Re: Le mouvement du texte

par Delia Jeu 25 Mar 2021 - 13:03
@NLM76 a écrit:aiment, désolé mais l'expression "évoquer les mouvements du texte" c'est un nouveau charabia qui permet surtout d'éviter de parler français.
Cette capacité à inventer toujours un nouveau jargon me dépasse.

C'est exactement ce que j'ai pensé quand un collègue m'a parlé du mouvement du texte : j'en étais restée au plan et à la structure.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Le mouvement du texte - Page 2 Empty Re: Le mouvement du texte

par Iphigénie Jeu 25 Mar 2021 - 13:34
Le texte "en marche" Wink  Le mouvement du texte - Page 2 3742457567


Ps: cela dit, "les " mouvements à propos des stances du Cid, ou le Lac de Julien Doré Lamartine, oui ça ne me choque pas plus que ça, en ce sens que ce sont des "pièces" complètes et longues, fortement marquées par des "coupures". Mais pas de quoi en faire une théorie ou un système...
Hannibal
Hannibal
Habitué du forum

Le mouvement du texte - Page 2 Empty Re: Le mouvement du texte

par Hannibal Jeu 25 Mar 2021 - 17:24
@Iphigénie a écrit:Le texte "en marche" Wink  Le mouvement du texte - Page 2 3742457567


Ps: cela dit, "les " mouvements à propos des stances du Cid, ou le Lac de Julien Doré Lamartine, oui ça ne me choque pas plus que ça, en ce sens que ce sont des "pièces" complètes et longues, fortement marquées par des "coupures". Mais pas de quoi en faire une théorie ou un système...

Je n'en ferais pas une cause à défendre en priorité, car ce sont des détails, mais il faut sans doute ne pas se laisser prendre aux présupposés de ces expressions en usage dans les explications de texte.
Chercher "le mouvement du texte", c'est supposer 1° que mouvement il y a (le texte en marche ! ), alors qu'il arrive justement que le propos piétine et achoppe, comme cela se voit bien chez les claudicants de Beckett. C'est supposer 2° qu'il y a une cohésion forte de l'ensemble, alors qu'il peut y avoir des tiraillements ou revirements. De même, chercher "le plan du texte" suppose une planification, une rationalité réfléchie, qui est loin de correspondre à tous les cas de figure...
Bref, la seule règle reste de rester attentif à ce qu'il se passe ou pas dans le texte - et les mots pour le dire en viendront aisément.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Le mouvement du texte - Page 2 Empty Re: Le mouvement du texte

par Iphigénie Jeu 25 Mar 2021 - 17:36
D’accord avec ta conclusionw
Pour le reste, on pourrait gloser indéfiniment sur tes 1) et 2) : même dans une conversation autour d’un apéro, comme je le disais, il y a des « temps »: a fortiori dans un monologue de Beckett, il a un un mouvement global, même s’il tourne en rond: justement son mvt c’est de se reprendre...
dryade
dryade
Niveau 7

Le mouvement du texte - Page 2 Empty Re: Le mouvement du texte

par dryade Jeu 25 Mar 2021 - 18:18
Je m'interroge à la lecture de ce fil, très intéressant pour moi qui découvre le ou les mouvements du texte.
Quand on tourne les pages d'un livre, quand on jette un livre à la tête d'un formateur jargonnant, ne sont-ce pas là de magnifiques mouvements de texte ?
Le mouvement du texte - Page 2 4164172953
NLM76
NLM76
Grand sage

Le mouvement du texte - Page 2 Empty Re: Le mouvement du texte

par NLM76 Jeu 25 Mar 2021 - 18:42
@dryade a écrit:Je m'interroge à la lecture de ce fil, très intéressant pour moi qui découvre le ou les mouvements du texte.
Quand on tourne les pages d'un livre, quand on jette un livre à la tête d'un formateur jargonnant, ne sont-ce pas là de magnifiques mouvements de texte ?
Le mouvement du texte - Page 2 4164172953
Ptdr.
Moi je voyais le texte faire un yoko-geri  en deaï, suivi d'un bel uraken. Dans la gu... du lecteur.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum