Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
anthonyc
anthonyc
Je viens de m'inscrire !

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Horaires des service en IUT et en Fac ?

par anthonyc Sam 10 Avr 2021, 15:51
Bonjour à tous,
Je recherche un poste PRCE / PRAG dans le Supérieur en Anglais. Est ce que quelqu'un peux me dire si les horaires/ emploi du temps en Fac (exemple LANSAD), et en IUT sont semblables?
Merci,
arc
joebar69
joebar69
Niveau 6

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par joebar69 Sam 10 Avr 2021, 18:07
Si affectation sur poste PRCE/PRAG, le service obligatoire est de 384 HETD (Heure équivalent TD).
En ce qui concerne l'EDt et les horaires de services, c'est variable d'une UFR d'une U. à une autre UFR d'une autre U. ...
avatar
misc
Niveau 3

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par misc Lun 12 Avr 2021, 07:09
Précisons qu'en théorie les Cours Magistraux sont bonifiés (1h CM =1,5h TD) ce qui ferait moins de 384 h devant élèves. En pratique, certains établissements escroquent les profs et ne tiennent pas compte de cette bonification.
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par e-Wanderer Jeu 15 Avr 2021, 02:59
misc a écrit:Précisons qu'en théorie les Cours Magistraux sont bonifiés (1h CM =1,5h TD) ce qui ferait moins de 384 h devant élèves. En pratique, certains établissements escroquent les profs et ne tiennent pas compte de cette bonification.
Ce sont là des allégations lourdes, qui ne doivent pas être prononcées à la légère.

Les maquettes (élaborées par les universitaires et pré-validées par les services centraux et le rectorat) sont votées de façon tout à fait officielle en conseil d'UFR puis au CEVU. On ne peut pas modifier le statut d'un cours (CM, CM-TD, TD, TP) d'un claquement de doigts en cours d'année. De même, il y a un vote sur les modalités d'évaluation (contrôle final ou contrôle continu, écrit et/ou oral…) qui rend les choses très transparentes, mais aussi très lourdes à gérer (l'an dernier, il a fallu modifier, cours par cours, toutes les modalités d'examen, puis repasser par un vote en conseil d'UFR et au CEVU pour tenir compte de la situation liée au Covid).

Les services prévisionnels des enseignants sont votés en conseil d'UFR, vérifiés deux ou trois fois dans l'année pour signaler les changements possibles, et signés par l'enseignant en fin d'année avant la mise en paiement des heures complémentaires. S'il manque la moindre demi-heure dans le service d'un collègue, le directeur de département doit expliquer ce qui se passe. Si inversement un collègue dépasse le nombre d'heures complémentaires réglementaire, une dérogation doit être votée en conseil d'UFR.

Bref, tout est archi-contrôlé, d'un bout à l'autre de la chaîne.

Ce qui peut se produire, c'est qu'une modification du statut d'un cours (passage de CM à TD ou l'inverse) ait été votée mais mal enregistrée par l'administration, ou que le conseil d'UFR ne valide pas une proposition de modification des maquettes et que l'information circule mal auprès des collègues qui pensaient que tout serait entériné. Un cours peut aussi avoir un statut différent sur le site principal d'une université et dans une antenne où les effectifs sont plus réduits etc. Comme directeur de département, j'ai constaté ainsi un certain nombre de malentendus, et le fait de devoir modifier nos maquettes tous les 4 ou 5 ans est une source d'erreurs assez compréhensible : c'est une sorte de chantier permanent, entre l'adoption d'un nouveau système et les ajustements qui interviennent en cours de route. Mais on finit toujours par éclaircir les choses, quitte à repasser par un vote officiel si les choses ont été mal faites.

De là à parler d'escroquerie délibérée, non, certainement pas. Ou alors il faut refuser de signer sa fiche de service et attaquer devant le tribunal administratif.

Sinon, pour les PRAG : le service dû est de 384h (en équivalent TD), effectivement. Mais il peut y avoir une décharge pour activités de recherche accordée par le conseil d'UFR (notamment si le PRAG est en train de préparer une thèse).
Il y a également un décret officiel qui interdit, sauf avec l'accord de l'intéressé, de proposer plus de 15h / semaine à un PRAG (l'équivalent du service hebdomadaire d'un agrégé du secondaire). Or en pratique, sur une année de 2X12 semaines, on arrive à 16h hebdomadaires, et potentiellement davantage si le service n'est pas parfaitement équilibré sur les deux semestres. La question ne se pose pas si le PRAG fait un peu d'administration, du tutorat ou d'autres activités qui donnent droit à une décharge horaire annualisée.

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
avatar
misc
Niveau 3

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par misc Jeu 15 Avr 2021, 07:27
Bonjour.
Je maintiens mes propos : il nous a été imposé de voir nos CM transformés en TD. Nous dispensons donc le même enseignement qu'avant, mais payé moins cher. J'appelle cela de l'escroquerie.
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par e-Wanderer Ven 16 Avr 2021, 03:33
Ça, c'est de l'ordre du ressenti épidermique, mais ce n'est pas de l'argumentation.

Si un CM est passé en TD, il y a FORCÉMENT eu une négociation et un vote (et même plusieurs) : au minimum au conseil d'UFR puis au CEVU, et souvent aussi en amont un vote consultatif (comité de pilotage des maquettes, AG de département…). C'est aussi aux collègues de participer aux réunions, de discuter avec les élus qui les représentent, de se tenir au courant des décisions qui sont votées, de dire le plus tôt possible ce qu'ils proposent à leurs représentants comme base de négociation. Si on se tient en retrait de tout, comme certains de mes collègues, forcément on tombe des nues quand il y a des modifications. On a des spécialistes comme ça, chez nous, qui laissent les autres se coltiner toutes les réunions maquettes, n'ont pas la moindre idée de la structure de la licence et des contraintes, et râlent ensuite quand on leur explique qu'on ne peut pas leur faire un emploi du temps sur mesure, qu'un cours de fondamentaux a forcément lieu le matin et un cours d'option l'après-midi, que leur cours va fermer s'il y a moins de 10 étudiants, que leur CM est passé en TD (ou plus souvent l'inverse, car ça coûte moins cher de tenir 1 CM que 4 groupes de TD parallèles), etc.

Le "il nous a été imposé" est un peu flou. S'agit-il de l'administration centrale qui demande de réduire la voilure pour tenir son budget (et dans ce cas, il y a forcément des réunions maquettes, auxquelles il n'est jamais interdit de participer si on veut savoir ce qui se passe et peser sur les décisions) ? S'agit-il du rectorat qui veut avoir son mot à dire et par exemple demande de réajuster la proportion de TD par rapport aux CM ? S'agit-il de l'INSPE et du rectorat qui refusent de payer des cours de prépa CAPES au tarif CM (et dans ce cas, on regarde si c'est acceptable compte tenu des effectifs, du nombre d'heures qu'on veut maintenir, ou si on va carrément au clash). S'agit-il d'une initiative interne à l'UFR (par exemple pour harmoniser une politique pédagogique entre les différents départements) ?

En tout cas, la modification du statut d'un cours doit toujours être validée au niveau de l'UFR et au niveau du CEVU. Et il est certain que le "il nous a été imposé" ne peut pas être le fait d'une personne isolée, directeur de département ou d'UFR, qui déciderait de ce genre de choses par caprice et sans préavis. Parler d'escroquerie, s'agissant de décisions collectives élaborées au long cours, me paraît pour le moins hasardeux : on gère au mieux la pénurie, c'est tout. L'escroquerie, c'est en fait surtout celle de l'Etat qui taille à la hache dans les finances et demande ensuite de se débrouiller, malgré l'augmentation des effectifs étudiants (+5% par an), la non-compensation du "glissement-vieillesse-technicité", l'inflation, la facture énergétique etc. Alors oui, forcément, ça impose de bricoler…

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
elsassfrei
elsassfrei
Niveau 5

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par elsassfrei Ven 16 Avr 2021, 06:56
Bonjour,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


2 x 12 semaines ?  Ben pas ici :-/  Je parle bien d'un établissement d'enseignement supérieur.

12 semaines par semestre ? Ici, on arrive à 16 semaines.  Depuis le début du semestre, on est à la 8ème semaine et on va enfin avoir une semaine de vacances (ouf !)

Ce qui fera 16 semaines de cours par semestre ici, avec des cours pendant les semaines d'examen PLUS encore une semaine d'examens à la fin SUIVI d'1 semaine 1/2 de jury (fin de l'année le samedi 10 juillet cette année, comme quasiment tous les ans).

On est bien loin de tes 12 semaines, et je peux t'envoyer le planning - en privé seulement - quand tu veux.

D'ailleurs, on pourrait parler des mardis qui sont comptés pour des lundis, le mercredi qui est de temps en temps un vendredi etc, tellement l'emploi du temps est bordélique aussi.

En fait, dans l'enseignement supérieur, on a le même problème que dans les hôpitaux : il n'y a plus assez d'enseignants qui ont le niveau requis. Gros problème en vue ...

Par contre, les bureaux sont pleins. Comme je le dis souvent en souriant, même si on supprimait les profs et les élèves, l'administration continuerait de ronronner (nous y sommes presque à bien y réfléchir ...)

L'éducation, ce n'est pas une dépense, mais un investissement.

Je retourne préparer mon TD.


Dernière édition par elsassfrei le Ven 16 Avr 2021, 07:13, édité 4 fois (Raison : être précis+ orthographe)
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par e-Wanderer Ven 16 Avr 2021, 08:37
Il y a beaucoup de cas différents, selon les établissements et les disciplines. 2X12 semaines, je crois que c'est assez standard, à partir du moment où on garde une session de rattrapage à chaque semestre, avec les délais réglementaires entre chaque session, le temps de corriger les copies et de tenir les jurys d'étape, puis le jury de fin d'année. On a aussi une "semaine 13" pour rattraper les cours qui ont sauté (colloques, soutenances de thèses… jours fériés ! – que nous rattrapons puisque les services sont annualisés : en fait, les jours fériés ne servent qu'à mettre le bazar dans les calendriers, un comble !). Ce ne serait pas plus mal d'avoir 2X16 et des semaines plus aérées, mais où casez-vous les sessions de rattrapage ?

Pour le niveau de recrutement, tout dépend des disciplines, sans doute : en lettres, le niveau des jeunes MCF n'a jamais été aussi élevé. J'ai beau avoir fait une carrière rapide, je sais parfaitement que je ne serais plus recruté avec le dossier que j'ai présenté il y a 20 ans. Il y a entre 50 et 100 candidats pour un poste. Au dernier comité où j'ai siégé, les trois premiers classés étaient normaliens, rang 1 à 5 à l'agrégation, une excellente thèse, une dizaine d'articles, déjà un deuxième gros projet de recherche bien entamé, l'organisation d'un ou deux colloques, souvent quelques bonus (fondation Thiers, prix de concours général, expérience internationale…). À 30 ans, c'est complètement dingue.

En revanche, bien d'accord sur la dérive administrative : dans mon université, les enseignants-chercheurs sont moins nombreux que les fonctionnaires de l'administration ! Et pourtant, on doit se taper un travail administratif considérable ! Il serait GRAND TEMPS de procéder à une simplification drastique des règles de fonctionnement qui paralysent le système. Or c'est plutôt l'inverse, surtout depuis la réforme Pécresse.

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Theriakos96
Theriakos96
Habitué du forum

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par Theriakos96 Ven 16 Avr 2021, 09:36
e-Wanderer a écrit:Il y a beaucoup de cas différents, selon les établissements et les disciplines. 2X12 semaines, je crois que c'est assez standard, à partir du moment où on garde une session de rattrapage à chaque semestre, avec les délais réglementaires entre chaque session, le temps de corriger les copies et de tenir les jurys d'étape, puis le jury de fin d'année. On a aussi une "semaine 13" pour rattraper les cours qui ont sauté (colloques, soutenances de thèses… jours fériés ! – que nous rattrapons puisque les services sont annualisés : en fait, les jours fériés ne servent qu'à mettre le bazar dans les calendriers, un comble !). Ce ne serait pas plus mal d'avoir 2X16 et des semaines plus aérées, mais où casez-vous les sessions de rattrapage ?

Pour le niveau de recrutement, tout dépend des disciplines, sans doute : en lettres, le niveau des jeunes MCF n'a jamais été aussi élevé. J'ai beau avoir fait une carrière rapide, je sais parfaitement que je ne serais plus recruté avec le dossier que j'ai présenté il y a 20 ans. Il y a entre 50 et 100 candidats pour un poste. Au dernier comité où j'ai siégé, les trois premiers classés étaient normaliens, rang 1 à 5 à l'agrégation, une excellente thèse, une dizaine d'articles, déjà un deuxième gros projet de recherche bien entamé, l'organisation d'un ou deux colloques, souvent quelques bonus (fondation Thiers, prix de concours général, expérience internationale…). À 30 ans, c'est complètement dingue.

En revanche, bien d'accord sur la dérive administrative : dans mon université, les enseignants-chercheurs sont moins nombreux que les fonctionnaires de l'administration ! Et pourtant, on doit se taper un travail administratif considérable ! Il serait GRAND TEMPS de procéder à une simplification drastique des règles de fonctionnement qui paralysent le système. Or c'est plutôt l'inverse, surtout depuis la réforme Pécresse.

J'ai entendu que le niveau actuel de recrutement des MCF dans nos disciplines est à peu près égale au niveau de recrutement des PU des mêmes disciplines d'il y a 30 ans, est-ce vrai?

_________________
Dicebat Bernardus Carnotensis nos esse quasi nanos, gigantium humeris insidentes, ut possimus plura eis et remotiora videre, non utique proprii visus acumine, aut eminentia corporis, sed quia in altum subvenimur et extollimur magnitudine gigantea.

– Jean de Salisbury, Metalogicon, III, 4
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par e-Wanderer Ven 16 Avr 2021, 19:30
Difficile de généraliser, il y a toujours eu des PU de très grand talent. Et de toute façon, les conditions ont tellement changé depuis l'époque des assistants et des thèses d'État ! Les PU qui m'ont formé avaient tapé leur thèse à la machine à écrire, rédigé des tonnes de fiches préparatoires à la main, les catalogues des bibliothèques étaient très lacunaires… Aujourd'hui, beaucoup de choses sont disponibles en ligne, on prend des notes de lecture directement sur son ordinateur, on se déplace à l'autre bout du pays en TGV en quelques heures. Cela n'a pas énormément de sens de comparer. J'ai acheté mon premier ordinateur pour ma maîtrise, en 1991 (un Mac Classic avec un écran N&B de 9 pouces, Word 4 était un logiciel à la pointe du progrès !), mon premier portable (3,5kg la bestiole) deux ans plus tard pour mon DEA. Je fais partie de la première génération a avoir vraiment utilisé ces outils.

Ce qu'on peut surtout regretter, à mon sens, c'est que le progrès technique ne produise pas tout le rendement que l'on pourrait en attendre : on a tellement alourdi les tâches administratives, tellement corseté les recherches qu'on aboutit à des effets assez discutables. Il y a seulement 15 ans, on pouvait tenir un séminaire d'équipe dans un but purement… séminal, ouvrir des dossiers sans forcément les refermer, juste pour voir dans quelle direction ça pouvait aller. Quel bonheur ! C'est comme ça que j'ai trouvé mon sujet d'HDR, d'ailleurs, après un petit travail exploratoire qui m'avait mis la puce à l'oreille. Aujourd'hui, un séminaire a immédiatement un objectif utilitaire d'affichage de résultats, il faut aussi que les publications soient en phase avec les "axes prioritaires de l'établissement", qu'elle cochent les cases les plus attendues pour obtenir le jackpot des financements. Trois mots magiques : numérique, international, transversal. Avec ça, normalement, on récupère des sous, quel que soit le contenu. On peut essayer de s'arranger pour faire quand même des choses intéressantes, mais ça gâche un peu le plaisir d'avoir le couteau sous la gorge : sois rentable ou on te coupe les crédits ! Je préférais l'époque où on faisait tout simplement confiance aux gens : on ne travaillait pas moins, et surtout je trouve qu'on travaillait mieux.

L'évaluationnite a quelque chose de paralysant, et le rythme accéléré des publications est à mes yeux fort suspect. Je préférais l'époque d'avant le publish or perish et des financements sur projets : nos maîtres étaient plus libres des orientations de leurs recherches, publiaient moins mais avaient davantage le temps de soigner un article ou un ouvrage. C'est quand même autrement satisfaisant, intellectuellement. Après, c'est mon ressenti de vieux grincheux et de philologue, il y a des collègues qui s'épanouissent parfaitement dans ce climat. Pour ma part, je joue le jeu pour ne pas plomber mon équipe, mais je suis maintenant très attentif à me ménager des plages réservées pour des choses qui ne sont pas forcément mainstream, pour des lectures purement gratuites : c'est une sorte d'hygiène mentale, et rien ne me fera culpabiliser pour ces moments "volés" à la rentabilité moderne.

Si on y réfléchit, ta question a quelque chose d'inquiétant (de même que ce que j'ai écrit dans le passages que tu cites, car on prend vite ce genre de réflexes, même à son corps défendant) : écrire 10 articles en plus de la thèse prouve une forme d'engagement, une grosse capacité de travail, mais qu'est-ce que ça nous dit fondamentalement du niveau du jeune chercheur ? À l'époque où j'ai soutenu ma thèse, on écrivait un ou deux articles et personne n'en demandait davantage : l'essentiel était de se concentrer sur la thèse, et je trouve que c'était plus sain que cette course juvénile à l'échalote.

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
somac
somac
Niveau 3

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par somac Ven 16 Avr 2021, 19:50
Pour répondre à Anthonyc, 384 heures de service devant étudiants par an pour les PRCE et les PRAG que tu sois à la Fac ou en IUT. Par semaine, ça varie énormément selon la durée des cours.
Lalou
Lalou
Niveau 2

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par Lalou Sam 17 Avr 2021, 11:28
elsassfrei a écrit:

2 x 12 semaines ?  Ben pas ici :-/  Je parle bien d'un établissement d'enseignement supérieur.

12 semaines par semestre ? Ici, on arrive à 16 semaines.  Depuis le début du semestre, on est à la 8ème semaine et on va enfin avoir une semaine de vacances (ouf !)


Je suis plutôt dans ce cas-là également.

La répartition des 384 heures est variable d’un IUT à l’autre et d’un département à l’autre. J’ai eu cette année plusieurs semaines avec 22 heures de cours, d’autres avec 9 ou 12 heures. L’emploi du temps n’était pas fixe. Comme les étudiants ont des semaines de stage, les heures de cours sont concentrées sur les autres semaines.

Il faut savoir aussi que les étudiants en alternance peuvent avoir des cours pendant les vacances universitaires des étudiants inscrits en formation initiale. Personnellement, je n’ai eu de vacances ni à la Toussaint ni en février. Pas d’inter-semestre, non plus.

Dans mon département, il n’y a aucune heure de TP (pour aucune matière) ce qui permet d’assurer des cours à davantage de groupes. Le nombre d’étudiants est donc à prendre en compte également car cela augmente considérablement le temps de correction des copies. Pour donner une idée, j’ai eu 413 travaux à corriger pendant les vacances de Noël… Je ne suis pas pressée de revivre cela.

Je commence tout juste à respirer depuis septembre parce que certains étudiants sont en stage.
elsassfrei
elsassfrei
Niveau 5

Horaires des service en IUT et en Fac ? Empty Re: Horaires des service en IUT et en Fac ?

par elsassfrei Lun 19 Avr 2021, 14:12
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : je compatis totalement. C'est même cette dérive (nombre d'élèves délirant à gérer, multiplication du nombre de copies) qui me fait revenir en lycée après un grand nombre d'années dans le supérieur.


Dernière édition par elsassfrei le Lun 19 Avr 2021, 14:13, édité 1 fois (Raison : accord)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum