Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Lun 19 Avr 2021 - 17:45
@Kilmeny a écrit:
@Cicyle a écrit:
Pardon mais vraiment, je ne comprends pas… Je ne vois pas en quoi des oraux sont plus risqués qu'une journée de classe (je précise que je viens du second degré et que je connais donc les oraux de bac).  
Parce qu'avec la chaleur, les élèves vont enlever plus facilement leurs masques et que les masques, humides de sueur seront moins efficaces.
Parce que nous ne pouvons pas être trop loin des élèves qui devraient parler plus fort si c'était le cas, alors que d'autres candidats préparent dans la même salle.
Parce que (mais là, cela dépend des cas) les centres sont dans de grandes viles, souvent plus foyers de virus que la campagne où nous enseignons.
Parce que nous allons devoir manipuler les listes de textes des élèves, les bordereaux à leur faire signer, les textes remis par les élèves...
Parce que les oraux brassent des élèves de différents lycées, de différentes classes.
En classe non ?
En primaire, on y est jusqu'à début juillet, 6h/jour, avec nos 25 à 30 élèves. Dont on s'approche un minimum pour réparer une genou écorché/regarder leurs travaux. Bref, une journée de classe, quoi. Et oui, dans le contexte sanitaire actuel, je préfèrerais mille fois faire passer des oraux que faire classe, début juillet.
Et pour les salles que décrivais Danska, là je suis désolée mais il faut exiger les salles habituellement occupées pour les révisions. Qu'ils les fassent dehors, en visio ou que sais-je. Priorité à l'examen. Là, pour le coup, ça peut-être un motif de refus de le faire passer.
Mais le discours disant "sans vaccins je ne le fais pas" en vrac et sans parler des conditions me surprend au plus haut point, si la personne qui tient ce discours reprend la classe le 26avril/2mai selon le cas.
avatar
Cath
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cath Lun 19 Avr 2021 - 17:48
@Ocelot a écrit:
@Cath a écrit:J'ai finalement trouvé un rendez-vous de vaccination, bien que ne rentrant pas dans les clous (par la bande, mon académie ne nous ayant absolument RIEN envoyé).
On ne m'a rien demandé, si ce n'est les questions d'ordre médical.
Rendez-vous décroché miraculeusement sur doctolib après des heures de surveillance.

Si vous ne rentrez pas dans les critères de vaccination (notamment l'age minimum de 55 ans), vous allez certainement vous faire refouler du centre de vaccination et votre dose sera attribuée à quelqu'un d'autre.

Non, du tout, c'est pour ça que je témoigne.
Je me suis inscrite sur doctolib dans un centre précis dont je savais qu'il acceptait les enseignants. Plusieurs heures de surveillance du site pour avoir ce rendez-vous, doctolib ne m'a rien demandé.
Sur place, il n'y avait pas grand monde, la secrétaire appelait même des gens qui étaient inscrits sur je ne sais quelle liste.
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Lun 19 Avr 2021 - 18:09
@Cicyle a écrit:
@Kilmeny a écrit:
@Cicyle a écrit:
Pardon mais vraiment, je ne comprends pas… Je ne vois pas en quoi des oraux sont plus risqués qu'une journée de classe (je précise que je viens du second degré et que je connais donc les oraux de bac).  
Parce qu'avec la chaleur, les élèves vont enlever plus facilement leurs masques et que les masques, humides de sueur seront moins efficaces.
Parce que nous ne pouvons pas être trop loin des élèves qui devraient parler plus fort si c'était le cas, alors que d'autres candidats préparent dans la même salle.
Parce que (mais là, cela dépend des cas) les centres sont dans de grandes viles, souvent plus foyers de virus que la campagne où nous enseignons.
Parce que nous allons devoir manipuler les listes de textes des élèves, les bordereaux à leur faire signer, les textes remis par les élèves...
Parce que les oraux brassent des élèves de différents lycées, de différentes classes.
En classe non ?
En primaire, on y est jusqu'à début juillet, 6h/jour, avec nos 25 à 30 élèves. Dont on s'approche un minimum pour réparer une genou écorché/regarder leurs travaux. Bref, une journée de classe, quoi. Et oui, dans le contexte sanitaire actuel, je préfèrerais mille fois faire passer des oraux que faire classe, début juillet.
Et pour les salles que décrivais Danska, là je suis désolée mais il faut exiger les salles habituellement occupées pour les révisions. Qu'ils les fassent dehors, en visio ou que sais-je. Priorité à l'examen. Là, pour le coup, ça peut-être un motif de refus de le faire passer.
Mais le discours disant "sans vaccins je ne le fais pas" en vrac et sans parler des conditions me surprend au plus haut point, si la personne qui tient ce discours reprend la classe le 26avril/2mai selon le cas.

Entièrement d'accord. Ca doit chatouiller les yeux des PE de lire ça.

En dehors des collègues qui se retrouvent dans une salle sans fenêtre qui ouvre (quand certains autres collègues y gagneront au change), je trouve étrange qu'on préfère se retrouver avec 35 élèves entassés par heure plutôt que de voir 35 élèves en tout dans sa journée.
Moins on voit d'élèves, moins on risque de croiser un élève malade. A moins de partir sur le postulat qu'en temps normal, un élève se fait tester régulièrement (et s'isole réellement s'il est positif), mais ça ne me semble pas aller dans le sens du ratio élèves officiellement covid + VS taux d'incidence chez les jeunes.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Lun 19 Avr 2021 - 18:11
@ddd95 a écrit:J'imagine que les gants sont demandés car on touche beaucoup de papiers (feuilles d'émargement, grille d'évaluation, peut être des dossiers.. ou des ordis... Je m'interroge plus sur les lunettes de protection !!
La contamination peut, me semble-t-il, se faire par les yeux. D'où les lunettes.
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel Lun 19 Avr 2021 - 18:30
@Cicyle a écrit:
@maldoror1 a écrit:
@*Penthésilée* a écrit:J'ai eu ma première dose de Pfizer aujourd'hui. J'ai 35ans et aucune comorbidité. Dans le 06, nous sommes prioritaires. C'est cette disparité qui est scandaleuse.

Tu as de la chance en effet.
Un peu hs, mais en ce qui me concerne, je ne ferai pas passer les oraux de l'EAF, s'ils ont lieu, sans avoir au moins reçu une dose de vaccin.
Pardon mais vraiment, je ne comprends pas… Je ne vois pas en quoi des oraux sont plus risqués qu'une journée de classe (je précise que je viens du second degré et que je connais donc les oraux de bac). On peut facilement se mettre à une distance raisonnable du candidat. Le candidat n'osera pas (en tous cas dans leur immense majorité) enlever ou baisser le masque face à l'examinateur (alors que bon, l'enseignant…).
Le seul intérêt de ce genre de prise de position, éventuellement, serait de braquer les projecteurs sur la situation des enseignants.
Mais si on me laisse le choix, je préfère mille fois faire passer une journée d'oraux que faire classe une journée (pas en temps normal, hein, j'suis pas masochiste, mais par rapport au risque sanitaire).


Bon, les oraux c'est 8h-12h 14h-18h...
On ne peut pas mettre le candidat à une distance raisonnable puisque d'autres candidats sont en train de préparer l'oral dans la même salle ; donc, l'élève il se trouve à même pas 50 cm du professeur.
Et puis, quand on voit la disparité des situations cette année ; c'est honteux si l'oral est maintenu (bon, fin juin, le variant Brésilien sera bien présent chez nous...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Lun 19 Avr 2021 - 18:36
@ysabel a écrit:
@Cicyle a écrit:
@maldoror1 a écrit:
@*Penthésilée* a écrit:J'ai eu ma première dose de Pfizer aujourd'hui. J'ai 35ans et aucune comorbidité. Dans le 06, nous sommes prioritaires. C'est cette disparité qui est scandaleuse.

Tu as de la chance en effet.
Un peu hs, mais en ce qui me concerne, je ne ferai pas passer les oraux de l'EAF, s'ils ont lieu, sans avoir au moins reçu une dose de vaccin.
Pardon mais vraiment, je ne comprends pas… Je ne vois pas en quoi des oraux sont plus risqués qu'une journée de classe (je précise que je viens du second degré et que je connais donc les oraux de bac). On peut facilement se mettre à une distance raisonnable du candidat. Le candidat n'osera pas (en tous cas dans leur immense majorité) enlever ou baisser le masque face à l'examinateur (alors que bon, l'enseignant…).
Le seul intérêt de ce genre de prise de position, éventuellement, serait de braquer les projecteurs sur la situation des enseignants.
Mais si on me laisse le choix, je préfère mille fois faire passer une journée d'oraux que faire classe une journée (pas en temps normal, hein, j'suis pas masochiste, mais par rapport au risque sanitaire).

Bon, les oraux c'est 8h-12h 14h-18h...
On ne peut pas mettre le candidat à une distance raisonnable puisque d'autres candidats sont en train de préparer l'oral dans la même salle ; donc, l'élève il se trouve à même pas 50 cm du professeur.
Et puis, quand on voit la disparité des situations cette année ; c'est honteux si l'oral est maintenu (bon, fin juin, le variant Brésilien sera bien présent chez nous...
Combien de candidats y a-t-il dans une salle ?? Parce que d'après ce que tu décris, c'est le métro aux heures de pointe (inutile de me reprendre en m'expliquant que non, le métro on est plus près, c'était un petit trait d'humour, je préfère préciser).
Et pour rappel, à toutes fins utiles, en primaire, c'est 6h dans une salle, avec 25 à 30 gamins. Et les mêmes donc la durée d'exposition, si un gamin est contaminé est de 6h.

Après, concernant ton dernier point, pour des considérations pédagogiques et d'équité devant l'examen, je comprends qu'on demande de l'annuler. Et ça me semblerait normal, en effet.

Mais à mes yeux, vraiment, l'argument sanitaire ne tient pas quand l'alternative est d'être en classe.
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maldoror1 Lun 19 Avr 2021 - 18:36
Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Lun 19 Avr 2021 - 18:38
@maldoror1 a écrit:Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.
Je réagis juste sur la durée d'une journée. Nous sommes dans ces conditions tous les jours (face à des gamins non masqués pour les collègues de maternelle fleurs2).
Donc le 3 mai, tu n'iras pas ? Du coup, je comprends que tu dises que tu n'iras pas faire passer les oraux, alors. Ce que je ne comprends pas (je le répète, d'un point de vue sanitaire uniquement), c'est qu'on y retourne le 26 avril/3 mai mais pas pour les oraux du bac.
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maldoror1 Lun 19 Avr 2021 - 18:42
Mais je sais dans quelles conditions vous enseignez, et elles sont scandaleuses, qui a dit le contraire ???
Le 3 mai, je n'irai évidemment pas si le retour en classe entière, entre 35 et 40 élèves et étudiants par classe, est maintenu.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
PabloPE
PabloPE
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par PabloPE Lun 19 Avr 2021 - 18:45
@maldoror1 a écrit:Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.
Ce n'est pas une querelle de chapelle; enfin je ne le lis pas comme ça. C'est juste que il est difficilement compréhensible de lire que vous (et non toi en particulier Wink ) ne ferez pas passer les oraux à cause de la crise sanitaire et qu' en classe c'est moins dangereux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
Ici ils nous éternuent dessus, on les soigne, les mouche, les cajole le tout à 32 élèves parfois  sans masque en maternelle (bon moi j'ai des CM ils arrivent à se moucher seuls à peu près  mais le reste Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 ) alors franchement je crois que je veux bien  leur faire passer un oral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1482308650
Maintenant dans l'absolu je suis pas fan du GO et ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire alors bon je veux bien le supprimer Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par frimoussette77 Lun 19 Avr 2021 - 18:51
@PabloPE a écrit:
@maldoror1 a écrit:Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.
Ce n'est pas une querelle de chapelle; enfin je ne le lis pas comme ça. C'est juste que il est difficilement compréhensible de lire que vous (et non toi en particulier  Wink )  ne ferez pas passer les oraux à cause de la crise sanitaire et qu' en classe c'est moins dangereux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
Ici ils nous éternuent dessus, on les soigne, les mouche, les cajole le tout à 32 élèves parfois  sans masque en maternelle (bon moi j'ai des CM ils arrivent à se moucher seuls à peu près  mais le reste Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 ) alors franchement je crois que je veux bien  leur faire passer un oral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1482308650
Maintenant dans l'absolu je suis pas fan du GO et ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire alors bon je veux bien le supprimer Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
En sixième, (à 28 ou 29) ils continuent à nous éternuer dessus en enlevant le masque pour éternuer, sinon le masque est mouillé.  :cabosse:En quatrième, le dernier jour, le jeu était de retirer le masque sans se faire prendre  ou de le mettre à l'envers.
Si on fait passer l'oral de brevet, les conditions de travail pour les examinateurs seront meilleures qu'en classe entière, c'est sûr.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Lun 19 Avr 2021 - 19:04
@Cicyle a écrit:
@ysabel a écrit:
@Cicyle a écrit:
@maldoror1 a écrit:

Tu as de la chance en effet.
Un peu hs, mais en ce qui me concerne, je ne ferai pas passer les oraux de l'EAF, s'ils ont lieu, sans avoir au moins reçu une dose de vaccin.
Pardon mais vraiment, je ne comprends pas… Je ne vois pas en quoi des oraux sont plus risqués qu'une journée de classe (je précise que je viens du second degré et que je connais donc les oraux de bac). On peut facilement se mettre à une distance raisonnable du candidat. Le candidat n'osera pas (en tous cas dans leur immense majorité) enlever ou baisser le masque face à l'examinateur (alors que bon, l'enseignant…).
Le seul intérêt de ce genre de prise de position, éventuellement, serait de braquer les projecteurs sur la situation des enseignants.
Mais si on me laisse le choix, je préfère mille fois faire passer une journée d'oraux que faire classe une journée (pas en temps normal, hein, j'suis pas masochiste, mais par rapport au risque sanitaire).

Bon, les oraux c'est 8h-12h 14h-18h...
On ne peut pas mettre le candidat à une distance raisonnable puisque d'autres candidats sont en train de préparer l'oral dans la même salle ; donc, l'élève il se trouve à même pas 50 cm du professeur.
Et puis, quand on voit la disparité des situations cette année ; c'est honteux si l'oral est maintenu (bon, fin juin, le variant Brésilien sera bien présent chez nous...
Combien de candidats y a-t-il dans une salle ?? Parce que d'après ce que tu décris, c'est le métro aux heures de pointe (inutile de me reprendre en m'expliquant que non, le métro on est plus près, c'était un petit trait d'humour, je préfère préciser).
Et pour rappel, à toutes fins utiles, en primaire, c'est 6h dans une salle, avec 25 à 30 gamins. Et les mêmes donc la durée d'exposition, si un gamin est contaminé est de 6h.

Après, concernant ton dernier point, pour des considérations pédagogiques et d'équité devant l'examen, je comprends qu'on demande de l'annuler. Et ça me semblerait normal, en effet.

Mais à mes yeux, vraiment, l'argument sanitaire ne tient pas quand l'alternative est d'être en classe.

Entièrement d'accord.
youpeka
youpeka
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Lun 19 Avr 2021 - 19:21
@PabloPE a écrit:
@maldoror1 a écrit:Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.
Ce n'est pas une querelle de chapelle; enfin je ne le lis pas comme ça. C'est juste que il est difficilement compréhensible de lire que vous (et non toi en particulier  Wink )  ne ferez pas passer les oraux à cause de la crise sanitaire et qu' en classe c'est moins dangereux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
Ici ils nous éternuent dessus, on les soigne, les mouche, les cajole le tout à 32 élèves parfois  sans masque en maternelle (bon moi j'ai des CM ils arrivent à se moucher seuls à peu près  mais le reste Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 ) alors franchement je crois que je veux bien  leur faire passer un oral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1482308650
Maintenant dans l'absolu je suis pas fan du GO et ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire alors bon je veux bien le supprimer Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262

Mon fils est en grande section, je vois ce que ca repnésente. Moi j'enseigne au lycée, je maintiens les élèves a 1 mètre 50 et j'ai enseigné fenêtres ouvertes tout l'hivers. Et tu sais ce que je fais le soir ? Un câlin a mon fils, et donc a tous les autres enfants en fait. Et aux parents anti-masques de la classe de mon fils aussi,... que faire.

La question n'est pas qui a la pire situation, elle est je pense de savoir chacun ce que l'on est prêt individuellement a accepter. J'ai décidé individuellement de continuer a faire des câlins a non fils dusais-je en mourrir un jour.

Car collectivement il me semble que nous avons abdiqué le jour ou nous avons accepté les masques slip et laissé à la charge des familles de fournir des masques aux enfants sachant très bien que cette stratégie était vouée à l'échec. Que dire du fait de demander aux parents de prendre la température des enfants chaque jour, plutôt que de vérifier à l'arrivée à l'école. Mais quel parent fait ca ? Tout a été comme ca depuis mars. Rappelez que en février 2019 il nous avait été interdit de venir en cours masqué !!!!

Mais je suis près a l'action, si l'action est collective. Et si un jour je peux, je laisse ma place au vaccin en priorité aux professeurs des écoles.
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Lun 19 Avr 2021 - 19:33
Pour info, le site https://vitemadose.covidtracker.fr/ a été modifié. On peut sélectionner une ville et le site donne les doses disponibles soit au plus proche, soit disponible au plus vite, indépendamment du département.


J'ai remarqué que certains départements ont été réapprovisionnés.

mamieprof
mamieprof
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mamieprof Lun 19 Avr 2021 - 19:43
@chmarmottine a écrit:Pour info, le site https://vitemadose.covidtracker.fr/ a été modifié. On peut sélectionner une ville et le site donne les doses disponibles soit au plus proche, soit disponible au plus vite, indépendamment du département.


J'ai remarqué que certains départements ont été réapprovisionnés.


Au stade de France des doses sont indiquées mais quand on tente toutes les possibilités avant d'aller plus loin (1 ere ou 2 nde Pfizer ou Moderna) il est précisé qu'aucun créneau n est disponible mais que bientôt blablabla
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Lun 19 Avr 2021 - 19:43
@youpeka a écrit:
@PabloPE a écrit:
@maldoror1 a écrit:Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.
Ce n'est pas une querelle de chapelle; enfin je ne le lis pas comme ça. C'est juste que il est difficilement compréhensible de lire que vous (et non toi en particulier  Wink )  ne ferez pas passer les oraux à cause de la crise sanitaire et qu' en classe c'est moins dangereux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
Ici ils nous éternuent dessus, on les soigne, les mouche, les cajole le tout à 32 élèves parfois  sans masque en maternelle (bon moi j'ai des CM ils arrivent à se moucher seuls à peu près  mais le reste Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 ) alors franchement je crois que je veux bien  leur faire passer un oral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1482308650
Maintenant dans l'absolu je suis pas fan du GO et ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire alors bon je veux bien le supprimer Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262

Mon fils est en grande section, je vois ce que ca repnésente. Moi j'enseigne au lycée, je maintiens les élèves a 1 mètre 50 et j'ai enseigné fenêtres ouvertes tout l'hivers. Et tu sais ce que je fais le soir ? Un câlin a mon fils, et donc a tous les autres enfants en fait. Et aux parents anti-masques de la classe de mon fils aussi,... que faire.

La question n'est pas qui a la pire situation, elle est je pense de savoir chacun ce que l'on est prêt individuellement a accepter. J'ai décidé individuellement de continuer a faire des câlins a non fils dusais-je en mourrir un jour.

Car collectivement il me semble que nous avons abdiqué le jour ou nous avons accepté les masques slip et laissé à la charge des familles de fournir des masques aux enfants sachant très bien que cette stratégie était vouée à l'échec. Que dire du fait de demander aux parents de prendre la température des enfants chaque jour, plutôt que de vérifier à l'arrivée à l'école. Mais quel parent fait ca ? Tout a été comme ca depuis mars. Rappelez que en février 2019 il nous avait été interdit de venir en cours masqué !!!!

Mais je suis près a l'action, si l'action est collective. Et si un jour je peux, je laisse ma place au vaccin en priorité aux professeurs des écoles.

J’aimerais bien savoir comment on peut maintenir les élèves à 1m50. Tu dois avoir de très grandes salles et de très grands couloirs dans ton lycée. Et tu ne regardes jamais un cahier ?
zigmag17
zigmag17
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par zigmag17 Lun 19 Avr 2021 - 19:46
Par ici, une dose de vaccin disponible dans tout le département: on dirait que tout le monde n'en aura pas Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 (tout le cirque qui va avec , là par contre j'en ai ma dose  furieux)
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Lun 19 Avr 2021 - 19:50
@mamieprof a écrit:
@chmarmottine a écrit:Pour info, le site https://vitemadose.covidtracker.fr/ a été modifié. On peut sélectionner une ville et le site donne les doses disponibles soit au plus proche, soit disponible au plus vite, indépendamment du département.


J'ai remarqué que certains départements ont été réapprovisionnés.


Au stade de France des doses sont indiquées mais quand on tente toutes les possibilités avant d'aller plus loin (1 ere ou 2 nde Pfizer ou Moderna) il est précisé qu'aucun créneau n est disponible mais que bientôt blablabla

Je ne vois aucune dose dispo au stade de France, par contre, 179 doses d'Astrazeneca dans une pharmacie du coin.
youpeka
youpeka
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Lun 19 Avr 2021 - 19:53
@Isis39 a écrit:
@youpeka a écrit:
@PabloPE a écrit:
@maldoror1 a écrit:Mais je ne compte pas non plus reprendre le boulot à 35 par classe, c'est évident... Quant à faire piquer les yeux des PE, ce n'était pas non plus mon intention. On est tous dans la même galère, je ne comprends donc pas ces querelles de chapelle.
Ce n'est pas une querelle de chapelle; enfin je ne le lis pas comme ça. C'est juste que il est difficilement compréhensible de lire que vous (et non toi en particulier  Wink )  ne ferez pas passer les oraux à cause de la crise sanitaire et qu' en classe c'est moins dangereux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
Ici ils nous éternuent dessus, on les soigne, les mouche, les cajole le tout à 32 élèves parfois  sans masque en maternelle (bon moi j'ai des CM ils arrivent à se moucher seuls à peu près  mais le reste Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 ) alors franchement je crois que je veux bien  leur faire passer un oral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1482308650
Maintenant dans l'absolu je suis pas fan du GO et ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire alors bon je veux bien le supprimer Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262

Mon fils est en grande section, je vois ce que ca repnésente. Moi j'enseigne au lycée, je maintiens les élèves a 1 mètre 50 et j'ai enseigné fenêtres ouvertes tout l'hivers. Et tu sais ce que je fais le soir ? Un câlin a mon fils, et donc a tous les autres enfants en fait. Et aux parents anti-masques de la classe de mon fils aussi,... que faire.

La question n'est pas qui a la pire situation, elle est je pense de savoir chacun ce que l'on est prêt individuellement a accepter. J'ai décidé individuellement de continuer a faire des câlins a non fils dusais-je en mourrir un jour.

Car collectivement il me semble que nous avons abdiqué le jour ou nous avons accepté les masques slip et laissé à la charge des familles de fournir des masques aux enfants sachant très bien que cette stratégie était vouée à l'échec. Que dire du fait de demander aux parents de prendre la température des enfants chaque jour, plutôt que de vérifier à l'arrivée à l'école. Mais quel parent fait ca ? Tout a été comme ca depuis mars. Rappelez que en février 2019 il nous avait été interdit de venir en cours masqué !!!!

Mais je suis près a l'action, si l'action est collective. Et si un jour je peux, je laisse ma place au vaccin en priorité aux professeurs des écoles.

J’aimerais bien savoir comment on peut maintenir les élèves à 1m50. Tu dois avoir de très grandes salles et de très grands couloirs dans ton lycée. Et tu ne regardes jamais un cahier ?

Dans le lycée où j'enseigne on est en demie classe, je demande aux élèves de s'installer à partir du fond de la salle, ce qui laisse plusieurs rang devant de libre. Pour leur travail, si je veux le voir, je leur demande de le déposer en sortant sur une table. Le plus difficile est de les aider quand ils sont sur ordinateur, sans aller voir l'écran. Je ne passe plus dans les rangs. Tout ca est discutable pédagogiquement, mais correspond bien au protocole «si possible». Pour moi c'est possible, je le fais. J'ai bien compris que l'on est pas très nombreux à appliquer le possible, du «si possible».
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Lun 19 Avr 2021 - 19:56
@youpeka a écrit:
@Isis39 a écrit:
@youpeka a écrit:
@PabloPE a écrit:
Ce n'est pas une querelle de chapelle; enfin je ne le lis pas comme ça. C'est juste que il est difficilement compréhensible de lire que vous (et non toi en particulier  Wink )  ne ferez pas passer les oraux à cause de la crise sanitaire et qu' en classe c'est moins dangereux. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262
Ici ils nous éternuent dessus, on les soigne, les mouche, les cajole le tout à 32 élèves parfois  sans masque en maternelle (bon moi j'ai des CM ils arrivent à se moucher seuls à peu près  mais le reste Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1665347707 ) alors franchement je crois que je veux bien  leur faire passer un oral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 1482308650
Maintenant dans l'absolu je suis pas fan du GO et ça n'a rien à voir avec la crise sanitaire alors bon je veux bien le supprimer Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 3854100262

Mon fils est en grande section, je vois ce que ca repnésente. Moi j'enseigne au lycée, je maintiens les élèves a 1 mètre 50 et j'ai enseigné fenêtres ouvertes tout l'hivers. Et tu sais ce que je fais le soir ? Un câlin a mon fils, et donc a tous les autres enfants en fait. Et aux parents anti-masques de la classe de mon fils aussi,... que faire.

La question n'est pas qui a la pire situation, elle est je pense de savoir chacun ce que l'on est prêt individuellement a accepter. J'ai décidé individuellement de continuer a faire des câlins a non fils dusais-je en mourrir un jour.

Car collectivement il me semble que nous avons abdiqué le jour ou nous avons accepté les masques slip et laissé à la charge des familles de fournir des masques aux enfants sachant très bien que cette stratégie était vouée à l'échec. Que dire du fait de demander aux parents de prendre la température des enfants chaque jour, plutôt que de vérifier à l'arrivée à l'école. Mais quel parent fait ca ? Tout a été comme ca depuis mars. Rappelez que en février 2019 il nous avait été interdit de venir en cours masqué !!!!

Mais je suis près a l'action, si l'action est collective. Et si un jour je peux, je laisse ma place au vaccin en priorité aux professeurs des écoles.

J’aimerais bien savoir comment on peut maintenir les élèves à 1m50. Tu dois avoir de très grandes salles et de très grands couloirs dans ton lycée. Et tu ne regardes jamais un cahier ?

Dans le lycée où j'enseigne on est en demie classe, je demande aux élèves de s'installer à partir du fond de la salle, ce qui laisse plusieurs rang devant de libre. Pour leur travail, si je veux le voir, je leur demande de le déposer en sortant sur une table. Le plus difficile est de les aider quand ils sont sur ordinateur, sans aller voir l'écran. Je ne passe plus dans les rangs. Tout ca est discutable pédagogiquement, mais correspond bien au protocole «si possible». Pour moi c'est possible, je le fais. J'ai plus ou moins compris que j'étais le seul à faire ca.

En collège pas de demi jauge. On a les élèves très proches de nous, voire collés à nous dans les escaliers. Et il faut bien regarder leur travail, corriger ce qu’il font durant l’heure pour avancer.
Danska
Danska
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Danska Lun 19 Avr 2021 - 20:09
Beaucoup de lycées n'ont pas de demi-jauge non plus, soit parce qu'ils ne sont pas passés en hybride soit parce qu'ils ont choisi le système classes entières une semaine sur deux. Et même en demi-groupe je n'arriverais pas à avoir 1,5 mètre entre moi et les élèves (ni entre les élèves) vu la taille de nos salles, autant dire qu'en classe entière je n'ai même pas envisagé d'essayer.
mamieprof
mamieprof
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mamieprof Lun 19 Avr 2021 - 20:16
Au lycée, l'administration est barricadée (2 tables devant chaque porte, il faut demander de loin ce qu on veut, déposer les docs dans des corbeilles ou en récupérer sur les fenêtres à l extérieur même si il pleut.
Par contre nous croisons des élèves dans les couloirs étroits et les escaliers du matin au soir et le premier rang est sous notre nez car les salles sont étroites.
La difficulté c'est le port du masque qui est trop souvent sous leur nez.
Pas hâte de les retrouver...
youpeka
youpeka
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Lun 19 Avr 2021 - 20:21
@Danska a écrit:Beaucoup de lycées n'ont pas de demi-jauge non plus, soit parce qu'ils ne sont pas passés en hybride soit parce qu'ils ont choisi le système classes entières une semaine sur deux. Et même en demi-groupe je n'arriverais pas à avoir 1,5 mètre entre moi et les élèves (ni entre les élèves) vu la taille de nos salles, autant dire qu'en classe entière je n'ai même pas envisagé d'essayer.

Les salles que j'utilise sont plus petites que les salles de classe entière. Évidement pour avoir une certaine distance entre les élèves et moi, je dois entasser les élèves au fond de la salle. Je concois qui ce n'est pas possible partout.

J'ai aussi enseigné au collège, je vois bien l'importance de vérifier qu'ils écrivent (ce qui reste aussi un peu vrai dans mon lycée). Entre un impératif pédagogique et une recommandation sanitaire chacun est libre de choisir. C'est toute la magie du protocole si-possible.

Je voudrai ajouter que enseigner les fenêtres ouvertes en hivers n'a pas non plus été facile, ni a faire, ni a assumer.: voir les élèves avec les vestes, gants et bonnets. Mais le plus difficile était d'etre une poignée a le faire, pas plus. Il est vrai que ca n'est pas possible partout. J'ai moi aussi eut une salle avec les fenêtres bloquées car HS.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Lun 19 Avr 2021 - 20:34
@youpeka a écrit:
@Danska a écrit:Beaucoup de lycées n'ont pas de demi-jauge non plus, soit parce qu'ils ne sont pas passés en hybride soit parce qu'ils ont choisi le système classes entières une semaine sur deux. Et même en demi-groupe je n'arriverais pas à avoir 1,5 mètre entre moi et les élèves (ni entre les élèves) vu la taille de nos salles, autant dire qu'en classe entière je n'ai même pas envisagé d'essayer.

Les salles que j'utilise sont plus petites que les salles de classe entière. Évidement pour avoir une certaine distance entre les élèves et moi, je dois entasser les élèves au fond de la salle. Je concois qui ce n'est pas possible partout.

J'ai aussi enseigné au collège, je vois bien l'importance de vérifier qu'ils écrivent (ce qui reste aussi un peu vrai dans mon lycée). Entre un impératif pédagogique et une recommandation sanitaire chacun est libre de choisir. C'est toute la magie du protocole si-possible.

Je voudrai ajouter que enseigner les fenêtres ouvertes en hivers n'a pas non plus été facile, ni a faire, ni a assumer.: voir les élèves avec les vestes, gants et bonnets. Mais le plus difficile était d'etre une poignée a le faire, pas plus. Il est vrai que ca n'est pas possible partout. J'ai moi aussi eut une salle avec les fenêtres bloquées car HS.
Euh… Les recommandations sanitaires ont pour but d'éviter de contaminer l'enseignant, certes. Mais aussi d'éviter les contaminations entre élèves. La partie en gras me fait halluciner. Et franchement, si j'étais élève, je serais hors de moi (ils n'ont pas non plus le choix d'être là, il faut le rappeler, quand même).

Je suis la première à hurler pour nos conditions de travail et de sécurité. Mais là, je trouve que c'est clairement abusé et vraiment pas normal vis-à-vis des élèves.


Dernière édition par Cicyle le Lun 19 Avr 2021 - 20:35, édité 1 fois
youpeka
youpeka
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Lun 19 Avr 2021 - 20:35
@mamieprof a écrit:Au lycée, l'administration est barricadée (2 tables devant chaque porte, il faut demander de loin ce qu on veut, déposer les docs dans des corbeilles ou en récupérer sur les fenêtres à l extérieur même si il pleut.
Par contre nous croisons des élèves dans les couloirs étroits et les escaliers du matin au soir et le premier rang est sous notre nez car les salles sont étroites.
La difficulté c'est le port du masque qui est trop souvent sous leur nez.
Pas hâte de les retrouver...

C'est vrai que faire respecter le port correct du masque est une vrai difficulté. Ça n'est qu'un problème de discipline, mais impossible sans soutien hiéarchique. J'avais fais un sondage ici il y a quelque mois qui avait montre que deux tiers des établissenents.des personnes ayant répondu n'ont pas de politique de sanction pour non port du masque. Délirant.

Moi quand j'exclu un éleve pour non port du masque il me revient a l'heure suivant en m'expliquant que la vie scolaire s'en moque complètement. Et j'ai pu vérifier que effectivement, ils affichent un discours très strict mais ils ne font rien pour m'aider, et meme au contraire.

C'est notre manque d'unité qui permet ca. Nous pourrions exiger quelque chose ensembles, mais la nous n'y arrivons pas car nous avons tous des lectures différentes et des exigeances différentes. Ces protocoles sont écrits avec beaucoup d'intelligence je le pense.
youpeka
youpeka
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par youpeka Lun 19 Avr 2021 - 20:42
@Cicyle a écrit:
@youpeka a écrit:
@Danska a écrit:Beaucoup de lycées n'ont pas de demi-jauge non plus, soit parce qu'ils ne sont pas passés en hybride soit parce qu'ils ont choisi le système classes entières une semaine sur deux. Et même en demi-groupe je n'arriverais pas à avoir 1,5 mètre entre moi et les élèves (ni entre les élèves) vu la taille de nos salles, autant dire qu'en classe entière je n'ai même pas envisagé d'essayer.

Les salles que j'utilise sont plus petites que les salles de classe entière. Évidement pour avoir une certaine distance entre les élèves et moi, je dois entasser les élèves au fond de la salle. Je concois qui ce n'est pas possible partout.

J'ai aussi enseigné au collège, je vois bien l'importance de vérifier qu'ils écrivent (ce qui reste aussi un peu vrai dans mon lycée). Entre un impératif pédagogique et une recommandation sanitaire chacun est libre de choisir. C'est toute la magie du protocole si-possible.

Je voudrai ajouter que enseigner les fenêtres ouvertes en hivers n'a pas non plus été facile, ni a faire, ni a assumer.: voir les élèves avec les vestes, gants et bonnets. Mais le plus difficile était d'etre une poignée a le faire, pas plus. Il est vrai que ca n'est pas possible partout. J'ai moi aussi eut une salle avec les fenêtres bloquées car HS.
Euh… Les recommandations sanitaires ont pour but d'éviter de contaminer l'enseignant, certes. Mais aussi d'éviter les contaminations entre élèves. La partie en gras me fait halluciner. Et franchement, si j'étais élève, je serais hors de moi (ils n'ont pas non plus le choix d'être là, il faut le rappeler, quand même).

Je suis la première à hurler pour nos conditions de travail et de sécurité. Mais là, je trouve que c'est clairement abusé et vraiment pas normal vis-à-vis des élèves.

J'ai expliqué aux élèves que je fais du mieux que je peux, et je les ai invité a discuter avec leurs parents de la situation. Ceci étant dit il faut voir aussi qu'une fois sorti de la salle ils abaissent les masques, se font des câlins et des bisous. Apres on les retrouve aussi aglutinés en bande autour des établissementt, sans masque. Et j'ajoute qu'une partie du demi groupe qui n'a pas cours vient trainer sans masque autour du lycée pour voir les copains et copines de l'autre demi groupe. Et calins, et bisous.

Finalement il leur.est assez clair que le port de masque ca n'est que vis a vis du professeur. Quand le professeur n'est pas la, le masque n'est plus non plus.

Ça n'est que mon opinion et mon vécu. Je ne dis pas que c'est bien. Moi aussi je voudrai un protocole plus strict pour tous.

Et que l'on soit vaccinéqavant la reprise, ou équipés de masques ad hoc.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum