Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 20 Avr 2021 - 13:26
@Jafar a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
@Chutney a écrit:J'aimerais avoir la foi suffisante pour dire que sans vaccination, je ne reprends pas, mais je ne peux décemment pas le faire si je suis le seul de mon établissement, ou à défaut si aucun vrai mouvement national ne se met en place, ce qui n'arrivera pas. Quand je vois la liste de revendications des syndicats qui attendent une réponse de ministère, je me dis que l'on est condamné à répéter les mêmes erreurs (et je précise que je suis syndiqué). On sait que nous n'aurons rien, à part quelques tests cosmétiques de ci de là, on le sait, personne n'imagine que des capteurs de CO2 vont être installés quand même. Je dirais que l'espoir réside dans les demi-groupes, puisque l'éventualité n'a pas été fermée, mais tout est tellement changeant qu'on peut partir là-dessus pour deux semaines et revenir à la normal juste après.

+1 

Ceux qui disent qu'ils n'iront pas, vous allez faire une grève illimitée dans votre coin ?

Ben oui... Il faut bien montrer l'exemple si personne ne se bouge.

Je ne vois pas comment je pourrais dormir la conscience tranquille sinon. Libre à ceux qui n'ont aucun principe de laisser notre ministre essuyer ses chaussures sur leurs visages, pour ma part je ferait en effet "grève illimitée dans mon coin", mais l'honneur sauf.

Je ne ferai pas grève, je l'ai déjà écrit, et comprends ceux qui veulent la faire.
Mais pour faire grève il faut un appel à la grève. Des syndicats vont-ils le faire ?
Parfois ils n'appellent pas officiellement à la grève (dans les médias) mais déposent des préavis pour couvrir ceux qui voudraient la faire.


Dernière édition par Jacq le Mar 20 Avr 2021 - 13:26, édité 1 fois
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Mar 20 Avr 2021 - 13:26
@Jacq a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:
@Jacq a écrit:
@Rouletabille a écrit:
Cela m'étonnerait fort que ce soit le cas  [...]
Moi, je parie pour des annonces le vendredi 23 avril pour les écoles et le vendredi 30 avril pour le secondaire...
Sur ce sujet je parie que rien ne va bouger. Le ministre n'aura jamais le courage d'assumer de revenir en classe entière ou d'imposer les groupes. Il préfère se défausser de toute responsabilité et laisser officiellement les CdE choisir, CdE qui eux restent sous la pression forte des parents, beaucoup pour revenir en classe entière (même si certains n'en veulent pas).
En plus cette situation lui permet de ne pas annuler les épreuves de juin et de pouvoir dire (en cas de contestation): "si les élèves du lycée A ont eu deux fois moins de cours que dans le lycée B c'est un choix de l'établissement, ce n'est pas de ma faute."
Voilà. Toute la politique de notre ministre est résumée. Ne rien faire, ne rien assumer (il suffit de voir comme il s'est empressé de rejeter la faute sur les autres lors du plantage de l'ENT et du CNED, je n'ai aucun doute qu'il fera pareil en fin d'année pour le bac et le Grand Oral) et laisser la piétaille des CDE et directeurs d'écoles gérer et assumer pendant que lui fait le beau devant les médias, soigne sa carrière et resserre les cordons budgétaires.
En plus il va sortir, tout fier : "oui mais il y avait la continuité pédagogique assurée par les enseignants". Ben non, quand j'avais mes élèves en groupe je ne pouvais pas faire cours en physique et en distanciel en même temps. Il pourra alors dire : "les enseignants pouvaient le faire".
Aucun courage.
C'est à se demander si la plainte déposée par les stylos rouges ne sera pas considérée comme recevable, tant cette absence de prise de responsabilité est flagrante.
Effectivement le Covid est responsable,  le ministre n'est pas responsable, il est juste irresponsable.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 20 Avr 2021 - 13:28
@A Tuin a écrit:
@trompettemarine a écrit:@Jenny C'est pour prendre le virus en tenaille et voir la lumière au bout du tunnel, laquelle lumière doit être sur une table, comme levier estampillé koikilenkoute (même la vie des enseignants et des parents d'élèves). Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 2164541516
La fameuse prise en tenaille.
Arrêtez avec cette expression, ça me fait penser à La Septième compagnie chaque fois. abi
Ah oui Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 437980826
Bon, pour moi, prise en tenaille c'est aussi +2 à l'attaque, adversaire pris au dépourvu, attaque sournoise possible. Mais c'est un autre domaine et HS donc : je vais manger...
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Fesseur Pro Mar 20 Avr 2021 - 13:47
Un épidémiologiste sur RTL ce midi : "Il faudrait fermer encore 3 semaines les écoles/collèges/lycées pour voir une réelle amélioration".

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VinZT Mar 20 Avr 2021 - 13:54
En Martinique, malgré un fort taux d'incidence (≈ 226) et un CHU surchargé, les cours ont repris, en demi-jauge (collège et lycée) mercredi dernier. Par décision du préfet, jeudi dernier, un confinement sur le modèle hexagonal a été décidé, avec fermeture des cantines.
Aujourd'hui, les élèves font majoritairement grève (je n'en ai que 6 sur le groupe de 14 prévu, en première spé maths).
Ils veulent, en vrac, un confinement avec distanciel comme en hexagone, et/ou de meilleurs repas froids ou sandwichs que ceux distribués hier.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Catalunya
Catalunya
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Catalunya Mar 20 Avr 2021 - 13:54
@Fesseur Pro a écrit:Un épidémiologiste sur RTL ce midi : "Il faudrait fermer encore 3 semaines les écoles/collèges/lycées pour voir une réelle amélioration".
Espérons que le président n'écoutera pas ces oiseaux de mauvaise augure.
Proton
Proton
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mar 20 Avr 2021 - 13:55
C'est évident. La décrue soit disant observée par Véran risque de se trouver malmenée dans les semaines à venir.
Personne ne souhaite continuer l'enseignement à distance, mais c'est un mal qui me semble nécessaire.

@Catalunya a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Un épidémiologiste sur RTL ce midi : "Il faudrait fermer encore 3 semaines les écoles/collèges/lycées pour voir une réelle amélioration".
Espérons que le président n'écoutera pas ces oiseaux de mauvaise augure.

Oui tout à fait, n'écoutons pas les oiseux de mauvaise augure, on n'a aucun risque de se retrouver avec une nouvelle vague cet été.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Mar 20 Avr 2021 - 14:00
Proton, laisse tomber. Wink

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Kilmeny Mar 20 Avr 2021 - 14:13
@Mathador a écrit:
@Kilmeny a écrit:
@A Tuin a écrit:En même temps, où voyez-vous un confinement ? Les gens continuent de se voir, font de la voiture toute la journée et en ville et dans les supermarchés c'est plein de monde. Où est le confinement ? A part les écoles fermées, il n'y a rien de probant effectivement. Il ne faut pas être bien visionnaire ni médecin pour constater "que la baisse n'est pas aussi significative pour ce confinement que pour les deux autres"... non ?
Le 2ème confinement, même avec écoles ouvertes, était bien plus efficace, car plus strict.
Et car l'épidémie progressait selon la cinétique du virus de la première vague plutôt que selon celle du variant anglais.

Parce qu'avec le variant anglais, on peut passer ses journées chez ses amis ? Depuis deux semaines, c'est un vrai défilé dans certaines maisons de ma rue... (mais là, je suis hors sujet)

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 14:23
Kilmeny, on est d'accord. Dans le village les gens sont sans arrêt les uns chez les autres en ce moment. Il n'y a pas de confinement en fait. Ils ont beau jeu d'avoir fermé les boutiques, ce n'est pas là que les gens doivent chopper le virus.
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 20 Avr 2021 - 14:47
C'est l'un des effets pervers du semi-confinement et des vacances.

Les gens sont chez eux, avec les enfants. Rapidement, la situation pèse et on veut reprendre son quotidien (quand même... déjà l'an dernier on n'a pas pu souhaiter l'anniversaire du petit...).
Les chaines d'info sont passées à d'autres sujets d'actualité (manifs de policiers, affaire Mia, vaccination) et maintenant qu'on arrête de marteler le nombre de cas quotidiens, la préoccupation du moment c'est de savoir qui a trouvé une place pour un vaccin et si c'était AZ (parce que si c'est AZ, on en veut pas).
Tout le monde est porté sur la réouverture et ses modalités.  

Finalement les gens partent en vacances, profitent du beau temps. Les barbecues et pétanques reprennent.
Pour les soirées, c'est quand même plus compliqué. Il faut dormir sur place.

L'inquiétude sur la situation actuelle, très présente ici, je ne la ressens absolument pas dans mon entourage.

@Proton a écrit:C'est évident. La décrue soit disant observée par Véran risque de se trouver malmenée dans les semaines à venir.
Personne ne souhaite continuer l'enseignement à distance, mais c'est un mal qui me semble nécessaire.

C'est ce qui te semble nécessaire.
Mais au final, peut-être que ça passera sans.
Que la vaccination pèsera sur les hospi et réa.
Que la météo aura un impact sur l'épidémie.
Je ne sais quel autre facteur...
Condorcet
Condorcet
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Condorcet Mar 20 Avr 2021 - 15:02
@Enaeco a écrit:C'est l'un des effets pervers du semi-confinement et des vacances.

Les gens sont chez eux, avec les enfants. Rapidement, la situation pèse et on veut reprendre son quotidien (quand même... déjà l'an dernier on n'a pas pu souhaiter l'anniversaire du petit...).
Les chaines d'info sont passées à d'autres sujets d'actualité (manifs de policiers, affaire Mia, vaccination) et maintenant qu'on arrête de marteler le nombre de cas quotidiens, la préoccupation du moment c'est de savoir qui a trouvé une place pour un vaccin et si c'était AZ (parce que si c'est AZ, on en veut pas).
Tout le monde est porté sur la réouverture et ses modalités.  

Finalement les gens partent en vacances, profitent du beau temps. Les barbecues et pétanques reprennent.
Pour les soirées, c'est quand même plus compliqué. Il faut dormir sur place.

L'inquiétude sur la situation actuelle, très présente ici, je ne la ressens absolument pas dans mon entourage.

@Proton a écrit:C'est évident. La décrue soit disant observée par Véran risque de se trouver malmenée dans les semaines à venir.
Personne ne souhaite continuer l'enseignement à distance, mais c'est un mal qui me semble nécessaire.

C'est ce qui te semble nécessaire.
Mais au final, peut-être que ça passera sans.
Que la vaccination pèsera sur les hospi et réa.
Que la météo aura un impact sur l'épidémie.
Je ne sais quel autre facteur...

Ce serait un petit miracle avec des réanimations pleines (sur un plateau 5800 - 5900 personnes en réa pour Covid), un taux de reproduction de l'épidémie à 0,97 et des mesures restrictives encore lacunaires (on attend d'ailleurs toujours la quarantaine pour les voyageurs venant d'Inde en vol direct ou par correspondance).


Dernière édition par Condorcet le Mar 20 Avr 2021 - 15:50, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 20 Avr 2021 - 15:19
C'est risqué.
On s'est déjà bien planté avec le variant anglais.

Actuellement, l'incidence est la plus forte chez les 20-40ans. Autrement dit, pas la tranche d'âge qui monopolise les lits.
12M de français ont reçu leur première dose et majoritairement dans les tranches d'âge à risques.
(5M de français ont déjà été diagnostiqués covid+).
Ces facteurs là sont à prendre en compte dans l'évolution de l'épidémie.

Donc ce "petit miracle" pourrait bien se produire. (je ne dis pas que la stratégie est la bonne ou que ça va se produire, mais je suis réservé sur l'évolution à venir)
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mar 20 Avr 2021 - 15:36
La question ne me semble pas "est-ce que ça va baisser si les écoles rouvrent"?, avec les vaccins heureusement de toutes façons! mais : "est-ce qu'il faudrait les maintenir fermées pour avoir une baisse plus rapide et donc moins de morts"?
La lenteur avec laquelle les départements en restriction dure, mais écoles ouvertes, descendent, promet encore beaucoup de morts. Et des retards hospitaliers géants. Un bilan morbide évident pas que pour le covid.

Or cela ne me semble pas motiver Macron : cyniquement, qu'il ait un bilan avec 110 ou 120 000 morts, ce sera pareil, traitement médiocre comme l'ensemble de l'Europe à densité comparable, pour des raisons tenant à l'absence d'obligation stricte d'isolement en début de pandémie sur quoi nul dirigeant n'en peut mais (pb judiciaire).
Les écoles fermées c'est long pour les parents. Les écoles ouvertes, mais avec les autres restrictions maintenues, c'est beaucoup de gens payés à ne rien faire et que tous les sondages montrent majoritairement ravis : Macron sera réélu non pas parce que le coronavirus aura été bien géré, non pas parce que il aura sauvé des gens, mais parce que une partie importante des électeurs a été payée sans travailler, avec des dépenses à la baisse forcée,  et avec les gosses à l'école quasi tout le temps. Seul le confinement de mars/avril 2020 a été impopulaire à cause des écoles fermées et du km de rayon.

Chaque fois qu'il y a eu des sondages sur un durcissement des mesures sans y mettre l'école, la majorité des Français étaient pour, il suffisait d'entendre larmoyer constamment Pascal Praud sur cet état de fait. On note d'ailleurs que la fin des restrictions en dehors des terrasses et des musées n'est pas à l'ordre du jour dans la communication (on parle prudemment de réouvertures progressives régionales). Pourtant la sortie après 19 heures ou les + de 10km devraient motiver davantage que la fréquentation du Louvre ou des restaurants...

À lire les journaux, les grands responsables des échecs sont les bureaucrates (pourtant empêchés par le recours à doctolib et les notables locaux d'organiser quoi que ce soit) et plus généralement les fonctionnaires dont les profs bien évidemment ( et tout ce qui chez les médecins fait trop public style APHP où sont dénoncés les fameux "enfermistes").

Dans ces conditions, pour Macron, il faut rouvrir prudemment, sauf les écoles bien sûr. Blachier est certes opportuniste, mais pas que politiquement : il pense surtout que les médecins ne sont pas assez populaires pour imposer un effort supplémentaire.


Dernière édition par Pontorson50 le Mar 20 Avr 2021 - 15:43, édité 4 fois
Condorcet
Condorcet
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Condorcet Mar 20 Avr 2021 - 15:37
Je nous le souhaite, ce petit miracle, puisque visiblement en France comme en Italie, les plans de déconfinement se fondent sur une forte baisse des indicateurs en mai-juin.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 20 Avr 2021 - 15:47
@A Tuin a écrit:Kilmeny, on est d'accord. Dans le village les gens sont sans arrêt les uns chez les autres en ce moment. Il n'y a pas de confinement en fait. Ils ont beau jeu d'avoir fermé les boutiques, ce n'est pas là que les gens doivent chopper le virus.

C'est à peu près ça et c'est désespérant. Il faut suivre, sur twitter, les témoignages des médecins hospitaliers ou des personnels de labo qui énumèrent les contaminations faites lors de fêtes en tout genre.

Je crois qu'en confinant, on a fini par empêcher de vivre seulement les gens prudents ...




A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 40 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021 - 15:48
Hélas. Tout à fait !
Remarque ainsi on ne l'attrape pas, pendant ce temps. C'est un avantage comme un autre.

-------

https://www.neoprofs.org/viewtopic.php?t=132940
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum