Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Aphrodissia
Vénérable

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Aphrodissia Jeu 29 Avr 2021 - 12:19
@AsarteLilith a écrit:

Défi "contes": Trois contes, Flaubert. Le livre comprends trois contes autour chacun d'un personnage : Félicité, une servante à la vie malheureuse, Hérode, qui fit tuer le prophète Iokannan malgré lui, Saint Julien, condamné à tuer ses parents suite à une prophétie. Les récits tournent autour de la religion et de la foi.

Verdict : très sympathique et prenant à lire.
Mon compagnon est en train de lire le livre et je ne pensais même pas que je pourrais le relire pour le défi. Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 999940070 Merci de m'avoir soufflé l'idée.
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par AsarteLilith Jeu 29 Avr 2021 - 16:18
Avec plaisir !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Hermiony
Hermiony
Monarque

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Hermiony Jeu 29 Avr 2021 - 16:56
Défi "un manga" : j'ai lu les tomes 1 à 7 de Death Note (c'est le premier "arc" de la série, la suite va du tome 8 au tome 12). Light, brillant lycéen japonais, tombe un jour sur un étrange carnet : si on y inscrit le nom de quelqu'un dont on connaît le visage, cette personne meurt dans les 40 secondes...Light voit là le moyen de créer une nouvelle société, débarrassée de tous les criminels qui la peuplent.

Le début de la saga est très prenant, la lutte psychologique entre Light et L, le jeune homme qui enquête sur lui, est bien rendue. Cela s'embourbe un peu aux tomes 4 et 5 et les deux derniers tomes redonnent de l'intérêt à l'ensemble. On peut y lire une réflexion sur ce qu'est la justice et un plaidoyer contre la peine de mort, encore en vigueur au Japon.

Défi "livre qui comporte une subordonnée" : Ceux qui sauront, Pierre Bordage. Uchronie dans laquelle l'auteur imagine que la royauté n'a pas été abolie suite à la Révolution et que le pouvoir tient la population dans une pauvreté totale et un état complet d'ignorance, se réservant du même coup le savoir et les richesses qui en découlent. Jean et Clara, que tout oppose, devront faire front pour tenter de modifier le cours des choses...

On se laisse très facilement entraîner à la suite des deux héros, d'autant plus que le découpage dynamique des chapitres (un chapitre = un héros) donne immanquablement envie de lire la suite. J'avais reçu ce livre comme spécimen, pour des collégiens et je pense qu'il ne pourrait être lu que par des bons 3e (tant pour le niveau de langue, que pour les références historiques et certaines scènes violentes). Je vais tâcher de me procurer la suite !


_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Eloah
Eloah
Érudit

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Eloah Jeu 29 Avr 2021 - 21:06
Pour le défi 15 "un livre dont le titre mentionne un astre" on peut élargir à la lune ... ?
Eloah
Eloah
Érudit

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Eloah Jeu 29 Avr 2021 - 21:08
Hermiony, j'aime beaucoup Death Note !
Amaliah
Amaliah
Empereur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Amaliah Jeu 29 Avr 2021 - 21:10
@Eloah a écrit:Pour le défi 15 "un livre dont le titre mentionne un astre" on peut élargir à la lune ... ?

J'ai dû vérifier, la honte, mais tout corps céleste est un astre. Dans mon titre, il y a le mot "étoiles".
Cléopatra2
Cléopatra2
Doyen

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Cléopatra2 Jeu 29 Avr 2021 - 21:25
J'ai bien aimé Death note même si les plans des protagonistes deviennent parfois un peu complexes à saisir (trop d'anticipation, pire qu'aux échecs!).
Eloah
Eloah
Érudit

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Eloah Jeu 29 Avr 2021 - 21:47
@Amaliah a écrit:
@Eloah a écrit:Pour le défi 15 "un livre dont le titre mentionne un astre" on peut élargir à la lune ... ?

J'ai dû vérifier, la honte, mais tout corps céleste est un astre. Dans mon titre, il y a le mot "étoiles".

Merci !
Bartlebooth
Bartlebooth
Niveau 2

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Bartlebooth Ven 30 Avr 2021 - 19:50
Pour le défi 5, le livre d'un roi, j'ai lu Zola Jackson de Gilles Leroy. Le récit se passe pendant l'ouragan Katrina: l'héroïne, qui vit dans les quartiers populaires de la Nouvelle-Orléans, a refusé de quitter sa maison. Pendant que l'eau monte elle se remémore les années passées et surtout sa relation avec son fils disparu, Caryl. J'ai trouvé ça plutôt bien écrit et assez touchant (bon, un petit Français blanc qui écrit la vie d'une Américaine noire en point de vue interne, je sais, c'est maintenant parfois mal vu),et comme en plus c'est court, je me dis que ça pourrait passer avec les élèves. Et je me demande pourquoi j'ai attendu si longtemps pour le lire (ah, les mystères de la PAL!)
Je le classerai peut-être dans le Sud, finalement, si je me décide à attaquer Le Dieu des petits riens qui attend son tour depuis très très longtemps lui aussi!
Cléopatra2
Cléopatra2
Doyen

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Cléopatra2 Ven 30 Avr 2021 - 21:32
J'ai donc fini Snobs de Julian Fellowes (créateur de Downton Abbey).
Le livre raconte l'histoire d'Edith, une jeune femme de la bourgeoisie anglaise dont la mère rêve d'ascension sociale. Son plan : trouver un noble pour entrer dans la high society. L'histoire est racontée par un ami d'Edith, un narrateur très dandy, dont on ne connaît pas le nom et qui est un membre de cette société, bien qu'il s'en soit un peu éloigné car il est acteur. Il est l'artisan involontaire de la rencontre entre Edith et un noble, Charles Broughton.
Le but du bouquin est à la fois de critiquer ceux qui font partie de cette société, mais également les arrivistes qui veulent l'intégrer (Edith, donc, et un autre personnage détestable). C'est assez drôle mais les personnages sont assez détestables, à part Charles (et encore). Le principal défaut du livre est la longueur du début, ça met vraiment longtemps à démarrer alors que la deuxième moitié du livre est plutôt rythmée.
A recommander si vous aimez les ragots de la royal family et les tabloïds et si la vie de château vous fait rêver.
A fuir si vous avez besoin de vous identifier aux personnages!


miss sophie
miss sophie
Expert

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par miss sophie Sam 1 Mai 2021 - 11:19
Le point sur plusieurs lectures de ce mois d'avril terminé.

En doublon pour le défi 22 (la vie familiale) : Éparse de Lisa Balavoine (2018).
Ayant apprécié Un garçon c’est presque rien, j’ai emprunté à la médiathèque ce livre de la même écrivaine, en littérature adulte cette fois. La narratrice (aux nombreux points communs avec l’auteur) a la quarantaine et dresse un tableau de sa vie à travers de très courts textes (d’une ligne à trois pages) « épars », séparés par un simple astérisque, qui se suivent sans réelle logique : des souvenirs, des inventaires, des réflexions. Il n’y a pas de fil narratif à proprement parler, même si se dessine peu à peu l’histoire (amoureuse et familiale) de l’héroïne. Au début je me suis dit que cet aspect fragmentaire, décousu, allait être difficile à tenir et que j’allais me lasser. En fait, pas du tout. Je ne sais pas ce qu’il en serait pour un lecteur d’une autre génération, mais la quarantenaire que je suis a eu plaisir à reconnaître les références évoquées (de chansons, d’acteurs, de modes…) et à se retrouver dans certains états d’âme que Lisa Balavoine partage avec nous. Le personnage prend corps au fur et à mesure de cette mosaïque et c’est touchant d’entrer ainsi dans son intimité profonde. J’ai beaucoup aimé.


Pour le défi 6 (un roman dont l'auteur est immigré) et aussi les 16 (livre qui comporte un secret) et 33 (le personnage principal a plus de 60 ans) : L’homme de Lewis de Peter May (2011). 
Un très bon roman policier, 2e tome de la trilogie écossaise de Peter May, auteur britannique vivant dans le sud de la France (il a été naturalisé français en 2016). Au moment où Fin Macleod, le héros du 1er tome (L’île des chasseurs d’oiseaux), revient sur son île natale, on y découvre un cadavre vieux de 50 ans dans une tourbière ; son ADN le relie à un vieil homme atteint d’Alzheimer, père de la femme que Fin a aimée jadis. Les chapitres alternent entre l’enquête officieuse que Macleod mène pour aider son amie et les souvenirs épars du vieil homme qui dessinent peu à peu un passé tragique.


Je déplace Cris de Gaudé dans le défi 7 (publié ma première année devant des élèves) car je rentre dans le défi 39 (C'est la guerre !) Le voyage de Marcel Grob de Philippe Collin et Sébastien Goethals (2018), une bande dessinée intéressante sur les « malgré nous », ces Alsaciens enrôlés dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre Mondiale. Philippe Collin y retrace la vie de son grand-oncle.

Autre bande dessinée : La tragédie brune de Thomas Cadène et Christophe Gaultier (2018), pour les défis 4 (livre avec un journaliste) et 8 (Résister / se soumettre). C'est l’adaptation d’un reportage publié en 1934 sur l’Allemagne nazie par un journaliste français, Xavier de Hauteclocque (cousin du maréchal Philippe Leclerc), qui mourra empoisonné par la Gestapo en 1935 à l’âge de 38 ans. Son témoignage alerte déjà sur les arrestations arbitraires et les camps de concentration.


En doublon pour le défi 49 (le titre contient un adverbe) : Un si petit oiseau de Marie Pavlenko (2019, jeunesse). Abigail, 20 ans, perd un bras dans un accident de voiture. Un roman touchant, sensible.


J'ai enfin lu ou relu pour le boulot plusieurs pièces de théâtre :
- Trois versions de la vie de Yasmina Réza (2001), entrant dans les défis 7 (publié ma première année devant des élèves) et 14 (pièce écrite par une femme). Pièce très plaisante où se succèdent trois variantes d'une même soirée (un couple reçoit un autre couple qu'il croyait avoir invité le lendemain seulement).
- Un printemps s’est noyé dans la mer de Françoise du Chaxel (1995), entrant dans le défi 14 (pièce écrite par une femme). Dans cette pièce comme dans L’été des mangeurs d’étoiles du même auteur (que j’avais lue précédemment), il ne se passe pas grand-chose, mais Françoise du Chaxel trouve les mots justes pour parler de l’adolescence.
- Holloway Jones d’Evan Placey (2011) pour le défi 8 (résister /  se soumettre) : une adolescente placée dans des familles d'accueil oscille entre ce qui pourrait la perdre (un petit voyou qui l'entraîne dans des trafics) et ce qui pourrait la sauver (la pratique du vélo BMX pour laquelle un entraîneur l'a repérée).
- Le bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau (2008), pour les défis 14 (pièce de théâtre écrite par une femme) et 39 (c'est la guerre) ;  pièce très réussie et glaçante sur le thème des enfants-soldats.
[Lu aussi sur ce thème, un roman pour la jeunesse : Une arme dans la tête de Claire Mazard (2014), aussi pour le défi 16 (un secret) : le difficile retour à une vie normale d’un enfant soldat réfugié en France.]


Dernière édition par miss sophie le Sam 1 Mai 2021 - 11:25, édité 2 fois (Raison : mise en page)
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 8

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Ryuzaki Dim 2 Mai 2021 - 16:09
Défi 41, Un livre dont les initiales de l'auteur sont des voyelles : Les années, Annie Ernaux

Ernaux a écrit:Les immeubles de la Reconstruction sortaient de terre dans le grincement intermittent du pivotement des grues. Les restrictions étaient finies et les nouveautés arrivaient, suffisamment espacées pour être accueillies avec un étonnement joyeux, leur utilité évaluée et discutée dans les conversations. Elles surgissaient comme dans les contes, inouïes, imprévisibles. Il y en avait pour tout le monde, le stylo Bic, le shampoing en berlingot, le Bulgomme et le Gerflex, le Tampax et les crèmes pour duvets superflus, le plastique Gilac, le Tergal, les tubes au néon, le chocolat au lait noisettes, le Vélosolex et le dentifrice à la chlorophylle. On n'en revenait pas du temps gagné avec les potages express en sachet, la Cocotte-Minute et la mayonnaise en tube, on préférait les conserves aux produits frais, trouvant plus chic de servir des poires au sirop que des fraîches et des petits pois en boîte que ceux du jardin. La "digestibilité" des aliments, les vitamines et la "ligne" commençaient à importer.

Comment définir Les années ? Ce n'est pas un récit à proprement parler et à peine une autobiographie (la part de l'intime est très réduite). Si je devais définir ce livre, je dirais que c'est une fresque. Une fresque de l'histoire culturelle et quotidienne de la France de 1944 à 2006. À partir de photographies prises à différentes époques qui jalonnent le récit, Ernaux nous fait revivre les mille petits détails propres à une période donnée et nous permet de suivre l'évolution des mœurs et des modes au fur et à mesure que l'histoire avance. C'est aussi son histoire, de l'enfance à la vieillesse, mais toujours racontée de loin, sans jamais parler à la première personne.

J'ai beaucoup aimé me replonger dans ce qui fut la France de mes parents et de mes grands-parents, un monde que je n'ai pas vécu mais que j'ai connu indirectement, avant que les souvenirs du récit ne coïncident avec mes propres souvenirs d'enfance. C'est un livre qu'on pourrait continuer sans cesse, il y aurait encore beaucoup de choses à raconter. C'est un livre qui m'a séduit, qui devrait parler à beaucoup ici et que je recommande.

Verdict : très bien
Clecle78
Clecle78
Sage

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Clecle78 Dim 2 Mai 2021 - 17:46
J'ai beaucoup aimé ce livre. Annie Ernaux est l'exacte contemporaine de ma mère et j'y ai de retrouvé beaucoup d'elle.
Écusette de Noireuil
Écusette de Noireuil
Expert

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Écusette de Noireuil Dim 2 Mai 2021 - 18:31
Je compte le lire aussi pour ce défi !

_________________
" Celui qui ne lit pas ne vit qu'une seule vie " (Umberto Eco )
AsarteLilith
AsarteLilith
Empereur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par AsarteLilith Dim 2 Mai 2021 - 18:33
Ah tiens, je ne connaissais pas ! Merci !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Sphinx Lun 3 Mai 2021 - 21:59
Mes dernières lectures. J'ai lu des trucs pour des défis pour lesquels finalement ça n'allait pas, heureusement que j'ai pu les caser ailleurs...

30. Un livre paru avant 1600.  Guillaume d'Angleterre. Roman attribué à Chrétien (de Troyes) par l'incipit, mais d'après la préface c'est faux, ou alors c'est un autre Chrétien, ou alors c'est une blague (j'ai une édition Champion classiques, bilingue, préfacée et annotée). Petit conte court, assez amusant, où un roi, après avoir reçu l'ordre de Dieu de se dépouiller de toutes ses possessions terrestres, perd de vue aussi sa femme et ses fils jumeaux. On attendrait des aventures extraordinaires et merveilleuses mais passé le début tout reste assez bourgeois...

38. Lettres. Edgar Allan Poe, Tales of Mystery and Imagination. Je voulais le mettre dans l'item "contes", puisque, bon, c'est dans le titre (qu'il n'a pas choisi, c'est un recueil posthume). Edgar Poe est considéré comme un des parrains du genre moderne de la nouvelle, notamment par ses écrits théoriques sur Nathaniel Hawthorne, donc je n'étais pas sûre ; quand lui écrit, il ne fait pas la différence entre "tale" (conte) et "short story" (nouvelle), il appelle tout "tales". Mais après avoir lu, franchement, je me sens un peu malhonnête d'appeler ça des contes, au titre de la distinction moderne entre conte et nouvelle (un critère étant notamment l'absence de caractérisation psychologique des personnages dans le conte, or il ne fait que ça !). Donc je classe le livre dans "Lettres" puisque c'est le thème central de deux des nouvelles les plus célèbres : "The purloined letter" ("La lettre volée"), qui tourne autour, ben, d'une lettre volée, et "MS found in a bottle" ("Manuscrit trouvé dans une bouteille"), qui se présente comme une lettre jetée à la mer. J'ai bien aimé certaines des nouvelles, notamment les fantastiques (horreur ! ténèbres ! folie ! mwahahahaaaa !), il y en a de parodiques du genre gothique qui sont très amusantes, j'ai moins aimé les nouvelles policières que j'ai trouvé très verbeuses et sans grand intérêt ("Le Mystère de Marie Rogêt", franchement, que de blablabla).

6. Un roman dont l'auteur est immigré. Gustav Meyrink, Le Golem. Je voulais le faire compter dans le défi 29 "livre d'un auteur de l'Europe de l'Est", car c'est un des romans les plus célèbres de République Tchèque, mais j'ai découvert, après l'avoir fini, que Meyrink est autrichien, donc pas Europe de l'Est Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 1767332709 Bon ben défi 6 alors puisqu'il l'a écrit quand il vivait à Prague. Je l'avais acheté en janvier 2020 après avoir passé le Nouvel An à Prague, quand on pouvait encore voyager, j'avais lu les 30 premières pages, et... je n'avais rien compris. Donc, là, je me suis dit que c'était l'occasion, et je l'ai recommencé. Verdict : je ne comprends toujours rien au début : il y a des hallucinations, le narrateur rêve en fait pendant tout le bouquin (sauf la toute fin) qu'il est un autre type, cet autre type est fou - enfin, peut-être pas... ? Le milieu, ça va mieux, j'ai eu l'impression de suivre à peu près ce qui se passait, mais enfin pas tout le temps, il y a beaucoup d'ésotérisme, juif en particulier mais aussi apparemment plein d'autres références mystiques que je n'ai pas reconnues (par exemple Osiris vient faire quelque chose là-dedans mais on ne sait pas quoi), le Golem se balade au milieu de tout ça mais finalement relativement peu quand on se dit que c'est le titre, et je ne comprends rien à la fin non plus (y a-t-il quelque chose à comprendre ?). Je suis perplexe.

2. Un recueil de contes. George Sand, Contes d'une grand-mère. Lu sur Wikisource. Je l'avais noté pour les montagnes françaises mais finalement je m'en sers pour remplacer Poe pour les contes. Trompée par le titre, je m'attendais à quelque chose du genre des contes de la Comtesse de Ségur, mais en fait, rien à voir ! Le merveilleux y a bien peu de place et y apparaît sous la forme de rêves ou d'hallucinations qu'ont les petits personnages (souvent des enfants) ; on y trouve parfois un brin de critique sociale, dans deux histoires les clichés habituels des contes sur la noblesse et les mariages sont renversés, dans un autre le personnage devient un savant naturaliste ; les personnages s'élèvent par le travail et l'honnêteté, jamais par un coup de baguette magique, l'importance de l'éducation y est régulièrement rappelée ; on sent que les découvertes de l'époque fascinent absolument l'auteur (dans un conte il est question de la destinée d'une arme de l'âge de pierre, dans un autre de la formation géologique de la terre et des dinosaures, dans d'autres de la classification des espèces de papillons ou d'huîtres, le tout raconté comme on le comprend en 1870 et de façon compréhensible pour les enfants, c'est-à-dire en fait assez incompréhensible Laughing) ; il y a un conte qui développe la philosophie bouddhiste... Bref, pour moi qui ne connais pas tellement George Sand à part les quelques romans les plus connus, c'était assez plaisant et complètement inattendu. Si l'on veut compter les contes comme des livres séparés, certains se passent dans les montagnes françaises : "Le géant Yéous" dans les Pyrénées, "L'orgue du Titan" en Auvergne, "Le nuage rose" dans des montagnes non précisées.

3. Un volume d'un grand cycle littéraire. Perlesvaus ou le Haut Conte du Graal. C'est la suite du roman de Perceval. On le sait car la backstory de Perlesvaus est racontée et ça correspond à ce qui est raconté dans le Perceval de Chrétien de Troyes, qui est inachevé (sa jeunesse, l'épisode chez le Roi Pêcheur), et aussi car dans le texte il est appelé "Perceval" sans raison aucune pendant une vingtaine de pages ; le roman raconte la suite : l'incapacité de Perceval à faire ce qu'il faut chez le Roi Pêcheur a causé des catastrophes, et Gauvain et Lancelot passent leur temps à la fois à essayer de rattraper le coup avec le Graal (spoiler : ils n'y arrivent pas) et à courir derrière ce mystérieux Bon Chevalier ainsi que derrière Perceval, dont personne ne sait que c'est une seule et même personne, et qui passe son temps à s'en aller au moment où on voudrait le voir ou lui parler car il est pressé (et car il faut bien trouver des raisons d'étendre l'intrigue dans tous les sens sur dix kilomètres carrés). La deuxième partie se concentre plus sur Perceval, parfois sur Arthur à qui il arrive bien des malheurs. Et donc, les héros vont rencontrer toutes sortes de quêtes, des chevaliers qui veulent les combattre pour les raisons les plus absurdes (il y a un château où on fait collection de barbes de chevaliers), des païens qu'il faut évangéliser, des dames qui veulent les pécho, des parents de Perceval, mère, soeur, oncles, cousins germains de la belle-mère, des ermites qui leur font l'exégèse biblique de tout ce qui se passe, etc.

J'ai lu celui-là dans une compilation (en français moderne seulement) intitulée "La légende arthurienne" éditée chez Bouquins/ Robert Laffont que je n'avais jamais ouverte et j'avoue que je me sens flouée : le texte est caviardé et des laisses entières sont résumées, comme pour les gosses Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 1767332709 Explication dans la préface : "la longueur de ce texte rendait difficile une traduction exhaustive" heu Du coup, pour compenser, j'ai lu un autre roman dans le même volume, Le livre de Caradoc, l'histoire d'un excellent chevalier (l'égal de Perceval, Gauvain ou Lancelot) à qui il arrive des trucs étonnants à cause de sa filiation avec l'enchanteur Eliavrès, et qui ne dit jamais que "le gras c'est la vie" (je sens bien que tout le monde est déçu).


Dernière édition par Sphinx le Mar 4 Mai 2021 - 16:12, édité 1 fois (Raison : Coquilles)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Livre11
Aphrodissia
Aphrodissia
Vénérable

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Aphrodissia Mar 4 Mai 2021 - 3:39
@Sphinx a écrit:
J'ai lu celui-là dans une compilation (en français moderne seulement) intitulée "La légende arthurienne" éditée chez Bouquins/ Robert Laffont que je n'avais jamais ouverte et j'avoue que je me sens flouée : le texte est caviardé et des laisses entières sont résumées, comme pour les gosses Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 1767332709 Explication dans la préface : "la longueur de ce texte rendait difficile une traduction exhaustive" heu Du coup, pour compenser, j'ai lu un autre roman dans le même volume, Le livre de Caradoc, l'histoire d'un excellent chevalier (l'égal de Perceval, Gauvain ou Lancelot) à qui il arrive des trucs étonnants à cause de sa filiation avec l'enchanteur Eliavrès, et qui ne dit jamais que "le gras c'est la vie" (je sens bien que tout le monde est déçu).
C'est pas faux. A la lecture de tous ces résumés, on sent parfois que tu en as gros aussi.

_________________
Hominis mens discendo alitur et cogitando.
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Sphinx Mar 4 Mai 2021 - 10:11
Mais non, mais non. Du passé faisons table en marbre.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Livre11
Jenny
Jenny
Modérateur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Jenny Mar 4 Mai 2021 - 15:56
Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 4105177660
Carabas
Carabas
Vénérable

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Carabas Mar 4 Mai 2021 - 19:53
J'ai accepté en toute technique d'arrosage.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Adren
Adren
Habitué du forum

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Adren Mar 4 Mai 2021 - 20:06
Pardon d'interrompre, je viens de recevoir la newsletter des éditions zulma qui annonce la réédition d' Epėpėe 😉
Nasopi
Nasopi
Esprit sacré

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Nasopi Mar 4 Mai 2021 - 20:13
Pour le défi 21 (un livre qui évoque un peuple autochtone opprimé), j'ai luSur le ciel effondré de Colin Niel, un polar sympa qui se passe en Guyane. La lente décadence des Amérindiens et leurs efforts pour conserver ou ressusciter des coutumes qui ne sont plus sont au cœur de l'intrigue.
Et pour "Quelle cuisine !" j'ai lu La Bonne peinture de Marcel Aymé : dans le Paris d'après la guerre où se nourrir est difficile, un peintre découvre que regarder une de ses peintures équivaut à faire un bon repas. A mon avis ce n'est pas la meilleure œuvre de cet auteur, mais c'est une lecture bien plaisante quand même. "Bien qu'il eût un peu moins bu que ses compagnons, Lafleur était singulièrement loquace. Dans les rues de la Butte où les quatre amis déambulaient bras dessus bras dessous, il parlait peinture avec Salouin et l'étonnait par l'étrangeté de ses conceptions. "Pour faire un beau portrait de femme, tu prends une tranche de jambon, du gruyère râpé et une demi-douzaine d’œufs en prenant bien soin de battre les blancs à part. Tu ajoutes un bon morceau de beurre dans la casserole, tu fais cuire à feu doux, et quand ta pâte est bien étalée, tu assaisonnes le regard d'une pointe d’ail."

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
Malaga
Malaga
Modérateur

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Malaga Mar 4 Mai 2021 - 20:42
28. Une histoire qui se passe en hiver : je viens de terminer Hiver arctique d'Arnaldur Indridason.

Le résumé : un jeune garçon de dix ans, d'origine thaïlandaise, est retrouvé mort, poignardé au pied de son immeuble. Le commissaire Erlendur est dépêché sur place et il va mener l'enquête sur ce crime.

Mon avis : un bon polar islandais. J'ai retrouvé avec plaisir Erlendur, j'adore la description de la vie en Islande. Toute une partie du roman réfléchit aux migrations en Islande, au choc des cultures entre les Islandais et les migrants asiatiques ; c'était un point de vue intéressant du roman.

_________________
Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Banana244   Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Banana244     Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
Eloah
Eloah
Érudit

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Eloah Mer 5 Mai 2021 - 21:04
@Nasopi a écrit:Pour le défi 21 (un livre qui évoque un peuple autochtone opprimé), j'ai luSur le ciel effondré de Colin Niel, un polar sympa qui se passe en Guyane. La lente décadence des Amérindiens et leurs efforts pour conserver ou ressusciter des coutumes qui ne sont plus sont au cœur de l'intrigue.

J'ai beaucoup aimé ce livre !

Pour le défi 15 "un livre dont le titre mentionne un astre", j'ai lu Un Poisson sur la lune de David Vann. Attention, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains car on est dans la tête et dans le corps de Jim, dentiste d'une quarantaine d'années, divorcé deux fois, qui souffre d'une grave dépression et n'a qu'une obsession en tête : s'éclater la cervelle avec le Magnum qu'il trimballe partout. Sur les conseils de son psy, son frère l'accompagne partout et l'emmène dans un road trip à travers la Californie pour rendre visite à ses proches. Ce voyage s'apparente à une tournée d'adieux ... Jim alterne l'extrême lucidité qui lui fait poser des centaines de questions dérangeantes avec des moments de délire, il passe de l'euphorie à la détresse profonde. C'est très prenant à lire et, paradoxalement, pas dénué d'humour ni de beauté. En fait ce récit est surtout troublant lorsqu'on sait que le père de l'auteur s'est suicidé quand l'auteur avait 13 ans et que ce roman est une façon pour lui de se mettre dans sa peau, d'essayer de ressentir et de vivre ce que son père a pu traverser.
Bartlebooth
Bartlebooth
Niveau 2

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Bartlebooth Jeu 6 Mai 2021 - 10:49
Bonjour,
Pour le défi n°47, un livre dont le personnage principal est un psy, je me suis finalement rabattue sur la pièce de théâtre Le Visiteur d'Eric-Emmanuel Schmitt. Le personnage principal est Freud lui-même, aux prises avec la Gestapo qui ne le laissera quitter Vienne que s'il signe un document attestant qu'il a toujours été bien traité par les nazis. Alors que ceux-ci viennent d'arrêter sa fille en guise d'encouragement supplémentaire à signer, un mystérieux inconnu fait irruption dans son bureau. Il pourrait s'agir de Dieu lui-même...
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Érudit

Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote ! - Page 8 Empty Re: Neo défi lecture 2021 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne Jeu 6 Mai 2021 - 15:59
Pour le défi 28 (histoire qui se passe en hiver), j'ai lu Deep Winter de Samuel W. Gailey. L'histoire partait bien avec une intrigue en Amérique profonde et des personnages façon Fargo. On sait dès le début qui a tué la pauvre Mindy ; les événements s'enchaînent avec noirceur et efficacité. Une fin peut-être un peu gentillette.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum