Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 20 Avr 2021, 15:53
@A Tuin a écrit:Hélas. Tout à fait !
Remarque ainsi on ne l'attrape pas, pendant ce temps. C'est un avantage comme un autre.

oui, c'est sûr !

D'ailleurs, j'ai décidé de ne pas mettre ma petite à l'école la semaine prochaine. Une semaine de plus sans avoir peur que mes filles m'apportent le virus depuis l'école ou le lycée ...
HORA
HORA
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par HORA Mar 20 Avr 2021, 16:29
@Pontorson50 a écrit:La question ne me semble pas "est-ce que ça va baisser si les écoles rouvrent"?, avec les vaccins heureusement de toutes façons! mais : "est-ce qu'il faudrait les maintenir fermées pour avoir une baisse plus rapide et donc moins de morts"?
La lenteur avec laquelle les départements en restriction dure, mais écoles ouvertes, descendent, promet encore beaucoup de morts. Et des retards hospitaliers géants. Un bilan morbide évident pas que pour le covid.

Or cela ne me semble pas motiver Macron : cyniquement, qu'il ait un bilan avec 110 ou 120 000 morts, ce sera pareil, traitement médiocre comme l'ensemble de l'Europe à densité comparable, pour des raisons tenant à l'absence d'obligation stricte d'isolement en début de pandémie sur quoi nul dirigeant n'en peut mais (pb judiciaire).
Les écoles fermées c'est long pour les parents. Les écoles ouvertes, mais avec les autres restrictions maintenues, c'est beaucoup de gens payés à ne rien faire et que tous les sondages montrent majoritairement ravis : Macron sera réélu non pas parce que le coronavirus aura été bien géré, non pas parce que il aura sauvé des gens, mais parce que une partie importante des électeurs a été payée sans travailler, avec des dépenses à la baisse forcée,  et avec les gosses à l'école quasi tout le temps. Seul le confinement de mars/avril 2020 a été impopulaire à cause des écoles fermées et du km de rayon.

Chaque fois qu'il y a eu des sondages sur un durcissement des mesures sans y mettre l'école, la majorité des Français étaient pour, il suffisait d'entendre larmoyer constamment Pascal Praud sur cet état de fait. On note d'ailleurs que la fin des restrictions en dehors des terrasses et des musées n'est pas à l'ordre du jour dans la communication (on parle prudemment de réouvertures progressives régionales). Pourtant la sortie après 19 heures ou les + de 10km devraient motiver davantage que la fréquentation du Louvre ou des restaurants...

À lire les journaux, les grands responsables des échecs sont les bureaucrates (pourtant empêchés par le recours à doctolib et les notables locaux d'organiser quoi que ce soit) et plus généralement les fonctionnaires dont les profs bien évidemment ( et tout ce qui chez les médecins fait trop public style APHP où sont dénoncés les fameux "enfermistes").

Dans ces conditions, pour Macron, il faut rouvrir prudemment, sauf les écoles bien sûr. Blachier est certes opportuniste, mais pas que politiquement : il pense surtout que les médecins ne sont pas assez populaires pour imposer un effort supplémentaire.

Bien vu ! Et c'est absolument fou quand on y songe, ce retournement d'image des soignants. Pas étonnant que les puissants investissent dans les médias. Mais les décideurs oublient peut-être un peu vite les familles qui ont peur, et à juste titre, que leur enfant ramène le virus de l'École. Cette peur dans laquelle Blanquer et ses protocoles les font mariner, elles ne l'oublieront pas de sitôt.
Laotzi
Laotzi
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Laotzi Mar 20 Avr 2021, 16:39
@Enaeco a écrit:Pas mal de mes collègues sont partis en vacances. Certains avaient monté un petit scénario avec les grands-parents en cas de contrôle mais personne n'a été contrôlé.


Je ne sais pas qui avait posté un tableau sur le taux d'incidence mais je viens de tomber sur celui de G. Forestier et il me semble que les résultats sont à l'opposé de ceux d'hier :
Sur la base de ces données : le taux d'incidence chez les 0-9ans est 2,5fois plus bas que la moyenne nationale et en forte baisse.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale EzXIcFHVgBMaalM?format=png&name=4096x4096

Les résultats sont exactement les mêmes que dans le tableau posté dimanche (les chiffres sont légèrement différents car ils ne sont pas pris aux mêmes dates sur sept jours mais les tendances sont semblables) : https://www.neoprofs.org/t132852p675-gestion-de-la-crise-du-coronavirus-dans-l-education-nationale#5196476. Quel que soit le concepteur du tableau, les chiffres viennent de SPF en open data.
Les 0-9 ans ont toujours eu un taux d'incidence nettement plus faible que les autres catégories d'âge. Cela tient, me semble-t-il à la fois au fait qu'ils sont nettement moins testés que les autres, et sans doute aussi moins contaminés (moins symptomatiques c'est certain au moins).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mar 20 Avr 2021, 16:45
@HORA a écrit:
@Pontorson50 a écrit:La question ne me semble pas "est-ce que ça va baisser si les écoles rouvrent"?, avec les vaccins heureusement de toutes façons! mais : "est-ce qu'il faudrait les maintenir fermées pour avoir une baisse plus rapide et donc moins de morts"?
La lenteur avec laquelle les départements en restriction dure, mais écoles ouvertes, descendent, promet encore beaucoup de morts. Et des retards hospitaliers géants. Un bilan morbide évident pas que pour le covid.

Or cela ne me semble pas motiver Macron : cyniquement, qu'il ait un bilan avec 110 ou 120 000 morts, ce sera pareil, traitement médiocre comme l'ensemble de l'Europe à densité comparable, pour des raisons tenant à l'absence d'obligation stricte d'isolement en début de pandémie sur quoi nul dirigeant n'en peut mais (pb judiciaire).
Les écoles fermées c'est long pour les parents. Les écoles ouvertes, mais avec les autres restrictions maintenues, c'est beaucoup de gens payés à ne rien faire et que tous les sondages montrent majoritairement ravis : Macron sera réélu non pas parce que le coronavirus aura été bien géré, non pas parce que il aura sauvé des gens, mais parce que une partie importante des électeurs a été payée sans travailler, avec des dépenses à la baisse forcée,  et avec les gosses à l'école quasi tout le temps. Seul le confinement de mars/avril 2020 a été impopulaire à cause des écoles fermées et du km de rayon.

Chaque fois qu'il y a eu des sondages sur un durcissement des mesures sans y mettre l'école, la majorité des Français étaient pour, il suffisait d'entendre larmoyer constamment Pascal Praud sur cet état de fait. On note d'ailleurs que la fin des restrictions en dehors des terrasses et des musées n'est pas à l'ordre du jour dans la communication (on parle prudemment de réouvertures progressives régionales). Pourtant la sortie après 19 heures ou les + de 10km devraient motiver davantage que la fréquentation du Louvre ou des restaurants...

À lire les journaux, les grands responsables des échecs sont les bureaucrates (pourtant empêchés par le recours à doctolib et les notables locaux d'organiser quoi que ce soit) et plus généralement les fonctionnaires dont les profs bien évidemment ( et tout ce qui chez les médecins fait trop public style APHP où sont dénoncés les fameux "enfermistes").

Dans ces conditions, pour Macron, il faut rouvrir prudemment, sauf les écoles bien sûr. Blachier est certes opportuniste, mais pas que politiquement : il pense surtout que les médecins ne sont pas assez populaires pour imposer un effort supplémentaire.

Bien vu ! Et c'est absolument fou quand on y songe, ce retournement d'image des soignants. Pas étonnant que les puissants investissent dans les médias. Mais les décideurs oublient peut-être un peu vite les familles qui ont peur, et à juste titre, que leur enfant ramène le virus de l'École. Cette peur dans laquelle Blanquer et ses protocoles les font mariner, elles ne l'oublieront pas de sitôt.
Je pense quand même que le niveau atteint par la pandémie ne suffit pas à affoler la majorité des familles. Le bilan est lamentable, mais, heureusement, le fléau est très minoritairement mortel. De plus, les élèves, depuis dix jours, il sortent quand ils veulent et aussi longtemps qu'ils veulent, ils peuvent aller chez les uns ou chez les autres il suffit d'un parent "complice" sur cinq. En mars avril dernier dans mon collège, rural, le kilomètre coupait une bonne part des élèves les uns des autres et une heure c'était peu. Aujourd'hui, les 10km c'est à peu près notre rayon de recrutement, la limitation est bien plus faible.

Donc ceux des parents qui ont la trouille l'ont aussi en ce moment, seulement un peu moins qu'avec écoles ouvertes. Peut-être davantage ceux parents des petits puisque dans le primaire les vacances sont moins passées avec les copains, plus à la maison ou en garderie familiale ou non.

Après le 26, cours à distance, cela oblige davantage à rester, c'est quand même un "plus" des collègues arrivant à monter des visios. Donc je crois quand même qu'il faut en passer par là ou a minima les demi-jauges pour descendre plus vite. Mais c'est pas évident de savoir quelle proportion de parents s'en satisferaient.
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mar 20 Avr 2021, 17:31
@Pontorson50 a écrit:Les écoles ouvertes, mais avec les autres restrictions maintenues, c'est beaucoup de gens payés à ne rien faire et que tous les sondages montrent majoritairement ravis : Macron sera réélu non pas parce que le coronavirus aura été bien géré, non pas parce que il aura sauvé des gens, mais parce que une partie importante des électeurs a été payée sans travailler, avec des dépenses à la baisse forcée,  et avec les gosses à l'école quasi tout le temps.

Très bien vu, et cela concerne son cœur de cible finalement. Tous ces gens d'entreprises qui sont en télétravail à domicile ou sur un lieu de vacances. Dernièrement il y avait des reportages sur ces Parisiens aisés qui partaient un mois en location sur la côte ou dans un pays étranger ensoleillé. On peut parier que ces mêmes voteront pour Macron sans problème, ils auront bien profité de la période.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 Mar 20 Avr 2021, 17:46
@chmarmottine a écrit:
@A Tuin a écrit:Hélas. Tout à fait !
Remarque ainsi on ne l'attrape pas, pendant ce temps. C'est un avantage comme un autre.
oui, c'est sûr !

D'ailleurs, j'ai décidé de ne pas mettre ma petite à l'école la semaine prochaine. Une semaine de plus sans avoir peur que mes filles m'apportent le virus depuis l'école ou le lycée ...
Ouh la la. Ne le dis pas partout. Une amie de ma fille a prévenu l'école où son ainée ( petite section) était inscrite.  La direction lui a demandé d'écrire à l'inspection académique. Elle a reçu une lettre incendiaire des services car elle mettait en danger la scolarité de sa fille etc. Je rappelle que la scolarité à 3 ans n'est obligatoire que depuis peu et qu'à cet âge, les enfants sont souvent malades car la vie en groupe, on le sait  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 437980826 génère de nombreux échanges et donc contaminations. 
La prochaine fois s'il y en a, elle ne dira rien ou signifiera une maladie. En fait, elle ne partait même pas en vacances sauf un week end prolongé en famille, profitant d'un peu de repit dans le confinement et donc par correction avait prévenu. Elle a été secouée.
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 20 Avr 2021, 17:52
@Ajonc35 a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@A Tuin a écrit:Hélas. Tout à fait !
Remarque ainsi on ne l'attrape pas, pendant ce temps. C'est un avantage comme un autre.
oui, c'est sûr !

D'ailleurs, j'ai décidé de ne pas mettre ma petite à l'école la semaine prochaine. Une semaine de plus sans avoir peur que mes filles m'apportent le virus depuis l'école ou le lycée ...
Ouh la la. Ne le dis pas partout. Une amie de ma fille a prévenu l'école où son ainée ( petite section) était inscrite.  La direction lui a demandé d'écrire à l'inspection académique. Elle a reçu une lettre incendiaire des services car elle mettait en danger la scolarité de sa fille etc. Je rappelle que la scolarité à 3 ans n'est obligatoire que depuis peu et qu'à cet âge, les enfants sont souvent malades car la vie en groupe, on le sait  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 437980826 génère de nombreux échanges et donc contaminations. 
La prochaine fois s'il y en a, elle ne dira rien ou signifiera une maladie. En fait, elle ne partait même pas en vacances sauf un week end prolongé en famille, profitant d'un peu de repit dans le confinement et donc par correction avait prévenu. Elle a été secouée.

Qu'ils viennent me chercher des noises ...


avatar
Enaeco
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 20 Avr 2021, 18:53
@Laotzi Merci pour la référence.
Je savais que ces deux sources se servaient au même endroit, d'où ma surprise. Mais finalement (et logiquement) la tendance était bien la même, c'est ma mémoire qui me jouait des tours.

Oui je te rejoins, ces chiffres peuvent s'expliquer assez facilement (et de plusieurs façons).
Mathador
Mathador
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Mathador Mar 20 Avr 2021, 19:46
@Ajonc35 a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@A Tuin a écrit:Hélas. Tout à fait !
Remarque ainsi on ne l'attrape pas, pendant ce temps. C'est un avantage comme un autre.
oui, c'est sûr !

D'ailleurs, j'ai décidé de ne pas mettre ma petite à l'école la semaine prochaine. Une semaine de plus sans avoir peur que mes filles m'apportent le virus depuis l'école ou le lycée ...
Ouh la la. Ne le dis pas partout. Une amie de ma fille a prévenu l'école où son ainée ( petite section) était inscrite.  La direction lui a demandé d'écrire à l'inspection académique. Elle a reçu une lettre incendiaire des services car elle mettait en danger la scolarité de sa fille etc. Je rappelle que la scolarité à 3 ans n'est obligatoire que depuis peu et qu'à cet âge, les enfants sont souvent malades car la vie en groupe, on le sait  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 437980826 génère de nombreux échanges et donc contaminations. 
La prochaine fois s'il y en a, elle ne dira rien ou signifiera une maladie. En fait, elle ne partait même pas en vacances sauf un week end prolongé en famille, profitant d'un peu de repit dans le confinement et donc par correction avait prévenu. Elle a été secouée.
On voit bien, au passage, où il faudrait dégraisser le mamouth…
(et pour une absence plus longue, je serais tenté par une suspicion covid sans faire de test derrière)

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mar 20 Avr 2021, 20:05
Une tuile, Marine le Pen étant pour ne pas rouvrir lundi, on peut être sûr de cette réouverture (certains vont devenir favorables à cette réouverture de ce seul fait, et la plupart des médias et des dirigeants ne sont pas prêts à être d'accord, même ponctuellement, avec la dirigeante RN).

https://www.ouest-france.fr/politique/marine-le-pen/covid-19-pour-marine-le-pen-il-ne-faut-pas-rouvrir-les-ecoles-lundi-52cc236e-a1fc-11eb-9cfa-87482dbf206e

Moi je pense qu’il ne faut pas rouvrir les écoles lundi​, a déclaré Marine Le Pen, ce mardi soir sur RTL . Interviewée par Thomas Sotto, la patronne du Rassemblement national explique qu’après avoir lu une étude de The Lancet (revue scientifique britannique), elle est aujourd’hui convaincue que les trois éléments les plus performants pour faire baisser la circulation ​du coronavirus sont : arrêter les grands rassemblements, le télétravail et la fermeture des écoles​
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Thalia de G Mar 20 Avr 2021, 20:53
Attention à ne pas provoquer de discussions politiques en dehors du restreint.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Thalia de G Mar 20 Avr 2021, 21:25
Topic qui a été brièvement fermé le temps d'un corbeillage. Rolling Eyes

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hypermnestre Mar 20 Avr 2021, 21:53
44 000 cas aujourd'hui, mais rouvrons donc les écoles dans cinq jours...
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pat B Mar 20 Avr 2021, 22:19
@Hypermnestre a écrit:44 000 cas aujourd'hui, mais rouvrons donc les écoles dans cinq jours...

Mais oui, il faut comprendre leur logique :

- si le nombre de cas ne baisse pas c'est que ça ne servait à rien de fermer les écoles (ils refusent d'avouer que ça pourrait être pire) donc on les rouvre

- si le nombre de cas baisse, c'est qu'on a été les meilleurs avec une stratégie tip top efficace, et donc on peut rouvrir.

Dans tous les cas, on rouvre !
mamieprof
mamieprof
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mamieprof Mar 20 Avr 2021, 22:35
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale 1109120577
Proton
Proton
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mar 20 Avr 2021, 22:45
@Pat B a écrit:
@Hypermnestre a écrit:44 000 cas aujourd'hui, mais rouvrons donc les écoles dans cinq jours...

Mais oui, il faut comprendre leur logique :

- si le nombre de cas ne baisse pas c'est que ça ne servait à rien de fermer les écoles (ils refusent d'avouer que ça pourrait être pire) donc on les rouvre

- si le nombre de cas baisse, c'est qu'on a été les meilleurs avec une stratégie tip top efficace, et donc on peut rouvrir.

Dans tous les cas, on rouvre !

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait.
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mar 20 Avr 2021, 23:09
@Laotzi a écrit:
@Enaeco a écrit:Pas mal de mes collègues sont partis en vacances. Certains avaient monté un petit scénario avec les grands-parents en cas de contrôle mais personne n'a été contrôlé.


Je ne sais pas qui avait posté un tableau sur le taux d'incidence mais je viens de tomber sur celui de G. Forestier et il me semble que les résultats sont à l'opposé de ceux d'hier :
Sur la base de ces données : le taux d'incidence chez les 0-9ans est 2,5fois plus bas que la moyenne nationale et en forte baisse.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale EzXIcFHVgBMaalM?format=png&name=4096x4096

Les résultats sont exactement les mêmes que dans le tableau posté dimanche (les chiffres sont légèrement différents car ils ne sont pas pris aux mêmes dates sur sept jours mais les tendances sont semblables) : https://www.neoprofs.org/t132852p675-gestion-de-la-crise-du-coronavirus-dans-l-education-nationale#5196476. Quel que soit le concepteur du tableau, les chiffres viennent de SPF en open data.
Les 0-9 ans ont toujours eu un taux d'incidence nettement plus faible que les autres catégories d'âge. Cela tient, me semble-t-il à la fois au fait qu'ils sont nettement moins testés que les autres, et sans doute aussi moins contaminés (moins symptomatiques c'est certain au moins).
Ces données montrent que la fermeture des écoles fait reculer l'épidémie chez les enfants/ados, est-ce que l'école serait un lieu de contamination au final ? Rolling Eyes
avatar
Enaeco
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 20 Avr 2021, 23:14
On avait dit hier que ce résultat était soumis au nombre de tests qui variait fortement lors des vacances (à l'image du taux de positivité qui est le + élevé parmi toutes les tranches d'âge -> est-ce que les enfants seraient plus infectés en étant à la maison au final Rolling Eyes ?)

L'interprétation est plus compliquée que ça.
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mar 20 Avr 2021, 23:26
 Enaeco a écrit:On avait dit hier que ce résultat était soumis au nombre de tests qui variait fortement lors des vacances (à l'image du taux de positivité qui est le + élevé parmi toutes les tranches d'âge -> est-ce que les enfants seraient plus infectés en étant à la maison au final  Rolling Eyes  ?)

L'interprétation est plus compliquée que ça.
Je n'ai pas suivi votre discussion d'hier, je vais aller la lire de ce pas  Wink
Zetitcheur
Zetitcheur
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Zetitcheur Mer 21 Avr 2021, 07:44
Le conseil de “défense” de ce matin devrait paraît-il être largement consacré à la préparation de la rentrée....
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mer 21 Avr 2021, 08:11
https://www.lesechos.fr/

A la question « pensez-vous que les enseignants et personnel de l'enseignement doivent être vaccinés en premier ? », 79 % des personnes interrogées ont répondu positivement, selon un sondage OpinionWay pour le syndicat SNES-FSU.

Les trois quarts des mêmes sondés estiment que mi-juin est bien trop tardif.
Comme ce sondage inclut tous ceux qui n'ont pas ou plus d'enfants scolarisés, c'est une réponse plutôt massive.
HORA
HORA
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par HORA Mer 21 Avr 2021, 08:20
Un édito du snalc, qui souligne le caractère minable de la grande chefferie du MEN, et qui annonce un préavis de grève jusqu'à la fin de l'année.

https://twitter.com/SNALC_National/status/1384526036294057985
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Verdurette Mer 21 Avr 2021, 08:42
Je remercie mon syndicat. Reste à voir qui va suivre...
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mer 21 Avr 2021, 08:49
@HORA a écrit:Un édito du snalc, qui souligne le caractère minable de la grande chefferie du MEN, et qui annonce un préavis de grève jusqu'à la fin de l'année.

https://twitter.com/SNALC_National/status/1384526036294057985
Super!
S'ils obligent les vulnérables à revenir en juin et que je n'ai toujours pas eu le vaccin + 3 semaines, je serai donc en grève.
Madame-de-Pierre
Madame-de-Pierre
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Madame-de-Pierre Mer 21 Avr 2021, 08:54
@Flo44 a écrit:
@HORA a écrit:Un édito du snalc, qui souligne le caractère minable de la grande chefferie du MEN, et qui annonce un préavis de grève jusqu'à la fin de l'année.

https://twitter.com/SNALC_National/status/1384526036294057985
Super!
S'ils obligent les vulnérables à revenir en juin et que je n'ai toujours pas eu le vaccin + 3 semaines, je serai donc en grève.
Ca serait bien un appel général.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum