Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kensington
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kensington Mer 21 Avr 2021 - 16:49
@Danska a écrit:
@kensington a écrit:
Bien sûr, et les enseignants forment un groupe particulièrement atypique parmi l'ensemble des parents.

Je ne te suis pas : en quoi les enseignants feraient des parents plus atypiques que les coiffeurs, les médecins ou n'importe quel autre corps de métier ? Ils sont sans doute un peu plus convaincus que la moyenne de l'importance de la scolarité, mais à part ça... ?


C'est déjà beaucoup, non? Ils sont aussi beaucoup plus attentifs à cette scolarité et plus disponibles pour l'accompagner. Ce qui se traduit par des performances scolaires plus élevées des enfants d'enseignants. Tout cela peut en effet laisser penser qu'ils ne prennent pas l'école pour une simple garderie.
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mer 21 Avr 2021 - 16:51
Mais que devrait penser les parents ?

Bien sur que l'école est une garderie dans le sens où le quotidien est basé sur un schéma "les parents au travail, les enfants à l'école".
Il faut bien garder en tête que pour certains travailleurs, les enjeux sont différents des nôtres (concrètement, si on ne peut pas gérer le distanciel, on est payé en ASA et ça aura un impact mineur sur notre salaire et encore moins sur la suite de notre carrière. Nos congés seront les mêmes).

Avec un enfant à la maison, on ne peut pas travailler en plus de devoir gérer les devoirs (et certains se rendent bien compte qu'être prof ça demande certaines compétences qu'ils n'ont pas (quit à simplement résumer ces compétences à la patience))

Il faut aussi voir que pour pas mal de parents, un enfant à l'école, ça n'est pas un risque majeur de ramener le virus à la maison par rapport au quotidien (à savoir continuer de voir un peu de monde, au travail comme en dehors).
Ils sont certainement bien conscients que ça constitue un sur-risque. Mais ça fait 1 an que ça dure et on peut se retrouver facilement dans deux situations : la première où ils sont passés au travers et ils se disent qu'ils devraient encore passer à travers les gouttes et la deuxième où le foyer a déjà pris et ils se disent que maintenant ils sont immunisés...

Et au passage, on peut fortement souhaiter que la garderie ouvre à nouveau pour ne pas avoir à griller tous ses congés ou avoir son activité à l'arrêt tout en estimant que son enfant est mieux à apprendre des choses à l'école plutôt que de rester enfermé à la maison. Les deux ne sont pas incompatibles.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Mer 21 Avr 2021 - 16:51
Je crois aussi qu'il y a une différence entre avoir les enfants à la maison parce que l'école est fermée, et avoir les enfants à la maison en école à distance qu'il faut donc superviser pour qu'ils travaillent, apprennent et ne décrochent pas.
Beaucoup de parents ne se sentent pas capables de gérer cela, pour x ou y raisons, et de ce fait souhaitent le retour de leur enfant à l'école, non pour qu'il soit juste "gardé" mais pour être, eux, déchargés de l'encadrement de l'enseignement, ce qui n'est pas illégitime comme demande il me semble.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 21 Avr 2021 - 16:53
Pour donner envie de reprendre l'école :

https://dai.ly/x80rlzl
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 21 Avr 2021 - 16:55
@chmarmottine a écrit:
@Cicyle a écrit:Alors clairement autour de moi, l'écrasante majorité des parents veulent que l'école rouvre le plus vite possible. Et l'argument est, dans l'écrasante majorité des cas "Je n'en peux plus". Razz
Mais je n'ai peut-être pas un entourage représentatif. Laughing

Ceci étant dit, c'est comme pour tout, on doit trouver absolument toutes les raisons (avouées et moins avouées). Idem pour le pouvoir, qui décide de rouvrir. Ils doivent être traversés par pas mal d'arguments. Je crois que le fond du problème est que les vraies raisons ne sont pas assumées : la garderie pour l'économie. Et que ça, ça nous met en rogne, notamment dans le premier degré, aux premières loges de la garderie, avec la certitude absolue de reprendre le 26 en classes entières, sans masques en maternelle, ni FFP2 ou vaccin pour les enseignants et ATSEM.

A vous lire, j'ai parfois l'impression d'être la seule à supporter mes gosses !!! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 1482308650
Bin moi aussi, je le supporte pas mal, mon loulou. Bon, cette fois la nounou était là, donc j'avoue qu'il y est allé la moitié du confinement, pour que je puisse bosser, et ne pas finir sous l'eau jusqu'en juillet.
Mais cette semaine, je le garde avec moi, tout en payant la nounou. Pour profiter de lui.
Et le confinement de l'an dernier me laisse un super souvenir. C'était épuisant et très très compliqué de bosser avec lui qui ne sieste pas, et un compagnon en usine donc au travail pendant tout le confinement. Mais on a profité à fond (et j'ai fait le minimum syndical pour le travail).

Mais de façon certaine, ce n'est pas le discours de la plupart des parents autour de moi (y compris des gens en chômage partiel, donc qui n'avaient pas la difficulté du télétravail).
Je n'ai pas d'études sur le sujet donc je ne connais pas la proportion "objective". Je dis juste ce que j'observe autour de moi.
Je pense que ce qui nous met tous à cran, c'est vraiment le sentiment d'être pris pour des jambons par le gouvernement, qui ne dit pas les vraies raisons de la réouverture, tout en nous mettant en danger. Et que les parents ne nous soutiennent pas car, pour des raisons X ou Y, ils veulent à tout prix que leurs enfants retournent à l'école.
Simonella
Simonella
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Simonella Mer 21 Avr 2021 - 16:57
charmottine a écrit:le truc habituel, certainement : demi-jauge là où le virus circule le plus, selon spécificités locales.

Non, ce ne serait pas le truc habituel parce qu'à Paris, par ex, nous étions avant l'arrêt des cours en classe entière au collège, à 32 par classe. Ce serait déjà un progrès considérable.
Simonella
Simonella
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Simonella Mer 21 Avr 2021 - 16:59
charmottine a écrit:Pour donner envie de reprendre l'école :

https://dai.ly/x80rlzl

Pourquoi tant de violence, Charmottine????
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 21 Avr 2021 - 16:59
@Simonella a écrit:
charmottine a écrit:le truc habituel, certainement : demi-jauge là où le virus circule le plus, selon spécificités locales.

Non, ce ne serait pas le truc habituel parce qu'à Paris, par ex, nous étions avant l'arrêt des cours en classe entière au collège, à 32 par classe. Ce serait déjà un progrès considérable.

Je me suis mal exprimée. Je ne voulais pas dire que les demi-jauges étaient généralisées. Je voulais dire que le nième nouveau protocole allait encore une fois se contenter de prétendre que des demi-jauges allaient être mises en place.
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 21 Avr 2021 - 17:00
@Simonella a écrit:
charmottine a écrit:Pour donner envie de reprendre l'école :

https://dai.ly/x80rlzl

Pourquoi tant de violence, Charmottine????

ça donne pas envie ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 1482308650
Simonella
Simonella
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Simonella Mer 21 Avr 2021 - 17:01
@chmarmottine a écrit:@Simonella a écrit:
charmottine a écrit:
le truc habituel, certainement : demi-jauge là où le virus circule le plus, selon spécificités locales.

Non, ce ne serait pas le truc habituel parce qu'à Paris, par ex, nous étions avant l'arrêt des cours en classe entière au collège, à 32 par classe. Ce serait déjà un progrès considérable.

Je me suis mal exprimée. Je ne voulais pas dire que les demi-jauges étaient généralisées. Je voulais dire que le nième nouveau protocole allait encore une fois se contenter de prétendre que des demi-jauges allaient être mises en place.

Ah oui, tu as raison.
Clecle78
Clecle78
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Mer 21 Avr 2021 - 17:02
Ignoble, la video de la marelle !
kensington
kensington
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kensington Mer 21 Avr 2021 - 17:02
@Cicyle a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@Cicyle a écrit:Alors clairement autour de moi, l'écrasante majorité des parents veulent que l'école rouvre le plus vite possible. Et l'argument est, dans l'écrasante majorité des cas "Je n'en peux plus". Razz
Mais je n'ai peut-être pas un entourage représentatif. Laughing

Ceci étant dit, c'est comme pour tout, on doit trouver absolument toutes les raisons (avouées et moins avouées). Idem pour le pouvoir, qui décide de rouvrir. Ils doivent être traversés par pas mal d'arguments. Je crois que le fond du problème est que les vraies raisons ne sont pas assumées : la garderie pour l'économie. Et que ça, ça nous met en rogne, notamment dans le premier degré, aux premières loges de la garderie, avec la certitude absolue de reprendre le 26 en classes entières, sans masques en maternelle, ni FFP2 ou vaccin pour les enseignants et ATSEM.

A vous lire, j'ai parfois l'impression d'être la seule à supporter mes gosses !!! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 1482308650
Bin moi aussi, je le supporte pas mal, mon loulou. Bon, cette fois la nounou était là, donc j'avoue qu'il y est allé la moitié du confinement, pour que je puisse bosser, et ne pas finir sous l'eau jusqu'en juillet.
Mais cette semaine, je le garde avec moi, tout en payant la nounou. Pour profiter de lui.
Et le confinement de l'an dernier me laisse un super souvenir. C'était épuisant et très très compliqué de bosser avec lui qui ne sieste pas, et un compagnon en usine donc au travail pendant tout le confinement. Mais on a profité à fond (et j'ai fait le minimum syndical pour le travail).

Mais de façon certaine, ce n'est pas le discours de la plupart des parents autour de moi (y compris des gens en chômage partiel, donc qui n'avaient pas la difficulté du télétravail).
Je n'ai pas d'études sur le sujet donc je ne connais pas la proportion "objective". Je dis juste ce que j'observe autour de moi.
Je pense que ce qui nous met tous à cran, c'est vraiment le sentiment d'être pris pour des jambons par le gouvernement, qui ne dit pas les vraies raisons de la réouverture, tout en nous mettant en danger. Et que les parents ne nous soutiennent pas car, pour des raisons X ou Y, ils veulent à tout prix que leurs enfants retournent à l'école.

Bien résumé. J'ajouterai l'agacement (pour le moins) face aux discours officiels presque larmoyants sur la nécessité de garder les enfants à l'école pour préserver leur scolarité si essentielle et d'un autre côté la dégradation (pour le moins!) de notre système éducatif qui de fait en est devenu une garderie!
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Mer 21 Avr 2021 - 17:03
Il y en a un qui travaille dur pour la sécurité sanitaire des écoles.
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 21 Avr 2021 - 17:04
@Isis39 a écrit:Il y en a un qui travaille dur pour la sécurité sanitaire des écoles.

On en parle juste au-dessus !

J'ai mis la vidéo en accès indirect pour ne pas choquer ...
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel Mer 21 Avr 2021 - 17:05
N'empêche que Macron a quand même fait une belle erreur avec la vaccination... environ 1 million de personnes dans les écoles réparti dans toute la France, en quelques jours, c'était expédié pour la 1ère injection et au moment de la réouverture le vaccin commençait à être efficace.
Tout le monde aurait bien compris cette vraie priorité.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mer 21 Avr 2021 - 17:07
@henriette a écrit:Je crois aussi qu'il y a une différence entre avoir les enfants à la maison parce que l'école est fermée, et avoir les enfants à la maison en école à distance qu'il faut donc superviser pour qu'ils travaillent, apprennent et ne décrochent pas.
Beaucoup de parents ne se sentent pas capables de gérer cela, pour x ou y raisons, et de ce fait souhaitent le retour de leur enfant à l'école, non pour qu'il soit juste "gardé" mais pour être, eux, déchargés de l'encadrement de l'enseignement, ce qui n'est pas illégitime comme demande il me semble.
Je suis totalement de cet avis. La majorité des parents n'arrive pas à gérer l'école à distance. C'est pourquoi il aurait fallu fermer (complètement) 2-3 semaines en janvier ou février, assorti d' un vrai confinement. Puis reprise des cours, et réouverture progressive du reste une fois le seuil de 5000 cas-jour franchi. Ça aurait fait bien moins d'emmerdements pour tout le monde.
De toute manière, avec l'école à distance, ces semaines sont perdues pour beaucoup d'élèves (pour la majorité des miens, c'est sûr)

@ysabel a écrit:N'empêche que Macron a quand même fait une belle erreur avec la vaccination... environ 1 million de personnes dans les écoles réparti dans toute la France, en quelques jours, c'était expédié pour la 1ère injection et au moment de la réouverture le vaccin commençait à être efficace.
Tout le monde aurait bien compris cette vraie priorité.

Avec une bonne organisation, en effet ça aurait été vite plié.


Dernière édition par Flo44 le Mer 21 Avr 2021 - 17:09, édité 1 fois
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mer 21 Avr 2021 - 17:08
Lors maintenant, on vient nous expliquer qu'il y a plus de contaminations par l'air que par les gouttelettes ... on fait quoi dans nos classes et dans les cantines. Cela fait combien de temps que les spécialistes alertent sur les aérosols ?
https://twitter.com/i/status/1384885738446151683
avatar
Enaeco
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mer 21 Avr 2021 - 17:09
@Flo44 a écrit:
@henriette a écrit:Je crois aussi qu'il y a une différence entre avoir les enfants à la maison parce que l'école est fermée, et avoir les enfants à la maison en école à distance qu'il faut donc superviser pour qu'ils travaillent, apprennent et ne décrochent pas.
Beaucoup de parents ne se sentent pas capables de gérer cela, pour x ou y raisons, et de ce fait souhaitent le retour de leur enfant à l'école, non pour qu'il soit juste "gardé" mais pour être, eux, déchargés de l'encadrement de l'enseignement, ce qui n'est pas illégitime comme demande il me semble.
Je suis totalement de cet avis. La majorité des parents n'arrive pas à gérer l'école à distance. C'est pourquoi il aurait fallu fermer (complètement) 2-3 semaines en janvier ou février, assorti d' un vrai confinement. Puis reprise des cours, et réouverture progressive du reste une fois le seuil de 5000 cas-jour franchi. Ça aurait fait bien moins d'emmerdements pour tout le monde.
De toute manière, avec l'école à distance, ces semaines sont perdues pour beaucoup d'élèves (pour la majorité des miens, c'est sûr)

C'est pas avec 2-3 semaines qu'on serait suffisamment redescendu
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Mer 21 Avr 2021 - 17:10
@Cicyle a écrit:Alors clairement autour de moi, l'écrasante majorité des parents veulent que l'école rouvre le plus vite possible. Et l'argument est, dans l'écrasante majorité des cas "Je n'en peux plus". Razz
Mais je n'ai peut-être pas un entourage représentatif. Laughing

Ceci étant dit, c'est comme pour tout, on doit trouver absolument toutes les raisons (avouées et moins avouées). Idem pour le pouvoir, qui décide de rouvrir. Ils doivent être traversés par pas mal d'arguments. Je crois que le fond du problème est que les vraies raisons ne sont pas assumées : la garderie pour l'économie. Et que ça, ça nous met en rogne, notamment dans le premier degré, aux premières loges de la garderie, avec la certitude absolue de reprendre le 26 en classes entières, sans masques en maternelle, ni FFP2 ou vaccin pour les enseignants et ATSEM.
Moi, je le dis, mon fils à l'école à la maison ça ne marche pas (en plus, on ne peut pas dire qu'il y ait un suivi de fou mais c'est autre chose). Et comme enseignante, je déteste ça aussi et en refaire une semaine me gonfle d'avance. Mais (et j'en suis consciente) on est à demi-jauge depuis octobre et normalement je suis vaccinée demain. Mais, je suis bien d'accord qu'il y a eu bien des mensonges et qu'on a été mis en danger. (j'ai un collègue qui 6 mois après gares complications lourdes et peut-être à vie). Tout n'est pas tout blanc tout noir.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 21 Avr 2021 - 17:10
@Flo44 a écrit:
@henriette a écrit:Je crois aussi qu'il y a une différence entre avoir les enfants à la maison parce que l'école est fermée, et avoir les enfants à la maison en école à distance qu'il faut donc superviser pour qu'ils travaillent, apprennent et ne décrochent pas.
Beaucoup de parents ne se sentent pas capables de gérer cela, pour x ou y raisons, et de ce fait souhaitent le retour de leur enfant à l'école, non pour qu'il soit juste "gardé" mais pour être, eux, déchargés de l'encadrement de l'enseignement, ce qui n'est pas illégitime comme demande il me semble.
Je suis totalement de cet avis. La majorité des parents n'arrive pas à gérer l'école à distance. C'est pourquoi il aurait fallu fermer (complètement) 2-3 semaines en janvier ou février, assorti d' un vrai confinement. Puis reprise des cours, et réouverture progressive du reste une fois le seuil de 5000 cas-jour franchi. Ça aurait fait bien moins d'emmerdements pour tout le monde.
De toute manière, avec l'école à distance, ces semaines sont perdues pour beaucoup d'élèves (pour la majorité des miens, c'est sûr)
Non mais là, concrètement, cette fois ci, il y a eu 1 semaine d'école à distance (2 pour les plus grands). C'est pas le bout du monde non plus. Et en vrai de vrai, je pense qu'il n'y a rien eu pour beaucoup. Je n'ai eu aucun retour de ma classe principale. Je verrai à la rentrée, mais j'ai de gros doutes…

La vidéo de Blanquer, c'est aujourd'hui ?? Non mais sérieusement ? Il est où le protocole pour lundi ? Et les capteurs de CO2, ils sont livrés ? Et le personnel pour assurer les demi-groupes en primaire, il est où ? Pauvre type… Vraiment, je n'ai que mépris pour ces gens là.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle Mer 21 Avr 2021 - 17:11
@roxanne a écrit:
@Cicyle a écrit:Alors clairement autour de moi, l'écrasante majorité des parents veulent que l'école rouvre le plus vite possible. Et l'argument est, dans l'écrasante majorité des cas "Je n'en peux plus". Razz
Mais je n'ai peut-être pas un entourage représentatif. Laughing

Ceci étant dit, c'est comme pour tout, on doit trouver absolument toutes les raisons (avouées et moins avouées). Idem pour le pouvoir, qui décide de rouvrir. Ils doivent être traversés par pas mal d'arguments. Je crois que le fond du problème est que les vraies raisons ne sont pas assumées : la garderie pour l'économie. Et que ça, ça nous met en rogne, notamment dans le premier degré, aux premières loges de la garderie, avec la certitude absolue de reprendre le 26 en classes entières, sans masques en maternelle, ni FFP2 ou vaccin pour les enseignants et ATSEM.
Moi, je le dis, mon fils à l'école à la maison ça ne marche pas (en plus, on ne peut pas dire qu'il y ait un suivi de fou mais c'est autre chose). Et comme enseignante, je déteste ça aussi et en refaire une semaine me gonfle d'avance. Mais (et j'en suis consciente) on est à demi-jauge depuis octobre et normalement je suis vaccinée demain. Mais, je suis bien d'accord qu'il y a eu bien des mensonges et qu'on a été mis en danger. (j'ai un collègue qui 6 mois après gares complications lourdes et peut-être à vie). Tout n'est pas tout blanc tout noir.
Alors il me semble que justement, mes messages ci-dessus sont loin d'être noirs ou blancs (pour une fois…).
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mer 21 Avr 2021 - 17:12
Le débat s'exacerbe peut-être aussi parce que trop théorique, il n'a jamais été question de fermer les écoles durablement, et à entendre bien des pédiatres, l'enjeu aurait été la fermeture des écoles sur des mois, ce qu'il n'a jamais été question de faire. En revanche, les rouvrir trop tôt, et après que tout le monde convient qu'on s'y est pris trop tard par rapport à nos voisins pour les fermer un temps en février et non en avril, c'est quand même un problème, pas seulement pour les collègues non vaccinés, mais surtout vis-à-vis de l'hôpital : la baisse de la pandémie est inéluctable, notamment au printemps/été, parce que la vaccination finit peu à peu par avoir un impact.

Mais l'enjeu est la vitesse du retour à la normale à l'hôpital : les soignants sont usés à la corde, et rouvrir les écoles et la vie quotidienne normale trop vite aura sur eux et sur leurs malades un gros impact, parfois vital, et pas seulement le covid : les opérations reportées ne peuvent pas toutes être anodines avec 6 000 cas aux urgences. Ni certains examens invasifs.

Dans la mesure où là on est vraiment dans la dernière ligne droite, il m'aurait semblé légitime de reporter la réouverture scolaire après l'Ascension, le temps de vacciner sérieusement chez nous, et de laisser la pente décliner suffisamment à l'hôpital pour soulager nos collègues que sont les fonctionnaires hospitaliers ainsi que leurs malades que nous pouvons être à tout instant. Ce n'est pas là une alternative globale entre pas d'école ou école.
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Mer 21 Avr 2021 - 17:12
Absolument....
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mer 21 Avr 2021 - 17:14
@chmarmottine a écrit:Lors maintenant, on vient nous expliquer qu'il y a plus de contaminations par l'air que par les gouttelettes ... on fait quoi dans nos classes et dans les cantines. Cela fait combien de temps que les spécialistes alertent sur les aérosols ?
https://twitter.com/i/status/1384885738446151683
J'ai commencé à voir des soupçons sur les aérosols en février 2020. Et des certitudes, dans le courant de l'été, il me semble. En tout cas à la rentrée, j'étais déjà persuadée et je connaissais déjà plusieurs études qui en parlaient...
Mais Blachier est bien trop sûr de lui : sur les terrasses, la dilution n'est pas forcément rapide, on parle fort et beaucoup, on peut postillonner dans l'assiette du voisin d'en face, et on reste longtemps (cas notamment des repas du soir). C'est donc tout relatif... Ce personnage est méprisable : il n'est pas médecin, il n'est pas expert non plus en mécanique des fluides ni en aérosols, ni en santé publique, et il se la ramène sur tout. Pour rappel c'est lui qui avait "oublié" qu'en automne on est moins dehors. Alors que les autres épidémiologistes (Costaglia, Hill et d'autres à l'étranger) avaient bien prévu une hausse des cas à l'automne.

@Pontorson50 a écrit: la baisse de la pandémie est inéluctable, notamment au printemps/été, parce que la vaccination finit peu à peu par avoir un impact.
Certainement pas avant le milieu de l'été. Nous ne sommes qu'à 20% de personnes ayant reçu une injection, c'est bien trop peu pour ralentir la circulation, surtout que quasiment toutes sont retraitées... En Israël ça a commencé à se faire sentir vers 50% de personnes vaccinées (et à ce moment-là les hôpitaux étaient pleins de jeunes gens)


Dernière édition par Flo44 le Mer 21 Avr 2021 - 17:17, édité 1 fois
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mer 21 Avr 2021 - 17:15
@Pontorson50 a écrit:Le débat s'exacerbe peut-être aussi parce que trop théorique, il n'a jamais été question de fermer les écoles durablement, et à entendre bien des pédiatres, l'enjeu aurait été la fermeture des écoles sur des mois, ce qu'il n'a jamais été question de faire. En revanche, les rouvrir trop tôt, et après que tout le monde convient qu'on s'y est pris trop tard par rapport à nos voisins pour les fermer un temps en février et non en avril, c'est quand même un problème, pas seulement pour les collègues non vaccinés, mais surtout vis-à-vis de l'hôpital : la baisse de la pandémie est inéluctable, notamment au printemps/été, parce que la vaccination finit peu à peu par avoir un impact.

Mais l'enjeu est la vitesse du retour à la normale à l'hôpital : les soignants sont usés à la corde, et rouvrir les écoles et la vie quotidienne normale trop vite aura sur eux et sur leurs malades un gros impact, parfois vital, et pas seulement le covid : les opérations reportées ne peuvent pas toutes être anodines avec 6 000 cas aux urgences. Ni certains examens invasifs.

Dans la mesure où là on est vraiment dans la dernière ligne droite, il m'aurait semblé légitime de reporter la réouverture scolaire après l'Ascension, le temps de vacciner sérieusement chez nous, et de laisser la pente décliner suffisamment à l'hôpital pour soulager nos collègues que sont les fonctionnaires hospitaliers ainsi que leurs malades que nous pouvons être à tout instant. Ce n'est pas là une alternative globale entre pas d'école ou école.
Tu fais appel à la raison, ce n'est pas ce qui dicte les décisions.
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 4 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mer 21 Avr 2021 - 17:15
@Enaeco a écrit:
@Flo44 a écrit:
@henriette a écrit:Je crois aussi qu'il y a une différence entre avoir les enfants à la maison parce que l'école est fermée, et avoir les enfants à la maison en école à distance qu'il faut donc superviser pour qu'ils travaillent, apprennent et ne décrochent pas.
Beaucoup de parents ne se sentent pas capables de gérer cela, pour x ou y raisons, et de ce fait souhaitent le retour de leur enfant à l'école, non pour qu'il soit juste "gardé" mais pour être, eux, déchargés de l'encadrement de l'enseignement, ce qui n'est pas illégitime comme demande il me semble.
Je suis totalement de cet avis. La majorité des parents n'arrive pas à gérer l'école à distance. C'est pourquoi il aurait fallu fermer (complètement) 2-3 semaines en janvier ou février, assorti d' un vrai confinement. Puis reprise des cours, et réouverture progressive du reste une fois le seuil de 5000 cas-jour franchi. Ça aurait fait bien moins d'emmerdements pour tout le monde.
De toute manière, avec l'école à distance, ces semaines sont perdues pour beaucoup d'élèves (pour la majorité des miens, c'est sûr)

C'est pas avec 2-3 semaines qu'on serait suffisamment redescendu

En les jouxtant aux congés de février, si, d'autant qu'on aurait eu à redescendre de moins haut, et c'est cela le problème maintenant.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum