Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pontorson50
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mar 4 Mai 2021 - 21:19
Je suis le seul à trouver ce soir que l'épidémie s'effondre, de façon totalement inexplicable? Blanquer a peut-être tort de supprimer tant d'examens au rythme où on descend (-20% de cas en une semaine!, pareil pour le taux de positivité qui baisse d'un quart!) en dépit
-de la réouverture pas raisonnable des écoles (les premières contaminations à l'école auraient dû commencer à être visibles à partir d'aujourd'hui justement dans les stats puisque la durée médiane d'incubation est de 5 jours) au vu des indicateurs lors de la prise de décision,
-de tous les relâchement observés et imaginables depuis des semaines, de l'absence totale de confinement (aucune interdiction en journée pendant des vacances pour quiconque de se rencontrer sans limite de temps dans un diamètre de 20km, ce qui en ville est égal à pas de limite),
-et malgré une saison chaude pour une fois pas en avance (mais un ensoleillement et une sécheresse records en avril, certes).

Le seul risque c'est que la population s'en aperçoive et réclame qu'on aille beaucoup plus vite pour tout rouvrir. Dans l'EN, l'allègement du protocole par le ravi de la crèche ne devrait d'ailleurs plus tarder je le crains.
choup78
choup78
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par choup78 Mar 4 Mai 2021 - 21:21
On en reparle dans 15 j?
Cleroli
Cleroli
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mar 4 Mai 2021 - 21:32
@Pontorson50 a écrit:Je suis le seul à trouver ce soir que l'épidémie s'effondre, de façon totalement inexplicable? Blanquer a peut-être tort de supprimer tant d'examens au rythme où on descend (-20% de cas en une semaine!, pareil pour le taux de positivité qui baisse d'un quart!) en dépit
-de la réouverture pas raisonnable des écoles (les premières contaminations à l'école auraient dû commencer à être visibles à partir d'aujourd'hui justement dans les stats puisque la durée médiane d'incubation est de 5 jours) au vu des indicateurs lors de la prise de décision,
-de tous les relâchement observés et imaginables depuis des semaines, de l'absence totale de confinement (aucune interdiction en journée pendant des vacances pour quiconque de se rencontrer sans limite de temps dans un diamètre de 20km, ce qui en ville est égal à pas de limite),
-et malgré une saison chaude pour une fois pas en avance (mais un ensoleillement et une sécheresse records en avril, certes).

Le seul risque c'est que la population s'en aperçoive et réclame qu'on aille beaucoup plus vite pour tout rouvrir. Dans l'EN, l'allègement du protocole par le ravi de la crèche ne devrait d'ailleurs plus tarder je le crains.
La nécessité de supprimer/d'aménager les examens ne tient pas à l'amélioration de la situation sanitaire depuis hier mais à la difficulté que nous avons à boucler les programmes du fait des aménagements mis en place depuis novembre dernier.
FloEarth
FloEarth
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par FloEarth Mar 4 Mai 2021 - 21:38
@Cleroli : complétement d'accord. On ne peut vraiment pas dire que tous les élèves de France préparent dans des conditions comparables !
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 4 Mai 2021 - 21:38
@Pontorson50 a écrit:Je suis le seul à trouver ce soir que l'épidémie s'effondre, de façon totalement inexplicable? Blanquer a peut-être tort de supprimer tant d'examens au rythme où on descend (-20% de cas en une semaine!, pareil pour le taux de positivité qui baisse d'un quart!) en dépit
-de la réouverture pas raisonnable des écoles (les premières contaminations à l'école auraient dû commencer à être visibles à partir d'aujourd'hui justement dans les stats puisque la durée médiane d'incubation est de 5 jours) au vu des indicateurs lors de la prise de décision,
-de tous les relâchement observés et imaginables depuis des semaines, de l'absence totale de confinement (aucune interdiction en journée pendant des vacances pour quiconque de se rencontrer sans limite de temps dans un diamètre de 20km, ce qui en ville est égal à pas de limite),
-et malgré une saison chaude pour une fois pas en avance (mais un ensoleillement et une sécheresse records en avril, certes).

Le seul risque c'est que la population s'en aperçoive et réclame qu'on aille beaucoup plus vite pour tout rouvrir. Dans l'EN, l'allègement du protocole par le ravi de la crèche ne devrait d'ailleurs plus tarder je le crains.

Je me demande si les cde n'ont pas déjà eu des échos. Ici, le nôtre semble convaincu que le 17 mai, on accueillera tous les élèves.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 4 Mai 2021 - 21:41
@Malavita a écrit:
@Jacq a écrit:Message de nos inspecteurs de lettres histoire concernant le bac professionnel :

"Compte tenu de la situation sanitaire et des perturbations engendrées dans la scolarité des élèves, il a été décidé que les candidats au baccalauréat professionnel verront, pour la session 2021 comme pour la session précédente, les sujets qui leur sont proposés doublés, de sorte qu’ils puissent avoir le choix entre deux objets d’étude du programme actuel de Terminale.

Nous vous remercions de bien vouloir informer vos élèves qu'ils auront le choix entre deux sujets, issus de deux objets d'étude différents, pour leur épreuve de français."


Je ne sais pas si nos inspecteurs vont nous indiquer une adaptation en histoire-géographie car ce n'est pas en français que se posent les plus gros soucis mais en histoire-géo-EMC. Si nos inspecteurs se contentent de cela c'est qu'ils n'ont rien compris.

Je suis d'accord, le problème, c'est l'histoire-géo ! Il me reste 4 chapitres à traiter... Par contre, vos inspecteurs on été lents à vous donner l'information, nous l'avons depuis plusieurs semaines...

J'avais entendu cela, en rumeur, depuis quelques semaines (peut-être même ici, ou par un ami de mon ancienne académie qui le tenait de ses inspecteurs), d'ailleurs j'en ai parlé à mes élèves depuis un moment.
Peut-être attendaient-ils une source officielle ? Je ne sais pas.
Ce que je sais c'est que nos inspecteurs sont fainéants notoires.
Durant le confinement, celui de l'année dernière, nous avons 3 messages pour ne rien nous dire. L'incompétence règne en maître chez nous.
avatar
chmarmottine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Mar 4 Mai 2021 - 21:42
Pas mal de témoignages agréables à lire sur twitter : beaucoup de médecins s'indigne de la priorité donnée aux assesseurs alors que les enseignants ne sont pas vaccinés.
Pour ce qui sont en région parisienne, il semblerait que le Stade de France accélère la vaccination des enseignants :
Voir ces témoignages :

Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Mar 4 Mai 2021 - 21:45
Ils vaccinent les enseignants au stade de France. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas.
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mar 4 Mai 2021 - 21:53
@Pontorson50 a écrit:Je suis le seul à trouver ce soir que l'épidémie s'effondre, de façon totalement inexplicable? Blanquer a peut-être tort de supprimer tant d'examens au rythme où on descend (-20% de cas en une semaine!, pareil pour le taux de positivité qui baisse d'un quart!) en dépit
-de la réouverture pas raisonnable des écoles (les premières contaminations à l'école auraient dû commencer à être visibles à partir d'aujourd'hui justement dans les stats puisque la durée médiane d'incubation est de 5 jours) au vu des indicateurs lors de la prise de décision,
-de tous les relâchement observés et imaginables depuis des semaines, de l'absence totale de confinement (aucune interdiction en journée pendant des vacances pour quiconque de se rencontrer sans limite de temps dans un diamètre de 20km, ce qui en ville est égal à pas de limite),
-et malgré une saison chaude pour une fois pas en avance (mais un ensoleillement et une sécheresse records en avril, certes).

Le seul risque c'est que la population s'en aperçoive et réclame qu'on aille beaucoup plus vite pour tout rouvrir. Dans l'EN, l'allègement du protocole par le ravi de la crèche ne devrait d'ailleurs plus tarder je le crains.

En tout cas, pas de réjouissance trop rapide : le taux d'incidence des 0-9 ans remonte nettement.
Sinon, les indicateurs hospitaliers sont toujours très mauvais.
https://twitter.com/Cote_Science/status/1389188240859615232
MelanieSLB
MelanieSLB
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par MelanieSLB Mar 4 Mai 2021 - 22:33
Et je me pose la question de la percée du variant français/breton, vous savez, celui qui est indétectable avec un test pcr classique.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Mar 4 Mai 2021 - 22:48
C'est un variant qui s'est adapté à l'école pour que les classes ne soient pas fermées. professeur
zigmag17
zigmag17
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par zigmag17 Mar 4 Mai 2021 - 22:51
Classes Diwan Very Happy
Jacq
Jacq
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jacq Mar 4 Mai 2021 - 23:19
@trompettemarine a écrit:C'est un variant qui s'est adapté à l'école pour que les classes ne soient pas fermées. professeur

Il y a un variant breton ? Pour les réformes successives et sans cesse plus régressives, nous avons donné des noms aux variants ? Le variant NVB, le variant JMB ? Tous sont plus virulents et plus nocifs. Je ne vois pas comment nous adapter à ces funestes évolutions.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ajonc35 Mar 4 Mai 2021 - 23:30
@Jacq a écrit:
@trompettemarine a écrit:C'est un variant qui s'est adapté à l'école pour que les classes ne soient pas fermées. professeur

Il y a un variant breton ? Pour les réformes successives et sans cesse plus régressives, nous avons donné des noms aux variants ? Le variant NVB, le variant JMB ?  Tous sont plus virulents et plus nocifs. Je ne vois pas comment nous adapter à ces funestes évolutions.
😂😂😂
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Moonchild Mar 4 Mai 2021 - 23:53
@Pontorson50 a écrit:Je suis le seul à trouver ce soir que l'épidémie s'effondre, de façon totalement inexplicable? Blanquer a peut-être tort de supprimer tant d'examens au rythme où on descend (-20% de cas en une semaine!, pareil pour le taux de positivité qui baisse d'un quart!) en dépit
-de la réouverture pas raisonnable des écoles (les premières contaminations à l'école auraient dû commencer à être visibles à partir d'aujourd'hui justement dans les stats puisque la durée médiane d'incubation est de 5 jours) au vu des indicateurs lors de la prise de décision,
-de tous les relâchement observés et imaginables depuis des semaines, de l'absence totale de confinement (aucune interdiction en journée pendant des vacances pour quiconque de se rencontrer sans limite de temps dans un diamètre de 20km, ce qui en ville est égal à pas de limite),
-et malgré une saison chaude pour une fois pas en avance (mais un ensoleillement et une sécheresse records en avril, certes).

Le seul risque c'est que la population s'en aperçoive et réclame qu'on aille beaucoup plus vite pour tout rouvrir. Dans l'EN, l'allègement du protocole par le ravi de la crèche ne devrait d'ailleurs plus tarder je le crains.

Le problème avec les contaminations à l'école c'est qu'elles ne sont visibles que quand on les recherche activement et, en l'absence d'une politique rigoureuse de tests auprès des élèves, le virus peut circuler de façon silencieuse chez les enfants et les adolescents ; il faut donc doubler ou tripler le temps d'incubation pour avoir une idée du délai à partir duquel les effets des contaminations scolaires se manifestent ostensiblement lorsque la maladie atteint les parents ou les grands-parents (mais comme on est nul dans la recherche des chaînes de contamination, le lien avec l'école peut se retrouver occulté).
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Mer 5 Mai 2021 - 6:17
En tout cas, aujourd'hui, aucun auto test, ni pour les enseignants ni pour les élèves dans lon lycée. Rien. Nada.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pourquoi 3,14159 Mer 5 Mai 2021 - 6:56
@Pontorson50 a écrit:Je suis le seul à trouver ce soir que l'épidémie s'effondre, de façon totalement inexplicable? Blanquer a peut-être tort de supprimer tant d'examens au rythme où on descend (-20% de cas en une semaine!, pareil pour le taux de positivité qui baisse d'un quart!) en dépit
-de la réouverture pas raisonnable des écoles (les premières contaminations à l'école auraient dû commencer à être visibles à partir d'aujourd'hui justement dans les stats puisque la durée médiane d'incubation est de 5 jours) au vu des indicateurs lors de la prise de décision,
-de tous les relâchement observés et imaginables depuis des semaines, de l'absence totale de confinement (aucune interdiction en journée pendant des vacances pour quiconque de se rencontrer sans limite de temps dans un diamètre de 20km, ce qui en ville est égal à pas de limite),
-et malgré une saison chaude pour une fois pas en avance (mais un ensoleillement et une sécheresse records en avril, certes).

Le seul risque c'est que la population s'en aperçoive et réclame qu'on aille beaucoup plus vite pour tout rouvrir. Dans l'EN, l'allègement du protocole par le ravi de la crèche ne devrait d'ailleurs plus tarder je le crains.

Bah oui, ce n'est pas comme-ci depuis deux ans nous avons eu le temps de boucler le programme sans soucis...

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Lisak40
Lisak40
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lisak40 Mer 5 Mai 2021 - 7:18
@trompettemarine a écrit:En tout cas, aujourd'hui, aucun auto test, ni pour les enseignants ni pour les élèves dans lon lycée. Rien. Nada.
Pareil chez nous, et la direction ne nous a fait parvenir aucune info à ce sujet, donc cela veut à priori dire qu'ils n'ont eu également o news !
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Mer 5 Mai 2021 - 7:43
Message du chef : des autotests sont arrivés hier après-midi. Rien ne lui avait été annoncé. On en a pour l'équivalent de 2 semaines, à raison de deux par adultes par semaine.
Il n'y a aucune consigne du MEN qui les accompagne, si ce n'est qu'il faut les conserver entre 2 et 30 degrés.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Kilmeny Mer 5 Mai 2021 - 7:49
@henriette a écrit:Message du chef : des autotests sont arrivés hier après-midi. Rien ne lui avait été annoncé. On en a pour l'équivalent de 2 semaines, à raison de deux par adultes par semaine.
Il n'y a aucune consigne du MEN qui les accompagne, si ce n'est qu'il faut les conserver entre 2 et 30 degrés.
Neutral Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 1665347707

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Stork
Stork
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Stork Mer 5 Mai 2021 - 8:40
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 C0df1410
Stork
Stork
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Stork Mer 5 Mai 2021 - 8:40
Si ça peut rendre service...
Stork
Stork
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Stork Mer 5 Mai 2021 - 8:42
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 D3a7fd10
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par uneodyssée Mer 5 Mai 2021 - 10:20
à lire, comme toujours, la chronique de Christian Lehmann : https://www.liberation.fr/societe/sante/covid-une-doctrine-vaccinale-a-geometrie-variable-20210503_TPQFFOTSVZE6BBYKQAMEGCHIFY/
Christian Lehmann a écrit:Mais alors que le gouvernement a pris la décision de mettre l’accent sur la seule vaccination en relâchant les «mesures de freinage», la situation se tend. Les écoles rouvrent alors que l’incidence des nouveaux cas reste élevée, que le protocole sanitaire scolaire existe toujours en deux versions distinctes, celle que le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, présente sur les plateaux et celle que les personnels enseignants affrontent au quotidien. «Nous avons assumé cette stratégie de vivre avec le virus, y compris face à un haut niveau d’incidence, supérieur à celui de nos voisins», assène Emmanuel Macron dans son entretien à la presse quotidienne régionale vendredi. Je devais avoir bu l’autre soir, quand a eu lieu le référendum. En tout cas je ne me souviens pas que nous ayons été consultés.
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par A Tuin Mer 5 Mai 2021 - 10:37
@Lisak40 a écrit:
@trompettemarine a écrit:En tout cas, aujourd'hui, aucun auto test, ni pour les enseignants ni pour les élèves dans lon lycée. Rien. Nada.
Pareil chez nous, et la direction ne nous a fait parvenir aucune info à ce sujet, donc cela veut à priori dire qu'ils n'ont eu également o news !

Ah bah chez nous on a absolument Zéro nouvelle non plus de ces autotests. Il sera intéressant de voir par le biais de ce forum s'il y a un déploiement, et dans quelles conditions !
Tivinou
Tivinou
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 32 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou Mer 5 Mai 2021 - 11:09
Chez nous les autotests sont arrivés.
Nous ne savons pas encore si/où/quand/comment les élèves vont faire ces autotests, au lycée.

A l'école et au collège, beaucoup de parents, saisonniers durement frappés par la crise, ne veulent pas faire tester leurs enfants. Ils n'ont pas travaillé cet hiver, et veulent travailler maintenant. Donc, même symptomatiques, la plupart des enfants ne sont pas testés. Et les parents qui font tester leurs enfants subissent des pressions de la part des autres.
L'ambiance est particulière.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum