Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
uneodyssée
Niveau 10

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par uneodyssée Dim 30 Mai 2021 - 20:33
Nous aussi, on est presque toutes à temps partiel, pour les mêmes raisons.
Je rêve d'échapper aux 1ères en Français. Après des années de TL, je voudrais enfin avoir le luxe de parvenir à la troisième version d'un cours, celle où on commence à avoir l'impression de dominer son sujet ! Et à côté de ça, avoir le temps de me familiariser avec le nouveau programme de 1ère en Latin-Grec et de commencer à décider comment le prendre, me l'adapter, et savoir quoi en faire. Je regrette de ne pas avoir demandé directement 50%.
J'ai mes dernières copies devant moi, j'en ai fait cet après-midi… trois. C'est vous dire l'état de délabrement de la concentration où je suis arrivée.
Mascarpone
Mascarpone
Niveau 2

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Mascarpone Dim 30 Mai 2021 - 20:42
Oui ça chauffe sur Clermont et dire que demain ARENA va nous demander nos descriptifs " si tout va bien" ça risque donc de s'enflammer d'ailleurs je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas Santorin ...
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Lilypims Dim 30 Mai 2021 - 20:48
@roxanne a écrit:Ca se révolte sur la messagerie académique avec des messages très virulents notamment sur le fond, la forme. Zéro réponse des IPRS..
Vous avez accès aux messages des collègues de toute l'académie ou ce sont les collègues de ton établissement ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
roxanne
roxanne
Prophète

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par roxanne Dim 30 Mai 2021 - 21:04
Toute l'académie, chez moi ça ne risque pas.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Lilypims Dim 30 Mai 2021 - 21:09
@roxanne a écrit:Toute l'académie, chez moi ça ne risque pas.
Chez moi non plus. En fait, je ne comprends pas qui se révolte et dans quel cadre cette révolte s'exprime : ce sont les professeurs de ton lycée, seulement les professeurs convoqués pour la correction de l'EAF ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
roxanne
roxanne
Prophète

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par roxanne Dim 30 Mai 2021 - 21:12
Non ce sont soit des collègues à titre personnel et certaines équipes suite à un message très lacunaire de nos IPRS.
Lilypims
Lilypims
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Lilypims Dim 30 Mai 2021 - 21:14
@roxanne a écrit:Non ce sont soit des collègues à titre personnel et certaines équipes suite à un message très lacunaire de nos IPRS.
D'accord, merci.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
mrl
mrl
Niveau 9

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par mrl Dim 30 Mai 2021 - 21:28
@uneodyssée a écrit:Nous aussi, on est presque toutes à temps partiel, pour les mêmes raisons.
Je rêve d'échapper aux 1ères en Français.
Pas mieux. Je ne dois pas être taillée pour faire partager, en mode bachotage, la beauté des oeuvres patrimoniales que le ministère choisit pour moi. À moins que ce ne soient mes élèves qui auraient besoin de trois fois plus d'heures pour atteindre le résultat escompté.

J'ai eu la chance, cette année, d'avoir la spé HLP. Le programme est vraiment très intéressant et ça m'a stimulé, intellectuellement.
Enfin, je dis une chance, mais je ne souhaite plus avoir cette spé non plus. C'est un travail en binôme, donc une source d'ennuis potentiels qui n'est pas sans faire écho à ce qu'on lit aujourd'hui sur le fil "rivalité professionnelle".
Ce n'est pas très motivant de travailler avec une collègue de philo qui met seize de moyenne aux élèves qui obtiennent onze avec moi alors que je note toujours large (et par conséquent passer à leurs yeux pour une mauvaise prof). Ce n'est pas très motivant de voir la collègue se faire mousser en réunion avec les chefs car nos élèves, eux, ont des questions pour leur grand oral (à un moment où j'avais été la seule de nous deux à les accompagner dans leurs choix). Pas motivant non plus de se voir conseiller par elle, via les élèves, un devoir type bac pour les lettres (au demeurant sans rapport avec le thème que j'étais en train d'étudier).
Réflexion faite, je me demande même si ladite collègue n'a pas donné aux élèves des informations sur le handicap dont je souffre. C'est quand même étonnant qu'un élève me relance plusieurs fois sur le sujet de ce handicap, alors qu'évidemment c'est sans rapport avec le cours.
Et encore, la collègue et moi avons des lignes séparées pour les bulletins. Je crois que ce n'est pas la même chose dans tous les établissements.
Bref, les joies du travail en binôme de la spé HLP.
J'ai vraiment besoin de vacances. cafe
uneodyssée
uneodyssée
Niveau 10

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par uneodyssée Lun 31 Mai 2021 - 8:07
Moi aussi j'aime bien le programme de la spé, je continuerais bien… mais la collaboration quand elle n'est pas choisie peut être compliquée comme tu le dis, pour tout un tas de raisons. Cette année elle s'est réduite à très peu, quand je dis raconte au collègue ce que je veux mettre en place il ouvre de grands yeux effarés, cela s'est réduit à ce qu'il me donne en début de semestre la liste des textes qu'ill allait faire… et je n'ai pas osé le re-solliciter, cela ne se fait qu'entre deux portes, ce n'est pas confortable. Pour moi qui m'étais éclatée en Littérature & Société avec une collègue un peu créative et surtout motivante, c'est la douche froide…
sifi
sifi
Érudit

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par sifi Lun 31 Mai 2021 - 9:20
Je crois que les profs de philo ont une toute autre vision de l'enseignement que nous (ne voulant évidemment offenser personne , j'imagine qu'ils ne sont pas tous pareils ! ).
J'aime beaucoup mes deux philosophes (en 1re et terminale HLP), on s'entend très bien, mais dès qu'on parle de projet commun, de travaux de groupes, ils ouvrent de grands yeux horrifiés. Je suis arrivée à leur extorquer des devoirs communs (youhou !), on avait des projets de sortie (tant qu'on ne leur demande pas d'organiser), et même des idées de travail sur une même œuvre (qui n'ont jamais abouti). Notre IPR a même dit, pince-sans-rire "avec la HLP, les philosophes ont découvert la notion de pédagogie."
Ceci dit, comme je les apprécie en tant que personnes, je vais continuer avec eux dans l'espoir de les avoir à l'usure. abi

Et il faut bien le reconnaître, le programme est passionnant, permet plein de choses et intéresse les élèves. C'est une sacrée liberté par rapport au programme de 1re !
Tangleding
Tangleding
Sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Tangleding Lun 31 Mai 2021 - 9:29
Avec tout ceci, je n'ai plus spécialement le désir ou l'intention de retourner enseigner en lycée. Et c'est un résultat tangible de ces réformes, pas seulement en français : beaucoup de collègues qui souhaitaient aller en lycée ont remisé leur projet au placard. Sad


Dernière édition par Tangleding le Lun 31 Mai 2021 - 9:33, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight." Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 2490015017
gregforever
gregforever
Expert

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par gregforever Lun 31 Mai 2021 - 9:33
@Tangleding a écrit:Avec tout ceci, je n'ai plus spécialement le désir pour l'intention de retourner enseigner en lycée. Et c'est un résultat tangible de ces réformes, pas seulement en français, beaucoup de collègues qui souhaitaient aller en lycée ont remisé leur projet au placard. Sad
Je dirais presque "ça tombe bien" (ironie) car la tendance est à la suppression de postes... quelle horreur Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 810795018  de plus en plus de HSA de moins en moins de postes, du boulot à n'en plus pouvoir...
Tangleding
Tangleding
Sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Tangleding Lun 31 Mai 2021 - 9:46
Un petit saccage du collège demain et tout se rééquilibrera par le bas.

Le collège est sans doute plus près de voir le management local et les hiérarchies intermédiaires s'introduire en son sein.

_________________
"Never complain, just fight." Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 2490015017
Baldred
Baldred
Niveau 8

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Baldred Lun 31 Mai 2021 - 10:33
@Tangleding a écrit:Un petit saccage du collège demain et tout se rééquilibrera par le bas.

Le collège est sans doute plus près de voir le management local et les hiérarchies intermédiaires s'introduire en son sein.

Le saccage du collège ? C'était hier. Je me permets de rappeler qu'on s'est pris une jolie petite réforme qu'on a a-do-rée sous le gouvernement précédent. Et ce n'est pas parce qu'on en a étouffé une partie ( RIP les EPI, détournée l' AP) qu'on a regagné les heures perdues, et qu'on envoie pas au lycée les élèves du niveau-que-vous-savez.
Je ne suis pas sûr non plus que le nouveau management frappe d'abord le collège, "petite" structure où peuvent déjà s'exprimer très directement les personnalités, bonnes ou mauvaises, des chefs, et où les stratégies minuscules pour obtenir un peu plus que les autres sont assez visibles. Ca ne se bouscule pas pour être coordinateur, membre de CA, référent...


Dernière édition par Baldred le Lun 31 Mai 2021 - 10:51, édité 1 fois
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Iphigénie Lun 31 Mai 2021 - 10:41
@sifi a écrit:Je crois que les profs de philo ont une toute autre vision de l'enseignement que nous (ne voulant évidemment offenser personne , j'imagine qu'ils ne sont pas tous pareils ! ).
J'aime beaucoup mes deux philosophes (en 1re et terminale HLP), on s'entend très bien, mais dès qu'on parle de projet commun, de travaux de groupes, ils ouvrent de grands yeux horrifiés. Je suis arrivée à leur extorquer des devoirs communs (youhou !), on avait des projets de sortie (tant qu'on ne leur demande pas d'organiser), et même des idées de travail sur une même œuvre (qui n'ont jamais abouti). Notre IPR a même dit, pince-sans-rire "avec la HLP, les philosophes ont découvert la notion de pédagogie."
Ceci dit, comme je les apprécie en tant que personnes, je vais continuer avec eux dans l'espoir de les avoir à l'usure. abi

Et il faut bien le reconnaître, le programme est passionnant, permet plein de choses et intéresse les élèves. C'est une sacrée liberté par rapport au programme de 1re !

je vais être politiquement non correcte mais tout ça me rend tes collègues philosophes étonnamment sympathiques en ce qui me concernerait Laughing
d'autant que ce que dit l'IPR est très juste et exprime bien ce qui sous-tend l'affaire:" la pédagogie ", oui bof ... exactement comme les trucs transversaux introduits au collège quoi...pédagogie.
Tangleding
Tangleding
Sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Tangleding Lun 31 Mai 2021 - 10:47
Les nuisances de la réforme du collège, que j'ai vécues, me semblent très en dessous de ce que vivent les collègues de lycée depuis Blanquer.

Ce que tu dis du fonctionnement des collèges est justement ce qui m'inquiète : d'une certaine façon ce management par la division est déjà à l'œuvre en collège façon soft power, sans loi/décret/textes réglementaires...

Le collège est l'antichambre de ces réformes, voir l'oral d'Histoire des arts qui annonçait le grand oral, bien plus que les tpe.


Dernière édition par Tangleding le Lun 31 Mai 2021 - 11:08, édité 1 fois

_________________
"Never complain, just fight." Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 2490015017
Baldred
Baldred
Niveau 8

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Baldred Lun 31 Mai 2021 - 10:53
@Tangleding a écrit:Les nuisances de la réforme du collège, que j'ai vécues, me semblent très en dessous de ce que vivent les collègues de lycée depuis Blanquer.

Ce que tu dis du fonctionnement des collèges est justement ce qui m'inquiète : d'une certaine façon ce management par la division est déjà à l'œuvre en collège façon soft power, sans loi/décret/textes réglementaires...

Le collège est l'antichambre de ces réformes, voir l'oral de Histoire des arts qui annonçait le grand oral, bien plus que les tpe.
D'accord avec toi sur la continuité du projet de réforme qui logiquement se fait le plus sentir en bout de chaîne.
NLM76
NLM76
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par NLM76 Lun 31 Mai 2021 - 11:32
@Iphigénie a écrit:
je vais être politiquement non correcte mais tout ça me rend tes collègues philosophes étonnamment sympathiques en ce qui me concernerait Laughing
d'autant que ce que dit l'IPR est très juste et exprime bien ce qui sous-tend l'affaire:" la pédagogie ", oui bof ... exactement comme les trucs transversaux introduits au collège quoi...pédagogie.
Hum... je crains d'être encore une fois sur la même longueur d'onde qu'Iphigénie. C'est entre autres — outre le fait que le programme est sans queue ni tête, d'un pompeux faramineux et qu'il va falloir encore prétendre faire des cours dignes de l'EHESS quand les élèves n'ont pas le niveau CE2 — parce que je n'ai pas envie qu'on vienne me proposer des "projets" que j'essaie d'échapper à HLP

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
sifi
sifi
Érudit

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par sifi Mar 1 Juin 2021 - 6:55
Je n'ai pas dit des projets d'envergure, hein... simplement lier un peu les deux matières. Je viens du collège, j'aime bien inventer des manières de faire... chacun son truc! Wink
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Clecle78 Mar 1 Juin 2021 - 7:33
On fait bien comme on veut en hlp. Mes collègues et moi ne menons aucun projet commun même si on s'entend très bien. Quant aux programmes ils sont super intéressants et nous avons une grande liberté. Mes nouveaux collègues de lettres ne voulaient pas s'en charger. Moi qui n'y pensais même pas j'y trouve finalement beaucoup de plaisir.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par trompettemarine Mar 1 Juin 2021 - 11:14
@Tangleding a écrit:Avec tout ceci, je n'ai plus spécialement le désir ou l'intention de retourner enseigner en lycée. Et c'est un résultat tangible de ces réformes, pas seulement en français : beaucoup de collègues qui souhaitaient aller en lycée ont remisé leur projet au placard. Sad
Et des collègues de lycée demandent leur mutation en collège.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par trompettemarine Mar 1 Juin 2021 - 11:19
@Iphigénie a écrit:
@sifi a écrit:Je crois que les profs de philo ont une toute autre vision de l'enseignement que nous (ne voulant évidemment offenser personne , j'imagine qu'ils ne sont pas tous pareils ! ).
J'aime beaucoup mes deux philosophes (en 1re et terminale HLP), on s'entend très bien, mais dès qu'on parle de projet commun, de travaux de groupes, ils ouvrent de grands yeux horrifiés. Je suis arrivée à leur extorquer des devoirs communs (youhou !), on avait des projets de sortie (tant qu'on ne leur demande pas d'organiser), et même des idées de travail sur une même œuvre (qui n'ont jamais abouti). Notre IPR a même dit, pince-sans-rire "avec la HLP, les philosophes ont découvert la notion de pédagogie."
Ceci dit, comme je les apprécie en tant que personnes, je vais continuer avec eux dans l'espoir de les avoir à l'usure. abi

Et il faut bien le reconnaître, le programme est passionnant, permet plein de choses et intéresse les élèves. C'est une sacrée liberté par rapport au programme de 1re !

je vais être politiquement non correcte mais tout ça me rend tes collègues philosophes étonnamment sympathiques en ce qui me concernerait Laughing
d'autant que ce que dit l'IPR est très juste et exprime bien ce qui sous-tend l'affaire:" la pédagogie ", oui bof ... exactement comme les trucs transversaux introduits au collège quoi...pédagogie.

Je plussoie ce que dit Iphigénie. Les philosophes ont gardé leur liberté pédagogique. Par pitié, laissons-les libres ! Sauf mon respect Sifi, c'est une forme de totalitarisme que de vouloir imposer les méthodes qu'on nous a imposées. Nos collègues philosophes sont aussi pédagogues que nous. Nous n'avons rien à leur dire.
Avec mon collègue de philo, on s'est juste mis d'accord sur l'ordre des thèmes, puis chacun a fait comme il a voulu et c'est tant mieux, tant pour les élèves que pour nous.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Ajonc35 Mar 1 Juin 2021 - 11:36
@trompettemarine a écrit:
@Tangleding a écrit:Avec tout ceci, je n'ai plus spécialement le désir ou l'intention de retourner enseigner en lycée. Et c'est un résultat tangible de ces réformes, pas seulement en français : beaucoup de collègues qui souhaitaient aller en lycée ont remisé leur projet au placard. Sad
Et des collègues de lycée demandent leur mutation en collège.
Discussion avec une collègue hier. Juste avant la réforme sa fille, qui enseigne les maths, a choisi le collège. Et quand cette jeune femme voit cette usine à gaz, elle est vraiment contente de son choix, même si, par ailleurs, en collège, ce n'est pas facile non plus pour différentes raisons.
mrl
mrl
Niveau 9

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par mrl Mar 1 Juin 2021 - 12:22
@trompettemarine a écrit:
Avec mon collègue de philo, on s'est juste mis d'accord sur l'ordre des thèmes, puis chacun a fait comme il a voulu et c'est tant mieux, tant pour les élèves que pour nous.
À titre personnel, un tel fonctionnement m'aurait satisfaite.
J'aurais peut-être aussi aimé que la collègue passe en salle des professeurs de temps à autres pour que nous puissions échanger de manière informelle. C'est quand même mieux quand on est un peu au courant et qu'on peut faire des liens entre les apprentissages.
Ruthven
Ruthven
Monarque

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Ruthven Mar 1 Juin 2021 - 14:01
@sifi a écrit:
J'aime beaucoup mes deux philosophes (en 1re et terminale HLP), on s'entend très bien, mais dès qu'on parle de projet commun, de travaux de groupes, ils ouvrent de grands yeux horrifiés. Je suis arrivée à leur extorquer des devoirs communs (youhou !), on avait des projets de sortie (tant qu'on ne leur demande pas d'organiser), et même des idées de travail sur une même œuvre (qui n'ont jamais abouti). Notre IPR a même dit, pince-sans-rire "avec la HLP, les philosophes ont découvert la notion de pédagogie."

Les professeurs de philosophie, ces êtres étranges et incompris ... abi

J'ai détesté enseigner HLP en Première, à cause de l'incohérence permanente : programme d'histoire des idées mais épreuve de philosophie générale, spécialité mais découverte d'une discipline, nécessité de la réflexion chez les élèves mais préparation à une épreuve en une heure, philosophie mais pas philosophie mais un peu quand même, horaire rachitique... J'ai préféré enseigner en spé LLCA - malgré le niveau des élèves mais je faisais sans doute plus de LCA avec support philosophique que de philosophie.
sifi
sifi
Érudit

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 6 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par sifi Mer 2 Juin 2021 - 7:59
Je n'ai jamais dit que je voulais imposer quoi que ce soit ! J'aime beaucoup travailler avec mes collègues de philo, on s'entend très bien, c'est bien que nous souhaitons continuer ensemble d'un commun accord. Evidemment que je ne toucherai pas à leur liberté pédagogique.
Simplement, je suggère des idées. Cela leur convient, ou pas. C'est bien tout l'intérêt de ces programmes qui nous laissent libres de nos choix.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum