Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clecle78
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Clecle78 Jeu 3 Juin 2021 - 10:06
On n'est pas obligé d'obéir aux injonctions. On reste tout de même libres de notre correction, heureusement !
beaverforever
beaverforever
Niveau 9

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par beaverforever Jeu 3 Juin 2021 - 10:07
@Patrimonio a écrit:Si on avait des syndicats efficaces, qui n'étaient pas là seulement pour toucher des prébendes, ce serait assez simple, je pense, de porter ça devant un tribunal administratif : il n'y a clairement pas égalité de traitement entre fonctionnaires exerçant les mêmes responsabilités !
J'avoue n'avoir jamais entendu parlé d'un tel concept juridique. As-tu un exemple de jugement définitif qui le met en œuvre ?
NLM76
NLM76
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par NLM76 Jeu 3 Juin 2021 - 10:22
@Kilmeny a écrit:
@Clecle78 a écrit:La correction en ligne ira très vite pour ma part. Aucune annotation à part l'appréciation. Et je ne corrigerai pas les jours d'oral.

Là aussi c'est inégal : certaines académies demandent d'annoter copieusement, d'autres non.
Elles peuvent toujours demander. C'est leur affaire.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Kilmeny Jeu 3 Juin 2021 - 10:25
La mienne aussi, car si j'étais élève, je voudrais bien avoir ma copie annotée.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
NLM76
NLM76
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par NLM76 Jeu 3 Juin 2021 - 10:41
Euh... non.
Tu voudrais bien. Mais la situation fait que tu ne l'auras pas. C'est l'examen. Les copies annotées, c'est pendant l'année.
On ne va pas s'amuser à mentir une fois de plus, à rivaliser d'euphémismes ou d'hyperboles pour éviter les problèmes : "Vous avez osé écrire ceci ou cela sur une copie d'élève ! Votre note n'est pas cohérente avec votre appréciation !..." et une infinité de pinaillages en série.
Mais tu as raison. Les professeurs de lettres n'en font pas assez, ne souffrent pas assez, ne sont pas assez attaqués, sont trop payés. Il est légitime qu'ils s'infligent cette obligation-là en plus. "C'est pour le bien des élèves".
Le bien des élèves, ce serait qu'on leur dise la vérité, et qu'on leur apprenne le français, méthodiquement et progressivement. Mais c'est à peu près interdit. Alors chacun essaie de survivre comme il peut, en faisant le moins mal possible. Mais pour cela, chacun n'est pas obligé d'en rajouter sur la souffrance qu'il s'inflige.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
mrl
mrl
Niveau 9

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par mrl Jeu 3 Juin 2021 - 10:47
@Patrimonio a écrit:
- les seuls compagnons d'infortune que nous ayons dans ce bac 2021, ce sont les profs de philo, qui auront aussi leur lot de copies à corriger. Car le Grand Oral, c'est de la bibine ; contrairement aux TPE, il n'y a pas de dossiers à se farcir préalablement, c'est sur la "rhétorique", essentiellement, que seront évalués les élèves (prime aux "tchatcheurs").

- Or en philo, ce sera la meilleure note, entre l'épreuve et le contrôle continu, qui sera retenue. Résultat : une grande partie des candidats se contentera de sa moyenne annuelle. Mais comme ils seront obligés de venir à l'épreuve (pour dissimuler la mascarade auprès de l'opinion publique), ils rempliront une ligne et retourneront à leurs pénates au bout d'une heure. M'est avis que les paquets de copies seront vite corrigés ! (Tant mieux pour les collègues de philo.)

- en lettres, pas de dispositions équivalentes. Au contraire : dédoublement des sujets de dissert et de commentaires (et donc huit sujets de dissertation à maîtriser pour pouvoir corriger son lot) ; potentiellement, dédoublement des sujets d'oral (avec le double de questions de grammaire à trouver).

=> dans la plupart des disciplines : 0 bac, ou un Grand Oral très "light" ; en philo : plus ou moins 50 % de copies en moins ; en lettres, 2 X plus de boulot que d'habitude, sachant qu'en temps ordinaire déjà, on se tape le double des épreuves des autres matières (écrit, + oral, + épreuve de Tale, + BTS ...)
+1
Mélusine2
Mélusine2
Niveau 6

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Mélusine2 Jeu 3 Juin 2021 - 12:40
@NLM76 a écrit:Euh... non.
Tu voudrais bien. Mais la situation fait que tu ne l'auras pas. C'est l'examen. Les copies annotées, c'est pendant l'année.
On ne va pas s'amuser à mentir une fois de plus, à rivaliser d'euphémismes ou d'hyperboles pour éviter les problèmes : "Vous avez osé écrire ceci ou cela sur une copie d'élève ! Votre note n'est pas cohérente avec votre appréciation !..." et une infinité de pinaillages en série.
Mais tu as raison. Les professeurs de lettres n'en font pas assez, ne souffrent pas assez, ne sont pas assez attaqués, sont trop payés. Il est légitime qu'ils s'infligent cette obligation-là en plus. "C'est pour le bien des élèves".
Le bien des élèves, ce serait qu'on leur dise la vérité, et qu'on leur apprenne le français, méthodiquement et progressivement. Mais c'est à peu près interdit. Alors chacun essaie de survivre comme il peut, en faisant le moins mal possible. Mais pour cela, chacun n'est pas obligé d'en rajouter sur la souffrance qu'il s'inflige.

NLM76, merci mille fois.
A Tuin
A Tuin
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par A Tuin Jeu 3 Juin 2021 - 13:12
@Kilmeny a écrit:La mienne aussi, car si j'étais élève, je voudrais bien avoir ma copie annotée.

Quand nous avons passé nos concours, non seulement les copies ne sont pas annotées, mais à partir de je ne sais plus quelle année on ne pouvait même plus requérir les annotations et appréciations relative aux oraux, car les jurys souverains n'entendaient plus les fournir.

Au même titre, nous sommes souverains de nos notes.
Le zèle est l'ennemi du bien.
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Clecle78 Jeu 3 Juin 2021 - 13:26
@A Tuin a écrit:
@Kilmeny a écrit:La mienne aussi, car si j'étais élève, je voudrais bien avoir ma copie annotée.

Quand nous avons passé nos concours, non seulement les copies ne sont pas annotées, mais à partir de je ne sais plus quelle année on ne pouvait même plus requérir les annotations et appréciations relative aux oraux, car les jurys souverains n'entendaient plus les fournir.

Au même titre, nous sommes souverains de nos notes.
Le zèle est l'ennemi du bien.
Je dirais même plus, nos inspecteurs nous suppliaient de ne pas annoter au bac pour éviter toute contestation et pinaillage comme le dit NLM. Une appréciation argumentée et hop, c'est bien suffisant !
ysabel
ysabel
Enchanteur

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par ysabel Jeu 3 Juin 2021 - 18:46
@Kilmeny a écrit:
@Clecle78 a écrit:La correction en ligne ira très vite pour ma part. Aucune annotation à part l'appréciation. Et je ne corrigerai pas les jours d'oral.

Là aussi c'est inégal : certaines académies demandent d'annoter copieusement, d'autres non.

C'est le cas chez nous, en annotant correctement au lieu de 5 copies dans l'heure c'est trois. Donc cette année, ils iront se faire voir : je surlignerai, soulignerai mais n'annoterai pas. J'écrirai une belle appréciation.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Mathador
Mathador
Doyen

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Mathador Jeu 3 Juin 2021 - 22:06
@Patrimonio a écrit:Si on avait des syndicats efficaces, qui n'étaient pas là seulement pour toucher des prébendes, ce serait assez simple, je pense, de porter ça devant un tribunal administratif : il n'y a clairement pas égalité de traitement entre fonctionnaires exerçant les mêmes responsabilités ! Mais comme ils ne bougent pas, au prétexte de "ne pas favoriser les intérêts corporatistes des professeurs de lettres", que pourrions-nous faire, nous, concrètement, les soutiers de l'E.N., pour sauver notre santé mentale et physique ? Sachant que tous les niveaux intermédiaires entre le ministre et nous appliquent la politique de l'autruche ...
Qu'entends-tu par mêmes responsabilités ? Ce qui sert de fiche de poste aux enseignants a un volume variable (18 h de maths, 18 h de français lycée ou 18 h d'atelier, ce n'est pas le même temps passé sur les copies par exemple), et la seule façon d'y « remédier » serait de mettre tout le monde à la pointeuse et aux 1607 heures… ce qui est ni fait ni à faire.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Fires of Pompeii Jeu 3 Juin 2021 - 22:09
@ysabel a écrit:
@Kilmeny a écrit:
@Clecle78 a écrit:La correction en ligne ira très vite pour ma part. Aucune annotation à part l'appréciation. Et je ne corrigerai pas les jours d'oral.

Là aussi c'est inégal : certaines académies demandent d'annoter copieusement, d'autres non.

C'est le cas chez nous, en annotant correctement au lieu de 5 copies dans l'heure c'est trois. Donc cette année, ils iront se faire voir : je surlignerai, soulignerai mais n'annoterai pas. J'écrirai une belle appréciation.

Mais de toute façon je ne vois pas bien comment on peut te forcer à annoter en fait.
Tu corriges comme tu veux.
Moi je n'annote jamais jamais jamais les copies de brevet, faut pas déconner...

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Caspar
Caspar
Bon génie

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Caspar Ven 4 Juin 2021 - 8:48
Je m'incruste...En anglais, pour l'ancien bac on nous avait bien demandé de ne pas annoter les copies pour éviter des contestations comme il a été dit plus haut ( une appréciation générale et un un petit signe à la fin de la copie pour "prouver" qu'on avait bien lu jusqu'au bout). Idem pour les défuntes E3C il me semble.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Iphigénie Ven 4 Juin 2021 - 8:56
Franchement je ne vois pas à quoi sert d’annoter une copie d’examen.
On met une appréciation générale et une note justifiée par l’observation ( c’est sûr qu’il ne faut pas juste dire @ moyen » ou «  insuffisant »
Si on ne fait pas confiance à l’annotation et la note (on= l’institution) c’est qu’il y a un problème dans la nomination des jurys: faut réfléchir ailleurs.
On a confiance dans le jugement du jury ou alors le problème est tout à fait ailleurs que dans l’examen.
L’élève qui réclame sa copie voit que c’est bien sa copie, sa note et l’observation générale qu’on lui a faite. Une copie d’examen n’a pas à être pédagogique. C’est l’élève qui doit faire ses preuves à l’examen pas l’examinateur.
Mais je crains bien que foncièrement on pense l’inverse aujourd’hui.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Fires of Pompeii Ven 4 Juin 2021 - 9:22
@Iphigénie a écrit:Franchement je ne vois pas à quoi sert d’annoter une copie d’examen.
On met une appréciation générale et une note justifiée par l’observation ( c’est sûr qu’il ne faut pas juste dire @ moyen » ou «  insuffisant »
Si on ne fait pas confiance à l’annotation et la note (on= l’institution) c’est qu’il y a un problème dans la nomination des jurys: faut réfléchir ailleurs.
On a confiance dans le jugement du jury ou alors le problème est tout à fait ailleurs que dans l’examen.
L’élève qui réclame sa copie voit que c’est bien sa copie, sa note et l’observation générale qu’on lui a faite. Une copie d’examen n’a pas à être pédagogique. C’est l’élève qui doit faire ses preuves à l’examen pas l’examinateur.
Mais je crains bien que foncièrement on pense l’inverse aujourd’hui.

+1.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Ananké
Ananké
Niveau 6

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Ananké Ven 4 Juin 2021 - 10:28
@Iphigénie a écrit: On a confiance dans le jugement du jury ou alors le problème est tout à fait ailleurs que dans l’examen.

Précisément : réforme qui fait entrer clientélisme et négociation à tout va pour cacher un niveau scolaire en chute libre, en changeant complètement la valeur des notes puisqu'avec le CC tout est note d'examen, la confusion aboutit nécessairement à la situation dans laquelle on est.
On nous demande de ménager la chèvre et le choux alors que ce n'est pas à notre niveau qu'il y a problème puisque ce que je remarque c'est qu'une majorité écrasante d'enseignants ne demande qu'à enseigner, pas surnoter, classer ou tous ces trucs secondaires et institutionnels (évaluations nécessaires d'une certaine manière mais extérieur à l'enseignement à proprement parler). On nous demande d'être le SAV de décisions moisies qui ne sont même pas de notre fait, et toutes les conséquences retombent sur nous, c'est bien pratique pour le ministre et autres décisionnaires planqués. On aurait dû refuser bien avant, bien plus massivement. On devrait refuser maintenant de le faire ... Après quand je vois tous les collègues se plier en 4 pour faire que le Grand Oral ait lieu de toute façon, alors que cette année est foirée de A à Z, donc il n'y a plus d'enjeu pour les élèves, ils auront tous le bac. Pourquoi ne réagit-on pas ? Ensemble ? Au lieu de râlouiller en salle des profs la journée pour faire du zèle le soir et montrer qu'on est un bon prof qui a réussi à faire faire ses "questions" aux élèves ?
Je suis écoeurée de nous !
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Iphigénie Ven 4 Juin 2021 - 10:32
@Ananké a écrit:
@Iphigénie a écrit: On a confiance dans le jugement du jury ou alors le problème est tout à fait ailleurs que dans l’examen.

Précisément : réforme qui fait entrer clientélisme et négociation à tout va pour cacher un niveau scolaire en chute libre, en changeant complètement la valeur des notes puisqu'avec le CC tout est note d'examen, la confusion aboutit nécessairement à la situation dans laquelle on est.
On nous demande de ménager la chèvre et le choux alors que ce n'est pas à notre niveau qu'il y a problème puisque ce que je remarque c'est qu'une majorité écrasante d'enseignants ne demande qu'à enseigner, pas surnoter, classer ou tous ces trucs secondaires et institutionnels (évaluations nécessaires d'une certaine manière mais extérieur à l'enseignement à proprement parler). On nous demande d'être le SAV de décisions moisies qui ne sont même pas de notre fait, et toutes les conséquences retombent sur nous, c'est bien pratique pour le ministre et autres décisionnaires planqués. On aurait dû refuser bien avant, bien plus massivement. On devrait refuser maintenant de le faire ... Après quand je vois tous les collègues se plier en 4 pour faire que le Grand Oral ait lieu de toute façon, alors que cette année est foirée de A à Z, donc il n'y a plus d'enjeu pour les élèves, ils auront tous le bac. Pourquoi ne réagit-on pas ? Ensemble ? Au lieu de râlouiller en salle des profs la journée pour faire du zèle le soir et montrer qu'on est un bon prof qui a réussi à faire faire ses "questions" aux élèves ?
Je suis écoeurée de nous !
oui, ce n'est pas faux...
gregforever
gregforever
Érudit

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par gregforever Ven 4 Juin 2021 - 12:05
Notre IPR nous avait dit il y a quelques années déjà de ne pas annoter ou souligner les fautes etc car certains parents contestent point par point, d'où juste une annotation générale, plus développée plus la note est basse...
NLM76
NLM76
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par NLM76 Ven 4 Juin 2021 - 12:23
Si, si, on peut mettre "très bien" ou "passable". Cela sert à confirmer qu'il n'y a pas d'erreur sur la note, comme un 11 lu 17 à cause d'une graphie approximative, d'un bug dans le cerveau. Ça arrive. Pour le reste, les justifications sont vaines. Et tout ce que vous écrirez pourra être retenu contre vous.
De toute façon, le résultat de tout cela est inéluctable. Les notes vont encore monter: chacun va encore baisser les semblants d'exigence qui lui restaient, pour avoir la paix.
CM18
CM18
Niveau 1

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par CM18 Dim 6 Juin 2021 - 16:21
J'ai lu dans le café pédago que les syndicats avaient obtenu que l'on puisse bénéficier des copies papier pour les corrections. L'un d'entre vous en a-t-il entendu parler ? (cela permettrait quand même de classer les copies par sujet avant de corriger, ce que les corrections numériques ne nous permettront pas...) En même temps, je rejoins un avis assez partagé sur ce post : nous nous échinons collectivement à faire voguer un bateau sur la mer Absurdie. Il faudrait quand même qu'on prenne le temps de réfléchir au (non)-sens de tout ça...
NLM76
NLM76
Grand sage

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par NLM76 Dim 6 Juin 2021 - 17:41
@CM18 a écrit:J'ai lu dans le café pédago que les syndicats avaient obtenu que l'on puisse bénéficier des copies papier pour les corrections. L'un d'entre vous en a-t-il entendu parler ? (cela permettrait quand même de classer les copies par sujet avant de corriger, ce que les corrections numériques ne nous permettront pas...) En même temps, je rejoins un avis assez partagé sur ce post : nous nous échinons collectivement à faire voguer un bateau sur la mer Absurdie. Il faudrait quand même qu'on prenne le temps de réfléchir au (non)-sens de tout ça...
Je me demande si la clé n'est pas là.
Oui, réfléchir.
Mais d'abord : dire "Non". Sortir de la mécanique infernale du consentement.
La révolte de L'homme révolté.
Dire et poser le "Non".
Ce qui implique indissociablement dire et poser le "Oui" qui est caché derrière ce "Non" — de mon côté je me suis dit qu'écrire des programmes et des manuels qui tiennent la route, sans tenir compte des délires sans queue ni tête qui régissent actuellement le système, était la meilleure forme de révolte à la Camus. Trouver des façons de poser un véritable logos à côté de ce maelström de sottises et de brutalités angéliques.

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par maldoror1 Dim 6 Juin 2021 - 17:47
@CM18 a écrit:J'ai lu dans le café pédago que les syndicats avaient obtenu que l'on puisse bénéficier des copies papier pour les corrections. L'un d'entre vous en a-t-il entendu parler ? (cela permettrait quand même de classer les copies par sujet avant de corriger, ce que les corrections numériques ne nous permettront pas...) En même temps, je rejoins un avis assez partagé sur ce post : nous nous échinons collectivement à faire voguer un bateau sur la mer Absurdie. Il faudrait quand même qu'on prenne le temps de réfléchir au (non)-sens de tout ça...

Oui, j'ai posté le lien sur ce fil il y a quelques jours.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
ysabel
ysabel
Enchanteur

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par ysabel Dim 6 Juin 2021 - 17:51
Mais attention ! les copies scannées seront imprimées pour les professeurs qui souhaitent corriger sur papier, puis ces "impressions" seront de nouveau scannées !

Kafka et Ubu réunis !

Et si on demandait tous le papier !? Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 437980826

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Blondie
Blondie
Niveau 7

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Blondie Dim 6 Juin 2021 - 18:00
La question est aussi : qui imprime?
mamieprof
mamieprof
Neoprof expérimenté

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par mamieprof Dim 6 Juin 2021 - 18:12
Avec tous les labels éco Lycées, les clubs objectifs Terre etc etc il doit y avoir un moyen de contester l'impression de copies préalablement scannées non ?
Nos syndicats qui ont obtenu une belle avancée  peuvent peut-être voir avec le ministère de la transition écologique.
Fires of Pompeii
Fires of Pompeii
Guide spirituel

Des profs de français entre désespoir et colère - Page 8 Empty Re: Des profs de français entre désespoir et colère

par Fires of Pompeii Dim 6 Juin 2021 - 18:16
@mamieprof a écrit:Avec tous les labels éco Lycées, les clubs objectifs Terre etc etc il doit y avoir un moyen de contester l'impression de copies préalablement scannées non ?
Nos syndicats qui ont obtenu une belle avancée  peuvent peut-être voir avec le ministère de la transition écologique.

Non mais le problème n'est pas écologique seulement, le problème c'est de se pé**r les yeux sur ces satanés écrans et de devoir lire de longues copies sans pouvoir avoir une lecture globale, sans pouvoir les trier par sujet, sans rien pouvoir faire en fait pour faciliter une correction juste et faisable pour le prof. Pour moi le scandale est là : alors qu'on réimprime les copies pour les corriger, je préfère encore ça que de corriger sur écran.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum