Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ajonc35
Fidèle du forum

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Ajonc35 Sam 22 Mai 2021 - 10:19
Une remarque sur le recrutement. Y a t-il une statistique sur la répartition des candidats en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur diplôme premier?
Il me semblerait logique que cette désaffection soit d'abord le fait des femmes qui constatent qu'en plus d'être mal payées , elles ne seraient pas plus disponibles que dans bien d'autres professions ( trajets, réunions tardives, ) sauf les vacances scolaires. En prenant un 80 %, elles gagneraient encore plus, tout en ne travaillant pas le mercredi, mais alors pas du tout. C'est une question.
avatar
Bouboule
Doyen

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Bouboule Sam 22 Mai 2021 - 10:27
Certains rapports du Capes sont friands de stats (mathématiques : 37% d'admises pour 38% de candidates présentes) d'autres pas du tout.
Leclochard
Leclochard
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Leclochard Sam 22 Mai 2021 - 10:55
@Ajonc35 a écrit:Une remarque sur le recrutement. Y a t-il une statistique sur la répartition des candidats en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur diplôme premier?
Il me semblerait logique que cette désaffection soit d'abord le fait des femmes qui constatent qu'en plus d'être mal payées , elles ne seraient pas plus disponibles que dans bien d'autres professions ( trajets, réunions tardives, ) sauf les vacances scolaires. En prenant un 80 %, elles gagneraient encore plus, tout en ne travaillant pas le mercredi, mais alors pas du tout. C'est une question.

Je n'ai pas consulté les rapports depuis longtemps. Je me souviens cependant qu'il y avait des stats sur le profil des candidats (âge, sexe, statut) dans ceux de lettres.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Baldred
Baldred
Niveau 9

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Baldred Sam 22 Mai 2021 - 11:52
@VanGogh59 a écrit:
@Leclochard a écrit:Quelles sont les prochaines étapes ?
Nouveau statut pour les prochains impétrants ? réforme des retraites ? recrutement local ? montée massive des contractuels ? troisième heure supplémentaire imposable ?...

Les prochaines étapes sont limpides comme de l'eau claire pour ceux qui observent le monde politique actuel :
-réforme des retraites (attendue au prochain mandat de notre cher président) qui va nous plomber le maigre pécule que l'on aurait pu espérer gagner pour vivre correctement après une carrière qui sera vraisemblablement prolongée au moins jusque 45 ans. Avec l'augmentation des études, certains ne toucheront ce modeste pécule qu'après 70 ans
-réforme de la mission des enseignants prévue dans le grenelle qui sortira incessamment sous peu. L'avancement à l'ancienneté est amenée à disparaître pour un plus profitable (pour les caisses de l'Etat) avancement au mérite. Les soumis qui accepteront de vendre leur âme pour un plat de lentilles faire des heures sup à gogo, assumer des missions de surveillance voire pire, faire des heures de formation indigestes pendant leurs vacances, faire les écoles ouvertes, auront le droit d'avancer pour une gratification dérisoire, les autres seront condamnés à pantoufler avec le même salaire des années. On trouvera certainement un ministre venir pérorer dans les médias pour dire que nous sommes les gros gagnants de cette embrouille avec une revalorisation de notre statut. J'imagine que l'opinion publique sera assez niaise pour y croire...
-réforme du statut : éternel marronnier que l'on nous ressort de façon régulière et qui traîne parmi les plus gros fantasmes de nos libéraux qui nous dirigent. Supprimer le statut de fonctionnaire et créer un poste de contractualisation à vie. L'objectif sera de faire un turn-over en essorant un maximum les quelques désespérés qui accepteront le job tout en leur donnant un salaire de misère... Cela permettra d'éviter la crise des mutations car l'on pourra recruter toute personne après un bac au rabais...

La question est peut être aussi de se demander à partir de quand, de quelle atteinte nous sentirons nous individuellement et collectivement ( ce n'est pas obligatoirement lié) en danger ? Le retard de la divulgation du nouveau statut de l'enseignant est significatif. S'il est conforme aux conclusions du Grenelle, il serait "explosif"
Si le  Bac et Brevet seront encore cette année largement de "complaisance", en tout cas disjoint de l'examen final grâce au contrôle continu, le Bac étant déjà en partie disqualifié par Parcoursup ; n'aurions-nous pas un créneau pour " réagir" avant que ne commence vraiment la campagne électorale ?
Quelle est la limite que Blanquer ne doit pas franchir ? Quel deal ne serait pas acceptable ? Il ne serait pas inutile de l'anticiper.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Ajonc35 Sam 22 Mai 2021 - 12:17
Je pense que depuis des années, le MEN a allégé les programmes, a limité puis interdit les redoublements,  a installé  ( je voulais écrire instillé, mais mon téléphone résiste, preuve que) le mot bienveillance, etc ... en ajoutant de plus en plus de missions aux enseignants ( tous niveaux) et donc en les alourdissant sans que cela améliore quoi que ce soit. Tout cela à dose, le plus souvent homéopathique,  et à chaque fois quand on a levé la tête,  c'était trop tard. Comme en plus j'étais au MAAF, on avait l'info où la réforme,  plus tard quand elle était déjà installée ou en voie d'installation au MEN. Il y a deux réactions possibles , soit quitter le système ( pas facile, voire impossible) , soit ne pas y entrer.
Baldred
Baldred
Niveau 9

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Baldred Sam 22 Mai 2021 - 12:36
@Ajonc35 a écrit:Je pense que depuis des années, le MEN a allégé les programmes, a limité puis interdit les redoublements,  a installé  ( je voulais écrire instillé, mais mon téléphone résiste, preuve que) le mot bienveillance, etc ... en ajoutant de plus en plus de missions aux enseignants ( tous niveaux) et donc en les alourdissant sans que cela améliore quoi que ce soit. Tout cela à dose, le plus souvent homéopathique,  et à chaque fois quand on a levé la tête,  c'était trop tard. Comme en plus j'étais au MAAF, on avait l'info où la réforme,  plus tard quand elle était déjà installée ou en voie d'installation au MEN. Il y a deux réactions possibles , soit quitter le système ( pas facile, voire impossible) , soit ne pas y entrer.

Il y en a une troisième, mais il faudrait ne pas la considérer comme perdue d'avance.
Elyas
Elyas
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Elyas Sam 22 Mai 2021 - 12:47
@Ajonc35 a écrit:Je pense que depuis des années, le MEN a allégé les programmes, a limité puis interdit les redoublements,  a installé  ( je voulais écrire instillé, mais mon téléphone résiste, preuve que) le mot bienveillance, etc ... en ajoutant de plus en plus de missions aux enseignants ( tous niveaux) et donc en les alourdissant sans que cela améliore quoi que ce soit. Tout cela à dose, le plus souvent homéopathique,  et à chaque fois quand on a levé la tête,  c'était trop tard. Comme en plus j'étais au MAAF, on avait l'info où la réforme,  plus tard quand elle était déjà installée ou en voie d'installation au MEN. Il y a deux réactions possibles , soit quitter le système ( pas facile, voire impossible) , soit ne pas y entrer.

Alléger les programmes, pas dans toutes les disciplines. Bien au contraire, dans certaines disciplines, il y a eu une universitarisation des programmes qui élève le niveau à un niveau hallucinant. De même, les programmes ont été alourdis à mort.

Ce qui est vrai pour une discipline est faux pour une autre.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Ajonc35 Sam 22 Mai 2021 - 13:01
@Elyas a écrit:
@Ajonc35 a écrit:Je pense que depuis des années, le MEN a allégé les programmes, a limité puis interdit les redoublements,  a installé  ( je voulais écrire instillé, mais mon téléphone résiste, preuve que) le mot bienveillance, etc ... en ajoutant de plus en plus de missions aux enseignants ( tous niveaux) et donc en les alourdissant sans que cela améliore quoi que ce soit. Tout cela à dose, le plus souvent homéopathique,  et à chaque fois quand on a levé la tête,  c'était trop tard. Comme en plus j'étais au MAAF, on avait l'info où la réforme,  plus tard quand elle était déjà installée ou en voie d'installation au MEN. Il y a deux réactions possibles , soit quitter le système ( pas facile, voire impossible) , soit ne pas y entrer.

Alléger les programmes, pas dans toutes les disciplines. Bien au contraire, dans certaines disciplines, il y a eu une universitarisation des programmes qui élève le niveau à un niveau hallucinant. De même, les programmes ont été alourdis à mort.

Ce qui est vrai pour une discipline est faux pour une autre.
Je ne connais pas le lycée. Trop loin pour moi et mes enfants. Mais je vois ce qui est demandé au primaire, j'ai des collégiens, et des bac pro. Prenons un exemple lettres- histoire cursus 4 ans et 3 ans aujourd'hui . 12 heures de français contre 6 aujourd'hui , et en hg, 6 heures contre 4 heures aujourd'hui. En bac pro, je traitais 7 chapitres au moment de la réforme plus que 6 aujourd'hui.
Et de plus en plus de mal à finir car les élèves ne sont pas au niveau donc j'élague de moi même tant sur le contenu que sur les méthodes. Je vais à l'essentiel et c'est très frustrant et en même temps quel choix faire sans pénaliser pour l'ET.
Leclochard
Leclochard
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Leclochard Sam 22 Mai 2021 - 13:03
@Baldred a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Leclochard a écrit:Quelles sont les prochaines étapes ?
Nouveau statut pour les prochains impétrants ? réforme des retraites ? recrutement local ? montée massive des contractuels ? troisième heure supplémentaire imposable ?...

Les prochaines étapes sont limpides comme de l'eau claire pour ceux qui observent le monde politique actuel :
-réforme des retraites (attendue au prochain mandat de notre cher président) qui va nous plomber le maigre pécule que l'on aurait pu espérer gagner pour vivre correctement après une carrière qui sera vraisemblablement prolongée au moins jusque 45 ans. Avec l'augmentation des études, certains ne toucheront ce modeste pécule qu'après 70 ans
-réforme de la mission des enseignants prévue dans le grenelle qui sortira incessamment sous peu. L'avancement à l'ancienneté est amenée à disparaître pour un plus profitable (pour les caisses de l'Etat) avancement au mérite. Les soumis qui accepteront de vendre leur âme pour un plat de lentilles faire des heures sup à gogo, assumer des missions de surveillance voire pire, faire des heures de formation indigestes pendant leurs vacances, faire les écoles ouvertes, auront le droit d'avancer pour une gratification dérisoire, les autres seront condamnés à pantoufler avec le même salaire des années. On trouvera certainement un ministre venir pérorer dans les médias pour dire que nous sommes les gros gagnants de cette embrouille avec une revalorisation de notre statut. J'imagine que l'opinion publique sera assez niaise pour y croire...
-réforme du statut : éternel marronnier que l'on nous ressort de façon régulière et qui traîne parmi les plus gros fantasmes de nos libéraux qui nous dirigent. Supprimer le statut de fonctionnaire et créer un poste de contractualisation à vie. L'objectif sera de faire un turn-over en essorant un maximum les quelques désespérés qui accepteront le job tout en leur donnant un salaire de misère... Cela permettra d'éviter la crise des mutations car l'on pourra recruter toute personne après un bac au rabais...

La question est peut être aussi de se demander à partir de quand, de quelle atteinte nous sentirons nous individuellement et collectivement ( ce n'est pas obligatoirement lié) en danger ? Le retard de la divulgation du nouveau statut de l'enseignant est significatif. S'il est conforme aux conclusions du Grenelle, il serait "explosif"
Si le  Bac et Brevet seront encore cette année largement de "complaisance", en tout cas disjoint de l'examen final grâce au contrôle continu, le Bac étant déjà en partie disqualifié par Parcoursup ; n'aurions-nous pas un créneau pour " réagir" avant que ne commence vraiment la campagne électorale ?
Quelle est la limite que Blanquer ne doit pas franchir ? Quel deal ne serait pas acceptable ? Il ne serait pas inutile de l'anticiper.

On ne cherchera pas à imposer une réforme du statut qui impacte tout le monde en même temps. Les changements qui ont affecté les retraites ne concernaient jamais les plus âgés pour ne pas les fâcher. À mon avis, on l’imposera aux débutants et on la proposera aux autres sous la forme d’un deal où ils auront l’impression de gagner (possibilité de se faire virer comme un contractuel contre 800 euros par mois de plus par ex ou souplesse dans les matières enseignées ou l’affection ou le nombre d’heures..) on peut aller assez loin sans qu’il y ait de réaction collective. La deuxième heure sup a été imposée sans vague.


Dernière édition par Leclochard le Sam 22 Mai 2021 - 13:07, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
ysabel
ysabel
Enchanteur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par ysabel Sam 22 Mai 2021 - 13:05
En effet, ils feront comme pour le statut des cheminots : ce sera pour les nouveaux entrants.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Ajonc35 Sam 22 Mai 2021 - 13:08
@Leclochard a écrit:
@Baldred a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Leclochard a écrit:Quelles sont les prochaines étapes ?
Nouveau statut pour les prochains impétrants ? réforme des retraites ? recrutement local ? montée massive des contractuels ? troisième heure supplémentaire imposable ?...

Les prochaines étapes sont limpides comme de l'eau claire pour ceux qui observent le monde politique actuel :
-réforme des retraites (attendue au prochain mandat de notre cher président) qui va nous plomber le maigre pécule que l'on aurait pu espérer gagner pour vivre correctement après une carrière qui sera vraisemblablement prolongée au moins jusque 45 ans. Avec l'augmentation des études, certains ne toucheront ce modeste pécule qu'après 70 ans
-réforme de la mission des enseignants prévue dans le grenelle qui sortira incessamment sous peu. L'avancement à l'ancienneté est amenée à disparaître pour un plus profitable (pour les caisses de l'Etat) avancement au mérite. Les soumis qui accepteront de vendre leur âme pour un plat de lentilles faire des heures sup à gogo, assumer des missions de surveillance voire pire, faire des heures de formation indigestes pendant leurs vacances, faire les écoles ouvertes, auront le droit d'avancer pour une gratification dérisoire, les autres seront condamnés à pantoufler avec le même salaire des années. On trouvera certainement un ministre venir pérorer dans les médias pour dire que nous sommes les gros gagnants de cette embrouille avec une revalorisation de notre statut. J'imagine que l'opinion publique sera assez niaise pour y croire...
-réforme du statut : éternel marronnier que l'on nous ressort de façon régulière et qui traîne parmi les plus gros fantasmes de nos libéraux qui nous dirigent. Supprimer le statut de fonctionnaire et créer un poste de contractualisation à vie. L'objectif sera de faire un turn-over en essorant un maximum les quelques désespérés qui accepteront le job tout en leur donnant un salaire de misère... Cela permettra d'éviter la crise des mutations car l'on pourra recruter toute personne après un bac au rabais...

La question est peut être aussi de se demander à partir de quand, de quelle atteinte nous sentirons nous individuellement et collectivement ( ce n'est pas obligatoirement lié) en danger ? Le retard de la divulgation du nouveau statut de l'enseignant est significatif. S'il est conforme aux conclusions du Grenelle, il serait "explosif"
Si le  Bac et Brevet seront encore cette année largement de "complaisance", en tout cas disjoint de l'examen final grâce au contrôle continu, le Bac étant déjà en partie disqualifié par Parcoursup ; n'aurions-nous pas un créneau pour " réagir" avant que ne commence vraiment la campagne électorale ?
Quelle est la limite que Blanquer ne doit pas franchir ? Quel deal ne serait pas acceptable ? Il ne serait pas inutile de l'anticiper.

On ne cherchera pas à imposer une réforme du statut qui impacte tout le monde en même temps. Les changements qui ont affecté les retraites ne concernaient jamais les plus âgés pour ne pas les fâcher. À mon avis, on l’imposera aux débutants et on la proposera aux autres sous la forme d’un deal où ils auront l’impression de gagner (possibilité de se faire virer contre 800 euros par mois de plus par ex ou souplesse dans les matières enseignées ou l’affection ou le nombre d’heures..)
Un peu à la manière des instituteurs ou des infirmiers : retraite à 55 ans, passée à 60 ans, .... contre revalorisation des rémunérations.
Baldred
Baldred
Niveau 9

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Baldred Sam 22 Mai 2021 - 13:09
@Leclochard a écrit:
@Baldred a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Leclochard a écrit:Quelles sont les prochaines étapes ?
Nouveau statut pour les prochains impétrants ? réforme des retraites ? recrutement local ? montée massive des contractuels ? troisième heure supplémentaire imposable ?...

Les prochaines étapes sont limpides comme de l'eau claire pour ceux qui observent le monde politique actuel :
-réforme des retraites (attendue au prochain mandat de notre cher président) qui va nous plomber le maigre pécule que l'on aurait pu espérer gagner pour vivre correctement après une carrière qui sera vraisemblablement prolongée au moins jusque 45 ans. Avec l'augmentation des études, certains ne toucheront ce modeste pécule qu'après 70 ans
-réforme de la mission des enseignants prévue dans le grenelle qui sortira incessamment sous peu. L'avancement à l'ancienneté est amenée à disparaître pour un plus profitable (pour les caisses de l'Etat) avancement au mérite. Les soumis qui accepteront de vendre leur âme pour un plat de lentilles faire des heures sup à gogo, assumer des missions de surveillance voire pire, faire des heures de formation indigestes pendant leurs vacances, faire les écoles ouvertes, auront le droit d'avancer pour une gratification dérisoire, les autres seront condamnés à pantoufler avec le même salaire des années. On trouvera certainement un ministre venir pérorer dans les médias pour dire que nous sommes les gros gagnants de cette embrouille avec une revalorisation de notre statut. J'imagine que l'opinion publique sera assez niaise pour y croire...
-réforme du statut : éternel marronnier que l'on nous ressort de façon régulière et qui traîne parmi les plus gros fantasmes de nos libéraux qui nous dirigent. Supprimer le statut de fonctionnaire et créer un poste de contractualisation à vie. L'objectif sera de faire un turn-over en essorant un maximum les quelques désespérés qui accepteront le job tout en leur donnant un salaire de misère... Cela permettra d'éviter la crise des mutations car l'on pourra recruter toute personne après un bac au rabais...

La question est peut être aussi de se demander à partir de quand, de quelle atteinte nous sentirons nous individuellement et collectivement ( ce n'est pas obligatoirement lié) en danger ? Le retard de la divulgation du nouveau statut de l'enseignant est significatif. S'il est conforme aux conclusions du Grenelle, il serait "explosif"
Si le  Bac et Brevet seront encore cette année largement de "complaisance", en tout cas disjoint de l'examen final grâce au contrôle continu, le Bac étant déjà en partie disqualifié par Parcoursup ; n'aurions-nous pas un créneau pour " réagir" avant que ne commence vraiment la campagne électorale ?
Quelle est la limite que Blanquer ne doit pas franchir ? Quel deal ne serait pas acceptable ? Il ne serait pas inutile de l'anticiper.

On ne cherchera pas à imposer une réforme du statut qui impacte tout le monde en même temps. Les changements qui ont affecté les retraites ne concernaient jamais les plus âgés pour ne pas les fâcher. À mon avis, on l’imposera aux débutants et on la proposera aux autres sous la forme d’un deal où ils auront l’impression de gagner (possibilité de se faire virer contre 800 euros par mois de plus par ex ou souplesse dans les matières enseignées ou l’affection ou le nombre d’heures..)
C'est probable, encore que j'ai plus fait grève contre la dernière réforme des retraites alors qu'elle ne me concerne pas que des jeunes collègues concernés dans trop longtemps. Envisager le pire est nécessaire mais réduire tout au pire paralysant
Panta Rhei
Panta Rhei
Érudit

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Panta Rhei Sam 22 Mai 2021 - 13:14
Pourquoi ? Qui voudrait gagner si peu après 5 années d'études et à condition d'avoir décroché un "concours" avec un entretien de personnalité (sic) dans lequel le candidat doit exposer ses motivations (re sic) pour avoir l'insigne honneur de devenir fonctionnaire d'état ?

Il y a de moins en moins de candidats; ce n'est rien, nous allons demander aux rares potentiels impétrants de nous expliquer par A + B pourquoi l'on devrait leur conférer un statut dont on ne sait même pas combien de temps il perdurera.

Heureusement qu'il y a encore des exceptions ! J'ai repéré dans la liste des admissibles au CAPES externe, un de mes anciens élèves. Cela fait plaisir !

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence
Elyas
Elyas
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Elyas Sam 22 Mai 2021 - 13:22
@Ajonc35 a écrit:
@Elyas a écrit:
@Ajonc35 a écrit:Je pense que depuis des années, le MEN a allégé les programmes, a limité puis interdit les redoublements,  a installé  ( je voulais écrire instillé, mais mon téléphone résiste, preuve que) le mot bienveillance, etc ... en ajoutant de plus en plus de missions aux enseignants ( tous niveaux) et donc en les alourdissant sans que cela améliore quoi que ce soit. Tout cela à dose, le plus souvent homéopathique,  et à chaque fois quand on a levé la tête,  c'était trop tard. Comme en plus j'étais au MAAF, on avait l'info où la réforme,  plus tard quand elle était déjà installée ou en voie d'installation au MEN. Il y a deux réactions possibles , soit quitter le système ( pas facile, voire impossible) , soit ne pas y entrer.

Alléger les programmes, pas dans toutes les disciplines. Bien au contraire, dans certaines disciplines, il y a eu une universitarisation des programmes qui élève le niveau à un niveau hallucinant. De même, les programmes ont été alourdis à mort.

Ce qui est vrai pour une discipline est faux pour une autre.
Je ne connais pas le lycée. Trop loin pour moi et mes enfants. Mais je vois ce qui est demandé au primaire, j'ai des collégiens, et des bac pro. Prenons un exemple lettres- histoire cursus 4 ans et 3 ans aujourd'hui . 12 heures de français contre 6 aujourd'hui , et en hg, 6 heures contre 4 heures aujourd'hui. En bac pro, je traitais 7 chapitres au moment de la réforme plus que 6 aujourd'hui.
Et de plus en plus de mal à finir car les élèves ne sont pas au niveau donc j'élague de moi même tant sur le contenu que sur les méthodes. Je vais à l'essentiel et c'est très frustrant et en même temps quel choix faire sans pénaliser pour l'ET.

En HG, au collège, les programmes sont universitarisés à mort et très lourds (prenons au hasard le thème 2 d'histoire de 6e ou les objectifs de fin de 6e sur comprendre un document qu'on ne demande même pas aux lycéens).
avatar
Sisyphe
Niveau 9

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Sisyphe Sam 22 Mai 2021 - 13:27
@Leclochard a écrit:On ne cherchera pas à imposer une réforme du statut qui impacte tout le monde en même temps. Les changements qui ont affecté les retraites ne concernaient jamais les plus âgés pour ne pas les fâcher. À mon avis, on l’imposera aux débutants et on la proposera aux autres sous la forme d’un deal où ils auront l’impression de gagner (possibilité de se faire virer contre 800 euros par mois de plus par ex ou souplesse dans les matières enseignées ou l’affection ou le nombre d’heures..)

Je suis d'accord. Et ceux qui n' accepteront pas les "800 euros" (euh ? 800 ? Bruts  et annuels alors et seulement pour les enseignants en REP éclairs APV qui n'existent plus.) pour conserver le statut de fonctionnaire le feront par principe mais n'y gagneront rien.
La suppression des postes suffit à précariser le prof.
Je prends mon cas personnel (celui que je connais le mieux) : j'ai 17 ans d'ancienneté. J'ai décidé de passer l'agrégation interne de Lettres modernes suite à la réforme du LP. Je suis donc stagiaire cette année. Et je serai TZR l'an prochain. Il n'y a que trois postes (tous en collège et je voudrais du lycée) dans un rayon de 40 km autour de chez moi. Si j'étais restée au LP, mon poste aurait sauté cette année et je me serais retrouvée là aussi TZR.
J'ai 5 enfants. Nous avons un crédit immobilier et mon époux travaille à 10 km. Ce n'est pas possible pour notre famille d'envisager pour moi un déménagement car entre les frais de garde et la location d'un studio nous perdrions de l'argent. Donc, si on ne me propose pas un poste ou des postes en remplacement à une distance acceptable, je ne peux pas travailler.
A priori, j'aurai sans problème quelque chose à proximité car il y a des heures partout autour de moi, mais pas de postes.
Il suffit donc de dire : "ceux qui accepteront de quitter le statut de fonctionnaire seront prioritaires, auront une bonification de points, pour être nommés dans  la commune ou le groupement de commune" pour condamner les fonctionnaires.
L'éloignement géographique c'est aussi une question d'argent. Et il suffit de réfléchir à ce qui arrive à nos collègues PE je ne sais plus où, mais on en a parlé sur le forum, pour savoir que même ceux qui sont actuellement en poste et ne sont pas le dernier entrant sont en réalité sur un siège éjectable. Qu'un recteur décide de faire de leur poste un poste à profil et qu'il attribue une bonification à ceux qui ne seront par des "profs réactionnaires arc-boutés sur le statut de fonctionnaire" et voilà le prof fonctionnaire muté suffisamment loin pour réfléchir à la démission.
valle
valle
Niveau 6

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par valle Sam 22 Mai 2021 - 13:33
J'ai quand même l'impression que l'ÉN ne marcherait pas (ou alors ça coûterait extrêmement cher) si le statut de fonctionnaire disparaissait et qu'elle devait appliquer le droit privé.
Leclochard
Leclochard
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Leclochard Sam 22 Mai 2021 - 13:34
@Panta Rhei a écrit:Pourquoi ? Qui voudrait gagner si peu après 5 années d'études et à condition d'avoir décroché un "concours" avec un entretien de personnalité (sic) dans lequel le candidat doit exposer ses motivations (re sic) pour avoir l'insigne honneur de devenir fonctionnaire d'état ?

Il y a de moins en moins de candidats; ce n'est rien, nous allons demander aux rares potentiels impétrants de nous expliquer par A + B pourquoi l'on devrait leur conférer un statut dont on ne sait même pas combien de temps il perdurera.

Heureusement qu'il y a encore des exceptions ! J'ai repéré dans la liste des admissibles au CAPES externe, un de mes anciens élèves. Cela fait plaisir !

On gagnera plus au final mais au prix d'un d'un statut plus "souple". Quand je vois qu'il existe des contractuels qui font carrière en parallèle de la nôtre avec les inconvénients qu'on sait (salaire réduit, affectation..) et que des jeunes collègues animent des ateliers, encadrent les devoirs faits et participent à l'école ouverte en plus de leur service, je me dis que certains sont vraiment prêts pour le changement.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Leclochard
Leclochard
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Leclochard Sam 22 Mai 2021 - 13:40
@Sisyphe a écrit:
@Leclochard a écrit:On ne cherchera pas à imposer une réforme du statut qui impacte tout le monde en même temps. Les changements qui ont affecté les retraites ne concernaient jamais les plus âgés pour ne pas les fâcher. À mon avis, on l’imposera aux débutants et on la proposera aux autres sous la forme d’un deal où ils auront l’impression de gagner (possibilité de se faire virer contre 800 euros par mois de plus par ex ou souplesse dans les matières enseignées ou l’affection ou le nombre d’heures..)

Je suis d'accord. Et ceux qui n' accepteront pas les "800 euros" (euh ? 800 ? Bruts  et annuels alors et seulement pour les enseignants en REP éclairs APV qui n'existent plus.) pour conserver le statut de fonctionnaire le feront par principe mais n'y gagneront rien.
La suppression des postes suffit à précariser le prof.
Je prends mon cas personnel (celui que je connais le mieux) : j'ai 17 ans d'ancienneté. J'ai décidé de passer l'agrégation interne de Lettres modernes suite à la réforme du LP. Je suis donc stagiaire cette année. Et je serai TZR l'an prochain. Il n'y a que trois postes (tous en collège et je voudrais du lycée) dans un rayon de 40 km autour de chez moi. Si j'étais restée au LP, mon poste aurait sauté cette année et je me serais retrouvée là aussi TZR.
J'ai 5 enfants. Nous avons un crédit immobilier et mon époux travaille à 10 km. Ce n'est pas possible pour notre famille d'envisager pour moi un déménagement car entre les frais de garde et la location d'un studio nous perdrions de l'argent. Donc, si on ne me propose pas un poste ou des postes en remplacement à une distance acceptable, je ne peux pas travailler.
A priori, j'aurai sans problème quelque chose à proximité car il y a des heures partout autour de moi, mais pas de postes.
Il suffit donc de dire : "ceux qui accepteront de quitter le statut de fonctionnaire seront prioritaires, auront une bonification de points, pour être nommés dans  la commune ou le groupement de commune" pour condamner les fonctionnaires.
L'éloignement géographique c'est aussi une question d'argent. Et il suffit de réfléchir à ce qui arrive à nos collègues PE je ne sais plus où, mais on en a parlé sur le forum, pour savoir que même ceux qui sont actuellement en poste et ne sont pas le dernier entrant sont en réalité sur un siège éjectable. Qu'un recteur décide de faire de leur poste un poste à profil et qu'il attribue une bonification à ceux qui ne seront par des "profs réactionnaires arc-boutés sur le statut de fonctionnaire" et voilà le prof fonctionnaire muté suffisamment loin pour réfléchir à la démission.

Pas mal ton scénario. Une affection prioritaire pour les néoprofs. C'est une manière de mettre la pression sur les autres  s'ils veulent bouger.
J'ai dit 800 euros (bruts) par mois garantis parce que je me mets à la place du ministère: ça équivaudrait à gagner mieux qu'un agrégé (en faisant plus d'heures cependant 20h de service + ateliers ou encadrement annuels selon les besoins locaux). Ce serait une bonne tentation. Le Diable doit penser à tout.  Twisted Evil

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Sisyphe
Niveau 9

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Sisyphe Sam 22 Mai 2021 - 13:46
Ok pour les 800 euros mais sous forme de prime pour la période de transition. Comme cela tu peux supprimer ce bonus facilement.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Ajonc35 Sam 22 Mai 2021 - 13:46
@Leclochard a écrit:
@Panta Rhei a écrit:Pourquoi ? Qui voudrait gagner si peu après 5 années d'études et à condition d'avoir décroché un "concours" avec un entretien de personnalité (sic) dans lequel le candidat doit exposer ses motivations (re sic) pour avoir l'insigne honneur de devenir fonctionnaire d'état ?

Il y a de moins en moins de candidats; ce n'est rien, nous allons demander aux rares potentiels impétrants de nous expliquer par A + B pourquoi l'on devrait leur conférer un statut dont on ne sait même pas combien de temps il perdurera.

Heureusement qu'il y a encore des exceptions ! J'ai repéré dans la liste des admissibles au CAPES externe, un de mes anciens élèves. Cela fait plaisir !

On gagnera plus au final mais au prix d'un d'un statut plus "souple". Quand je vois qu'il existe des contractuels qui font carrière en parallèle de la nôtre avec les inconvénients qu'on sait (salaire réduit, affectation..) et que des jeunes collègues animent des ateliers, encadrent les devoirs faits et participent à l'école ouverte en plus de leur service, je me dis que certains sont vraiment prêts pour le changement.
J'ai un neveu, très gentil, très serviable, pas carriériste du tout. En tant que petit jeune il y a 15 ans, il a pris tout ce dont les vieux collègues ne voulaient pas parce que " tu comprends , si je ne le fais pas.... " et maintenant il continue car c'est quand même intéressant financièrement ( de moins en moins quand même) et pourtant pas vénal, peu de dépenses pour lui. Je ne sais pas comment il fait pour tout caser dans son edt. Bon il est célibataire, ses vrais amis sont loin ( mutation). Je lui dis régulièrement qu'il faut se ménager.
Panta Rhei
Panta Rhei
Érudit

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Panta Rhei Sam 22 Mai 2021 - 13:53
@Ajonc35 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Panta Rhei a écrit:Pourquoi ? Qui voudrait gagner si peu après 5 années d'études et à condition d'avoir décroché un "concours" avec un entretien de personnalité (sic) dans lequel le candidat doit exposer ses motivations (re sic) pour avoir l'insigne honneur de devenir fonctionnaire d'état ?

Il y a de moins en moins de candidats; ce n'est rien, nous allons demander aux rares potentiels impétrants de nous expliquer par A + B pourquoi l'on devrait leur conférer un statut dont on ne sait même pas combien de temps il perdurera.

Heureusement qu'il y a encore des exceptions ! J'ai repéré dans la liste des admissibles au CAPES externe, un de mes anciens élèves. Cela fait plaisir !

On gagnera plus au final mais au prix d'un d'un statut plus "souple". Quand je vois qu'il existe des contractuels qui font carrière en parallèle de la nôtre avec les inconvénients qu'on sait (salaire réduit, affectation..) et que des jeunes collègues animent des ateliers, encadrent les devoirs faits et participent à l'école ouverte en plus de leur service, je me dis que certains sont vraiment prêts pour le changement.
J'ai un neveu, très gentil, très serviable, pas carriériste du tout. En tant que petit jeune il y a 15 ans, il a pris tout ce dont les vieux collègues ne voulaient pas parce que " tu comprends , si je ne le fais pas.... " et maintenant il continue car c'est quand même intéressant financièrement ( de moins en moins quand même) et pourtant pas vénal, peu de dépenses pour lui. Je ne sais pas comment il fait pour tout caser dans son edt. Bon il est célibataire, ses vrais amis sont loin ( mutation). Je lui dis régulièrement qu'il faut se ménager.

Dans mon collège, j'ai des collègues qui demandent des heures de "trous" pour y caser le plus possible d'heures de Devoirs Faits. Les mêmes ont répondu présents l'an dernier quand on avait besoin de volontaires pour faire des cours pendant la première semaine des vacances de printemps. Ils réclament aussi des HSA !

Finalement, vous avez raison; le pire est peut-être déjà dans nos rangs.

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence
Leclochard
Leclochard
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Leclochard Sam 22 Mai 2021 - 13:56
@Sisyphe a écrit:Ok pour les 800 euros mais sous forme de prime pour la période de transition. Comme cela tu peux supprimer ce bonus facilement.

Super idée ! Very Happy et en même temps suppression de la hors-classe, sauf pour les plus obéissants car il faut bien trouver l'argent ailleurs. Tout doit se faire à budget constant.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Leclochard
Leclochard
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Leclochard Sam 22 Mai 2021 - 13:58
@Ajonc35 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Panta Rhei a écrit:Pourquoi ? Qui voudrait gagner si peu après 5 années d'études et à condition d'avoir décroché un "concours" avec un entretien de personnalité (sic) dans lequel le candidat doit exposer ses motivations (re sic) pour avoir l'insigne honneur de devenir fonctionnaire d'état ?

Il y a de moins en moins de candidats; ce n'est rien, nous allons demander aux rares potentiels impétrants de nous expliquer par A + B pourquoi l'on devrait leur conférer un statut dont on ne sait même pas combien de temps il perdurera.

Heureusement qu'il y a encore des exceptions ! J'ai repéré dans la liste des admissibles au CAPES externe, un de mes anciens élèves. Cela fait plaisir !

On gagnera plus au final mais au prix d'un d'un statut plus "souple". Quand je vois qu'il existe des contractuels qui font carrière en parallèle de la nôtre avec les inconvénients qu'on sait (salaire réduit, affectation..) et que des jeunes collègues animent des ateliers, encadrent les devoirs faits et participent à l'école ouverte en plus de leur service, je me dis que certains sont vraiment prêts pour le changement.
J'ai un neveu, très gentil, très serviable, pas carriériste du tout. En tant que petit jeune il y a 15 ans, il a pris tout ce dont les vieux collègues ne voulaient pas parce que " tu comprends , si je ne le fais pas.... " et maintenant il continue car c'est quand même intéressant financièrement ( de moins en moins quand même) et pourtant pas vénal, peu de dépenses pour lui. Je ne sais pas comment il fait pour tout caser dans son edt. Bon il est célibataire, ses vrais amis sont loin ( mutation). Je lui dis régulièrement qu'il faut se ménager.

Ca me fait penser au fil où un collègue revient après quelques années passées dans un autre ministère: si on pouvait s'endormir vingt ou trente ans et revenir, quel choc se serait de constater tous les changements !

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Elyas
Elyas
Empereur

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Elyas Sam 22 Mai 2021 - 14:05
Les idées juteuses pour avoir des HSA, HSE et autres IMP et heures issues des budgets de politiques de la ville ou autres dispositifs spéciaux sont nombreuses chez de nombreux collègues. J'ai encore découvert un collègue qui gagne une IMP pour faire trois mail par an, un autre qui a gagne 36 HSE sur l'année pour faire sa passion en ne prenant que les élèves adoubés par lui dans son club ou des collègues qui ont une IMP pour faire un calendrier pour La pause-lecture.

Le ver est dans le fruit depuis longtemps.

Je ne parle même pas des collègues qui cumulent les heures de vacations en formation et refusent les heures de décharge. Ils ont, en outre, des HSA et des IMP dans leurs établissements. Je n'ai jamais compris leur secret pour tenir (enfin si, j'ai compris mais bon).
mamieprof
mamieprof
Neoprof expérimenté

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par mamieprof Sam 22 Mai 2021 - 14:15
@kiddy a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Une passante a écrit:
D'ici quelques décennies, l'école publique ressemblera à celle d'autres pays : ce sera une école au rabais, et il faudra payer pour une instruction plus exigeante.
C'est déjà le cas. Dans le lycée privé de ma ville, ils sont restés en présentiel complet toute l'année

mais comment ca se fait?


Idem dans la ville de mon lycée. il n y a eu aucun cas de Covid dans les lycées privés et cours en classes entières en première et terminale...un micro climat sans doute ou la peur de passer pour un pestiféré qui fait que personne ne se déclare malade parmi les jeunes et leur entourage...
avatar
Bouboule
Doyen

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Bouboule Sam 22 Mai 2021 - 14:25
@mamieprof a écrit:
@kiddy a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Une passante a écrit:
D'ici quelques décennies, l'école publique ressemblera à celle d'autres pays : ce sera une école au rabais, et il faudra payer pour une instruction plus exigeante.
C'est déjà le cas. Dans le lycée privé de ma ville, ils sont restés en présentiel complet toute l'année

mais comment ca se fait?


Idem dans la ville de mon lycée. il n y a eu aucun cas de Covid dans les lycées privés et cours en classes entières en première et terminale...un micro climat sans doute ou la peur de passer pour un pestiféré qui fait que personne ne se déclare malade parmi les jeunes et leur entourage...

Il y a aussi des lycées publics qui ont fonctionné à 100% (et où on n'a pas mis en évidence de contamination malgré les efforts de certains collègues), je rappelle qu'il y a eu des zones (relativement) épargnées en France et qu'il existe des lycées aux normes sanitaires (hauteur sous plafond, surface, aération).
Plus simplement, la plupart des CPGE sur le territoire ont fonctionné à 100% toute l'année.
Contenu sponsorisé

[Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021  - Page 4 Empty Re: [Le café pédagogique] Capes : Le recrutement à nouveau en berne en 2021

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum