Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Somnium
Somnium
Niveau 1

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Retour dans l'EN ? Prise de température

par Somnium Mer 19 Mai 2021 - 14:22
Bonjour à tous,

professeur certifié (lettres modernes) de 2010 à 2015 (en collège), voilà cinq ans que j'ai changé de ministère pour faire tout autre chose. (J'hésitais à partir de l'EN mais ce qui m'a décidé, c'est que je savais que je pourrais toujours y revenir, tandis que si je ne saisissais pas l'occasion que j'avais de voir autre chose, je ne l'aurais jamais fait). Malgré le caractère réfléchi de cette reconversion, je me suis toujours dit que je reviendrais peut-être un jour à l'enseignement. C'est une idée qui me trotte de temps à autre dans la tête. En fin de compte, même si je suis très, mais très loin d'être malheureux, enseigner me manque plus que ce que j'imaginais il y a quelques années.

Bien que je ne sois pas resté bien longtemps dans l'éducation nationale (j'ai fait six rentrées scolaires), j'ai vu les choses changer assez rapidement autour de moi: individualisation des parcours, pédagogie différenciée, présence accrue du numérique, socle de compétences, etc. Un peu plus de cinq ans après avoir quitté le navire, lorsque je pense à un possible retour à bord, je me demande à quel point ces changements se sont précisés, imposés dans les instructions officielles et dans les pratiques, et quelles autres évolutions significatives viennent "colorer" l'exercice du métier.

D'où les questions suivantes:

- qu'est-ce qui a changé substantiellement depuis 2015 et la réforme de Mme Vallaud-Belkacem? Où en est-on sur le terrain de la mise en place du socle et de l'abandon des notes au profit des compétences?
- l'exercice de la pédagogie différenciée est-il devenu une obligation fixée dans les textes?
- un professeur de français n'ayant cure d'être numériquement dans le vent n'est-il pas trop enquiquiné? (Désolé du caractère primaire de la question, mais je me suis parfois vu faire des reproches pour le manque d'utilisation du numérique. Pour éviter tout malentendu, je précise que je n'ai rien contre le numérique en soi. Je m'en sers même beaucoup dans ma vie privée. C'est juste que je ne crois pas que la chose soit absolument nécessaire en cours de français au collège. Mais l'impression que m'a donnée cette vague du tout numérique est de confondre le nécessaire avec l'accessoire. J'ai ainsi vécu l'investissement massif dans les TNI, 3000€ pièce si mes souvenirs sont bons, alors même que les collégiens n'avaient pas accès dans leur salle de français à des dictionnaires, dont les programmes officiels disposaient pourtant qu'ils devaient être quotidiennement utilisés. Tout cela m'a semblé surréaliste et même un peu effrayant à l'époque. Mais fin de la digression).
- faire simplement classe, se consacrer à l'essentiel sans multiplier les projets est-il encore possible? (C'est ce que je m'efforçais de faire.)

En vous remerciant d'avance pour les réponses que vous pourrez apporter à ces questions désordonnées et naïves (quelle que soit la matière que vous enseignez).  Smile
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Sphinx Mer 19 Mai 2021 - 15:02
Pour la mise en place du socle : ben, il faut évaluer son acquisition en fin de cycle (6e et 3e), en cochant des petites cases un peu à la louche dans le LSU, disons que c'est du travail inutile en plus. Dans mon établissement on s'était réparti le travail entre matières en 2016 (chaque élément du socle était évalué par deux matières) et on n'y a plus rien changé depuis, ce qui a pu éviter des réunions inutiles, mais ça n'est pas forcément le cas dans tous les établissements. Tu peux avoir des collèges où toute l'équipe doit se réunir pour cocher les cases. Si plusieurs profs évaluent séparément (sans réunion) une même compétence, ça revient souvent au PP de trancher (et si, sur 4 niveaux, un a coché 2 et l'autre 3, la pression va souvent être d'"arrondir" à 3, ce qui a tendance à faire monter le niveau artificiellement). Sur l'abandon des notes, c'est pareil, ça dépend énormément des établissements. En bref, la réforme n'a jamais été abrogée, on en a passé sous le tapis autant qu'on a pu (sous Blanquer les EPI sont redescendus à un seul obligatoire sur le cycle 3), mais les résultats les plus dommageables sont là : AP prise sur les heures de cours (du coup tout le monde n'en fait pas), horaires réduits (notamment français 6e, mais pas seulement), marge qui se réduit d'année en année comme peau de chagrin, comme on l'avait prévu - et les profs d'option sont obligés de se battre avec les profs dont le poste dépend de quelques dédoublements, pour obtenir des rogatons d'heures.

En français, ce qui a changé le plus ce sont les programmes : je crois que personne ne s'est remis du traitement par thèmes (absurdes) plutôt que par genres ou périodes, même si tout le monde a fini, au bout de quelques années par finalement bidouiller le programme assez pour conserver un semblant de sens à ce qu'on fait.

Pour le numérique, j'ai envie de dire, non seulement on te cassera les pieds ni plus ni moins qu'avant, mais ce dont tu parles (l'équipement, en TNI en particulier) ne dépend en réalité pas de l'Education Nationale mais des collectivités locales, qui n'y comprennent rien mais qui savent qu'il faut faire semblant d'être innovant pour être réélu : il est écrit noir sur blanc dans la charte passée par le département du 78 avec les collèges, qu'on a dû voter en CA l'an dernier (comme si on nous avait laissé un choix quelconque), que le département se réserve le droit de favoriser dans sa dotation les projets innovants et en particulier le numérique. Donc dans mon ex-collège, on a un jeu d'iPad, on a pu acheter du mobilier innovant (des tables qui se clipsent en îlots ou je n'ai pas bien compris quoi). Super pour les collègues qui s'en servent, mais en français, avec le budget pédagogique, l'an dernier, on a pu acheter 30 livres de poche.

Voilà. Tout ça pour dire que je n'ai pas l'impression que la situation soit devenue insupportable d'un coup, mais ce qui n'allait pas avant n'est pas allé en s'améliorant, il y a toujours plus de réunions inutiles, toujours moins d'argent pour acheter des bouquins, on t'encourage toujours plus à différencier et à multiplier les projets - et, entendons-nous, moi j'aime bien les projets, dans la mesure du raisonnable ; mais il ne faut pas trop t'attendre à être payé pour ça.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Retour dans l'EN ? Prise de température Livre11
Oxford
Oxford
Fidèle du forum

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Oxford Mer 19 Mai 2021 - 16:30
@Somnium a écrit:Mais l'impression que m'a donnée cette vague du tout numérique est de confondre le nécessaire avec l'accessoire. J'ai ainsi vécu l'investissement massif dans les TNI, 3000€ pièce si mes souvenirs sont bons, alors même que les collégiens n'avaient pas accès dans leur salle de français à des dictionnaires, dont les programmes officiels disposaient pourtant qu'ils devaient être quotidiennement utilisés. Tout cela m'a semblé surréaliste et même un peu effrayant à l'époque.

Retour dans l'EN ? Prise de température 2252222100
Et celui qui verra la situation s'arranger n'est pas encore né...

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Oudemia Mer 19 Mai 2021 - 16:50
Sphinx a bien résumé la situation, et ta digression, citée supra, est un constat à ne pas oublier.
Euphémia
Euphémia
Niveau 9

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Euphémia Mer 19 Mai 2021 - 18:03
L'évolution qui me paraît la plus remarquable depuis 2015, c'est le nombre affolant (devenu majoritaire dans beaucoup de classes) d'élèves qui ne maîtrisent pas le geste graphique et sont donc incapables de penser au sens de ce qu'ils écrivent tant l'effort physique à fournir est important.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Lefteris Mer 19 Mai 2021 - 19:08
@Euphémia a écrit:L'évolution qui me paraît la plus remarquable depuis 2015, c'est le nombre affolant (devenu majoritaire dans beaucoup de classes) d'élèves qui ne maîtrisent pas le geste graphique et sont donc incapables de penser au sens de ce qu'ils écrivent tant l'effort physique à fournir est important.
Je ne saurais dire si ça s'est accéléré à ce moment précis, mais je suis également effaré par les difficultés d'écriture d'élèves de plus en plus nombreux. Ils ne savent pas tenir "l'outil scripteur", forcent beaucoup, le trait est incertain, maladroit, souvent illisible. En outre ils ne connaissent pas non plus les codes graphiques des lettres, leur taille, mélangent majuscules et minuscules. Ecrire devient même une cause de conflit dans une de mes classes (où tout est conflit d'ailleurs de la demande de silence au travail à faire en passant par les évaluations). Ils se plaignent sans cesse vont le dire à la CPE, au PP...
Il existe un métier encore assez peu connu, celui de graphothérapeute, qui devrait être promis à un bel avenir.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Caspar
Caspar
Bon génie

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Caspar Mer 19 Mai 2021 - 19:13
@Lefteris a écrit:
@Euphémia a écrit:L'évolution qui me paraît la plus remarquable depuis 2015, c'est le nombre affolant (devenu majoritaire dans beaucoup de classes) d'élèves qui ne maîtrisent pas le geste graphique et sont donc incapables de penser au sens de ce qu'ils écrivent tant l'effort physique à fournir est important.
Je ne saurais dire si ça s'est accéléré à ce moment précis, mais je suis également effaré par les difficultés d'écriture d'élèves de plus en plus nombreux. Ils ne savent pas tenir "l'outil scripteur", forcent beaucoup, le trait est incertain, maladroit, souvent illisible. En outre ils  ne connaissent pas non plus les codes graphiques des lettres, leur taille,  mélangent majuscules et minuscules. Ecrire devient même une cause de conflit dans une de mes classes (où tout est conflit d'ailleurs de la demande de silence au travail à faire en passant par les évaluations). Ils se plaignent sans cesse vont le dire à la CPE, au PP...
Il existe un métier encore assez peu  connu, celui de graphothérapeute, qui devrait être promis à un bel avenir.


Je me rends compte que j'ai moi-même de plus en plus de mal à écrire à la main (NB: je vais avoir 50 ans cette année).


Dernière édition par Caspar le Mer 19 Mai 2021 - 21:30, édité 1 fois
Clecle78
Clecle78
Grand sage

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Clecle78 Mer 19 Mai 2021 - 19:22
@Lefteris a écrit:
@Euphémia a écrit:L'évolution qui me paraît la plus remarquable depuis 2015, c'est le nombre affolant (devenu majoritaire dans beaucoup de classes) d'élèves qui ne maîtrisent pas le geste graphique et sont donc incapables de penser au sens de ce qu'ils écrivent tant l'effort physique à fournir est important.
Je ne saurais dire si ça s'est accéléré à ce moment précis, mais je suis également effaré par les difficultés d'écriture d'élèves de plus en plus nombreux. Ils ne savent pas tenir "l'outil scripteur", forcent beaucoup, le trait est incertain, maladroit, souvent illisible. En outre ils  ne connaissent pas non plus les codes graphiques des lettres, leur taille,  mélangent majuscules et minuscules. Ecrire devient même une cause de conflit dans une de mes classes (où tout est conflit d'ailleurs de la demande de silence au travail à faire en passant par les évaluations). Ils se plaignent sans cesse vont le dire à la CPE, au PP...
Il existe un métier encore assez peu  connu, celui de graphothérapeute, qui devrait être promis à un bel avenir.
Il y a un fil dessus
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par CarmenLR Mer 19 Mai 2021 - 20:22
@Somnium
Il ne suffit donc pas d'être très loin d'être malheureux pour être complètement satisfait et laisser là l'envie d'enseigner, malgré les conditions qui vont en se dégradant et que l'on connaît tous.
S'il n'y a rien de pressé, il est peut-être prudent d'attendre un peu pour juger s'il est bon de revenir. Cap 2022 va passer par là et l'EN va payer un cher tribut.

Mathador
Mathador
Vénérable

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Mathador Mer 19 Mai 2021 - 21:08
Si notre collègue est en catégorie A et détient le grade de master, il peut demander un détachement longue durée et ainsi garder une porte de sortie. Le seul inconvénient notable est que cela ne sera possible que vers le corps des certifiés à moins qu'il soit A+.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par CarmenLR Mer 19 Mai 2021 - 21:14
C'est l'inverse, Mathador. Il est déjà enseignant et détaché dans un autre ministère depuis 5 ans et se pose la question du retour à l'EN.
Mathador
Mathador
Vénérable

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Mathador Mer 19 Mai 2021 - 21:38
À moins qu'il se soit reconverti par concours ou ait précédemment obtenu d'être intégré dans son nouveau corps.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par CarmenLR Mer 19 Mai 2021 - 21:46
Exact. On n'en sait rien. J'ai surinterprété.
Tangleding
Tangleding
Grand sage

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Tangleding Mer 19 Mai 2021 - 22:16
@Somnium :

Mon grain de sel :

- qu'est-ce qui a changé substantiellement depuis 2015 et la réforme de Mme Vallaud-Belkacem? Où en est-on sur le terrain de la mise en place du socle et de l'abandon des notes au profit des compétences?

-> Comme dit par Sphinx, des programmes de daube en français en collège, qui nous obligent à des contorsions didactiques pour faire rentrer des pièces triangulaires dans des trous carrés. Globalement les EPI ont disparu des radars. On doit juste se fader des bilans de fin de cycle que personne ne regarde et dont tout le monde se fout.

- l'exercice de la pédagogie différenciée est-il devenu une obligation fixée dans les textes?

-> Comment se vérifie la différenciation ? Bien malin qui le dira... On a toujours essayé de faire progresser tous les élèves, on continuera à faire de notre mieux. Quand on aura des heures de groupe, des effectifs moins chargés, on en reparlera lors du Grenelle 2042...

- un professeur de français n'ayant cure d'être numériquement dans le vent n'est-il pas trop enquiquiné? (...).

-> Bah, le numérique, ce n'est ni l'alpha et l'oméga, ni le mal absolu. Comme toujours ça dépend de ce qu'on en fait. Suis dans un bahut avec TNI dans chaque salle. Comme j'écris mal je tape le cours à l'ordi (mais les postes sont hyper mal installés, c'est l'enfer). Ca facilite les analyses d'image (mais je manque de temps pour en faire). Après franchement, l'essentiel en français c'est de lire et étudier des textes, de rédiger des textes, d'étudier la grammaire etc. Pour tout ça du papier et un stylo suffit, avec un tableau et des feutres, c'est déjà très bien. Et la plus-value du numérique est assez marginale en général. De mon point de vue.

- faire simplement classe, se consacrer à l'essentiel sans multiplier les projets est-il encore possible? (C'est ce que je m'efforçais de faire.)

-> Bien sûr que c'est possible. C'est ce que je fais et au doigt mouillé ce que font 80% des collègues. Et les 20% restants font aussi cela plus de 90% de leur temps de service, à mon avis. Si tu n'as pas peur d'être mal payé et d'être confronté à l'administration souvent hors sol de l'EN, et si enseigner la langue française et la littérature française te manque (cela se comprend), tu peux à mon avis revenir sans crainte. Smile

Et si tout cela ne te suffit pas, tu peux te syndiquer et militer, nous avons besoin de bras et de cerveaux, dans toutes les organisations syndicales. Et c'est utile aux collègues. Smile

_________________
"Never complain, just fight." Retour dans l'EN ? Prise de température 2490015017
Somnium
Somnium
Niveau 1

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Somnium Mer 19 Mai 2021 - 23:01
@Sphinx: merci pour la réponse détaillée. Le plus embêtant dans ce que je lis est sans doute le changement dans les programmes. Mais c'est peut-être une conséquence logique lorsque des listes complètes de textes et d'auteurs qui ne peuvent plus vraiment être lus par les élèves y figurent. Quant aux notes/compétences, c'est quand même drôle de se dire qu'une réforme présentée comme si importante soit appliquée autant à l'arrache. Je ne sais trop s'il faut être rassuré ou désolé de voir que la situation peut différer d'un établissement à l'autre, mon coeur balance... Encore une fois, c'est dommage pour les élèves.

@Euphémia et Lefteris: je comprends votre effarement, qui a parfois été aussi le mien quand j'exerçais. Batailler pour faire écrire, j'ai bien connu! J'ai toujours eu l'impression de ne pas vraiment être aidé par un tas de collègues de lettres qui donnaient l'impression de ne faire écrire les élèves que très peu.

Sinon:

@CarmenLR a écrit:@Somnium
Il ne suffit donc pas d'être très loin d'être malheureux pour être complètement satisfait et laisser là l'envie d'enseigner, malgré les conditions qui vont en se dégradant et que l'on connaît tous.
S'il n'y a rien de pressé, il est peut-être prudent d'attendre un peu pour juger s'il est bon de revenir. Cap 2022 va passer par là et l'EN va payer un cher tribut.


Disons qu'il y a des gens indécis qui aiment la fuite en avant et les échappatoires Very Happy  Comme disait mon grand-père: "Ce qu'il veut, il ne l'a pas, et ce qu'il a, il ne le veut pas".
Je suis tellement à l'ouest que je ne suis pas au courant de cette histoire de Cap 2022, vais voir ce que ça vouloir dire.

@Tangleding a écrit:@Somnium :

Si tu n'as pas peur d'être mal payé et d'être confronté à l'administration souvent hors sol de l'EN, et si enseigner la langue française et la littérature française te manque (cela se comprend), tu peux à mon avis revenir sans crainte. Smile

Merci pour ton grain de sel!


[Et pour ceux qui se le demandaient: reconversion par concours puis intégration; je ne suis actuellement pas en détachement.]



Dernière édition par Somnium le Mer 19 Mai 2021 - 23:05, édité 1 fois (Raison : Oubli dans une réponse)
Sphinx
Sphinx
Enchanteur

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Sphinx Mer 19 Mai 2021 - 23:19
@Somnium a écrit:@Sphinx: merci pour la réponse détaillée. Le plus embêtant dans ce que je lis est sans doute le changement dans les programmes. Mais c'est peut-être une conséquence logique lorsque des listes complètes de textes et d'auteurs qui ne peuvent plus vraiment être lus par les élèves y figurent.

Hum, je ne suis pas sûre que ce soit l'objectif (sauf à se dire, comme les auteurs des programmes, qu'un élève comprendra mieux Jean-Jacques Rousseau parce qu'on lui aura fait faire une séance sur l'expression de soi au travers du selfie).

Il y a toujours un Molière à voir plus ou moins obligatoirement en 5e : c'est juste que maintenant, c'est dans un programme "transversal" (un thème àlac étalé et décliné sur toutes les années du collège) magnifiquement intitulé "amis, familles, réseaux". Les élèves ne le comprennent pas plus qu'avant (ils ont de plus en plus de mal à comprendre le français du XXIe siècle, alors celui du XVIIe...), mais on a dit "réseaux", donc on est jeunes et branchés, donc tout va bien.

L'esprit des programmes, c'est, comme le résumait une de mes collègues, "tout est dans tout" : tout est fourré dans des thèmes, tous les thèmes sont présents sur l'ensemble du cycle, dans chaque thème chaque année il faut qu'il y ait un petit peu de tous les genres, de l'Antiquité à nos jours. Préconisations sur lesquelles j'ai tendance à m'asseoir un petit peu, ainsi je le présume que beaucoup de collègues, parce que déjà que c'est facilement de la bouillie dans leur tête, ça ne risque pas d'aller en s'arrangeant, et dans la nôtre non plus.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather
"- Alors, Obélix, l'Helvétie c'est comment ? - Plat."


Retour dans l'EN ? Prise de température Livre11
Somnium
Somnium
Niveau 1

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Somnium Jeu 20 Mai 2021 - 8:52
Molière dans "amis, famille, réseaux", ah quand même! Ça aurait pu lui donner le sujet d'une pièce...
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Lefteris Jeu 20 Mai 2021 - 10:55
@Somnium a écrit:Molière dans "amis, famille, réseaux", ah quand même! Ça aurait pu lui donner le sujet d'une pièce...
Il faut effectivement faire des contorsions pour continuer à sauver la chronologie, les oeuvres patrimoniales, et les faire entrer dans ces cases imposées par l'idéologie "pratique" et sociétaliste qui a présidé à la conception de cette bouillie inepte. Il faut laisser les élèves dans leur univers, les gaver des préoccupations du présent et utiliser les textes non pour eux-mêmes, mais pour penser ces "problématiques". A la limite, n'importe quel texte peut faire l'affaire (on trouve des manuels où tout est pêle-mêle : articles de journaux , extraits d'oeuvres, interviews...) et si l'on pousse l'absurde à sa dernière extrémité, on peut passer tout le collège sans étudier une oeuvre patrimoniale, du moment qu'on a parlé de "se construire", de "la famille", etc. et autres entrées que je m'empresse d"'oublier. Ca arrivera quand on sera obligé de prendre n'importe qui pour enseigner le français, faute de candidats. Programmes pensés, entre autre, par un retraité de la CFDT du courant pédagogiste le plus prononcé, et implanté dans les affaires politicardes. Ca ne s'invente pas.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle par F. Robine.

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Elaïna
Elaïna
Bon génie

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Elaïna Jeu 20 Mai 2021 - 11:03
@Lefteris a écrit:
@Euphémia a écrit:L'évolution qui me paraît la plus remarquable depuis 2015, c'est le nombre affolant (devenu majoritaire dans beaucoup de classes) d'élèves qui ne maîtrisent pas le geste graphique et sont donc incapables de penser au sens de ce qu'ils écrivent tant l'effort physique à fournir est important.
Je ne saurais dire si ça s'est accéléré à ce moment précis, mais je suis également effaré par les difficultés d'écriture d'élèves de plus en plus nombreux. Ils ne savent pas tenir "l'outil scripteur", forcent beaucoup, le trait est incertain, maladroit, souvent illisible. En outre ils  ne connaissent pas non plus les codes graphiques des lettres, leur taille,  mélangent majuscules et minuscules. Ecrire devient même une cause de conflit dans une de mes classes (où tout est conflit d'ailleurs de la demande de silence au travail à faire en passant par les évaluations). Ils se plaignent sans cesse vont le dire à la CPE, au PP...
Il existe un métier encore assez peu  connu, celui de graphothérapeute, qui devrait être promis à un bel avenir.

Cherche pas. T'as une foultitude de gamins qui ont appris à écrire avec des PE mal formés au geste d'écriture, et comme le temps manque dès le CP, les mauvaises habitudes restent.
Mon aîné tient mal son stylo depuis le CP. On le harcèle avec mon mari pour l'obliger à corriger sa position quand il travaille avec nous, mais en classe, il reprend le mauvais geste et personne ne l'a jamais corrigé en classe. Résultat, il écrit plutôt mal (son petit frère écrit mieux que lui maintenant) et a rapidement mal à la main.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Miniloupiotte
Miniloupiotte
Niveau 6

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Miniloupiotte Jeu 20 Mai 2021 - 12:34
Finalement, la problématique de ce fil rejoint un peu celui-là, non ?
https://www.neoprofs.org/t132917-les-conditions-de-travail-dans-l-enseignement?highlight=conditions
Miniloupiotte
Miniloupiotte
Niveau 6

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Miniloupiotte Jeu 20 Mai 2021 - 12:47
Et aussi celui-là :
https://www.neoprofs.org/t132936-quitter-le-notariat-pour-leducation-nationale?highlight=notariat
Est-il nécessaire d'ouvrir un fil pour chaque personne d'un autre métier qui s'intéresse à l'enseignement ? Les nouveaux venus peuvent peut-être plutôt intervenir dans les mêmes fils et présenter leur parcours. C'est juste une suggestion pour essayer de regrouper les témoignages donnés par les collègues qui peuvent intéresser les aspirants venus de différents horizons...
Poupoutch
Poupoutch
Modérateur

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Poupoutch Jeu 20 Mai 2021 - 12:49
on a vu ta suggestion et on en discute en section modo (inutile, donc de nous faire un recensement de tous les fils Wink)

_________________
Lapin Émérite, celle qui Nage en Lisant ou Inversement, Dompteuse du fauve affamé et matutinal.

"L'intelligence est une maladie qui peut se transmettre très facilement mais dont on peut guérir très rapidement et sans aucune séquelle"
CarmenLR
CarmenLR
Fidèle du forum

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par CarmenLR Jeu 20 Mai 2021 - 22:38
Hum, il y a quelque chose de très spécifique ici, quand même :
Somnium connaît très très bien la maison et vient prendre la température. C'est très atypique et très intéressant.
Somnium
Somnium
Niveau 1

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Somnium Ven 21 Mai 2021 - 21:27
^ J'allais l'écrire, sans le mot "intéressant" Very Happy (et merci pour tant de "très", je me sens exceptionnel). Pour être plus sérieux, il me semble en effet que les autres fils cités sont un peu différents dans la mesure où ce sont des gens extérieurs à l'EN qui demandent des renseignements, ce qui n'est pas tout à fait mon cas. Certes, dans la discussion qui suit mes questions initiales, on retrouve les éternels échanges sur les difficultés liées au métier de professeur, mais ça me semble assez inévitable.
Pour en revenir au sujet du fil, dans les choses qui me frappent maintenant que je suis hors des murs, il y a la dimension "communication". Je constate que mes anciens établissements scolaires ont systématiquement des profils Facebook sur lesquels ils font régulièrement des communiqués (où le greenwashing et les ateliers de citoyenneté ont d'ailleurs plus leur place que Jean Racine). Rien d'étonnant à ça dans la mesure où c'est le cas à peu près partout actuellement, mais ça me fait un peu bizarre vu de l'extérieur qu'un établissement scolaire soit géré comme une startup, et encore plus bizarre que des établissements publics français soient clients de Facebook quand on connaît les travers de cette entreprise. (Digression: par association d'idées, je me souviens de la banderole affichée au frontispice de la mairie de la préfecture de mon département au lendemain de l'assassinat de Samuel Paty; elle comportait sur fond blanc la chaîne de caractères suivante: "#jesuisprof". C'est quand même très ironique).

Je saute du coq à l'âne mais être sorti de l'enseignement me fait vraiment percevoir les choses autrement sur certains points. J'en viens par exemple parfois à m'étonner (positivement) que des œuvres littéraires soient encore enseignées dans la scolarité obligatoire, puisque si peu de personnes y accordent une véritable importance en dehors de l'école. Je me dis de temps en temps que c'est une sorte de miracle ou simplement la survivance d'un modèle voué à s'éteindre. Ca rejoint une réflexion que j'avais souvent quand j'entendais les collègues pester sur les élèves. J'avais de mon côté l'impression qu'ils n'étaient que très peu responsables de leur situation (leur niveau, leur éventuel manque de savoir-vivre) et je me disais plutôt que les enfants et les adolescents sont ce qu'on en fait (l'école, la société). Et je dois dire que pour la lecture en particulier j'ai toujours été assez pessimiste puisque cette activité exige solitude, concentration et lenteur, autant de choses qui sont aux antipodes de la vie moderne et des habitudes répandues. Sphinx parlait d'un Molière à lire obligatoirement en cinquième mais combien d'adultes, combien même de professeurs de lettres lisent Molière pour leur plaisir?

Je me rends compte que je frôle le quart d'heure réactionnaire, excusez-moi!
Thalie
Thalie
Grand sage

Retour dans l'EN ? Prise de température Empty Re: Retour dans l'EN ? Prise de température

par Thalie Ven 21 Mai 2021 - 22:06
Honnêtement les thématiques au collège, nous pouvons très facilement nous asseoir dessus. Je n'ai rien changé à mes progressions. Enfin, si, je change quelques séquences chaque année mais pas du tout en fonction des thèmes mais en fonction de mes choix et préférences. Ensuite, je lis rapidement la liste des thèmes (que je ne connais toujours pas par coeur) et je colle au pif sous le titre de mon chapitre. Par exemple, je tenais absolument à garder Des Souris et des hommes...Hop "dénoncer les travers de la société". De même avec des nouvelles de Zola...Hop "Individu et pouvoir". Les Contes du chat perché...Hop "la ruse" en 6e et "familles, amis, gnia, gnia" en 5e et c'est tout. Je n'en reparle plus jamais. Mes IPR s'en moquent totalement aussi et nous incitent à ne faire plus que des oeuvres intégrales patrimoniales donc je signe.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum