Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Alicedmg
Alicedmg
Niveau 1

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Alicedmg Dim 23 Mai 2021 - 11:45
Bonjour à tous et à toutes,

Dans le cadre de mon master 2 MEEF degré 1, je réalise un mémoire sur les représentation des PE à l'égard des Elèves Intellectuellement Précoces. Je réalise donc une enquête à ce sujet. De fait, j'ai conscience que beaucoup de questionnaires et d'enquêtes tournent et sont postées chaque jours. Néanmoins il me manque encore quelques réponses pour que mes données soient représentatives. Cette enquête vous prendra quelques minutes et me permettra d'avancer dans mon travail de recherche. Le questionnaire est visé seulement aux enseignants du premier degré.
Ainsi, n'hésitez pas à la partager à vos collègues du premier degré.

Voici le lien de l'enquête sécurisé, les données sont anonymes : Le lien n'est plus disponible l'enquête est terminée. Merci pour vos participations.

Un grand merci par avance à toutes les personnes qui prendront le temps de répondre à mon enquête, à partager ou même à lire ce post/

Je vous souhaite une agréable journée.
Alice


Dernière édition par Alicedmg le Mar 25 Mai 2021 - 11:32, édité 3 fois
beaverforever
beaverforever
Niveau 9

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par beaverforever Dim 23 Mai 2021 - 12:00
Bonjour,

Peut-être qu'il faudrait définir le sigle EIP ?

Bonne journée.
Clecle78
Clecle78
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Clecle78 Dim 23 Mai 2021 - 12:34
Absolument !
Elyas
Elyas
Empereur

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Elyas Dim 23 Mai 2021 - 12:45
EIP, c'est l'ancienne dénomination des HPI (maintenant HP). Ce sont les enfants qui appartiennent à un neurotype différent de la majorité et qui, s'ils passent un test WISC V, éclate les scores par rapport à la moyenne de leur génération. On les a appelés surdoués, zèbres etc. Ces dénominations ont fait plus de mal, créant des quiproquos sur ce que sont vraiment ces personnes. Actuellement, on estime que c'est génétique. La plupart des parents, eux-mêmes HP, évitent de parler de ça à l'école. Je suis moi-même HP et mes deux enfants le sont. Ma fille passe inaperçue (dieu merci !). Mon fils, c'est plus compliqué. Chaque fois qu'on a approché l'institution, on a eu le droit à tous les clichés du monde. Encore avant-hier. On a proposé qu'un maître G suive notre fils. Mon fils refuse parce que cela équivaut à considérer qu'il a un problème de comportement alors qu'il n'a qu'un problème de stress. Mais voilà, il est HP, donc l'école pathologise son état alors qu'on voulait juste discuter du fait que notre fils (qui a des résultats brillants et ne posent aucun souci de discipline) déteste l'école et stresse.

On ne nous reprendra jamais à demander quelque chose à l'institution. C'était notre troisième et dernière tentative.
fanette
fanette
Habitué du forum

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par fanette Dim 23 Mai 2021 - 12:54
HS:
@Elyas ce sujet est peu abordé sur le forum, ce serait sûrement très utile à tous ici de démonter les idées reçues. Cela ne te dirait pas de créer un fil à ce propos ? Mes enfants n'ont pas été testés, ils sont grands maintenant, mais cela m'intéresserait beaucoup, personnellement, et dans le cadre du boulot...

_________________
L'école nuit gravement à l'obscurantisme ! Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Alicedmg
Alicedmg
Niveau 1

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Alicedmg Dim 23 Mai 2021 - 13:16
@beaverforever a écrit:Bonjour,

Peut-être qu'il faudrait définir le sigle EIP ?

Bonne journée.

C'est chose faite modifi, faite directement dans le corps du texte. Je pensais l'avoir fait, merci d'avoir vu cette coquille. Smile
Pandorafa
Pandorafa
Fidèle du forum

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Pandorafa Dim 23 Mai 2021 - 13:39
@Elyas a écrit:EIP, c'est l'ancienne dénomination des HPI (maintenant HP). Ce sont les enfants qui appartiennent à un neurotype différent de la majorité et qui, s'ils passent un test WISC V, éclate les scores par rapport à la moyenne de leur génération. On les a appelés surdoués, zèbres etc. Ces dénominations ont fait plus de mal, créant des quiproquos sur ce que sont vraiment ces personnes. Actuellement, on estime que c'est génétique. La plupart des parents, eux-mêmes HP, évitent de parler de ça à l'école. Je suis moi-même HP et mes deux enfants le sont. Ma fille passe inaperçue (dieu merci !). Mon fils, c'est plus compliqué. Chaque fois qu'on a approché l'institution, on a eu le droit à tous les clichés du monde. Encore avant-hier. On a proposé qu'un maître G suive notre fils. Mon fils refuse parce que cela équivaut à considérer qu'il a un problème de comportement alors qu'il n'a qu'un problème de stress. Mais voilà, il est HP, donc l'école pathologise son état alors qu'on voulait juste discuter du fait que notre fils (qui a des résultats brillants et ne posent aucun souci de discipline) déteste l'école et stresse.

On ne nous reprendra jamais à demander quelque chose à l'institution. C'était notre troisième et dernière tentative.

On a une expérience similaire dans l'école de ma fille, qui est dyslexique/dysorthographique et a des troubles anxieux avec accès de colère (dans le cadre privé uniquement) et est suivi au CMP pour cela. Le CMP recommande de monter un dossier MDPH, plus pour les troubles psy que dys, même si c'est un peu lié... Et la psy scolaire nous tanne depuis 2 ans pour faire passer des tests psychométriques à ma fille, ce que l'on a refusé car si on doit le faire, on le fera auprès de spécialistes (neuropsy, pour des test plus globaux). Ben la dame, blessée dans son égo, essaie de nous ralentir dans nos demandes de Gevasco. Elle dit pas de WISC, pas de Gevasco. Ce que je conteste car pas mal d'exemple d'élèves Dys autour de moi ont des Gevasco sans wisc vu qu'ils ne sont pas déficients.

Les soignants qui suivent ma fille pensent qu'elle serait probablement HP, mais avec un profil dysharmonique, donc que les tests ne sont pas urgents à faire, qu'il y a d'autres soins à prioriser, notamment le relationnel avec d'autres enfants.

Donc comme toi Elyas, l'école ne nous a été d'aucun secours, bien au contraire depuis l'an dernier où l'on a dû batailler des mois pour obtenir un PAP que le médecin scolaire avait pourtant approuvé. Heureusement qu'elle a eu 2 enseignantes très bienveillantes ces dernières années. Avant on en a eu qui disaient qu'elle n'était "pas normale" ou que ses problèmes d'intégration dans les groupes venaient de nous (forcément).

Donc, de mon point de vue, personnel et professionnel, 1er à cliché à déconstruire : les HP ont forcément d'excellents résultats scolaires, et se croient supérieurs aux autres. On peut aussi être HP en échec scolaire ou avec un gros manque de confiance en soi, voire des troubles Dys en parallèle.

Comme je ne suis pas PE mais prof en collège, je ne peux pas répondre au questionnaire, c'est dommage.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Dim 23 Mai 2021 - 14:06
Ah oui, effectivement… Je n'ai pour ma part que de très mauvais souvenirs de l'institution scolaire, en tout cas jusqu'à l'issue de la classe de première.
Et pour mes enfants, ça a été, disons, “variable” — le pire ayant été, dans leur cas, le collège et le lycée (dans cet ordre), le primaire dépendant énormément de la personnalité du maître ou de la maîtresse, de sa marge de tolérance et de compréhension, qui peut être, pour l'expérience que j'en ai, très (très) élevée.
En collège, puis en lycée (sauf privé, “solution” qu'il avait bien fallu employer pour éviter le pire), non seulement d'autres élèves deviennent souvent extrêmement intolérants, mais, chose curieuse, ça peut aussi réveiller des formes d'agressivité parfois fortes chez certains profs ou certains CE (avec lesquels il est alors difficile, voire impossible, de parler). Pour mes enfants, j'ai eu l'impression que ça “se calmait” ensuite, après le lycée. Mais aussi que d'autres lieux (le conservatoire, par ex.) fonctionnent totalement différemment — et aux mêmes âges (ce qui semble indiquer que c'est possible et que quelque chose dans les collèges et les lycées le rend impossible).
L'EN, pour ce que j'en sais, connaît deux sortes de cas: les normaux (=ceux avec lesquels “il n'y a pas de problème”) et les autres. Et quant aux EIP ou HP (ou tout ce qu'on voudra), ils doivent être prévenus qu'il vaut mieux faire pitié qu'envie — ce que beaucoup savent, raison pour laquelle ils vivent cachés le plus qu'ils le peuvent.

_________________
Cdlt Smile
Alicedmg
Alicedmg
Niveau 1

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Alicedmg Dim 23 Mai 2021 - 15:50
@Pandorafa a écrit:
@Elyas a écrit:EIP, c'est l'ancienne dénomination des HPI (maintenant HP). Ce sont les enfants qui appartiennent à un neurotype différent de la majorité et qui, s'ils passent un test WISC V, éclate les scores par rapport à la moyenne de leur génération. On les a appelés surdoués, zèbres etc. Ces dénominations ont fait plus de mal, créant des quiproquos sur ce que sont vraiment ces personnes. Actuellement, on estime que c'est génétique. La plupart des parents, eux-mêmes HP, évitent de parler de ça à l'école. Je suis moi-même HP et mes deux enfants le sont. Ma fille passe inaperçue (dieu merci !). Mon fils, c'est plus compliqué. Chaque fois qu'on a approché l'institution, on a eu le droit à tous les clichés du monde. Encore avant-hier. On a proposé qu'un maître G suive notre fils. Mon fils refuse parce que cela équivaut à considérer qu'il a un problème de comportement alors qu'il n'a qu'un problème de stress. Mais voilà, il est HP, donc l'école pathologise son état alors qu'on voulait juste discuter du fait que notre fils (qui a des résultats brillants et ne posent aucun souci de discipline) déteste l'école et stresse.

On ne nous reprendra jamais à demander quelque chose à l'institution. C'était notre troisième et dernière tentative.

On a une expérience similaire dans l'école de ma fille, qui est dyslexique/dysorthographique et a des troubles anxieux avec accès de colère (dans le cadre privé uniquement) et est suivi au CMP pour cela. Le CMP recommande de monter un dossier MDPH, plus pour les troubles psy que dys, même si c'est un peu lié... Et la psy scolaire nous tanne depuis 2 ans pour faire passer des tests psychométriques à ma fille, ce que l'on a refusé car si on doit le faire, on le fera auprès de spécialistes (neuropsy, pour des test plus globaux). Ben la dame, blessée dans son égo, essaie de nous ralentir dans nos demandes de Gevasco. Elle dit pas de WISC, pas de Gevasco. Ce que je conteste car pas mal d'exemple d'élèves Dys autour de moi ont des Gevasco sans wisc vu qu'ils ne sont pas déficients.

Les soignants qui suivent ma fille pensent qu'elle serait probablement HP, mais avec un profil dysharmonique, donc que les tests ne sont pas urgents à faire, qu'il y a d'autres soins à prioriser, notamment le relationnel avec d'autres enfants.

Donc comme toi Elyas, l'école ne nous a été d'aucun secours, bien au contraire depuis l'an dernier où l'on a dû batailler des mois pour obtenir un PAP que le médecin scolaire avait pourtant approuvé. Heureusement qu'elle a eu 2 enseignantes très bienveillantes ces dernières années. Avant on en a eu qui disaient qu'elle n'était "pas normale" ou que ses problèmes d'intégration dans les groupes venaient de nous (forcément).

Donc, de mon point de vue, personnel et professionnel, 1er à cliché à déconstruire : les HP ont forcément d'excellents résultats scolaires, et se croient supérieurs aux autres. On peut aussi être HP en échec scolaire ou avec un gros manque de confiance en soi, voire des troubles Dys en parallèle.

Comme je ne suis pas PE mais prof en collège, je ne peux pas répondre au questionnaire, c'est dommage.

Bonjour

J’aurais tellement pouvoir traiter un panel d’enseignant plus large et pouvoir faire avancer les représentations... malheureusement je n’ai pas choisi mon sujet ...

Mais malgré tout je vous souhaite beaucoup de courage dans vos démarches !
Delia
Delia
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Delia Dim 23 Mai 2021 - 16:05
Beauté des sigles... HP, cela signifie aussi Hôpital psychiatrique : saisissant raccourci, les HP à l'HP, et hop.
Ca fait peur.


Dernière édition par Delia le Dim 23 Mai 2021 - 16:45, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Dim 23 Mai 2021 - 16:09
@Delia a écrit:Beauté des sigles... HP, cela signifie aussi Hôpital psychiatrique /: saisissant raccourci, les HP à l'HP, et hop.
Ca fait peur.

Et EIP, ça fait entreprise d'intérêt public…

_________________
Cdlt Smile
Olympias
Olympias
Prophète

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Olympias Dim 23 Mai 2021 - 16:35
Quand on est très précoce, ou HPI bref quel que soit le sigle, on se sent différent et en fonction du milieu dans lesquel on grandit ça se vit plus ou moins bien. Dès la maternelle je me sentais différente de mes camarades de classe mais sans savoir/ comprendre pourquoi. Je lisais couramment à quatre ans. Je me suis toujours sentie décalée. Avec l'âge j'ai décidé que je devais imposer des plages de repos à mon cerveau qui travaille tout le temps. 
Entourez vos enfants. C'est le plus important.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Dim 23 Mai 2021 - 16:43
On se sent différent — ou on nous fait nous sentir différent? Certes, c'est sans doute difficile de savoir qui fait l'œuf et qui fait la poule…

_________________
Cdlt Smile
Olympias
Olympias
Prophète

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Olympias Dim 23 Mai 2021 - 16:54
Oui difficile. Mais c'est une réalité.
Ensuite il faut aussi arrêter d'imaginer que tous les élèves qui ont une dyslexie /dysorthographie ou ont un problème avec l'école sont des précoces ou HP. 
Certains pénibles sont précocement chiants et il y a parfois un problème éducatif parental.
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par angelxxx Dim 23 Mai 2021 - 17:02
@epekeina.tes.ousias a écrit:On se sent différent — ou on nous fait nous sentir différent? Certes, c'est sans doute difficile de savoir qui fait l'œuf et qui fait la poule…

Quand tes centres d'intérêts sont ceux de personnes bien plus âgés, tu te sens différent, et tu n'as personne avec qui partager cela....

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Dim 23 Mai 2021 - 17:05
Personne — mais en réalité, ça dépend où. Évidemment, dans des classes où la règle massive d'affectation obéit au seul critère de l'âge, c'est sûr…

_________________
Cdlt Smile
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par angelxxx Dim 23 Mai 2021 - 17:14
Le décalage peut facilement atteindre 5 ans, voire plus... (En seconde, la seule chose qui me passionnait, c'était la mécanique quantique. La première fois où j'ai trouvé des gens avec qui parlait de cette passion, c'est pendant un stage en M2 dans un laboratoire de chimie quantique.) Et oui, de manière générale en France, c'est compliqué. On peut éventuellement sauter une classe, peut être deux. Et encore, il faut tomber sur les bonnes personnes à chaque fois, et que le profil du "HP" rentre très précisément dans l'imaginaire de l'EN, alors que la plupart du temps, c'est assez différent.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par trompettemarine Dim 23 Mai 2021 - 17:14
@Alicedmg a écrit:
@Pandorafa a écrit:
@Elyas a écrit:EIP, c'est l'ancienne dénomination des HPI (maintenant HP). Ce sont les enfants qui appartiennent à un neurotype différent de la majorité et qui, s'ils passent un test WISC V, éclate les scores par rapport à la moyenne de leur génération. On les a appelés surdoués, zèbres etc. Ces dénominations ont fait plus de mal, créant des quiproquos sur ce que sont vraiment ces personnes. Actuellement, on estime que c'est génétique. La plupart des parents, eux-mêmes HP, évitent de parler de ça à l'école. Je suis moi-même HP et mes deux enfants le sont. Ma fille passe inaperçue (dieu merci !). Mon fils, c'est plus compliqué. Chaque fois qu'on a approché l'institution, on a eu le droit à tous les clichés du monde. Encore avant-hier. On a proposé qu'un maître G suive notre fils. Mon fils refuse parce que cela équivaut à considérer qu'il a un problème de comportement alors qu'il n'a qu'un problème de stress. Mais voilà, il est HP, donc l'école pathologise son état alors qu'on voulait juste discuter du fait que notre fils (qui a des résultats brillants et ne posent aucun souci de discipline) déteste l'école et stresse.

On ne nous reprendra jamais à demander quelque chose à l'institution. C'était notre troisième et dernière tentative.

On a une expérience similaire dans l'école de ma fille, qui est dyslexique/dysorthographique et a des troubles anxieux avec accès de colère (dans le cadre privé uniquement) et est suivi au CMP pour cela. Le CMP recommande de monter un dossier MDPH, plus pour les troubles psy que dys, même si c'est un peu lié... Et la psy scolaire nous tanne depuis 2 ans pour faire passer des tests psychométriques à ma fille, ce que l'on a refusé car si on doit le faire, on le fera auprès de spécialistes (neuropsy, pour des test plus globaux). Ben la dame, blessée dans son égo, essaie de nous ralentir dans nos demandes de Gevasco. Elle dit pas de WISC, pas de Gevasco. Ce que je conteste car pas mal d'exemple d'élèves Dys autour de moi ont des Gevasco sans wisc vu qu'ils ne sont pas déficients.

Les soignants qui suivent ma fille pensent qu'elle serait probablement HP, mais avec un profil dysharmonique, donc que les tests ne sont pas urgents à faire, qu'il y a d'autres soins à prioriser, notamment le relationnel avec d'autres enfants.

Donc comme toi Elyas, l'école ne nous a été d'aucun secours, bien au contraire depuis l'an dernier où l'on a dû batailler des mois pour obtenir un PAP que le médecin scolaire avait pourtant approuvé. Heureusement qu'elle a eu 2 enseignantes très bienveillantes ces dernières années. Avant on en a eu qui disaient qu'elle n'était "pas normale" ou que ses problèmes d'intégration dans les groupes venaient de nous (forcément).

Donc, de mon point de vue, personnel et professionnel, 1er à cliché à déconstruire : les HP ont forcément d'excellents résultats scolaires, et se croient supérieurs aux autres. On peut aussi être HP en échec scolaire ou avec un gros manque de confiance en soi, voire des troubles Dys en parallèle.

Comme je ne suis pas PE mais prof en collège, je ne peux pas répondre au questionnaire, c'est dommage.

Bonjour

J’aurais tellement pouvoir traiter un panel d’enseignant plus large et pouvoir faire avancer les représentations... malheureusement je n’ai pas choisi mon sujet ...

Mais malgré tout je vous souhaite beaucoup de courage dans vos démarches !

Bon courage pour ton mémoire, mais attention à ne pas porter de jugements trop hâtifs sur tes futurs collègues ou à ne pas rêver. Attends de connaître le métier. Wink
Alicedmg
Alicedmg
Niveau 1

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Alicedmg Dim 23 Mai 2021 - 18:16
@trompettemarine a écrit:
@Alicedmg a écrit:
@Pandorafa a écrit:
@Elyas a écrit:EIP, c'est l'ancienne dénomination des HPI (maintenant HP). Ce sont les enfants qui appartiennent à un neurotype différent de la majorité et qui, s'ils passent un test WISC V, éclate les scores par rapport à la moyenne de leur génération. On les a appelés surdoués, zèbres etc. Ces dénominations ont fait plus de mal, créant des quiproquos sur ce que sont vraiment ces personnes. Actuellement, on estime que c'est génétique. La plupart des parents, eux-mêmes HP, évitent de parler de ça à l'école. Je suis moi-même HP et mes deux enfants le sont. Ma fille passe inaperçue (dieu merci !). Mon fils, c'est plus compliqué. Chaque fois qu'on a approché l'institution, on a eu le droit à tous les clichés du monde. Encore avant-hier. On a proposé qu'un maître G suive notre fils. Mon fils refuse parce que cela équivaut à considérer qu'il a un problème de comportement alors qu'il n'a qu'un problème de stress. Mais voilà, il est HP, donc l'école pathologise son état alors qu'on voulait juste discuter du fait que notre fils (qui a des résultats brillants et ne posent aucun souci de discipline) déteste l'école et stresse.

On ne nous reprendra jamais à demander quelque chose à l'institution. C'était notre troisième et dernière tentative.

On a une expérience similaire dans l'école de ma fille, qui est dyslexique/dysorthographique et a des troubles anxieux avec accès de colère (dans le cadre privé uniquement) et est suivi au CMP pour cela. Le CMP recommande de monter un dossier MDPH, plus pour les troubles psy que dys, même si c'est un peu lié... Et la psy scolaire nous tanne depuis 2 ans pour faire passer des tests psychométriques à ma fille, ce que l'on a refusé car si on doit le faire, on le fera auprès de spécialistes (neuropsy, pour des test plus globaux). Ben la dame, blessée dans son égo, essaie de nous ralentir dans nos demandes de Gevasco. Elle dit pas de WISC, pas de Gevasco. Ce que je conteste car pas mal d'exemple d'élèves Dys autour de moi ont des Gevasco sans wisc vu qu'ils ne sont pas déficients.

Les soignants qui suivent ma fille pensent qu'elle serait probablement HP, mais avec un profil dysharmonique, donc que les tests ne sont pas urgents à faire, qu'il y a d'autres soins à prioriser, notamment le relationnel avec d'autres enfants.

Donc comme toi Elyas, l'école ne nous a été d'aucun secours, bien au contraire depuis l'an dernier où l'on a dû batailler des mois pour obtenir un PAP que le médecin scolaire avait pourtant approuvé. Heureusement qu'elle a eu 2 enseignantes très bienveillantes ces dernières années. Avant on en a eu qui disaient qu'elle n'était "pas normale" ou que ses problèmes d'intégration dans les groupes venaient de nous (forcément).

Donc, de mon point de vue, personnel et professionnel, 1er à cliché à déconstruire : les HP ont forcément d'excellents résultats scolaires, et se croient supérieurs aux autres. On peut aussi être HP en échec scolaire ou avec un gros manque de confiance en soi, voire des troubles Dys en parallèle.

Comme je ne suis pas PE mais prof en collège, je ne peux pas répondre au questionnaire, c'est dommage.

Bonjour

J’aurais tellement pouvoir traiter un panel d’enseignant plus large et pouvoir faire avancer les représentations... malheureusement je n’ai pas choisi mon sujet ...

Mais malgré tout je vous souhaite beaucoup de courage dans vos démarches !

Bon courage pour ton mémoire, mais attention à ne pas porter de jugements trop hâtifs sur tes futurs collègues ou à ne pas rêver. Attends de connaître le métier. Wink

C'est Gentil! Aucun jugement, le bute de ce mémoire est vraiment de faire un état des lieux des représentations des enseignants afin de savoir d'où elles viennent et comment elles évoluent.

En tout cas merci!
Gyokuro
Gyokuro
Niveau 2

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Gyokuro Dim 23 Mai 2021 - 18:17
Ce qui ressort des livres que j'ai pu lire sur l'accueil des HP à l'école, c'est qu'il faut une grande souplesse pour accueillir au mieux ces élèves, mais la souplesse n'est pas la principale qualité de notre maison... Souvent, nous sommes amenés à prendre des initiatives pédagogiques qui peuvent se mettre en place, si l'on a une équipe pédagogique ouverte.

Plus ou moins drôle/triste, c'est de voir, dans mon établissement, que certains collègues ont peur ou sont très fiers d'avoir des élèves HP dans leurs classes. Mais dans les deux cas, ils pensent pouvoir les modeler de manière à ce que ces "atypiques" rentrent dans les cases. Et ils ne comprennent pas non plus qu'un enfant HP devient un adulte HP... qui parfois devient enseignant et qui souvent ne raisonne pas comme la majorité... Et souvent la réaction est "Mais pourquoi il/elle ne peut pas faire comme nous ?"

Allez, note d'humour pour finir... Je vous offre le propos que m'a tenu une collègue venant d'être identifiée comme HP et cherchant à m'expliquer mes relations tendues avec mes collègues disciplinaires : "Tu es atteinte d'une maladie incurable, mais pas honteuse et c'est même très bien ; tu es HP"... J'ai presque failli lui dire d'aller se faire tester à nouveau, mais pour autre chose...

maikreeeesse
maikreeeesse
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par maikreeeesse Dim 23 Mai 2021 - 19:07
Quand j'ai commencé il y a 20 ans, je croyais eip = premier de classe, mais très rapidement des ouvrages des reportages ont permis de tordre le coup à ce cliché. Je ne crois pas qu'il ait beaucoup de pe qui le pensent encore. Maintenant grâce à l'expérience je peux détecter très vite un écart de comportement, de mémorisation, d'apprentissage avec une norme, Mais je suis bien incapable de poser le moindre diagnostique. Je vais rencontrer les parents, le signaler. Cela va être plus ou moins bien pris, accepter plus ou moins rapidement. Ensuite il y a un parcours plus ou moins long qui s'enclenche avec divers spécialistes.
Elyas si ton enfant déteste l'école et stresse, il est normal que les enseignants essaient de trouver une solution. Le maître E (plutôt que G, non ?) peut être une piste. Si ton fils ne "posait" aucun problème en classe, c'est peut être alerter trop vite mais si j'avais connaissance d'un enfant dans ce cas là dans ma classe je serait très embêtée pour lui. Enfin si un type de eip est facile à détecter en classe (compétences mathématiques, logique) d'autres passent certainement plus facilement à la trappe ou j'y suis moins sensible.
Elyas
Elyas
Empereur

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Elyas Dim 23 Mai 2021 - 19:15
@maikreeeesse a écrit:Quand j'ai commencé il y a 20 ans, je croyais eip = premier de classe, mais très rapidement des ouvrages des reportages ont permis de tordre le coup à ce cliché. Je ne crois pas qu'il ait beaucoup de pe qui le pensent encore. Maintenant grâce à l'expérience je peux détecter très vite un écart de comportement, de mémorisation, d'apprentissage avec une norme, Mais je suis bien incapable de poser le moindre diagnostique. Je vais rencontrer les parents, le signaler. Cela va être plus ou moins bien pris, accepter plus ou moins rapidement. Ensuite il y a un parcours plus ou moins long qui s'enclenche avec divers spécialistes.
Elyas si ton enfant déteste l'école et stresse, il est normal que les enseignants essaient de trouver une solution. Le maître E (plutôt que G, non ?) peut être une piste. Si ton fils ne "posait" aucun problème en classe, c'est peut être alerter trop vite mais si j'avais connaissance d'un enfant dans ce cas là dans ma classe je serait très embêtée pour lui. Enfin si un type de eip est facile à détecter en classe (compétences mathématiques, logique) d'autres passent certainement plus facilement à la trappe ou j'y suis moins sensible.

Oui, c'est le maître G. Après, je ne vais pas le cacher, mon fils a adoré que ma femme et moi nous occupions de la situation. Je pense que rien que ça, ça va faire basculer les choses. Donc, mission accomplie ^^ Il préfère s'entraîner à la maison qu'être repéré par les autres à l'école. On va continuer comme ça. Après tout, j'étais pareil à son âge.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par maikreeeesse Dim 23 Mai 2021 - 19:19
Tu veux dire que tu reprends /devance à la maison ? Il recherche que ce soit vous qui vous vous occupiez de son instruction ?
Elyas
Elyas
Empereur

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Elyas Dim 23 Mai 2021 - 19:21
@maikreeeesse a écrit:Tu veux dire que tu reprends /devance à la maison ? Il recherche que ce soit vous qui vous vous occupiez de son instruction ?

Non, mon fils n'a absolument aucun souci au niveau du travail ou du comportement. Il est considéré comme un excellent élève, plein de connaissances et très bien intégré. Il a juste un souci de lenteur d'écriture car il est perfectionniste et stresse à cause du temps. On va donc travailler la vitesse d'écriture pour qu'il prenne confiance en lui.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par maikreeeesse Dim 23 Mai 2021 - 19:26
D'accord. Je te demande cela par rapport à la détestation de l'école car j'ai une élève repérée par l'infirmière scolaire. En effet elle n'avait jamais vu dans sa carrière un enfant si jeune détester autant l'école, sur tous les plans, ce qui semble rare (aucune matière, camarades, jeux...). Je n'avais rien remarqué, ses parents non plus.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum