Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Lun 24 Mai 2021 - 15:54
@Cléopatra2 a écrit:A part lui coller une étiquette (quelle qu'elle soit), je ne vois pas l'intérêt lorsqu'un enfant n'a pas de problèmes scolaires. Et ça me semble bien jeune (il a 4 ans et demi).

Pardonne-moi, mais… D'une part, le WPPSI (4, je crois), c'est pour les 2 ans et demi et suivant, et aussi efficace que les WISC et WAIS, et d'autre part, ça sert à savoir ce qu'il en est: on n'a pas besoin de se sentir mal pour prendre sa tension ou sa température — on peut aussi les prendre pour vérifier. Je comprends qu'on réagisse vivement contre l'étiquetage — mais de là à ne pas vouloir y regarder, il y a une différence. Et ce, sans compter qu'on ne peut pas faire passer ce type de test “de force”.

De plus, sur les deux fois 10 sub-tests stantards (du WISC), entre les décalages entre Verbal et Performance, et les décalages entre les différents sub-tests, l'analyse d'un test, que seule peut faire un psy, est très très loin de se réduire à un chiffre (même s'il arrive que, dans certains cas, tous les sub-tests sans exception aient tous des scores élevés et homogènes, ça n'est pas toujours le cas). C'est une base qu'un psy doit interpréter pour ensuite pouvoir donner des conseils — mais certainement pas étiqueter ou autre chose de ce genre. Quant au saut de classe, ça ne marche que si tout le monde est d'accord, enfant compris — et il n'y a pas à craindre quelque “obligation” ou contrainte.
Cléopatra2
Cléopatra2
Vénérable

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Cléopatra2 Lun 24 Mai 2021 - 15:56
Mes enfants n'ont pas de problèmes scolaires, donc vraiment, ça me semble tout à fait inadéquat. Doit-on tester tous les bons élèves? Je précise que dans une autre école, il est probable qu'il n'aurait pas détonné parmi les élèves de PS, mais là il est vrai que beaucoup d'enfants de sa classe parlent très mal encore à la fin de l'année.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Lun 24 Mai 2021 - 16:02
@Cléopatra2 a écrit:Mes enfants n'ont pas de problèmes scolaires, donc vraiment, ça me semble tout à fait inadéquat. Doit-on tester tous les bons élèves? Je précise que dans une autre école, il est probable qu'il n'aurait pas détonné parmi les élèves de PS, mais là il est vrai que beaucoup d'enfants de sa classe parlent très mal encore à la fin de l'année.

S'ils n'ont aucun problème, ils n'ont aucun problème — et il n'est pas question de “tester tous les bons élèves”, ne serait-ce que parce qu'il est impossible que cela devienne obligatoire.

Mais ne serait-ce, aussi et surtout, que parce qu'il y a nombre d'EIP qui sont en échec — et d'autres pas, et nombre d'élèves qui réussissent fort bien sans être EIP — et d'autres pas. Le mot “échec” étant, d'ailleurs extrêmement polysémique… Ça n'est pas tellement ce type de critères qualitatifs ou externes que, pour ma part, je trouve employables; il y en a d'autres qui sont plus susceptibles non pas de “prouver”, mais de faire poser la question (par ex. ceux qui vers 4/5ans apprennent “spontanément” à lire, etc.).

Mais il est plutôt question de ne pas hésiter à le faire en cas de besoin — et surtout de besoin de la part de l'enfant. On n'imagine pas l'effet que ça fait, surtout quand la scolarité n'a pas été un long fleuve tranquille, que de ne “l'apprendre” que vers 30 ou 40 ans, ni les rancunes que ça peut susciter.

_________________
Cdlt Smile
julilibulle
julilibulle
Niveau 6

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par julilibulle Lun 24 Mai 2021 - 16:15
Je suis THQI (plus de 145 de QI), mon fils aussi (il a 11 ans) et très vite, j'ai appris à mettre tout ça bien en dessous du tapis, surtout au niveau scolaire. D'autant plus que je me demande si mon fils et moi ne sommes pas à la limite de l'asperger (mais 2 ans d'attente minimum pour avoir un résultat alors que nous apprenons l'un comme l'autre à vivre avec, je vais m'en passer).

Et en plus, nous sommes tous les deux hypersensibles ... Parfois je me passerai bien de tout ça.

Le primaire de mon fils a été une catastrophe avec un début de phobie scolaire l'année dernière (en CM2), "heureusement" le confinement est passé par là.
Alors, j'ai eu des instits persuadés que THQI = 1er de classe. Mon fils a d'excellents résultats mais comme tout être humain, ce n'est pas une machine, il a aussi des ratés. La psy scolaire qui se permet de remettre en cause le test d'une psy libérale hyper reconnue dans son domaine, j'ai connu aussi ... Il n'a jamais voulu de saut de classe parce qu'avec l'hypersensibilité, il ne concevait pas de changer de "copains".
Là aussi, tout comme moi, le relationnel est difficile. Il est passionné de lecture et pleurait de ne trouver personne à qui en parler (j'ai également le même ressenti). Actuellement, il est passionné par les royaumes de feu, du coup : lecture des 13 tomes en 4 mois, discussions en boucle sur les dragons et leur environnement (d'ailleurs, je pense que je vais finir par confondre les royaumes de feu avec les livres de l'agrégation. Wink ), achat d'un livre en anglais car il s'agit d'un spin-off non traduit en français, lecture avec le dictionnaire ... Forcément, les copains qui jouent à fortnite, ça passe mal pour lui.

Depuis son début de collège (6ème cette année), il est épanoui en classe.  Nous l'avons mis dans le privé du coin (enseignante dans le public, je vois malheureusement la différence sur le public accueilli) et il commence enfin à trouver des copains qui ont le même profil que lui (et qui aiment les royaumes de feu au point d'en écrire la suite ensemble sur framapad ).

Le fait qu'il soit testé a été un vrai plus pour comprendre (même s'il y a un effet miroir très fort entre lui et moi) : il souffrait beaucoup bébé et jeune enfant, au point de se menacer avec un couteau à 4 ans ... Il avait des colères terribles. La psy, spécialisée dans le hp, nous a sauvé la vie !
Il a fait le test à 4 ans et demi, puis le test lecteur à 8 ans.

Attention aussi à ne pas penser que l'enfant ne montre rien donc aucun problème. J'ai fait une scolarité tout à fait classique : très scolaire, j'étais dans mon élément, première de classe quasiment tout le temps, je semblais bien dans ma peau extérieurement. Et pourtant, quelle souffrance ! L'impression d'une solitude immense que je connais encore aujourd'hui (certainement aussi en lien avec l'asperger).
Je connaissais mon haut-potentiel plus jeune (test passé au collège) mais j'ai découvert mon hypersensibilité il y a 8 ans et la potentialité d'un asperger il y a 2 ans. Ca m'a changé la vie : comprendre pourquoi je me sens si décalée dans la vie sociale (même si bizarrement je suis plutôt sociable) m'a fait un bien fou. Et surtout, ça m'a permis de mettre des choses en place pour réguler mon stress, surtout après un burn out terrible (j'ai failli avoir volontairement un accident de voiture) qui a mené à ma reconversion en tant que professeur.

Très franchement, je ne fais plus aucune confiance dans l'institution et ses représentants (mes collègues ... ) concernant la prise en charge du HPI en classe. Je dis à mon fils de se trouver une occupation dans sa tête, comme je le faisais à son âge.


Dernière édition par julilibulle le Lun 24 Mai 2021 - 16:17, édité 1 fois
Elyas
Elyas
Empereur

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Elyas Lun 24 Mai 2021 - 16:16
Voilà, ce que je déteste se produit. On rappellera qu'être HPI n'est pas une maladie, n'est pas un handicap et n'est pas un problème. On rappellera que c'est juste un profil neurologique différent qui implique une façon de réfléchir différente. C'est comme si on disait que les personnes de 1m95 était des handicapés dans une société où la taille moyenne est 1m75. Personne ne dit que les enfants de 1m95 sont pénibles ou autres. Leur taille est différente. Un HPI à juste un profil neurologique différent et il est possible qu'il y ait plusieurs profils neurologiques, en plus.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Lun 24 Mai 2021 - 16:20
Ni une maladie, ni un handicap — en revanche, l'environnement peut très bien, lui, être pathogène… Voire croire dur comme fer que c'est un handicap, une maladie, un problème, bref, un truc pas normal. Ceci expliquant cela.

_________________
Cdlt Smile
fanette
fanette
Habitué du forum

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par fanette Lun 24 Mai 2021 - 16:25
Merci @Elyas pour cette intervention. Testée HP à 53 ans (!), j'ai eu une scolarité très normale, sans souffrance particulière..
Mais si la diversité des témoignages ici permet au moins de comprendre qu'il n'y a pas un "modèle type" de EHP, c'est déjà un pas en avant.
Pour ceux qui souhaitent avoir des données scientifiques, et s'agacent un peu du côté "pathologisant" de certains cliniciens (Jeanne-Siaud Facchin par exemple), voir les écrits de Nicolas Gauvrit et de Franck Ramus.

_________________
L'école nuit gravement à l'obscurantisme ! Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Cléopatra2
Cléopatra2
Vénérable

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Cléopatra2 Lun 24 Mai 2021 - 16:29
Je ne sais pas si tu me réponds ou pas, Elyas, mais mes enfants sont tout à fait adaptés à l'école, ne se sentent pas "différents", sont socialement intégrés. Dans cette situation où il n'y a aucune souffrance, pourquoi faire un test dont la passation peut être stressante, juste pour savoir s'ils pensent différemment ou pas?
En tout cas depuis que ma fille a sauté sa classe, on ne nous parle plus de HP, donc je pense que ça montre bien qu'elle est juste en avant scolairement, car si elle avait un profit vraiment différent ça se verrait toujours.
Pour mon fils, ça se passe bien en classe depuis qu'il suit la MS, mais il est de janvier, donc franchement, qu'un enfant de 4 ans presque et demi reconnaisse toutes ses lettres et compte jusqu'à 50, ça ne me choque pas, hein. Mais il est en PS avec certains enfants qui sont à peine compréhensibles.
Je ne crois pas non plus que le HP soit un handicap, mais si mes enfants l'étaient, je ne vois pas ce que ça m'apporterait de le savoir, ou à eux étant donné que pour l'instant il n'y a pas d'échec scolaire ou relationnel.
julilibulle
julilibulle
Niveau 6

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par julilibulle Lun 24 Mai 2021 - 16:31
@fanette a écrit:Merci @Elyas pour cette intervention. Testée HP à 53 ans (!), j'ai eu une scolarité très normale, sans souffrance particulière..
Mais si la diversité des témoignages ici permet au moins de comprendre qu'il n'y a pas un "modèle type" de EHP, c'est déjà un pas en avant.
Pour ceux qui souhaitent avoir des données scientifiques, et s'agacent un peu du côté "pathologisant" de certains cliniciens (Jeanne-Siaud Facchin par exemple), voir les écrits de Nicolas Gauvrit et de Franck Ramus.

merci pour les références (effectivement, elle m'agace. Wink )
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par gnafron2004 Lun 24 Mai 2021 - 16:36
Je reviens sur la difficulté dans le passage du primaire au collège; elle me semble logique, l'enseignement étant morcelé. Quand on a 18 classes comme certains enseignants, difficile ne serait-ce que de se rendre compte des particularités de Bidule de 5C. C'est là que les tests et conseils peuvent être utiles: si on sait qu'il serait bénéfique que Bidule ait davantage de travail de mémorisation à faire que la moyenne, par exemple, ça pourrait se faire.
Dans les faits, moi, dans les PAP on me coche toujours "privilégier les évaluations orales" quelque soit l'élève et sa particularité... c'est juste ridicule. D'autant d'ailleurs que dans ma matière, l'oral représente les 3/5 des compétences à acquérir. Je ne vais pas pouvoir évaluer la compréhension de l'écrit à l'oral...Alors, je tâtonne...mais on ne devrait pas avoir à tâtonner...
Delia
Delia
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Delia Lun 24 Mai 2021 - 16:43
L'institution s'est résignée à laisser tranquilles les sourds, puis les gauchers. C'est donc le tour des HP. Moloch est insatiable.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Baldred
Baldred
Niveau 9

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Baldred Lun 24 Mai 2021 - 17:07
@Delia a écrit:L'institution s'est résignée à laisser tranquilles les sourds, puis les gauchers. C'est donc le tour des HP. Moloch est insatiable.

Merci, Sybille, de traduire...
avatar
Sisyphe
Niveau 9

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Sisyphe Lun 24 Mai 2021 - 17:21
Merci pour les références, Elyas. Je crois que je vais me pencher là-dessus cet été.
Delia
Delia
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Delia Lun 24 Mai 2021 - 17:30
@Baldred C'est moi que tu appelles Sybille ?

Que veux-tu que je te traduise ? L'allusion à Moloch, divinité cananéenne, à qui l'on sacrifiait des enfants ? Selon la légende urbaine, il n'en avait jamais assez et notre EN n'est pas sans lui ressembler : elle a persécuté les sourds, interdits de langue des signes (et soupçonnés de débilité), elle a persécuté les gauchers, interdits de main gauche  (et soupçonnés de débilité) puis contrainte de lâcher ces proies elle s'attaque maintenant aux HP  (soupçonnés de débilité) et aux trans.

Comme chantait le grand Georges :
Les brave gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Alicedmg
Alicedmg
Niveau 1

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Alicedmg Lun 24 Mai 2021 - 17:35
@PabloPE a écrit:
@Alicedmg a écrit:Bonjour à tous et à toutes,

Dans le cadre de mon master 2 MEEF degré 1, je réalise un mémoire sur les représentation des PE à l'égard des Elèves Intellectuellement Précoces. Je réalise donc une enquête à ce sujet. De fait, j'ai conscience que beaucoup de questionnaires et d'enquêtes tournent et sont postées chaque jours. Néanmoins il me manque encore quelques réponses pour que mes données soient représentatives. Cette enquête vous prendra quelques minutes et me permettra d'avancer dans mon travail de recherche. Le questionnaire est visé seulement aux enseignants du premier degré.
Ainsi, n'hésitez pas à la partager à vos collègues du premier degré.

Voici le lien de l'enquête sécurisé, les données sont anonymes : https://sphinx-campus.com/d/s/53zd9l

Un grand merci par avance à toutes les personnes qui prendront le temps de répondre à mon enquête, à partager ou même à lire ce post/

Je vous souhaite une agréable journée.
Alice
Deux pages plus tard je pense que tu as ta réponse, on est nuls tant dans le repérage que dans la prise en charge dans le premier degré.
N'hésite pas à poster ce lien sur doctissimo et magicmaman.Very Happy
Si tu veux des réponses de PE peut-être auras-tu plus de chances dans un forum spécialisé Wink

Bonjour

Haha! J’ai de quoi faire une enquête généralisable donc pas de soucis !
Je suis contente de pouvoir ouvrir la discussion sur ce sujet et c’est super enrichissant d’avoir des témoignages de PE mais aussi de parents. Ça me permet de voir les choses autrement.
J’ai suffisamment de réponses cependant,donc je le laisserai actif encore quelques jours.
Mais c’est gentil du conseil !

Bonne journée
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par gnafron2004 Lun 24 Mai 2021 - 17:53
@Delia a écrit:@Baldred C'est moi que tu appelles Sybille ?

Que veux-tu que je te traduise ? L'allusion à Moloch, divinité cananéenne, à qui l'on sacrifiait des enfants ? Selon la légende urbaine, il n'en avait jamais assez et notre EN n'est pas sans lui ressembler : elle a persécuté les sourds, interdits de langue des signes (et soupçonnés de débilité), elle a persécuté les gauchers, interdits de main gauche  (et soupçonnés de débilité) puis contrainte de lâcher ces proies elle s'attaque maintenant aux HP  (soupçonnés de débilité) et aux trans.

Comme chantait le grand Georges :
Les brave gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux

Où as-tu vu une assimilation HP / débilité ???
Danska
Danska
Modérateur

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Danska Lun 24 Mai 2021 - 17:54
@gnafron2004 a écrit:
@Delia a écrit:@Baldred C'est moi que tu appelles Sybille ?

Que veux-tu que je te traduise ? L'allusion à Moloch, divinité cananéenne, à qui l'on sacrifiait des enfants ? Selon la légende urbaine, il n'en avait jamais assez et notre EN n'est pas sans lui ressembler : elle a persécuté les sourds, interdits de langue des signes (et soupçonnés de débilité), elle a persécuté les gauchers, interdits de main gauche  (et soupçonnés de débilité) puis contrainte de lâcher ces proies elle s'attaque maintenant aux HP  (soupçonnés de débilité) et aux trans.

Comme chantait le grand Georges :
Les brave gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux

Où as-tu vu une assimilation HP / débilité ???

Venant de Delia, il vaut mieux ne pas trop chercher et ne pas trop relever Wink
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par gnafron2004 Lun 24 Mai 2021 - 17:55
J'ai hésité, j'avoue, mais je me sens visée...
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par epekeina.tes.ousias Lun 24 Mai 2021 - 18:03
@gnafron2004 a écrit:Où as-tu vu une assimilation HP / débilité ???

Débilité, sans doute pas. En revanche, Binet estimait que les “surnormaux”, comme il les appelait, avaient tendance à “s'effondrer” rapidement, un peu comme un feu trop ardent consume son carburant avant de s'éteindre — c'est-à-dire à retomber dans la médiocrité, ou à devenir “fous”.
C'était il y a longtemps, me dira-t-on, mais cela indique que des préjugés sont nés en même temps que s'élaboraient les débuts de la psychométrie. Ce ne sont peut-être plus tout à fait les mêmes actuellement, mais…

_________________
Cdlt Smile
Delia
Delia
Expert spécialisé

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Delia Lun 24 Mai 2021 - 18:07
@Danska a écrit:Venant de Delia, il vaut mieux ne pas trop chercher et ne pas trop relever Wink

Ce qui vient de Danska non plus...

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Danska
Danska
Modérateur

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Danska Lun 24 Mai 2021 - 18:09
Avec moi il n'y a pas besoin de chercher : en général je fais un effort pour être compréhensible quand je m'exprime.

---------------


Sur ce, on revient au sujet, merci.
PabloPE
PabloPE
Expert

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par PabloPE Lun 24 Mai 2021 - 22:27
@Alicedmg a écrit:

Haha! J’ai de quoi faire une enquête généralisable donc pas de soucis !
Je suis contente de pouvoir ouvrir la discussion sur ce sujet et c’est super enrichissant d’avoir des témoignages de PE mais aussi de parents. Ça me permet de voir les choses autrement.
J’ai suffisamment de réponses cependant, donc je le laisserai actif encore quelques jours.
Mais c’est gentil du conseil !

Bonne journée
Attention tu n'as le témoignage que de quelques parents, je t'assure que je ne reconnais aucune situation vécue dans ce fil et pourtant je suis loin d'être néotit Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 3854100262 Mais j'aurais pas mal d'anecdotes sur quelques parents en revanche abi
Bon courage pour la suite en tout cas.

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Mathsenstock
Mathsenstock
Niveau 4

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Mathsenstock Mar 25 Mai 2021 - 1:30
Je suis prof en lycée mais mes enfants sont HP (seul le premier a été testé, mais les autres sont des CTRL C- CTRL V Wink )
Les enseignants de primaire ont été compréhensifs et les laissaient lire tranquillement leurs gros pavés. (Les cahiers d'autonomie ont été testés mais ça gavait mes zouaves qui ne voyaient pas l'intérêt du schmilblick- s'ils étaient bloqués ils ne pouvaient pas avoir d'aide et ils sont HP, ce ne sont pas des génies qui savent déjà tout)
Ça s'est compliqué au collège, car pas le droit de lire en classe...Quand on n'a pas besoin de 15 répétitions pour comprendre, les journées passent très très lentement...
Certainement HP aussi j'ai vécu le lycée comme une délivrance après une longue hibernation : au collège un copain m'a demandé pourquoi je venais puisque je savais déjà tout. (Ce qui était complètement faux bien sûr)
Pandorafa
Pandorafa
Fidèle du forum

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Pandorafa Mar 25 Mai 2021 - 10:11
@Olympias a écrit:Oui difficile. Mais c'est une réalité.
Ensuite il faut aussi arrêter d'imaginer que tous les élèves qui ont une dyslexie /dysorthographie ou ont un problème avec l'école sont des précoces ou HP. 
Certains pénibles sont précocement chiants et il y a parfois un problème éducatif parental.

Je suis d'accord avec toi, la plupart de mes élèves dys ne sont probablement pas HP d'ailleurs, ce qui fait qu'ils compensent de moins en moins arrivés au collège.

Le problème, c'est qu'une grande partie des enseignants considère que lorsqu'un enfant avec des problèmes psy, cela vient forcément des parents, et de préférence de la mère. Pareil chez certains psychologues, selon leur obédience. Et cela m'a été confirmé par ma mère, qui est psy Razz Au final on s'est sentis plus en confiance auprès de la pédopsychiatre du CMP, qui ne remet pas en question nos compétences de parents...

Cette conviction que le problème vient des parents crispe souvent beaucoup les familles dans les relations avec l'institution, qui cessent parfois les démarches ou suivi, et au final, c'est l'enfant qui est pénalisé.
LouisBarthas
LouisBarthas
Érudit

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par LouisBarthas Mar 25 Mai 2021 - 11:04
@Pandorafa a écrit:
Je suis d'accord avec toi, la plupart de mes élèves dys ne sont probablement pas HP d'ailleurs, ce qui fait qu'ils compensent de moins en moins arrivés au collège.
Précisons que la plupart des élèves dyslexiques le sont parce qu'ils ont appris à lire avec des méthodes pédagogiques inadaptées à leur trouble (appelées "méthodes pourries" sur ce forum).
La dyslexie est une affection génétique qui génère des difficultés persistantes dans l'apprentissage de le lecture, de l'écriture et de l'orthographe chez des enfants ne présentant pas de déficits sensoriels ou intellectuels. Elle touche 3 à 5 % de la population.
Elle se caractérise sur le plan neurologique par des anomalies dans la répartition des centres du langage dans le cerveau. Ces anomalies anatomiques s'atténuent et disparaissent même complètement après une rééducation phonologique bien menée.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Lyra-Lollys
Lyra-Lollys
Neoprof expérimenté

Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP  - Page 3 Empty Re: Enquête sur les représentations des enseignants du premier degré à l'égard des EIP

par Lyra-Lollys Mar 25 Mai 2021 - 11:30
Je crois que ce qui rend les choses compliqués, c'est qu'il y a toute sorte d'HP. Il y a ceux qui le sont mais qui sont quand même tout à fait adapté à l'école, ceux qui sont en réussite, ceux qui ne le sont pas, ceux qui font le bazar, ceux pour qui ça dépend des jours/ des matières / du prof...
Mon fils n'est pas encore testé (ça sera fait en août), il a 4 ans et demi et fait parti de ceux qui sont en avance mais qui font le bazar. Mais il y a aussi sûrement quelque chose en plus du HP. C'est un profil compliqué à gérer pour la maitresse qui a pourtant de l'expérience et qui nous a dit dès le début de l'année qu'elle avait déjà travaillé avec des HP et que donc ça allait aller. Ben, je crois que le profil n'était pas le même car elle a bien galéré avec le notre.

De façon tout a fait personnelle, je trouve que c'est n'est pas simple d'avoir un enfant précoce.

_________________
Mon vide dressing garçon, fille et mixte 0-3 ans: https://www.neoprofs.org/t127266-vd-garcon-fille-et-mixte-prema-a-3-ans-maj-le-16-08#5031984

Mon vide dressing femme grossesse et 42/44:https://www.neoprofs.org/t129142-vide-dressing-femme-grossesse-et-42-44-maj-le-25-07#5019820


"Wether we fall by ambition, blood, or lust,
Like diamonds, we are cut in our own dust."
J. Webster
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum