Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ipomee
Monarque

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par ipomee Mer 16 Juin 2021 - 13:00
A mon avis les deux se disent. parfois ça sert à lever l'ambiguïté, parfois ça reste ambigu.
Les 2 enfants rangent leur tandem : je comprends un tandem pour les 2. Mais ça peut aussi être distributif : chacun son tandem.
Les 2 enfants rangent leurs tandems : chacun en a un, plusieurs tandem en tout.

Dans certains cas le singulier s'impose : Ils ne se servant pas de leur intelligence. Ici singulier car on dit je me sers de mon intelligence, nous nous servons de notre intelligence.

Ce n'est pas évident.
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par Oudemia Mer 16 Juin 2021 - 13:12
@trompettemarine a écrit:En grec, en revanche, ce serait au pluriel. Mais il n'y avait pas de bicyclettes.
idee Je savais bien que c'était obligatoire quelque part !

@ipomee a écrit:A mon avis les deux se disent. parfois ça sert à lever l'ambiguïté, parfois ça reste ambigu.
Les 2 enfants rangent leur tandem : je comprends un tandem pour les 2. Mais ça peut aussi être distributif : chacun son tandem.
Les 2 enfants rangent leurs tandems : chacun en a un, plusieurs tandem en tout.
j
Dans certains cas le singulier s'impose : Ils ne se servant pas de leur intelligence. Ici singulier car on dit je me sers de mon intelligence, nous nous servons de notre intelligence.

Ce n'est pas évident.

C'est là où il faut faire preuve d'intelligence Razz
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par Iphigénie Mer 16 Juin 2021 - 15:50
Encore que: Wink
«  ils ne se servent pas de leurs intelligences » veut dire que chacun n’exerce pas la sienne.
« Ils ne se servent pas de leur intelligence » c’est globalement, ils n’utilisent pas « l’intelligence. »
Les deux restent possibles.
L’emploi du pluriel quand chacun ne possède qu’un objet veut insister sur le caractère personnel de la chose.
C’est une subtilité de l’orthographe française qui permet de ne jamais être en faute en fait contrairement aux arguments sur la simplification Smile
ipomee
ipomee
Monarque

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par ipomee Mer 16 Juin 2021 - 18:35
Je dirais aussi que l'intelligence reste au singulier car elle fait partie des choses non comptables (sauf en cas d'intelligences multiples, hein ! abi ).
Je m'adresse à l'intelligence de mes élèves et non pas aux intelligence de mes élèves.
NLM76
NLM76
Doyen

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par NLM76 Mer 16 Juin 2021 - 19:43
Mouais. Quand j'entends "Ils sont montés sur leur cheval", je vois les 4 Daltons grimpés sur un seul cheval. Pour qu'il y ait distributivité, il me faut quelque chose comme un "chacun".

_________________
Sites du grip :

  • http://instruire.fr
  • https://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par Iphigénie Mer 16 Juin 2021 - 20:33
@ipomee a écrit:Je dirais aussi que l'intelligence reste au singulier car elle fait partie des choses non comptables (sauf en cas d'intelligences multiples, hein ! abi ).
Je m'adresse à l'intelligence de mes élèves et non pas aux intelligence de mes élèves.

@NLM76 a écrit:Mouais. Quand j'entends "Ils sont montés sur leur cheval", je vois les 4 Daltons grimpés sur un seul cheval. Pour qu'il y ait distributivité, il me faut quelque chose comme un "chacun".
Voilà c’est une question de contexte.
Bien sûr qu’on s’adresse à l’intelligence mais chaque élève a droit d’avoir la sienne ou de participer chacun à l’intelligence globale.
Ils ont résolu les problèmes avec leur(s) intelligence(s) ou bien leur intelligence a permis de résoudre le problème. Tout dépend de ce sur quoi tu veux insister.
Voilà une subtilité d’orthographe assez cool: on ne peut pas « écrire faux »
Marie-Noire
Marie-Noire
Niveau 6

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par Marie-Noire Jeu 17 Juin 2021 - 0:06
@henriette a écrit:Pour ma part, je continue à parler de complètement de l'antécédent car je trouve cette notion d'antécédent essentielle à la bonne compréhension du fonctionnement du pronom relatif, avec les répercussions que cela a en termes d'accords grammaticaux. Je m'appuie alors justement sur les raisons pour lesquelles les fonctions des autres expansions du GN, complément du nom ou épithète du nom, ne sont au final pas pleinement satisfaisantes pour bien rendre compte de ce qui se passe avec la proposition subordonnée relative.

Cette notion d'antécédent permet aussi de bien fixer la différence profonde entre la proposition subordonnée relative et la proposition subordonnée conjonctive.

@trompettemarine a écrit:Je suis d'accord avec Henriette.
Avec les meilleures classes, on peut ajouter cdn si l'antécédent est un nom.
Pour les meilleurs élèves, on peut faire un chapitre à part qui distingue du point de vue de la nature les subordonnées adjectives (celles qui ont un antécédent) et les subordonnées périphrastiques et substantives, mais il faut que la notion d'antécédent soit bien acquise et que la fonction du pronom relatif dans la subordonnée soit aussi acquise.
Si tout cela est bien compris, on peut alors parler de subordonnées adjectives déterminatives et explicatives (en ayant à l'esprit que c'est parfois indécidable), puis des relatives périphrastiques ou substantives qui peuvent être sujet, COD, etc. Mais, même à l'université, certains étudiants ont des difficultés.
Mais là, au collège, ce peut être difficile pour certains.
Tout dépend de la classe, on peut décider de n'entrer dans ces considérations qu'avec certains élèves, ceux qui sont tout à fait à l'aise avec les natures et fonctions en général.

On en revient toujours à la distinction nature/fonction qui doit être bien comprise. Mais avec si peu d'heures en primaire et au collège, c'est délicat.

J'ai toujours mal compris le système des ceintures d'Elyas, mais peut-être que ce système pourrait fonctionner en grammaire au collège.

Désolée d'embrouiller le fil en répondant trop tard aux messages de ce matin. Merci pour vos réponses Henriette et trompettemarine. En vous lisant (et après en avoir parlé avec d'autres collègues ce midi), je réalise à quel point la notion d'antécédent est indispensable pour bien aborder la PSR. Je passe vraiment trop vite sur la PSR et en particulier sur le rôle et les fonctions du pronom relatif, par manque de temps et parce qu'au moment où je l'aborde, j'ai trop d'élèves qui sont perdus sur les fonctions de manière générale. Il faut que j'arrive à davantage consolider les fonctions avant d'aborder la PSR et les fonctions du relatif.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par trompettemarine Jeu 17 Juin 2021 - 7:59
Garde bien en tête que certains élèves n'y arriveront pas. Plus la différence entre nature et fonction est acquise tôt (au primaire), plus tu as des chances de parvenir à atteindre tes objectifs.
J'ai des élèves de seconde qui ne distinguent pas un un sujet d'un COD : là, c'est foutu pour eux.
Je conseille "aimer la grammaire " de Le Parmentier s' il est encore trouvable.
Contenu sponsorisé

Vos questions de grammaire - Page 6 Empty Re: Vos questions de grammaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum