Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
gauvain31
gauvain31
Empereur

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par gauvain31 Mer 14 Juil 2021 - 0:45
Ci-joint une jolie tribune signée par J.Grau un collègue de philosophie dans Médiapart qui synthétise la politique de mise à mort du Baccalauréat par Jean-Michel Blanquer :

J.Grau in Mediapart a écrit:Quand Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il allait « remuscler » le bac, il y a quatre ans, il n'était pas difficile de comprendre ce qu'il allait vraiment faire : tuer cette vénérable institution nationale et la remplacer par un examen local qui, à défaut d'être plus équitable et moins anxiogène pour les élèves, serait nettement moins coûteux. Tout cela était parfaitement prévisible. En revanche, personne ne savait à quel point l'organisation du baccalauréat – ou, pour mieux dire, sa désorganisation – serait catastrophique en 2021.

La tribune :

https://blogs.mediapart.fr/j-grau/blog/120721/comment-blanquer-tua-le-bac
Clecle78
Clecle78
Doyen

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Clecle78 Mer 14 Juil 2021 - 7:08
Pf .... Deprimant
Lizdarcy
Lizdarcy
Fidèle du forum

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Lizdarcy Mer 14 Juil 2021 - 12:54
Merci Gauvain. Même si ça me met le moral dans les chaussettes.
avatar
User6051
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par User6051 Ven 16 Juil 2021 - 14:10
La baccalauréat n'avait plus de sens de toute façon, depuis qu'il est distribué à tour de bras.
Cet examen et son cérémonial sont tombés "dans le domaine public". Il est devenu normal (dans le sens de la norme) que tout le monde ait son baccalauréat.
Non pas parce qu'on dispose des connaissances nécessaires pour l'obtenir, mais souvent parce qu'on a fait preuve de bonne volonté pendant toute l'année et qu'on s'est montré travailleur.
C'est une qualité indéniable, mais elle ne permet pas d'apprécier les capacités réelles d'un élève à sa juste mesure.
(Et arrivés en études supérieures, là ça coince, tout le monde ne peut pas devenir médecin, vétérinaire, avocat ou professeur d'EPS...

Il y a également une pression sociale qui s'exerce sur cet examen, elle s'exerce dans toutes les strates de l'Education Nationale, de la conception des sujets (il faut proposer des choses simples, de façon à ce que tout le monde puisse réussir) à l'évaluation (si la question abordée, aussi simple soit-elle n'a pas été réussie, il faut toutefois la valoriser).
Et cela a mené à cette situation de blocage.

Ce simulacre d'examen, qui est devenu avec le temps que l'ombre de lui même, ne me manquera pas.
Autant supprimer cet examen, et permettre aux grandes écoles et universités de réaliser des concours d'entrée, et de proposer des filières adaptées selon le niveau de chacun.
Si un élève vise telle école ou université, il pourrait ainsi consulter un programme spécifique et voir quelles matières de spécialités prendre en amont. L'année de Terminale serait une préparation à ces contenus, avec plus ou moins d'approfondissement selon les aspirations des élèves.
"Tu veux faire médecine ? Voilà ce qui t'attendra au concours d'entrée. Il y aura un peu de mathématiques, les chapitres de géométrie ne te seront pas très utiles. Toi tu veux faire une CPGE ? Regarde le programme, il demande une maîtrise complète du programme, il faut donc te mettre au travail dès maintenant".

Cela donnerait je pense une plus grande égalité des chances aux élèves, qui ne seront pas sélectionnés selon l'origine de l'établissement de leur baccalauréat (ce que fait plus ou moins en cachette Parcoursup), mais par leur travail pendant l'année sur un programme donné, quel que soit leur établissement.
e-Wanderer
e-Wanderer
Esprit éclairé

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par e-Wanderer Ven 16 Juil 2021 - 14:28
Malheureusement, les pressions commencent aussi à s'exercer de façon sensible dans le supérieur : le ministère demande que les cours des nouvelles maquettes de licence soient articulés à un "référentiel de compétences", les nouvelles épreuves du CAPES font la part belle à la didactique au détriment des exigences disciplinaires (il suffit de regarder les sujets zéro sur le site du ministère pour voir qu'au CAPES de lettres, par exemple, la grammaire-stylistique ne compte plus que pour la moitié de l'épreuve de langue – la moitié des points est attribuée à une question de didactique ! –, et on mâche encore le travail des candidats en leur donnant l'orientation du commentaire et en indiquant les points techniques qui doivent retenir leur attention. L'épreuve d'ancien français, qui était encore une épreuve autonome il y a une dizaine d'années, s'est progressivement dissoute dans une sous-épreuve d'histoire de la langue, réduite aujourd'hui à une simple question de sémantique historique avec un barème ridicule…).

Tout cela renforce la conviction qu'il s'agit d'un plan concerté. Mais j'ai peine à voir l'intérêt pour la nation d'avoir une population moins instruite…


_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Matteo
Matteo
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Matteo Ven 16 Juil 2021 - 14:29
Je pense qu'on se dirige vers là, avec à défaut d'un système de concours d'entrée qui serait égalitaire, un système à l'américaine où il faut passer le SAT payant pour avoir une certification objective et nationale.
gauvain31
gauvain31
Empereur

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par gauvain31 Ven 16 Juil 2021 - 14:43
@e-Wanderer a écrit:Malheureusement, les pressions commencent aussi à s'exercer de façon sensible dans le supérieur : le ministère demande que les cours des nouvelles maquettes de licence soient articulés à un "référentiel de compétences", les nouvelles épreuves du CAPES font la part belle à la didactique au détriment des exigences disciplinaires (il suffit de regarder les sujets zéro sur le site du ministère pour voir qu'au CAPES de lettres, par exemple, la grammaire-stylistique ne compte plus que pour la moitié de l'épreuve de langue – la moitié des points est attribuée à une question de didactique ! –, et on mâche encore le travail des candidats en leur donnant l'orientation du commentaire et en indiquant les points techniques qui doivent retenir leur attention. L'épreuve d'ancien français, qui était encore une épreuve autonome il y a une dizaine d'années, s'est progressivement dissoute dans une sous-épreuve d'histoire de la langue, réduite aujourd'hui à une simple question de sémantique historique avec un barème ridicule…).

Tout cela renforce la conviction qu'il s'agit d'un plan concerté. Mais j'ai peine à voir l'intérêt pour la nation d'avoir une population moins instruite
L'intérêt pour la Nation : aucun. Intérêt pour les classes dominantes : primordial. Moins un peuple est instruit, plus il est manipulable. Cela concerne aussi les enseignants : le but est d'en faire des employés pour faire de l'animation, de la garderie et non de leur apprendre à penser par eux-mêmes. Cà commence à bien marcher


Dernière édition par gauvain31 le Ven 16 Juil 2021 - 15:08, édité 1 fois
Proton
Proton
Neoprof expérimenté

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Proton Ven 16 Juil 2021 - 14:53
@e-Wanderer a écrit:
Tout cela renforce la conviction qu'il s'agit d'un plan concerté. Mais j'ai peine à voir l'intérêt pour la nation d'avoir une population moins instruite…


Cela permet d'avoir une population plus influençable. D'autre part, la population accepte plus facilement une dévalorisation des diplômes qu'une augmentation de la difficulté à les obtenir. C'est une façon d'acheter la paix sociale. À côte de l'école de la plèbe, il y aura tj des formations +/- élitistes pour les enfants des CSP+. Sachant toutefois que les parents CSP+ attendent eux aussi des bonnes notes de l'école pour que Arsène et Victoire accèdent à la prépa de leur rêve rêvée par leurs parents.
A Tuin
A Tuin
Grand sage

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par A Tuin Ven 16 Juil 2021 - 14:54
Je trouve aussi qu'en rajoutant des tâches de plus en plus nombreuses, l'idée est de pousser à utiliser du prêt à consommer, des cours de base de données déjà prêtes,.etc. Très désagréable impression lors d'une journée formation cette année, où les suggestions aux enseignants chevronnés ressemblaient à un bréviaire-premiers-enseignants, avec des conseils de choses que tout le monde a appris et eu le temps d'intégrer depuis longtemps si souhaité. Avec une espèce de volonté de pousser à faire des progressions communes, des bases de cours prêt à consommer etc. Ce serait la fin de toute liberté pédagogique je trouve, je conspue tout ceci.
Et dans un même temps, une presque-injonction de certains aux projets (faits par d'autres mais dont eux profiteraient évidemment), à utiliser des outils comme genially ou autres, alors que ceci relève d'un hobby personnel et n'a en aucun cas à figurer une sorte de modèle à intégrer. Je suis enseignante et prends plaisir à concevoir mes contenus de la manière la plus adaptée et selon les médias que j'ai choisis. Je ne suis pas animatrice de centre aéré, technicienne de prêt à l'emploi.
Watts
Watts
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Watts Ven 16 Juil 2021 - 15:05
J'ai le sentiment que c'est purement comptable: un Bac moins cher, pas de sujets nationaux, pas de correcteurs (avec le risque de blocage de copie) et un taux de réussite qui flirte les 100%. Pourquoi s'en priver?
Les élèves qui ne savent ni lire ni écrire... Bah la fac en fera surement quelque chose ? non?

aal
Watts
Watts
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Watts Ven 16 Juil 2021 - 15:08
@A Tuin a écrit:Je trouve aussi qu'en rajoutant des tâches de plus en plus nombreuses, l'idée est de pousser à utiliser du prêt à consommer, des cours de base de données déjà prêtes,.etc. Très désagréable impression lors d'une journée formation cette année, où les suggestions aux enseignants chevronnés ressemblaient à un bréviaire-premiers-enseignants, avec des conseils de choses que tout le monde a appris et eu le temps d'intégrer depuis longtemps si souhaité. Avec une espèce de volonté de pousser à faire des progressions communes, des bases de cours prêt à consommer etc. Ce serait la fin de toute liberté pédagogique je trouve, je conspue tout ceci.
Et dans un même temps, une presque-injonction de certains aux projets (faits par d'autres mais dont eux profiteraient évidemment), à utiliser des outils comme genially ou autres, alors que ceci relève d'un hobby personnel et n'a en aucun cas à figurer une sorte de modèle à intégrer. Je suis enseignante et prends plaisir à concevoir mes contenus de la manière la plus adaptée et selon les médias que j'ai choisis. Je ne suis pas animatrice de centre aéré, technicienne de prêt à l'emploi.

mais pour "rayonner" il faut "s'inspirer"... [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  558662839

Non sans blague, je suis entièrement d'accord avec toi, je trouve cela délétère pour notre métier...
gauvain31
gauvain31
Empereur

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par gauvain31 Ven 16 Juil 2021 - 15:09
@Watts a écrit:J'ai le sentiment que c'est purement comptable: un Bac moins cher, pas de sujets nationaux, pas de correcteurs (avec le risque de blocage de copie) et un taux de réussite qui flirte les 100%. Pourquoi s'en priver?
Les élèves qui ne savent ni lire ni écrire... Bah la fac en fera surement quelque chose ? non?

aal

Non
Còcho
Còcho
Niveau 5

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Còcho Ven 16 Juil 2021 - 15:23
Une confusion très fâcheuse : 1) considérer que le bac devait être réformé (vrai) ; 2) croire que ce gouvernement fait ce qu’il faut (faux). En effet, cette contre-réforme ne fait qu’aggraver les choses.
Il fallait restaurer ; ils détruisent.
Combien la confusion est répandue, on le mesurera à la rentrée…
avatar
User6051
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par User6051 Ven 16 Juil 2021 - 15:31
@Còcho a écrit:Une confusion très fâcheuse : 1) considérer que le bac devait être réformé (vrai) ; 2) croire que ce gouvernement fait ce qu’il faut (faux). En effet, cette contre-réforme ne fait qu’aggraver les choses.
Il fallait restaurer ; ils détruisent.
Combien la confusion est répandue, on le mesurera à la rentrée…

Je pense qu'il faudrait supprimer.
C'est une erreur, à notre époque, de voir encore le baccalauréat comme le premier grade universitaire.
Cela correspondait à un autre temps, auquel il ne sera plus jamais possible d'accéder à nouveau, en restaurant le système précédent (les mentalités ont changé, la pression sociale exercée est trop forte et surtout, nous ne sommes plus en présence du même type de population d'élèves. Il y a une très grande hétérogénéité du point de vue des aptitudes d'un élève à l'autre. Chose qui n'existait pas à l'époque, où seule une minorité, bien préparée, pouvait suivre des études secondaires puis universitaires).
A Tuin
A Tuin
Grand sage

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par A Tuin Ven 16 Juil 2021 - 15:37
@Watts a écrit:
@A Tuin a écrit:Je trouve aussi qu'en rajoutant des tâches de plus en plus nombreuses, l'idée est de pousser à utiliser du prêt à consommer, des cours de base de données déjà prêtes,.etc. Très désagréable impression lors d'une journée formation cette année, où les suggestions aux enseignants chevronnés ressemblaient à un bréviaire-premiers-enseignants, avec des conseils de choses que tout le monde a appris et eu le temps d'intégrer depuis longtemps si souhaité. Avec une espèce de volonté de pousser à faire des progressions communes, des bases de cours prêt à consommer etc. Ce serait la fin de toute liberté pédagogique je trouve, je conspue tout ceci.
Et dans un même temps, une presque-injonction de certains aux projets (faits par d'autres mais dont eux profiteraient évidemment), à utiliser des outils comme genially ou autres, alors que ceci relève d'un hobby personnel et n'a en aucun cas à figurer une sorte de modèle à intégrer. Je suis enseignante et prends plaisir à concevoir mes contenus de la manière la plus adaptée et selon les médias que j'ai choisis. Je ne suis pas animatrice de centre aéré, technicienne de prêt à l'emploi.

mais pour "rayonner" il faut "s'inspirer"...  [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  558662839

Non sans blague, je suis entièrement d'accord avec toi, je trouve cela délétère pour notre métier...

Là pour la deuxième année, je ressens tout.cela d'une façon accrue et cela me gêne énormément pour continuer à trouver du sens à ce que je fais. Je n'ai pas le temps concrètement, de prendre le temps comme avant sur mes.preparations pour y prendre plaisir, j'ai l'impression de faire de l'abattage façon usine. C'est déplaisant, et fatiguant.
Còcho
Còcho
Niveau 5

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Còcho Ven 16 Juil 2021 - 15:40
Mais c’est entériner la destruction de l’élémentaire et secondaire ! C’est renoncer un peu plus à restaurer ce qui a été !
Le bac est un horizon commun, un vecteur d’harmonisation des programmes et pratiques ; sans sacrifier la liberté pédagogique.
Bien sûr, il est absurde de donner accès au supérieur à n’importe qui, mais là c’est autre chose, ce n’est pas réparer, c’est aggraver : ce sera plus inégalitaire et désinstructeur que jamais.
Imaginez un secondaire décentralisé, sans exigences communes, ajoutez-y des profs moins formés disciplinairement - le poisson qui se bouffe la queue : bienvenue dans le nouvel Ancien régime…
avatar
User6051
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par User6051 Ven 16 Juil 2021 - 15:57
@Còcho a écrit:Mais c’est entériner la destruction de l’élémentaire et secondaire ! C’est renoncer un peu plus à restaurer ce qui a été !
Le bac est un horizon commun, un vecteur d’harmonisation des programmes et pratiques ; sans sacrifier la liberté pédagogique.
Bien sûr, il est absurde de donner accès au supérieur à n’importe qui, mais là c’est autre chose, ce n’est pas réparer, c’est aggraver : ce sera plus inégalitaire et désinstructeur que jamais.
Imaginez un secondaire décentralisé, sans exigences communes, ajoutez-y des profs moins formés disciplinairement - le poisson qui se bouffe la queue : bienvenue dans le nouvel Ancien régime…

Je comprends cette vision des choses. Cependant, elle n'est plus en accord avec le monde dans lequel nous vivons.
Pour cela, il faudrait réformer la société, en fait faire un reset, une mise à jour totale des mentalités et changer de paradigme : il faudra accepter le fait qu'un élève sérieux et travailleur ne puisse pas obtenir son baccalauréat, parce qu'il n'a tout simplement pas les aptitudes pour réussir à comprendre pleinement les notions mises en jeu. Nous ne sommes pas tous égaux face au savoir.

Ce n'est plus possible selon moi de faire machine arrière.
Ce qui est dangereux, c'est que j'ai l'impression qu'on déplace ce problème dans les premières années universitaires (dans certaines fac, il n'y a plus de cours magistraux mais uniquement des TD en petits groupes, pour ne pas perdre les élèves avec un niveau très faible). Une fois arrivés au niveau Master, il n'y a plus de place pour tout le monde.

Je comprends que cela puisse être douloureux d'imaginer ne serait-ce qu'un instant la disparition du baccalauréat, en tant qu'héritage, bien commun de la nation.
Je me dis qu'il faut parfois abréger les souffrances d'une entité agonisante et en fin de vie, surtout si son maintien n'a plus aucun sens.
Còcho
Còcho
Niveau 5

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Còcho Ven 16 Juil 2021 - 16:52
Vous tenez le discours des années 50 (je prends en gros) avec l’école des années 2000 : ça ne va pas. L’alternative n’est pas entre le pseudo-bac pour tous, et la destruction de l’éducation nationale ; ou encore entre Mediapart et L’Opinion.

Mais vous avez raison, il faut un reset. Pas celui-ci.
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Ajonc35 Ven 16 Juil 2021 - 19:19
@gauvain31 a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Malheureusement, les pressions commencent aussi à s'exercer de façon sensible dans le supérieur : le ministère demande que les cours des nouvelles maquettes de licence soient articulés à un "référentiel de compétences", les nouvelles épreuves du CAPES font la part belle à la didactique au détriment des exigences disciplinaires (il suffit de regarder les sujets zéro sur le site du ministère pour voir qu'au CAPES de lettres, par exemple, la grammaire-stylistique ne compte plus que pour la moitié de l'épreuve de langue – la moitié des points est attribuée à une question de didactique ! –, et on mâche encore le travail des candidats en leur donnant l'orientation du commentaire et en indiquant les points techniques qui doivent retenir leur attention. L'épreuve d'ancien français, qui était encore une épreuve autonome il y a une dizaine d'années, s'est progressivement dissoute dans une sous-épreuve d'histoire de la langue, réduite aujourd'hui à une simple question de sémantique historique avec un barème ridicule…).

Tout cela renforce la conviction qu'il s'agit d'un plan concerté. Mais j'ai peine à voir l'intérêt pour la nation d'avoir une population moins instruite
L'intérêt pour la Nation : aucun. Intérêt pour les classes dominantes : primordial. Moins un peuple est instruit, plus il est manipulable. Cela concerne aussi les enseignants : le but est d'en faire des employés pour faire de l'animation, de la garderie et non de leur apprendre à penser par eux-mêmes. Cà commence à bien marcher
On m'a rapporté ( trois sources différentes et sures)  que le cde adjoint de mon établissement a dit lors d'une réunion en fin d'année que les enseignants étaient des ouvriers. Je ne sais pas ce qu'il a voulu dire. Sûre que si j'avais été présente, une explication de vocabulaire aurait été nécessaire.
Attention je n'ai aucun mépris pour les ouvriers d'autant plus que bien souvent ce sont des gens qualifiés ou expérimentés. 
Je pense que cela renvoyait à la base  ( en bas de la hierarchie) et que les enseignants ne sont que des exécutants donc marcher droit et bien servir.
e-Wanderer
e-Wanderer
Esprit éclairé

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par e-Wanderer Ven 16 Juil 2021 - 23:03
C'est pourtant beau d'œuvrer à quelque chose pour quelqu'un…

Mon l'Huillier, tous les ars qu'on apprend en jeunesse
Servent à l’artizan jusques à la vieillesse,
Et jamais le mestier auquel on est expert,
Abandonnant l'ouvrier, par l'âge ne se pert…

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par pseudo-intello Sam 17 Juil 2021 - 0:13
... ou alors, c'est un marxiste Very Happy : d'un côté, les ouvriers qui apportent leur force de travail (et sous cet angle, on en est), et de l'autre, ceux qui possèdent les moyens de production. D'ailleurs, Force Ouvrière syndique les enseignants.

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Ajonc35
Ajonc35
Fidèle du forum

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Ajonc35 Sam 17 Juil 2021 - 8:48
E-wanderer et pseudo- intello, vous êtes gentils. Dans la bouche de cette personne, c'est marche ou crève. D'un côté ceux qui doivent bosser sans réfléchir ( c'est là où une explication de texte aurait été nécessaire) et ne vous inquiétez pas, la direction réfléchit pour vous. C'est d'autant plus choquant que cette personne n'est vraiment pas compétente à son poste et je pense que cette idée lui a été soufflée lors d'un entretien avec la direction. Je n'ai jamais constaté son esprit d'initiative.
J'en parle ici car dans mon lep , on est déjà dans "servir l'établissement" ( le ministre est dans le "servir") et de moins en moins dans le service aux élèves.
Ponocrates
Ponocrates
Érudit

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Ponocrates Sam 17 Juil 2021 - 11:12
@e-Wanderer a écrit:
Tout cela renforce la conviction qu'il s'agit d'un plan concerté. Mais j'ai peine à voir l'intérêt pour la nation d'avoir une population moins instruite…
Il n'y a déjà plus de travail pour tout le monde. Avec l'accélération de l'automatisation, le développement de l'ia - et tant qu'il y a aura du carburant pour faire tourner les machines -il y en aura encore moins dans une vingtaine d'années. Il va donc bien falloir faire quelque chose de la masse de personne sans emploi.
On pourrait mettre en place une société qui répartisse mieux la charge de travail restant, de façon à améliorer le sort de tous. Mais je ne crois pas que ce soit le chemin choisi.
Là encore, on aurait pu choisir de les former pour savoir profiter de leur vie de façon épanouissante, en développant les capacités de chacun à innover, inventer, jouir de l'existence, de la beauté du monde: mais pour que le système perdure, il faut en faire des consommateurs confondant l'être et l'avoir.
Que les masses soient moins instruites et elles seront le vivier de consommateurs dociles - ou d' aspirants consommateurs - et surtout pas des citoyens demandant des comptes et des changements.
C'est pour cela que l'école ne doit surtout plus servir à éduquer, mais seulement à occuper les enfants, pour permettre aux parents de travailler, en attendant qu'ils rejoignent les rangs des chômeurs/travailleurs peu ou pas qualifiés.
Pour l'élite, celle qui aura des emplois qualifiés, il y aura le développement du secteur privé pour l'éducation et l'avantage du réseau, par rapport aux diplômes, c'est que l'on peut rester entre soi.
Je ne dis pas que tout cela est un plan machiavélique du 1%. Mais consciemment ou non, c'est l'avenir qui nous est préparé.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
avatar
User6051
Niveau 2

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par User6051 Sam 17 Juil 2021 - 11:46
@Ponocrates a écrit:
Il n'y a déjà plus de travail pour tout le monde. Avec l'accélération de l'automatisation, le développement de l'ia - et tant qu'il y a aura du carburant pour faire tourner les machines -il y en aura encore moins dans une vingtaine d'années. Il va donc bien falloir faire quelque chose de la masse de personne sans emploi.
On pourrait mettre en place une société qui répartisse mieux la charge de travail restant, de façon à améliorer le sort de tous. Mais je ne crois pas que ce soit le chemin choisi.

Je pense que notre société vie une nouvelle ère industrielle : l'ère du numérique. Et il faut donc repenser tous les métiers actuels, en tenant compte de cette composante. La société est lentement en mutation, mais ces changements vont croître de manière exponentielle.
Rien que pour l'enseignement, nous sommes entrée dans l'ère du numérique.
Il faudra former et recruter de plus en plus de personnes ayant des compétences pour travailler dans le hardware (le matériel informatique à créer, dont le parc ne va cesser de croître), la partie maintenance de ces système, et la partie software (les logiciels, applications, l'internet des objets connectés) etc.
C'est seulement un glissement des compétences, quand l'automatisation des tâches a pris la place des ouvriers à l'usage, on avait aussi pensé que cela allait réduire les emplois. D'autres postes ont été créés de façon à maintenir ces machines en état de marche, à analyser les données brutes de ces machines (grâce aux mathématiques, analyse statistique...)
De nouveaux enseignements préparent à ces changements : SNT en 2nde, la spécialité NSI (Numérique et Science Informatique) dans le cycle terminal. L'introduction d'un langage de programmation y contribue aussi en mathématiques pour enseigner la pensée informatique, par le biais de l'algorithmique.
Un CAPES d'informatique a été créé d'ailleurs pour former spécifiquement des enseignants à ces disciplines nouvelles.

@Ponocrates a écrit:

C'est pour cela que l'école ne doit surtout plus servir à éduquer, mais seulement à occuper les enfants, pour permettre aux parents de travailler, en attendant qu'ils rejoignent les rangs des chômeurs/travailleurs peu ou pas qualifiés.
Je crois que c'est ce que l'école est devenue, elle éduque plus qu'elle instruit. Elle éduque en développant des savoir-être, plus que des savoirs. Je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire, mais je pense que la part laissée aux savoirs fondamentaux doit être prépondérante au reste.


Dernière édition par Lucilius le Sam 17 Juil 2021 - 12:52, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

[Médiapart] Comment Blanquer tua le bac  Empty Re: [Médiapart] Comment Blanquer tua le bac

par Invité Sam 17 Juil 2021 - 12:06
Attention quand même, quand Schumpeter théorise le rôle de l'innovation et pose la notion de destruction créatrice le monde est très différent du nôtre. La phase de mondialisation n'est pas la même (l'industrialisation ne touche pas le monde entier) et le transfert des emplois détruits vers des métiers plus qualifiés se fait en masse, en particulier porté par la croissance des 30 glorieuses. On est aujourd'hui dans un monde très différent. Les gains de productivité sont encore plus rapides, la destruction des emplois industriels et leur transfert ailleurs accéléré, certains pays émergents deviennent des concurrents majeurs dans le secteur des hautes technologies. En bref les schémas du début du XXe siècle et même des années 80 ne s'appliquent plus vraiment.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum