Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Ven 20 Aoû 2021, 13:34
Moi aussi. Les cours à distance ou en hybride ne sont pas l’idéal mais l’essentiel est malheureusement ailleurs.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Ven 20 Aoû 2021, 13:52
Fil rouvert après suppression de messages dénigrant une personne, et hors-sujet.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Flo44
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Ven 20 Aoû 2021, 15:28
@Lisak40 a écrit:Je pense qu'on peut simplement nuancer. La plupart de mes amis ont des enfants, et tous se préoccupent beaucoup de l'éducation / instruction de ceux-ci, et leurs enfants sont tous de bons voire excellents élèves, pour certains dans des institutions privées. Néanmoins, ce qui est sûr c'est qu'ils n'ont absolument pas conscience que l'EN est un marasme total qui court à la catastrophe, ils sont à l'extérieur, donc ils voient les petits et plus ou moins gros dysfocntionnements, mais comme il y a toujours de la pâte à modeler pour colmater les brêches et recoller les morceaux, ils ne voient pas vraiment l'état catastrophique de l'école en France, d'autant que cela ne les concerne pas tout à fait. Je pense que notre position d'"insider" nous fait prendre des positions un peu extrêmes : pour nous l'école c'est ce qu'il y a de plus important pour l'avenir de l'humanité (ouais rien que ça), donc l'état de l'école actuelle est desespérant ; pour les parents lambda, si les enfants travaillent bien à l'école, qu'il n'y a pas de grande catastrophe qui les concerne, tout va bien et c'est normal. Pour d'autres parents lambda, l'école, c'est juste pas si important en fait. Après oui, il y a toujours plusieurs parents pour qui l'école est juste une garderie gratuite (sinon c'est l'ordinateur ou le portable qui fait fonction).

Juste pour prouver que notre situation nous pousse à l'introspection, il faut voir l'état de la santé en France également, et je n'ai pas l'impression que les collègues présents sur le forum s'en inquiètent plus que ça, hormis lorsque nous nous rendons compte que notre prochain RDV gynéco / ophtalmo ou autre est dans 6 mois. Pour autant personne ne s'en indigne plus que ça (il me semble) : on râle oui, mais c'est tout. C'est pas qu'on se fiche totalement du problème, mais "ce n'est pas à nous de le régler".
Pour avoir de la famille dans le milieu médical, aussi bien dans le milieu hospitalier (où c'est le pire...) et en libéral, je trouve que la comparaison est bien trouvée. On imagine mal l'absurdité de certaines décisions administratives si on n'y est pas directement confronté.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Ven 20 Aoû 2021, 15:31
Blanquer et son "objectif école ouverte". Ce n'est même plus un élément de langage. C'est de la pub pour son livre, qui sort en septembre.
Le sens des priorités...
Rien de mieux à faire ? Ils ne sont pas censés vouloir notre bien et régler la crise sanitaire ?


https://www.amazon.fr/%C3%89cole-ouverte-Jean-Michel-Blanquer/dp/207296623X/ref=sr_1_3?dchild=1&qid=1629466183&refinements=p_27%3AJean-Michel+Blanquer&s=books&sr=1-3
"Je fais et ferai tout pour que cette épidémie ait eu au moins ce mérite : nous obliger à retrouver le sens de l'Ecole. Il y a encore dix-huit mois, avant que le virus ne barre le chemin des salles de classe aux enfants, l'effet de l'habitude avait comme dilué ce sens. La fermeture des écoles, à l'échelle de la France comme à celle du monde, a constitué un point de bascule historique. Dans cette situation incertaine s'est joué le choix entre une Ecole vue comme notre institution fondamentale ou comme la variable d'ajustement de nos peurs. C'est pourquoi, dans ce livre comme dans la vie, je l'écrirai avec une majuscule en tant que référence centrale de notre existence collective".


Dernière édition par laMiss le Ven 20 Aoû 2021, 15:34, édité 1 fois (Raison : i)

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
maldoror1
maldoror1
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maldoror1 Ven 20 Aoû 2021, 15:34
@laMiss a écrit:Blanquer et son "objectif école ouverte". Ce n'est même plus un élément de langage. C'est de la pub pour son livre, qui sort en septembre.
Le sens des priorités...


https://www.amazon.fr/%C3%89cole-ouverte-Jean-Michel-Blanquer/dp/207296623X/ref=sr_1_3?dchild=1&qid=1629466183&refinements=p_27%3AJean-Michel+Blanquer&s=books&sr=1-3
"Je fais et ferai tout pour que cette épidémie ait eu au moins ce mérite : nous obliger à retrouver le sens de l'Ecole. Il y a encore dix-huit mois, avant que le virus ne barre le chemin des salles de classe aux enfants, l'effet de l'habitude avait comme dilué ce sens. La fermeture des écoles, à l'échelle de la France comme à celle du monde, a constitué un point de bascule historique. Dans cette situation incertaine s'est joué le choix entre une Ecole vue comme notre institution fondamentale ou comme la variable d'ajustement de nos peurs. C'est pourquoi, dans ce livre comme dans la vie, je l'écrirai avec une majuscule en tant que référence centrale de notre existence collective".

Il perd pas le Nord en effet... Et oser parler d'"institution fondamentale" ! Dans sa bouche, c'est à vomir.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss
JeanB.
JeanB.
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par JeanB. Ven 20 Aoû 2021, 15:35
@laMiss a écrit:Blanquer et son "objectif école ouverte". Ce n'est même plus un élément de langage. C'est de la pub pour son livre, qui sort en septembre.
Le sens des priorités...


https://www.amazon.fr/%C3%89cole-ouverte-Jean-Michel-Blanquer/dp/207296623X/ref=sr_1_3?dchild=1&qid=1629466183&refinements=p_27%3AJean-Michel+Blanquer&s=books&sr=1-3
"Je fais et ferai tout pour que cette épidémie ait eu au moins ce mérite : nous obliger à retrouver le sens de l'Ecole. Il y a encore dix-huit mois, avant que le virus ne barre le chemin des salles de classe aux enfants, l'effet de l'habitude avait comme dilué ce sens. La fermeture des écoles, à l'échelle de la France comme à celle du monde, a constitué un point de bascule historique. Dans cette situation incertaine s'est joué le choix entre une Ecole vue comme notre institution fondamentale ou comme la variable d'ajustement de nos peurs. C'est pourquoi, dans ce livre comme dans la vie, je l'écrirai avec une majuscule en tant que référence centrale de notre existence collective".
Bah quoi ? Il collecte des fonds pour revaloriser nos salaires et investir dans la gestion de la crise sanitaire.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 437980826
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Iphigénie Ven 20 Aoû 2021, 15:41
En somme fermer les écoles est la meilleure façon de leur redonner du sens?
Chais pas mais un ministre qui pense comme ça, ça m’inquiète un tantinet . Laughing
fanette
fanette
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par fanette Ven 20 Aoû 2021, 15:45
C'est une clameur qui s'élève des plages, des sentiers de randonnée ou des logis familiaux où ils sont déjà rentrés préparer la rentrée. A plus de 800.000, ils clament : "Jean-Michel, on veut nos masques-slip pour la rentrée !"

la suite de ce billet ici : https://blogs.mediapart.fr/pascale-fourier/blog/200821/rentree-doleances-blanquer-moi-je-veux-mon-masque-slip-pour-la-rentree?fbclid=IwAR1Zg9S_oS1HJYLgqbFr1k9tZvi1oHmeQ9jaZEnDgw5l9Bg39_HrqiD3m9Q

_________________
L'école nuit gravement à l'obscurantisme ! Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Lokomazout Ven 20 Aoû 2021, 16:37
@maldoror1 a écrit:
Il perd pas le Nord en effet... Et oser parler d'"institution fondamentale" !  Dans sa bouche, c'est à vomir.

Toute honte bue.
Plus que quelques mois à tenir...
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Ven 20 Aoû 2021, 16:49
Attention, je le rappelle, ce fil traite de la gestion de la crise du covid dans l'EN. Les considérations plus politiques sont à faire dans le restreint. Merci de votre compréhension.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
eleonore69
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par eleonore69 Ven 20 Aoû 2021, 18:33
France
Covid-19: une rentrée scolaire à haut risque, alertent les scientifiques
Par Challenges.fr le 19.08.2021 à 18h03
Lecture 4 min.
Dans une tribune publiée par Le Monde, une trentaine de médecins, chercheurs et enseignants appellent le ministre de l'Education à protéger les plus jeunes.

Rentrée masquée
Emmanuel Macron, lors d'une visite avec des élèves de l'école élémentaire de Poix-de-Picardie, le 17 juin 2021.

AFP - DENIS CHARLET
A deux semaines de la rentrée scolaire, la forte contagiosité du variant Delta a poussé des scientifiques à réclamer jeudi des actions plus efficaces pour éviter une flambée du virus dans les écoles, même si une vaccination des moins de 12 ans est pour le moment exclue. Dans une tribune au Monde, une trentaine de médecins, chercheurs et enseignants plaident pour "une action ferme" et "des mesures efficaces dès la rentrée" du 2 septembre, sans aborder le sujet de la vaccination.

"Aux Etats-Unis, au Canada, en Inde, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne..., les pédiatres et les sociétés savantes appellent à protéger davantage les moins de 12 ans. A notre tour, aujourd'hui, de tirer la sonnette d'alarme", écrit ce collectif rassemblant notamment les épidémiologistes Dominique Costagliola et William Dab, l'infectiologue Gilles Pialoux et le Dr Jérôme Marty, président du syndicat de médecins libéraux UFML.

Les enfants plus contaminés
Ils soulignent que "le taux d'hospitalisation des 0-19 ans augmente dans les pays où le variant Delta est majoritaire". En France où ce variant est prédominant à plus de 98%, le nombre d'hospitalisations des 0-9 ans est "le double de celui de l'année dernière" à la même date, et "le quadruple" de celui des 10-19 ans.

Le variant Delta "a complètement changé la donne", a souligné à l'AFP Robert Cohen, président du Conseil national professionnel de pédiatrie (CNP), en notant que "mathématiquement, comme il est deux à trois fois plus contagieux, il y aura plus de formes graves et d'hospitalisations" y compris chez les plus petits, même si cela reste rare. Mais surtout, "les enfants vont être contagieux, pratiquement autant que les adultes avec les premières souches du virus", un scénario totalement différent de la rentrée 2020, où le virus circulait très peu chez les petits, et des petits vers les adultes.

C'est pourquoi le pédiatre et infectiologue hospitalier recommande de continuer de vacciner intensément les adolescents, d'augmenter la protection des enseignants, du personnel scolaire et des parents, et de "renforcer les mesures de prévention dans les écoles", avec une politique de tests "plus fréquents, plus effectifs pour dépister très tôt les cas".

Rentrée sous surveillance
Quatre niveaux de mesures sanitaires (vert, jaune, orange et rouge) ont été définis dans un protocole publié le 28 juillet. Le ministère de l'Education nationale doit annoncer dans les prochains jours le niveau retenu pour les écoles, collèges et lycées, en fonction du degré de circulation du virus.

Pour les auteurs de la tribune, il serait "impensable d'envisager une reprise au niveau 2 du protocole (ndlr: jaune, qui prévoit notamment l'accueil en présentiel de tous les élèves), alors que le taux d'incidence chez les 0-19 ans est cinq fois supérieur à celui de la rentrée 2020". Les niveaux d'alerte plus élevés prévoient des cours hybrides (en présence et à distance), qui démarrent au lycée pour le niveau orange et dès le collège pour le niveau rouge.

Dans leur tribune, les scientifiques et enseignants préconisent le maintien du masque dès l'école élémentaire et la fermeture de toute classe quel que soit le niveau scolaire dès le premier cas de Covid-19.

Pas de vaccination pour les enfants
Ils pointent en outre une "défaillance" des protocoles pour l'assainissement de l'air, appelant à ouvrir "bien plus fréquemment les fenêtres", à se doter systématiquement de détecteurs de CO2 et de purificateurs, déplorant aussi qu'"aucune mesure ne vise les cantines". Pour le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, "l'école doit être la plus ouverte possible pour tous les enfants de France".

Souhaitant une "année (scolaire) la plus normale possible", le ministre a souligné, lors d'un déplacement en région parisienne, l'importance de la campagne qui sera menée dès septembre "pour les élèves qui ne seraient pas vaccinés, sur le mode de l'incitation". Il s'est félicité que plus de 52% des adolescents (entre 12 ans et 17 ans) soient déjà vaccinés avec au moins une dose.

En revanche, le ministre a exclu une vaccination des moins de 12 ans. "C'est un sujet qui est regardé à l'échelle mondiale" mais "au moment où je parle, ce n'est pas d'actualité", a déclaré M. Blanquer. "L'école doit être la plus ouverte possible pour tous les enfants de France", a-t-il insisté. "C'est ce qui nous a guidés jusqu'à présent et c'est ce qui va nous guider l'année prochaine".

Les laboratoires américains Pfizer et Moderna ont déjà lancé des études cliniques aux Etats-Unis sur plus de 12.000 enfants, dont les premiers résultats seront connus fin septembre, avec des autorisations attendues au plus tôt en fin d'année.

(avec AFP)




avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Ven 20 Aoû 2021, 20:16
Les enfants plus contaminés
Ils soulignent que "le taux d'hospitalisation des 0-19 ans augmente dans les pays où le variant Delta est majoritaire". En France où ce variant est prédominant à plus de 98%, le nombre d'hospitalisations des 0-9 ans est "le double de celui de l'année dernière" à la même date, et "le quadruple" de celui des 10-19 ans.

J'ai de la peine à trouver des données parlantes pour estimer la réelle différence avec le variant.
La situation avec l'année dernière est difficilement comparable.

D'un côté, nous avons un variant plus contagieux et de l'autre, nous avons la vaccination.

Pour les chiffres, le taux d'hospitalisation parmi les passages aux urgences pour suspicion de covid-19 est globalement stable chez les moins de 15 ans (d'après geodes). Ca me semble aller dans le sens d'un variant pas forcément plus dangereux chez les positifs.
On a effectivement le double et le quadruple d'hospitalisations par rapport à l'année dernière à la même date mais on en a aussi deux fois moins qu'il y a 8 mois. Forcément si on fait comme si le virus avait une périodicité bien établie alors qu'on compare une période creuse et une période pleine, on peut dire un peu ce qu'on veut...

Ces chiffres traduisent pour l'instant le passage d'une vague. Avant la vaccination, les 3 premières vagues respectaient le même ratio mais maintenant qu'on a vacciné les personnes à risques, les données sont floutées par le succès du vaccin dans les tranches d'âges qui auraient morflé.
Si les adultes sont moins touchés qu'avant quand dans le même temps, on n'a rien changé chez les enfants, ces derniers seront mécaniquement plus représentés en proportion.
Serge
Serge
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Serge Ven 20 Aoû 2021, 21:36
Fil rouvert après nettoyage d'un HS + propos non sourcés

_________________
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 94_10
Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
odur86
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par odur86 Sam 21 Aoû 2021, 00:52
(rentrée à Tahiti suite 2)
Fermeture des établissements scolaires pour 15 jours (pas de mise en place de service minimum pour les enfants de soignants pour l'instant)
https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/session-extraordinaire-apf-fermeture-des-etablissements-scolaires-des-lundi-et-examen-de-l-obligation-vaccinale-1083928.html

En attente de l'allocution du haut-commissaire pour un renforcement du confinement.

Il est surprenant de voir l'enchainement rapide des annonces et des mesures dont l'impact est impossible à mesurer sur un temps aussi court, que ce soit à l'école ou dans la vie civile. Les hôpitaux sont pleins, on est dans la stratégie du sauve qui peut. J'ai l'impression de revoir le scénario du confinement de mars 2019 en métropole. Je n'étais pas encore sur Tahiti à l'époque, mais les parents que je croisent disent qu'ils ont été confinés en 2019 dans le mouvement de la métropole sans vraiment être touchés par le virus. En réalité il semble qu'ils affrontent leur première vraie vague épidémique, et c'est un peu la panique.

J'espère que la rentrée sera mieux préparée en métropole.
Audrey
Audrey
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Audrey Sam 21 Aoû 2021, 01:29
@Balthamos a écrit:
@Audrey a écrit:

Allons au bout du raisonnement... si une classe doit être fermée, qu'on garde en cours seulement les vaccinés, en toute logique on saura qui est vacciné ou non vacciné. Le secret médical, il est où là?  
Franchement... tout ça est ubuesque...

Dans ce cas là, l'affaiblissement du secret médical n'est ni dérangeant ni choquant. Dans d'autres cas, la situation de santé d'un élève a été connue, notamment quand il est victime de maladies contagieuses (dont certaines maladies mortelles ou archaïques) et qu'il faut soigner ou suivre plus précisément ses fréquentations dont la classe.




Si l'idée est simplement de casser les chaines de contamination, pour freiner l'épidémie, tout le monde, vacciné ou non, doit être envisagé comme cas contact, point, puisqu'il est établi qu'un vacciné peut être vecteur du virus.

Que c'est fatigant!
J'ai tellement hâte que tout ça soit fini pour ne plus entendre les délires, bêtises et mensonges qui sortent de la bouche de Blanquer...

Oui, d'accord.
Et même plus, vivement que Blanquer la ferme un peu et parte... Trop politique et hors sol dans ses déclarations et décisions.
Surtout dans ce contexte.

Désolée, je réagis avec retard, mais je ne viens que peu ici... je précise donc: la levée du secret médical concernant la vaccination ne me pose à moi absolument aucun problème... je faisais de l'ironie sur le fait que l'institution se débattait pour conserver le secret médical tout en imposant une éviction des non vaccins cas contacts qui de fait levait le secret médical. ;-)
Personnellement je suis pour la vaccination obligatoire de tous ceux qui peuvent en bénéficier. Vient un moment où il faut arrêter de tourner autour du pot: on vit une pandémie ou pas? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 2834897253

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
avatar
mgb35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 Sam 21 Aoû 2021, 01:50
Pour moi, il n'y a aucun problème de secret médical.
On ferme la classe, on autorise les vax à revenir mais on ne les oblige pas. Ceux qui le souhaitent pourront dévoiler leur statut, les autres pourront le garder secret.
Un gamin absent n'est pas forcément un non vax mais un qui n'a pas voulu donné son statut.
MoyenCroco
MoyenCroco
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par MoyenCroco Sam 21 Aoû 2021, 04:26
Et les vaccinés cas contact qui auront (peu/pas) de(s) symptômes viendront gaiement contaminer les autres élèves d' autres classes à chaque récréation.
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Sam 21 Aoû 2021, 05:11
@odur86 a écrit:(rentrée à Tahiti suite 2)
Fermeture des établissements scolaires pour 15 jours (pas de mise en place de service minimum pour les enfants de soignants pour l'instant)
https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/session-extraordinaire-apf-fermeture-des-etablissements-scolaires-des-lundi-et-examen-de-l-obligation-vaccinale-1083928.html

En attente de l'allocution du haut-commissaire pour un renforcement du confinement.

Il est surprenant de voir l'enchainement rapide des annonces et des mesures dont l'impact est impossible à mesurer sur un temps aussi court, que ce soit à l'école ou dans la vie civile. Les hôpitaux sont pleins, on est dans la stratégie du sauve qui peut. J'ai l'impression de revoir le scénario du confinement de mars 2019 en métropole. Je n'étais pas encore sur Tahiti à l'époque, mais les parents que je croisent disent qu'ils ont été confinés en 2019 dans le mouvement de la métropole sans vraiment être touchés par le virus. En réalité il semble qu'ils affrontent leur première vraie vague épidémique, et c'est un peu la panique.

J'espère que la rentrée sera mieux préparée en métropole.

Je crois que le confinement que tu évoques c'est en Mars 2020. Cette pandémie nous perturbe tellement que l'on a l'impression qu'elle dure depuis plus longtemps.
Sinon, bon courage dans cette période difficile.
avatar
Flo44
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Sam 21 Aoû 2021, 05:48
@MoyenCroco a écrit:Et les vaccinés cas contact qui auront (peu/pas) de(s) symptômes viendront gaiement contaminer les autres élèves d' autres classes à chaque récréation.
Dans le cas général, le vacciné cas contact ne revient qu'après un test négatif. Ce n'est pas le cas pour les élèves?
De toute manière, à quoi ça sert de s'énerver vu que les élèves ne seront sans doute pas plus facilement considérés cas contact qu'avant (c'est-à-dire quasiment jamais à moins d'avoir mangé face à face à la cantine), même avec un variant beaucoup plus contagieux?
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 1599759099
Hypermnestre
Hypermnestre
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hypermnestre Sam 21 Aoû 2021, 09:09
Mais comment a-t-on pu organiser une rentrée avec un taux d'incidence à plus de 1000... C'est délirant. Les écoles ferment quelques jours après : quelle surprise !
avatar
odur86
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par odur86 Sam 21 Aoû 2021, 09:39
@Cassandrine a écrit:
@odur86 a écrit:(rentrée à Tahiti suite 2)
Fermeture des établissements scolaires pour 15 jours (pas de mise en place de service minimum pour les enfants de soignants pour l'instant)
https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/session-extraordinaire-apf-fermeture-des-etablissements-scolaires-des-lundi-et-examen-de-l-obligation-vaccinale-1083928.html

En attente de l'allocution du haut-commissaire pour un renforcement du confinement.

Il est surprenant de voir l'enchainement rapide des annonces et des mesures dont l'impact est impossible à mesurer sur un temps aussi court, que ce soit à l'école ou dans la vie civile. Les hôpitaux sont pleins, on est dans la stratégie du sauve qui peut. J'ai l'impression de revoir le scénario du confinement de mars 2019 en métropole. Je n'étais pas encore sur Tahiti à l'époque, mais les parents que je croisent disent qu'ils ont été confinés en 2019 dans le mouvement de la métropole sans vraiment être touchés par le virus. En réalité il semble qu'ils affrontent leur première vraie vague épidémique, et c'est un peu la panique.

J'espère que la rentrée sera mieux préparée en métropole.

Je crois que le confinement que tu évoques c'est en Mars 2020. Cette pandémie nous perturbe tellement que l'on a l'impression qu'elle dure depuis plus longtemps.
Sinon, bon courage dans cette période difficile.
Oui c'est vrai, c'est interminable.
Bon ça y est : on est en couvre-feu + confinement du WE + couvre jour de semaine (couvre feu sauf pour aller au travail), youpi !
berzeko
berzeko
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par berzeko Sam 21 Aoû 2021, 09:56
@Hypermnestre a écrit:Mais comment a-t-on pu organiser une rentrée avec un taux d'incidence à plus de 1000... C'est délirant. Les écoles ferment quelques jours après : quelle surprise !

Bienvenue dans la machine bureaucratique digne de Kafka. Je la sens difficile au niveau des parents cette rentrée. "Monsieur X, comment ça mon fils n'a pas reçu les cours alors qu'il doit rester chez moi !!"
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel Sam 21 Aoû 2021, 10:35
@Hypermnestre a écrit:Mais comment a-t-on pu organiser une rentrée avec un taux d'incidence à plus de 1000... C'est délirant. Les écoles ferment quelques jours après : quelle surprise !

Tu te poses la question ?!

Maintenant on attend les commentaires du ministre...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Isis39
Isis39
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Isis39 Sam 21 Aoû 2021, 10:46
J’ai ri. Un peu d’humour fait du bien.
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 6871a410
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cassandrine Sam 21 Aoû 2021, 13:30
@ysabel a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Mais comment a-t-on pu organiser une rentrée avec un taux d'incidence à plus de 1000... C'est délirant. Les écoles ferment quelques jours après : quelle surprise !

Tu te poses la question ?!

Maintenant on attend les commentaires du ministre...

@Ysabel,

Je continue dans l'humour.
Commentaires du ministre: la rentrée s'est bien passée: aucun incident a déploré.
laMiss
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 20 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Sam 21 Aoû 2021, 14:43
@Flo44 a écrit:
@MoyenCroco a écrit:Et les vaccinés cas contact qui auront (peu/pas) de(s) symptômes viendront gaiement contaminer les autres élèves d' autres classes à chaque récréation.
Dans le cas général, le vacciné cas contact ne revient qu'après un test négatif. Ce n'est pas le cas pour les élèves?

Concernant les élèves vaccinés :
S'il est cas contact d'un membre de sa famille, il reste à la maison - sauf exceptions mais je ne trouve pas la liste. Je suppose qu'une vaccination complète fait partie des exceptions ?
les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque)

S'il est cas contact d'un élève, il vient en cours. Il n'est pas fait mention d'un test.
Dans les collèges et les lycées, un protocole de contact-tracing renforcé sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contact à risque avec un cas positif. Les élèves contact à risque ne justifiant pas d'une vaccination complète poursuivront pendant 7 jours leurs apprentissages à distance. Les élèves contact à risque justifiant d'une vaccination complète poursuivront les cours en présentiel.

https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum