Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
laMiss
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par laMiss Sam 21 Aoû 2021 - 14:43
@Flo44 a écrit:
@MoyenCroco a écrit:Et les vaccinés cas contact qui auront (peu/pas) de(s) symptômes viendront gaiement contaminer les autres élèves d' autres classes à chaque récréation.
Dans le cas général, le vacciné cas contact ne revient qu'après un test négatif. Ce n'est pas le cas pour les élèves?

Concernant les élèves vaccinés :
S'il est cas contact d'un membre de sa famille, il reste à la maison - sauf exceptions mais je ne trouve pas la liste. Je suppose qu'une vaccination complète fait partie des exceptions ?
les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque)

S'il est cas contact d'un élève, il vient en cours. Il n'est pas fait mention d'un test.
Dans les collèges et les lycées, un protocole de contact-tracing renforcé sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contact à risque avec un cas positif. Les élèves contact à risque ne justifiant pas d'une vaccination complète poursuivront pendant 7 jours leurs apprentissages à distance. Les élèves contact à risque justifiant d'une vaccination complète poursuivront les cours en présentiel.

https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257
Pierrotlalune
Pierrotlalune
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pierrotlalune Sam 21 Aoû 2021 - 15:25
@berzeko a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Mais comment a-t-on pu organiser une rentrée avec un taux d'incidence à plus de 1000... C'est délirant. Les écoles ferment quelques jours après : quelle surprise !

Bienvenue dans la machine bureaucratique digne de Kafka. Je la sens difficile au niveau des parents cette rentrée. "Monsieur X, comment ça mon fils n'a pas reçu les cours alors qu'il doit rester chez moi !!"

Au moins ce serait un bon parent, c'est toujours mieux qu'un parent qui se contrefout du suivi de son gamin.
Manu7
Manu7
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Manu7 Sam 21 Aoû 2021 - 15:41
@laMiss a écrit:
@Flo44 a écrit:
@MoyenCroco a écrit:Et les vaccinés cas contact qui auront (peu/pas) de(s) symptômes viendront gaiement contaminer les autres élèves d' autres classes à chaque récréation.
Dans le cas général, le vacciné cas contact ne revient qu'après un test négatif. Ce n'est pas le cas pour les élèves?

Concernant les élèves vaccinés :
S'il est cas contact d'un membre de sa famille, il reste à la maison - sauf exceptions mais je ne trouve pas la liste. Je suppose qu'une vaccination complète fait partie des exceptions ?
les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque)

S'il est cas contact d'un élève, il vient en cours. Il n'est pas fait mention d'un test.
Dans les collèges et les lycées, un protocole de contact-tracing renforcé sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contact à risque avec un cas positif. Les élèves contact à risque ne justifiant pas d'une vaccination complète poursuivront pendant 7 jours leurs apprentissages à distance. Les élèves contact à risque  justifiant d'une vaccination complète poursuivront les cours en présentiel.

https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Je ne suis pas du tout d'accord avec ton interprétation. Ce n'est pas à l'établissement scolaire de vérifier qu'un élève a fait un test ou pas, dans le projet de loi, on avait évoquer cette possibilité (chef d'établissement informé des résultats des tests) mais ce n'est pas passé.
Donc quand un élève est cas contact c'est l'ARS ou un service équivalent qui va l'avertir et qu'il soit vacciné ou pas, il doit se faire tester. Et la différence entre vacciné et non-vacciné concerne uniquement les cas constact négatifs.

Voici un lien qui donne la marche à suivre : https://mesconseilscovid.sante.gouv.fr/cas-contact-a-risque.html
Cleroli
Cleroli
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Sam 21 Aoû 2021 - 15:41
@Pierrotlalune a écrit:
@berzeko a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Mais comment a-t-on pu organiser une rentrée avec un taux d'incidence à plus de 1000... C'est délirant. Les écoles ferment quelques jours après : quelle surprise !
Bienvenue dans la machine bureaucratique digne de Kafka. Je la sens difficile au niveau des parents cette rentrée. "Monsieur X, comment ça mon fils n'a pas reçu les cours alors qu'il doit rester chez moi !!"
Au moins ce serait un bon parent, c'est toujours mieux qu'un parent qui se contrefout du suivi de son gamin.
Moi, j'ai régulièrement les deux : le parent qui se contrefout de ce que fait son gamin, saut s'il peut me mettre en défaut. C'est particulièrement visible en fin de trimestre, lorsque les moyennes tombent.


Dernière édition par Cleroli le Sam 21 Aoû 2021 - 18:59, édité 1 fois
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pat B Sam 21 Aoû 2021 - 16:50
@Manu7 a écrit:
@laMiss a écrit:
@Flo44 a écrit:
@MoyenCroco a écrit:Et les vaccinés cas contact qui auront (peu/pas) de(s) symptômes viendront gaiement contaminer les autres élèves d' autres classes à chaque récréation.
Dans le cas général, le vacciné cas contact ne revient qu'après un test négatif. Ce n'est pas le cas pour les élèves?

Concernant les élèves vaccinés :
S'il est cas contact d'un membre de sa famille, il reste à la maison - sauf exceptions mais je ne trouve pas la liste. Je suppose qu'une vaccination complète fait partie des exceptions ?
les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque)

S'il est cas contact d'un élève, il vient en cours. Il n'est pas fait mention d'un test.
Dans les collèges et les lycées, un protocole de contact-tracing renforcé sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contact à risque avec un cas positif. Les élèves contact à risque ne justifiant pas d'une vaccination complète poursuivront pendant 7 jours leurs apprentissages à distance. Les élèves contact à risque  justifiant d'une vaccination complète poursuivront les cours en présentiel.

https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Je ne suis pas du tout d'accord avec ton interprétation. Ce n'est pas à l'établissement scolaire de vérifier qu'un élève a fait un test ou pas, dans le projet de loi, on avait évoquer cette possibilité (chef d'établissement informé des résultats des tests) mais ce n'est pas passé.
Donc quand un élève est cas contact c'est l'ARS ou un service équivalent qui va l'avertir et qu'il soit vacciné ou pas, il doit se faire tester. Et la différence entre vacciné et non-vacciné concerne uniquement les cas constact négatifs.

Voici un lien qui donne la marche à suivre : https://mesconseilscovid.sante.gouv.fr/cas-contact-a-risque.html

Manu, ton lien concerne les adultes, je pense.
Si on lit bien ce qui est écrit sur le protocole sanitaire éducation nationale, il semble que parmi les cas contacts, seuls les élèves non vaccinés sont en isolement, les élèves vaccinés reviennent en classe (ils ne semblent pas parler de test... j'espère que ce sera quand même obligatoire, mais ce n'est pas si sûr). Histoire de dire aux parents que le vaccin procure un avantage puisqu'il permet de ne pas interrompre la scolarité... (c'est ce qu'a dit à ma fille l'infirmière du collège qui s'occupait justement de la vaccination l'autre jour)
postulat
postulat
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par postulat Sam 21 Aoû 2021 - 20:53
Une partie du "C dans l'air" sur France 5 d'aujourd'hui parlait de la rentrée. J'ai trouvé cela intéressant mais inquiétant. Si certains veulent regarder, c'est à partir de la 30e minute :
https://www.france.tv/france-5/c-dans-l-air/2696429-emission-du-samedi-21-aout-2021.html
Pierrotlalune
Pierrotlalune
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pierrotlalune Sam 21 Aoû 2021 - 23:31
@Pat B a écrit:
@Manu7 a écrit:
@laMiss a écrit:
@Flo44 a écrit:
Dans le cas général, le vacciné cas contact ne revient qu'après un test négatif. Ce n'est pas le cas pour les élèves?

Concernant les élèves vaccinés :
S'il est cas contact d'un membre de sa famille, il reste à la maison - sauf exceptions mais je ne trouve pas la liste. Je suppose qu'une vaccination complète fait partie des exceptions ?
les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire (sauf exceptions prévues par les autorités sanitaires pour les contacts à risque)

S'il est cas contact d'un élève, il vient en cours. Il n'est pas fait mention d'un test.
Dans les collèges et les lycées, un protocole de contact-tracing renforcé sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contact à risque avec un cas positif. Les élèves contact à risque ne justifiant pas d'une vaccination complète poursuivront pendant 7 jours leurs apprentissages à distance. Les élèves contact à risque  justifiant d'une vaccination complète poursuivront les cours en présentiel.

https://www.education.gouv.fr/annee-scolaire-2021-2022-protocole-sanitaire-et-mesures-de-fonctionnement-324257

Je ne suis pas du tout d'accord avec ton interprétation. Ce n'est pas à l'établissement scolaire de vérifier qu'un élève a fait un test ou pas, dans le projet de loi, on avait évoquer cette possibilité (chef d'établissement informé des résultats des tests) mais ce n'est pas passé.
Donc quand un élève est cas contact c'est l'ARS ou un service équivalent qui va l'avertir et qu'il soit vacciné ou pas, il doit se faire tester. Et la différence entre vacciné et non-vacciné concerne uniquement les cas constact négatifs.

Voici un lien qui donne la marche à suivre : https://mesconseilscovid.sante.gouv.fr/cas-contact-a-risque.html

Manu, ton lien concerne les adultes, je pense.
Si on lit bien ce qui est écrit sur le protocole sanitaire éducation nationale, il semble que parmi les cas contacts, seuls les élèves non vaccinés sont en isolement, les élèves vaccinés reviennent en classe (ils ne semblent pas parler de test... j'espère que ce sera quand même obligatoire, mais ce n'est pas si sûr). Histoire de dire aux parents que le vaccin procure un avantage puisqu'il permet de ne pas interrompre la scolarité... (c'est ce qu'a dit à ma fille l'infirmière du collège qui s'occupait justement de la vaccination l'autre jour)

Mais oui, si un élève vacciné est quand même positif (non détecté) et contamine les autres, en étant pas isolé ? Est-ce que le protocole prévoit ça ? La prérogative de l'élève vacciné devient alors un danger potentiel, comment est-on censé s'en prémunir ? (j'envisage même de faire valoir mon droit de retrait pour cette raison, j'y ai techniquement droit au vu de mon statut médical)
avatar
chmarmottine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par chmarmottine Dim 22 Aoû 2021 - 0:12
Cleroli
Cleroli
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Dim 22 Aoû 2021 - 0:37
C'est ce qui se profilait depuis une grosse semaine, au vu des déclarations de notre ministre. Ce qui est étonnant, c'est qu'il explique qu'on peut aller au-delà du niveau 4
JDD a écrit:La situation est grave aux Antilles et pourrait le devenir en Guyane : nous prendrons la semaine prochaine des mesures spécifiques, qui pourraient aller au-delà du niveau 4. A la Réunion, nous avons pu faire la rentrée au niveau 2 et les retours sont positifs. Le gouvernement polynésien, compétent en la matière, a pris samedi la décision de fermer les écoles, collèges et lycées dans le cadre d'un confinement général dû à la situation sanitaire très dégradée. En métropole, on se réserve la possibilité d'adapter le protocole à l'échelle locale, s'il y avait des évolutions qui le justifiaient mais, pour l'instant, les conditions de la rentrée seront identiques partout.
source
magdalene
magdalene
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par magdalene Dim 22 Aoû 2021 - 0:45
Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas obtenu des infos sur nos conditions de travail par les médias, ça m'a presque manqué !

(Au passage, je trouve ça tordant que la fermeture des écoles relève d'un niveau qui n'existe pas ("au-delà du niveau 4", dixit l'interview, quand il évoque ce qui pourrait se passer en Guyane). C'est vraiment la politique de l'autruche : refuser même d'envisager dans le protocole que cela puisse se produire. On est tous d'accord qu'on souhaiterait l'éviter, mais à quoi cela sert il de prétendre que ce n'est en aucun cas envisageable ? En tant que parent, je préfèrerais des critères précis (et respectés) qui indiqueraient quand on passerait de l'un à l'autre niveau plutôt qu'un tas de déclarations sous-entendant que même au pire du pire, les écoles resteront ouvertes.)
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 22 Aoû 2021 - 0:54
La situation aux Antilles a atteint un point où la priorité n'est plus à la gestion de la scolarité des enfants.
On est sur des mesures (de type confinement généralisé) qui dépassent le cadre de l'EN.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Dim 22 Aoû 2021 - 1:25
A propos de la façon dont sera connu le statut vaccinal des élèves, la solution choisie est d'une naïveté déconcertante : j'entrevois des taux de vaccination des élèves qui feront passer pour modérés les résultats électoraux des Républiques bananières...
Une annonce aussi pour la piscine : pas de vérification du passe sanitaire pour y aller.

Pour protéger le secret médical, le statut vaccinal de l'élève sera communiqué sur la foi d'une attestation de vaccination des parents. Enfin, en ce qui concerne les sorties scolaires, les élèves ne se verront pas demander de pass sanitaire dans les lieux où ils ne sont pas mélangés au public (piscines ou bibliothèques). Mais à compter du 30 septembre, il sera demandé, à partir de 12 ans dans les lieux qui le requièrent.
Rentrée: des campagnes de vaccination au collège et lycée
https://amp.lefigaro.fr/flash-actu/rentree-des-campagnes-de-vaccination-au-college-et-lycee-20210822


Dernière édition par henriette le Dim 22 Aoû 2021 - 1:41, édité 1 fois

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 22 Aoû 2021 - 1:38
Je ne vois pas comment on protège le secret médical via la communication sur la foi.
Par définition, si on communique le statut vaccinal (que ce soit un mensonge ou pas), il y a rupture du secret médical.

Cet article manque de clarté
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Dim 22 Aoû 2021 - 1:43
Je ne comprends pas la logique non plus. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 3795679266

Sinon, en Guadeloupe, un report de la rentrée à une date ultérieure est demandée par les élus des collectivités locales :

Les présidents des conseils régional et départemental de Guadeloupe et de l'association des maires de Guadeloupe demande ce samedi "un report de la rentrée scolaire" qui doit se tenir début septembre, au vu de "la gravité de la situation sanitaire actuelle".

La Fédération des Associations de Parents d'élèves de Guadeloupe s'est aussi exprimée. Je ne sais pas qui cette Fédération est supposée représenter - le moins de monde possible, j'espère !  

"Trop c'est trop", écrivent-ils, "nous sommes contre toutes les formes d'obligation vaccinale liées au Covid-19", "contre l'application du passe sanitaire", "contre les campagnes vaccinales en milieu scolaire (...) et contre l'éviction systématique des élèves cas contacts non vaccinés".
Guadeloupe: les collectivités locales demandent un report de la rentrée scolaire
https://www.bfmtv.com/amp/societe/education/guadeloupe-les-collectivites-locales-demandent-un-report-de-la-rentree-scolaire_AD-202108210191.html

Dans ces conditions, si ces gens sont représentatifs de nombreux parents, alors bon courage aux soignants Guadeloupéens, et aux enseignants

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 22 Aoû 2021 - 1:47
En revanche, le principe de la confiance ne me dérange pas plus que ça même s'il y aura des abus.
Qui se serait coltiné la vérification du statut vaccinal dans les établissements ? (d'autant plus que la rentrée va se faire avec une majorité de vaccinations partielles)

Les gamins vont de toute manière devoir passer par la vaccination pour pouvoir continuer à accéder aux loisirs (où les contrôles sont plus faciles à mettre en place qu'à l'école où le pass n'est pas nécessaire), donc avec le temps, ça va se régler.
Le but n'est pas d'obtenir un système sans faille, d'autant plus que le vaccin n'empêche pas d'être un vecteur.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Dim 22 Aoû 2021 - 1:53
Le principe de la confiance, dans mon établissement, ça a eu pour conséquence plusieurs fois des gamins envoyés en classe alors que toute la famille était positive et eux asymptomatiques (on s'en est rendu compte par hasard car des gamins l'ont dit, mais pour combien n'a-t-on rien su ?)... alors j'ai un gros doute.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
VinZT
VinZT
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VinZT Dim 22 Aoû 2021 - 2:00
Faire « rentrer » Antilles et Guadeloupe avec un protocole niveau 5 sur une échelle de 4, il n'y a que l'écrivain gallimardé pour y penser … Il est vrai qu'entre les tweets aux JO, le char-à-voile et la promotion de bidules innovants avec Muselier, il a été bien débordé, le pauvre homme.

En Martinique, le président de la collectivité a reporté la rentrée des agents (qui devait avoir lieu le 23 août) à une date non définie. La situation est toujours très tendue, et il n'y a personne, ici, qui ne connaisse quelqu'un ayant été emporté par cette saloperie.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
MoyenCroco
MoyenCroco
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par MoyenCroco Dim 22 Aoû 2021 - 4:59
@henriette a écrit:Le principe de la confiance, dans mon établissement, ça a eu pour conséquence plusieurs fois des gamins envoyés en classe alors que toute la famille était positive et eux asymptomatiques (on s'en est rendu compte par hasard car des gamins l'ont dit, mais pour combien n'a-t-on rien su ?)... alors j'ai un gros doute.

nous avons eu des élèves en classe sachant qu'ils étaient positif au covid...
avatar
Flo44
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Dim 22 Aoû 2021 - 5:34
Chez nous aussi, plusieurs fois d'après les collègues (alors que le collège est tout petit et qu'il y a eu très peu de cas). C'est d'ailleurs une des raisons qui m'ont poussée à demander la mesure d'isolement vu que je suis vulnérable. Après les parents se sont plaints de l'absence de professeur de mathématiques.
Là même vaccinée, je ne me sens pas du tout à l'abri d'être malade pendant des semaines de cette saleté. Surtout qu'il m'est déjà arrivé de mettre des mois à me remettre d'un rhume ordinaire alors que j'avais 30 ans de moins, que l'immunité baisse avec le temps et qu'à la rentrée j'en serai déjà à 3 mois de la 2ème injection.
Je ne comprends pas que les parents soient inconscients au point de mettre un enfants positif à l'école, mais hélas ça semble très courant. Encore une fois le ministre nie la réalité. On aura à coup sûr plein de déclaration d'élèves soi-disant vaccinés alors qu'ils ne le seront pas.
Clecle78
Clecle78
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 22 Aoû 2021 - 5:36
+1
Adri
Adri
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Adri Dim 22 Aoû 2021 - 9:04
@Enaeco a écrit:En revanche, le principe de la confiance ne me dérange pas plus que ça même s'il y aura des abus.
Qui se serait coltiné la vérification du statut vaccinal dans les établissements ? (d'autant plus que la rentrée va se faire avec une majorité de vaccinations partielles)


Les mêmes personnes qui vont vérifier les déclarations sur l'honneur ?
Cette histoire de secret médical n'est qu'un écran de fumée, à géométrie variable. Décider de mesures différenciées en fonction du statut vaccinal, sans jamais vérifier véritablement ce statut vaccinal, cela n'a aucun sens. Autant dire que les gens feront comme ils voudront et que ce n'est qu'une recommandation, cela aurait le mérite d'être honnête.
Après, il faut en assumer les conséquences...
Cette communication mensongère à grosses ficelles me fatigue.

nc33
nc33
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par nc33 Dim 22 Aoû 2021 - 9:10
Dans mon établissement, les élèves cas contact font déjà comme ils veulent en accord avec l'infirmière, qui les exonère de cours de 1 j à 1 semaine selon leur souhait.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Dim 22 Aoû 2021 - 9:29
@Enaeco a écrit:Je ne vois pas comment on protège le secret médical via la communication sur la foi.
Par définition, si on communique le statut vaccinal (que ce soit un mensonge ou pas), il y a rupture du secret médical.

Cet article manque de clarté

Il y a rupture du secret médical quand on contraint le médecin (choisi par le patient) à remplir un formulaire ou à donner le dossier du patient (sans son accord), ou quand le médecin le fait de son chef, ou si quelqu'un consulte ledit dossier (sans accord). De même, il y aurait rupture du secret médical si telle ou telle personne devait fournir à quelqu'un qui n'est pas ni médecin ni habilité (par une loi) un certificat de santé à contrôler.
Là, il s'agit d'une présentation volontaire sur la base de la bonne foi, donc le secret est protégé. Au point qu'on peut douter de l'efficacité de la mesure, certes, mais je doute qu'il soit possible d'aller plus loin en l'état actuel de la législation (il aurait fallu inclure dans la loi l'obligation de présenter un certificat médical pour être autorisé à s'inscrire, à tous les niveaux: cela aurait fait scandale).

_________________
Cdlt Smile
Pontorson50
Pontorson50
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Dim 22 Aoû 2021 - 9:38
@Enaeco a écrit:En revanche, le principe de la confiance ne me dérange pas plus que ça même s'il y aura des abus.
Qui se serait coltiné la vérification du statut vaccinal dans les établissements ? (d'autant plus que la rentrée va se faire avec une majorité de vaccinations partielles)

Les gamins vont de toute manière devoir passer par la vaccination pour pouvoir continuer à accéder aux loisirs (où les contrôles sont plus faciles à mettre en place qu'à l'école où le pass n'est pas nécessaire), donc avec le temps, ça va se régler.
Le but n'est pas d'obtenir un système sans faille, d'autant plus que le vaccin n'empêche pas d'être un vecteur.

Cet argumentaire me semble détruire en pratique l'intérêt du passe sanitaire :
-nous en sommes à réclamer un passe sanitaire pour boire 15 minutes au bar (ce qui est facultatif) parce que nous arrivons à vérifier, et nous ne l'exigeons pas pour huit mois obligatoires de 10 heures par jour 5 jours par semaine en groupes parce que nous ne pouvons pas contrôler. Mieux vaut en rire.
-si "le but n'est pas d'obtenir un système sans failles", l'intérêt même de ce passe se discute : quand on impose des restrictions fortes à la vie quotidienne et aux libertés individuelles, c'est qu'il y a une exigence d'efficacité en retour.

Ce passe sanitaire est au final un marteau pilon pour écraser une mouche là où on est en mesure de l'exiger, et une véritable passoire là où son application serait impérative. Paradoxe bien connu des effets de masse : quand un lycéen sèche un cours pour manifester, il est à l'amende, quand des dizaines d'élèves débraient, aucune sanction n'est possible.

Au final, la vaccination obligatoire était bien plus opérationnelle notamment pour les écoles, seulement voilà, les politiques craignent, à raison, les décisions de justice compte tenu de la sacralisation des individus dans le droit français et européen (du moins la jurisprudence).
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Dim 22 Aoû 2021 - 9:45
C'est tout de même un peu plus compliqué que la “sacralisation des individus”. D'une part, l'OMS y est opposée, ne serait-ce que parce que l'on sait que l'obligation vaccinale n'est pas une solution clef en main. D'autre part, qui dit obligation, dit nécessité de la possibilité, ce qui n'est toujours pas le cas, et dit aussi acceptabilité par la population à vacciner (car la vaccination par contrainte ne peut pas être à l'ordre du jour): or, ça fait quelques lustres que l'on sait qu'en France, ça n'est pas le cas.
C'est surtout ce dernier point qu'il faut à mon avis souligner: les autorités savent très bien que la vaccination collective passe mal — on ne les a pas vues changer de politique (elles continuent à appuyer les politiques publiques de santé sur la théorie de la PUS comme si de rien n'était). Et encore, ça, c'est quand tel ou tel “responsable” n'utilise pas cela de manière démagogique.
De ce fait, on en vient à utiliser les institutions scolaires pour favoriser une vaccination collective, sans cadre clair — et sans pouvoir en produire un.

_________________
Cdlt Smile
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 22 Aoû 2021 - 9:53
Le pass sanitaire est invérifiable dans certaines structures scolaires.
Je ne vois pas qui, dans un grand lycée, va se taper la vérification des concernés entre tous les regroupements de classe (les enseignants ? Laughing ), du jour au lendemain de l'annonce d'un cas positif.
Une attestation sur l'honneur, c'est une signature à regarder de loin, pour peu qu'on prenne la peine de la regarder en considérant que si l'élève est là, c'est que ses parents l'ont envoyé.

De toute façon, il n'y a qu'à voir les témoignages sur la gestion des cas positifs l'année dernière pour se rendre compte que ça ne sera pas pire avec cette histoire d'attestation vu que chacun ici vient expliquer que malgré les recommandations nationales claires :
- des élèves positifs venaient en cours
- des élèves cas contact venaient en cours

Le but est d'obtenir une vaccination large chez les +de 12ans et on ne compte pas vraiment sur les restrictions à l'école pour atteindre ce but.


Dernière édition par Enaeco le Dim 22 Aoû 2021 - 9:56, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum