Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clecle78
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Mar 31 Aoû 2021 - 1:52
Il n'est pas question que je parle de ça en classe.
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Balthamos Mar 31 Aoû 2021 - 7:06
je pense qu'il est important que j'en parle en classe.
L'an dernier, je prenais un temps sur la VDC pour en parler. Les élèves s'informent beaucoup sur les réseaux sociaux et c'est important de faire un point sur leurs inquiétudes et leurs connaissances actuelles sur l'épidémie. L'an dernier ça m'a permis de remonter quelques fakes news et de rétablir certains faits.
Manu7
Manu7
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Manu7 Mar 31 Aoû 2021 - 8:25
@macriche a écrit:On peut vérifier cette info sur le site facebook de l'AIPE de la ville.
Mais je vous encourage à continuer de douter si les premieres alertes que je vous transmets ne vous semblent pas suffisamment fiables. Les scandales finiront  de toute façon par s'ajouter les uns aux autres, au regard du peu de précautions que l'on prend ; ils eclateront ; l'histoire jugera les responsables.

Les scandales finiront de toute façon par s'ajouter les uns aux autres. C'est étrange mais quand je lis cette phrase j'en déduis que même si c'est un fakenews, alors les scandales arriveront de toute façon et comme si la construction de ce fakenews était une preuve...

Je pourrais comprendre de travers, mais plus loin tu ajoutes "ils éclateront" c'est bien du futur, non ?

Et franchement, nous savons tous lire, et un test salivaire dans la liste des fournitures demandées par les écoles et collèges c'est presque comique comme preuve.
Manu7
Manu7
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Manu7 Mar 31 Aoû 2021 - 8:32
@Balthamos a écrit:Pour les craintes plus haut sur les statistiques de vaccination, il me semble qu'on a déjà débattu largement ici sur le fait que les établissements n'avaient pas le droit de demander le passe sanitaire ou le statut vaccinal des élèves. Donc qu'on m'explique comment un CDE pourrait faire des statistiques pour se comparer avec ses collègues alors qu'il n'a pas le droit de relever cette information.

Ca serait bien qu'on débatte sur des vrais sujets de craintes dans l'EN et non sur des fantasmes ou des questions déjà résolues.

Je ne suis pas d'accord au sujet du statut vaccinal, je ne suis pas sûr de moi mais j'ai cru comprendre en lisant ce fil que les CDE pourraient demandés aux parents une déclaration sur l'honneur pour indiquer le statut vaccinal de leur enfant, ce qui sera utile en cas de fermeture de classe et mon CDE me l'a confirmé, nous avons même élaboré ensemble le courrier destiné aux familles, je fais confiance à mon CDE, je n'ai pas demandé à lire les instructions du rectorat.

Et notre CDE m'a bien expliqué qu'ils avaient eu des consignes strictes sur les statistiques. Après je ne sais pas si les CDE devront remonter ou pas des stats sur ce sujet ?
Proton
Proton
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mar 31 Aoû 2021 - 8:39
Je pense qu'il sera important d'en parler en classe. Il y a tellement de mensonges et de manipulation de la part des Di Vizio, Raoult et cie ...

Et je vous laisse avec une citation de ce personnage qui illustre sa nullité et qui aura malheureusement fait un mal fou au pays.

Moi qui suis un scientifique de sciences dures, je n'ai pas besoin de comprendre les outils mathématiques que j'utilise. Quelques notions de probabilités m'ont suffi. J'ai d'ailleurs évité les mathématiques en première et en terminale, sans dommage intellectuel.

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/raoult-arretez-la-selection-par-les-maths-11-09-2015-1963909_445.php
JeanB.
JeanB.
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par JeanB. Mar 31 Aoû 2021 - 8:42
@Clecle78 a écrit:Il n'est pas question que je parle de ça en classe.
+1, ce n'est pas mon rôle.
Proton
Proton
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mar 31 Aoû 2021 - 8:49
Ah donc on s'en lave les mains ? Certains élèves et parents se font lobotomiser par des charlatans et on ne se bat même pas pour rétablir la vérité sur la vaccination ?

Les producteurs de fakes news ont un brillant avenir devant eux si on baisse les bras.
Cleroli
Cleroli
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mar 31 Aoû 2021 - 9:00
@JeanB. a écrit:
@Clecle78 a écrit:Il n'est pas question que je parle de ça en classe.
+1, ce n'est pas mon rôle.
Même position pour moi. Par contre, je n'ai aucun souci pour que l'infirmière de mon établissement vienne en parler et si des élèves colportent des fake news, je les travaillerai pour les démonter mais je ne conçois pas mon rôle comme celui d'un "ambassadeur" de la vaccination (cf article du Monde cité par Henriette).
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jenny Mar 31 Aoû 2021 - 9:09
@Balthamos a écrit:je pense qu'il est important que j'en parle en classe.
L'an dernier, je prenais un temps sur la VDC pour en parler. Les élèves s'informent beaucoup sur les réseaux sociaux et c'est important de faire un point sur leurs inquiétudes et leurs connaissances actuelles sur l'épidémie. L'an dernier ça m'a permis de remonter quelques fakes news et de rétablir certains faits.

J’ai la même position que toi.
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mar 31 Aoû 2021 - 9:32
Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
On peut aussi montrer que dans tous les pays, les plus vaccinés sont les plus riches... ça relativise le discours comme quoi les élites veulent notre mort en nous forçant à nous vacciner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 . Sachant que ces mêmes élites sont très massivement vaccinées.
Pontorson50
Pontorson50
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Mar 31 Aoû 2021 - 9:35
@Cleroli a écrit:
@JeanB. a écrit:
@Clecle78 a écrit:Il n'est pas question que je parle de ça en classe.
+1, ce n'est pas mon rôle.
Même position pour moi. Par contre, je n'ai aucun souci pour que l'infirmière de mon établissement vienne en parler et si des élèves colportent des fake news, je les travaillerai pour les démonter mais je ne conçois pas mon rôle comme celui d'un "ambassadeur" de la vaccination (cf article du Monde cité par Henriette).

Je pense qu'il est préférable de laisser les personnels de santé de l'établissement quand ils ont le temps et qu'il y en a un, et qu'il/elle le souhaite.
À défaut, l'enseignant de SVT me semble le mieux placé. À défaut je m'y colle, mais j'y mets des bornes :

je n'envisage en aucune façon un débat ; d'une façon générale, je n'organise des débats que lorsqu'il y a des points de vue différents défendables avec des connaissances établies et dont j'ai moi même la maîtrise et l'intelligence. Si c'est pour un débat comme la presse en organise constamment, style je prends l'avis d'un charlatan et je prends l'avis étayé scientifiquement et je fais du 50/50 en temps de parole, il n'en est pas question. Les débats scientifiques se font entre scientifiques, pas entre profanes, ce ne sont pas pour moi des débats politiques de type démocratique. D'ailleurs, si on me posait une question référendaire exigeant de moi des connaissances dont je ne suis pas sûr, je refuserais de voter.

Sinon, c'est le type même du débat artificiel, où gare à celui qui a le point de vue pas attendu par le prof ou l'institution.

Ou bien l'État assume et fait assumer par ses agents le discours des autorités médicales sur ce vaccin, et il n'est pas question de débattre, mais de délivrer une information aux élèves et aux parents, en chargeant ceux des personnels les plus compétents pour le faire. Ou bien l'État n'a pas confiance dans ses autorités médicales et laisse dire tout et son contraire afin d'éclairer le jugement des élèves(sic), et alors en effet allons-y, débattons et érigeons le n'importe quoi à égalité de traitement avec les faits. J'ai l'habitude à la télé...


Dernière édition par Pontorson50 le Mar 31 Aoû 2021 - 9:40, édité 1 fois
JeanB.
JeanB.
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par JeanB. Mar 31 Aoû 2021 - 9:38
@Flo44 a écrit:Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
On peut aussi montrer que dans tous les pays, les plus vaccinés sont les plus riches... ça relativise le discours comme quoi les élites veulent notre mort en nous forçant à nous vacciner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 . Sachant que ces mêmes élites sont très massivement vaccinées.
Non. Répondre aux questions d'élèves, ou reprendre une fausse information/inexactitude, soit. Arriver, dès le début de l'année et dire "Bon, alors, parlons vaccination", c'est non, surtout en cette période où tout le monde a besoin d'un semblant de normalité.
Proton
Proton
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Proton Mar 31 Aoû 2021 - 9:42
Personne n'a dit de faire cela le premier jour ...
avatar
Flo44
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Mar 31 Aoû 2021 - 9:48
@JeanB. a écrit:
@Flo44 a écrit:Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
On peut aussi montrer que dans tous les pays, les plus vaccinés sont les plus riches... ça relativise le discours comme quoi les élites veulent notre mort en nous forçant à nous vacciner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 . Sachant que ces mêmes élites sont très massivement vaccinées.
Non. Répondre aux questions d'élèves, ou reprendre une fausse information/inexactitude, soit. Arriver, dès le début de l'année et dire "Bon, alors, parlons vaccination", c'est non, surtout en cette période où tout le monde a besoin d'un semblant de normalité.

Moi j'ai surtout besoin d'un peu de logique dans cette crise. Je trouve que c'est ça qui me manque le plus... On prend des mesures, mais quasiment pas sur l'aération (alors que c'est une transmission principalement aérosols). On nous emmerde à nous déplacer de salle en salle pour éviter que les élèves se croisent mais aucune mesure réelle à la cantine.
Le gouvernement prend des mesures pour protéger les fonctionnaires vulnérables, et les académies et chefs d'établissement s'assoient dessus...
Etc...
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VanGogh59 Mar 31 Aoû 2021 - 9:57
@Pontorson50 a écrit:
@Cleroli a écrit:
@JeanB. a écrit:
@Clecle78 a écrit:Il n'est pas question que je parle de ça en classe.
+1, ce n'est pas mon rôle.
Même position pour moi. Par contre, je n'ai aucun souci pour que l'infirmière de mon établissement vienne en parler et si des élèves colportent des fake news, je les travaillerai pour les démonter mais je ne conçois pas mon rôle comme celui d'un "ambassadeur" de la vaccination (cf article du Monde cité par Henriette).

Je pense qu'il est préférable de laisser les personnels de santé de l'établissement quand ils ont le temps et qu'il y en a un, et qu'il/elle le souhaite.
À défaut, l'enseignant de SVT me semble le mieux placé. À défaut je m'y colle, mais j'y mets des bornes :

je n'envisage en aucune façon un débat ; d'une façon générale, je n'organise des débats que lorsqu'il y a des points de vue différents défendables avec des connaissances établies et dont j'ai moi même la maîtrise et l'intelligence. Si c'est pour un débat comme la presse en organise constamment, style je prends l'avis d'un charlatan et je prends l'avis étayé scientifiquement et je fais du 50/50 en temps de parole, il n'en est pas question. Les débats scientifiques se font entre scientifiques, pas entre profanes, ce ne sont pas pour moi des débats politiques de type démocratique. D'ailleurs, si on me posait une question référendaire exigeant de moi des connaissances dont je ne suis pas sûr, je refuserais de voter.

Sinon, c'est le type même du débat artificiel, où gare à celui qui a le point de vue pas attendu par le prof ou l'institution.

Ou bien l'État assume et fait assumer par ses agents le discours des autorités médicales sur ce vaccin, et il n'est pas question de débattre, mais de délivrer une information aux élèves et aux parents, en chargeant ceux des personnels les plus compétents pour le faire. Ou bien l'État n'a pas confiance dans ses autorités médicales et laisse dire tout et son contraire afin d'éclairer le jugement des élèves(sic), et alors en effet allons-y, débattons et érigeons le n'importe quoi à égalité de traitement avec les faits. J'ai l'habitude à la télé...

Je partage ton argument. Il n'est pas de notre rôle de nous déclarer pour ou contre la vaccination. Cela relève à mon sens, tout comme la laïcité, d'un devoir de neutralité que nous devons garder envers cette décision médicale. Un collègue parlait d'organiser un débat là dessus, cela me semble très risqué et bien difficile à mettre en oeuvre...
Edit : pour rejoindre Flo dans ses propos, si on part de l'argument que c'est à nous d'évoquer la vaccination, nous devons également être en droit de contester les mesures totalement absurdes prises par l'EN dans cette crise.

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
JeanB.
JeanB.
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par JeanB. Mar 31 Aoû 2021 - 10:00
@Flo44 a écrit:
@JeanB. a écrit:
@Flo44 a écrit:Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
On peut aussi montrer que dans tous les pays, les plus vaccinés sont les plus riches... ça relativise le discours comme quoi les élites veulent notre mort en nous forçant à nous vacciner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 . Sachant que ces mêmes élites sont très massivement vaccinées.
Non. Répondre aux questions d'élèves, ou reprendre une fausse information/inexactitude, soit. Arriver, dès le début de l'année et dire "Bon, alors, parlons vaccination", c'est non, surtout en cette période où tout le monde a besoin d'un semblant de normalité.

Moi j'ai surtout besoin d'un peu de logique dans cette crise. Je trouve que c'est ça qui me manque le plus... On prend des mesures, mais quasiment pas sur l'aération (alors que c'est une transmission principalement aérosols). On nous emmerde à nous déplacer de salle en salle pour éviter que les élèves se croisent mais aucune mesure réelle à la cantine.
Le gouvernement prend des mesures pour protéger les fonctionnaires vulnérables, et les académies et chefs d'établissement s'assoient dessus...
Etc...
Je partage ton avis, sur ce point.
Cleroli
Cleroli
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cleroli Mar 31 Aoû 2021 - 10:02
@Flo44 a écrit:Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
Pour ceux qui n'ont pas accès à l'article, le terme d'ambassadeur est celui utilisé dans l'article du Monde
Le Monde a écrit:Pour encourager cette campagne – non obligatoire –, l’éducation nationale pouvait s’appuyer sur les recommandations du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV), qui insistait, dans une note parue fin mai, sur l’importance de la pédagogie en milieu scolaire. Constatant certaines réticences vis-à-vis des tests salivaires à l’école, le COSV soulignait que « l’absence d’outils pédagogiques sur l’intérêt des campagnes de dépistage en milieu scolaire a freiné l’adhésion des enseignants et des élèves ». Au sujet du vaccin, il appelait donc à « un effort déterminé » pour structurer l’offre pédagogique avec des vidéos explicatives et des « outils d’information spécifiques à destination des enseignants, valorisant leur rôle d’ambassadeurs de la vaccination ».
ysabel
ysabel
Enchanteur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par ysabel Mar 31 Aoû 2021 - 10:04
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Cleroli a écrit:
@JeanB. a écrit:
+1, ce n'est pas mon rôle.
Même position pour moi. Par contre, je n'ai aucun souci pour que l'infirmière de mon établissement vienne en parler et si des élèves colportent des fake news, je les travaillerai pour les démonter mais je ne conçois pas mon rôle comme celui d'un "ambassadeur" de la vaccination (cf article du Monde cité par Henriette).

Je pense qu'il est préférable de laisser les personnels de santé de l'établissement quand ils ont le temps et qu'il y en a un, et qu'il/elle le souhaite.
À défaut, l'enseignant de SVT me semble le mieux placé. À défaut je m'y colle, mais j'y mets des bornes :

je n'envisage en aucune façon un débat ; d'une façon générale, je n'organise des débats que lorsqu'il y a des points de vue différents défendables avec des connaissances établies et dont j'ai moi même la maîtrise et l'intelligence. Si c'est pour un débat comme la presse en organise constamment, style je prends l'avis d'un charlatan et je prends l'avis étayé scientifiquement et je fais du 50/50 en temps de parole, il n'en est pas question. Les débats scientifiques se font entre scientifiques, pas entre profanes, ce ne sont pas pour moi des débats politiques de type démocratique. D'ailleurs, si on me posait une question référendaire exigeant de moi des connaissances dont je ne suis pas sûr, je refuserais de voter.

Sinon, c'est le type même du débat artificiel, où gare à celui qui a le point de vue pas attendu par le prof ou l'institution.

Ou bien l'État assume et fait assumer par ses agents le discours des autorités médicales sur ce vaccin, et il n'est pas question de débattre, mais de délivrer une information aux élèves et aux parents, en chargeant ceux des personnels les plus compétents pour le faire. Ou bien l'État n'a pas confiance dans ses autorités médicales et laisse dire tout et son contraire afin d'éclairer le jugement des élèves(sic), et alors en effet allons-y, débattons et érigeons le n'importe quoi à égalité de traitement avec les faits. J'ai l'habitude à la télé...

Je partage ton argument. Il n'est pas de notre rôle de nous déclarer pour ou contre la vaccination. Cela relève à mon sens, tout comme la laïcité, d'un devoir de neutralité que nous devons garder envers cette décision médicale. Un collègue parlait d'organiser un débat là dessus, cela me semble très risqué et bien difficile à mettre en oeuvre...
Edit : pour rejoindre Flo dans ses propos, si on part de l'argument que c'est à nous d'évoquer la vaccination, nous devons également être en droit de contester les mesures totalement absurdes prises par l'EN dans cette crise.

Mais il n'y a pas de débat à avoir là-dessus !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
VanGogh59
VanGogh59
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par VanGogh59 Mar 31 Aoû 2021 - 10:12
@ysabel a écrit:
@VanGogh59 a écrit:
@Pontorson50 a écrit:
@Cleroli a écrit:
Même position pour moi. Par contre, je n'ai aucun souci pour que l'infirmière de mon établissement vienne en parler et si des élèves colportent des fake news, je les travaillerai pour les démonter mais je ne conçois pas mon rôle comme celui d'un "ambassadeur" de la vaccination (cf article du Monde cité par Henriette).

Je pense qu'il est préférable de laisser les personnels de santé de l'établissement quand ils ont le temps et qu'il y en a un, et qu'il/elle le souhaite.
À défaut, l'enseignant de SVT me semble le mieux placé. À défaut je m'y colle, mais j'y mets des bornes :

je n'envisage en aucune façon un débat ; d'une façon générale, je n'organise des débats que lorsqu'il y a des points de vue différents défendables avec des connaissances établies et dont j'ai moi même la maîtrise et l'intelligence. Si c'est pour un débat comme la presse en organise constamment, style je prends l'avis d'un charlatan et je prends l'avis étayé scientifiquement et je fais du 50/50 en temps de parole, il n'en est pas question. Les débats scientifiques se font entre scientifiques, pas entre profanes, ce ne sont pas pour moi des débats politiques de type démocratique. D'ailleurs, si on me posait une question référendaire exigeant de moi des connaissances dont je ne suis pas sûr, je refuserais de voter.

Sinon, c'est le type même du débat artificiel, où gare à celui qui a le point de vue pas attendu par le prof ou l'institution.

Ou bien l'État assume et fait assumer par ses agents le discours des autorités médicales sur ce vaccin, et il n'est pas question de débattre, mais de délivrer une information aux élèves et aux parents, en chargeant ceux des personnels les plus compétents pour le faire. Ou bien l'État n'a pas confiance dans ses autorités médicales et laisse dire tout et son contraire afin d'éclairer le jugement des élèves(sic), et alors en effet allons-y, débattons et érigeons le n'importe quoi à égalité de traitement avec les faits. J'ai l'habitude à la télé...

Je partage ton argument. Il n'est pas de notre rôle de nous déclarer pour ou contre la vaccination. Cela relève à mon sens, tout comme la laïcité, d'un devoir de neutralité que nous devons garder envers cette décision médicale. Un collègue parlait d'organiser un débat là dessus, cela me semble très risqué et bien difficile à mettre en oeuvre...
Edit : pour rejoindre Flo dans ses propos, si on part de l'argument que c'est à nous d'évoquer la vaccination, nous devons également être en droit de contester les mesures totalement absurdes prises par l'EN dans cette crise.

Mais il n'y a pas de débat à avoir là-dessus !

Non, je me suis mal exprimé. Il s'agissait d'un débat en EMC sur les libertés qui est au programme en 4ème...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
nc33
nc33
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par nc33 Mar 31 Aoû 2021 - 10:13
@Flo44 a écrit:Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
On peut aussi montrer que dans tous les pays, les plus vaccinés sont les plus riches... ça relativise le discours comme quoi les élites veulent notre mort en nous forçant à nous vacciner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 . Sachant que ces mêmes élites sont très massivement vaccinées.
Ce sujet déborde du cadre scientifique, ce qui permettrait de débattre sur certains points (plutôt en dehors du milieu scolaire)
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Mar 31 Aoû 2021 - 10:21
Pour ma part, je refuse ce prétendu rôle d' "ambassadeur de la vaccination" qui présuppose un parti pris incompatible à mon sens avec mon devoir de neutralité.

Par contre, démonter les fake news, développer l'esprit critique des élèves, leur donner les armes intellectuelles pour se forger une opinion éclairée et ne pas se faire berner par les discours complotistes qui font florès sur Internet, là je suis d'accord, c'est mon rôle. Et je n'ai pas attendu la crise du Covid pour l'assumer.
Je m'efforcerai d'accomplir celui-ci sans pour autant devenir celui-là.

Donc donner les moyens d'un choix éclairé, tout à fait d'accord, mais certainement pas promouvoir activement la vaccination.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Enaeco
Esprit éclairé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Mar 31 Aoû 2021 - 10:28
@Flo44 a écrit:Sans être un "ambassadeur" on peut rétablir la vérité scientifique.
On peut aussi montrer que dans tous les pays, les plus vaccinés sont les plus riches... ça relativise le discours comme quoi les élites veulent notre mort en nous forçant à nous vacciner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 . Sachant que ces mêmes élites sont très massivement vaccinées.


Les pays les plus riches, tiens tiens tiens.
C'est donc une histoire de gros sous.

Et maintenant il faut une troisième dose. Encore les laboratoires qui s'en mettent plein les poches, comme par hasard.

Nan franchement, je doute que lancer des enseignants, qui n'ont pas tous passé leur été à éplucher tous les chiffres et études sur l'épidémie, dans des démonstrations de ce type soit une bonne idée.
Surtout quand on voit les divergences qu'il y a, ne serait-ce que sur ce forum.


Dernière édition par Enaeco le Mar 31 Aoû 2021 - 11:11, édité 1 fois
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par epekeina.tes.ousias Mar 31 Aoû 2021 - 10:50
@henriette a écrit:Pour ma part, je refuse ce prétendu rôle d' "ambassadeur de la vaccination" qui présuppose un parti pris incompatible à mon sens avec mon devoir de neutralité.

Par contre, démonter les fake news, développer l'esprit critique des élèves, leur donner les armes intellectuelles pour se forger une opinion éclairée et ne pas se faire berner par les discours complotistes qui font florès sur Internet, là je suis d'accord, c'est mon rôle. Et je n'ai pas attendu la crise du Covid pour l'assumer.
Je m'efforcerai d'accomplir celui-ci sans pour autant devenir celui-là.

Donc donner les moyens d'un choix éclairé, tout à fait d'accord, mais certainement pas promouvoir activement la vaccination.

D'accord avec toi, même si je dirais plutôt que ça empièterait sur la vie privée (la neutralité de réserve concernerait plutôt les “philosophies”, opinions etc., dans le cadre de la loi: par ex. rappeler que la loi s'applique à tous et qu'il faut la respecter n'a rien d'une transgression — ni pour ceux qui auraient tel ou tel élément à leur programme, enseigner ces points). Mais nous n'avons à connaître de la vie privée des élèves que ce qu'ils jugent nécessaire ou que ce dont nous avons besoin d'être informé (il y a des cas graves), et le devoir d'observer la plus stricte discrétion à ce propos.

Pour le reste, donner les moyens d'un choix éclairé et, selon les cas, réfuter les erreurs, certes (et c'est-là une fonction très générale des enseignants, qu'ils assument depuis bien longtemps).

_________________
Cdlt Smile
lilith888
lilith888
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par lilith888 Mar 31 Aoû 2021 - 10:54
@Proton a écrit:Ah donc on s'en lave les mains ? Certains élèves et parents se font lobotomiser par des charlatans et on ne se bat même pas pour rétablir la vérité sur la vaccination ?

Les producteurs de fakes news ont un brillant avenir devant eux si on baisse les bras.

En quoi cela nous regarde-t-il ? Mais où est passé le secret médical avec le Covid ? Il a foutu le camp définitivement ou bien ?
Franchement, non, ce n'est pas notre rôle. Moi, j'enseigne le français, et y'a déjà suffisamment de boulot avec ça.
Hocam
Hocam
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Hocam Mar 31 Aoû 2021 - 10:59
On notera tout de même que si les enseignants acceptaient massivement d'être des ambassadeurs de la vaccination, on pourrait atteindre très rapidement l'immunité diplomatique collective. Je suis pour.

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
lilith888
lilith888
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par lilith888 Mar 31 Aoû 2021 - 11:00
@Hocam a écrit:On notera tout de même que si les enseignants acceptaient massivement d'être des ambassadeurs de la vaccination, on pourrait atteindre très rapidement l'immunité diplomatique collective. Je suis pour.

??
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum