Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Lun 9 Aoû 2021 - 10:39
Bonjour,
Je suis professeure des écoles. Je m'apprête à envoyer une demande de reclassement pour inaptitude à l'enseignement.
Je précise que je ne suis pas en arrêt maladie. Mais en raison de difficultés personnelles, je ne veux plus enseigner.
Quelqu'un a-t-il fait cette démarche ? Auriez-vous des conseils, des informations pour cette procédure ? (Procédure qui m'a été conseillé par le service RH à qui j'avais parlé d'une éventuelle demande de rupture conventionnelle).
Merci.
Stork
Stork
Niveau 4

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Stork Mar 10 Aoû 2021 - 12:45
Bonjour. Jamais entendu parler d’une telle procédure. La seule demande de reclassement que je connais se fait après un long (et pénible) parcours médical fait de CMO, CLM, CLD et ne part pas d’une décision personnelle. Ça m’intéresserait d’en savoir plus.
Cléopatra2
Cléopatra2
Vénérable

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Cléopatra2 Mar 10 Aoû 2021 - 14:19
Il me semble en effet que l'inaptitude est déclarée médicalement quand on ne PEUT plus. On peut alors être reclassée. Mais toi tu ne VEUX plus, donc tu recherches plutôt soit une disponibilité, soit un détachement (au pire une démission).
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Mar 10 Aoû 2021 - 14:28
Bonjour,
Pour Stork : Oui, on peut en faire soi-même la demande, sans être au préalable en arrêt maladie, mais c'est moins courant. Voici un extrait du texte :

L'article 1er du décret n° 84-1051 du 30 novembre 1984 prévoit en effet que :
"Lorsqu'un fonctionnaire n'est plus en mesure d'exercer ses fonctions, de façon temporaire ou permanente, et si les nécessités du service ne permettent pas un aménagement des conditions de travail, l'administration, après avis du médecin de prévention, dans l'hypothèse où l'état de ce fonctionnaire n'a pas rendu nécessaire l'octroi d'un congé de maladie, ou du comité médical si un tel congé a été accordé, peut affecter ce fonctionnaire dans un emploi de son grade, dans lequel les conditions de service sont de nature à permettre à l'intéressé d'assurer les fonctions correspondantes."

Pour Cléopata 2 : Le je ne "veux" plus est très très près d'un je ne "peux" plus ...

Cléopatra2
Cléopatra2
Vénérable

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Cléopatra2 Mar 10 Aoû 2021 - 14:30
Oui, je me doute Wink , mais l'inaptitude doit être constatée. Sinon, tu imagines bien que beaucoup de gens feraient cette demande. Les places en reclassement sont très limitées.
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Mar 10 Aoû 2021 - 14:38
Pour Cléopatra2 : Oui, la médecin de prévention m'a dit que je verrai un médecin agréé et que c'est lui qui posera ou pas l'inaptitude.
postulat
postulat
Niveau 6

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par postulat Mar 10 Aoû 2021 - 15:25
Si cela peut aider, le poste suivant est encore assez actif :
https://www.neoprofs.org/t124375-poste-adapte-au-cned#4721320
Bon courage !
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Mar 10 Aoû 2021 - 15:27
Pour postulat : Merci beaucoup.
Stork
Stork
Niveau 4

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Stork Mar 10 Aoû 2021 - 22:02
Sincèrement je doute des chances de succès d’une telle demande. Quand on voit que certaines, pourtant adossées à un solide dossier médical échouent. C’est un peu comme pour tout nos droits dans l’EN : ce n’est pas parce qu’un décret existe qu’il trouve une réalisation pratique. Mais je te souhaite bonne chance Jericho.
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Marcelle Duchamp Mar 10 Aoû 2021 - 23:35
Je ne voudrais pas être négative mais quand je vois combien j’en ai ch*** pendant 13 mois pour entrer au CNED avec un dossier médical béton, le nombre de médecins et d’experts en tout genre que j’ai du consulter, les tonnes de courriers administratifs à faire chaque semaine, ça me parait limite trop facile ce qu’on t’a dit Jericho.
Déjà que quand on ne peut plus enseigner après passage pendant des années en congé maladie, on galère alors pour quelqu’un qui ne veut plus, je pense que c’est quasi impossible d’obtenir un reclassement.
Le gros souci c’est le nombre de postes alloués à ce genre de situation, il y en a très très très peu.

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique et je réapprends à écrire depuis 2 ans.
Stork
Stork
Niveau 4

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Stork Mar 10 Aoû 2021 - 23:46
@Marcelle Duchamp
+1


Dernière édition par Stork le Mer 11 Aoû 2021 - 22:37, édité 2 fois
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Mer 11 Aoû 2021 - 8:27
J'aurais peut-être dû préciser que j'ai un suivi médical depuis des années et que je travaille à temps partiel pour le mêmes raisons. J'arrive en bout de parcours de ce que je peux donner. J'enseigne depuis 15 ans.
Pour informations : le syndicat auquel je suis affiliée m'a dit qu'il me soutiendrait. Le responsable syndical m'a expliqué que depuis des années, ils sensibilise l'administration sur la nécessité de reclasser des personnes qui en font la demande avant que celles-ci soient à bout, dans l'impossibilité de travailler.

Mais effectivement, je comprends vos réponses, ce ne sera peut-être pas possible. Je ferai alors une demande de rupture conventionnelle voire une démission.
Guermantes729
Guermantes729
Neoprof expérimenté

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Guermantes729 Mer 11 Aoû 2021 - 9:20
@Jéricho a écrit:J'aurais peut-être dû préciser que j'ai un suivi médical depuis des années et que je travaille à temps partiel pour le mêmes raisons. J'arrive en bout de parcours de ce que je peux donner. J'enseigne depuis 15 ans.
Pour informations : le syndicat auquel je suis affiliée m'a dit qu'il me soutiendrait. Le responsable syndical m'a expliqué que depuis des années, ils sensibilise l'administration sur la nécessité de reclasser des personnes qui en font la demande avant que celles-ci soient à bout, dans l'impossibilité de travailler.

Mais effectivement, je comprends vos réponses, ce ne sera peut-être pas possible. Je ferai alors une demande de rupture conventionnelle voire une démission.

Bonjour

As-tu une RQTH? c'est la 1ère étape: demander et obtenir une RQTH

Ensuite, je ne vois pas où serait le problème qu'un médecin te mette en arrêt maladie si tu ne peux plus enseigner? il n'y a pas de honte à ça. Tu as "droit" à un an de CLM payé à 100% si un médecin le pense nécessaire, tu ne perds rien en salaire et cela te donne le temps de trouver un reclassement possible. Le CNED c'est très bien (enfin moi je m'y plais beaucoup) mais ça demeure de l'enseignement, je connais des collègues, malades, qui n'ont pas voulu en entendre parler, ce que je peux très bien comprendre.

Quant au soutien des syndicats, les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Les syndicats n'ont strictement aucun pouvoir dans ce cas, ils sont surtout à la recherche de monde pour soutenir la sensibilisation en question, ce qui est très bien et tout à fait nécessaire, mais ne réglera pas ton petit cas personnel.

"être à bout" comme tu le dis a une signification médicale: cela peut être un "bout" physique ou un "bout" moral, ou un peu (beaucoup) des deux, dans tous les cas, pour que cela ait un sens pour l'administration il doit y avoir des traces médicales. Et il y a quelques années, un CMC me l'avait dit ouvertement "tant que vous n'aurez pas été en CLM, personne ne vous écoutera" malheureusement mon expérience a prouvé qu'il avait raison...

tu as le forum aussi "quitter l'enseignement" qui pourra peut-être t'apporter des réponses.

Je me permets de t'écrire cela, car moi aussi j'ai été "à bout" et j'ai écrit une lettre de démission, que j'ai envoyée, et c'est (je le raconte sur le fil du CNED) une CMC qui m'a rattrapée par les bretelles en me disant "non mais ça va pas la tête?? vous êtes malade, vous n'avez aucune raison de démissionner !!" . Quand on est à bout, on a juste envie d'en finir avec tout ça, on n'a pas la force de se plonger dans des démarches sans fin, mais une démission ça veut dire plus de salaire, plus de retour en arrière, c'est "définitif", et vraiment, c'est une très mauvaise idée si on est "à bout" (je reprends ta formulation)

donc moi dans l'ordre je te proposerais bien:
1°) consultation chez ton médecin. Si tu peux voir un psychiatre, c'est encore mieux. Qui évaluera la nécessité de t'arrêter. Si tu es à bout, il le fera, car tu en auras besoin pour ta santé
2°) demander une RQTH (dossier super pénible à remplir mais bon ça se fait, n'hésite pas à demander de l'aide)
3°) Penser à ton "reclassement", que veux-tu faire? le CNED? du secrétariat? de la gestion? un truc qui n'a rien à voir avec l'éduc nat?
4°) si ton "choix" se porte sur un poste adapté, en faire la demande
si ton "choix" ne se porte pas sur un poste adapté, se renseigner et s'inscrire aux concours/postes qui relèvent de ce choix

ce 4°) peut être trop difficile à faire quand on est à bout, d'où l'utilité du congé maladie: tu reprends des forces, qui te permettent de te reprendre.

Bref, ce que je veux dire, c'est que je te déconseille (modestement) de prendre une décision sur un coup de tête, parce que la rentrée approche et que tu n'en peux plus. Que tu ne vois juste pas, comment tu pourrais reprendre. Et tu veux juste partir, sortir, tu veux juste que la souffrance s'arrête. Et la démission semble être le moyen le plus direct et le plus simple, mais ce n'est pas vrai: c'est long, elle peut t'être refusée (oui oui) et le résultat sera définitif et sans retour.

Donc si je ne me trompe pas, si tu es dans cet état d'esprit, l'urgence est d'abord d'aller voir le médecin qui te suit, lui en parler, et s'il n'est pas à l'écoute, en changer. (oui je sais, ce n'est pas toujours facile), mais quand on est "à bout", on n'est pas lucide, (contrairement à ce qu'on croit), on est dans l'urgence de la survie et on ne fait pas toujours les bons choix.

Bon courage à toi Smile
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Mer 11 Aoû 2021 - 9:44
Merci beaucoup Guermantes729 pour ton partage et tes conseils. Pour te répondre :
- Je suis suivie par ma médecin.
- Oui, j'ai une RQTH.
- Je me dirige vers un poste administratif. J'ai fait un bilan de compétences au GRETA, que j'ai moi-même financé afin de réfléchir à l'après-enseignement.
J'ai présenté deux fois l'ADJAENES (adjoint administratif de l'éducation Nationale). J'ai été la première fois sur liste complémentaire mais je n'ai pas pu accepter le poste, dans un autre département, trop loin. Et cette année, je l'ai raté. J'ai fait une demande de poste provisoire. J'ai le soutien de ma hiérarchie pour le cas où il y aurait un poste vacant après les mutations intra.

En fait, c'est quand j'ai parlé de rupture conventionnelle, de démission, que le service RH m'a parlé de reclassement. Il y a bien sûr les postes adaptés mais comme les raisons de mes difficultés sont d'ordre moral, pas physique et qu'effectivement, je n'ai pas été en arrêt, je ne serai pas prioritaire, ce qui est normal.
Si je dois faire encore un an, je m'accrocherai parce que je suis au rased et je trouve que c'est moins lourd que la charge d'une classe. Mais j'espère que le reclassement aboutira dès cette année.
Guermantes729
Guermantes729
Neoprof expérimenté

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Guermantes729 Mer 11 Aoû 2021 - 11:12
les dépressions sévères sont tout à fait un motif de reclassement et de poste adapté. Au cned on a largement autant de personnes souffrant de maux moraux que physiques sans parler de ceux qui cumulent comme moi. J'ai par exemple un collègue au cned qui souffre d'autisme.

Les maladies dites mentales sont tout aussi graves et sérieuses que les maladies dites physiques.

Tu es très courageuse d'avoir déjà fait tout ça, j'espère que cela aboutira!
Jéricho
Jéricho
Niveau 1

Reclassement pour inaptitude à l'enseignement Empty Re: Reclassement pour inaptitude à l'enseignement

par Jéricho Mer 11 Aoû 2021 - 11:29
Merci beaucoup pour tes encouragements Guermantes729. Et bon courage à toi aussi. Merci.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum