Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
zigmag17
Doyen

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par zigmag17 Mer 20 Oct 2021 - 16:03
albertine123 a écrit:
Plutot qu'un pdt( plan de travail) j'aimerais que l'on me donne un pdr( plan de repos). J'ai beau varier( élèves au tableau, travaux de groupes etc) , cette année, de repos point: pas un instant de répit dans mes classes, surtout une dans laquelle chaque élève me sollicite à chaque instant pour que je vérifie le travail, clarifie une explication, réponde individuellement à une question... Chacun d'eux a besoin d'aide et d'accompagnement, pour des raisons diverses ( voir fil sur les PAP etc), dont certains avec des handicaps très lourds qui me laissent un tantinet démunie et ce n'est rien de le dire, l'énergie dépensée pendant ces moments est considérable. Dernièrement je suis sortie d'un cours épuisée, je n'avais qu'une envie: m'asseoir.

J'ai beaucoup, beaucoup moins d'élèves que vous, mais comme ils travaillent tous sur quelque chose de différent et n'ont qu'une faible autonomie, je vais de table en table non stop faire de l'individuel et c'est épuisant (attention au dos !). Je n'ai pas trouvé mieux que leur fournir des outils pour les laisser travailler en autonomie quelques minutes, mais le répit est bref - si je fais exception de 3-4 temps dans la semaine où on fait de l'oral en collectif. Le seul moment où je pose mes fesses, c'est celui de l'appel sur Pronote. Alors avec 30 élèves, je suis admirative.


Attention aux effets pervers de l'amplificateur de voix. J'en avais acheté un parce que le masque m'obligeait à faire des efforts fatigants et pour moi et pour mes cordes vocales. Mais avec une Quatrième très bavarde, cela me conduisait surtout à couvrir leur bruit et donc à augmenter le volume sonore, ce qui est aussi fatigant.
J'ai fini par ranger l'amplificateur et m'obliger à l'inverse : ne surtout pas essayer de parler plus fort. Il n'y a aucune raison de le faire. Nous ne sommes pas dans un amphi, nous ne nous adressons pas à 150 ou 200 jeunes gens. Quand je remarque que le bruit s'installe, je parle moins fort, justement, voire je me tais. Dans une classe "normale" (bon, ok, pas dans ma classe azimutée de cette année), ce sont les élèves eux-mêmes qui finissent par demander aux autres de se taire.
Je ne suis pas certaine que vouloir couvrir le bruit des élèves soit une solution. En tout cas, ce n'est pas une solution qui me convient, même avec un adjuvant.

Quand je débutais, j'avais été me poser en observation au fond de la classe de mon tuteur (classe de 30 en ordinaire). Le collègue chuchotait presque, on entendait une mouche voler. Il m'avait expliqué qu'après s'être cassé la voix pendant des années à vouloir parler plus fort que ses élèves, il avait changé radicalement de tactique : il murmurait. Ce qui obligeait ses élèves au silence pour l'entendre. Je ne sais pas si ça pourrait fonctionner dans tous les établissements et tous les niveaux de classe. Mais c'était impressionnant.

Je pense que la 1ère citation provient de l'un de mes messages. Je reprécise  pour rassurer (? ) tout le monde:). j'evoquais en particulier une classe de CAP( autres classes dites " douloureuses" mais les sollicitations sont différentes ou moindres, malgré l'énergie que cela demande). Ils sont 15. Mais comme cette année, une première pour nous, nous accueillons des élèves issus d'IME ou d'EREA avec handicaps mentaux incompatibles entre eux, plus les autres élèves ULIS, c'est quasiment ingérable. C'est simple, depuis le debut de l'année,  quand nous sortons d'une séance de co-intervention ma collègue et moi, on a l'impression d'avoir été passées au rouleau-compresseur et d'avoir été atomisées par un réacteur de Boeing: hirsutes,  pantelantes et prêtes à nous damner pour avoir un verre d'eau. On ne PEUT tout simplement pas se poser. Par ailleurs en plus des séances en binôme j'ai cette classe 2h/ semaine,  en français et en AP. J'ai compté,  je le leur ai dit hier: 30 secondes de total répit exactement avant que sollicitations( mains levées), paroles intempestives, mouvement divers... reprennent. On y arrivera peut-être, peut-être pas. Si oui, pas avant mars-avril je dirais.
Recette? Pas vraiment. Des rappels à la civilité et à la tenue de classe, toujours, tout le temps; jamais un mot plus haut que l'autre; une interruption du cours à chaque fois que celui-ci est perturbé( toutes les 30 secondes donc); et beaucoup, beaucoup de patience...
EnglishTidsear
EnglishTidsear
Niveau 7

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par EnglishTidsear Mer 20 Oct 2021 - 18:47
[quote="Kouria"]
eolyen a écrit:
Pour ceux qui envoient un élève au tableau, comment faites-vous pour que l'élève en question puissent ensuite recopier ? Les autres auront eu le temps de recopier au moins une partie, et l'élève risque de se retrouver en retard, non ?
Tu peux t'asseoir à la place de l'élève et écrire dans son cahier.
Baldred
Baldred
Habitué du forum

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par Baldred Mer 20 Oct 2021 - 21:52
EnglishTidsear a écrit:
Kouria a écrit:
eolyen a écrit:
Pour ceux qui envoient un élève au tableau, comment faites-vous pour que l'élève en question puissent ensuite recopier ? Les autres auront eu le temps de recopier au moins une partie, et l'élève risque de se retrouver en retard, non ?
Tu peux t'asseoir à la place de l'élève et écrire dans son cahier.

Je prends en photo ce qui est écrit au tableau, en particulier ce qui est écrit par les élèves ou avec eux, et je le mets sur le padlet de la classe.
Kouria
Kouria
Niveau 5

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par Kouria Jeu 21 Oct 2021 - 11:13
Merci de vos idées.
Ecrire dans le cahier de l'élève, je trouve l'idée amusante mais peut-être difficilement praticable pour moi (je suis en train d'animer la classe ou de faire cours). Cela dit, ça pourrait être une très bonne idée pour proposer à un élève en particulier un exemple de prise de notes.
Prendre en photo, c'est une solution. Mais ce que je trouve gênant, c'est que dans ce cas l'élève ne part pas avec son cours noté et il faut compter sur le fait qu'il rattrapera plus tard (ce qui est incertain, voire douteux). Et j'ai peur aussi que ça soit un encouragement pour tous à prendre en photo le tableau plutôt que de noter.
Ascagne
Ascagne
Sage

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par Ascagne Jeu 21 Oct 2021 - 13:54
J'ai des élèves qui demandent s'ils peuvent prendre en photo le tableau à la fin du cours. Je refuse à part rare exception justifiée.
En seconde, le cours tapé sur l'ordinateur, j'arrête. Une partie de la classe est trop bruyante et je veux absolument qu'ils découvrent la prise de note progressivement. Je me dis donc qu'il vaut mieux dicter et sans trop me répéter. Ils protestent car "je vais trop vite" ou parce qu'ils n'entendent pas, je leur dis que ma voix porte mais pas au-dessus des bavardages...
Le problème avec le fait de rester silencieux en attendant le calme, c'est que ça ne fonctionne pas forcément. Je perds trop de temps dans tous les cas. Cela devrait s'améliorer quand les parents auront consulté les notes de leurs enfants...
eolyen
eolyen
Niveau 6

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par eolyen Jeu 21 Oct 2021 - 19:16
Kouria a écrit:Merci de vos idées.
Ecrire dans le cahier de l'élève, je trouve l'idée amusante mais peut-être difficilement praticable pour moi (je suis en train d'animer la classe ou de faire cours).

Même chose pour moi, mais un voisin pourrait écrire pour lui. Sinon, apparemment il arrive à reprendre après en copiant sur son voisin qui a lui noté.
Baldred
Baldred
Habitué du forum

Comment économiser son énergie en classe ? - Page 5 Empty Re: Comment économiser son énergie en classe ?

par Baldred Jeu 21 Oct 2021 - 19:35
Kouria a écrit:Merci de vos idées.
Ecrire dans le cahier de l'élève, je trouve l'idée amusante mais peut-être difficilement praticable pour moi (je suis en train d'animer la classe ou de faire cours). Cela dit, ça pourrait être une très bonne idée pour proposer à un élève en particulier un exemple de prise de notes.
Prendre en photo, c'est une solution. Mais ce que je trouve gênant, c'est que dans ce cas l'élève ne part pas avec son cours noté et il faut compter sur le fait qu'il rattrapera plus tard (ce qui est incertain, voire douteux). Et j'ai peur aussi que ça soit un encouragement pour tous à prendre en photo le tableau plutôt que de noter.

Bonsoir,
Pour préciser : les élèves au collège n'ont pas le droit d'utiliser leur portable. C'est moi qui prends la photo et la partage sur le padlet. Ensuite c'est comme tout les rattrapages de cours pour d'autres motifs ou d'autres supports ( cahier du voisin, photocopie...), il demande une vérification, par exemple lors du contrôle régulier du cahier/classeur. J'utilise aussi la photo et le padlet lorsque de travaux en groupe pour que la mise en commun.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum