Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kero
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par kero Dim 19 Déc 2021 - 14:51
Un tel calendrier me semble difficilement tenable pour au moins deux raisons: l'état du bâti scolaire (les salles de classe qui deviennent régulièrement des fournaises à partir de mai/juin) et de l'économie touristique.
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 19 Déc 2021 - 15:03
Mieux vaut un peu de distancel en effet
avatar
Enaeco
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 19 Déc 2021 - 15:07
Kagome a écrit:
mgb35 a écrit:
Crapaud a écrit:Quelle horreur :O
Je ne comprends pas pourquoi M. Blanquer n'a pas décidé un passage en cours à distance la dernière semaine, au moins au niveau local pour les établissements dans les zones les plus touchées....
Quel intérêt politique y a t'il ?
Intérêt politique ? On en est là ? L'école doit rester ouverte ! D'ailleurs, je ne connais pas un  pays qui les ai fermé cette semaine alors que la plupart de nos voisins sont dans une  situation sanitaire bien pire que nous !
Ou pas. Les Pays-Bas, pays qui par ailleurs a longuement refusé tout confinement en 2020 : https://amsterdam.consulfrance.org/Situation-aux-Pays-Bas
Voici ce qui concerne les enfants (je passe les autres mesures de confinement général)
    Les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas aller à l’école s’ils présentent les symptômes d’un léger rhume, le nez qui coule ou le nez bouché. Ils doivent rester chez eux jusqu’à ce qu’ils n’aient plus de symptômes pendant 24 heures, ou jusqu’à ce que le test de dépistage soit négatif ;

  Les écoles primaires fermeront une semaine en avance ; les vacances de Noël commenceront le lundi 20 décembre 2021. Les écoles primaires rouvriront leurs portes le 10 janvier 2022. Les autres écoles restent ouvertes jusqu’au 24 décembre 2021 inclus : les élèves du primaire de 10 à 12 ans, tous les élèves du secondaire et les professeurs doivent porter un masque quand ils ne sont pas en classe. Les garderies seront fermées du 20 au 24 décembre 2021. Une exception existe pour les enfants de personnes exerçant une profession essentielle. Pour eux, les écoles primaires et les garderies resteront ouvertes dans la semaine du 20 au 24 décembre 2021.

   Voir pour plus d’informations (en anglais) sur le site du gouvernement néerlandais : https://www.government.nl/latest/news/2021/12/14/evening-closures-prolonged-primary-schools-to-shut-a-week-early-before-christmas.

   Il est conseillé aux élèves du primaire de 10 à 12 ans et aux élèves du secondaire, ainsi qu’aux professeurs, de faire deux autotests par semaine ;

   Il est conseillé aux personnes de plus de 70 ans de limiter leurs contacts avec leurs petits-enfants de moins de 12 ans pour éviter les risques d’infection.

Ha oui, et idem au Danemark
Les vacances scolaires devaient commencer le 17 décembre et se terminer le 3 janvier mais les écoles fermeront désormais à partir du 15 décembre, jusqu'au 5 janvier. Par ailleurs, dès le 10 décembre, les bars et restaurants, où le port du masque est à nouveau obligatoire, devront fermer à minuit et il sera interdit de vendre de l'alcool après cette heure.

Pour compléter un peu, les voisins cités ont attendu d'être dans une situation sanitaire pire que la notre pour prendre ces décisions. Et avancer les vacances, concrètement ça voulait dire être en vacances le 17 ou le 15. Pas  le 10 !

Si Blanquer avait annoncé des vacances au 15 décembre plutôt qu'au 17 décembre (car c'est bien de ça qu'il est question au Danemark), il y a fort à parier qu'on aurait dit qu'il se foutait encore de notre gueule.
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 19 Déc 2021 - 15:31
Pourquoi donc ? Un peu d'anticipation pour une fois. Mais de toutes façons les enfants sont plus en sécurité à l'école, on le sait bien donc jamais Blanquer ne fera ça si on ne lui force pas la main. Il préfère se pavaner dans les écoles devant des enfants agglutinés et sans masque qui chantent à pleins poumons.


Dernière édition par Clecle78 le Dim 19 Déc 2021 - 15:57, édité 1 fois
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Dim 19 Déc 2021 - 15:54
En l'occurrence, en cette période de rassemblements familiaux, je pense en effet qu'il risque d'y avoir encore plus de contaminations à la maison qu'à l'école.
Pour moi, le souci est le retour à l'école après ça. Il me semblerait nécessaire que tout le monde, sans exception, soit testé le matin du jour de la reprise, adultes et enfants, vaccinés ou pas, au moins avec des autotests, histoire de ne pas trop rapporter en classe le virus des fêtes en famille.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Dim 19 Déc 2021 - 15:56
Oui quitte à perdre une journée tant pis.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette Dim 19 Déc 2021 - 15:59
Voilà : on perdra peut-être une journée, mais si cela permet de préserver un peu la suite et d'éviter d'avoir des classes décimées comme ça a été le cas dans mon collège ces trois dernières semaines, c'est un mal pour un bien.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Enaeco
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 19 Déc 2021 - 16:22
Clecle78 a écrit:Pourquoi donc ? Un peu d'anticipation pour une fois. Mais de toutes façons les enfants sont plus en sécurité à l'école, on le sait bien donc jamais Blanquer ne fera ça si on ne lui force pas la main. Il préfère se pavaner dans les écoles devant des enfants agglutinés et sans masque qui chantent à pleins poumons.

Pourquoi donc ?

Parce qu'il est question de 2 pauvres petits jours.
A part le prof qui va se retrouver au chômage technique, qui va se satisfaire d'une telle décision ?

Une telle décision, prise une semaine à l'avance, ça demande de mettre en place des solutions de garderie. Parce que tous les parents ne peuvent pas se mettre aussi facilement que ça en arrêt à cette période de l'année.

Tout ça pour quoi ? 2j d'enfants "à la maison", s'ils le sont vraiment. Quel impact sanitaire réel ?
Nous sommes en vacances relativement tôt cette année. Plus d'une semaine nous sépare de Noël. Autrement dit, le J+7 d'un cas contact école sera purgé avant Noël. S'il ramène le virus à la maison, même en avançant de 2jours les vacances, ça sera trop court pour les nouveaux contaminés.

Et je ne pense pas que ce soit Blanquer qui décide. Il se contente de faire ce qu'on lui demande de faire un peu plus haut.

En revanche, concernant la rentrée, il y a sans doute des choses à faire, mais c'est un peu tôt pour savoir où on en sera dans
avatar
Bouboule
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Bouboule Dim 19 Déc 2021 - 16:29
henriette a écrit:En l'occurrence, en cette période de rassemblements familiaux, je pense en effet qu'il risque d'y avoir encore plus de contaminations à la maison qu'à l'école.
Pour moi, le souci est le retour à l'école après ça. Il me semblerait nécessaire que tout le monde, sans exception, soit testé le matin du jour de la reprise, adultes et enfants, vaccinés ou pas, au moins avec des autotests, histoire de ne pas trop rapporter en classe le virus des fêtes en famille.

Effectivement, ce sont désormais les vacances qui relèvent de la sphère privée, ce serait bien de penser plutôt réfléchir à la reprise du 3 janvier, juste après les mélanges qu'il y aura eus les 31 décembre et 1er janvier...
avatar
Enaeco
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 19 Déc 2021 - 16:31
Je vois peu de risques. On répète assez ici qu'il faut fermer les écoles car c'est là bas que les enfants se contaminent et le ramènent à la maison.
Après 16j sans école, la situation devrait être nettement meilleure.
avatar
Flo44
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Dim 19 Déc 2021 - 17:14
Justement, ce sont des vacances à risque. Les familles vont allègrement se brasser, à travers tout le pays. Ce serait bien d'attendre quelques jours que les nombreuses contaminations du jour de l'an soient détectées avant qu'on reprenne l'école et qu'on transfère tout ça aux voisins de classe... ou aux élèves si ce sont les enseignants ou autres personnels qui le ramènent.
Car on ne peut pas dire que le protocole, ni en primaire, ni dans le secondaire ne soit très efficace sur la circulation du virus.
Et puis ce serait bien aussi que les moins de 12 ans fragiles aient le temps de se faire vacciner (ça commence seulement mercredi prochain au CHU de Nantes!)
D'autre part, il y a déjà de nombreux clusters avec Omicron... par exemple à l'AP-HP. Et la part d'Omicron à Paris est de plus de 20% des cas :
https://www.liberation.fr/checknews/est-il-vrai-que-le-variant-omicron-represente-deja-20-des-infections-a-paris-20211219_YVLAC6AHQFHVTDT4H5G6INRAJ4/
De fait, dans les données lissées pour la période du 9 au 15 décembre, la mutation L452R est absente de près d’un cinquième des tests de criblage (19,8% précisément). Inversement, elle est donc présente à 80,2%. Une semaine plus tôt, sur la période du 2 au 8 décembre, sa présence s’élevait pourtant à 97%. Ces données remontant à mercredi et portant sur la semaine écoulée, il est possible, sinon probable, que la part d’omicron dans les nouveaux cas quotidiens soit supérieure dans la capitale, où par ailleurs l’incidence repart en flèche.

Et nous n'avons toujours pas de masques qui nous protègent.
Que font nos syndicats?


Dernière édition par Flo44 le Dim 19 Déc 2021 - 17:19, édité 2 fois
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 19 Déc 2021 - 17:18
On ne les entend pas. Ils semblent complètement resignes. C'est triste des syndicats qui ne défendent pas leurs membres, surtout quand il s'agit de sante.
Pontorson50
Pontorson50
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Pontorson50 Dim 19 Déc 2021 - 17:26
Ponocrates a écrit:Si la crise de la covid perdure, la question pourrait se poser de changer le calendrier des vacances, en augmentant les congés des mois d'hiver- propices à ce type d'épidémies à cause de l'enfermement en diminuant les vacances de printemps et d'été. Pas taper, je ne dis pas que j'aimerais cela, seulement que de facto, un tel calendrier diminuerait peut-être la pression sur les hôpitaux- et pas que pour la covid.

La France est déjà celle qui met le plus en congés hors été, il est quand même délicat de renforcer les difficultés que sont ces congés pour la plupart des parents, car la panoplie d'activités gratuites pour les enfants est beaucoup plus restreinte en saison froide.
Sinon, les gestionnaires des établissements scolaires seraient très favorables à ces interruptions renforcées en saison froide, le chauffage est souvent leur première facture...et la climatisation n'est pas perçue comme aussi indispensable (à tort peut-être si les étés continuent à se rallonger et se durcir thermiquement).

La pression sur les hôpitaux est d'abord due à la fuite des soignants vers le secteur libéral pour échapper à la surcharge de travail à l'hôpital, elle-même accrue par cette fuite (sur les salaires, on avance lentement mais on avance, plus qu'à l'EN par exemple!). Le covid n'est qu'un révélateur et un accélérateur de ce cercle vicieux. C'est pour cela que l'État est complètement impuissant (la création des postes ne suffit pas quand ils ne sont pas tous pourvus ou que ces postes ne sont pas  tenus par leur titulaire 40 ans comme théoriquement calculé à Bercy ou rue de Ségur).

Les quelques millions de non-vaccinés résiduels suffisent à surcharger les personnels. Pourtant, il est peu évitable d'avoir une part de la population qui échappe au vaccin (et dans laquelle se trouvent maintenant pas mal d'inaptes au vaccin pour d'autres raisons que la mauvaise foi ou la frousse). C'est donc le fonctionnement de l'hôpital qu'il faut changer plus que la pression à l'entrée : celle-ci est croissante tant que l'âge moyen augmente. Or je ne connais pas de pays qui aient la réponse à cette pression croissante, disons en tout cas que les journaux sont avares en reportages sur les solutions.
avatar
Bouboule
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Bouboule Dim 19 Déc 2021 - 17:33
Enaeco a écrit:Je vois peu de risques. On répète assez ici qu'il faut fermer les écoles car c'est là bas que les enfants se contaminent et le ramènent à la maison.
Après 16j sans école, la situation devrait être nettement meilleure.

Je n'ai pas vu d'études, je sais juste que l'an passé, les cas dans mes classes (des grands donc) ont tous été concentrés à la reprise des vacances scolaires. J'imagine que ce n'est pas généralisable et que c'est aussi dépendant des vagues ; là, on sent bien que ça explosait à l'approche de ces vacances (mais pas dans mes classes, avec le bémol que je ne crois pas que beaucoup se soient fait tester).
trompettemarine
trompettemarine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Dim 19 Déc 2021 - 17:54
kero a écrit:Un tel calendrier me semble difficilement tenable pour au moins deux raisons: l'état du bâti scolaire (les salles de classe qui deviennent régulièrement des fournaises à partir de mai/juin) et de l'économie touristique.

On pourrait rattraper ces cinq jours en supprimant exceptionnellement les journées qui sautent pour former les enseignants lors de formations qu'ils ne souhaitent pas, les journées dédiées à des bêtises (visite de salons, journée du dentifrice, journée ' mangeons des légumes, ne fumons pas, ne nous droguons pas" : cela peut attendre un an.)
Le ministère n'a pas été gêné de banaliser des journées pour l'évaluation des établissements, pour faire passer les tests de positionnement inutiles et chronophages et j'en passe.
Il n'est même pas capable de trouver des remplaçants en période normale.
Les heures de cours ne cessent d'être réduites depuis des années, mais cinq jours de fermeture pour éviter une flambée des contaminations, c'est la fin du monde.
De qui se moque-t-il ?

Perdre cinq jours d'école pour ne pas tomber dans la gueule de Charybde ne me paraît pas bien grave.

roxanne
roxanne
Prophète

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par roxanne Dim 19 Déc 2021 - 17:59
Enfin, si vraiment c'était 5 jours de "perdu" pour en finir avec le Coronavirus, je crois que personne n'hésiterait en effet. Sauf que là, on en est à la troisième année scolaire impactée et rien n'indique une sortie de crise rapide..
avatar
Enaeco
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 19 Déc 2021 - 18:00
La limite de ce raisonnement, c'est que ces cinq jours de fermeture ne garantissent absolument rien d'un point de vue épidémie.
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 19 Déc 2021 - 18:10
A chaque fois qu'on a fermé cela a favorisé la decrue.
avatar
mgb35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 Dim 19 Déc 2021 - 18:14
Clecle78 a écrit:A chaque fois qu'on a fermé cela a favorisé la decrue.
Comme cet été et cet automne ?
avatar
mgb35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 Dim 19 Déc 2021 - 18:16
Zetitcheur a écrit:
mgb35 a écrit:
D'ailleurs, je ne connais pas un  pays qui les ai fermé cette semaine alors que la plupart de nos voisins sont dans une  situation sanitaire bien pire que nous !
Si je puis me permettre Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 267639959 c'est à nuancer : le Portugal, certains Länder allemands, le Danemark, certains cantons suisses, ont déjà fermé leurs écoles cette semaine. C'est vrai, la plupart se prennent la vague de plein fouet, cependant le Portugal est toujours dans une meilleure posture que nous et champion de la vaccination, mais échaudé par l'explosion des cas en janvier dernier (ces jours d'école seront d'ailleurs rattrapés).
Je pense qu'on a tous conscience que les jeunes ne craignent que peu de ce virus en comparaison avec d'autres affections, mais freiner les contaminations même chez les plus jeunes, c'est se donner une chance supplémentaire de limiter l'explosion des cas par ailleurs, pour permettre aux systèmes de santé de continuer à gérer justement les autres maladies. On est dans une période où en temps normal (hors Covid), les hôpitaux ont parfois du mal à garder la tête hors de l'eau, mais le Covid plombe les chances de beaucoup d'autres patients, y compris les plus jeunes.
[/quote]
Personne n'est en vacances depuis le 10 décembre, comme certains le réclament ici.
avatar
Enaeco
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco Dim 19 Déc 2021 - 18:18
Clecle78 a écrit:A chaque fois qu'on a fermé cela a favorisé la decrue.

Ce n'est pas vrai.
On a fermé deux semaines à la Toussaint, pour quel impact ?
(On a fermé 2 mois cet été, pour quel impact ? pas de décrue mais une reprise)

La rentrée de janvier dernier s'est faite en pleine reprise épidémique et le taux de reproduction a diminué continuellement à partir d'une semaine après la rentrée et jusqu'au vacances de février.

Je pourrais même me contenter de dire "A chaque fois qu'on a fermé les écoles, cela a favorisé l'épidémie", je serai à peine plus dans l'erreur que toi.


Dernière édition par Enaeco le Dim 19 Déc 2021 - 18:21, édité 2 fois
avatar
mgb35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 Dim 19 Déc 2021 - 18:20
Jenny a écrit:Un bras cassé et un COVID en réa, ça n’a strictement rien à voir en terme de temps d’hospitalisation et de personnel mobilisé.

Un patient COVID qui passe par la réa, c’est en moyenne 20 jours d’hospitalisation. Un patient COVID qui ne passe pas par la réa, c’est quand même 8 jours en moyenne d’hospitalisation. https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/les-dossiers-de-la-drees/parcours-hospitalier-des-patients-atteints-de-la-covid-19
Je n'ai pas parlé de rea mais d'hospitalisation. De plus les chiffres que tu donnes sont pour tout âge et quelque soit le statut vaccinal...
Pour les décès, d'après la dress, la protection est de 99% à 3 doses pour les 40-60 et il n'y a pas de données (sûrement aucun décès) chez les moins de 40 ans.
trompettemarine
trompettemarine
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par trompettemarine Dim 19 Déc 2021 - 18:24
Je suis d'accord avec clecle78.
Sincèrement, recevoir en classe 25 à 35 élèves qui se seront peut-être contaminés pendant les fêtes avec le variant Omicron ou delta ne me plaît guère.
Si les élèves étaient réellement testés par l'EN deux fois par semaine et non au bon vouloir des parents, je serai plus rassurée. Mais, la santé publique est inexistante dans les écoles.
Je serai bientôt triplement vaccinée, mais j'avoue égoïstement que j'ai toujours peur d'attraper cette maladie.
Heureusement que les professeurs et autres personnels sont là pour faire remettre les masques sur le nez, laver les mains, aérer les salles quand c'est possible. Mais franchement, nous sommes bien abandonnés.

PS : le fil va trop vite. Je répondais à Enaeco (sans esprit de polémique).
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Clecle78 Dim 19 Déc 2021 - 18:31
Il y avait très peu de cas justement  cet été et à Toussaint. Cela a explosé à la reprise et encore plus avec le criminel abandon du protocole.
avatar
Flo44
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 Dim 19 Déc 2021 - 18:32
Y'en a marre des "fermer les écoles ça sert à rien". Il y a un consensus scientifique quasiment universel sur le fait que c'est une des mesures les plus efficaces (voire la plus efficace). Même ceux (parmi les épidémiologistes) qui avaient des doutes en sont revenus.
Ceux ici qui savent mieux que le Conseil Scientifique, que la HAS, que toutes les autorités de santé de tous les pays qui nous entourent, j'en ai marre.
On peut parler plutôt de ce qu'on peut faire?


Dernière édition par Flo44 le Dim 19 Déc 2021 - 18:34, édité 1 fois
avatar
mgb35
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 21 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par mgb35 Dim 19 Déc 2021 - 18:33
Clecle78 a écrit:Il y avait très peu de cas justement  cet été et à Toussaint. Cela a explosé à la reprise et encore plus avec le criminel abandon du protocole.
La 4eme vague a commencé cet été juste après la fermeture des écoles.
La 5eme a commencé doucement début octobre et a accéléré durant les vacances.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum