Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
valle
Niveau 10

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par valle Mar 21 Déc - 9:59
288 a écrit:
valle a écrit:
- Sera-t-il possible qu'un enseignant présente une sortie scolaire, que la direction l'approuve mais qu'après le gestionnaire pose problème parce que contre-ordre (du type "instructions reçues pour privilégier les sorties dans le territoire du dept./région") ?
Non, il n'est pas question de transférer la politique pédagogique à l'appréciation de la CT, ni que des élus décident de l'opportunité à prendre en charge une sortie scolaire.
En revanche, cette mesure peut inviter à nouer davantage de partenariats, notamment pour les filières technologiques ou pour les lycées professionnels, à l'échelle d'un bassin.
valle a écrit:- Y a-t-il aussi de possibles interférences entre le CA et la collectivité territoriale ? (Je veux dire, le CDE est plus ou moins chargé d'appliquer les choix du CA, mais les collectivités territoriales ne sont pas du tout liées par ses décisions) ?
En l'état, la CT est déjà membre de droit du CA, mais pas plus que les enseignants ou les parents. Et le chef d'établissement reste président du CA.
valle a écrit:- Quel est l'intérêt de l'État à faire cela ? Il va quand même conserver tous les "coûts" (recrutement, rémunération, formation) mais perdra l'autorité sur ces personnels, non ?
Clarifier et renforcer l'autorité des adjoint-gestionnaires sur l'équipe qu'ils encadrent. L’État a déjà transféré la gestion des agents aux CT en 2004. Ce n'est que la suite logique de ce mouvement de décentralisation.
Euh, tes réponses ne répondent pas à mes questions :-)
Je ne sais pas ce dont il "est question", mais des instructions de ce type (privilégier dépenses locales, ce n'est q'un exemple) deviendront possibles ? Si oui, et s'il y a un conflit entre l'ordre reçue su supérieur "fonctionnel" et la demande du CDE, quelle sera l'action du gestionnaire ? Si non, pourquoi elles ne le seront pas ?
Quant au CA, je ne comprends pas ta réponse. Je connais la composition du CA, je demandais juste quelle serait la marge de décision d'un CA sur un EPLE dont le gestionnaire exécute les ordres d'une collectivité territoriale.
Quant à la troisième question, en quoi l'autorité de l'djoint gestionnaire n'est pas claire ou forte ? Et en quoi changer son chef à lui la rendra plus forte ?

Mais je souhaiterais aussi avoir d'autres réponses plus précises et moins discursives.
L'intendant zonard
L'intendant zonard
Niveau 3

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par L'intendant zonard Mar 21 Déc - 22:30
288 a écrit:En revanche, cette mesure peut inviter à nouer davantage de partenariats, notamment pour les filières technologiques ou pour les lycées professionnels, à l'échelle d'un bassin.
Oui, le partenariat de celui qui a le flingue et de celui qui creuse ! Concrètement avec la décentralisation à la mode de 2004, les EPLE étaient supposés établir des conventions avec la collectivité de rattachement. En fait de convention, il y a eu la loi de la collectivité, et aucune négociation, aucune discussion. Ces "conventions" s'appliquent de même lorsque le CA les a rejetées. On continue dans la même veine, en pire. Moi je n'en serai pas complice, je vais me barrer de ce métier. On sera quelques-uns dans ce cas-là, et si mon estimation toute personnelle de la qualité de ceux qui suivront ce mouvement n'est fondée qu'à 10 %, avec ce qui restera dans les EPLE, après le réchauffement climatique ça fera une autre très bonne raison de ne surtout pas faire d'enfants. araignée

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Reine Margot Mer 22 Déc - 14:08
Jacq a écrit:
Reine Margot a écrit: [je coupe, comme toi, mais par contre en indiquant que j'ai coupé] des gens qui gagnent bien moins que toi en faisant des heures que tu ne feras jamais de ta vie, même si tu as fait quelques manifs, ne fait que se frotter les mains les gens qui nous gouvernent.

Les deux amis qui font cette fonction, avec les avantages qui vont avec, gagnent plus que moi et, outre à certaines périodes, ne font pas les heures que je fais et avec moins de pénibilité.
Je ne me plains pas, ils ne se plaignent pas, ou pas plus que contre ce que nous subissons tous.
Effectivement, la division ne fait que le profit des gens qui nous gouvernent... mais où étaient les personnels qui en appellent maintenant à l'intérêt pédagogique ou général alors qu'en CA, par exemple, ils ne font que voter les décisions qui vont contre les intérêts pédagogiques ?
Depuis 2018 nous présentons des motions aux CA contre la réforme de la voie professionnelle, depuis 2018 les "valets" de "leurs maîtres" votent contre.  Ils votent donc contre l’intérêt des élèves, contre leur intérêt pédagogique, parce qu'ils suivent leurs maîtres de façon servile....
Oui, en cela, ils se comportent comme des valets et invoquer maintenant l’intérêt pédagogique des élèves cela me fait doucement marrer.

La réforme est néfaste, mais les voir pleurer alors que depuis des lustres ils votent tout et suivent les réformes néfastes...
Le jour où j'aurais un gestionnaire à mes côtés dans une manif je les regarderai différemment.


EDIT avant EDIT : j'ai eu une fois une gestionnaire en manif avec moi.... Dixit son agent : "comme tout le monde était en grève et qu'elle ne voulait pas être la seule à répondre au téléphone elle s'est mise en grève".

Si on compare en tant que catégorie A les traitements indiciaires doivent être les mêmes, avec peut-être quelques primes, mais une obligation de présence (permanences à assurer, postes logés) qui les justifie. Sinon, il faut quand même noter que les syndicats administratifs n'ont pas tout à fait le même poids que les syndicats enseignants (et vu l'évolution des choses, comme la suppression du paritarisme, c'est peu dire), ce qui explique sans doute que les administratifs bougent très peu, voire sont plus conservateurs que les enseignants. Les profs sont plus nombreux et, quand ils ne sont pas face aux élèves ça se voit. Nous si on fait grève, personne ne s'en aperçoit, et le boulot est fait quand même le lendemain.

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
L'intendant zonard
L'intendant zonard
Niveau 3

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par L'intendant zonard Mer 22 Déc - 23:07
Globalement, il ne faut pas beaucoup de semaines d'expérience dans le métier pour constater que 100 % de ce qui est raconté dans les CA des EPLE n'intéresse que ceux qui y parlent. Donc assez vite, on comprend que s'il faut vraiment voter, alors on fait comme l'a demandé le chef. Parce qu'on est membre de droit, on n'a pas demandé à être là, le chef s'il se met en rogne peut nous pourrir la vie que démolir une carrière ça serait presque un bienfait en comparaison, et au bout du compte parce que de toutes manières ça ne changera jamais rien. Ce conseil existe pour administrer un établissement scolaire, pas pour réécrire les lois qui ont été mal écrites par le parlement élu ni les décrets d'un gouvernement désigné suivant le processus constitutionnel.

Pour ce qui est des grèves etc. effectivement on n'est pas nombreux à en faire : je sais pas chez vous comment vous gérez ce que les gamins n'ont pas appris, mais nous quand on rentre d'une journée de grève, on a deux jours de travail sur le bureau. Et personne ne le fera à notre place, personne ne nous dira qu'on peut en balancer la moitié à la corbeille. A titre personnel, depuis quinze ans sinon plus j'ai systématiquement fait toutes les grèves auxquelles mon organisation syndicale a appelé. Mais avec un brassard rouge, en passant voire la secrétaire-du-chef pour la prier de me déclarer gréviste. Au mieux du mieux ces jours-là j'écourte violemment ma journée en partant à 17 heures, après seulement 9 heures de travail.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Olympias
Olympias
Prophète

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Olympias Jeu 23 Déc - 19:31
beaverforever a écrit:Le ministère des finances est parvenu ces dix dernières années à réduire ses effectifs de 15% grâce à la dématérialisation, soit une économie de 600 millions par an. Sirhen, Louvois et Op@le sont clairement des tentatives de réitérer la même performance, d'où la volonté de maintenir ces projets malgré leur coût dispendieux, puisqu'une fois déployés ces outils sont largement remboursés. Mais visiblement, même pour réduire le nombre de fonctionnaires (choix idéologique) et économiser beaucoup d'argent, cela ne suffit pas à mobiliser les compétences. J'ai l'impression que pour un directeur d'administration le mot "logiciel" renvoie à quelque chose de magique où l'on peut se dispenser d'une procédure rigoureuse et de l'emploi de prestataires de services compétents.
Sirhen et Louvois ont été des crashes extraordinaires, ont coûté des millions et des millions d'euros, sans que les promoteurs de ces bouses soient sanctionnés (ou alors c'est un secret bien gardé).
Notre gestionnaire et ses collègues étaient en formation pour ce nouveau logiciel.
Il gère la comptabilité du lycée et celle de six ou sept collèges...autant dire que lorsqu'on a un problème informatique/ internet...  Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 4094398725

L'expérience de l'incapacité de la collectivité territoriale à prendre en compte nos besoins me conduit à cette tactique : refus pur et simple de participer à tout projet émanant de la région. Je ne mets rien dans l'ENT (mes créations pédagogique, veux-je dire), au mieux je teste quelques outils mais ils sont peu fonctionnels, pas ergonomiques, pas fluides. Bref  Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 558662839 quelle réussite...
Weldingo
Weldingo
Niveau 2

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Weldingo Ven 24 Déc - 21:16
ProvençalLeGaulois a écrit:Alors que j'ai été brièvement de la partie (j'ai été "fondée de pouvoir" pendant 18 mois), j'ai pourtant du mal à cerner tous les enjeux de cette réforme visant à soumettre les adjoints-gestionnaires à l'autorité de la CT.
Ils sont déjà le cul entre deux chaises à devoir gérer les agents territoriaux alors qu'eux dépendent de l'Etat (et c'est souvent source de problèmes).
Et pourtant, je ne connais aucun agent qui regrette d'être passé dans la territoriale, donc ce ne doit pas être tout blanc tout noir.
Exemple simple pendant la pandémie : les masques, dans ma région, tous les agents de lycée reçoivent des masques chirurgicaux là où les personnels d'Etat ont eu des masques en tissu et peu), ont été envoyés complètement à la maison pendant 2 mois, avaient des protocoles plus stricts (éloignement de 2 mètres, etc.) ; le département a acheté des capteurs de CO2 pour les DP, etc. Donc à certains endroits, la CT fait le taf, oui.

Les consignes à la con, qu'elles viennent de l'Etat, du CDE ("je suis l'ordonnateur", donc j'ordonne même si c'est pas carré) ou de la CT, ça existe déjà.

Bref, je n'arrive pas à me faire une opinion sur la nocivité de cette réforme.

Et les guéguerres stériles, on s'en passera. Si un gestionnaire ne fait pas grève, c'est soit qu'il ne se sent pas concerné par la réforme décriée (comme bien des professeurs, sinon on aurait tout le temps 100% de grévistes), soit parce qu'il pense que cela n'aboutira à rien et qu'en plus de perdre une journée de salaire, son boulot du jour de grève devra être quand même fait les jours suivants, c'est perdant perdant quoi.
100% d'accord. mon conjoint ancien agent technique EN est passé à la territoriale et il y a gagné en salaire et en suivi de gestion. Etant donné le positionnement des adjoints-gestionnaires à gérer les agents de la collectivités, mission la plus délicate, leur passage à la collectivité me parait logique.
Mathador
Mathador
Vénérable

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Mathador Sam 25 Déc - 0:51
L'intendant zonard a écrit:L'avis du gouvernement, c'est que ça peut faciliter de réunir les 500 signatures cette affaire. Pour le reste ils s'en foutent. Et l'avis de certains conseils départementaux, c'est que les intendants sont des emmerdeurs qui prétendent que soient respectées les lois sur les marchés publics, qui interdisent d'acheter local et donc de faire du clientélisme à la petite semaine en inventant une préférence départementale avec l'argent de la collectivité délégué au collège. C'est assez minable, et c'est pour cela qu'il faudrait que soit inventée cette affaire d'"autorité partagée".
Sauf que les dépenses sont ordonnées au nom du CDE. Si ce dernier voit des marchés publics douteux il aura intérêt à se protéger en retirant la délégation de signature et en appliquant l'article 40…

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Jacq
Jacq
Monarque

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Jacq Sam 25 Déc - 8:50
L'intendant zonard a écrit:Globalement, il ne faut pas beaucoup de semaines d'expérience dans le métier pour constater que 100 % de ce qui est raconté dans les CA des EPLE n'intéresse que ceux qui y parlent. Donc assez vite, on comprend que s'il faut vraiment voter, alors on fait comme l'a demandé le chef. Parce qu'on est membre de droit, on n'a pas demandé à être là, le chef s'il se met en rogne peut nous pourrir la vie que démolir une carrière ça serait presque un bienfait en comparaison, et au bout du compte parce que de toutes manières ça ne changera jamais rien. Ce conseil existe pour administrer un établissement scolaire, pas pour réécrire les lois qui ont été mal écrites par le parlement élu ni les décrets d'un gouvernement désigné suivant le processus constitutionnel.

Pour ce qui est des grèves etc. effectivement on n'est pas nombreux à en faire : je sais pas chez vous comment vous gérez ce que les gamins n'ont pas appris, mais nous quand on rentre d'une journée de grève, on a deux jours de travail sur le bureau. Et personne ne le fera à notre place, personne ne nous dira qu'on peut en balancer la moitié à la corbeille. A titre personnel, depuis quinze ans sinon plus j'ai systématiquement fait toutes les grèves auxquelles mon organisation syndicale a appelé. Mais avec un brassard rouge, en passant voire la secrétaire-du-chef pour la prier de me déclarer gréviste. Au mieux du mieux ces jours-là j'écourte violemment ma journée en partant à 17 heures, après seulement 9 heures de travail.

"100% de ce qui est raconté [...] que ceux qui y parlent", j'ajouterais, "et ceux qui y sont présents". Les élus parents (une infime minorité donc par rapport au nombre), donc des impliqués. C'est tout de même un temps d'échange ou d'information pour eux, que l'on peut avoir d'ailleurs en demandant une rencontre. J'ai le souvenir d'élus impliqués (pas les maires, qui sont officiellement au CA mais n'y mettent jamais les pieds, l'année dernière nous avons un député car c'était en visio, c'était la surprise). Une élue de la région de mon ancien établissement faisait tous les CA où le TRMD était voté. Pas de chance elle venait toujours à celui que nous avions décidé de boycotter en oubliant de la prévenir.  Ce sont souvent ces CA d'ailleurs où les problèmes se posent et il peut y avoir des divergences entre les chefs et les enseignants (y compris les engueulades entre enseignants).  Mais je suis aussi atterré de voir le nombre de collègues enseignants qui indiquent ne pas avoir lu le document préparatoire au CA ou même son compte-rendu, confirmant ce que tu écrivais.  Notre prochain CA risque d'être assez chaud et important, les chefs ayant décidé de consacrer plus d'heures d'enseignement à des choses totalement inutiles, mais ces heures il va bien falloir les prendre ailleurs sur des heures "utiles". Donc il y a tout de même des éléments à discuter et à voter ou non et là on ne discute pas de la loi mais bien de l'organisation interne des heures d'enseignement. La disparition de l'obligation de réunion préalable de la Commission permanente avant va d'ailleurs poser problème.

Il est bien évident que le travail que vous ne faites pas un jour il est toujours sur le bureau pour le lendemain. Quelques fois nous avons eu notre collègue secrétaire du CDE avec nous en manifestation. Dans un établissement proche du mien le personnel administratif et quelques agents territoriaux s'étaient arrangés pour se mettre en (presque) totalité en grève considérant que si un faisait grève cela n'avait pas d'impact. Les surveillants de mon établissement l'ont fait deux fois, avec CPE et ça cela fiche le bazar, surtout en collège. Sinon on rattrape en allant plus vite, ce qui a forcément des conséquences sur l'enseignement.

Pour les heures perdues, c'est comme pour une journée de formation. Si c'est une journée où j'ai essentiellement des classes à examen, la grève je ne la fais pas et j'attends une autre (tout comme il arrive de décliner une journée de formation pour nécessité de service). Ce qui est ennuyeux c'est que les grèves ponctuelles sont en général le mardi ou le jeudi, donc cela tombe plusieurs fois sur les mêmes classes, ce qui pose problème.
valle
valle
Niveau 10

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par valle Sam 25 Déc - 10:42
Weldingo a écrit:
ProvençalLeGaulois a écrit:Alors que j'ai été brièvement de la partie (j'ai été "fondée de pouvoir" pendant 18 mois), j'ai pourtant du mal à cerner tous les enjeux de cette réforme visant à soumettre les adjoints-gestionnaires à l'autorité de la CT.
Ils sont déjà le cul entre deux chaises à devoir gérer les agents territoriaux alors qu'eux dépendent de l'Etat (et c'est souvent source de problèmes).
Et pourtant, je ne connais aucun agent qui regrette d'être passé dans la territoriale, donc ce ne doit pas être tout blanc tout noir.
Exemple simple pendant la pandémie : les masques, dans ma région, tous les agents de lycée reçoivent des masques chirurgicaux là où les personnels d'Etat ont eu des masques en tissu et peu), ont été envoyés complètement à la maison pendant 2 mois, avaient des protocoles plus stricts (éloignement de 2 mètres, etc.) ; le département a acheté des capteurs de CO2 pour les DP, etc. Donc à certains endroits, la CT fait le taf, oui.

Les consignes à la con, qu'elles viennent de l'Etat, du CDE ("je suis l'ordonnateur", donc j'ordonne même si c'est pas carré) ou de la CT, ça existe déjà.

Bref, je n'arrive pas à me faire une opinion sur la nocivité de cette réforme.

Et les guéguerres stériles, on s'en passera. Si un gestionnaire ne fait pas grève, c'est soit qu'il ne se sent pas concerné par la réforme décriée (comme bien des professeurs, sinon on aurait tout le temps 100% de grévistes), soit parce qu'il pense que cela n'aboutira à rien et qu'en plus de perdre une journée de salaire, son boulot du jour de grève devra être quand même fait les jours suivants, c'est perdant perdant quoi.
100% d'accord. mon conjoint ancien agent technique EN est passé à la territoriale et il y a gagné en salaire et en suivi de gestion. Etant donné le positionnement des adjoints-gestionnaires à gérer les agents de la collectivités, mission la plus délicate, leur passage à la collectivité me parait logique.
Mais là il n'est pas question de changer le rattachement du corps, ils seront toujours des fonctionnaires de la FP d'état, mais de leur donner un chef "fonctionnel" différent du chef "administratif" (?). Point d'avantages, donc.
En revanche, et même si c'est paradoxal puisqu'en effet les agents appartiennent à a FT territoriale, cette mise sous l'autorité des collectivités territoriales "brise" la chaîne hiérarchique. Jusque là, c'était ministre-recteur-IA-chef d'établissement-gestionnaire-agents. Désormais, il y aura une coupure qui peut donner de potentiels problèmes.
Je me demande par exemple ce qui arriverait si un département (pour des raisons économiques, par ex.) n'était pas d'accord avec les vacances de sa zone d'attribution (A, B ou C) et ordonnait aux gestionnaires de donner congés (et de s'y mettre eux-mêmes) selon le calendrier d'une autre zone.
Je me répète, mais quelqu'un aurait des informations sur l'impact possible de cette réforme sur ce type de questions ?
288
288
Niveau 10

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par 288 Sam 25 Déc - 15:27
valle a écrit:
Je me demande par exemple ce qui arriverait si un département (pour des raisons économiques, par ex.) n'était pas d'accord avec les vacances de sa zone d'attribution (A, B ou C) et ordonnait aux gestionnaires de donner congés (et de s'y mettre eux-mêmes) selon le calendrier d'une autre zone.
Je me répète, mais quelqu'un aurait des informations sur l'impact possible de cette réforme sur ce type de questions ?
Le calendrier scolaire est fixé par arrêté ministériel  Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 1665347707
On dirait que tu tiens absolument à ce que cette non-réforme crée des problèmes...
Paddy
Paddy
Habitué du forum

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Paddy Sam 25 Déc - 15:55
Une "non-réforme" qui mobilise autant les chefs d'établissement le mercredi après-midi devant les rectorats devrait un minimum t'interroger. Surtout quand on connait le peu d'entrain de cette corporation à faire des vagues.
Ne pas comprendre qu'un adjoint-gestionnaire peut se retrouver en difficulté, si d'aventure il reçoit deux ordres aux finalités contradictoires, me laisse perplexe.
valle
valle
Niveau 10

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par valle Sam 25 Déc - 17:34
288 a écrit:
valle a écrit:
Je me demande par exemple ce qui arriverait si un département (pour des raisons économiques, par ex.) n'était pas d'accord avec les vacances de sa zone d'attribution (A, B ou C) et ordonnait aux gestionnaires de donner congés (et de s'y mettre eux-mêmes) selon le calendrier d'une autre zone.
Je me répète, mais quelqu'un aurait des informations sur l'impact possible de cette réforme sur ce type de questions ?
Le calendrier scolaire est fixé par arrêté ministériel  Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 1665347707
On dirait que tu tiens absolument à ce que cette non-réforme crée des problèmes...
 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 437980826  Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 437980826  Par arrêté d'un ministère qui n'aura plus d'autorité sur les gestionnaires et, donc, sur les agents concernés par ma question. Mais tu n'as toujours pas répondu à aucune de mes questions, tu divagues à chaque fois avec des affirmations à côté.
Je ne "tiens" à rien, honnêtement, mais je me demande si tu comprends ce que veut dire "autorité fonctionnelle".
Pour info, j'essaierai de m'inscrire un de ces quatre au forum cité par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour reposer ces questions et essayer d'y voir un peu plus clair.
henriette
henriette
Médiateur

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par henriette Sam 25 Déc - 17:38
Tu nous tiendras au courant des réponses que tu auras eues, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], d'accord ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
288
288
Niveau 10

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par 288 Sam 25 Déc - 17:50
valle a écrit:
 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 437980826  Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 437980826  Par arrêté d'un ministère qui n'aura plus d'autorité sur les gestionnaires et, donc, sur les agents concernés par ma question. Mais tu n'as toujours pas répondu à aucune de mes questions, tu divagues à chaque fois avec des affirmations à côté.
Il n'est pas prévu de transférer la compétence de l'établissement du calendrier scolaire aux CT, donc les arrêtés ministériels seront toujours prévalents en la matière. De même pour les sorties scolaires : le chef d'établissement va rester garant de la politique pédagogique.
Suis-je encore à côté alors que je traite l'exemple précis que tu prends ?
Jacq
Jacq
Monarque

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Jacq Sam 25 Déc - 17:53
J'ai mon pote intendant (oui oui, "gestionnaire") qui me l'a expliqué de vive voix mais je suis incapable de le formuler comme lui et je ne suis pas certain d'avoir vraiment compris.

Je me souviens d'une fois où un ami, secrétaire d'intendance, m'avait expliqué qu'ils avaient dû faire un appel d'offre pour la commande de plateaux neufs pour le self. Ils avaient l'appel d'offre, retoqué par la Région, qui leur a imposé un autre fournisseur mais plus coûteux (je ne sais pas où en est la situation depuis, c'était il y a des années). Mais un ami qui travaillait justement à la réception des appels d'offre à la Région et à qui j'avais posé la question m'indiquait que cela arrivait souvent, la Région retoquant régulièrement y compris pour des devis plus onéreux. Les conflits existaient déjà que le gestionnaire soit rattaché à la CT ou non.

Je suis allé consulter dès le début de la lecture de ce fil le lien initial et je dois avouer ne pas avoir compris grand-chose, termes trop techniques pour un domaine que je ne maîtrise pas.
L'intendant zonard
L'intendant zonard
Niveau 3

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par L'intendant zonard Sam 25 Déc - 18:36
Mathador a écrit:Sauf que les dépenses sont ordonnées au nom du CDE. Si ce dernier voit des marchés publics douteux il aura intérêt à se protéger en retirant la délégation de signature et en appliquant l'article 40…
Déjà que bien des collègues se foutent assez largement du code de la Commande publique, les chefs d'établissement, tout responsables en dernier ressort qu'ils soient, n'ont pas de compétence, pas de formation dans ce domaine : c'est délégué à leur gestionnaire. Donc un gestionnaire qui n'est plus loyal à son chef d'établissement ne lui sera plus d'aucune utilité.
valle a écrit:Pour info, j'essaierai de m'inscrire un de ces quatre au forum cité par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour reposer ces questions et essayer d'y voir un peu plus clair.
Il n'y a pas à essayer, il suffit de le faire ! Cela n'est d'ailleurs même pas indispensable : la majorité des contenus est lisible sans inscription, et l'on peut répondre aussi en tant qu'invité. Nous avons seulement quelques rubriques un peu sensibles qui sont réservées aux inscrits, notamment la très instructive "malaise des gestionnaires"

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
beaverforever
beaverforever
Niveau 10

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par beaverforever Dim 26 Déc - 15:01
Donc, pour résumer, si j'ai bien compris, la réforme oblige le gestionnaire à commettre de multiples corruptions passives et devenir un prévaricateur. J'ai bon ?

Mais on ne peut pas le dire en clair car sinon il y a diffamation envers la collectivité territoriale et il faut apporter les preuves de cette affirmation.
L'intendant zonard
L'intendant zonard
Niveau 3

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par L'intendant zonard Dim 26 Déc - 22:47
Cela pourrait passer pour de la politique-fiction de mauvaise foi, j'en conviens aisément. Le problème c'est que dans la vraie vie déjà avant ce "pouvoir d'instruction", on se retrouve embarqués assez régulièrement dans une affaire avec la collectivité qui donne de l'argent à l'établissement en "suggérant" auprès de qui le dépenser.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Jacq
Jacq
Monarque

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Jacq Lun 27 Déc - 12:06
Bon ? Et après.
Moi je veux bien croire mes collègues gestionnaires que ce n'est pas bien, après tout j'aimerais que eux me croient aussi lorsque je leur dis qu'une réforme est mauvaise.
Et donc, on fait quoi ?
L'intendant zonard
L'intendant zonard
Niveau 3

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par L'intendant zonard Mar 28 Déc - 11:29
Jacq a écrit:Et donc, on fait quoi ?
Rien, parce que les gestionnaires ne feront rien, ne se sortiront pas les doigts d'où j'pense. On sera quelques-uns à se barrer de ce métier, ailleurs l'herbe n'a pas encore été passée au lance-flammes. colombane et moi-même vous informons, et je vous promets que vous allez regretter l'époque où vous aviez un intendant... araignée

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
TrucOuBidule
TrucOuBidule
Niveau 9

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par TrucOuBidule Mar 28 Déc - 11:55
L'intendant zonard a écrit:
Jacq a écrit:Et donc, on fait quoi ?
Rien, parce que les gestionnaires ne feront rien, ne se sortiront pas les doigts d'où j'pense. On sera quelques-uns à se barrer de ce métier, ailleurs l'herbe n'a pas encore été passée au lance-flammes. colombane et moi-même vous informons, et je vous promets que vous allez regretter l'époque où vous aviez un intendant... araignée
Comme les enseignants...
Jacq
Jacq
Monarque

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Jacq Mar 28 Déc - 21:23
Cela ne mange pas de pain, mais nous pouvons, enseignants, déposer des motions. Elles sont lues, et si elles sont votées, y compris par l'administration (un miracle !) c'est entendu. Cela ne veut pas dire que cela va changer quelque chose, mais au moins nous faisons remonter un désaccord. Moi je suis prêt à présenter une motion au nom des enseignants, de convaincre les parents et les élèves élus de s'y associer. Pour cela il me faut par contre l'aide du gestionnaire pour la rédiger, voire du CDE (sans le dire, bien évidemment).
Mais j'en reviens à un de mes reproches, si c'est pour voir l'administration s'abstenir, comme elle le fait régulièrement lorsqu'elle est pour une motion mais ne veut pas le dire pour ne pas froisser sa hiérarchie, alors qu'ils aillent se faire....

Je veux bien soutenir et croire, défendre, mais pas que les gens se débinent au dernier moment. Le Syndicat des Gens qui Font Carrière fait de belles déclarations sur son site mais en réalité n'assume rien et ne manifeste rien publiquement. Je n'ai rien entendu dans les médias. D'ailleurs ne pense qu'ils se fichent.... j'arrête là sinon je vais m'énerver.

Je suis prêt à présenter une motion au CA, encore faudrait-il que nos chefs, au lieu de se réfugier sous la neutralité, nous aient tout simplement informés. Et pourquoi pas une heure syndicale avec le gestionnaire ? Cela nous changerait, concernant mon bahut, du gestionnaire qui débarque "comme par hasard" en pleine réunion syndicale (en fait dépêché par l'administration pour vérifier qui est présent ou non). C'est ça le problème.... Aussi.
Jim Prideaux
Jim Prideaux
Niveau 2

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par Jim Prideaux Mer 29 Déc - 11:54
Au delà de la question des rapports entre gestionnaires et collectivités territoriales, qui pour l'heure semble toucher prioritairement les collèges, se pose la question beaucoup plus sensible de la fonction d'agent-comptable.
Cette question est certes peu lisible au quotidien, d'autant plus que le cumul agent-comptable et gestionnaire ne permet pas une différenciation aisée. Cependant, et si une telle réorganisation devait intervenir, la séparation de cette fonction, et partant la sortie des agences comptables des établissements ne manquerait pas de compliquer le quotidien d'un bon nombre d'établissements, et surtout des plus complexes en termes de structure (cas typique des très gros lycées polyvalents avec GRETA et CFA). La modification de la carte comptable a déjà abouti à créer des agences comptables avec un nombre conséquent d'établissements rattachés, cependant les budgets brassés sont encore dérisoires au regard de la plupart des autres comptables publics.
En ce qui concerne les collèges, et plus particulièrement ceux où la collectivité territoriale a repris en gestion directe énormément de choses, la conséquence en termes de RH peut être assez lourde : quel est le sens de conserver un secrétariat d'intendance aux côtés du gestionnaire pour ce qui reste, en dehors évidemment de certains collèges avec des situations très particulières ?
LRDFDLVDGJQCA
LRDFDLVDGJQCA
Je viens de m'inscrire !

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par LRDFDLVDGJQCA Sam 8 Jan - 19:55
Bonsoir,

Certains demandent des exemples de ce qu'apporterait une autorité directe de la CT sur le gestionnaire, en voici un.

Un département incite déjà fortement les gestionnaires à autoriser la présence des agents sur des temps de vacances scolaires, cela afin de pouvoir accueillir du public (centre de vacance, meeting, locations de chambres d'internat aux particuliers, organisation de repas, ...), l'argent récolté d'après ce que l'on m'en a dit n'est même pas reversée aux collèges (mais ce n'est pas le plus important). Demain l'incitation deviendra ordre et il n'est pas question d'heures supplémentaires mais bien de l'utilisation des heures actuellement attribuées aux collèges. Peut-être même les coûts de chauffage seront pris en charge sur la dotation de fonctionnement du collège.

Ce système existe déjà pour les universités en Angleterre et dans les pays de l'est. Le libéralisme arrive et le gestionnaire devra lui ouvrir la porte,

Cordialement
djedje
djedje
Je viens de m'inscrire !

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par djedje Dim 9 Jan - 9:44
288 a écrit:
valle a écrit:- Quel est l'intérêt de l'État à faire cela ? Il va quand même conserver tous les "coûts" (recrutement, rémunération, formation) mais perdra l'autorité sur ces personnels, non ?
Clarifier et renforcer l'autorité des adjoint-gestionnaires sur l'équipe qu'ils encadrent. L’État a déjà transféré la gestion des agents aux CT en 2004. Ce n'est que la suite logique de ce mouvement de décentralisation.

Ce n'est effectivement pas dans l'intérêt de l'Etat de transférer les gestionnaires aux collectivités. C'est une demande des collectivités et le gouvernement qui était contre au départ a fini par lâcher. Surement en contrepartie d'autre chose prévue dans la loi.

Le but des collectivités est en particulier d'avoir la main sur l'énorme marché de la restauration scolaire. Actuellement ils donnent la dotation mais après les établissements passent les commandes qu'ils souhaitent avec qui ils veulent.
Demain, avec l'autorité fonctionnelle sur les gestionnaires, les collectivités passeront directement les marchés de restauration - en privilégiant les entreprises implantées sur leur territoire - et pourront imposer aux gestionnaires de commander dans le cadre de leur marché. C'est réglé : L'argent qu'ils ont mis au départ revient désormais en totalité sur leur territoire, fait bosser leurs boîtes (baisse du chômage- toujours bien pour se faire réélire) et plus de rentrées fiscales pour la collectivité. ça pourra être fait pour tous les marchés (et ça se fera surement vu les sommes en jeu).

Perdant pour l"Etat qui perd une partie de son autorité sur ses agents.
Perdant pour les établissements qui perdent leur autonomie dans la gestion matérielle.
Gagnant pour la collectivité qui se retrouve avec un "pion" très bien placé dans chaque établissement.

Pour l'instant on en est à un simple transfert de l'autorité fonctionnelle mais les collectivités veulent carrément un transfert total des gestionnaires. La loi passe en commission mixte paritaire à la fin du mois.


colombane
colombane
Habitué du forum

 Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle ! - Page 3 Empty Re: Autorité fonctionnelle des collectivités sur les gestionnaires : cela brûle !

par colombane Dim 9 Jan - 9:56
Rectification : l'argent du service annexe d'hébergement... la restauration ne fait pas partie de la dotation de fonctionnement. C'est un service indépendant, uniquement financé par les usagers. (familles et commensaux, parfois les aides sociales suppléant les défaillances de certaines familles). La collectivité peut financer du gros matériel, des travaux, mais le fonctionnement ordinaire, et l'achat de denrées, sont complètement à la charge des usagers, géré par l'établissement (adjoint-gestionnaire, chef d'établissement,... CA : qui se doivent de suivre les règles des marchés publics)

Certains départements ont déjà pris la main complètement sur la restauration, passant par des sociétés privées. (à l'instar des communes et des écoles)

_________________
N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace (R. W. Emerson)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum