Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Feriez-vous grève la semaine de la rentrée ?

131 - 60%
6 - 3%
24 - 11%
13 - 6%
45 - 20%
 
Total des votes: 219
 
Sondage clos
Daphné
Demi-dieu

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Daphné Mer 29 Déc 2021 - 10:42
Ombre veneration
Jenny
Jenny
Médiateur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Jenny Mer 29 Déc 2021 - 10:44
Ombre : Mais il ne s’agit pas de fermer les écoles non ici, juste d’avoir des conditions de travail décentes : des locaux propres, qu’on peut aérer, des masques fournis par l´employeur... ça ne me parait pas secondaire.
Tangleding
Tangleding
Doyen

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Tangleding Mer 29 Déc 2021 - 10:50
Pas voulu lancer une réorientation du débat sur l'aspect stratégique, mais je suis plutôt d'accord avec toi *Ombre*.

Oui il faut des masques fournis par le ministère. Mais il faut surtout du fric, des postes, une vraie revalorisation, le dégel immédiat du point d'indice. Les carences de remplacements longs atteignent des niveaux flippants, alors leur mantra "il faut ouvrir les écoles pour combattre les inégalités", je n'en peux plus.

Là, faut que je dorme, j'ai pris le train à 5h et j'ai peu dormi.

_________________
"Never complain, just fight." [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 2490015017
Serge
Serge
Médiateur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Serge Mer 29 Déc 2021 - 10:59
Bonne idée, Ombre.

_________________
[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 94_10
Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
*Ombre*
*Ombre*
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par *Ombre* Mer 29 Déc 2021 - 11:01
@Jenny a écrit:Ombre : Mais il ne s’agit pas de fermer les écoles non ici, juste d’avoir des conditions de travail décentes : des locaux propres, qu’on peut aérer, des masques fournis par l´employeur... ça ne me parait pas secondaire.

Je ne dis pas le contraire, mais j'ai tendance à croire que ces combats-là sont des combats locaux, dans la mesure où, chez nous, tous ces critères sont déjà validés (on nous a même installé des capteurs de CO2 avant les vacances) - mais j'ai bien conscience que ce n'est pas le cas partout, c'est pourquoi je parle de combats locaux. Vous n'avez pas de masques ? Vos locaux ne sont pas nettoyés ? Vous ne pouvez pas aérer en dépit des recommandations répétées à ce sujet ? Oui, vous êtes fondés à débrayer. Mais dans mon établissement, cela n'aurait aucun sens.
Et quand bien même nous obtiendrions tout cela, je considère que rien ne serait réglé sur le fond, quant à ce que devient notre métier.
Cette crise sanitaire finira bien par disparaître, comme ont disparu toutes les autres avant elle. Et après ? Faudra-t-il considérer que nous aurons obtenu satisfaction parce que nous aurons eu des masques et des bidons de Sanytol ? Je ne le pense pas. On nous demande si nous sommes prêts à faire grève à la rentrée. Eh bien en ce qui me concerne, pas pour cela. Je pense que c'est, au mieux, voué à l'échec, au pire, ce qui permettrait de ne rien faire sur le fond, sur ce qui rend vraiment notre métier pénible en dehors de tout contexte particulier.

@Tangleding, repose-toi bien.
Jenny
Jenny
Médiateur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Jenny Mer 29 Déc 2021 - 11:05
L’un n’empêche pas l’autre.
Et ton établissement n’est sans doute pas représentatif. Les problèmes d’hygiène, de toilettes dégueulasses, de matériel à payer soi même… ne se posent pas qu’en période Covid (et on peut élargir à la question de l’amiante, à l’absence de médecine du travail). Moi, ça me dégoûte que notre santé semble compter pour rien et qu’en plus, on essaie de nous culpabiliser sur les pauvres enfants qui n’auront pas à manger et qui seront maltraités par leur famille si on ferme les écoles… Ça, ce n’est pas mon travail…
*Ombre*
*Ombre*
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par *Ombre* Mer 29 Déc 2021 - 11:09
Alors si ce n'est pas qu'un problème lié au Covid, ne le présentons pas comme un problème lié au Covid.
Isis39
Isis39
Enchanteur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Isis39 Mer 29 Déc 2021 - 11:09
Ombre : on ne réclame pas forcément une fermeture de l'école. On veut des conditions sanitaires améliorées : des capteurs de CO2, des purificateurs d'air, des masques fournis (et pas les machins en tissu qui sont refusés partout). Sans parler des suppressions de postes qui ont chargé les classes en pleine pandémie...
Et ce n'est pas local : les masques non fournis ce n'est pas local. Et pour les capteurs et purificateurs, le ministère pourrait en faire une obligation.
Clecle78
Clecle78
Vénérable

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Clecle78 Mer 29 Déc 2021 - 11:13
Mais il y a un vrai problème lié au covid là. Et on ne fait rien ici et maintenant ni pour les classes, ni pour la cantine ni pour les collègues. Ça vous va vraiment de rentrer dans ces conditions avec peut-être des centaines de milliers de cas par jour et des établissements bondés de gamins dont certains mal ou pas masqués du tout en maternelle ?
Jenny
Jenny
Médiateur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Jenny Mer 29 Déc 2021 - 11:16
@Isis39 a écrit:Et ce n'est pas local : les masques non fournis ce n'est pas local. Et pour les capteurs et purificateurs, le ministère pourrait en faire une obligation.

+1. Bonjour les inégalités si c’est local.

Ombre : c’est sans doute plus audible en période de COVID et c’est indispensable là maintenant.
Isis39
Isis39
Enchanteur

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Isis39 Mer 29 Déc 2021 - 11:19
@Clecle78 a écrit:Mais il y a un vrai problème lié au covid là. Et on ne fait rien ici et maintenant ni pour les classes, ni pour la cantine ni pour les collègues. Ça vous va vraiment de rentrer dans ces conditions avec peut-être des centaines de milliers de cas par jour et des établissements bondés de gamins dont certains  mal ou pas masqués du tout  en maternelle ?

Je suis allée calculer comment je devrais aérer dans ma petite salle avec les 4e à 30 https://nousaerons.fr/aerer/
Il faudrait aérer 10 minutes toutes les 5 minutes !!! Les prescriptions des ministres sont intenables avec les effectifs qu'on a !
Cleroli
Cleroli
Sage

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Cleroli Mer 29 Déc 2021 - 11:22
@*Ombre* a écrit:Sans esprit de polémique, mais pour parler franchement, je ne sais pas si placer le problème sur le plan sanitaire est une bonne idée.
D'abord parce que c'est, au sens strict du terme, discutable, que cela ne donnera que... des discussions sans fin. Pour avoir vu ma propre fille de 8 ans s'enfoncer dans une espèce de dépression lors du premier confinement (et je vous jure que voir un enfant si jeune déprimé, c'est très troublant), je suis plutôt acquise à la nécessité de garder le plus possible les écoles ouvertes. Je ne veux convaincre personne ici, ce n'est pas le but, mais seulement souligner que, sur ce sujet, nous ne sommes même pas unanimes entre nous, et nous avons l'opinion contre nous. Ce n'est pas là-dessus que nous pouvons rassembler, encore moins obtenir quoi que ce soit.
Parce que le but, c'est quoi ? C'est fermer une semaine ou deux et recommencer comme avant ?
Le problème, il me semble,  n'est pas là. Le problème, c'est la charge de travail démultipliée, les conditions de travail fortement dégradées, avec des classes surchargées, des intégrations sans moyens, la disparition de tous les demi-groupes et dispositifs d'aide et soutien, c'est nos salaires indécents, c'est la bureaucratisation des tâches, vide de sens, et la caporalisation des rapports, infantilisante, autant de choses qui suscitent la fuite des jeunes (et moins jeunes), la difficulté à recruter malgré une pénurie croissante dans de plus en plus de disciplines. Pour tout cela, moi, je suis prête à me battre, et longtemps s'il le faut.
Sophie Vénétitay (pour ne prendre que cet exemple) réclame depuis plus d'un an des mesures de protection et non la fermeture des établissements. J'insère un extrait de son dernier passage à RTL.
*Ombre*
*Ombre*
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par *Ombre* Mer 29 Déc 2021 - 11:24
Et donc, la crise passera, et on n'aura rien obtenu qui change fondamentalement nos conditions de travail au quotidien.
Je pense qu'on se trompe de combat, là.

Mon mari bosse au CHU.
Les difficultés que rencontrent les hôpitaux en ce moment ne sont pas tant liées à la crise sanitaire elle-même qu'au sort qui est fait à l'hôpital public depuis 20 ans. Et les soignants savent le dire. On peut ouvrir des vaccinodromes, dépêcher des pompiers, tenter de recruter à l'arrache (des personnes non formées, mais bon...), cela ne règle rien sur le fond. Ce qu'il faut, c'est du personnel en plus, moins de patients par infirmier / médecin, plus de lits, de services ouverts, c'est arrêter de pressurer les personnels avec des gardes déraisonnables et des heures sup par-dessus la tête, jamais ni payées ni récupérées mais converties en "épargne-temps". Si on fait tout ça, on peut faire face à des situations de crise temporaires.

C'est pareil dans l'EN. Si nos conditions de travail étaient bonnes au départ, y compris sur le plan matériel, nous pourrions faire face, ne serait-ce que parce que les salles propres et bien aérées seraient une évidence, et les effectifs moindres. C'est pour cela qu'il faut se battre. Pas pour une crise qui ne fait que révéler un minuscule aspect des problèmes qui nous font souffrir au quotidien.

Personnellement, les classes à 30 ne me posent pas problème seulement à cause du Covid.
Cleroli
Cleroli
Sage

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Cleroli Mer 29 Déc 2021 - 11:26
Je n'ai pas la même vision que toi : la crise sanitaire est l'occasion (unique peut-être) de rendre nos revendications audibles. Ne pas s'en saisir serait une erreur à mon avis. Il faut s'appuyer sur le covid pour exiger des classes moins chargées, des profs remplaçants, des hausses salariales (le Grenelle de la santé, malgré toutes ses imperfections, a été possible du fait de la crise sanitaire), etc.
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Not a Panda Mer 29 Déc 2021 - 11:29
@Tangleding a écrit:Le SNES a déposé un préavis pour la semaine de la rentrée. Et déposera un préavis pour les semaines suivantes pour couvrir les actions locales.

https://www.snes.edu/article/rentree-des-colleges-et-des-lycees-loin-detre-sanctuarises-contre-le-covid19/


Préavis de grève
Le SNES-FSU dépose un préavis de grève pour la semaine du 3 au 7 janvier, et le fera tout au long du mois de janvier, pour couvrir les mobilisations décidées localement. Rapprochez vous de votre section académique pour organiser le mieux l’action.

J'ai vu du monde qui râlait en mode "ça suffit pas" sur Twitter.

Sauf que la grève massive le jour de la reprise sans avoir pu mobiliser je n'y crois pas une seconde. Combien de collègues se sont mis en grève il y a un an en réponse à l'hommage saboté à Samuel Paty ?

Dans mon collège nous avons été 2 collègues sur 40.

La grève c'est un mode d'action collectif, ça implique de pouvoir se réunir et en débattre au préalable.

Donc je ne pense pas que le préavis sera mis à profit dans l'ensemble.

Je peux me tromper.

C'est le nerf de la guerre. Je ne peux m'empêcher de comparer la situation d'aujourd'hui aux quelques jours qui ont précédé la rentrée des vacances de la Toussaint, début novembre 2020. Nous avions réussi à être une trentaine à exercer notre droit de retrait et plusieurs dizaines en grève en soutien. Nous nous étions réunis deux fois en visio dans les jours précédents la reprise, les différentes coordinations (je pense à l'AG IDF) et les organisations syndicales nous avaient fourni de précieuses ressources et un communiqué unitaire. On avait bien vu que ça allait bouger de partout, ça aide toujours à se lancer.

Les astres s'étaient alors alignés : le scandale des masques traités à la zéolithe d'argent (non remplacés dans mon établissement à la rentrée), le manque de personnel pour assurer le ménage conformément au protocole, la colère suite à l'annulation à la dernière minute de l'hommage à Samuel Paty, le couvre-feu + confinement pour la plupart des autres travailleurs qui offraient un contraste saisissant avec notre situation dans l'EN. De plus, certains établissements avaient décidé avant toute mobilisation de passer en demi-groupe. C'était du pain béni pour légitimer cette revendication.

Qu'avons-nous de tout ça aujourd'hui ? Il reste du temps avant la rentrée pour se bouger, certes. Les collègues ne vont-ils pas se sentir moins en danger avec la vaccination ? Plus résignés ? Je n'en sais rien, mais je ne suis pas optimiste.
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Kilmeny Mer 29 Déc 2021 - 11:30
@Isis39 a écrit:
@Clecle78 a écrit:Mais il y a un vrai problème lié au covid là. Et on ne fait rien ici et maintenant ni pour les classes, ni pour la cantine ni pour les collègues. Ça vous va vraiment de rentrer dans ces conditions avec peut-être des centaines de milliers de cas par jour et des établissements bondés de gamins dont certains  mal ou pas masqués du tout  en maternelle ?

Je suis allée calculer comment je devrais aérer dans ma petite salle avec les 4e à 30 https://nousaerons.fr/aerer/
Il faudrait aérer 10 minutes toutes les 5 minutes !!! Les prescriptions des ministres sont intenables avec les effectifs qu'on a !

Ma salle est un peu plus grande : nous pouvons tenir 8 minutes ! [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 1665347707

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
*Ombre*
*Ombre*
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par *Ombre* Mer 29 Déc 2021 - 11:31
Je peux être d'accord avec ça (édit : "ça" = le fait que la crise constitue une occasion de parler de nos problèmes) à condition d'adopter le même positionnement que les soignants : insister sur le fait que la crise ne fait que révéler des dysfonctionnements anciens, dus non pas à la crise elle-même, mais à 30 ans (au moins) de politique de diminution des moyens.
Saisir l'occasion ne veut pas dire réduire nos revendications à ce qui a trait immédiatement à la crise sanitaire, ou alors, rien d'important ne changera dans nos conditions de travail.


Dernière édition par *Ombre* le Mer 29 Déc 2021 - 11:32, édité 1 fois
avatar
Bouboule
Doyen

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Bouboule Mer 29 Déc 2021 - 11:31
@Kilmeny a écrit:
@valérieR a écrit:D'après ce que j'ai compris, seuls les masques FFP2 protègent du variant omicron. Il faudrait tous envoyer la facture de ces masques à nos rectorats et exiger leur remboursement sous peine d'attaque en justice pour mise en danger de la vie d'autrui!
As-tu un article à ce sujet ?

Il y a eu plusieurs articles grand public ces dernières heures mais pas forcément tranchés car le principal problème c'est la façon dont le masque est (mal) porté.

https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20211227.OBS52611/face-a-omicron-faut-il-privilegier-le-masque-ffp2.html

(Un public d'élèves silencieux, c'est mieux.)
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Kilmeny Mer 29 Déc 2021 - 11:33
Merci beaucoup, Bouboule !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
*Ombre*
*Ombre*
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par *Ombre* Mer 29 Déc 2021 - 11:39
En fait, il faudrait modifier le sondage pour qu'il ait un sens.
On ne fait pas grève dans le vide. On fait grève avec des revendications, dans un but précis.
À la question : êtes-vous prêt à faire grève pour revendiquer de meilleures conditions sanitaires, je réponds non.
S'il s'agit de défendre nos conditions de travail via des moyens substantiels, y compris assignés à nos traitements, je suis prête à m'investir, et sur la durée.
agirou
agirou
Niveau 5

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par agirou Mer 29 Déc 2021 - 11:52
@*Ombre* a écrit:Et donc, la crise passera, et on n'aura rien obtenu qui change fondamentalement nos conditions de travail au quotidien.
Je pense qu'on se trompe de combat, là.

Mon mari bosse au CHU.
Les difficultés que rencontrent les hôpitaux en ce moment ne sont pas tant liées à la crise sanitaire elle-même qu'au sort qui est fait à l'hôpital public depuis 20 ans. Et les soignants savent le dire. On peut ouvrir des vaccinodromes, dépêcher des pompiers, tenter de recruter à l'arrache (des personnes non formées, mais bon...), cela ne règle rien sur le fond. Ce qu'il faut, c'est du personnel en plus, moins de patients par infirmier / médecin, plus de lits, de services ouverts, c'est arrêter de pressurer les personnels avec des gardes déraisonnables et des heures sup par-dessus la tête, jamais ni payées ni récupérées mais converties en "épargne-temps". Si on fait tout ça, on peut faire face à des situations de crise temporaires.

C'est pareil dans l'EN. Si nos conditions de travail étaient bonnes au départ, y compris sur le plan matériel, nous pourrions faire face, ne serait-ce que parce que les salles propres et bien aérées seraient une évidence, et les effectifs moindres. C'est pour cela qu'il faut se battre. Pas pour une crise qui ne fait que révéler un minuscule aspect des problèmes qui nous font souffrir au quotidien.

Personnellement, les classes à 30 ne me posent pas problème seulement à cause du Covid.
Je suis dans mon établissement à 7h30 et je (m') en sors au mieux à 17h30 et souvent à 18h30 pour un salaire dont tu connais les contours. Nous sommes plusieurs à devoir travailler à plein temps et dans des conditions que je ne peux pas qualifier ici à ma guise sinon je serai hors charte. Je garde des masques fournis par la mairie de ma commune depuis février-mars 2020 parce qu'ils filtrent da manière efficiente et je parviens à enseigner de manière confortable en les utilisant, et ceux donnés par notre institution ne filtrent strictement rien. L'actuel variant semble davantage contagieux et je ne me vois vraiment pas pouvoir me payer des FFP2 ad hoc vu leur coût. Que faire? Se comparer à d'autres corps de métier qui sont écoutés et se voient régulièrement valorisés. Que faire? Quémander ou faire la manche pour aller travailler. Nous sommes 800000 avec des conditions financières certes différentes mais le constat est sans conteste: notre métier et nos salaires sont dévalorisés. L'EN paupérise ses salariés si nous sommes considérés un tantinet salariés puisque nous faisons fonction de... La liste des doléances est interminable. Le Covid en montre la partie cachée de l'iceberg bien enfoncé depuis des décennies sans que personne bouge d'un iota. Je répète que je ne réclame pas ni distanciel ni hybride mais une considération pour redorer notre blason et notre crédibilité face à nos élèves et à leurs familles.


Dernière édition par agirou le Mer 29 Déc 2021 - 12:02, édité 1 fois
Clecle78
Clecle78
Vénérable

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Clecle78 Mer 29 Déc 2021 - 11:57
Et pourquoi pas réclamer distanciel ou hybride tant que la situation ne sera pas meilleure ? Pourquoi cette religion d'école ouverte à tout prix, y compris notre santé ? Nous avons bien intériorisé les priorités gouvernementales, nous sommes de bons petits soldats.
frimoussette77
frimoussette77
Monarque

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par frimoussette77 Mer 29 Déc 2021 - 11:59
@Clecle78 a écrit:Et pourquoi pas réclamer distanciel ou hybride tant que la situation ne sera pas meilleure ? Pourquoi cette religion d'école ouverte à tout prix, y compris notre santé ? Nous avons bien intériorisé les priorités gouvernementales, nous sommes de bons petits soldats.
Non, pitié ni hybride, ni distanciel. Nos enfants ont déjà été assez sacrifiés.
Clecle78
Clecle78
Vénérable

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Clecle78 Mer 29 Déc 2021 - 12:01
Il vaut mieux sacrifier notre santé, c'est bien ce que je disais.
Baldred
Baldred
Habitué du forum

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par Baldred Mer 29 Déc 2021 - 12:02
@*Ombre* a écrit:En fait, il faudrait modifier le sondage pour qu'il ait un sens.
On ne fait pas grève dans le vide. On fait grève avec des revendications, dans un but précis.
À la question : êtes-vous prêt à faire grève pour revendiquer de meilleures conditions sanitaires, je réponds non.
S'il s'agit de défendre nos conditions de travail via des moyens substantiels, y compris assignés à nos traitements, je suis prête à m'investir, et sur la durée.

Je suis très partagé sur cette analyse. Les arguments  que tu développes dans tes interventions sont très justes, mais je me demande que viendraient faire nos revendications catégorielles en ce moment ? Je vois la chose comme un château de cartes : la question de savoir quelle carte il faut enlever pour que le château s'écroule me paraît conduire surtout à ne rien décider.
Les professions de santé manifestent, mais au fait pourquoi ? Conditions de travail ? salaires ? Organisation générale du système de santé, politiques publiques des 30 dernières années ? Elles manifestent sans doute pour un peu de tout, et chacune avec ses propres objectifs dont j'ignore le détail mais que j'approuve. Le MEN gère mal la crise sanitaire comme il gère "mal" l'éducation et ses personnels. Peut-on construire une contestation à partir de cela ?


Dernière édition par Baldred le Mer 29 Déc 2021 - 12:09, édité 1 fois
*Ombre*
*Ombre*
Expert spécialisé

[SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ? - Page 2 Empty Re: [SONDAGE] Et si l'on faisait grève la semaine de la rentrée ?

par *Ombre* Mer 29 Déc 2021 - 12:06
Nous disons la même chose, @Agirou :: si au départ nous avions des conditions de travail et des salaires corrects, nous ferions face à la crise bien plus sereinement.
Je ne nous compare pas à n'importe quel autre corps de métier. Je nous compare aux autres corps de la fonction publique qui ont subi les mêmes politiques que nous avec les mêmes conséquences. Eux savent tirer parti de la crise pour le faire entendre. Si nous ne sommes pas capables de faire comprendre que c'est exactement la même chose pour nous, il va se psser la chose suivante :
- les soignants vont obtenir certaines choses (sûrement pas autant que nécessaires, mais certaines) dans un contexte où ils passent pour des héros et où chacun vit plus ou moins directement les conséquences des carences de la santé ;
- les magistrats vont obtenir quelque chose parce qu'ils bougent rarement, que les conséquences des carences de la justice sont de plus en plus visibles et que nous sommes en période électorale ;
- nous n'obtiendrons rien parce qu'après tout cela, il ne restera rien pour nous, que nous sommes les faignants de profs toujours en vacances, toujours à vouloir rien foutre donc fermer les écoles, que chacun sait que nous ne bossons que 18 heures par semaine et que, du moment que chéri passe dans la classe supérieure, personne ne s'inquiète de savoir avec quel niveau et quelles compétences réels : la dégradation de notre service public reste invisible. Blanquer peut, dans la même phrase ou presque, constater les 50% d'élèves non lecteurs en 6e et se féliciter de son bilan.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum