Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
marjo
marjo
Grand sage

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Muter au lycée [lettres classiques] ?

par marjo Ven 7 Jan - 8:33
Je me pose la question dans le cadre des prochaines mutations intra : paraît-il judicieux de demander une mutation au lycée, en lettres (classiques), en ce moment ?

Petit rappel de ma situation pour ceux qui ne me connaissent pas trop :
Je suis dans l'académie de Versailles. Je suis agrégée. J'ai enseigné huit ans au collège dans l'académie de Créteil, puis en changeant d'académie, j'ai obtenu un poste au lycée, où j'ai enseigné moins de deux ans vu que j'ai été en congé maternité puis en congé parental de décembre à juin, et j'ai ensuite obtenu une mutation, celle qui correspond à mon poste actuel (un collège). Ma dernière demande de mutation, qui m'a fait passer du lycée au collège, était motivée par des considérations géographiques et organisationnelles : avec un bébé et un papa pas disponible tout le temps, je voulais tenter de me rapprocher de chez moi afin de limiter mes temps de trajet. J'ai tout gagné de ce point de vue puisque je travaille à 10 minutes de vélo de chez moi ; en revanche, pour me donner le maximum de chances, j'ai dû ouvrir mes voeux et ne pas simplement me limiter à des lycées. Je savais à quoi je m'exposais en ouvrant mes voeux à des collèges.

Or, aujourd'hui, je recommence à "tourner en rond", comme lors de mes premières années au collège, alors que je n'ai jamais eu ce sentiment en enseignant au lycée. Toutefois, ce que je lis sur le forum et ailleurs concernant la charge de travail au lycée en lettres freine quelque peu mon envie (je me représente très bien ce que c'est), de même que la réforme en cours qui met en danger des postes. Sans compter "l'état" des lettres classiques au lycée en ce moment. Même si, au bout du compte, il s'agit d'une décision personnelle, j'aimerais bien avoir des avis.

Pour le moment, j'envisage de faire des voeux extrêmement restreints (3/4 lycées autour de chez moi), toujours pour les mêmes raisons (enfant en bas âge et papa pas toujours disponible). Il est fort peu probable qu'un poste s'y libère dans ma discipline, d'autant plus que je vise, parce que j'y habite, une zone extrêmement attractive et coûteuse en points, mais on ne sait jamais (mon poste actuel est apparemment un "super" poste, mais je ne m'y plais pas vraiment). J'élargirai mes voeux quand mon fils sera plus grand ou que mon conjoint sera dans une situation qui le rend plus disponible.
Clecle78
Clecle78
Empereur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Clecle78 Ven 7 Jan - 8:47
Muter au lycée c'est compliqué et dangereux en ce moment. A peine arrivée dans mon poste il y a deux ans, celui-ci était déjà menacé et ne tient qu'à la bonne volonté du proviseur pour le moment. J'ai remuté cette année afin de me rapprocher de chez moi mais les horaires de latin sont passés brutalement de 16 à 6 heures pour deux postes avec arrêt de la spécialité et nous avons très peu d'élèves. Par contre j'aime enseigner au lycée et j'apprécie la spécialité humanité. Mais je n'ai pas de premières en français et donc un peu moins de pression que les collègues qui sont vraiment très fatigués.
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Elaïna Ven 7 Jan - 9:49
Personnellement je te dirais bien de tenter quand même de demander autour de toi, au pire tu n'as rien. Oui, les postes de LC ne vont pas super bien en ce moment, mais si tu as un poste en lycée même pour quelques années c'est toujours ça de pris et ensuite ton fils aura grandi, tu pourras demander un lycée plus loin, peut-être aurez-vous déménagé... Bref, demande !

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 10

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Austrucheerrante Ven 7 Jan - 9:55
Je suis passé du collège au lycée cette année, sur un poste très intéressant et par un concours de circonstance très particulier. Mais le poste, pour le coup, est loin de chez moi (pas loin d'une heure de bagnole) : ses qualités font que je n'envisage pas de le quitter, au moins pour le moment (mais parler de la DHG avec mon proviseur lundi me fera peut-être changer d'avis Razz ).

A mon avis, il s'agit de savoir si les avantages potentiels, qui sont rarement pérennes, d'un poste en lycée, peuvent compenser ceux à quoi tu renonces sur ton poste actuel. Les questions auxquelles il faut à mon avis essayer de répondre (et c'est, certes, plus facile à dire qu'à faire) :

- combien d'heures réelles de langues anciennes par niveau ? quelle organisation ?
- quid des effectifs et de leur évolution sur les dernières années ?
- combien de profs de lettres classiques dans le lycée (parce que ça peut être toujours compliqué de bosser ensemble si on a des visions de la discipline très différentes) ?
- quid du travail en français (sections, AP, demi-groupes,...) ? Y a-t-il des collègues de lettres dont le poste est sur la sellette, ou à temps partiel pour une raison x ou y, ce qui pourrait t'affecter un jour ou l'autre ?
- quel temps de trajet réel ?
- et, bien sûr, tous les questionnements habituels (élèves, administration, parents,...) concernant tel ou tel lycée particulier.

Pour le sentiment de ne plus tourner en rond, pas sûr que ça s'arrange au lycée si tu as des conditions de travail très dégradées (ça peut s'arranger si ce n'est pas le cas).
Il me semble que le pire des suppressions de poste de la réforme est passé, mais je peux hélas me tromper...
Clecle78
Clecle78
Empereur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Clecle78 Ven 7 Jan - 10:05
Pour les suppressions attendons les dhg. On verra bien si le pire est passé.
nicole 86
nicole 86
Expert spécialisé

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par nicole 86 Ven 7 Jan - 10:06
Une autre proposition : tu avais, un moment, envisagé une reprise d'études dans un domaine différent, ne serait-ce pas le moment d'y penser de nouveau puisque tu dis avoir besoin d'un espace intellectuellement stimulant ?
gregforever
gregforever
Grand sage

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par gregforever Ven 7 Jan - 10:21
Même constat ici: danger! Un poste est libre mais avec toutes les heures qu'on perd en ce moment on a mis des stagiaires dessus, l'an prochain ce sera un stagiaire seulement... et à la rentrée 2023 notre proviseure prévoit une forte baisse donc a priori plus de poste. Un BMp si on ne peut absorber les quelques heures supp' restant.


Dernière édition par gregforever le Ven 7 Jan - 10:29, édité 1 fois
roxanne
roxanne
Oracle

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par roxanne Ven 7 Jan - 10:27
Elaïna a écrit:Personnellement je te dirais bien de tenter quand même de demander autour de toi, au pire tu n'as rien. Oui, les postes de LC ne vont pas super bien en ce moment, mais si tu as un poste en lycée même pour quelques années c'est toujours ça de pris et ensuite ton fils aura grandi, tu pourras demander un lycée plus loin, peut-être aurez-vous déménagé... Bref, demande !
Oui, en plus en intra communes, tu as des chances. Par exemple, nous on a deux lycées dans la même commune, les documentalistes ont "échangé" leurs postes. Bon, elles sont bien passées par le mouvement, mais en ne demandant que l'autre poste, personne ne pouvait se mettre au milieu (je sais que la doc du collège de la commune a tenté mais inutilement) donc ça peut fonctionner. Après, une mutation reste une mutation avec ses risques et avantages, et ses inconnues.
Oudemia
Oudemia
Bon génie

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Oudemia Ven 7 Jan - 10:58
je recommence à "tourner en rond", comme lors de mes premières années au collège, alors que je n'ai jamais eu ce sentiment en enseignant au lycée.
Mais tu as fait moins de deux ans en lycée...
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Elaïna Ven 7 Jan - 14:02
roxanne a écrit:
Elaïna a écrit:Personnellement je te dirais bien de tenter quand même de demander autour de toi, au pire tu n'as rien. Oui, les postes de LC ne vont pas super bien en ce moment, mais si tu as un poste en lycée même pour quelques années c'est toujours ça de pris et ensuite ton fils aura grandi, tu pourras demander un lycée plus loin, peut-être aurez-vous déménagé... Bref, demande !
Oui, en plus en intra communes, tu as des chances. Par exemple, nous on a deux lycées dans la même commune, les documentalistes ont "échangé" leurs postes. Bon, elles sont bien passées par le mouvement, mais en ne demandant que l'autre poste, personne ne pouvait se mettre au milieu (je sais que la doc du collège de la commune a tenté mais inutilement) donc ça peut fonctionner. Après, une mutation reste une mutation avec ses risques et avantages, et ses inconnues.

Alors ça je ne suis pas sûre honnêtement. Si la doc du collège a tenté sans succès, c'est probablement parce qu'elle avait moins de points.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Daphné Ven 7 Jan - 16:31
Elaïna a écrit:
roxanne a écrit:
Elaïna a écrit:Personnellement je te dirais bien de tenter quand même de demander autour de toi, au pire tu n'as rien. Oui, les postes de LC ne vont pas super bien en ce moment, mais si tu as un poste en lycée même pour quelques années c'est toujours ça de pris et ensuite ton fils aura grandi, tu pourras demander un lycée plus loin, peut-être aurez-vous déménagé... Bref, demande !
Oui, en plus en intra communes, tu as des chances. Par exemple, nous on a deux lycées dans la même commune, les documentalistes ont "échangé" leurs postes. Bon, elles sont bien passées par le mouvement, mais en ne demandant que l'autre poste, personne ne pouvait se mettre au milieu (je sais que la doc du collège de la commune a tenté mais inutilement) donc ça peut fonctionner. Après, une mutation reste une mutation avec ses risques et avantages, et ses inconnues.

Alors ça je ne suis pas sûre honnêtement. Si la doc du collège a tenté sans succès, c'est probablement parce qu'elle avait moins de points.

Absolument : tout est question et uniquement question de barème, et si un seul collègue s'intercale en terme de barème entre les deux postulants l'échange ne peut pas se faire car il y aurait un lésé.
Si personne ne s'intercale pas de problème.
Hélips
Hélips
Prophète

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Hélips Ven 7 Jan - 16:57
Daphné a écrit:
Elaïna a écrit:
roxanne a écrit:
Elaïna a écrit:Personnellement je te dirais bien de tenter quand même de demander autour de toi, au pire tu n'as rien. Oui, les postes de LC ne vont pas super bien en ce moment, mais si tu as un poste en lycée même pour quelques années c'est toujours ça de pris et ensuite ton fils aura grandi, tu pourras demander un lycée plus loin, peut-être aurez-vous déménagé... Bref, demande !
Oui, en plus en intra communes, tu as des chances. Par exemple, nous on a deux lycées dans la même commune, les documentalistes ont "échangé" leurs postes. Bon, elles sont bien passées par le mouvement, mais en ne demandant que l'autre poste, personne ne pouvait se mettre au milieu (je sais que la doc du collège de la commune a tenté mais inutilement) donc ça peut fonctionner. Après, une mutation reste une mutation avec ses risques et avantages, et ses inconnues.

Alors ça je ne suis pas sûre honnêtement. Si la doc du collège a tenté sans succès, c'est probablement parce qu'elle avait moins de points.

Absolument : tout est question et uniquement question de barème, et si un seul collègue s'intercale en terme de barème entre les deux postulants l'échange ne peut pas se faire car il y aurait un lésé.
Si personne ne s'intercale pas de problème.
Mais si elles ne demandent chacune que le poste de l'autre, comment qui que ce soit peut s'intercaler ? C'est une vraie question, ça me turlupine.
On a Mme A sur le poste Alpha qui veut le poste Beta, Mme B sur le poste Beta qui veut le poste Alpha, et Monsieur C qui aimerait le poste Alpha, en ayant plus de points que les deux madames. Si le poste Alpha est libre, on est d'accord que Monsieur C passe devant Madame Beta. Mais pour que le poste Alpha se libère, il faut que le poste Beta se libère, puisque c'est le seul que demande Mme A. Donc il faut que Mme B obtienne sa mutation, c'est-à-dire le poste Alpha.
Bilan : ou les deux madames échangent leur poste sans que personne ne s'intercale, ou les deux madames restent en place et personne ne s'intercale non plus. En revanche, je comprends que la présence de Monsieur C empêche les deux madames de muter. J'ai faux ?

Edit : je relis ta réponse, c'est bien ce que tu disais, j'avais lu trop vite.

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
Kilmeny
Kilmeny
Empereur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Kilmeny Ven 7 Jan - 18:22
Fais bien attention aux conditions du lycée que tu demanderas : tu risques d'avoir très peu de latin (voire pas du tout).
Par ailleurs enseigner le français au lycée est devenu un calvaire depuis la réforme.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
roxanne
roxanne
Oracle

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par roxanne Ven 7 Jan - 18:27
Hélips a écrit:
Daphné a écrit:
Elaïna a écrit:
roxanne a écrit:
Oui, en plus en intra communes, tu as des chances. Par exemple, nous on a deux lycées dans la même commune, les documentalistes ont "échangé" leurs postes. Bon, elles sont bien passées par le mouvement, mais en ne demandant que l'autre poste, personne ne pouvait se mettre au milieu (je sais que la doc du collège de la commune a tenté mais inutilement) donc ça peut fonctionner. Après, une mutation reste une mutation avec ses risques et avantages, et ses inconnues.

Alors ça je ne suis pas sûre honnêtement. Si la doc du collège a tenté sans succès, c'est probablement parce qu'elle avait moins de points.

Absolument : tout est question et uniquement question de barème, et si un seul collègue s'intercale en terme de barème entre les deux postulants l'échange ne peut pas se faire car il y aurait un lésé.
Si personne ne s'intercale pas de problème.
Mais si elles ne demandent chacune que le poste de l'autre, comment qui que ce soit peut s'intercaler ? C'est une vraie question, ça me turlupine.
On a Mme A sur le poste Alpha qui veut le poste Beta, Mme B sur le poste Beta qui veut le poste Alpha, et Monsieur C qui aimerait le poste Alpha, en ayant plus de points que les deux madames. Si le poste Alpha est libre, on est d'accord que Monsieur C passe devant Madame Beta. Mais pour que le poste Alpha se libère, il faut que le poste Beta se libère, puisque c'est le seul que demande Mme A. Donc il faut que Mme B obtienne sa mutation, c'est-à-dire le poste Alpha.
Bilan : ou les deux madames échangent leur poste sans que personne ne s'intercale, ou les deux madames restent en place et personne ne s'intercale non plus
. En revanche, je comprends que la présence de Monsieur C empêche les deux madames de muter. J'ai faux ?

Edit : je relis ta réponse, c'est bien ce que tu disais, j'avais lu trop vite.
C'st exactement ce qui s'est passé.
marjo
marjo
Grand sage

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par marjo Ven 7 Jan - 21:07
Austrucheerrante a écrit:Je suis passé du collège au lycée cette année, sur un poste très intéressant et par un concours de circonstance très particulier. Mais le poste, pour le coup, est loin de chez moi (pas loin d'une heure de bagnole) : ses qualités font que je n'envisage pas de le quitter, au moins pour le moment (mais parler de la DHG avec mon proviseur lundi me fera peut-être changer d'avis Razz ).

A mon avis, il s'agit de savoir si les avantages potentiels, qui sont rarement pérennes, d'un poste en lycée, peuvent compenser ceux à quoi tu renonces sur ton poste actuel. Les questions auxquelles il faut à mon avis essayer de répondre (et c'est, certes, plus facile à dire qu'à faire) :

- combien d'heures réelles de langues anciennes par niveau ? quelle organisation ?
- quid des effectifs et de leur évolution sur les dernières années ?
- combien de profs de lettres classiques dans le lycée (parce que ça peut être toujours compliqué de bosser ensemble si on a des visions de la discipline très différentes) ?
- quid du travail en français (sections, AP, demi-groupes,...) ? Y a-t-il des collègues de lettres dont le poste est sur la sellette, ou à temps partiel pour une raison x ou y, ce qui pourrait t'affecter un jour ou l'autre ?
- quel temps de trajet réel ?
- et, bien sûr, tous les questionnements habituels (élèves, administration, parents,...) concernant tel ou tel lycée particulier.

Pour le sentiment de ne plus tourner en rond, pas sûr que ça s'arrange au lycée si tu as des conditions de travail très dégradées (ça peut s'arranger si ce n'est pas le cas).
Il me semble que le pire des suppressions de poste de la réforme est passé, mais je peux hélas me tromper...

Effectivement, si je pouvais disposer de toutes ces informations, je pourrais faire des voeux de façon beaucoup plus éclairée. Mais c'est déjà la croix et la bannière de trouver ne serait-ce que la grille horaire des établissements, qui n'est ps toujours en ligne sur le site de l'établissement. J'ai vu par exemple que les cours dans le seul lycée de ma commune pouvaient finir à 19H10 : en tant que LC, avec mes contraintes familiales, je ne prends pas le risque de demander un établissement comme celui-ci. Mais j'ai dû chercher un moment avant de trouver cette information-là. Donc les autres infos, à moins de connaître quelqu'un sur place ou de tomber sur une secrétaire hyper sympa qui acceptera de me donner tous ces renseignements au téléphone ou par mail, je ne vois pas comment les obtenir. Je trouve d'ailleurs cela un peu "révoltant" (ce n'est pas exactement le terme, il est trop fort, mais c'est l'idée) qu'on mute ainsi à l'aveugle sans parfois rien savoir des postes que l'on demande. Parfois, on n'est pas au courant qu'il y a un complément de service.

Merci pour vos avis en tout cas.

Je vais peut-être me faire houspiller, mais ça ne me gêne pas tant que ça de ne pas avoir beaucoup d'heures de latin et de grec. Le seul "avantage", c'est que faire pas mal d'heures de langues anciennes réduit le nombre d'heures en français, et donc le volume de copies à corriger. Mais au vu de ce qu'est devenu l'enseignement des langues anciennes, ça ne me chagrinera pas de n'avoir que 3H de latin.
Clecle78
Clecle78
Empereur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Clecle78 Ven 7 Jan - 21:16
19h10? My God ! Lorsque je suis arrivée dans mon ex lycée des Yvelines j'ai trouvé hyper dur de commencer à 8h30, de finir à 17h 45 et d'avoir des cours tout le mercredi et le samedi. Mais là c'est le pompon.
trompettemarine
trompettemarine
Grand Maître

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par trompettemarine Ven 7 Jan - 22:48
marjo a écrit:
Austrucheerrante a écrit:Je suis passé du collège au lycée cette année, sur un poste très intéressant et par un concours de circonstance très particulier. Mais le poste, pour le coup, est loin de chez moi (pas loin d'une heure de bagnole) : ses qualités font que je n'envisage pas de le quitter, au moins pour le moment (mais parler de la DHG avec mon proviseur lundi me fera peut-être changer d'avis Razz ).

A mon avis, il s'agit de savoir si les avantages potentiels, qui sont rarement pérennes, d'un poste en lycée, peuvent compenser ceux à quoi tu renonces sur ton poste actuel. Les questions auxquelles il faut à mon avis essayer de répondre (et c'est, certes, plus facile à dire qu'à faire) :

- combien d'heures réelles de langues anciennes par niveau ? quelle organisation ?
- quid des effectifs et de leur évolution sur les dernières années ?
- combien de profs de lettres classiques dans le lycée (parce que ça peut être toujours compliqué de bosser ensemble si on a des visions de la discipline très différentes) ?
- quid du travail en français (sections, AP, demi-groupes,...) ? Y a-t-il des collègues de lettres dont le poste est sur la sellette, ou à temps partiel pour une raison x ou y, ce qui pourrait t'affecter un jour ou l'autre ?
- quel temps de trajet réel ?
- et, bien sûr, tous les questionnements habituels (élèves, administration, parents,...) concernant tel ou tel lycée particulier.

Pour le sentiment de ne plus tourner en rond, pas sûr que ça s'arrange au lycée si tu as des conditions de travail très dégradées (ça peut s'arranger si ce n'est pas le cas).
Il me semble que le pire des suppressions de poste de la réforme est passé, mais je peux hélas me tromper...

Effectivement, si je pouvais disposer de toutes ces informations, je pourrais faire des voeux de façon beaucoup plus éclairée. Mais c'est déjà la croix et la bannière de trouver ne serait-ce que la grille horaire des établissements, qui n'est ps toujours en ligne sur le site de l'établissement. J'ai vu par exemple que les cours dans le seul lycée de ma commune pouvaient finir à 19H10 : en tant que LC, avec mes contraintes familiales, je ne prends pas le risque de demander un établissement comme celui-ci. Mais j'ai dû chercher un moment avant de trouver cette information-là. Donc les autres infos, à moins de connaître quelqu'un sur place ou de tomber sur une secrétaire hyper sympa qui acceptera de me donner tous ces renseignements au téléphone ou par mail, je ne vois pas comment les obtenir. Je trouve d'ailleurs cela un peu "révoltant" (ce n'est pas exactement le terme, il est trop fort, mais c'est l'idée) qu'on mute ainsi à l'aveugle sans parfois rien savoir des postes que l'on demande. Parfois, on n'est pas au courant qu'il y a un complément de service.

Merci pour vos avis en tout cas.

Je vais peut-être me faire houspiller, mais ça ne me gêne pas tant que ça de ne pas avoir beaucoup d'heures de latin et de grec. Le seul "avantage", c'est que faire pas mal d'heures de langues anciennes réduit le nombre d'heures en français, et donc le volume de copies à corriger. Mais au vu de ce qu'est devenu l'enseignement des langues anciennes, ça ne me chagrinera pas de n'avoir que 3H de latin.

Plus maintenant, avec les horaires en peau de chagrin, s'il y a plusieurs collègues de lettres classiques, il est difficile de ne pas être en sous-service.on peut vite se retrouver avec 3 heures sup.
Cléopatra2
Cléopatra2
Monarque

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Cléopatra2 Sam 8 Jan - 7:24
Si tu as du français, c'est tout de suite ultra lourd, depuis la réforme (déjà qu'avant...). Mes collègues sont des zombies. Tous ceux qui avaient des enfants en bas-âge étaient à temps partiel, et étaient déjà au bout du rouleau. En plus en juin, si tu es à TP c'est l'arnaque car tu surveilles/corriges/fais passer les oraux autant que les temps plein et sans compensation. Selon le lycée que tu vas avoir, tu peux te retrouver avec beaucoup de classes techno, ce qui est moyennement stimulant, et encore plus stressant pour les prof car les attentes de l'examen sont démesurées par rapport à leur niveau réel. En tout cas c'est le cas dans les lycées de ma ville. Il y a aussi les pratiques du bahut qui peuvent encore plus te tuer. Mes collègues font 2 oraux blancs dans l'année, et 3 bac blancs écrits par exemple.
Pour les horaires des lycées, normalement c'est à voir sur leur site internet, ou alors en appelant le bahut en expliquant la situation. Quand on a des enfants et que le conjoint n'est pas flexible, c'est un point majeur à ne pas négliger (samedi matin, tard le soir...).
Bref, à bien réfléchir. J'ai tendance à le déconseiller quand je vois l'état de mes collègues, surtout quand on a un enfant très jeune (je dirais jusqu'à l'école élémentaire).
marjo
marjo
Grand sage

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par marjo Sam 8 Jan - 12:46
trompettemarine a écrit:
marjo a écrit:
Austrucheerrante a écrit:Je suis passé du collège au lycée cette année, sur un poste très intéressant et par un concours de circonstance très particulier. Mais le poste, pour le coup, est loin de chez moi (pas loin d'une heure de bagnole) : ses qualités font que je n'envisage pas de le quitter, au moins pour le moment (mais parler de la DHG avec mon proviseur lundi me fera peut-être changer d'avis Razz ).

A mon avis, il s'agit de savoir si les avantages potentiels, qui sont rarement pérennes, d'un poste en lycée, peuvent compenser ceux à quoi tu renonces sur ton poste actuel. Les questions auxquelles il faut à mon avis essayer de répondre (et c'est, certes, plus facile à dire qu'à faire) :

- combien d'heures réelles de langues anciennes par niveau ? quelle organisation ?
- quid des effectifs et de leur évolution sur les dernières années ?
- combien de profs de lettres classiques dans le lycée (parce que ça peut être toujours compliqué de bosser ensemble si on a des visions de la discipline très différentes) ?
- quid du travail en français (sections, AP, demi-groupes,...) ? Y a-t-il des collègues de lettres dont le poste est sur la sellette, ou à temps partiel pour une raison x ou y, ce qui pourrait t'affecter un jour ou l'autre ?
- quel temps de trajet réel ?
- et, bien sûr, tous les questionnements habituels (élèves, administration, parents,...) concernant tel ou tel lycée particulier.

Pour le sentiment de ne plus tourner en rond, pas sûr que ça s'arrange au lycée si tu as des conditions de travail très dégradées (ça peut s'arranger si ce n'est pas le cas).
Il me semble que le pire des suppressions de poste de la réforme est passé, mais je peux hélas me tromper...

Effectivement, si je pouvais disposer de toutes ces informations, je pourrais faire des voeux de façon beaucoup plus éclairée. Mais c'est déjà la croix et la bannière de trouver ne serait-ce que la grille horaire des établissements, qui n'est ps toujours en ligne sur le site de l'établissement. J'ai vu par exemple que les cours dans le seul lycée de ma commune pouvaient finir à 19H10 : en tant que LC, avec mes contraintes familiales, je ne prends pas le risque de demander un établissement comme celui-ci. Mais j'ai dû chercher un moment avant de trouver cette information-là. Donc les autres infos, à moins de connaître quelqu'un sur place ou de tomber sur une secrétaire hyper sympa qui acceptera de me donner tous ces renseignements au téléphone ou par mail, je ne vois pas comment les obtenir. Je trouve d'ailleurs cela un peu "révoltant" (ce n'est pas exactement le terme, il est trop fort, mais c'est l'idée) qu'on mute ainsi à l'aveugle sans parfois rien savoir des postes que l'on demande. Parfois, on n'est pas au courant qu'il y a un complément de service.

Merci pour vos avis en tout cas.

Je vais peut-être me faire houspiller, mais ça ne me gêne pas tant que ça de ne pas avoir beaucoup d'heures de latin et de grec. Le seul "avantage", c'est que faire pas mal d'heures de langues anciennes réduit le nombre d'heures en français, et donc le volume de copies à corriger. Mais au vu de ce qu'est devenu l'enseignement des langues anciennes, ça ne me chagrinera pas de n'avoir que 3H de latin.

Plus maintenant, avec les horaires en peau de chagrin, s'il y a plusieurs collègues de lettres classiques, il est difficile de ne pas être en sous-service.on peut vite se retrouver avec 3 heures sup.

Je n'ai pas compris.

Par ailleurs, en LC, il y a un autre argument qui compte, à savoir le fait que le mouvement est quasiment bloqué, surtout si on veut un poste en lycée. J'ai l'impression que quand un poste se libère, surtout dans la zone que je vise, c'est suite à un départ en retraite : donc si on rate le coche, c'est reparti pour dix ou quinze ans d'attente. Dans les autres disciplines, c'est plus fluide car il y a plusieurs enseignants. Bref, être LC et vouloir muter en lycée, c'est nul.
Clecle78
Clecle78
Empereur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Clecle78 Sam 8 Jan - 12:58
J'ai quitté mon lycée il y a deux ans pour suivre mon conjoint. Lycée très convoité. D'où un poste libéré. Ma collègue demandait de longue date un poste dans la grande ville d'à côté. Elle a eu la surprise d'obtenir le poste. D'où deuxième poste surprise libéré. J'avais moi même obtenu ce poste grâce à la mutation tardive d'une collègue en université et ce avec un tout petit barème (3 ans d'ancienneté dans le poste précédent). Il ne faut donc pas hésiter à demander chaque année l'établissement souhaité même si les postes se font rares en lettres classiques. Si vraiment tu veux du lycée c'est une bonne stratégie. Il y a aussi mais c'est plus triste les postes libérés par un décès brutal ( j'ai malheureusement perdu deux collèges en cours d'année). Le tout c'est de bien te renseigner sur l'ambiance entre collègues. Dans mon ancien établissement ma remplaçante a souffert de l'attitude odieuse de certains collègues.
avatar
Sisyphe
Habitué du forum

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Sisyphe Sam 8 Jan - 12:58
Comme tu es en sous-service, on te rajoute une classe qui te fait passer en heures supplémentaires.
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Elaïna Sam 8 Jan - 13:00
Oui je suis d'accord avec clecle. Tu ne sais jamais ce qu'il peut se passer. Mutation de dernière minute, décès, démission etc. Il faut demander chaque année ce qu'on vise, avec un peu de bol ça peut marcher vite.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
marjo
marjo
Grand sage

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par marjo Sam 8 Jan - 13:00
Sisyphe a écrit:Comme tu es en sous-service, on te rajoute une classe qui te fait passer en heures supplémentaires.

Je ne comprends toujours pas : en sous-service par rapport à quoi ?
De toute façon, je rempile pour un temps partiel à 80% l'année prochaine, que je reste au collège ou que je passe au lycée, donc je ne serai pas concernée par les HS.
marjo
marjo
Grand sage

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par marjo Sam 8 Jan - 13:01
Clecle78 a écrit:J'ai quitté mon lycée il y a deux ans pour suivre mon conjoint. Lycée très convoité. D'où un poste libéré. Ma collègue demandait de longue date un poste dans la grande ville d'à côté. Elle a eu la surprise d'obtenir le poste. D'où deuxième poste surprise libéré. J'avais moi même obtenu ce poste grâce à la mutation tardive d'une collègue en université et ce  avec un tout petit barème (3 ans d'ancienneté dans le poste précédent). Il ne faut donc pas hésiter à demander chaque année l'établissement souhaité même si les postes se font rares en lettres classiques. Si vraiment tu veux du lycée c'est une bonne stratégie. Il y a aussi mais c'est plus triste les postes libérés par un décès brutal ( j'ai malheureusement perdu deux collèges en cours d'année). Le tout c'est de bien te renseigner sur l'ambiance entre collègues. Dans mon ancien établissement ma remplaçante a souffert de l'attitude odieuse de certains collègues.

Elaïna a écrit:Oui je suis d'accord avec clecle. Tu ne sais jamais ce qu'il peut se passer. Mutation de dernière minute, décès, démission etc. Il faut demander chaque année ce qu'on vise, avec un peu de bol ça peut marcher vite.

Vous avez raison. Je vais continuer à me renseigner sur les lycées du coin, et j'enverrai un mail ou passerai un coup de fil en mars pour avoir des infos. Je ferai des voeux très ciblés de toute façon, en croisant les doigts.
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Muter au lycée  [lettres classiques] ? Empty Re: Muter au lycée [lettres classiques] ?

par Elaïna Sam 8 Jan - 13:11
Sachant qu'encore une fois les infos données à un instant t ne seront peut-être plus valables au moment des commissions. C'est comme ça que j'ai eu mon poste : officiellement, un poste était ouvert, et le bahut est réputé "cher" donc les gens se découragent et ne le demandent pas. Finalement à la dernière minute un autre poste s'est libéré et je l'ai eu.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum