Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mag01
Niveau 1

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Merci à tous

par Mag01 Mer 12 Jan 2022 - 18:14
Merci à tous de vos commentaires qui m'ont bien aidé, ça y est, je suis démissionnaire ce soir, et c'est un réel soulagement pour moi !

Alors, pour répondre à vos différents messages et apporter une réponse claire :

- Je venais du monde informatique, donc, après 6 ans dans l'éducation nationale, j'ai tenté de réactiver mes contacts et en 1 mois, j'avais une proposition... Je n'en revenais pas que cela soit aussi simple pour moi, surtout pour un milieu en perpétuelle évolution !

- Après validation auprès des syndicats, en effet, j'ai donné ma lettre de démission en main propre à mon Chef d'établissement ce matin, en 2 exemplaires, je lui ai demandé de m'en dater un et de la signer, et je l'ai récupéré (ce que je faisais quand je démissionnais dans le privé). Comme prévu, il ne savait pas quoi faire de cette lettre, c'est donc à moi de lui expliquer qu'il faut maintenant la transmettre à la hiérarchie. Heureusement, les 2 recommandés vers le recteur et IA étaient partis le matin même, au cas où !

- Concernant le préavis, c'est 4 mois avec autorisation si on est dans le public, mais moi, j'étais titulaire du cafep, et donc dans le privé. Cela change que je ne suis pas fonctionnaire ou assimilé mais simple "agent contractuel de l'état". Ainsi, mon préavis est de 2 mois (parce que plus de 2 ans d'ancienneté), et il n'est aucune mention dans les textes d'une attente de réponse. J'ai donc écrit que je partais le 14 mars, et c'est tout (en mettant tout de même le décret qui le dit !)

Je préférai ne pas abandonner mon poste, au cas où il y aura un quelconque souci avec mon nouveau travail. En quittant l'éducation nationale pour un CDI, si mon nouvel employeur venait à me renvoyer pendant ma période d'essai, j'aurai le droit au chômage, alors que si j'abandonnais mon poste, la procédure de licenciement de l'éducation nationale risquait de prendre beaucoup de temps et donc de ne pas bénéficier de ce droit si nécessaire, c'est mon coté prudente !

En tout cas, ce soir, je m'endormirai soulagée qu'une page se tourne enfin.
avatar
JayKew
Niveau 9

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par JayKew Mer 12 Jan 2022 - 18:35
Bravo, tu as bien négocié cette étape !
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lowpow29 Mer 12 Jan 2022 - 18:41
Mag01, super pour toi, tu dois être soulagée ! Tu voudrais bien dire ce qui te fait démissionner, alors que tu étais arrivée pour une reconversion ? Je me demande si c'est "juste" du désenchantement ou certaines choses plus concrètes. Si ce n'est pas indiscret...

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate Démission de l'éducation nationale - Page 2 2289946511
Mag01
Mag01
Niveau 1

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Mag01 Mer 12 Jan 2022 - 19:38
J'ai toujours voulu enseigner, il y a 6 ans, quand j'ai déménagé pour suivre mon conjoint, j'ai tenté l'aventure. J'ai passé mon concours dans la foulée et j'ai eu la chance de l'obtenir, et là, j'ai commencé à entrer selon moi dans un cercle infernal. Je ne travaillais plus vraiment pour vivre, mais plutôt l'inverse. Je travaillais les soirs, les weekends, pendant les vacances. Même quand je partais, ça tournait en boucle.. L'année dernière, j'ai eu ma toute première inspection, cela s'est bien passée, j'ai eu autant de très satisfaisant que d'excellent. J'ai reçu le rapport d'inspection ou mon CDE m'a descendu : "Ne participe pas aux activités organisées par les parents d'élèves", "n'a pas souci de gestion de classe, mais qui sait avec les plus grands, ne croit pas en son métier puisqu'elle a demandé à ne plus être PP l'année prochaine". Voilà, j'avais demandé à travailler moins et ça ne convenait pas... J'ai failli abandonner mon poste ce jour là, et puis, j'ai relativisé, c'est un métier que j'aime...

En septembre, je découvre que je n'ai pas mon mercredi (pas besoin avec un enfant dyslexique dyspraxique en cours de diag, et un petit en CE2), je loupe un conseil de classe au 1er Trimestre, parce que j'avais une réunion d'information pour l'orientation de mon grand... Un mail dans ma boite aux lettres m'expliquant que cela n'était pas une raison valable pour ne pas venir et que je n'avais qu'à m'organiser a fini de m'achever.

C'est donc ça ce métier, s'occuper des enfants des autres, qui parfois remettent l'éducation entre nos mains (j'ai encore reçu un mail cette semaine du type : mon enfant ne veut pas faire ses devoirs, je veux un RDV!) et de ce fait, ne plus avoir le temps de s'occuper des miens ? Ca a été le mail de trop, j'ai appelé les copains pour savoir s'ils avaient une petite place pour moi dans leur société !

Une augmentation très conséquente, un CE, des vrais weekends et des vraies vacances, une mutuelle à 17€ pour toute la famille... Je sais que le monde de l'informatique n'est pas tout rose aussi, on m'avait mis au placard à chaque retour de grossesse, mais quand j'ai besoin d'aller à un RDV pour ma famille, on ne me l'a jamais refusé, surtout quand celui là était à 19h! Oui, je vais faire des grosses journées, mais finalement, avec 2 à 3 jours de télétravail, sur une semaine, je serai autant présente à la maison mais beaucoup plus apaisée, et j'arrêterai de disputer mes enfants parce qu'ils font trop de bruit et que je suis épuisée... Et si la route est trop dure, ou trop fatigante, je prendrai un arrêt maladie sans être pénalisée d'un jour de carence.

Il y a 6 ans, je quittais tout cela, tous ces avantages qui pour moi étaient un du, aujourd'hui, je sais pourquoi je reviens. La vocation, c'est passionnant, heureusement que j'étais prof pour aider au diagnostique de mon fils, sinon, il serait déjà en échec scolaire avant même de sortir de primaire, mais l'utiliser pour un bénévolat no limit, c'est trop pour moi.

Et cela sans compter le respect de tous les gens que je croisent dans mon quotidien qui m'explique je ne dois pas me plaindre, je ne travaille que 36 semaines et en plus 20h par semaine !
Clecle78
Clecle78
Vénérable

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Clecle78 Mer 12 Jan 2022 - 19:46
Ton témoignage est édifiant et ton chef a tout gagné. C'est triste.
Caspar
Caspar
Bon génie

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Caspar Mer 12 Jan 2022 - 19:54
@Clecle78 a écrit:Ton témoignage est édifiant et ton chef a tout gagné. C'est triste.

En effet...la bienveillance s'applique à tous sauf aux professeurs, on le constate une fois de plus.
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lowpow29 Mer 12 Jan 2022 - 19:56
C'est fou ce que ton chef t'écrivait et te disait, j'ai eu des chefs très problématiques mais en général ils étaient les premiers à vouloir limiter les réunions ou à finir pas tard pour pouvoir concilier avec leur vie privée.
Après je me demande si dans le privé il n'y a pas encore plus de bénévolat que dans le public, en tout cas d'après les témoignages qu'on voit ici, avec tout un tas de choses à faire gratuitement, genre ici dans le témoignage de Mag01 : il faudrait participer aux activités initiées par les parents d'élèves, mais wtf??! Alors qu'on y aille volontairement pas de problème bien sûr mais aller écrire ça sur le rapport de la toute première inspection...?!!
Après j'avoue que moi l'avis des chefs sur mon travail m'importait peu quand j'avais le soutien de l'inspecteur. Au contraire, le soutien de l'inspecteur était le bouclier.

Bref, j'espère que tu vas pouvoir te remettre de tout ça, et qui sait, tu reviendras une deuxième fois :p
Moi je suis en dispo mais j'enseigne à l'étranger et j'y retourne après avoir démissionné, mais comme tu le dis, "j'y retourne en connaissance de cause" Wink

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate Démission de l'éducation nationale - Page 2 2289946511
avatar
JayKew
Niveau 9

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par JayKew Mer 12 Jan 2022 - 19:58
Tu as fait face à un CDE qui n’était en fait qu’un (mauvais) gestionnaire, qui n’a pas su se montrer bienveillant à ton égard ni souligner tes qualités.
C’est une double perte pour l’Education Nationale : tu pars et lui, reste…
Profite bien de ta nouvelle vie. Tu as fait le bon choix.

agirou
agirou
Niveau 5

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par agirou Mer 12 Jan 2022 - 19:58
Bravo pour ce pas et bon vent. Pourrais-tu nous faire part de comment s'est déroulé le traitement de ta demande le jour où elle sera honorée? Et merci d'avance.
Mag01
Mag01
Niveau 1

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Mag01 Mer 12 Jan 2022 - 20:02
Bien sûr, j'ai tellement galéré pour trouver les informations que je souhaite les laisser pour le suivant qui aura un parcours similaire !
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Démission de l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par EdithW Mer 12 Jan 2022 - 21:18
Merci de ce partage d’expérience, quelle plaie ces CDE du privé (pas tous, j’en connais de vraiment dévoués et sympathiques). Je n’ai jamais eu trop de souci personnellement mais comme responsable syndicale, j’en ai entendu du même tonneau, voire pire. Bonne continuation dans ta nouvelle vie! Tu as bien raison de ne pas te laisser faire et de prioriser ta vie familiale.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum