Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bardamu
Niveau 3

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Bardamu Jeu 7 Avr 2022 - 16:51
Sammyfrench a écrit:je lis les commentaires et ceux-ci confirment ce que j'entends de droite et gauche : bien réfléchir à l'EN avant d'y rentrer, voire ne pas l'intégrer tout court. Je ne suis pas encore titulaire, mais un nombre important d'enseignants me mettent en garde quant à mon projet à devenir professeur certifié, voire même être contractuel. C'est quand même assez inquiétant tout ça.

C'est hétérodoxe, mais on peut aussi se servir du CAPES/CAPE comme d'un tremplin pour accélérer une carrière dans une autre administration. Je conseillerais ainsi à tout étudiant souhaitant passer un concours  en catégorie B/B+ de faire professeur stagiaire* un an.
Cf mes posts ici :

https://www.neoprofs.org/t136563-demission-ou-mise-en-disponibilite#5396012

* Les CAPES dans certaines matières / CAPE dans certaines académies sont en effet les concours de catégorie A-type les plus accessibles. L'indice des néotitulaires est aussi plus élevé que dans les autres catégories A-type.
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lefteris Jeu 7 Avr 2022 - 17:18
Bardamu a écrit:
Sammyfrench a écrit:je lis les commentaires et ceux-ci confirment ce que j'entends de droite et gauche : bien réfléchir à l'EN avant d'y rentrer, voire ne pas l'intégrer tout court. Je ne suis pas encore titulaire, mais un nombre important d'enseignants me mettent en garde quant à mon projet à devenir professeur certifié, voire même être contractuel. C'est quand même assez inquiétant tout ça.

C'est hétérodoxe, mais on peut aussi se servir du CAPES/CAPE comme d'un tremplin pour accélérer une carrière dans une autre administration. Je conseillerais ainsi à tout étudiant souhaitant passer un concours  en catégorie B/B+ de faire professeur stagiaire* un an.
Cf mes posts ici :

https://www.neoprofs.org/t136563-demission-ou-mise-en-disponibilite#5396012

* Les CAPES dans certaines matières / CAPE dans certaines académies sont en effet les concours de catégorie A-type les plus accessibles. L'indice des néotitulaires est aussi plus élevé que dans les autres catégories A-type.
Pas faux sur le fond. Je n'irai pas jusqu'à prôner de devenir enseignant avant de se reconvertir, mais je suis d'accord avec le fait que si on l'est déjà et qu'on le regrette, il ne faut surtout pas donner une démission sèche. On se fait titulariser, et après, on met le paquet sur une reconversion. Si ça urge, il vaut mieux même être en catégorie C le temps de rebondir, à un échelon élevé pour la catégorie.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
eolyen
eolyen
Niveau 8

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par eolyen Jeu 7 Avr 2022 - 17:51
Lefteris a écrit:
Bardamu a écrit:
Sammyfrench a écrit:je lis les commentaires et ceux-ci confirment ce que j'entends de droite et gauche : bien réfléchir à l'EN avant d'y rentrer, voire ne pas l'intégrer tout court. Je ne suis pas encore titulaire, mais un nombre important d'enseignants me mettent en garde quant à mon projet à devenir professeur certifié, voire même être contractuel. C'est quand même assez inquiétant tout ça.

C'est hétérodoxe, mais on peut aussi se servir du CAPES/CAPE comme d'un tremplin pour accélérer une carrière dans une autre administration. Je conseillerais ainsi à tout étudiant souhaitant passer un concours  en catégorie B/B+ de faire professeur stagiaire* un an.
Cf mes posts ici :

https://www.neoprofs.org/t136563-demission-ou-mise-en-disponibilite#5396012

* Les CAPES dans certaines matières / CAPE dans certaines académies sont en effet les concours de catégorie A-type les plus accessibles. L'indice des néotitulaires est aussi plus élevé que dans les autres catégories A-type.
Pas faux sur le fond. Je n'irai pas jusqu'à prôner de devenir enseignant avant de se reconvertir, mais je suis d'accord avec le fait que  si on l'est déjà et qu'on le regrette, il ne faut surtout pas donner une démission sèche. On se fait titulariser, et après, on met le paquet sur une reconversion. Si ça urge, il vaut mieux même être en catégorie C le temps de rebondir, à un échelon élevé pour la catégorie.

Même si on peut le regretter, je ne pense pas que ce soit possible (à la limite et à priori très exceptionnellement j'ai cru comprendre de A vers B), un professeur certifié étant en catégorie A.
Mathador
Mathador
Grand Maître

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Mathador Jeu 7 Avr 2022 - 18:35
Ce n'est pas possible par détachement longue durée mais c'est possible par concours.
Par contre on y laisse facilement des plumes, puisqu'on se retrouve plafonné à l'IM 420 (classement) ou 473 (paye). En comparaison, un certifié échelon 5 est déjà à l'IM 476…
En B, c'est déjà mieux puisqu'on peut être classé à l'IM 503, voire 534 en cas de recrutement au 2e grade.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lefteris Jeu 7 Avr 2022 - 18:55
Oui par concours bien entendu, et pour en préparer un autre si on est en C car en effet ça plafonne vite. Mais ça peut être une solution d'attente, pas toujours top longue car dans certains corps, avec trois ans d'ancienneté (périodes de stages ou de contrats compris), on peut passer des concours internes, en plus.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Bardamu
Niveau 3

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Bardamu Jeu 7 Avr 2022 - 20:45
Lefteris a écrit: Si ça urge, il vaut mieux même être en catégorie C le temps de rebondir, à un échelon élevé pour la catégorie.

Mathador a écrit: Par contre on y laisse facilement des plumes, puisqu'on se retrouve plafonné à l'IM 420 (classement) ou 473 (paye). En comparaison, un certifié échelon 5 est déjà à l'IM 476…
En B, c'est déjà mieux puisqu'on peut être classé à l'IM 503, voire 534 en cas de recrutement au 2e grade.

On peut effectivement passer en C "si ça urge" puis, pendant l'année de stage en C, passer des concours A/B/B+.
En cas de réussite, il reste à demander à mettre fin au détachement en C et à réintégrer le corps des certifiés/PE/PLP le temps d'un jeu d'écriture. On procède simultanément au nouveau détachement. Cela évite d'y laisser des plumes.

Un certifié neotitulaire (échelon 2, IM 441) débutera au 10ème échelon en B1 (IM441) ou, pour un concours "B+", au 9ème en B2 (IM 452). Il bénéficiera des primes parfois généreuses à ces échelons élevés. Cela lui laissera aussi quelques années avant d'atteindre le sommet du grade/corps. Années pendant lesquelles il pourra tenter un retour en catégorie A.

A ma grande surprise, j'ai constaté que l'administration ne reclassait pas les A au delà du 12ème échelon de la B2 (IM 504), même s'ils ont largement dépassé l'IM 534 (j'étais au 8ème échelon des certifiés lors de mon reclassement en B+, et je pensais débuter au 13ème (IM 534) avec maintient de l'indice "à titre personnel"). C'est ainsi qu'elle interprète le décret 2009-1388.


Mathador
Mathador
Grand Maître

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Mathador Jeu 7 Avr 2022 - 21:14
Bardamu a écrit:A ma grande surprise, j'ai constaté que l'administration ne reclassait pas les A au delà du 12ème échelon de la B2 (IM 504), même s'ils ont largement dépassé l'IM 534 (j'étais au 8ème échelon des certifiés lors de mon reclassement en B+, et je pensais débuter au 13ème (IM 534) avec maintient de l'indice "à titre personnel"). C'est ainsi qu'elle interprète le décret 2009-1388.
Elle peut, mais seulement si tu as au moins 4 ans de report d'ancienneté dans ton échelon en A.
En effet, elle te classe d'abord en B1 puis applique le tableau de correspondance B1→B2 à l'art. 21 du décret que tu mentionnes.
Et l'indice égal ou supérieur n'est automatique que pour les détachement longue durée (sans concours); pour les détachements par concours seul le statut particulier du corps d'accueil est pris en compte.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lefteris Jeu 7 Avr 2022 - 21:29
Bardamu a écrit:
Lefteris a écrit: Si ça urge, il vaut mieux même être en catégorie C le temps de rebondir, à un échelon élevé pour la catégorie.

Un certifié neotitulaire (échelon 2, IM 441) débutera au 10ème échelon en B1 (IM441) ou, pour un concours "B+", au 9ème en B2 (IM 452). Il bénéficiera des primes parfois généreuses à ces échelons élevés. Cela lui laissera aussi quelques années avant d'atteindre le sommet du grade/corps. Années pendant lesquelles il pourra tenter un retour en catégorie A.

Voilà, mais on constate, comme cela a souvent été abordé sur ce forum longuement par le passé (tu as peut-être suivi) qu'il ne faut pas trop traîner pour ne pas être trop avancé en âge et en carrière, et soit plafonner rapidement, soit devoir repartir à zéro. Il ressortait de l'expérience que passé la quarantaine, cela devenait plus ardu. Les grands gagnants, dans ceux que je connais (ou qui sont intervenus ici), sont ceux qui ont réussi à partir directement en catégorie A, avant le butoir du premier grade. J'ai aussi essayé de faire le chemin inverse, quand l'avis de décès de ma discipline a été certain mais j'étais déjà à l'indice 820 et à un âge où la date fraîcheur touche à la péremption. Donc par concours c'était cuit, et le détachement, que j'ai tenté tous azimuts, un mirage.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
avatar
Bardamu
Niveau 3

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Bardamu Jeu 7 Avr 2022 - 21:44
La lecture de l'alinéa V de l'article 13 m'avait fait douter :

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000021262538/

V. - Les fonctionnaires autres que ceux mentionnés aux II, III et IV sont classés à l'échelon du premier grade qui comporte un indice brut égal ou, à défaut, immédiatement supérieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine.

"Les fonctionnaires autres que ceux mentionnés aux II, III et IV" : c'est le cas des fonctionnaires de catégorie A, que le législateur n'a même pas pris la peine de mentionner explicitement dans ce décret. Avait-il seulement envisagé l'éventualité du passage de A vers B ?

"sont classés à l'échelon du premier grade qui comporte un indice brut égal ou, à défaut, immédiatement supérieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine" : ce classement est impossible à partir du 7ème échelon des certifiés IM519>IM503 (indice max de la B1). "Syntax error".

L'administration ne s'arrête pas à cette incohérence et classe donc d'autorité tous les IM>503 fictivement au 11ème de la B1 (ie "à un indice brut inférieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine") et donc au 12ème de la B2 (avec maintient de l'ancienneté dans l'échelon et de l'indice "à titre personnel").
avatar
Bardamu
Niveau 3

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Bardamu Jeu 7 Avr 2022 - 22:01
Lefteris a écrit: Les grands gagnants, dans ceux que je connais (ou qui sont intervenus ici),  sont ceux qui ont réussi à partir directement en catégorie A, avant le butoir du premier grade.

Effectivement, j'ai préféré repartir en A lors de mon stage en B+. Le tassement de carrière me préoccupait, même si mon salaire était plus élevé qu'il ne l'est aujourd'hui.
Modulo a, je crois, été titularisé en B avant de repasser juste après en A. Il a alors pu bénéficier de l'article 5 du décret 2006-1827...

Les fonctionnaires appartenant avant leur accession à la catégorie A à un corps ou à un cadre d'emplois de catégorie B ou de même niveau sont classés à l'échelon comportant l'indice le plus proche de l'indice qu'ils détenaient avant leur nomination augmenté de 60 points d'indice brut.

...et a ainsi gagné un échelon dans l'opération. Ce n'était sans doute pas prémédité.
Mathador
Mathador
Grand Maître

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Mathador Jeu 7 Avr 2022 - 22:15
Bardamu a écrit:La lecture de l'alinéa V de l'article 13 m'avait fait douter :

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000021262538/

V. - Les fonctionnaires autres que ceux mentionnés aux II, III et IV sont classés à l'échelon du premier grade qui comporte un indice brut égal ou, à défaut, immédiatement supérieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine.

"Les fonctionnaires autres que ceux mentionnés aux II, III et IV" : c'est le cas des fonctionnaires de catégorie A, que le législateur n'a même pas pris la peine de mentionner explicitement dans ce décret. Avait-il seulement envisagé l'éventualité du passage de A vers B ?

Il ne mentionne que les C, à qui on fait cadeau de quelques points d'indice majoré lorsqu'ils passent en B. Pour ceux qui sont déjà A ou B, pas de cadeau, autrement dit indice égal ou supérieur.

Bardamu a écrit:"sont classés à l'échelon du premier grade qui comporte un indice brut égal ou, à défaut, immédiatement supérieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine" : ce classement est impossible à partir du 7ème échelon des certifiés IM519>IM503 (indice max de la B1). "Syntax error".
Ce cas est géré par l'article 23, qui est celui qui accorde le maintien à titre personnel du traitement antérieur dans la limite du dernier échelon du corps. Ce n'est d'ailleurs pas le seul décret ayant ce problème de formulation…

Bardamu a écrit:L'administration ne s'arrête pas à cette incohérence et classe donc d'autorité tous les IM>503 fictivement au 11ème de la B1 (ie "à un indice brut inférieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur corps ou cadre d'emplois d'origine") et donc au 12ème de la B2 (avec maintient de l'ancienneté dans l'échelon et de l'indice "à titre personnel").
Conformément aux articles 21 et 23 du décret.

Bardamu a écrit:
Lefteris a écrit: Les grands gagnants, dans ceux que je connais (ou qui sont intervenus ici),  sont ceux qui ont réussi à partir directement en catégorie A, avant le butoir du premier grade.

Effectivement, j'ai préféré repartir en A lors de mon stage en B+. Le tassement de carrière me préoccupait, même si mon salaire était plus élevé qu'il ne l'est aujourd'hui.
Modulo a, je crois, été titularisé en B avant de repasser juste après en A. Il a alors pu bénéficier de l'article 5 du décret 2006-1827...

Les fonctionnaires appartenant avant leur accession à la catégorie A à un corps ou à un cadre d'emplois de catégorie B ou de même niveau sont classés à l'échelon comportant l'indice le plus proche de l'indice qu'ils détenaient avant leur nomination augmenté de 60 points d'indice brut.

...et a ainsi gagné un échelon dans l'opération. Ce n'était sans doute pas prémédité.

Comme je l'avais dit dans un autre fil, dans son cas le II de l'article 15-1 du décret n°2010-986 (statut des IFIP) s'applique à la place de l'article 5 que tu mentionnes, mais l'idée derrière est la même: quand on monte en catégorie, on gagne un peu d'indice majoré de façon immédiate.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
tAoK
tAoK
Niveau 9

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par tAoK Ven 8 Avr 2022 - 12:42
Bardamu a écrit:
C'est hétérodoxe, mais on peut aussi se servir du CAPES/CAPE comme d'un tremplin pour accélérer une carrière dans une autre administration. Je conseillerais ainsi à tout étudiant souhaitant passer un concours  en catégorie B/B+ de faire professeur stagiaire* un an.

Je suis un peu perplexe à la lecture de ce message ... Démission de l'éducation nationale - Page 3 3795679266

Comment peut-on conseiller ceci ?

Des étudiants qui ont choisi le métier d'enseignant sont en ce moment en grande souffrance, parce que l'année de stage est juste une corvée (je sais de quoi je parle, j'en suis à ma seconde ...).
Comment un étudiant lambda, qui ne souhaite pas faire ce métier, pourrait se retrouver devant des élèves juste pour un avancement de carrière ?
Comment un tel étudiant pourrait sortir vivant d'une année de stage ?
Comment un tel étudiant sans motivation pour ce métier pourrait-il être titularisé ?

Je suis désolé si je prends ce post trop à cœur, mais ça me fait mal de penser que n'importe qui puisse valider une année de stage sans avoir un minimum d'appétence pour l'enseignement. Quand je vois tous ceux qui s'investissent pour leurs élèves parce qu'ils aiment leur métier, et qu'au final on leur dit : "désolé, mais en fait ça va pas le faire".

Changer de ministère parce qu'on sature de l'EN, je suis d'accord. Se servir de l'EN comme tremplin de carrière (au détriment des élèves au final), là c'est non.

Je comprends la logique comptable, et elle est vraiment intéressante. Mais ce genre de conseil peut mener l'EN à sa perte plus vite que prévu (ah ... on me dit dans l'oreillette c'est déjà la mouise, donc ça ne changera pas grand chose). Laissons les enseignants stagiaires s'en tirer du mieux qu'ils peuvent, et n'encourageons pas des personnes peu motivées par le métier à remplir les bancs de l'INSPE.
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lowpow29 Ven 8 Avr 2022 - 12:51
+1

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate Démission de l'éducation nationale - Page 3 2289946511
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lefteris Ven 8 Avr 2022 - 13:14
tAoK a écrit:
Bardamu a écrit:
C'est hétérodoxe, mais on peut aussi se servir du CAPES/CAPE comme d'un tremplin pour accélérer une carrière dans une autre administration. Je conseillerais ainsi à tout étudiant souhaitant passer un concours  en catégorie B/B+ de faire professeur stagiaire* un an.

Je suis un peu perplexe à la lecture de ce message ... Démission de l'éducation nationale - Page 3 3795679266

Comment peut-on conseiller ceci ?

Des étudiants qui ont choisi le métier d'enseignant sont en ce moment en grande souffrance, parce que l'année de stage est juste une corvée (je sais de quoi je parle, j'en suis à ma seconde ...).
Comment un étudiant lambda, qui ne souhaite pas faire ce métier, pourrait se retrouver devant des élèves juste pour un avancement de carrière ?
Comment un tel étudiant pourrait sortir vivant d'une année de stage ?
Comment un tel étudiant sans motivation pour ce métier pourrait-il être titularisé ?

Je suis désolé si je prends ce post trop à cœur, mais ça me fait mal de penser que n'importe qui puisse valider une année de stage sans avoir un minimum d'appétence pour l'enseignement. Quand je vois tous ceux qui s'investissent pour leurs élèves parce qu'ils aiment leur métier, et qu'au final on leur dit : "désolé, mais en fait ça va pas le faire".

Changer de ministère parce qu'on sature de l'EN, je suis d'accord. Se servir de l'EN comme tremplin de carrière (au détriment des élèves au final), là c'est non.

Je comprends la logique comptable, et elle est vraiment intéressante. Mais ce genre de conseil peut mener l'EN à sa perte plus vite que prévu (ah ... on me dit dans l'oreillette c'est déjà la mouise, donc ça ne changera pas grand chose). Laissons les enseignants stagiaires s'en tirer du mieux qu'ils peuvent, et n'encourageons pas des personnes peu motivées par le métier à remplir les bancs de l'INSPE.
Oui, je suis d'accord avec Bardamu sur les analyses , mais je tique un peu aussi comme je le dis plus haut. De plus, le temps perdu pour se taper le MEEF + le stage, de plus en plus souvent redoublé, annulerait les gains. Ca peut valoir le coup si l'on a tenté l'enseignement et qu'on en est aussitôt déçu, cas de gens de plus en plus nombreux. D'où l'intérêt de ne pas avoir une formation trop spécialisée.
Après, je mets un bémol, on peut valider une année de stage sans être très fan d'enseignement et d'EN. J'étais en reconversion, et jusqu'aux deux derniers jours, je n'étais pas certain de rester, d'une part j'ai tenté jusqu'au bout de rétablir dans mon administration la situation qui m'avait fait partir , d'autre part j'avais sur le feu un recours en reclassement qui m'a occupé l'intégralité de l'année de stage et les vacances. J'avais même demandé ma réintégration au cas où... Mais évidemment, jamais personne n'en a eu vent autour de moi, et j'ai fait mon boulot comme si de rien n'était.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Ha@_x
Ha@_x
Expert spécialisé

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Ha@_x Ven 8 Avr 2022 - 14:32
tAoK a écrit:Comment peut-on conseiller ceci ?

Ben c'est les conseils de @Bardamu : le mec qui passe son temps sur néoprofs à conseiller et à pousser à la sortie de l'EN, un vrai fond de commerce.

Il serait stipendié par le ministère que ça ne m'étonnerait même pas Démission de l'éducation nationale - Page 3 1665347707

Bon je n'ai rien en soi contre ce "collègue", mais je ne sais pas encore ce qui me sort le plus par les trous de nez : ses propos, son pseudo ou son avatar....je crois que ça doit être l'avatar Démission de l'éducation nationale - Page 3 4105177660

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lefteris Ven 8 Avr 2022 - 14:47
Ha@_x a écrit:
tAoK a écrit:Comment peut-on conseiller ceci ?

Ben c'est les conseils de @Bardamu : le mec qui passe son temps sur néoprofs à conseiller et à pousser à la sortie de l'EN, un vrai fond de commerce.

Il serait stipendié par le ministère que ça ne m'étonnerait même pas Démission de l'éducation nationale - Page 3 1665347707

Bon je n'ai rien en soi contre ce "collègue", mais je ne sais pas encore ce qui me sort le plus par les trous de nez : ses propos, son pseudo ou son avatar....je crois que ça doit être l'avatar Démission de l'éducation nationale - Page 3 4105177660
Disons que les stratégies sont pour le moins compliquées et tirées par les cheveux. Viser un concours de catégorie A ou B en passant par le Capes, c'est pour le moins tortueux. Après, les effets techniques d'une reconversion, chose amenée qu'on le veuille ou non à se multiplier, mais comme une conséquence et non un but, il est bon de les connaître pour ne pas commettre d'impair, faire les bons choix et savoir se défendre dans les reclassements. Bardamu donne souvent , à défaut de choix pertinents de parcours, des informations "techniques" précises, on ne peut le nier. Le pseudo de ce sympathique héros d'un chef-doeuvre de la littérature ne me gêne pas plus que ça, l'avatar en revanche Razz . Bon ls goûts et les couleurs, hein... après tout le mien peut ne pas plaire.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Ha@_x
Ha@_x
Expert spécialisé

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Ha@_x Ven 8 Avr 2022 - 14:59
Lefteris a écrit:Bardamu donne souvent , à défaut de choix pertinents de parcours, des informations "techniques" précises, on ne peut le nier.

Mouais, sauf que la démarche dans laquelle lui et d'autres (il est pas seul) s'inscrivent, n'est pas parfaitement innocente hein... Démission de l'éducation nationale - Page 3 1665347707
Viens par ici petit prof et je vais t'expliquer comment on quitte l'EN et comment on peut palper gros au MINEFI ,bon ce n'est pas la première fois que j'écris que ça m'agace Very Happy  Allons-y débauchons, sortons les profs titulaires, faisons place nette pour les contractuels qui arrivent ! Taïaut !

Je préfère largement @Lefteris - Cassandre,  Very Happy qui nous rejoue à chaque message le fuyez pauvres fous. Au moins il est encore à bord. Et si c'est souvent le même disque, la démarche ne me choque pas.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Lefteris Ven 8 Avr 2022 - 15:12
Ha@_x a écrit:
Lefteris a écrit:Bardamu donne souvent , à défaut de choix pertinents de parcours, des informations "techniques" précises, on ne peut le nier.

Mouais, sauf que la démarche dans laquelle lui et d'autres (il est pas seul) s'inscrivent, n'est pas parfaitement innocente hein... Démission de l'éducation nationale - Page 3 1665347707
Viens par ici petit prof et je vais t'expliquer comment on quitte l'EN et comment on peut palper gros au MINEFI ,bon ce n'est pas la première fois que j'écris que ça m'agace Very Happy  Allons-y débauchons, sortons les profs titulaires, faisons place nette pour les contractuels qui arrivent ! Taïaut !

Je préfère largement @Lefteris - Cassandre,  Very Happy qui nous rejoue à chaque message le fuyez pauvres fous. Au moins il est encore à bord. Et si c'est souvent le même disque, la démarche ne me choque pas.
Je ne crois pas que le message "passez par la case capes puis partez" porte beaucoup , c'est plutôt du folklore. Je ne vois pas qui va s'imposer un MEEF qui ne l'ntéresse pas, suivi d'au moins une année infernale de stage, pour gagner , éventuellement, 30 points d'indice. En revanche les informations pratiques pour ceux qui ont décidé de partir même si ce n'était pas leur projet initial peuvent indéniablement aider.
Quant à Cassandre, elle ne disait rien de faux, c'est déjà ça. Quant à moi cela relève de l'honnêteté intellectuelle, surtout dans ma discipline saccagée, de ne pas laisser d'illusions. Et je ne reste pas par héroïsme, mais parce qu'il serait totalement absurde de dégringoler en catégorie C, de déménager, de perdre à terme une grosse partie de sa pension, quand on est quasiment au dernier échelon de son corps.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
littleJulie
littleJulie
Niveau 10

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par littleJulie Ven 8 Avr 2022 - 15:24
Lefteris a écrit:
Modulo a, je crois, été titularisé en B avant de repasser juste après en A. Il a alors pu bénéficier de l'article 5 du décret 2006-1827...

Les fonctionnaires appartenant avant leur accession à la catégorie A à un corps ou à un cadre d'emplois de catégorie B ou de même niveau sont classés à l'échelon comportant l'indice le plus proche de l'indice qu'ils détenaient avant leur nomination augmenté de 60 points d'indice brut.

...et a ainsi gagné un échelon dans l'opération. Ce n'était sans doute pas prémédité.

Pour avoir été dans le même cas que Modulo, j'ai enchaîné stage en B puis stage A avant d'être titularisée dans mon nouveau corps. A aucun moment je n'ai été titulaire en B. Le changement s'est donc fait à indice égal (sauf qu'entre temps étaient passés les accords PPCR en catégorie B, avec quelques points d'indice en + dont j'ai su tirer partie pour remonter en A, mais ce genre de chose n'arrive qu'une fois).
Ha@_x
Ha@_x
Expert spécialisé

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Ha@_x Ven 8 Avr 2022 - 15:29
Lefteris a écrit:Je ne crois pas que le message "passez par la case capes puis partez" porte beaucoup , c'est plutôt du folklore. Je ne vois pas qui va s'imposer un MEEF qui ne l'ntéresse pas, suivi d'au moins une année infernale de stage, pour gagner , éventuellement, 30 points d'indice. En revanche les informations pratiques pour ceux qui ont décidé de partir même si ce n'était pas leur projet initial peuvent indéniablement aider.

Un folklore franchement malsain. Je préfère aider ceux qui rejoignent et ceux qui restent. Il me reste 30 ans à faire au bas mot, je préfère être bien entouré. Et je suis un indécrottable des causes perdues.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Ajonc35
Ajonc35
Expert

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Ajonc35 Ven 2 Sep 2022 - 13:09
Les démissions se multiplient. Des témoignages à la radio, dans le journal etc.
Je trouve cela courageux quand on a été enseignant longtemps.
Un exemple:
Rentrée scolaire : après 30 ans d'enseignement, elle démissionne et change de métier https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure/evreux/rentree-scolaire-apres-30-ans-d-enseignement-elle-demissionne-et-change-de-metier-2603748.html
Sa bri
Sa bri
Niveau 1

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Sa bri Ven 16 Sep 2022 - 12:43
Je trouve qu'il y a surtout des démissions de jeunes enseignants.
Moi, j'ai 48 ans et j'aimerais bien passer à autre chose que l'enseignement...mais je ne sais pas comment m'y prendre.
Après 25 ans d'enseignement, je sature un peu...
Si des enseignants de mon âge ont sauté le pas, et s'ils ont des conseils, je suis preneuse.
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 9

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Mitcindy Ven 16 Sep 2022 - 12:49
Reprendre une épicerie... Tiens, pourquoi pas ? Démission de l'éducation nationale - Page 3 1482308650
Si on a du pécule de côté, pourquoi pas reprendre une affaire ?
Il faut se dire qu'en tant que prof, on a quand même un certain nombre de compétences, dont le management !
Pour avoir managé des adultes auparavant, je peux dire que c'est plus facile que la gestion de classe.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Ajonc35 Ven 16 Sep 2022 - 13:32
Sa bri a écrit:Je trouve qu'il y a surtout des démissions de jeunes enseignants.
Moi, j'ai 48 ans et j'aimerais bien passer à autre chose que l'enseignement...mais je ne sais pas comment m'y prendre.
Après 25 ans d'enseignement, je sature un peu...
Si des enseignants de mon âge ont sauté le pas, et s'ils ont des conseils,  je suis preneuse.
Dans la boîte de ma fille, les patrons ont récemment embauché une personne, plus toute jeune ayant travaillé dans de nombreuses boîtes avec un panel large de competences, mais aucune dans le droit. Elle est devenue l'assistante de ma fille ( premiere fois poir elle aussi) et apprend au fur et à mesure. Embauchée en cdd, elle s'est vu proposé très vite un cdi ( le premier de sa vie). Je pense sincèrement qu'il y a pas mal d'opportunités aujourd'hui. Les enseignants savent s'adapter ( contrairement à ce qu'on dit) , ils ont un bagage professionnel certain qui doit leur permettre de rebondir ( quitte à reprendre des cours...).
Desperado66
Desperado66
Niveau 1

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Desperado66 Ven 16 Sep 2022 - 17:38
J'y songe également de plus en plus sérieusement. Mais je préfèrerais partir avec une rupture conventionnelle, ou un licenciement, que poser une démission. Je vais tenter la RC cette année où l'an prochain.

En attendant, cette année, je ne suis plus P.P., je ne fais plus aucun projet, je réduis les évaluations au minimum pour me laisser le temps de me former à autre chose. Ça fait dix ans que je suis prof et je n'ai pas envie de passer 35 balais dans l'EN. J'ai déjà trouvé un petit boulot comme pigiste pour un journal local. Je commence à regarder ailleurs quoi.

N'ayant pas d'enfants, je me tâte aussi à repartir sur un poste de TZR courte durée l'an prochain. Si on ne fait pas de vœux à l'intérieur de la ZR, on a plus de chance (mais pas la garantie) d'être nommé en remplacements de courte durée, c'est bien ça ?
Jenny
Jenny
Médiateur

Démission de l'éducation nationale - Page 3 Empty Re: Démission de l'éducation nationale

par Jenny Ven 16 Sep 2022 - 17:39
Desperado66 a écrit:N'ayant pas d'enfants, je me tâte aussi à repartir sur un poste de TZR courte durée l'an prochain. Si on ne fait pas de vœux à l'intérieur de la ZR, on a plus de chance (mais pas la garantie) d'être nommé en remplacements de courte durée, c'est bien ça ?

C'est ça.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum