Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Matteo
Niveau 5

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Matteo Jeu 27 Jan 2022 - 9:13
J'ai un ami descolarisé depuis des années qui s'est formé au développement web, premier salaire 38k annuels avec beaucoup de télétravail.
postulat
postulat
Niveau 6

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par postulat Jeu 27 Jan 2022 - 10:15
Ananké a écrit:Merci pour les conseils. Qu'est-ce que c'est au juste "les concours de l'IRA" ? Je suis partie chercher sur internet, c'est assez vague. C'est piur faire quoi concrètement et pour quel salaire ?

Regarde ce sujet, tu y trouveras pas mal d'infos...
https://www.neoprofs.org/t87874-decue-de-l-ira-reflechissez-bien#2980594
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Elaïna Jeu 27 Jan 2022 - 10:28
Matteo a écrit:J'ai un ami descolarisé depuis des années qui s'est formé au développement web, premier salaire 38k annuels avec beaucoup de télétravail.

C'est sûr que certaines situations peuvent paraître enviables. Mais comparer deux métiers n'a pas beaucoup de sens, au fond.

Après c'est toujours la même chose : l'herbe paraît toujours plus verte ailleurs... Ma foi, quand on me dit combien j'occupe une sinécure, je réponds que les inscriptions au concours sont libres et ouvertes à telle période. Là c'est pareil : la carrière de développeur web, on peut s'y lancer si vraiment ça a l'air super. Mais bon...

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Matteo
Matteo
Niveau 5

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Matteo Jeu 27 Jan 2022 - 10:40
Oui je suis entièrement d'accord il faut aussi prendre en considération le métier concret et les conditions sur toute la carrière. Il y a peu de développeurs de 60 ans et ce n'est pas qu'une question de technologie.

Ce qui demeure vrai je pense c'est que les enseignants sont très mauvais à valoriser financièrement leurs compétences qui sont pourtant réelles.
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Elaïna Jeu 27 Jan 2022 - 11:03
Oui, c'est tout un équilibre délicat et ce qui convient à l'un sera insupportable ou impossible à l'autre.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Leclochard
Leclochard
Empereur

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Leclochard Jeu 27 Jan 2022 - 11:36
Elaïna a écrit:
Matteo a écrit:J'ai un ami descolarisé depuis des années qui s'est formé au développement web, premier salaire 38k annuels avec beaucoup de télétravail.

C'est sûr que certaines situations peuvent paraître enviables. Mais comparer deux métiers n'a pas beaucoup de sens, au fond.

Après c'est toujours la même chose : l'herbe paraît toujours plus verte ailleurs... Ma foi, quand on me dit combien j'occupe une sinécure, je réponds que les inscriptions au concours sont libres et ouvertes à telle période. Là c'est pareil : la carrière de développeur web, on peut s'y lancer si vraiment ça a l'air super. Mais bon...

En plus, si on considère uniquement l’aspect financier, je ne trouve pas le salaire de développeur mirobolant.

Ce qui m’effraie, c’est qu’on arrive à envier ce genre de boulot peu stimulant intellectuellement et pas si bien rémunéré. Enfin, la remarque de l’amie est assez fausse : chez les enseignants, on trouve tous les revenus possibles, du pire au meilleur. Il y a un abîme entre le contractuel et celui qui enseigne en prépa.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Arlon75
Arlon75
Niveau 3

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Arlon75 Jeu 27 Jan 2022 - 12:01
L'analogie est tout de même intéressante car les développeurs sont très mal payés en France. Envier un métier si sous-payé en France est révélateur.

À chaque métier évoqué, les interlocuteurs du fil mettent immédiatement en avant les inconvénients mais rarement les avantages. Un développeur peut faire une très très belle carrière, qui tient en grande partie à lui-même et pas à 3 rendez-vous de carrière biaisés.

Je pense qu'il faut en rester aux comparaisons salariales larges : cadres FP, cadres privé. L'objectif me semble d'être l'élaboration d'une rhétorique bénéfique pour nous, , fondée sur des faits raisonnables. Il faut rester concentré sur cet objectif, et non se dévaloriser sans cesse en pointant la pénibilité des autres métiers pour mieux omettre celle du nôtre.

Le revenu médian est de 1980 euros en France. Demander 2000 euros minimum pour tous les enseignants et indexer la suite de la carrière sur ça me paraît le minimum.

Nous sommes l'un des métiers cadres les plus utiles et les plus rentables pour la société. Des études ont déjà chiffré notre impact sur le PIB. Il ne faut jamais oublier notre valeur.

Nos gouvernants ne parlent que cette langue. Peut-être faut-il commencer à la parler pour être audible, tout en conservant notre distance critique ?  

Il faut chiffrer, chiffrer. Dès que je repère du mépris de la part de cadres, je leur explique que je gère un portefeuille de 3.6 M (120 élèves x revenu médian brut annuel) de formation critique du personnel dont l'avenir-survie de l'entreprise France dépend. Leur regard change immédiatement. Mon calcul est très contestable. Il en existe des bien plus exacts. Mais il s'agit toujours de montrer que la réduction des coûts a des coûts pour casser le "Il n'y a pas d'autres alternatives".

L'éducation est un investissement, pas une dépense. Mais bon, je sais que ce discours choque beaucoup de collègues et que donc ils ne veulent jamais s'y engager. Je ne suis pas non plus en accord avec cette vision.

Monter dans leur langage et leur logique néolibérales que leurs calculs comptables sont faux me semble particulièrement puissant car leur langage a déjà manipulé le raisonnement de tant de concitoyens. Ils ne voient que budget, impôts. Nous demandons à être augmentés, mais les français ne le perçoivent-ils pas comme une menace d'augmentation d'impôts ?

Regardez les maths au lycée. Quels seront les effets sur le PIB à votre avis ?

Beaucoup de français pensent que la France décline, voire s'effondre. L'éducation est la preuve la plus directe de ce déclin. Son rétablissement est aussi la voie la plus directe de rétablissement général du pays.


Nous disposons de leviers politiques puissants. Mais nous n'avons aucune rhétorique solide et efficace pour défendre nos intérêts et ceux de notre institution (l'école, pas le ministère). Nous sommes 800 000 et des brouettes. Ne serait-il pas possible de réfléchir aux rhétoriques possibles et à les évaluer en termes d'efficacité à atteindre nos objectifs de redressement des salaires / conditions de travail / condition des élèves ?


Dernière édition par Arlon75 le Jeu 27 Jan 2022 - 12:16, édité 2 fois
Baldred
Baldred
Habitué du forum

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Baldred Jeu 27 Jan 2022 - 12:05
Arlon75 a écrit:L'analogie est tout de même intéressante car les développeurs sont très mal payés en France. Envier un métier si sous-payé en France est révélateur.

À chaque métier évoqué, les interlocuteurs du fil mettent immédiatement en avant les inconvénients mais rarement les avantages. Un développeur peut faire une très très belle carrière, qui tient en grande partie à lui-même et pas à 3 rendez-vous de carrière biaisés.

Je pense qu'il faut en rester aux comparaisons salariales larges : cadres FP, cadres privé. L'objectif me semble d'être l'élaboration d'une rhétorique bénéfique pour nous, , fondée sur des faits raisonnables. Il faut rester concentré sur cet objectif, et non se dévaloriser sans cesse en pointant la pénibilité des autres métiers pour mieux omettre celle du nôtre.

Nous sommes l'un des métiers cadres les plus utiles et les plus rentables pour la société. Des études ont déjà chiffré notre impact sur le PIB. Il ne faut jamais oublier notre valeur.

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 2253691428  veneration  C'est bon de l'entendre !
Bardamu
Bardamu
Niveau 3

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Bardamu Jeu 27 Jan 2022 - 17:08
Arlon75 a écrit:Pourquoi les enseignants ne pourraient-ils pas obtenir la même chose ?

https://www.france24.com/fr/20181220-france-gouvernement-trouve-accord-syndicats-police-fronde-salaires

C'est aussi la question que je m'étais posée...avant de partir.
Arlon75
Arlon75
Niveau 3

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Arlon75 Jeu 27 Jan 2022 - 17:45
Suite à des recherches, nous pouvons maintenant comparer le corps infirmier au corps enseignant : https://simulateur-segur.fhf.fr/simulation

Même salaire de début de carrière.

La police a eu quelque chose, les soignants aussi, les administratifs des primes, les médecins ont des offres mirobolantes pour s'installer en zone sous tension. Mais nous rien ?

Le jour viendra où l'état devra recruter des contractuels avec des primes de 7000 euros pour qu'on s'engage à 9 mois de CDD. Certains démissionneront alors. Quel bienfait : il y aura plus de flexibilité ! Gagnant-gagnant, incroyable.

Voici les donnés de l'OCDE 2019 2020  : https://data.oecd.org/teachers/teachers-salaries.htm

En gros, il manque 20 à 30 % au salaire pour des économies similaires. Heures annuelles supérieures à la moyenne OCDE, nombre d'élèves supérieur aux autres pays européens. Nous sommes très rentables !

Avec la réforme du lycée, le nombre d'élèves par enseignant va exploser dans les statistiques. Nous serons donc bien au-dessus de la moyenne OCDE dans les prochaines années.

P.S. : Le turnover trop fréquent est très toxique pour les élèves. C'est une source de destruction massive de tout apprentissage. Ce sera pourtant le monde de demain : vers 7-8 % de turnover annuel comme au RU(10%)


Dernière édition par Arlon75 le Ven 28 Jan 2022 - 1:36, édité 1 fois
Ananké
Ananké
Niveau 8

Perte de salaire chiffrée  - Page 4 Empty Re: Perte de salaire chiffrée

par Ananké Jeu 27 Jan 2022 - 18:58
Je suis d'accord avec toi Arlon75, adopter le prisme économique permettrait de parler la langue des décideurs tout en oeuvrant pour nous, profs, mais pour les élèves et tout le pays. J'ai vu dernièrement un documentaire sur le coût des fautes d'orthographe : des entreprises doivent recruter des relecteurs, des intervenants de remise à niveau etc. Je n'imagine même pas ce que ça peut donner avec les maths !

A ceux qui pensent qu'il faut comparer ce qui est comparable : niveau de qualification, ancienneté (de préférence dans la branche), salaires c'est justement ce que j'ai tenté de faire malgré la disparité de l'exemple pris (et qui est révélateur de notre déclassement puisque je n'ose même pas comparer avec ce qui est comparable càd avec un cadre A fonction publique, la claque serait encore plus violente, c'est dire!).

Tout ce qui est goût ou appréciation subjective n'a pas entrer dedans : que j'aime mon métier ne justifie pas que je sois payée la même somme que qqn qui vient de débuter. Je ne vois pas en quoi aimer son travail à avoir avec le salaire à moins de dire "t'aimes bien quand même donc bon, même si tu peux pas te loger, c'est quand même cool" ... Oui, il y a quelques rares avantages indirects (gestion de notre temps par exemple) mais tellement faibles par rapport au reste que c'est un jeu à somme nulle : quel privilège de pouvoir finir mes corrections de copies le dimanche après-midi ! Surtout quand, pour compsenser la déperdition de salaire on fait des heures sup' - très mal payées - qui finissent par alourdir notre service d'une ou plusieurs classes : on finit par être misérablement une heure sup' pour 4 ou 5h hebod de taf supplémentaire !

On retombe dans le délire de la vocation, du sacredoce, de la vision doloriste du travail. Il se trouve que je n'envie pas le travail de mon amie - le code je n'y comprends rien et être devant un ordi toute la journée très peu pour moi - là n'est pas le point. Cette déviation du propos participe au problème : je parle ARGENT, sonnant et trébuchant. Je répère un truc répété à l'envi sur Néo mais à qualification égale, ancienneté égale et temps de travail réglementaire égal aux autres cadre A de la fonction publique il manque environ 30% de salaire (ce matin sur France info enfin - Alleluia - est apparu le chiffre de 28% de perte salariale pour les professeurs entre 1982 et 2018 : 28% !!!!), si on prend en compte heures sup', primes (treizièmes mois, heures sup' vraiment payées en heures sup' pas moins que les heures statutaires comme c'est le cas chez nous etc...) on en est à 50%. En 1982, un professeur commençait avec 2,3 fois le smic, ce qui reviendrait aujourd'hui à commener avec qqch comme 2500 net hors heures sup'... Il manque 1000 euros ! Et ça c'est juste pour le rattrapage salarial, on n'en est même pas à parler d'augmentation, revalorisation, suivi d'inflation.

Bref, le constat est vraiment cinglant.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum