Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Devin

Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde  - Page 5 Empty Re: Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde

par Iphigénie Mer 06 Avr 2022, 18:16
Aphrodissia a écrit:Ah! Naissance de l'Odyssée: c'est beau et drôle ! Mais j'ai voulu le faire lire à mes élèves de 1e HLP la première année, et les pauvres étaient complètement largués : la langue était trop difficile et leur connaissance de l'épopée trop limitée pour bien comprendre. Pourtant ils ont été assez sensibles aux pages étudiées en classe.
ça tombe bien il est au programme de L.A (grec ) spé terminale l'an prochain si je ne m'abuse (Odyssée d'Homère (chants XIX et XXIII + Giono... Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde  - Page 5 1665347707  Homère seul en grec, ce serait trop court, comme programme...: comme ils disent, programme "limitatif", en jargon EN Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde  - Page 5 1665347707  Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde  - Page 5 1665347707 )
iono n'est pas toujours pesamment lyrique, il me semble (j'ai beaucoup de mal avec Regain par exemple); le Giono d'Un roi ou d'Angelo, des Âmes fortes, des nouvelles aussi est au contraire assez âpre.
Je pensais surtout au Chant du monde dans le lyrisme, mais même dans le Roi, ça dépend des passages. Et si on ajoute l'âpreté, on n'est plus trop dans le comique, ni même le moins sombre...
NLM76
NLM76
Doyen

Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde  - Page 5 Empty Re: Idées d'oeuvres moins sombres à étudier en seconde

par NLM76 Mer 06 Avr 2022, 22:52
Suis en train de relire le 3e des Voyages de Gulliver. C'est vraiment tordant ! Surtout quand on a passé 30 ans dans l'éducation nationale... Je vous recommande par exemple le chapitre V (L'académie de Lagado à Balnibarbi), qui me fait tellement rire que j'en exaspère ma mie, est en train de pitoyablement corriger des copies.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum