Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
almuixe
Fidèle du forum

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par almuixe Mar 21 Juin - 14:52
1000 euros de plus par mois c'était peu ou prou ce que touchaient les professeurs dans les années 1980. Pourquoi ce qui était possible il y a 40 ans ne l'est plus aujourd'hui ?  
Certes cela coûte 10 milliards d'euros par an, mais cela signifie aussi que l'état fait 10 milliards d'euros d'économies par an sur notre dos. Et ces économies par milliard cela fait des dizaines d'années que cela dure.
quattro
quattro
Niveau 2

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par quattro Mar 21 Juin - 15:07
almuixe a écrit:1000 euros de plus par mois c'était peu ou prou ce que touchaient les professeurs dans les années 1980. Pourquoi ce qui était possible il y a 40 ans ne l'est plus aujourd'hui ?  
Certes cela coûte 10 milliards d'euros par an, mais cela signifie aussi que l'état fait 10 milliards d'euros d'économies par an sur notre dos. Et ces économies par milliard cela fait des dizaines d'années que cela dure.

Cette perte de pouvoir d'achat est commune à tous les fonctionnaires ; le 1° blocage des salaires que j ai connu c'est en 1983 quand MITTERAND a pris le virage de la rigueur et depuis on n'a pas cessé de perdre de l'argent .

Je me souviens qu'en 1975 j'étais jeune SAENES ( SAU à l'époque) au Rectorat et mon chef de division gagnait 5 fois plus que moi
Regardez la grille des salaires aujourd'hui , l'écart n'est plus que de 1 à 3 ( au mieux, peut être seulement 2.5)
Il y a eu parallèlement une réevaluation des bas salaires de catégorie C ( on s' en réjoui) mais aussi un tassement de la grille des fonctionnaires de la catégorie A
Caspar
Caspar
Enchanteur

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Caspar Mar 21 Juin - 15:11
quattro a écrit:
almuixe a écrit:1000 euros de plus par mois c'était peu ou prou ce que touchaient les professeurs dans les années 1980. Pourquoi ce qui était possible il y a 40 ans ne l'est plus aujourd'hui ?  
Certes cela coûte 10 milliards d'euros par an, mais cela signifie aussi que l'état fait 10 milliards d'euros d'économies par an sur notre dos. Et ces économies par milliard cela fait des dizaines d'années que cela dure.

Cette perte de pouvoir d'achat est commune à tous les fonctionnaires ; le 1° blocage des salaires que j ai connu c'est en 1983  quand MITTERAND  a pris le virage de la rigueur et depuis on n'a pas cessé de perdre de l'argent .

Je me souviens qu'en 1975 j'étais jeune SAENES (  SAU à l'époque) au Rectorat et mon chef de division gagnait 5 fois plus que moi
Regardez la grille des salaires aujourd'hui , l'écart n'est plus que de 1 à 3 ( au mieux,  peut être seulement 2.5)
Il y a eu parallèlement une réevaluation des bas salaires de catégorie C ( on s' en réjoui)  mais aussi un tassement de la grille des fonctionnaires de la catégorie A

Donc on ne fait rien et on ne réclame rien ? Il faut aussi se réjouir du "tassement de la grille" des catégories A ?
mathmax
mathmax
Érudit

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par mathmax Mar 21 Juin - 15:40
Juste comme ça j’ai cherché une estimation du coût de la fraude ou de l’évasion fiscale : des dizaines de milliards (environ 30 milliards d’évasion pour le sénat). Avec une vraie volonté on peut trouver dix milliards !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Neoprof expérimenté

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Dame Jouanne Mar 21 Juin - 16:17
quattro a écrit:
almuixe a écrit:1000 euros de plus par mois c'était peu ou prou ce que touchaient les professeurs dans les années 1980. Pourquoi ce qui était possible il y a 40 ans ne l'est plus aujourd'hui ?  
Certes cela coûte 10 milliards d'euros par an, mais cela signifie aussi que l'état fait 10 milliards d'euros d'économies par an sur notre dos. Et ces économies par milliard cela fait des dizaines d'années que cela dure.

Cette perte de pouvoir d'achat est commune à tous les fonctionnaires ; le 1° blocage des salaires que j ai connu c'est en 1983  quand MITTERAND  a pris le virage de la rigueur et depuis on n'a pas cessé de perdre de l'argent .

Je me souviens qu'en 1975 j'étais jeune SAENES (  SAU à l'époque) au Rectorat et mon chef de division gagnait 5 fois plus que moi
Regardez la grille des salaires aujourd'hui , l'écart n'est plus que de 1 à 3 ( au mieux,  peut être seulement 2.5)
Il y a eu parallèlement une réevaluation des bas salaires de catégorie C ( on s' en réjoui)  mais aussi un tassement de la grille des fonctionnaires de la catégorie A
Sauf que certains ont plus perdus que d'autres, et au petit jeu des primes, les enseignants sont largement du côté des grands perdants.
Mais continuons à avoir des enseignants parmi les moins payés d'Europe qu'on n'arrive plus à recruter....
avatar
Randoschtroumf
Niveau 7

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Randoschtroumf Mar 21 Juin - 16:33
En attendant, mes grands-parents, instituteurs, ont pu payer des études à leurs 7 enfants.
Des amis de mes parents, instituteurs, ont pu payer loisirs et études à leurs 4 enfants.
Je ne dis pas qu'ils étaient riches. Cependant, lors de mes tournées syndicales, un sujet revient fréquemment : le cumul d'activité, pas par choix, mais pour boucler le mois, remplir la citerne de fuel, payer l'essence pour aller travailler.
Et que dire des collègues en début de carrière qui cherchent une coloc faute de pouvoir se loger dans les grandes villes ou en IDF avec un salaire de professeur des écoles ?

Nb : je suis PE, profession encore plus sinistrée question salaires.

N'hésitez pas à regarder la rémunération pour de l'étude surveillée, ou des stages de remise à niveau (en comptant le temps de préparation, d'individualisation et de bilan pour ces stages, le salaire horaire n'est pas élevé).

Les instituteurs (cf commentaires plus hauts) étaient catégorie B, je suis catégorie A.
avatar
Randoschtroumf
Niveau 7

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Randoschtroumf Mar 21 Juin - 16:48
Quattro, en gestionnaire aguerri à la lecture des chiffres, aura bien évidemment constaté que les PE sont moins bien payé en moyenne que les fonctionnaires de catégorie B.
Militer pour une revalorisation sans prendre en compte le déclassement salarial des enseignants en général, et des PE en particulier par rapport à d'autres catégories, qui ont bénéficié, elles, de revalorisation, pas forcément à la hauteur des attentes ou dans des modalités qui sont contestées, mais qui ont accru l'écart avec les salaires des enseignants.

Au passage, ce que dit Quattro des réductions de poste et de l'augmentation de la charge en parallèle de l'amélioration des primes est à comparer avec le programme présidentiel concernant les enseignants.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Neoprof expérimenté

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Dame Jouanne Mar 21 Juin - 17:06
Randoschtroumf a écrit:Quattro, en gestionnaire aguerri à la lecture des chiffres, aura bien évidemment constaté que les PE sont moins bien payé en moyenne que les fonctionnaires de catégorie B.
Militer pour une revalorisation sans prendre en compte le déclassement salarial des enseignants en général, et des PE en particulier par rapport à d'autres catégories, qui ont bénéficié, elles, de revalorisation, pas forcément à la hauteur des attentes ou dans des modalités qui sont contestées, mais qui ont accru l'écart avec les salaires des enseignants.

Au passage, ce que dit Quattro des réductions de poste et de l'augmentation de la charge en parallèle de l'amélioration des primes est à comparer avec le programme présidentiel concernant les enseignants.
La réduction des postes est déjà là depuis longtemps et elle continue. Quand à l'augmentation des charges, elle existe puisque qu'entre autre nous sommes passés d'une à deux heures supplémentaires non refusables mais sans augmentation des primes bien au contraire : les heures supplémentaires passé une certaine ancienneté sont une arnaque financière.
HP
HP
Niveau 1

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par HP Mar 21 Juin - 17:07
Caspar a écrit:Exemple de tâche inutile: remplir les cases "compétences" dans les livrets scolaires de première et terminale alors que personne ne les regarde lors des délibérations. En LV nous avons à cocher la compétence "favorise la communication interculturelle", inconnue au bataillon et impossible à évaluer de toute façon mais quelqu'un quelque part a dû penser que ça sonnait bien.

Moi, j'ai coché "NE" (= non évalué) parce que ça ne me disait rien non plus... Merci @Caspar, je suis au moins rassurée sur ce point!
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lefteris Mar 21 Juin - 18:00
Je crois malheureusement que nos politiques préfèreront voir crever l'EN que revaloriser les salaires des enseignants. Traitements bas=> baisse des candidats = > baisse du niveau des recrutés => baisse du niveau des élèves, et ainsi de suite. Le tout dans un contexte de durcissement des conditions de travail. Les "responsables" le savent très bien, puisqu'ils ont adapté à la baisse les recrutements (moins d'épreuves disciplinaires, master MEEF, entretien managérial, contractualisation en vue avec un personnel tournant...). La logique néolibérale a adopté la théorie des 20/80%, des compétences, et ne veut certainement plus de l'ancienne école de la République. Il n'y a pas d'erreur de parcours, c'est voulu , calculé, et vous n'aurez rien.
Sinon, pour avoir été cadre A, je peux dire ( répéter) que la situation des enseignants est absolument catastrophique, et de plus en plus, le trou s'est aggravé depuis mon départ. J'ai à peine rattrapé et légèrement dépassé mon traitement de milieu de carrière de catégorie A ("type", équivalent certifié), alors que je suis agrégé CE. Mes ex-collègues également au grade sommital du corps me laissent sur place. Il n'y a qu'à la retraite que je vais arriver à leur hauteur, ou plutôt qu'ils vont descendre à la mienne, faute d'indemnités.
Le point d'indice a bien été gelé pour tout le monde, mais des compensations ont eu lieu , hors enseignants. Comment ? Indemnités, bien entendu, mais aussi accélération de la grille (moins d'échelons ou échelons plus rapides) , fusion des classes (un deuxième grade sans barrage) , ouverture sur des espaces indiciaires supplémentaires. Mathador a fait des piqûres de rappel quelque part plus haut, et je crois que maintenant tout le monde est au courant.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
HORA
HORA
Habitué du forum

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par HORA Mar 21 Juin - 18:36
Lefteris a écrit:Je crois malheureusement que nos politiques préfèreront voir crever l'EN que revaloriser les salaires des enseignants.  Traitements bas=> baisse des candidats = > baisse du niveau des recrutés => baisse du niveau des élèves,  et ainsi de suite. Le tout dans un contexte de durcissement des conditions de travail. Les "responsables" le savent très bien, puisqu'ils ont adapté à la baisse les recrutements (moins d'épreuves disciplinaires, master MEEF, entretien managérial, contractualisation en vue avec un personnel tournant...). La logique néolibérale a adopté la théorie des  20/80%, des compétences,  et ne veut certainement plus de l'ancienne école de la République. Il n'y a pas d'erreur de parcours, c'est voulu , calculé, et vous n'aurez rien.
Sinon,  pour avoir été cadre A, je peux dire ( répéter) que la situation des enseignants est absolument catastrophique, et de plus en plus, le trou s'est aggravé depuis mon départ. J'ai à peine rattrapé et légèrement dépassé mon traitement de milieu de carrière de catégorie A ("type", équivalent certifié), alors que je suis agrégé CE. Mes ex-collègues également au grade sommital du corps me laissent sur place. Il n'y a qu'à la retraite que je vais arriver à leur hauteur, ou plutôt qu'ils vont descendre à la mienne, faute d'indemnités.
Le point d'indice a bien été gelé pour tout  le monde, mais des compensations ont eu lieu , hors enseignants. Comment ? Indemnités, bien entendu, mais aussi accélération de la grille (moins d'échelons ou échelons plus rapides) , fusion des classes (un deuxième grade sans barrage)  , ouverture sur des espaces indiciaires supplémentaires. Mathador a fait des piqûres de rappel quelque part plus haut, et je crois que maintenant tout le monde est au courant.

Que dire de plus ? C'est exactement ça. Il y a très peu de chances que nous cessions d'être maltraités. Trouver normal que les enseignants ne soient jamais rémunérés à la hauteur de leur qualification et de leurs responsabilités, c'est finalement le socle de ce que j'ai graissé dans ton message. Un doc sur Arte est éclairant : ce qui doit se généraliser, c'est le boulot à la tâche, de services, très mal payé, atomisant. Pas besoin de formation exigeante pour cela, la garderie suffit amplement.

https://www.arte.tv/fr/videos/075833-000-A/travail-a-la-demande/
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par VicomteDeValmont Mar 21 Juin - 19:00
quattro a écrit:Je ne propose rien: je dis qu' il est illusoire d'espérer avoir une augmentation de salaire de 1000€  par mois sans contre partie.

Par exemple l'indice net terminal des AAE est passé de 783 à 821 soit 150€ par mois sur  5 ans avec une augmentation de la durée de la carrière de 3 ans pour l'atteindre.
Et qu'est ce qu'on a obtenu ?: des suppressions de poste d'administratifs dans les EPLE et les agences comptables : au total cà n' a rien coûté à l' ETAT.

C'est une constatation.

C'est dommage que ton exemple soit entièrement faux. Les administratifs de l'Éducation Nationale ont été ou sont en train d'être alignés sur les administratifs des autres ministères au niveau du régime indemnitaire, avec d'énormes revalorisations à la clé.



_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Logo_s11, je m'y syndique !
beaverforever
beaverforever
Habitué du forum

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par beaverforever Mar 21 Juin - 19:37
Lefteris a écrit:Je crois malheureusement que nos politiques préfèreront voir crever l'EN que revaloriser les salaires des enseignants.
Alors, c'est une probabilité importante, bien sûr, mais pour que cela ne soit pas inéluctable, il faut marteler que nous voulons être augmenté et fortement augmenté d'au moins 1 000€ par mois.
quattro
quattro
Niveau 2

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par quattro Mar 21 Juin - 19:53
Les chiffres que tu avances sont des maxi pour des A+: SG en rectorat, ministère ...

En EPLE la vérité c'était cà en 2020: les gestionnaires AAE en catégorie3 soit 5200 € ds un gros bahut sinon en catégorie 4 celà faisait en moyenne 3800 € /an


Dernière édition par quattro le Mar 21 Juin - 20:10, édité 1 fois
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lefteris Mar 21 Juin - 20:08
beaverforever a écrit:
Lefteris a écrit:Je crois malheureusement que nos politiques préfèreront voir crever l'EN que revaloriser les salaires des enseignants.
Alors, c'est une probabilité importante, bien sûr, mais pour que cela ne soit pas inéluctable, il faut marteler que nous voulons être augmenté et fortement augmenté d'au moins 1 000€ par mois.
Certes, je le martèle (et je préfère parler de pourcentage, me référer à la vraie catégorie A, et sans élucubrations -comparaisons- noyage de poisson sur les autres pays) mais il faut être bien conscient que nous ne pesons rien. "Vous n'aviez qu'à pas rentrer" ou " barrez-vous si vous avez mieux" seront resservis, selon la loi du marché. Mais nous sommes pour la plupart piégés, enferrés, pris dans une nasse, hormis peut-être les scientifiques ( d'où l"idée néolibérale de les payer plus) , mais encore faut-il qu'ils soient d'un excellent niveau pour se tirer. Donc la politique actuelle a le vent en poupe, elle est bien pensée : d'une part recruter à niveau faible, et avoir des gens qui feront le dos rond faute de pouvoir claquer la porte, d'autre part recruter sous contrat pour avoir en permanence un roulement d'adultes devant les classes pour la garderie des 80%, en garantissant les "compétences" minimales pour l'employabilité dans les secteurs flexibles  (lire, écrire, globish, clavier... ).
On peut gueuler, exprimer son malaise, les repus et nantis qui organisent tout ça sont entre le rire et l'envie de cogner, selon le tour que cela prend.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Celadon Mar 21 Juin - 20:15
Oui enfin cogner, c'est gentil, au vu du vécu de nombre de GJ qui se sortent de leur contestation de cette infâmie sans oeil, sans pied, sans main, le dos troué, la mâchoire en miettes.
Je ne peux décidément pas m'en remettre. Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 122941311
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lefteris Mar 21 Juin - 20:25
Celadon a écrit:Oui enfin cogner, c'est gentil, au vu du vécu de nombre de GJ qui se sortent de leur contestation de cette infâmie sans oeil, sans pied, sans main, le dos troué, la mâchoire en miettes.
Je ne peux décidément pas m'en remettre. Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 122941311
Ben oui, mais je crois que quelle que soit la profession, si les mouvements sociaux gênent les possédants et les politiciens qui les représentent, il y a désormais des risques. Pas que pour les GJ. ON les a vus faire cogner des pompiers, des personnels médicaux, alors des enseignants, si ça devait arriver...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par VicomteDeValmont Mar 21 Juin - 20:33
quattro a écrit:Les chiffres que tu avances sont des maxi pour des A+: SG en rectorat, ministère ...

En EPLE la vérité c'était cà en 2020: les gestionnaires AAE en catégorie3 soit   5200 € ds un gros bahut sinon en catégorie 4 celà faisait en moyenne 3800 € /an

Nop les chiffres donnés sont les bons pour l’académie de Créteil. Pour reprendre ton exemple, adjoint-gestionnaire non logé en bahut catégorie 3 c’est 1250€/mois de primes soit 15000€/an.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Logo_s11, je m'y syndique !
Lisak40
Lisak40
Fidèle du forum

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lisak40 Mer 22 Juin - 5:25
Vous me faites peur tous. En même temps je pense pareil que vous. Je pensais préparer l'agreg pour avoir un peu plus de sous, finalement je vais essayer de passer un autre concours (sur un autre ministère si besoin) quitte à passer en cat. B pour assurer mes arrières financièrement. Contrairement au Titanic, l'EN et la France dirigeante voient l'iceberg depuis longtemps mais ils ne dévieront pas pour autant leur trajectoire d'un centimètre tellement ils sont convaincus que foncer droit dessus est bon pour eux, pour leurs privilèges, pour leur orgueil...
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lefteris Mer 22 Juin - 6:14
Lisak40 a écrit:Vous me faites peur tous. En même temps je pense pareil que vous. Je pensais préparer l'agreg pour avoir un peu plus de sous, finalement je vais essayer de passer un autre concours (sur un autre ministère si besoin) quitte à passer en cat. B pour assurer mes arrières financièrement. Contrairement au Titanic, l'EN et la France dirigeante voient l'iceberg depuis longtemps mais ils ne dévieront pas pour autant leur trajectoire d'un centimètre tellement ils sont convaincus que foncer droit dessus est bon pour eux, pour leurs privilèges, pour leur orgueil...
Passer en catégorie B, ça vaut la peine quand on débute , parce que l'on ne dépasse pas la grille indiciaire , que l'on n'est pas bloqué à l'issue du reclassement (donc reclassé assez haut dans la grille, plus les indemnités, et encore le temps de passer en A et d'y avoir une carrière normale). Certains l'ont fait ici, il y a des fils en abondance sur le forum, je ne développe pas. Le mieux, pour un certifié, c'est un autre concours de catégorie A. L'agreg, attention, la grille indiciaire n'est pas équivalente à la catégorie A "type", et les détachements sont impossibles, alors qu'il est souvent plus intéressant d'être en catégorie A "type" qu'agrégé, où de plus l'échelon terminal n'est même pas assuré. C'est un peu un cul-de-sac,  j'ai moi-même testé quand j'ai voulu faire demi-tour après certaines "réformes".

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par VicomteDeValmont Mer 22 Juin - 7:25
Lisak40 a écrit:Vous me faites peur tous. En même temps je pense pareil que vous. Je pensais préparer l'agreg pour avoir un peu plus de sous, finalement je vais essayer de passer un autre concours (sur un autre ministère si besoin) quitte à passer en cat. B pour assurer mes arrières financièrement. Contrairement au Titanic, l'EN et la France dirigeante voient l'iceberg depuis longtemps mais ils ne dévieront pas pour autant leur trajectoire d'un centimètre tellement ils sont convaincus que foncer droit dessus est bon pour eux, pour leurs privilèges, pour leur orgueil...

Passer l'agrégation reste un bon plan, les agrégés gagnant en moyenne 900 euros de plus en bas de leur fiche de paye que les certifiés. Par ailleurs, leur temps de travail est en moyenne moins élevé. Le tout, rappelons-le, pour le même travail.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Logo_s11, je m'y syndique !
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lefteris Mer 22 Juin - 9:48
VicomteDeValmont a écrit:
Lisak40 a écrit:Vous me faites peur tous. En même temps je pense pareil que vous. Je pensais préparer l'agreg pour avoir un peu plus de sous, finalement je vais essayer de passer un autre concours (sur un autre ministère si besoin) quitte à passer en cat. B pour assurer mes arrières financièrement. Contrairement au Titanic, l'EN et la France dirigeante voient l'iceberg depuis longtemps mais ils ne dévieront pas pour autant leur trajectoire d'un centimètre tellement ils sont convaincus que foncer droit dessus est bon pour eux, pour leurs privilèges, pour leur orgueil...

Passer l'agrégation reste un bon plan, les agrégés gagnant en moyenne 900 euros de plus en bas de leur fiche de paye que les certifiés. Par ailleurs, leur temps de travail est en moyenne moins élevé. Le tout, rappelons-le, pour le même travail.

Si on ne chasse pas les HS, c'est très loin du compte, ça tourne entre 400 et 500 € selon les échelons. A 3,719 € le point net, ça culmine à 528€ en fin de carrière entre un certifié HC et un agrégé HC échelle A  (142 points d'IM) . 0 € de différence si le certifié obtient l'échelon exceptionnel, donc échelle A.  Pour être intéressant, il faudrait être sûr d'accrocher l'échelle B, mais les agrégés se sont fait avoir par rapport aux corps équivalents de la FP, par rapport auxquels ils sont souvent à la traîne par ailleurs (administrateurs, ingénieurs, commissaires, etc.)
Bref, être agrégé est bien quand on est certain de finir enseignant, évidemment. Sinon il vaut mieux voir ailleurs. D'autant que le concours, c'est vraiment autre chose que le Capes, il faut vraiment bosser, faire des sacrifices, un bon niveau universitaire ne suffit plus, il faut aller au-delà,  et la réussite est très très aléatoire. Je dis ça en toute objectivité parce que j'ai eu deux fois le capes à des années d'écart(une démission) , et j'ai démarré certifié.  Déjà par rapport à l'ancien Capes,qui était pourtant très disciplinaire,  il y avait un gouffre. Désormais ce sont des abysses.
Les vrais concours de catégorie A aussi, me dira-t-on,   faut bosser. Certes, mais en en préparant un ou deux , on en prépare plusieurs, il y a des épreuves qui se ressemblent, et l' on ne perd pas sont temps si on échoue, on décroche tôt ou tard la timballe.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Grand sage

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par VicomteDeValmont Mer 22 Juin - 10:04
Lefteris a écrit:
VicomteDeValmont a écrit:
Lisak40 a écrit:Vous me faites peur tous. En même temps je pense pareil que vous. Je pensais préparer l'agreg pour avoir un peu plus de sous, finalement je vais essayer de passer un autre concours (sur un autre ministère si besoin) quitte à passer en cat. B pour assurer mes arrières financièrement. Contrairement au Titanic, l'EN et la France dirigeante voient l'iceberg depuis longtemps mais ils ne dévieront pas pour autant leur trajectoire d'un centimètre tellement ils sont convaincus que foncer droit dessus est bon pour eux, pour leurs privilèges, pour leur orgueil...

Passer l'agrégation reste un bon plan, les agrégés gagnant en moyenne 900 euros de plus en bas de leur fiche de paye que les certifiés. Par ailleurs, leur temps de travail est en moyenne moins élevé. Le tout, rappelons-le, pour le même travail.

Si on ne chasse pas les HS, c'est très loin du compte, ça tourne entre 400 et 500 € selon les échelons. A 3,719 € le point net, ça culmine à 528€ en fin de carrière entre un certifié HC et un agrégé HC échelle A  (142 points d'IM) . 0 € de différence si le certifié obtient l'échelon exceptionnel, donc échelle A.  Pour être intéressant, il faudrait être sûr d'accrocher l'échelle B, mais les agrégés se sont fait avoir par rapport aux corps équivalents de la FP, par rapport auxquels ils sont souvent à la traîne par ailleurs (administrateurs, ingénieurs, commissaires, etc.)
Bref, être agrégé est bien quand on est certain de finir enseignant, évidemment. Sinon il vaut mieux voir ailleurs. D'autant que le concours, c'est vraiment autre chose que le Capes, il faut vraiment bosser, faire des sacrifices, un bon niveau universitaire ne suffit plus, il faut aller au-delà,  et la réussite est très très aléatoire. Je dis ça en toute objectivité parce que j'ai eu deux fois le capes à des années d'écart(une démission) , et j'ai démarré certifié.  Déjà par rapport à l'ancien Capes,qui était pourtant très disciplinaire,  il y avait un gouffre. Désormais ce sont des abysses.
Les vrais concours de catégorie A aussi, me dira-t-on,   faut bosser. Certes, mais en en préparant un ou deux , on en prépare plusieurs, il y a des épreuves qui se ressemblent, et l' on ne perd pas sont temps si on échoue, on décroche tôt ou tard la timballe.

Même si tu ne fais pas d'HS (car la moyenne de rémunération les inclut), tu as tout de même un salaire meilleur auquel s'additionne un temps disponible en dehors du travail sans commune mesure avec les certifiés.
En moyenne, un agrégé travaille 3h40 de moins qu'un certifié par semaine d'après la DEPP, ce qui n'est pas rien.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Logo_s11, je m'y syndique !
quattro
quattro
Niveau 2

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par quattro Mer 22 Juin - 10:09
Lefteris a écrit:
Celadon a écrit:Oui enfin cogner, c'est gentil, au vu du vécu de nombre de GJ qui se sortent de leur contestation de cette infâmie sans oeil, sans pied, sans main, le dos troué, la mâchoire en miettes.
Je ne peux décidément pas m'en remettre. Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 122941311
Ben oui, mais je crois que quelle que soit la profession, si les mouvements sociaux gênent les possédants et les politiciens qui les représentent, il y a désormais des risques. Pas que pour les GJ. ON les a vus faire cogner des pompiers, des personnels médicaux, alors des enseignants, si ça devait arriver...



Dernière édition par quattro le Mer 22 Juin - 10:13, édité 1 fois
quattro
quattro
Niveau 2

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par quattro Mer 22 Juin - 10:13
VicomteDeValmont a écrit:
quattro a écrit:Les chiffres que tu avances sont des maxi pour des A+: SG en rectorat, ministère ...

En EPLE la vérité c'était cà en 2020: les gestionnaires AAE en catégorie3 soit   5200 € ds un gros bahut sinon en catégorie 4 celà faisait en moyenne 3800 € /an

Nop les chiffres donnés sont les bons pour l’académie de Créteil. Pour reprendre ton exemple, adjoint-gestionnaire non logé en bahut catégorie 3 c’est 1250€/mois de primes soit 15000€/an.
C'est un mauvais exemple en ce sens que l'académie de Créteil ( qui représente l'enfer pour beaucoup de gestionnaires) cherche à attirer les personnels en leur faisant miroiter des primes alléchantes.
Chaque académie étant libre de moduler ces montants on gagne pas la même chose à Bordeaux, Toulouse, Marseille ou Nice.
Voir le sujet précédent
Lisak40
Lisak40
Fidèle du forum

Economie : 10 points sur les salaires enseignants  - Page 5 Empty Re: Economie : 10 points sur les salaires enseignants

par Lisak40 Mer 22 Juin - 10:24
Le problème c'est que je ne me sens pas du tout légitime pour l'agrégation. Je sais que je n'ai pas le niveau, loin de là (d'autant plus qu'à force de ne plus pratiquer je perds de plus en plus...). Travailler d'arrache-pied c'est évidemment possible, mais je ne suis pas sûre d'avoir la motivation suffisante... Enfin je pense m'inscrire l'année prochaine histoire de me faire une idée de mon niveau réel... Passer un concours de catégorie B me semble finalement plus accessible (quitte à repasser en A en interne après, quoique ça je peux le faire dès à présent non ?). Ma mère qui est très fière que je sois professeur et aime le répéter auprès de ses amies, (comme quoi tout le monde ne nous méprise pas) aura du mal à l'accepter peut-être, puis quand elle verra qu'en fait je gagne plus, elle sera bien contente pour moi !! Les titres c'est beau mais avoir un compte en banque plus rempli c'est pas mal aussi...


Dernière édition par Lisak40 le Mer 22 Juin - 20:28, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum