Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Loic_Lausanne
Loic_Lausanne
Niveau 1

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Loic_Lausanne Lun 25 Juil 2022 - 11:55
Bonjour à toutes et à tous,

J'imagine que vous devez lire ce genre de messages plusieurs fois par an (ou mois) et je m'excuse par avance de la redondance de mes propos. Actuellement commercial depuis 8 ans et après avoir vécu dans plusieurs pays, je suis revenu récemment en France pour suivre mon compagnon et j'ai décidé qu'il était temps de réaliser un vieux rêve d'enfant et passer le CAPES d'anglais. Je me suis bien entendu renseigné sur les conditions de travail et salariale (j'ai conscience du sacrifice financier et du fait que ma paye sera coupée de presque 50% mais j'ai toujours voulu enseigner l'anglais). J'ai discuté récemment avec un professeur d'anglais dans l'académie de Lyon autour d'un café et je vous avoue qu'il m'a un peu fait peur.

Le monsieur m'a bien expliqué des faits que je connaissais déjà : perte de la splendeur du métier d'enseignant depuis plusieurs décennies, salaires qui ne sont pas à la hauteur du niveau des enseignants (je vous rassure c'est aussi difficile dans le privé), élèves de plus en plus difficiles, se faire bousculer constamment par l'EN, etc.

Cet enseignant était tellement en colère et violent dans ses propos qu'il m'a fait un peu peur je vous avoue. Quand je suis venu à parler de la meilleure stratégie à adopter pour entrer dans l'EN, il m'a expliqué que bien que je sois pacsé avec mon compagnon, il n'y avait aucune chance que je reste dans mon académie (Lyon) et que je pourrais très certainement me retrouver à Brest par exemple, "vous faire titulariser serait la mort de votre couple" m'a-t-il dit. Peut-être n'ai-je pas parlé à la bonne personne ?

Je vous fais ce message pour avoir un peu de retours concernant les mouvements de mutations au sein de l'EN. Quelles seraient, selon vous, les meilleures stratégies pour rester près de mon compagnon ? Je suis d'accord de faire des trajets et me déplacer à 1h de route tous les jours s'il faut mais je refuse de devoir me séparer physiquement de lui et de devoir déménager.

- Faudrait-il que j'envisage d'être contractuel dans l'académie pour accumuler plus de points ?
- Tout plaquer pour faire un master MEEF ? On m'a dit qu'avoir un master MEEF permettait un traitement plus clément de la part de l'administration mais ça me semble être des bruits de couloir uniquement.
- Faudrait-il accepter d'être TZR en pensant que ça passera mieux pour rester dans le coin ? De ce que j'ai compris, il y a de fortes chances que ce soit ce qui m'arrive quoiqu'il arrive.

Je m'excuse également de mon message qui vous semblera sûrement plein de naïveté mais il n'y a pas de guide pratique sur le métier d'enseignants et les témoignages sont très variés (on passe de personnes passionnées à fond derrière l'EN et des enseignants / enseignantes en burn-out complet). Il est difficile de se faire une image complète de la profession.
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Oudemia Lun 25 Juil 2022 - 11:59
Loic_Lausanne a écrit:Cet enseignant était tellement en colère et violent dans ses propos qu'il m'a fait un peu peur je vous avoue. Quand je suis venu à parler de la meilleure stratégie à adopter pour entrer dans l'EN, il m'a expliqué que bien que je sois pacsé avec mon compagnon, il n'y avait aucune chance que je reste dans mon académie (Lyon) et que je pourrais très certainement me retrouver à Brest par exemple, "vous faire titulariser serait la mort de votre couple" m'a-t-il dit. Peut-être n'ai-je pas parlé à la bonne personne ?

Je vous fais ce message pour avoir un peu de retours concernant les mouvements de mutations au sein de l'EN. Quelles seraient, selon vous, les meilleures stratégies pour rester près de mon compagnon ? Je suis d'accord de faire des trajets et me déplacer à 1h de route tous les jours s'il faut mais je refuse de devoir me séparer physiquement de lui et de devoir déménager.

Brest, ça m'étonnerait. Académies de Créteil ou Versailles plutôt Razz

Hocam
Hocam
Expert

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Hocam Lun 25 Juil 2022 - 12:00
La vérité est toujours quelque part entre les deux extrêmes, mais sur le seul point des mutations, ton interlocuteur n'est, je pense, pas le mieux informé qu'on puisse trouver. Ou alors il a mal choisi son exemple, car être « muté à Brest » est au contraire quelque chose de plutôt inaccessible à beaucoup de collègues d'anglais exilés ailleurs en France et qui souhaitent « rentrer en Bretagne ». Pour le reste, tu as l'air conscient de ne pas être le premier à poser ces questions, ce qui est déjà un bon point de départ, et tu trouveras beaucoup de réponses sur ce forum. Bon courage quoi qu'il arrive !

_________________
Hayat kısa, kuşlar uçuyor
Jenny
Jenny
Médiateur

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Jenny Lun 25 Juil 2022 - 12:01
Il faut d'abord regarder comment fonctionnent les mutations.
Le mouvement est en deux temps : vous demandez une académie (c'est l'inter), puis vous demandez des postes, des zones à l'intérieur de l'académie obtenue (c'est l'intra).

Le mouvement des stagiaires est à part. Ensuite il faudra participer au mouvement des titulaires.
Le PACS donne droit aux points de rapprochement de conjoint ensuite aux points de séparation si vous êtes séparés.

Il faut lire les publications syndicales pour bien comprendre, les circulaires (chaque académie a son propre barème à l'intra) et regarder si votre académie est demandée ou pas dans votre matière.

Bon courage.
choup78
choup78
Niveau 10

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par choup78 Lun 25 Juil 2022 - 12:03
Sinon passer le concours dans le privé... Les mutations sont moins contraignantes géographiquement mais faut-il qu'il y ait des postes, à Lyon il me semble que ça va.
Jenny
Jenny
Médiateur

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Jenny Lun 25 Juil 2022 - 12:06
En anglais dans l'académie de Lyon, ça donne ça :
Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Captur43

L'académie est donc tout à fait accessible avec un RC.
Circulaire intra Lyon de l'an dernier : https://www.ac-lyon.fr/mouvement-intra-academique-2nd-degre-public-2022-121905

Pour les stagiaires, l'affectation s'est complexifiée, il faudrait demander à un syndicat.
Danska
Danska
Prophète

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Danska Lun 25 Juil 2022 - 12:09
Loic_Lausanne a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

J'imagine que vous devez lire ce genre de messages plusieurs fois par an (ou mois) et je m'excuse par avance de la redondance de mes propos. Actuellement commercial depuis 8 ans et après avoir vécu dans plusieurs pays, je suis revenu récemment en France pour suivre mon compagnon et j'ai décidé qu'il était temps de réaliser un vieux rêve d'enfant et passer le CAPES d'anglais. Je me suis bien entendu renseigné sur les conditions de travail et salariale (j'ai conscience du sacrifice financier et du fait que ma paye sera coupée de presque 50% mais j'ai toujours voulu enseigner l'anglais). J'ai discuté récemment avec un professeur d'anglais dans l'académie de Lyon autour d'un café et je vous avoue qu'il m'a un peu fait peur.

Le monsieur m'a bien expliqué des faits que je connaissais déjà : perte de la splendeur du métier d'enseignant depuis plusieurs décennies, salaires qui ne sont pas à la hauteur du niveau des enseignants (je vous rassure c'est aussi difficile dans le privé), élèves de plus en plus difficiles, se faire bousculer constamment par l'EN, etc.

Visiblement un peu moins difficile, si tu risques de perdre la moitié de ton salaire en entrant dans l'EN Wink


Pour la partie "élèves de plus en plus difficiles", c'est une question très complexe : l'enseignant TZR qui travaille sur trois établissements en collège REP avec deux heures de transport par jour et celui en poste fixe dans un lycée "tranquille" à cinq minutes à pied de chez lui ne font pas exactement le même métier.



Loic_Lausanne a écrit:Je vous fais ce message pour avoir un peu de retours concernant les mouvements de mutations au sein de l'EN. Quelles seraient, selon vous, les meilleures stratégies pour rester près de mon compagnon ? Je suis d'accord de faire des trajets et me déplacer à 1h de route tous les jours s'il faut mais je refuse de devoir me séparer physiquement de lui et de devoir déménager.

- Faudrait-il que j'envisage d'être contractuel dans l'académie pour accumuler plus de points ?
- Tout plaquer pour faire un master MEEF ? On m'a dit qu'avoir un master MEEF permettait un traitement plus clément de la part de l'administration mais ça me semble être des bruits de couloir uniquement.
- Faudrait-il accepter d'être TZR en pensant que ça passera mieux pour rester dans le coin ? De ce que j'ai compris, il y a de fortes chances que ce soit ce qui m'arrive quoiqu'il arrive.

Je m'excuse également de mon message qui vous semblera sûrement plein de naïveté mais il n'y a pas de guide pratique sur le métier d'enseignants et les témoignages sont très variés (on passe de personnes passionnées à fond derrière l'EN et des enseignants / enseignantes en burn-out complet). Il est difficile de se faire une image complète de la profession.


Malheureusement, avec aussi peu de mobilité géographique, passer le Capes n'est probablement pas une bonne idée.

Pour l'exposer simplement, les mutations se font en deux tours et se basent sur un système de points. Un enseignant gagne des points avec son ancienneté, avec un Pacs ou un mariage, s'il est séparé de son conjoint, s'il a des enfants, etc.

Quand on est titulaire (l'année de stage fonctionne selon un système un peu différent), on formule d'abord des voeux pour l'inter (en demandant les académies que l'on souhaite), ensuite pour l'intra (une fois dans l'académie, pour essayer d'obtenir un poste à tel ou tel endroit). TZR est un poste auquel on est affecté à l'intra : on est TZR dans l'académie qu'on a obtenu à l'inter.

Donc être TZR n'aide pas du tout à avoir une académie, puisque ça fonctionne dans le sens inverse. Le master MEEF n'aide pas non plus (sauf si la dernière réforme en date, que je n'ai pas suivie dans le détail, a modifié cet élément, mais ce n'est pas le cas à ma connaissance). Reste la possibilité effectivement de postuler en tant que contractuel : pas de garantie de poste, mais l'assurance de rester à proximité.

De façon plus spécifique, pour savoir si on peut prétendre à une académie, il faut regarder d'un côté son propre barème (en calculant le nombre de points dont on dispose), de l'autre la barre inter, c'est-à-dire le nombre de points du dernier entrant les années précédentes [édit : que Jenny vient de poster - et waouh, on n'a pas les mêmes barres en SES ! Razz ). Les barres changent tous les ans en fonction du barème du dernier entrant, mais ça donne déjà une idée de l'accessibilité de l'académie : la Bretagne par exemple est inaccessible à un jeune enseignant de façon générale. Ne pas oublier non plus qu'on peut se retrouver au fin fond de l'académie, pas du tout près de son domicile, à voir si dans l'académie de Lyon c'est jouable.


Dernière édition par Danska le Lun 25 Juil 2022 - 12:11, édité 1 fois
valle
valle
Habitué du forum

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par valle Lun 25 Juil 2022 - 12:10
Tu auras en effet quelques réponses, aussi bien dans ce fil qu'ailleurs dans ce forum. Évidemment, le forum attire des personnes intéressés par le métier, ça n'a rien d'étonnant !
Je pense que tu as bien interprété le sentiment de colère du collègue, il y a en effet une tension / violence latente assez marquée dans les personnels de l'ÉN, dérivée de l'état de déliquescence du service public d'éducation. Le master MEEF ne change rien à ça.

En revanche, méfie-toi des discours qui opposent l'éducation nationale ou le fonctionnariat et le privé comme si c'étaient deux mondes isolés : je dis par rapport à ta remarque "c'est pareil dans le privé". Bon nombre de fonctionnaires (y compris des enseignants) ont travaillé ailleurs, ou ont des conjoints / frères ou sœurs / enfants / etc. ailleurs que dans l'éducation nationale. Il se s'agit pas d'un entre-soi coupé du monde.

Concrètement, par rapport aux mutations, il faut en effet que tu te renseignes : on ne peut pas "accepter d'être TZR" pour rester quelque part. Le choix d'académie se fait à l'aveugle, sans aucune certitude quant au poste qui sera finalement attribué (en établissement ou sur zone de remplacement). Mais, comme dit plus haut, une affectation à "court" terme dans l'académie de Lyon (mais peut-être pas à proximité de ton domicile !) est faisable.
avatar
Sisyphe
Niveau 10

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Sisyphe Lun 25 Juil 2022 - 12:12
On est nombreux à être très en colère. Il faut regarder les publications syndicales et voir combien coûte Lyon à l'Inter en nombre de points en anglais. L'année de stage est à part et le fonctionnement des mutations est devenu très opaque. Être TZR ne change pas grand chose. Il faut d'abord obtenir l'académie désirée. On demande à être TZR à l'intra et on peut demander à être sur une zone et espérer ne pas être envoyé à plus d'une heure. Mais c'est déjà sous condition d'avoir eu une mutation dans l'académie désirée.
Le mieux pour ne pas subir les mutations est de devenir contractuel ou de passer les concours de l'enseignement privé.
Être fonctionnaire dans le public suppose d'accepter d'exercer là où l'administration le décide.
.
Taillevent
Taillevent
Niveau 8

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Taillevent Lun 25 Juil 2022 - 12:27
Vu ton pseudo, je me dis que c'est peut-être dommage de ne pas avoir tenté ce parcours en Suisse mais en lisant ce que tu écris, ça semble ne pas avoir été une option.
Kihya
Kihya
Niveau 4

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Kihya Lun 25 Juil 2022 - 12:29
Je suis devenue professeur des écoles suite à une reconversion. Effectivement, quand on a un mari, des enfants, c'est une décision difficile à prendre ...

Ce que je pourrais te conseiller :
- inscrit toi au CAPES en candidat libre, 3ème concours
- travaille assidument par toi même (pourquoi pas essayer de prendre des petits contrats en parallèle pour te forger une expérience : soutien scolaire, contractuel, ...)
- passe le CAPES

Si tu l’obtiens, félicitation ! Attend de voir les résultats:
- tu restes dans ton académie : bravo !
- tu es muté ailleurs : refuse le bénéfice du concours et prend un poste de contractuel.

Effectivement le métier est difficile, et il ne faut pas croire que tout sera toujours rose. Mais pour avoir essayé d'autres métiers (j'ai commencé à la plonge dans un resto autoroutier, puis agent de service hospitalier, aide-soignante, infirmière, ...) , il y a des bons et des mauvais côtés comme partout ...

Faudrait-il accepter d'être TZR en pensant que ça passera mieux pour rester dans le coin ? De ce que j'ai compris, il y a de fortes chances que ce soit ce qui m'arrive quoiqu'il arrive.

De toute façon, à l'issue du concours, tu fais des choix (inter-académie, puis intra-académie). Qui seront plus ou moins respectés en fonction des postes disponibles, de tes points, ...
Même si cela ne fait pas partie de tes choix, il y a de forts risques que tu sois effectivement affecté comme TZR.
Caspar
Caspar
Enchanteur

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Caspar Lun 25 Juil 2022 - 12:34
Professeur des écoles c'est un concours académique donc ça change un peu (beaucoup)la donne, même si les débutants galèrent aussi (quatre jours = quatre écoles, affectations en ITEP, SEGPA ou ULIS sans avoir passé la spécialisation etc).
avatar
eleonore69
Neoprof expérimenté

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par eleonore69 Lun 25 Juil 2022 - 12:35
Loic_Lausanne a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

J'imagine que vous devez lire ce genre de messages plusieurs fois par an (ou mois) et je m'excuse par avance de la redondance de mes propos. Actuellement commercial depuis 8 ans et après avoir vécu dans plusieurs pays, je suis revenu récemment en France pour suivre mon compagnon et j'ai décidé qu'il était temps de réaliser un vieux rêve d'enfant et passer le CAPES d'anglais. Je me suis bien entendu renseigné sur les conditions de travail et salariale (j'ai conscience du sacrifice financier et du fait que ma paye sera coupée de presque 50% mais j'ai toujours voulu enseigner l'anglais). J'ai discuté récemment avec un professeur d'anglais dans l'académie de Lyon autour d'un café et je vous avoue qu'il m'a un peu fait peur.

Le monsieur m'a bien expliqué des faits que je connaissais déjà : perte de la splendeur du métier d'enseignant depuis plusieurs décennies, salaires qui ne sont pas à la hauteur du niveau des enseignants (je vous rassure c'est aussi difficile dans le privé), élèves de plus en plus difficiles, se faire bousculer constamment par l'EN, etc.

Cet enseignant était tellement en colère et violent dans ses propos qu'il m'a fait un peu peur je vous avoue. Quand je suis venu à parler de la meilleure stratégie à adopter pour entrer dans l'EN, il m'a expliqué que bien que je sois pacsé avec mon compagnon, il n'y avait aucune chance que je reste dans mon académie (Lyon) et que je pourrais très certainement me retrouver à Brest par exemple, "vous faire titulariser serait la mort de votre couple" m'a-t-il dit. Peut-être n'ai-je pas parlé à la bonne personne ?

Je vous fais ce message pour avoir un peu de retours concernant les mouvements de mutations au sein de l'EN. Quelles seraient, selon vous, les meilleures stratégies pour rester près de mon compagnon ? Je suis d'accord de faire des trajets et me déplacer à 1h de route tous les jours s'il faut mais je refuse de devoir me séparer physiquement de lui et de devoir déménager.

- Faudrait-il que j'envisage d'être contractuel dans l'académie pour accumuler plus de points ?
- Tout plaquer pour faire un master MEEF ? On m'a dit qu'avoir un master MEEF permettait un traitement plus clément de la part de l'administration mais ça me semble être des bruits de couloir uniquement.
- Faudrait-il accepter d'être TZR en pensant que ça passera mieux pour rester dans le coin ? De ce que j'ai compris, il y a de fortes chances que ce soit ce qui m'arrive quoiqu'il arrive.

Je m'excuse également de mon message qui vous semblera sûrement plein de naïveté mais il n'y a pas de guide pratique sur le métier d'enseignants et les témoignages sont très variés (on passe de personnes passionnées à fond derrière l'EN et des enseignants / enseignantes en burn-out complet). Il est difficile de se faire une image complète de la profession.

Bonjour à toi !

En 1er lieu l'académie est très accessible en anglais (situation de pénurie), actuellement avec un pacs tu restes sur Lyon. Pour l'année de stage, à voir avec un syndicat...

autrement, comme le disent si bien les néos des posts précédents il y a des conditions de travail très variables. Je vais faire ma 5ième année dans un lycée lyonnais de centre-ville où il fait bon vivre mais je suis aussi tapée des collèges REp+ en Mulhouse (en début de carrière) et des lycées gratinés en banlieue lyonnaise.
Mathador
Mathador
Grand Maître

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Mathador Lun 25 Juil 2022 - 12:36
Loic_Lausanne a écrit:Je vous fais ce message pour avoir un peu de retours concernant les mouvements de mutations au sein de l'EN. Quelles seraient, selon vous, les meilleures stratégies pour rester près de mon compagnon ? Je suis d'accord de faire des trajets et me déplacer à 1h de route tous les jours s'il faut mais je refuse de devoir me séparer physiquement de lui et de devoir déménager.

- Faudrait-il que j'envisage d'être contractuel dans l'académie pour accumuler plus de points ?
Les points d'ex-contractuel pour les mutations sont du quitte ou double: ils ne comptent que pour la première affectation. Ensuite plus rien à part, le cas échéant, quelques points en plus dus à ton échelon plus élevé.
Par contre si Monsieur travaille (je suppose que c'est le cas si tu as déménagé pour le suivre) tu as des points de rapprochement de conjoint dès la première affectation.

Loic_Lausanne a écrit:- Tout plaquer pour faire un master MEEF ? On m'a dit qu'avoir un master MEEF permettait un traitement plus clément de la part de l'administration mais ça me semble être des bruits de couloir uniquement.
Cela ne concernait que l'année de stage, et ce n'est plus d'actualité.

Loic_Lausanne a écrit:- Faudrait-il accepter d'être TZR en pensant que ça passera mieux pour rester dans le coin ? De ce que j'ai compris, il y a de fortes chances que ce soit ce qui m'arrive quoiqu'il arrive.
Cela joue à l'intra donc ne te permettra pas d'obtenir une meilleure académie.

choup78 a écrit:Sinon passer le concours dans le privé... Les mutations sont moins contraignantes géographiquement mais faut-il  qu'il y ait des postes, à Lyon il me semble que ça va.
Au prix d'un statut de sous-fonctionnaire: un peu moins de paye, beaucoup moins de retraite, seul un mi-temps est garanti, impossible d'être détaché dans un lycée français à l'étranger, impossible de commencer avec un paye convenable (celle d'un agrégé), impossible d'être affecté en université (ou alors dans les universités privées, mais les contrats y sont de droit privé), impossible de devenir chef d'établissement par concours, impossible de devenir inspecteur, moins de reprise d'ancienneté si on se reconvertit dans une autre administration publique…

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
berzeko
berzeko
Niveau 8

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par berzeko Lun 25 Juil 2022 - 12:38
Danska a écrit:
Loic_Lausanne a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

J'imagine que vous devez lire ce genre de messages plusieurs fois par an (ou mois) et je m'excuse par avance de la redondance de mes propos. Actuellement commercial depuis 8 ans et après avoir vécu dans plusieurs pays, je suis revenu récemment en France pour suivre mon compagnon et j'ai décidé qu'il était temps de réaliser un vieux rêve d'enfant et passer le CAPES d'anglais. Je me suis bien entendu renseigné sur les conditions de travail et salariale (j'ai conscience du sacrifice financier et du fait que ma paye sera coupée de presque 50% mais j'ai toujours voulu enseigner l'anglais). J'ai discuté récemment avec un professeur d'anglais dans l'académie de Lyon autour d'un café et je vous avoue qu'il m'a un peu fait peur.

Le monsieur m'a bien expliqué des faits que je connaissais déjà : perte de la splendeur du métier d'enseignant depuis plusieurs décennies, salaires qui ne sont pas à la hauteur du niveau des enseignants (je vous rassure c'est aussi difficile dans le privé), élèves de plus en plus difficiles, se faire bousculer constamment par l'EN, etc.

Visiblement un peu moins difficile, si tu risques de perdre la moitié de ton salaire en entrant dans l'EN Wink


Pour la partie "élèves de plus en plus difficiles", c'est une question très complexe : l'enseignant TZR qui travaille sur trois établissements en collège REP avec deux heures de transport par jour et celui en poste fixe dans un lycée "tranquille" à cinq minutes à pied de chez lui ne font pas exactement le même métier.



Loic_Lausanne a écrit:Je vous fais ce message pour avoir un peu de retours concernant les mouvements de mutations au sein de l'EN. Quelles seraient, selon vous, les meilleures stratégies pour rester près de mon compagnon ? Je suis d'accord de faire des trajets et me déplacer à 1h de route tous les jours s'il faut mais je refuse de devoir me séparer physiquement de lui et de devoir déménager.

- Faudrait-il que j'envisage d'être contractuel dans l'académie pour accumuler plus de points ?
- Tout plaquer pour faire un master MEEF ? On m'a dit qu'avoir un master MEEF permettait un traitement plus clément de la part de l'administration mais ça me semble être des bruits de couloir uniquement.
- Faudrait-il accepter d'être TZR en pensant que ça passera mieux pour rester dans le coin ? De ce que j'ai compris, il y a de fortes chances que ce soit ce qui m'arrive quoiqu'il arrive.

Je m'excuse également de mon message qui vous semblera sûrement plein de naïveté mais il n'y a pas de guide pratique sur le métier d'enseignants et les témoignages sont très variés (on passe de personnes passionnées à fond derrière l'EN et des enseignants / enseignantes en burn-out complet). Il est difficile de se faire une image complète de la profession.


Malheureusement, avec aussi peu de mobilité géographique, passer le Capes n'est probablement pas une bonne idée.

Pour l'exposer simplement, les mutations se font en deux tours et se basent sur un système de points. Un enseignant gagne des points avec son ancienneté, avec un Pacs ou un mariage, s'il est séparé de son conjoint, s'il a des enfants, etc.

Quand on est titulaire (l'année de stage fonctionne selon un système un peu différent), on formule d'abord des voeux pour l'inter (en demandant les académies que l'on souhaite), ensuite pour l'intra (une fois dans l'académie, pour essayer d'obtenir un poste à tel ou tel endroit). TZR est un poste auquel on est affecté à l'intra : on est TZR dans l'académie qu'on a obtenu à l'inter.

Donc être TZR n'aide pas du tout à avoir une académie, puisque ça fonctionne dans le sens inverse. Le master MEEF n'aide pas non plus (sauf si la dernière réforme en date, que je n'ai pas suivie dans le détail, a modifié cet élément, mais ce n'est pas le cas à ma connaissance). Reste la possibilité effectivement de postuler en tant que contractuel : pas de garantie de poste, mais l'assurance de rester à proximité.

De façon plus spécifique, pour savoir si on peut prétendre à une académie, il faut regarder d'un côté son propre barème (en calculant le nombre de points dont on dispose), de l'autre la barre inter, c'est-à-dire le nombre de points du dernier entrant les années précédentes [édit : que Jenny vient de poster - et waouh, on n'a pas les mêmes barres en SES ! Razz ). Les barres changent tous les ans en fonction du barème du dernier entrant, mais ça donne déjà une idée de l'accessibilité de l'académie : la Bretagne par exemple est inaccessible à un jeune enseignant de façon générale. Ne pas oublier non plus qu'on peut se retrouver au fin fond de l'académie, pas du tout près de son domicile, à voir si dans l'académie de Lyon c'est jouable.

Je me suis fait la même réflexion. Plus difficile certes, mais avec 3000 € la pilule passe quand même mieux
Loic_Lausanne
Loic_Lausanne
Niveau 1

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Loic_Lausanne Lun 25 Juil 2022 - 14:30
Taillevent a écrit:Vu ton pseudo, je me dis que c'est peut-être dommage de ne pas avoir tenté ce parcours en Suisse mais en lisant ce que tu écris, ça semble ne pas avoir été une option.

Mon compagnon est Suisse et on a vécu très longtemps à Lausanne. J'ai été accepté à la HEP de Vaud pour un MAS en cycle secondaire à 80%, trois jours après avoir emménagé en France (après 4 tentatives d'inscription à 150 CHF de frais de dossier, tous les ans. J'étais tombé une année où il y avait une pénurie d'enseignant en anglais par rapport aux germanophones). Grosse déception mais mon compagnon ne pouvait pas refuser sa mutation, et revenir à Lyon me réjouissait dans le fond Smile !

On ne dit pas qu'on n'y retournera pas, sur le long terme disons, ce n'est donc que partie remise en soi. Je passerai par une équivalence à la CDIP.

Tu y es basé ?
Loic_Lausanne
Loic_Lausanne
Niveau 1

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Loic_Lausanne Lun 25 Juil 2022 - 14:31
Jenny a écrit:En anglais dans l'académie de Lyon, ça donne ça :
Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Captur43

L'académie est donc tout à fait accessible avec un RC.
Circulaire intra Lyon de l'an dernier : https://www.ac-lyon.fr/mouvement-intra-academique-2nd-degre-public-2022-121905

Pour les stagiaires, l'affectation s'est complexifiée, il faudrait demander à un syndicat.

Merci beaucoup ! Je vais me renseigner auprès des syndicats dans ce cas.
Loic_Lausanne
Loic_Lausanne
Niveau 1

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Loic_Lausanne Lun 25 Juil 2022 - 14:35
Un grand merci pour tous vos retours ! Je vais me rapprocher d'un syndicat sur Lyon pour avoir des réponses plus précises sur l'académie et je prendrais une décision en fonction. Je garde espoir !
Caspar
Caspar
Enchanteur

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Caspar Lun 25 Juil 2022 - 14:53
Loic_Lausanne a écrit:Un grand merci pour tous vos retours ! Je vais me rapprocher d'un syndicat sur Lyon pour avoir des réponses plus précises sur l'académie et je prendrais une décision en fonction. Je garde espoir !

Lis aussi les rapports de jury du concours pour voir ce qui est attendu des candidats.
Taillevent
Taillevent
Niveau 8

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Taillevent Lun 25 Juil 2022 - 15:01
Loic_Lausanne a écrit:
Taillevent a écrit:Vu ton pseudo, je me dis que c'est peut-être dommage de ne pas avoir tenté ce parcours en Suisse mais en lisant ce que tu écris, ça semble ne pas avoir été une option.

Mon compagnon est Suisse et on a vécu très longtemps à Lausanne. J'ai été accepté à la HEP de Vaud pour un MAS en cycle secondaire à 80%, trois jours après avoir emménagé en France (après 4 tentatives d'inscription à 150 CHF de frais de dossier, tous les ans. J'étais tombé une année où il y avait une pénurie d'enseignant en anglais par rapport aux germanophones). Grosse déception mais mon compagnon ne pouvait pas refuser sa mutation, et revenir à Lyon me réjouissait dans le fond Smile !

On ne dit pas qu'on n'y retournera pas, sur le long terme disons, ce n'est donc que partie remise en soi. Je passerai par une équivalence à la CDIP.

Tu y es basé ?
J'y suis depuis ma naissance, j'y ai fait toutes mes études et j'y bosse. Pur produit local !
C'est sûr que les inscriptions à la HEP, c'est la roulette russe, ça vaut les concours français.
Clairement, en cas de retour en Suisse, les équivalences sont faisables. Ceci dit, si c'est un projet que tu pourrais envisager, je conseille de passer par un diplôme d'enseignement (genre master MEEF). Avec juste le concours, je ne crois pas que l'équivalence soit possible.
G'z
G'z
Niveau 4

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par G'z Lun 25 Juil 2022 - 15:05
Bonjour,

En complément des conseils apportés, tu peux également demander un RDV ou poser tes questions par mail à l'inspection pédagogique régionale en anglais de l'académie de Lyon.
Les inspecteurs ont aussi un rôle de conseil dans les formations ( initiales ou continue ) et un rôle dans la gestion des ressources humaines des personnels de leur discipline dans leur académie.

Bon courage
Une passante
Une passante
Expert

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Une passante Lun 25 Juil 2022 - 15:16
G'z a écrit:Bonjour,

En complément des conseils apportés, tu peux également demander un RDV ou poser tes questions par mail à l'inspection pédagogique régionale en anglais de l'académie de Lyon.
Les inspecteurs ont aussi un rôle de conseil dans les formations ( initiales ou continue ) et un rôle dans la gestion des ressources humaines des personnels de leur discipline dans leur académie.

Bon courage

Heu... étant donné le nombre de mails envoyés par les collègues titulaires restés sans réponse des IPR, je me demande si ces inspecteurs qui ont un rôle de ressources humaines existent vraiment...
Ce n'est pas le conseil que je donnerais, mais plutôt celui de s'adresser à un syndicat de l'Education nationale, implanté localement.
G'z
G'z
Niveau 4

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par G'z Lun 25 Juil 2022 - 15:43
Une passante a écrit:
G'z a écrit:Bonjour,

En complément des conseils apportés, tu peux également demander un RDV ou poser tes questions par mail à l'inspection pédagogique régionale en anglais de l'académie de Lyon.
Les inspecteurs ont aussi un rôle de conseil dans les formations ( initiales ou continue ) et un rôle dans la gestion des ressources humaines des personnels de leur discipline dans leur académie.

Bon courage

Heu... étant donné le nombre de mails envoyés par les collègues titulaires restés sans réponse des IPR, je me demande si ces inspecteurs qui ont un rôle de ressources humaines existent vraiment...
Ce n'est pas le conseil que je donnerais, mais plutôt celui de s'adresser à un syndicat de l'Education nationale, implanté localement.

Tout dépend de tes IPR, et de la politique académique. Les nôtres sont très réactifs, à l'écoute et porteurs de conseils pour les personnels : contractuels, titulaires et ... étudiants ou personnes du privé en reconversion.

C'est une piste à explorer, comme une autre.
Loic_Lausanne
Loic_Lausanne
Niveau 1

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Loic_Lausanne Lun 25 Juil 2022 - 16:13
G'z a écrit:Bonjour,

En complément des conseils apportés, tu peux également demander un RDV ou poser tes questions par mail à l'inspection pédagogique régionale en anglais de l'académie de Lyon.
Les inspecteurs ont aussi un rôle de conseil dans les formations ( initiales ou continue ) et un rôle dans la gestion des ressources humaines des personnels de leur discipline dans leur académie.

Bon courage

Merci beaucoup ! Je leur ai fait un mail, ne sait-on jamais Smile.
Loic_Lausanne
Loic_Lausanne
Niveau 1

Doutes avant de se lancer dans l'aventure  Empty Re: Doutes avant de se lancer dans l'aventure

par Loic_Lausanne Lun 25 Juil 2022 - 16:15
Taillevent a écrit:
Loic_Lausanne a écrit:
Taillevent a écrit:Vu ton pseudo, je me dis que c'est peut-être dommage de ne pas avoir tenté ce parcours en Suisse mais en lisant ce que tu écris, ça semble ne pas avoir été une option.

Mon compagnon est Suisse et on a vécu très longtemps à Lausanne. J'ai été accepté à la HEP de Vaud pour un MAS en cycle secondaire à 80%, trois jours après avoir emménagé en France (après 4 tentatives d'inscription à 150 CHF de frais de dossier, tous les ans. J'étais tombé une année où il y avait une pénurie d'enseignant en anglais par rapport aux germanophones). Grosse déception mais mon compagnon ne pouvait pas refuser sa mutation, et revenir à Lyon me réjouissait dans le fond Smile !

On ne dit pas qu'on n'y retournera pas, sur le long terme disons, ce n'est donc que partie remise en soi. Je passerai par une équivalence à la CDIP.

Tu y es basé ?
J'y suis depuis ma naissance, j'y ai fait toutes mes études et j'y bosse. Pur produit local !
C'est sûr que les inscriptions à la HEP, c'est la roulette russe, ça vaut les concours français.
Clairement, en cas de retour en Suisse, les équivalences sont faisables. Ceci dit, si c'est un projet que tu pourrais envisager, je conseille de passer par un diplôme d'enseignement (genre master MEEF). Avec juste le concours, je ne crois pas que l'équivalence soit possible.

C'est en effet un point intéressant sur lequel je vais me pencher. Si je prends cet axe stratégique, il faudrait que j'arrête de travailler mais au moins je préparerais le concours de manière plus soutenue qu'à 40h en tant que cadre commercial Smile ! Je vais y réfléchir.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum