Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Jeu 3 Nov 2022 - 13:01
Ajonc35 a écrit:[...]
Pour Gad, c'est encore pire puisque un certain Macron les as traités d'illettrés, ces Bretons du bout du monde.
 [...]


C'est pour ceux-là que nous devons continuer à nous battre. Macron les a traité d'illettrés et il ne restent que 45mn de français en CAP.

Je répète, rentrée :
- réunions syndicale en novembre, plus une en décembre, plus une en raison des élections professionnelles (qui permet d'ajouter une HIS).
- informations aux parents (FCPE et PEEP plus représentants internes à l'établissement)
- motions à chaque CA,
- minute de silence lors des réunions parents profs (nous allons peut-être convoquer la presse et sortir faire la minute de silence dehors),
- rétention des notes (faut pas attendre juin - comme d'habitude) avec communication aux parents,
- visites de PFMP avec brassard noir et explications aux patrons (capables de comprendre, souvent ce sont nos anciens élèves),
- tractage devant les bahuts, y compris au collège, dont les élèves seront les premiers concernés.

On se bouge les fesses ou on reste là à pleurer ?
Laotzi
Laotzi
Expert spécialisé

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Laotzi Mar 8 Nov 2022 - 15:25
C'est aujourd'hui que le Conseil interacadémique de l'EN doit entériner la fermeture de plusieurs LP à la demande de la région IDF (donc de la majorité de V. Pécresse). L'opposition en parle notamment dans ce fil : https://twitter.com/GaucheComIDF/status/1589867406608199680?s=20&t=P_45JavlDmBY-T08ZGF1jQ


_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Lisak40
Lisak40
Fidèle du forum

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Lisak40 Mar 8 Nov 2022 - 18:29
J'étais à la manif ce matin avec la plupart de mes collègues. Cette impression désespérante que de toutes les façons ils s'en foutent totalement de nous, de nos élèves et de l'éducation en général (sauf si ce n'est celle des et pour les riches)... Bon après c'est vrai que le LP ne forme que des plombiers, éléctriciens, boulangers, etc. (entre autres) : après tout ce n'est pas du tout important hein, vaut mieux des instagrammeurs ou encore pire, des politiciens !!
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Mar 8 Nov 2022 - 18:36
Laotzi a écrit:C'est aujourd'hui que le Conseil interacadémique de l'EN doit entériner la fermeture de plusieurs LP à la demande de la région IDF (donc de la majorité de V. Pécresse). L'opposition en parle notamment dans ce fil : https://twitter.com/GaucheComIDF/status/1589867406608199680?s=20&t=P_45JavlDmBY-T08ZGF1jQ

Comme je l'ai deja ecrit ici, sur ma commune un cfa important du cap à  la licence pro et peut-être plus, auquel se sont ajoutés d'autres centres de formation mis en place par des branches professionnelles.
Au nord de ma grande ville, un nouveau cfa est en train d'investir les locaux d'un ancien siege social bancaire, bref de gros travaux, beaucoup de surfaces.
Dans mon departement pas un seul lycee pro n'a ouvert depuis que j'y suis, c'est a dire longtemps et au contraire certains locaux ont ete repris pour l'enseignement general. Au meme moment, pour la meme periode la region a ouvert 5 nouveaux lycees generaux et agrandit d'autres sans compter les lycees privés. Les lep prives souffrent aussi non pas de fermetures mais de fermetures de filières donc public- prives ont de moins en moins d'eleves. De moibs en moibs d'eleves justifient donc ( ce n'est pas moi qui valide) aux yeux de nos gerants la fin de certains lep sans souci de quoi que ce soit. On enleve un peu, puis un peu et encore un peu..... et tout avant qu'il ne reste plus rien.
La cfdt revient a la table car on ne parle plus des 50 % en stage. Mais c'est l'arbre qui cache la forêt.  [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 2790680366
Quid des formations qui sont doubles et dans sur le meme lieu , lycee pro et cfa annexé.  Quid des besoins de chaque jeune? Quid de la mixite des publics ? Quid de  la poursuite d'etudes avec un programme, des horaires de plus en plus réduits?
Dans mon lepa, ce sont les vieux profs qui ont fait greve la fois derniere alors que c'est l'avenir des plus jeunes qui est en peril.
Je viens de lire un rapport sur enseignement en lycee pro et en cfa. Il y a des cdd en cfa mais bien plys de precarite . De memoire 25 % des formateurs sont en cdd et parfois de tout petits cdd ( 20 heures, 80 heures) sans compter leurs conditions de travail.
Jacq, tu as raison. Les regions, tres exigeantes avec les formateurs, veulent mettre la main sur l'ensemble. L'Etat se desengagera de plus en plus et donc moibs de fonctionnaires à payer. Transfer de charges qui, sur le papier, fera plaisir à tout le monde du moins a court ou moyen terme ( reprenons l'experience de la sante, des services administratifs de l'Etat, des services de l'enfance, ... la miste est longue). Dans 10 ans, 15 ans, voire plus  les Francais commenceront  à apprecier c'est à dire voir les dégâts. Le gamin breton devra se rendre en Franche Comte pour faire ses etudes d'horlogerie, le petit savoyard devra aller en Normandie faire de l'ajustage.
Sans compter que les 2 systemes ont le merite d'exister pour que les jeunes de lep, le plys souvent en difficulté,  trouve sa place et s'epanouisse.
Je me souviens ainsi d'un gamin fragile qui voulait faire un cap dans le cfa annexé.  Je connaissais le cfa, puisque j'y intervenais et il y avait quelques petites brutes, sans compter les périodes en entrepruse qui auraient ete fatigantes pour lui. J'ai conseillé à la maman de rester au lep. J'ai fait aussi l'inverse.
Le jour ou les décideurs écouteront la base, tout se passera mieux. Mais qui est cette base: des gens méprisés.  Aujourd'hui l'Ecole ne fonctionne pas bien. Qui sont les responsables ? Je vous laisse deviner.
( il n' y a que dans le sport que les têtes sont coupées)
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Mer 9 Nov 2022 - 14:21
Un ami et collègue ayant enseigné à Paris (que certains connaissent sans doute, du coup puisqu'il a enseigné dans plusieurs de ces établissements) m'indiquait que cela pourrait arranger la ville de Paris notamment pour des projets immobiliers ou des écoles... Je ne sais qu'en penser.  Des établissements "bien situés" souvent, qu'en dit la ville de Paris ? Nous n'entendons pas son son de cloche !

Laotzi a écrit:C'est aujourd'hui que le Conseil interacadémique de l'EN doit entériner la fermeture de plusieurs LP à la demande de la région IDF (donc de la majorité de V. Pécresse). L'opposition en parle notamment dans ce fil : https://twitter.com/GaucheComIDF/status/1589867406608199680?s=20&t=P_45JavlDmBY-T08ZGF1jQ


Bonne série d'informations, notamment, pour les non parisiens comme moi qui ne connaissent que les trajets "Bastille-nation" ( Very Happy ) ou les lieux touristiques, la carte des déplacements des élèves. Effectivement, des "déplacements" sont très éloignés (je n'arrive pas bien à me rendre compte du temps de trajet que cela représente pour Paris). Pour certaines sections rares qui recrutent des élèves sur un large secteur c'est peut-être moins important (j'ai lu quelque part qu'il y avait de la photographie - peut-être lu sur Néo) mais pour des recrutements de sections plus nombreuses, je pense aux MRC, aux "AGORA" (palmes académiques pour celui qui a trouvé ce nom !) c'est sans doute très différent, certains élèves étant très sédentaires.

Les objectifs sont au moins affichés : économies pour la Région. Economies aussi pour l’Etat (ça m'énerve cette manie des correcteurs d'orthographe à vouloir mettre accents aux majuscules, HS) sans doute.


Lisak40 a écrit:J'étais à la manif ce matin avec la plupart de mes collègues. Cette impression désespérante que de toutes les façons ils s'en foutent totalement de nous, de nos élèves et de l'éducation en général (sauf si ce n'est celle des et pour les riches)... Bon après c'est vrai que le LP ne forme que des plombiers, électriciens, boulangers, etc. (entre autres) : après tout ce n'est pas du tout important hein, vaut mieux des instagrameurs ou encore pire, des politiciens !!

J'ai "parlé" (écrit) des élèves mais et les professeurs ?
Cela veut dire suppression de poste, mutation forcée. 

La mesure de carte scolaire peut-être bénéfique pour celui qui souhaitait un autre établissement dans le secteur mais : est-ce qu'il y en a ?

La mesure de carte scolaire pour ceux qui patientaient avant de rejoindre une autre académie n'a aucune incidence... Donc perte de points et basta ! Muter dans un établissement voisin n'a aucun intérêt pour eux et est même totalement négative (il ne restera que l'ancienneté de l'échelon). Cela ruine totalement l'ancienneté accumulée voire tout espoir de revenir dans son académie ou d'en rejoindre une autre.

Les postes seront-ils équivalents ? Ce sont de petits établissements... Des postes dans les établissements proches (lorsqu'on est dans une discipline générale qui se trouve dans tous les établissements) ? Des bouts de postes, des TZR... Et pour les disciplines professionnelles rares c'est l'exil forcé !

Je lisais aussi, sur le lien plus haut, que cela offrait de nouvelles perspectives avec des rapprochements de filière... Une filière à 32 (je ne sais pas quel est le maximum pour par exemple les MRC - chez nous 32 - dans mon ancienne académie 36 !) cela coûte moins cher en heures prof que deux filières à 16 dans deux établissements... Suppression d'heures, baisse des DHG sur l'ensemble des secteurs/arrondissements concernés.

Il pousse moins de LP que de collèges (ou de structures spécifiques, comme l'indiquait Ajonc). Ah oui, mais les collègues qui souhaiteraient rester dans leur arrondissement peuvent postuler librement sur des postes en collège maintenant.... quel hasard, heureusement Macron et le MEN ont pensé à leur bien-être et leur confort !

Ce sujet mériterait un post à lui tout seul.
Jenny
Jenny
Médiateur

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jenny Mer 9 Nov 2022 - 14:23
Pour te donner une idée, 1h/1h et demie de trajet aller ne sont pas rares pour les élèves parisiens.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Mer 9 Nov 2022 - 14:40
Jenny a écrit:Pour te donner une idée, 1h/1h et demie de trajet aller ne sont pas rares pour les élèves parisiens.

Nous aussi mais, zones rurales ou 1/2 rurales pour nos LP ou LEGT donc : internats, insuffisants mais internats tout de même.


Dernière édition par Jacq le Jeu 10 Nov 2022 - 15:53, édité 1 fois
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Jeu 10 Nov 2022 - 8:37
Un bon article sur france iinfo.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/plus-de-stages-et-moins-de-cours-le-lycee-professionnel-s-inquiete-d-une-nouvelle-reforme-qui-renonce-a-l-ambition-scolaire_5441086.html
Le preambule " Dans une filière déjà déconsiderée,  élèves et  professeurs craignent que les programmes ne délaissent les matières générales et ne permettent plus d'acquérir les bases ."
" La plupart des professeurs interrogés estiment avoir perdu du temoq de cours ces 15 dernières années.  En cause, selon eux une reforme mise en place en 2009, qui a vu le passage du cursus pro de quare a trois ans d'enseignement. "
Je ne sais quel extrait choisir tellement c'est varié.
Cependant n'allez pas lire les commentaires! Sauf le mien, car l'article reprend les décrochages massifs en lep, parle de filière poubelle.
Libé parle de ces lycées pro qui ferment.: " Quelle place la société accorde-t- elle aux élèves de la voie pro". Je n'ai pas accès.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Jeu 10 Nov 2022 - 15:09
Dans la liste des lycées pro parisiens qui fermerait, il y a Lucas de Nehou. La proviseure était invitée sur le plateau de " C à vous" en septembre 2021 et ne cessait de vanter un système d'EXCELLENCE, auquel je ne croyais pas ( dommage la vidéo n'est plus disponible). Elle est bien mal récompensée.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Jeu 10 Nov 2022 - 19:32
Ajonc35 a écrit:Un bon article sur france iinfo.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/plus-de-stages-et-moins-de-cours-le-lycee-professionnel-s-inquiete-d-une-nouvelle-reforme-qui-renonce-a-l-ambition-scolaire_5441086.html
Le préambule " Dans une filière déjà déconsidérée,  élèves et  professeurs craignent que les programmes ne délaissent les matières générales et ne permettent plus d'acquérir les bases ."
" La plupart des professeurs interrogés estiment avoir perdu du temps de cours ces 15 dernières années.  En cause, selon eux une reforme mise en place en 2009, qui a vu le passage du cursus pro de quatre a trois ans d'enseignement. "
Je ne sais quel extrait choisir tellement c'est varié.
Cependant n'allez pas lire les commentaires ! Sauf le mien, car l'article reprend les décrochages massifs en lep, parle de filière poubelle.
Libé parle de ces lycées pro qui ferment.: " Quelle place la société accorde-t- elle aux élèves de la voie pro". Je n'ai pas accès.

Citation de l'article, citant Macron :
"l’embauche de plus de professeurs « associés », issus du milieu professionnel."
Ah bon, ce n'est pas déjà le cas ? L'écrasante majorité des enseignants de matières pro vient du milieu professionnel, l'inverse est rare !
Ou alors cela voudrait dire des vacataires embauchés en contrats de mission  !? Ne serait-ce pas le moyen de se débarrasser de fonctionnaires pour embaucher à la va-vite des personnalités corvéables et surtout congédiables ?


Concernant la visite au Lycée Tabarlyk, extrait de : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/sables-olonne-0/emmanuel-macron-en-visite-aux-sables-d-olonne-pour-parler-du-futur-de-l-enseignement-professionnel-2612380.html

"Il y a une seule enseignante de présente, des apprentis mais pas de lycéens et que des chefs d'entreprise" explique notamment Olivier Rosier, secrétaire académique des Pays de la Loire du Sneeta-FO alors qu'il ont manifesté à 500 mètres du lycée dans la zone d'activité commerciale proche de l'établissement"

AH OUIII... !
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Jeu 10 Nov 2022 - 21:22
Jacq a écrit:
Ajonc35 a écrit:Un bon article sur france iinfo.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/plus-de-stages-et-moins-de-cours-le-lycee-professionnel-s-inquiete-d-une-nouvelle-reforme-qui-renonce-a-l-ambition-scolaire_5441086.html
Le préambule " Dans une filière déjà déconsidérée,  élèves et  professeurs craignent que les programmes ne délaissent les matières générales et ne permettent plus d'acquérir les bases ."
" La plupart des professeurs interrogés estiment avoir perdu du temps de cours ces 15 dernières années.  En cause, selon eux une reforme mise en place en 2009, qui a vu le passage du cursus pro de quatre a trois ans d'enseignement. "
Je ne sais quel extrait choisir tellement c'est varié.
Cependant n'allez pas lire les commentaires ! Sauf le mien, car l'article reprend les décrochages massifs en lep, parle de filière poubelle.
Libé parle de ces lycées pro qui ferment.: " Quelle place la société accorde-t- elle aux élèves de la voie pro". Je n'ai pas accès.

Citation de l'article, citant Macron :
"l’embauche de plus de professeurs « associés », issus du milieu professionnel."
Ah bon, ce n'est pas déjà le cas ? L'écrasante majorité des enseignants de matières pro vient du milieu professionnel, l'inverse est rare !
Ou alors cela voudrait dire des vacataires embauchés en contrats de mission  !? Ne serait-ce pas le moyen de se débarrasser de fonctionnaires pour embaucher à la va-vite des personnalités corvéables et surtout congédiables ?


Concernant la visite au Lycée Tabarlyk, extrait de : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/sables-olonne-0/emmanuel-macron-en-visite-aux-sables-d-olonne-pour-parler-du-futur-de-l-enseignement-professionnel-2612380.html

"Il y a une seule enseignante de présente, des apprentis mais pas de lycéens et que des chefs d'entreprise" explique notamment Olivier Rosier, secrétaire académique des Pays de la Loire du Sneeta-FO alors qu'il ont manifesté à 500 mètres du lycée dans la zone d'activité commerciale proche de l'établissement"

AH OUIII... !
Quelle bonne remarque sur le recrutement des enseignants issus de l'entreprise. Il y a eu un article sur la méconnaissance des lycées pro par le Président. Dans mon lycée tous les enseignants pro sont issus de l'entreprise : infirmière, paysagiste, commerciaux, etc. Tout comme les formateurs du cfa annexé, ni plus ni moins. Certains ont même eu une entreprise. Un ami de ma fille ancien technicien du bâtiment a passé le concours il y a 10- 15 ans. Il faut dure que beaucoup d'entre eux ont dû oublier leur ancien salaire. Donc recruter plus de pro de l'entreprise va être plus difficile aujourd'hui qu'il y a 20 ans.
Ce que veut Macron, ce dont des professionnels issus de l'entreprise ( locale) avec des contrats précaires, ainsi quand une section ferme c'est simple et quand on ouvre une autre c'est simple aussi.
Ne pas perdre de vue que dans les entreprises , celles que nous visitons, il y a de bons salariés, mais qui ne savent pas, n'aiment pas transmettre. Ils aiment leur métier mais n' ont pas les outils de la transmission. ( je pense à M Ajonc qui faisait des formations en clientèle mais au bout de 5 jours, il n'en pouvait plus avec ses 4 ou 5 stagiaires. La faute à personne, M Ajonc n'a pas de patience, déteste répéter). Et ça c'est dans les " bonnes" entreprises qui ont les outils, des équipes compétentes,... on sait que ce n'est pas le cas partout.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Ven 11 Nov 2022 - 11:15
Ajonc35 a écrit:
Jacq a écrit:
Ajonc35 a écrit:Un bon article sur france iinfo.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/plus-de-stages-et-moins-de-cours-le-lycee-professionnel-s-inquiete-d-une-nouvelle-reforme-qui-renonce-a-l-ambition-scolaire_5441086.html
Le préambule " Dans une filière déjà déconsidérée,  élèves et  professeurs craignent que les programmes ne délaissent les matières générales et ne permettent plus d'acquérir les bases ."
" La plupart des professeurs interrogés estiment avoir perdu du temps de cours ces 15 dernières années.  En cause, selon eux une reforme mise en place en 2009, qui a vu le passage du cursus pro de quatre a trois ans d'enseignement. "
Je ne sais quel extrait choisir tellement c'est varié.
Cependant n'allez pas lire les commentaires ! Sauf le mien, car l'article reprend les décrochages massifs en lep, parle de filière poubelle.
Libé parle de ces lycées pro qui ferment.: " Quelle place la société accorde-t- elle aux élèves de la voie pro". Je n'ai pas accès.

Citation de l'article, citant Macron :
"l’embauche de plus de professeurs « associés », issus du milieu professionnel."
Ah bon, ce n'est pas déjà le cas ? L'écrasante majorité des enseignants de matières pro vient du milieu professionnel, l'inverse est rare !
Ou alors cela voudrait dire des vacataires embauchés en contrats de mission  !? Ne serait-ce pas le moyen de se débarrasser de fonctionnaires pour embaucher à la va-vite des personnalités corvéables et surtout congédiables ?


Concernant la visite au Lycée Tabarlyk, extrait de : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/sables-olonne-0/emmanuel-macron-en-visite-aux-sables-d-olonne-pour-parler-du-futur-de-l-enseignement-professionnel-2612380.html

"Il y a une seule enseignante de présente, des apprentis mais pas de lycéens et que des chefs d'entreprise" explique notamment Olivier Rosier, secrétaire académique des Pays de la Loire du Sneeta-FO alors qu'il ont manifesté à 500 mètres du lycée dans la zone d'activité commerciale proche de l'établissement"

AH OUIII... !
Quelle bonne remarque sur le recrutement des enseignants issus de l'entreprise. Il y a eu un article sur la méconnaissance des lycées pro par le Président. Dans mon lycée tous les enseignants pro sont issus de l'entreprise : infirmière, paysagiste, commerciaux, etc. Tout comme les formateurs du cfa annexé,  ni plus ni moins. Certains ont même eu une entreprise. Un ami de ma fille ancien technicien du bâtiment a passé le concours il y a 10- 15 ans. Il faut dure que beaucoup d'entre eux ont dû oublier leur ancien salaire. Donc recruter plus de pro de l'entreprise va être plus difficile aujourd'hui qu'il y a 20 ans.
Ce que veut Macron, ce dont des professionnels issus de l'entreprise ( locale) avec des contrats précaires, ainsi quand une section ferme c'est simple et quand on ouvre une autre c'est simple aussi.
Ne pas perdre de vue que dans les entreprises , celles que nous visitons, il y a de bons salariés, mais qui ne savent pas, n'aiment pas transmettre. Ils aiment leur métier mais n' ont pas les outils de la transmission. ( je pense à M Ajonc qui faisait des formations en clientèle mais au bout de 5 jours, il n'en pouvait plus avec ses 4 ou 5 stagiaires. La faute à personne, M Ajonc n'a pas de patience, déteste répéter). Et ça c'est dans les " bonnes" entreprises qui ont les outils, des équipes compétentes,... on sait que ce n'est pas le cas partout.

Le problème est que certains tuteurs ne peuvent être enseignants car moins formés que les enseignants, contrairement à l'image véhiculée.
Bien souvent j'entends des tuteurs qui insistent sur la formation générale insuffisante des élèves. Certains apportent, parfois ce sont les élèves qui apportent. Nous avons des élèves, en métiers de la mode, qui ont un savoir parfois plus étendu que les tuteurs-patrons chez qui ils sont en stage, tuteurs patrons très spécialisés dans leur domaine mais qui ne balayent certaines fois pas l'ensemble du métier. A l'inverse ces élèves vont parfois sur des lieux de stage dans des entreprises de haute technologie (je n'imaginais pas cela pour des "métiers de la mode", que l'on assimile souvent à "couture" seulement) où ils apprennent ce qu'on ne peut leur apprendre avec du matériel très pointu qu'on ne peut avoir. Mais inversement, parfois nous avons un matériel que les élèves ne pourrons jamais rencontrer dans la petite entreprise locale de retouche.  Dans certaines entreprises le patron ne sait parfois pas faire un ourlet et est tout content d'avoir nos élèves.
Par contre, le patron-salarié qui passe le concours, est obligé d'apprendre et d'embrasser la totalité de la formation, ce que certains salariés du privé n'ont pas, à l'origine.
Nous avons un contractuel, actuellement, venant non pas du privé mais du public, ATSEM, qui se retrouve à devoir enseigner des matières professionnelles en ASSP auxquelles elle ne connaît strictement rien (bon, elle s'adapte bien).
Non, on ne s'improvise pas professeur de matières professionnelles et la garantie du "privé" n'est pas une garantie.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Mar 15 Nov 2022 - 10:22
Sur un autre fil Jacq et moi aussi, tu parles de la création de nouveaux CFA ( je le vois depuis 3 ou 4 ans, sur le campus de ma commune et d'autres dans la grosse agglomération dont je fais partie) et nous déplorons la fermeture des lycées pro.
Je viens de lire qu'en 2019 les aides aux entreprises ( le plus grosses évidemment) coutaient près de 160 milliards d'Euros en 2019 et sans doute plus aujourd'hui. Plus que le budget de l'EN, plus que les retraites ( pour ne parler que des sujets qui ressortent dans les médias). Personne ne le dit. Et l'Etat doit faire des économies. On joue à qui gagne, gagne et qui perd, perd.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Mar 15 Nov 2022 - 21:11
Les aides actuelles à l'apprentissage coûtent fort cher, bénéficient souvent aux très grosses entreprises qui ont les moyens de mettre en place leurs propres formations, et assez peu à nos élèves de LP car les entrepreneurs (il suffit de voir les reportages TV) préfèrent recruter en apprentissage des post-bac et même au niveau bac des personnes qui sont passées avant un bac pro par une filière générale. Macron organise la mort des LP pour les classes populaires et laisse filer l'argent vers les grosses entreprises et les étudiants qui constatent après un bac général et même une ou deux années de supérieur (dans le général) que finalement ils veulent un métier et un bac pro ou un BTS. C'est une gouffre financier qui s'organise.


Dernière édition par Jacq le Dim 20 Nov 2022 - 13:36, édité 1 fois
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Sam 19 Nov 2022 - 21:11
De nombreux articles sur le net concernant cette réforme. Dommage, ils s'arrêtent trop souvent à l'augmentation de la durée des stages et lus comme cela, ceux qui ne savent pas ce qui se prépare, voient plutôt d'un bon œil, cette réforme. Or, il faudrait des articles avec une vue plus large, comme l" origine des élèves, leurs difficultés scolaires et la nécessité de leur redonner confiance, ...
Il faudrait aussi l'avis du petit entrepreneur de base, du président du Medef, pas sûre que ces extrêmes soient d'accord. On en parle un peu.
La nécessité d' une formation de base, solide, large pour évoluer dans le métier choisi ou un autre, plus tard....
Etc.

Zybulka
Zybulka
Niveau 10

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Zybulka Dim 20 Nov 2022 - 9:01
Pétition intersyndicale contre la réforme des LP, à signer massivement !
https://www.change.org/p/retrait-de-la-reforme-macron-des-lycees-professionnels?recruiter=84696667&recruited_by_id=5d622786-5fc2-4b3a-943f-2b82f509d2b6&utm_source=share_petition&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_medium=copylink
Clecle78
Clecle78
Monarque

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Clecle78 Dim 20 Nov 2022 - 13:05
Signé
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Pourquoi 3,14159 Dim 20 Nov 2022 - 13:28
Clecle78 a écrit:Signé
+1

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 7 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Ven 25 Nov 2022 - 17:31
Dans le courrier des lecteurs de mon journal, une maman s'inquiète du doublement des périodes de stage.
1. "14 semaines pour la seule année de terminale semblent ubuesques"
2. Surtout que les lycéens ont du mal à trouver pour 5 semaines dans l'année. Elle parle des entreprises qui " rechignent".
Je rajoute. " Libération " a de nombreux articles sur cette " réforme". Malheureusement, je n'y ai pas accès.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum