Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
celitian
Esprit éclairé

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par celitian Ven 12 Aoû 2022 - 8:44
blanco a écrit:Je suis d'accord avec Jacq  et je vais en rajouter...
- Le système type CFA  n'est pas au mieux financièrement... et le côté pervers : pourquoi prendre un apprenti puisque moi chef d'entreprise je vais devoir le payer de ma poche  et en plus je vais devoir sacrifier le temps d'un de mes salariés et perdre en rentabilité!  En plus, si je regarde ce que gagne certains apprentis, les PFMP sont plus rentables que leurs salaires. Augmenter les salaires des apprentis? Mais qui va vouloir payer ? Si je me place du côté du CFA, je m'inquiéterai aussi...

Je ne vois pas comment les CFA privés vont pouvoir résister aux CFA publics avec la mixité apprentis/scolaires.
Financièrement nous sommes payés par l'EN et nous ne percevons quasiment rien du CFA pour les apprentis, vive le bénévolat.

Jacq a écrit:
Non, pas vraiment. Ils peuvent me mettre un public mixte, comme indiqué par l'un d'entre vous, il faudra qu'il (celui qui sera en alternance) se débrouille.
Par contre, attention aux collègues de matières pro, si on ajoute du temps de formation en entreprise pourquoi ne pas enlever des heurs d'enseignement professionnel ? Ca pue pour eux (vous savez, les gars ou garces qui ne font jamais grève...).
On avait cette optique mais c'est totalement impossible.
Les apprentis travaillent scolairement encore moins que les autres, et ils perturbent les classes très facilement donc beaucoup de gestion pénible à faire, surtout que rien n'est clair sur leur statut les CPE ne les gèrent pas, ce qui est normal.
De plus, il faut bien corriger les copies en plus, autre réjouissance pour la 1ère année non mixte, les vacations ne sont payées que 3 fois par an, on fait les heures et on doit attendre plusieurs mois pour toucher les sous.
zigmag17
zigmag17
Grand Maître

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par zigmag17 Ven 12 Aoû 2022 - 8:47
celitian a écrit:
blanco a écrit:Je suis d'accord avec Jacq  et je vais en rajouter...
- Le système type CFA  n'est pas au mieux financièrement... et le côté pervers : pourquoi prendre un apprenti puisque moi chef d'entreprise je vais devoir le payer de ma poche  et en plus je vais devoir sacrifier le temps d'un de mes salariés et perdre en rentabilité!  En plus, si je regarde ce que gagne certains apprentis, les PFMP sont plus rentables que leurs salaires. Augmenter les salaires des apprentis? Mais qui va vouloir payer ? Si je me place du côté du CFA, je m'inquiéterai aussi...

Je ne vois pas comment les CFA privés vont pouvoir résister aux CFA publics avec la mixité apprentis/scolaires.
Financièrement nous sommes payés par l'EN et nous ne percevons quasiment rien du CFA pour les apprentis, vive le bénévolat.

Jacq a écrit:
Non, pas vraiment. Ils peuvent me mettre un public mixte, comme indiqué par l'un d'entre vous, il faudra qu'il (celui qui sera en alternance) se débrouille.
Par contre, attention aux collègues de matières pro, si on ajoute du temps de formation en entreprise pourquoi ne pas enlever des heurs d'enseignement professionnel ? Ca pue pour eux (vous savez, les gars ou garces qui ne font jamais grève...).
On avait cette optique mais c'est totalement impossible.
Les apprentis travaillent scolairement encore moins que les autres, et ils perturbent les classes très facilement donc beaucoup de gestion pénible à faire, surtout que rien n'est clair sur leur statut les CPE ne les gèrent pas, ce qui est normal.
De plus, il faut bien corriger les copies en plus, autre réjouissance pour la 1ère année non mixte, les vacations ne sont payées que 3 fois par an, on fait les heures et on doit attendre plusieurs mois pour toucher les sous.

Celitian, qu'est-ce que tu appelles "copies en plus"? Ne me fais pas peur. Je vais avoir une classe mixte à la rentrée, je m'attends au pire. Je m'imaginais pourtant pouvoir donner aux apprentis des devoirs au même rythme (et aux mêmes périodes) qu'au reste de la classe. Ce n'est pas possible? [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 2790680366
Taillevent
Taillevent
Niveau 9

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Taillevent Ven 12 Aoû 2022 - 8:47
Jacq a écrit:C'était peut-être toi, mais comme tu m'as lu, il n'y avait aucune critique.

En Allemagne le déficit démographique est important. Durant les années 2000 la France a dépassé (à peine) le seuil de renouvellement de la population alors que l'Allemagne non. Lorsque nous étions à 1.8 l'Allemagne était à 1.4 (nous avons atteint ou approché le seuil de renouvellement de 2.1). C'est pour cela que l'Allemagne a fait appel à une immigration massive sous A.M.  Le marché de l'emploi n'est donc pas le même.
L'Allemagne est un pays qui est resté industriel, ce qui n'est malheureusement pas le cas de la France.  
Le taux d'employabilité en Allemagne n'est pas lié au fait de l'apprentissage mais tient au fait que la démographie est faible et que les emplois industriels restent importants.  Si les gamins passaient par une autre filière que ce que je nomme apprentissage, alors que ce n'est pas le terme pour l'Allemagne, ils seraient tout autant employés puisque le marché est tendu.
Inversement, en France, et je reprends un exemple que j'ai déjà utilisé sur ce forum, concernant les coiffeurs. Le CAP coiffure se fait essentiellement en alternace-apprentissage, ce qui fait qu'il dépend des patrons pouvant prendre un apprenti, limitant leur nombre. Les coiffeurs se plaignent de ne pouvoir recruter.  Mais en formation initiale nous n'avons pas besoin d'un patron qui s'engage sur deux ans, donc nous pouvons "produire" plus en formation initiale qu'en formation [EDIT] par apprentissage ou alternance. Mais ce qui fait ch_ _ le MEN c'est que pour cela il nous faut les plateaux techniques.

Je ne l'entendais pas comme une critique, nous nous contentons de ne pas être d'accord sur certains aspects.

Merci pour la clarification sur la question démographique. C'est une piste intéressante même si je ne suis pas totalement convaincu.
Concernant la plus forte proportion d'emplois industriels, un lien peut exister mais il n'est pas absolu. En tout cas en Suisse, la majorité d'apprentis sont formés pour des métiers de service. D'ailleurs, les domaines industriels engagent également de plus en plus de spécialistes formés par des parcours supérieurs.
L'exemple de la coiffure est très intéressant. Chez moi, on aurait plutôt le problème inverse. C'est une de ces professions qui n'ont pas de peine à attirer des apprentis, parce que c'est un métier qui "fait rêver". Résultat : trop de gens qui font se métier, ce qui tire les salaires vers le bas, au point que pas mal préfèrent exercer dans des conditions douteuses (à domicile, souvent au noir…)

Et, au risque de me répéter, ce n'est pas le point essentiel qui m'intéressait ici. Le point qui me semblait pouvoir être une source d'inspiration concernait certains aspects d'organisation :
• la situation d'un apprenti, inscrit en école mais qui n'a pas de place dans une entreprise ;
• la problématique des apprentis qui ne sont pas en cours au moment où ils seraient supposés l'être car ils se trouvent en entreprise.
Ces situations sont une grande entrave à l'efficacité du système d'apprentissage et, en tout cas là où je travaille, n'existent pas. Je me disais donc qu'il y aurait, sur ces questions spécifiques, des pistes à explorer. Rien de plus.
blanco
blanco
Niveau 6

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par blanco Ven 12 Aoû 2022 - 8:54
Pardon mais la mixité des publics est déjà présente dans les LP. (Second établissement où je suis mutée qui le fait)

Et oui je donne le même boulot et les mêmes évaluations. L'apprentissage est un choix et ils savent dans quoi ils se sont engagés.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Ven 12 Aoû 2022 - 8:59
celitian a écrit:
blanco a écrit:Je suis d'accord avec Jacq  et je vais en rajouter...
- Le système type CFA  n'est pas au mieux financièrement... et le côté pervers : pourquoi prendre un apprenti puisque moi chef d'entreprise je vais devoir le payer de ma poche  et en plus je vais devoir sacrifier le temps d'un de mes salariés et perdre en rentabilité!  En plus, si je regarde ce que gagne certains apprentis, les PFMP sont plus rentables que leurs salaires. Augmenter les salaires des apprentis? Mais qui va vouloir payer ? Si je me place du côté du CFA, je m'inquiéterai aussi...

Je ne vois pas comment les CFA privés vont pouvoir résister aux CFA publics avec la mixité apprentis/scolaires.
Financièrement nous sommes payés par l'EN et nous ne percevons quasiment rien du CFA pour les apprentis, vive le bénévolat.

Jacq a écrit:
Non, pas vraiment. Ils peuvent me mettre un public mixte, comme indiqué par l'un d'entre vous, il faudra qu'il (celui qui sera en alternance) se débrouille.
Par contre, attention aux collègues de matières pro, si on ajoute du temps de formation en entreprise pourquoi ne pas enlever des heurs d'enseignement professionnel ? Ca pue pour eux (vous savez, les gars ou garces qui ne font jamais grève...).
On avait cette optique mais c'est totalement impossible.
Les apprentis travaillent scolairement encore moins que les autres, et ils perturbent les classes très facilement donc beaucoup de gestion pénible à faire, surtout que rien n'est clair sur leur statut les CPE ne les gèrent pas, ce qui est normal.
De plus, il faut bien corriger les copies en plus, autre réjouissance pour la 1ère année non mixte, les vacations ne sont payées que 3 fois par an, on fait les heures et on doit attendre plusieurs mois pour toucher les sous.
Le problème est le manque de vision à long terme.
D'un côté,ON dit que les lycées pro ne remplissent plus leurs missions ( voir un post precedent), de l'autre ON entourage l''apprentissage.
D'un côté,  ON nous parle de la voie pro ( sans nuance entre alternance, initiale et apprentissage) et on diminue les aides aux CFA et au  entreprises.
La vision est économique,  à mon avis.
Quand le lycée pro a un CFA à proximité, ou pas ( visons le departement), et que le mêmes formations existent. ON ferme l'un ou l'autre selon les effectifs. S'ils sont proches c'est encore plus facile 15 élèves + 25 apprentis, ON regroupe. Et moins d'enseignants et moins de formateurs, je ne parle que du quantitatif. Car pour moi mixer les publics est une hérésie. Mais enseignants, formateurs, élèves, apprentissage ne sont que des numéros dans les instances.
Mais j'ai aussi des collègues qui trouvent cela très bien, que c'est une bonne idée.
zigmag17
zigmag17
Grand Maître

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par zigmag17 Ven 12 Aoû 2022 - 9:01
blanco a écrit:Pardon mais la mixité des publics est déjà présente dans les LP. (Second établissement où je suis mutée qui le fait)

Oui. Dans mon LP aussi. Les bilans des collègues sont négatifs. Je vais tester le dispositif à mon corps défendant à la rentrée, je m'attends à des moments explosifs (élèves qui étaient inscrits en formation initiale en seconde puis première bac pro, et qui en terminale changent de statut, sous l'impulsion de collègues qui n'ont rien trouvé de mieux que de leur "vendre" l'apprentissage comme la panacée, mais qui par ailleurs ne veulent pas les suivre. Je trouve ça hyper gonflé pour commencer, ensuite on se tire une balle dans le pied, même pas besoin d'une hiérarchie oppressante pour faire passer des modes de fonctionnements aberrants. Je connais déjà les élèves mais c'est bien le seul avantage a priori).

Edit : cela rejoint la dernière remarque d'Ajonc
celitian
celitian
Esprit éclairé

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par celitian Ven 12 Aoû 2022 - 9:04
Ajonc35 a écrit:
celitian a écrit:
blanco a écrit:Je suis d'accord avec Jacq  et je vais en rajouter...
- Le système type CFA  n'est pas au mieux financièrement... et le côté pervers : pourquoi prendre un apprenti puisque moi chef d'entreprise je vais devoir le payer de ma poche  et en plus je vais devoir sacrifier le temps d'un de mes salariés et perdre en rentabilité!  En plus, si je regarde ce que gagne certains apprentis, les PFMP sont plus rentables que leurs salaires. Augmenter les salaires des apprentis? Mais qui va vouloir payer ? Si je me place du côté du CFA, je m'inquiéterai aussi...

Je ne vois pas comment les CFA privés vont pouvoir résister aux CFA publics avec la mixité apprentis/scolaires.
Financièrement nous sommes payés par l'EN et nous ne percevons quasiment rien du CFA pour les apprentis, vive le bénévolat.

Jacq a écrit:
Non, pas vraiment. Ils peuvent me mettre un public mixte, comme indiqué par l'un d'entre vous, il faudra qu'il (celui qui sera en alternance) se débrouille.
Par contre, attention aux collègues de matières pro, si on ajoute du temps de formation en entreprise pourquoi ne pas enlever des heurs d'enseignement professionnel ? Ca pue pour eux (vous savez, les gars ou garces qui ne font jamais grève...).
On avait cette optique mais c'est totalement impossible.
Les apprentis travaillent scolairement encore moins que les autres, et ils perturbent les classes très facilement donc beaucoup de gestion pénible à faire, surtout que rien n'est clair sur leur statut les CPE ne les gèrent pas, ce qui est normal.
De plus, il faut bien corriger les copies en plus, autre réjouissance pour la 1ère année non mixte, les vacations ne sont payées que 3 fois par an, on fait les heures et on doit attendre plusieurs mois pour toucher les sous.
Le problème est le manque de vision à long terme.
D'un côté,ON dit que les lycées pro ne remplissent plus leurs missions ( voir un post precedent), de l'autre ON entourage l''apprentissage.
D'un côté,  ON nous parle de la voie pro ( sans nuance entre alternance, initiale et apprentissage) et on diminue les aides aux CFA et au  entreprises.
La vision est économique,  à mon avis.
Quand le lycée pro a un CFA à proximité, ou pas ( visons le departement), et que le mêmes formations existent. ON ferme l'un ou l'autre selon les effectifs. S'ils sont proches c'est encore plus facile 15 élèves + 25 apprentis, ON regroupe. Et moins d'enseignants et moins de formateurs, je ne parle que du quantitatif. Car pour moi mixer les publics est une hérésie. Mais enseignants, formateurs, élèves, apprentissage ne sont que des numéros dans les instances.
Mais j'ai aussi des collègues qui trouvent cela très bien, que c'est une bonne idée.
Moi aussi mais bizarrement ce sont les collègues qui ne travaillent pas bénévolement mais ont un groupe financé par le CFA.
blanco
blanco
Niveau 6

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par blanco Ven 12 Aoû 2022 - 9:08
Oui c'est pas facile c'est vrai.
Hélas la mixité va devenir une obligation et pas à nos avantages. Où je bosse,  les plateaux techniques très dangereux sont limités à 10.  En atelier pas de soucis mais en théorie et général bonjour! Il existe des tensions entre scolaires et apprentis. Entre ce fonctionnement aberrant et l'ambiance, cela peut vite devenir explosif
celitian
celitian
Esprit éclairé

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par celitian Ven 12 Aoû 2022 - 9:13
Chez nous, BTS, certains apprentis sont tellement forts pour détruire l'ambiance de la classe que les scolaires se plaignent de plus en plus et que nous avons peur de recruter encore moins (sachant que les apprentis sont recrutés également à l'interne d'où une concurrence totalement déloyale).
zigmag17
zigmag17
Grand Maître

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par zigmag17 Ven 12 Aoû 2022 - 9:15
blanco a écrit:Oui c'est pas facile c'est vrai.
Hélas la mixité va devenir une obligation et pas à nos avantages. Où je bosse,  les plateaux techniques très dangereux sont limités à 10.  En atelier pas de soucis mais en théorie et général bonjour! Il existe des tensions entre scolaires et apprentis. Entre ce fonctionnement aberrant et l'ambiance, cela peut vite devenir explosif

Je suis atterrée. Je travaille en tertiaire, pas de plateaux dangereux chez nous . Cette rentrée ne va pas être facile je le crains. humhum
blanco
blanco
Niveau 6

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par blanco Ven 12 Aoû 2022 - 9:16
celitian a écrit:Chez nous, BTS, certains apprentis sont tellement forts pour détruire l'ambiance de la classe que les scolaires se plaignent de plus en plus et que nous avons peur de recruter encore moins (sachant que les apprentis sont recrutés également à l'interne d'où une concurrence totalement déloyale).

Idem et je te confirme sur le long terme, c'est ce qui nous arrive. En plus le côté pervers, les apprentis pas comptés dans les DGH donc au détriment des non apprentis
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Ven 12 Aoû 2022 - 11:20
celitian a écrit:
Ajonc35 a écrit:
celitian a écrit:
blanco a écrit:Je suis d'accord avec Jacq  et je vais en rajouter...
- Le système type CFA  n'est pas au mieux financièrement... et le côté pervers : pourquoi prendre un apprenti puisque moi chef d'entreprise je vais devoir le payer de ma poche  et en plus je vais devoir sacrifier le temps d'un de mes salariés et perdre en rentabilité!  En plus, si je regarde ce que gagne certains apprentis, les PFMP sont plus rentables que leurs salaires. Augmenter les salaires des apprentis? Mais qui va vouloir payer ? Si je me place du côté du CFA, je m'inquiéterai aussi...

Je ne vois pas comment les CFA privés vont pouvoir résister aux CFA publics avec la mixité apprentis/scolaires.
Financièrement nous sommes payés par l'EN et nous ne percevons quasiment rien du CFA pour les apprentis, vive le bénévolat.

Jacq a écrit:
Non, pas vraiment. Ils peuvent me mettre un public mixte, comme indiqué par l'un d'entre vous, il faudra qu'il (celui qui sera en alternance) se débrouille.
Par contre, attention aux collègues de matières pro, si on ajoute du temps de formation en entreprise pourquoi ne pas enlever des heurs d'enseignement professionnel ? Ca pue pour eux (vous savez, les gars ou garces qui ne font jamais grève...).
On avait cette optique mais c'est totalement impossible.
Les apprentis travaillent scolairement encore moins que les autres, et ils perturbent les classes très facilement donc beaucoup de gestion pénible à faire, surtout que rien n'est clair sur leur statut les CPE ne les gèrent pas, ce qui est normal.
De plus, il faut bien corriger les copies en plus, autre réjouissance pour la 1ère année non mixte, les vacations ne sont payées que 3 fois par an, on fait les heures et on doit attendre plusieurs mois pour toucher les sous.
Le problème est le manque de vision à long terme.
D'un côté,ON dit que les lycées pro ne remplissent plus leurs missions ( voir un post precedent), de l'autre ON entourage l''apprentissage.
D'un côté,  ON nous parle de la voie pro ( sans nuance entre alternance, initiale et apprentissage) et on diminue les aides aux CFA et au  entreprises.
La vision est économique,  à mon avis.
Quand le lycée pro a un CFA à proximité, ou pas ( visons le departement), et que le mêmes formations existent. ON ferme l'un ou l'autre selon les effectifs. S'ils sont proches c'est encore plus facile 15 élèves + 25 apprentis, ON regroupe. Et moins d'enseignants et moins de formateurs, je ne parle que du quantitatif. Car pour moi mixer les publics est une hérésie. Mais enseignants, formateurs, élèves, apprentissage ne sont que des numéros dans les instances.
Mais j'ai aussi des collègues qui trouvent cela très bien, que c'est une bonne idée.
Moi aussi mais bizarrement ce sont les collègues qui ne travaillent pas bénévolement mais ont un groupe financé par le CFA.
Pour mon cas, c'est pire/ mieux. Ce sont des collègues qui interviennent en CFA ( heures supp). Ils ne se rendent même pas compte que soit c'est leur contrat CFA qui saute, soit leur boulot principal qui disparaît. Il existe une troisième voie, ON lui donnera le choix entre formateur dans le CFA ou être muté à " je ne sais pas".
Il y en a qui croient que c'est la formation initiale qui restera.
Dans mon lycée, c'est le cas des BTS où,  à terme, une des formations qui a peu d'étudiants, disparaîtra en formation initiale, quand les apprentis seront plus nombreux ( si les aides ne diminuent pas). Les entreprises ont tellement de mal à recruter qu'elles voient d'un bon œil se développer la mixité qui permet de recruter des apprentis.
Blanco, j'ai expliqué à certains que la DGH qui est dévolue à la formation initiale dessert les etudiants- élèves. Il y en a qui y voit un plus [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 1665347707
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Ven 12 Aoû 2022 - 11:27
zigmag17 a écrit:
blanco a écrit:Pardon mais la mixité des publics est déjà présente dans les LP. (Second établissement où je suis mutée qui le fait)

Oui. Dans mon LP aussi. Les bilans des collègues sont négatifs. Je vais tester le dispositif à mon corps défendant à la rentrée, je m'attends à des moments explosifs (élèves qui étaient inscrits en formation initiale en seconde puis première bac pro, et qui en terminale changent de statut, sous l'impulsion de collègues qui n'ont rien trouvé de mieux que de leur "vendre" l'apprentissage comme la panacée, mais qui par ailleurs ne veulent pas les suivre. Je trouve ça hyper gonflé pour commencer, ensuite on se tire une balle dans le pied, même pas besoin d'une hiérarchie oppressante pour faire passer des modes de fonctionnements aberrants. Je connais déjà les élèves mais c'est bien le seul avantage a priori).

Edit : cela rejoint la dernière remarque d'Ajonc

Çà c'est fantastique ! J'imagine bien cela chez nous aussi en visualisant très bien les collègues de mon établissement, notamment notre chef de travaux, mais pas seulement.
Nous avons ouvert deux sections dans mon établissement, une ASSP domicile (dont la spécificité va disparaître pour être fondue avec "structure", ce qui n'est pas un mail d'ailleurs), un CAP petit enfance (plus une troisième section, mais sans rapport) mais la personne qui s'est le plus engagée pour ces ouvertures refuse de les prendre en charge (nouveaux programmes, nouveau public...). Ses collègues de matières prof sont enchantées.

En parlant d'anticipation : la "petite enfance" fait débat en ce moment puisque les crèches pourront embaucher du personnel sans qualification.
Avant l'ouverture de notre CAP petite enfance, il n'y avait aucune formation publique sur tout le département (650.000 personne, tout de même !). C'est beau l'alternance et le privé ! Là, merveille, nous allons former 15 personnes !
blanco
blanco
Niveau 6

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par blanco Ven 12 Aoû 2022 - 11:46
Pour discuter à droite et à gauche, beaucoup d'artisans dont mon boulanger (jusqu'à 5 apprentis) et de grosses boîtes ( pour certaines travaillant en délégation d'État) ne veulent plus d'apprentis pour diverses raisons : savoir-etre, connaissance approfondie des WC pour être sûr les portables, ont des exigences incroyables de part la situation actuelle. Ils préfèrent réduire leur temps de travail en fermant un jour de plus que de reprendre des apprentis. Tout n'est pas gagné ni pour les CFA, ni pour les LP.
avatar
nigousse
Habitué du forum

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par nigousse Mer 17 Aoû 2022 - 10:20
Quand je lis "conforter l'enseignement général" mais au secours, on a divisé par 2 les heures de maths et de français pour les bac pro et par 3 pour les CAP. Sans compter les dédoublements supprimés chez nous en CAP par exemple, des conditions de travail toujours plus dégradées et ce dans l’indifférence générale!!!
zigmag17
zigmag17
Grand Maître

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par zigmag17 Mer 17 Aoû 2022 - 10:28
nigousse a écrit:Quand je lis "conforter l'enseignement général" mais au secours, on a divisé par 2 les heures de maths et de français pour les bac pro et par 3 pour les CAP. Sans compter les dédoublements supprimés chez nous en CAP par exemple, des conditions de travail toujours plus dégradées et ce dans l’indifférence générale!!!

C'est la novlangue on le sait bien, faite de contre-vérités érigées en dogmes qui n'ont rien à voir avec la réalité que l'on connait.
"Conforter l'enseignement général " signifie "le détruire". De ce point de vue- là on peut dire que c'est une réussite.
Quel gâchis pour nos élèves .
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Mer 17 Aoû 2022 - 12:09
Dans ma ville, trois LP, aucun n'a un CFA rattaché à nos établissements, je crois même que c'est le cas pour tout le département.  Des GRETA,par contre, oui.  J'y reviens plus tard.

Pour la mixité, pour les apprentis sans patron, la réforme prévoyait :

Une possibilité pour les élèves en initial de passer alternants ou apprentis (j'ai toujours de la peine à distinguer l'un de l'autre) mais pas de mixer des publics de CFA ou de formation initiale ? Ou alors je me trompe ?

Pour les apprentis sans patron, dans son aveuglement du tout apprentissage, la réforme prévoyait que l'apprenti/alternant sans patron puisse tout de même intégrer une formation en alternance, remplaçant temporairement la partie en entreprise par des cours de pro dans le centre de formation. Elle prévoyait aussi qu'un élève en formation puisse devenir alternant/apprentis dans son établissement mais revenir en formation initiale/continue si jamais cela ne marchait pas, bon, en gros, s'il perdait son patron pour une raison ou pour une autre. Cela augurait un beau bastringue : je suis alternant, je ne suis plus alternant, je suis de nouveau alternant.

Pour le GRETA, il y en a un dans notre ville qui "travaille" avec les deux autres établissements. Par exemple, le GRETA du lycée 1 de ma ville n'avait pas de plateaux techniques (puisque le pro se fait en entreprise) mais utilisait parfois les plateaux techniques du lycée 2 (le mien, avec accord, cela se faisait selon les créneaux libérés par nos classes en stage). Nous avons en plus de nos formations secondaires un IFAS dans l'établissement. Le GRETA qui formait aussi des aides soignants avait accès à nos plateaux techniques pour de courtes périodes. Mais depuis un an la Région fait pression pour que les candidats du GRETA soient intégrés dans les cours des étudiants en formation initiale. Nous l'avons subit de force, ça a été le cas cette année, dégoutant les étudiants en formation initiale (car nos étudiants viennent du bac pro ASSP, pas les autres, donc nos étudiants ASSP ont vu leurs cours diminuer fortement car des cours sont réservés aux étudiants du GRETA... ce n'est pas le sujet). Et, surprise, à nos portes ouvertes, cette année, qui nous voyons dans l'entrée du lycée, un stand du GRETA. Je demande ce que ce stand fait ici, on me répond que c'est pour l'IFAS en alternance. Je vais vérifier et en fait le GRETA distribuait aussi des flyers pour des formations de CAP et de Bac pro que nous avons dans notre établissement ! Je suis allé voir le proviseur pour lui faire remarquer que le GRETA venait nous faire concurrence en plein milieu de nos portes ouvertes et celui-ci m'a répondu que nous n'étions pas concurrents mais collaborateurs ! Nous venons de changer de proviseur (oufff.... heureusement, nous n'en pouvions plus) et j'espère qu'on va mettre les choses au clair l'année prochaine.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Mer 17 Aoû 2022 - 13:05
Jacq, je t'éclairer sur 2 points 
Point 1, un apprenti est un alternant  donc rémunéré selon âge  formation, etc. Un alternant n'est pas un apprenti et donc n'est pas rémunéré.  Les MFR fonctionnent avec ce système. Je parle pour des jeunes. Pour des adultes, je ne sais pas.
Point 2, mixité par chez moi, les élèves  ou etudiants en FI et les apprentis sont dans la même classe. C'est vrai pour les étudiants de mon lycée. Le calendrier des apprentis est établi selon les vacances scolaires, les stages des étudiants en FI et les apprentis rattrapent soit seuls soit avec des heures dédiées les cours manquants.
Je connais un lep qui a intégré des élèves de bac pro selon le même systeme  mais l'edt a été pense par semaine. C'est à dire que le lundi tout le monde est là et disciplines générales; le mardi et le mercredi, les apprentis sont chez leur patron et les élèves ont des cours pro, le jeudi comme le lundi et vendredi comme le mardi.
Je ne sais pas si ce système fonctionne. 
Pour les étudiants de mon lycée,  les FI n'étaient pas contents à ce que j'ai ou entendre tandis que les apprentis étaient satisfaits ( des étudiants apparemment motives) pour la dernière promotion où j'étais encore présente.
Je suis d'accord avec toi sur la concurrence ( mon cde et des collègues parlaient aussi de collaboration ) car avec le cfa annexé,  de nombreux élèves sont tentés par l'apprentissage en 1ere et ne restent en FI que s'ils ne trouvent pas de patron. C'est ainsi que notre cap est en grande difficulté tandis que le cap du cfa est florissant ( bon, avec des publics particuliers encore plus qu'en FI).En favorisant la mixité, il y a des classes qui fermeront ( soit CFA,  soit lycée) sans que la formation des jeunes ne s'améliore.


Dernière édition par Ajonc35 le Jeu 18 Aoû 2022 - 8:35, édité 1 fois
avatar
Cath
Enchanteur

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Cath Jeu 18 Aoû 2022 - 0:01
Vous faites unedifférence entre alternant et apprenti vous ? J'ai toujours pensé que c'était la même chose.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Jeu 18 Aoû 2022 - 8:56
Cath a écrit:Vous faites unedifférence entre alternant et apprenti vous ? J'ai toujours pensé que c'était la même chose.
C'est normal que tu ne saches pas, peu le savent. 
Pendant toute ma carrière, j'ai côtoyé les MFR qui pratiquaient l'alternance mais sans le statut apprenti. Elles se sont mises à l'apprentissage aussi.
Un exemple. Au MAAF nous accueillons des 4-3 dans les lepa publics, prives et MFR. Ils ont aujourd'hui moins de 16 ans et le plus souvent 13- 15 depuis que les redoublements sont rares et dans les faits les MFR ne recrutent pas sous 14 ans. En FI dans les lycées,  ce sont des élèves comme dans n'importe quel collège, en MFR , ces collégiens sont une semaine en classe et une semaine dans une entreprise ( ou autre modalite) mais ne sont pas sous le statut apprenti.
De meme, chaque année nous perdions ou ne recrutons pas certains élèves car en seconde pro, pas d'apprentissage dans ma région ( ma région ne finance que les contrats de 2 ans ou 1 an) et on est sur la vague " l'école ne sert à rien, l'entreprise, c'est mieux, c'est du concret,etc."  Ces élèves vont donc en MFR qui surfent sur le nouvel élan.
Chaque année aux portes ouvertes, nous avons des familles qui veulent plus de pratique, qui se méfient de l'école et donc on ne les voit qu'aux portes ouvertes.


Dernière édition par Ajonc35 le Jeu 18 Aoû 2022 - 8:57, édité 1 fois
neocdt
neocdt
Habitué du forum

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par neocdt Jeu 18 Aoû 2022 - 8:57
Cath a écrit:Vous faites unedifférence entre alternant et apprenti vous ? J'ai toujours pensé que c'était la même chose.
La différence pour moi : l'alternance comprend plusieurs dispositifs comme l'apprentissage, mais pas que.... Contrat pro et autre dispositif permettant aux salariés ou demandeurs d'emploi de reprendre une formation en étant rémunéré....


Dernière édition par neocdt le Jeu 18 Aoû 2022 - 8:59, édité 1 fois

_________________
“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Jeu 18 Aoû 2022 - 8:59
neocdt a écrit:
Cath a écrit:Vous faites unedifférence entre alternant et apprenti vous ? J'ai toujours pensé que c'était la même chose.
La différence pour moi : l'alternance comprend plusieurs dispositifs comme l'apprentissage, mais pas que.... Contrat pro et autre dispositif permettant àux salariés ou demandeurs d'emploi de reprendre une formation en étant rémunéré....
La, je suis d'accord avec toi.
Wanaka
Wanaka
Niveau 6

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Wanaka Jeu 18 Aoû 2022 - 9:14
Pas étonnant que les cde parlent de collaboration... ils prennent jusqu'à 10k de salaire annuel en plus. Notre ex cde nous mettait une pression de dingue pour ouvrir un bts en alternance.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Jacq Jeu 18 Aoû 2022 - 10:40
Merci pour les précisions. Ce n'est pas toujours simple, même pour ceux qui sont dans la voie professionnelle, on comprend que ce soit encore moins clair pour les autres professions (EN et surtout hors EN).
celitian
celitian
Esprit éclairé

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par celitian Jeu 18 Aoû 2022 - 10:56
Wanaka a écrit:Pas étonnant que les cde parlent de collaboration... ils prennent jusqu'à 10k de salaire annuel en plus. Notre ex cde nous mettait une pression de dingue pour ouvrir un bts en alternance.
Sauf si les cde perçoivent une prime selon l'effectif scolaire, j'avoue que je ne sais pas comment sont attribuées les catégories pour les lycées.
Si oui, c'est une vision simpliste de la part des CDE car ils vont y perdre financièrement avec la diminution voire la suppression de filières scolaires.
Nous, c'est clairement ce qui se passe, le BTS en alt recrute à l'interne et risque d'entraîner l'année prochaine la fermeture d'une classe.
Ajonc35
Ajonc35
Expert

[Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare - Page 3 Empty Re: [Le Monde.fr] Comment la réforme du lycée professionnel se prépare

par Ajonc35 Jeu 18 Aoû 2022 - 11:09
celitian a écrit:
Wanaka a écrit:Pas étonnant que les cde parlent de collaboration... ils prennent jusqu'à 10k de salaire annuel en plus. Notre ex cde nous mettait une pression de dingue pour ouvrir un bts en alternance.
Sauf si les cde perçoivent une prime selon l'effectif scolaire, j'avoue que je ne sais pas comment sont attribuées les catégories pour les lycées.
Si oui, c'est une vision simpliste de la part des CDE car ils vont y perdre financièrement avec la diminution voire la suppression de filières scolaires.
Nous, c'est clairement ce qui se passe, le BTS en alt recrute à l'interne et risque d'entraîner l'année prochaine la fermeture d'une classe.
Le jour où ceux qui nous dirigent comprendront que le nombre d'élèves, d'étudiants n'est pas illimité! Plus d'alternance, c'est moins de FI. Et quand dans une classe il y a plus d'alternants , à terme elle ferme pour la FI. L'Etat ne va pas financer une classe qui a 6 étudiants en FI et 14 en apprentissage ( chiffres fictifs, en dessous de 8, la classe ferme au bout de 2 ou 3 ans et la DGH part avec)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum