Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Morgenröte
Morgenröte
Niveau 1

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par Morgenröte Ven 16 Sep 2022 - 10:34
(J'ai hésité, avant de créer ce sujet, à faire remonter d'anciens sujets intitulés "Réforme du collège: que va devenir l'allemand?" ou "Réforme du collège: revue de presse de l'ADEAF", mais ai créé celui-ci car la question dépasse la réforme du collège, et que ces sujets remontent déjà à 2015/16. Si la modération juge utile de fusionner les sujets, je m'excuse pour la création de celui-ci.)

Comme vous le savez probablement, l'allemand est la discipline la plus touchée par la pénurie de professeurs, cette année 72% des postes n'ont pas été pourvus soit 155 postes. Les conditions ne font qu'empirer pour les professeurs sur le terrain, et bien que la situation ne soit pas nouvelle en soi, la catastrophe semble devenue impossible à enrayer depuis la réforme du collège en particulier. Les bilangues sont sur la marge, ce qui les laisse au bon vouloir du chef d'établissement : pour peu que celui-ci soit défavorable à l'allemand, la perte d'heures en quelques années peut être considérable. Sans parler du fait que chaque année, le professeur se retrouve à devoir faire la promotion de sa discipline, pour garder ses heures à la rentrée, si la direction n'a pas déjà décidé de les supprimer. Quand un professeur est absent, il est devenu quasi-impossible de trouver un remplaçant même contractuel, et ce même dans des régions frontalières désormais.
Je n'apprends probablement rien à la majorité d'entre vous, mais la situation est véritablement dramatique, et si certains problèmes sont partagés avec l'ensemble de la profession, d'autres sont plus spécifiques aux disciplines menacées et aux disciplines reposant sur un choix des élèves, notamment le fait d'avoir une épée de Damoclès en permanence au-dessus de la tête en fonction du bon vouloir du chef d'établissement et du nombre d'élèves.

Un long rapport de l'ADEAF est paru au printemps, reprenant point par point l'ensemble des raisons ayant conduit à cette catastrophe (et les raisons pour lesquelles il peut être utile, en France, d'apprendre l'allemand...) : https://adeaf.net/IMG/pdf/dossier-elections_avril-2022.pdf

L'ensemble des députés ont reçu ce dossier durant l'été et certains y ont répondu: https://adeaf.net/Reponses-des-deputes-aux-courriers-de-juin-2022 .
Outre les quatre questions écrites mentionnées sur le site (Sébastien Jumel, Charles Sitzenstuhl, Sabine Thillaye et Dominique Potier), quelques autres ont demandé à rencontrer les responsables de l'association et quelques autres encore, souvent sensibles au sujet pour des raisons personnelles, ont fait des réponses plus élaborées que "J'ai bien pris connaissance de votre mail, je le transmets à Monsieur/Madame le Député" ou bien "J'ai bien lu votre interpellation et votre rapport, je vous remercie". Le taux de réponses, même très courtes, reste toutefois bien faible sur 577 députés.

Voici le communiqué de rentrée consultable ici : https://adeaf.net/Communique-du-29-aout-Les-gouvernements-sont-eux-memes-responsables-de-la-crise

ADEAF a écrit:
Communiqué du 29 août2022
Les gouvernements sont eux-mêmes responsables de la «crise de la vocation» – STOP au mépris des professeurs d’allemand!
A l’heure où les  professeurs font  leur  cartable pour  retourner  à  l’école, beaucoup  y  vont  avec  la  boule  au  ventre  car les professeurs d’allemand de France en ont marre de leurs conditions de travail et de la non-considération de leur investissement. A la veille du 60e anniversaire du traité de l’Elysée, en dépit de l’importance des engagements franco-allemands et du besoin reconnu de  germanistes, la situation de l’allemand et des professeurs d’allemand n’a cessé de se dégrader après les récentes réformes :-en quantité–avec la baisse du nombre d’enseignants, d’élèves et d’heures de cours, -en qualité–avec une baisse de niveau inévitable en raison du nombre d’heures d’enseignement insuffisant. Nos  demandes  d’audience répétées auprès  du ministre Blanquer ont tout  simplement été ignorées  depuis plusieurs années.

L’ADEAF dénonce:
➔Les conditions  de  travail très difficiles de  nombreux  enseignants sans  compensation  horaire  ou  salariale (sur plusieurs établissements et sur tous les niveaux avec la crainte constante de fermeture des sections) qui nuisent à l'attractivité du métier et ont pour conséquence un manque criant de professeurs d'allemand depuis plusieurs années(72% des postes du CAPES non pourvus en 2022!)
➔Les regroupements  aberrants  et  anti-pédagogiques qui épuisent  les  collègues,  freinent  les  apprentissages  des élèves et nuisent à l’image de la discipline
➔La fermeture de nombreuses sections qui a pour conséquence qu’il n’est plus possible d’apprendre l’allemand partout en France

L’ADEAF demande:➔Une politique  nationale des  langues  vivantes  assumée  et  pérenne, attentive à  ce  que  l'apprentissage  de l'allemand soit possible pour tous les élèves qui le demandent sur tout le territoire
➔Une augmentation de l’attractivité du métier de professeur d’allemand par de meilleures conditions de travail, notamment un allégement de service pour les collègues sur plusieurs établissements...
➔Un véritable parcours bilangue allemand-anglais, ouvert à tous, à parité horaire (3 h par langue!) de la 6e à la 3e, avec des moyens fléchés pour mettre un terme à des inégalités qui pénalisent l'allemand
➔Des horaires suffisants qui  permettent aux  élèves de  progresser  tout  au  long  de leur scolarité: au  moins  3h/ semaine à tous les niveaux, au collège comme au lycée
➔Deux  langues  vivantes  obligatoires dans  tout  le  second  degré,  y  compris  dans  les  voies  professionnelles ainsi que dans toutes les classes post-bac (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles et BTS)
➔Un enseignement  de  spécialité  LLCE (Langues, Littératures  et Cultures Etrangères)à  deux  langues  permettant d’approfondir l’allemand et l’anglais, au cycle terminal du lycée

Une dernière chose : au quotidien, dans les établissements, le soutien des collègues et la mobilisation collective peuvent changer la donne, notamment face aux aberrations que certaines équipes de direction veulent parfois imposer, suppression de groupes/de sections/d'options, conditions de travail - dans une discipline où il y a souvent un seul professeur dans un établissement (et souvent sur plusieurs établissements), et où avoir l'impression bien souvent de se battre seul est une difficulté supplémentaire.

Je remercie ceux qui m'ont lue jusqu'au bout et vous souhaite à tous une bonne journée.


Dernière édition par Morgenröte le Ven 16 Sep 2022 - 15:07, édité 1 fois
uneodyssée
uneodyssée
Habitué du forum

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty Re: ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par uneodyssée Ven 16 Sep 2022 - 10:47
Soutien sans faille à mon niveau.
Morgenröte
Morgenröte
Niveau 1

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty Re: ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par Morgenröte Dim 18 Sep 2022 - 11:14
En lettres classiques, vous n'êtes pas épargnés non plus fleurs
Caspar
Caspar
Enchanteur

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty Re: ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par Caspar Dim 18 Sep 2022 - 12:09
On se tire vraiment une balle dans le pied en dézinguant l'enseignement de la langue de notre premier partenaire commercial (non pas que je réduise l'enseignement des langues au commerce mais nos politiques devraient être sensibles à ce sujet, ou alors ils se disent que s'il y a quelques futurs ingénieurs ou cadres qui apprennent l'allemand ça suffira bien).

Solidarité aussi.
Discotique
Discotique
Niveau 1

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty Re: ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par Discotique Dim 18 Sep 2022 - 14:10
Soutien de mon côté également... Je n'ai pas encore décroché le CAPES que j'ai déjà peur pour l'avenir, j'ai des plans B au cas-où... c'est triste.
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 8

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty Re: ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par Mitcindy Dim 18 Sep 2022 - 17:56
Soutien sans faille.
Par la même occasion, je signale que je suis professeur contractuelle en allemand depuis 6 ans et que j'attends toujours mon affectation.
Le téléphone de mon rectorat sonne dans le vide...
Des élèves attendent leur prof d'allemand et moi j'attends une classe.
C'est quand même ballot !

J'ai écouté une émission sur RMC il y a quelques jours.
Elle traitait notamment de la disparition de cette discipline en France ainsi que de la pénurie des professeurs.
Une maman témoignait : "Ma fille est en cinquième et n'a pas de prof d'allemand depuis la rentrée. J'ai demandé à ce qu'elle aille en espagnol mais comme la classe d'espagnol a déjà 35 élèves (!!), nous avons essuyé un refus. Résultat des courses : ma fille se retrouve sans LV2".

Le mot de la fin de l'animateur radio en dit très long: "De toute façon, l'allemand est très difficile et il ne m'en est pas resté grand chose".
Caspar
Caspar
Enchanteur

ADEAF (Allemand): communiqués et action politique Empty Re: ADEAF (Allemand): communiqués et action politique

par Caspar Dim 18 Sep 2022 - 20:17
Les gens ont en tête des stéréotypes sur les langues alors que souvent ils n'y connaissent rien, c'est désolant. Donc l'allemand est dans la case "difficile mais j'ai tout oublié".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum