Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
EdithW
Expert

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par EdithW Ven 18 Nov 2022 - 15:56
Malavita a écrit:
EdithW a écrit:Tous ceux d'entre nous qui ont été profs en 3e savent que, parfois (rarement mais ça arrive), les entreprises utilisent les stagiaires pour des tâches ennuyeuses, répétitives et non conformes à l'objectif : trier, classer (activité normale mais pas 6h par jour), balayer, transporter des caisses... Quand j'étais en LP, en tertiaire, certains seconde pro, qui avaient 3 semaines de stage, se faisaient déjà exploiter, une entreprise avait reconnu (en off) enchaîner les stagiaires pour économiser un poste, et pas le plus qualifié.

On se dirige vers une généralisation de ce qui existait déjà à la marge. Pendant mes études, il y a plus de 30 ans maintenant, j'ai remplacé plusieurs étés de suite, sans aucun salaire, des salariés en vacances (dans l'édition, la presse, la communication). J'ai appris beaucoup mais sans formation ni tutorat, à moi de poser des questions aux autres collègues. Et je faisais exactement les mêmes tâches que ceux que je remplaçais, sans doute moins vite et moins efficacement, mais en été, c'est plus calme.

C'est le gros lot pour les entreprises, chouette! Des esclaves très jeunes et dynamiques...

Ils les veulent compétents aussi et autonomes et là, ce n'est pas gagné... De toute manière, beaucoup de tuteurs avec qui j'ai discuté de la réforme ne veulent pas plus de stages et n’accueilleront pas plus de stagiaires, encore moins s'ils doivent les payer. Dans ce cas, c'est simple, les services publics n’accueilleront plus aucun stagiaire car ils ne peuvent pas les rémunérer, quand on sait que dans certaines filières ce sont des gros pourvoyeurs de lieux de stage... Mes collègues ont le même retour.

ça dépend du domaine... dans l'hôtellerie-restauration, le patron régional de la branche, nous a dit un jour (formation école-entreprise il y a 4 ans) de lui envoyer des jeunes, travailleurs, courageux, acceptant de se lever tôt, ayant le sens de l'effort, mais que les compétences n'avaient aucune importance ( texto "on s'en fiche de leur niveau en français ou en maths, ils n'en auront pas besoin") parce qu'il ne fallait pas qu'ils espèrent gravir des échelons (ça c'est réservé au petit pourcentage de managers qui passent par les grandes écoles hôtelières) et donc pas trop ambitieux non plus. Pour faire la plonge, changer des draps à la chaîne ou répartir des sacs de surgelés dans des bacs dans un restaurant d'entreprise, pas besoin de compétences.
avatar
Malavita
Habitué du forum

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Malavita Ven 18 Nov 2022 - 16:39
EdithW a écrit:

ça dépend du domaine... dans l'hôtellerie-restauration, le patron régional de la branche, nous a dit un jour (formation école-entreprise il y a 4 ans) de lui envoyer des jeunes, travailleurs, courageux, acceptant de se lever tôt, ayant le sens de l'effort, mais que les compétences n'avaient aucune importance ( texto "on s'en fiche de leur niveau en français ou en maths, ils n'en auront pas besoin") parce qu'il ne fallait pas qu'ils espèrent gravir des échelons (ça c'est réservé au petit pourcentage de managers qui passent par les grandes écoles hôtelières) et donc pas trop ambitieux non plus. Pour faire la plonge, changer des draps à la chaîne ou répartir des sacs de surgelés dans des bacs dans un restaurant d'entreprise, pas besoin de compétences.

Enfin le patron régional de la branche n'est peut-être pas sur le terrain car les restaurateurs veulent aussi des gens capables de couper les légumes en julienne, de lire et comprendre une recette, de respecter les proportions et autres. Donc pour cela, il faut un minimum de compétences en Français et en Mathématiques... Souvenir d'une discussion lors d'une conférence avec un chef étoilé qui prenait régulièrement des élèves en stage et qui était resté bouche bée lorsque je lui avais dit que l'on diminuait les heures d'enseignement général.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Jacq Ven 18 Nov 2022 - 23:27
EdithW a écrit:Tous ceux d'entre nous qui ont été profs en 3e savent que, parfois (rarement mais ça arrive), les entreprises utilisent les stagiaires pour des tâches ennuyeuses, répétitives et non conformes à l'objectif : trier, classer (activité normale mais pas 6h par jour), balayer, transporter des caisses... Quand j'étais en LP, en tertiaire, certains seconde pro, qui avaient 3 semaines de stage, se faisaient déjà exploiter, une entreprise avait reconnu (en off) enchaîner les stagiaires pour économiser un poste, et pas le plus qualifié.

On se dirige vers une généralisation de ce qui existait déjà à la marge. Pendant mes études, il y a plus de 30 ans maintenant, j'ai remplacé plusieurs étés de suite, sans aucun salaire, des salariés en vacances (dans l'édition, la presse, la communication). J'ai appris beaucoup mais sans formation ni tutorat, à moi de poser des questions aux autres collègues. Et je faisais exactement les mêmes tâches que ceux que je remplaçais, sans doute moins vite et moins efficacement, mais en été, c'est plus calme.

C'est le gros lot pour les entreprises, chouette! Des esclaves très jeunes et dynamiques...

Discussion ce soir, au sortir du bahut, avec une collègue de vente, autour d'une bière (il faut) qui entre dans le métier après 15 ans de carrière y compris au niveau international ou dans de grandes boites de luxe... Pas n'importe qui et, pardonnez-moi, plus d'expérience qu'un simple tuteur de chez X boite de hard discount alimentaire ou non - pour ne pas citer de nom - (dont le turn-over  des équipes témoigne de leurs capacités à être un tuteur aussi compétent que ma collègue) : des boites sont bien connues pour ne tourner qu'avec ou alors grâce à l'aide de stagiaires qui servent de larbins.

issoire a écrit:La fermeture des LP ( 8 sur Paris) il me semble,  a des conséquences en cascade non seulement pour les «  malheureux » collègues mais aussi pour les sections de BTS, par exemple les BTS comptabilitė ont une majorité d’élèves qui viennent de Bac Pro compta dans 2 ans ils ferment. Moi même j’enseigne dans une section de BTS que «  ma «  CDE a qualifié de « bancale » ( sic).. a terme je me demande ce que vont devenir les BTS.

Pour les formations supérieures de compta, obligées d'intégrer un % de bac pro, de bac pro quoi ? Le bac pro compta n'existe plus depuis Blanquer 1 (sous Sarkozy), la comptabilité a complètement disparu ! Avant ils arrivaient avec 4 années de compta pure, avec la compréhension de ce qu'était un bilan comptable etc... mais sous prétexte que l'informatique remplace, on ne l'apprend plus... mais ce que fait l'informatique ne remplace pas la compréhension de la compta. Comme en secrétariat ordre avait été donné de ne plus apprendre la frappe, sous prétexte que les élèves avaient tous un PC devant eux ce qui était faux et l'est encore plus maintenant car ils ne savent plus ce qu'est un clavier. Ils utilisent le numérique mais les tablettes ou les téléphones, ce qui n'a rien à voir. On a déqualifié volontairement ces deux bac (anciennement BEP-Bac) en considérant qu'ils maîtrisent, mais c'est faut.
BTS compta... une de mes anciennes élèves vient de l'obtenir... j'ai peur pour le niveau BTS (elle ne vient d'ailleurs pas d'un MAS, GA, AGORA et ne comprenait déjà pas grand-chose dans sa filière d'origine). Je suis content pour elle, c'était une fille travailleuse, mais débarquant sans aucune formation comptable dans un BTS compta, quel est le niveau maintenant exigé ?

Malavita a écrit:
EdithW a écrit:

ça dépend du domaine... dans l'hôtellerie-restauration, le patron régional de la branche, nous a dit un jour (formation école-entreprise il y a 4 ans) de lui envoyer des jeunes, travailleurs, courageux, acceptant de se lever tôt, ayant le sens de l'effort, mais que les compétences n'avaient aucune importance ( texto "on s'en fiche de leur niveau en français ou en maths, ils n'en auront pas besoin") parce qu'il ne fallait pas qu'ils espèrent gravir des échelons (ça c'est réservé au petit pourcentage de managers qui passent par les grandes écoles hôtelières) et donc pas trop ambitieux non plus. Pour faire la plonge, changer des draps à la chaîne ou répartir des sacs de surgelés dans des bacs dans un restaurant d'entreprise, pas besoin de compétences.

Enfin le patron régional de la branche n'est peut-être pas sur le terrain car les restaurateurs veulent aussi des gens capables de couper les légumes en julienne, de lire et comprendre une recette, de respecter les proportions et autres. Donc pour cela, il faut un minimum de compétences en Français et en Mathématiques... Souvenir d'une discussion lors d'une conférence avec un chef étoilé qui prenait régulièrement des élèves en stage et qui était resté bouche bée lorsque je lui avais dit que l'on diminuait les heures d'enseignement général.


La réforme Macron-Blanquer (car notre ministre actuel est là pour l'opérette) ne vise pas les patrons du terrain, sauf ceux qui ont besoin de main-d’œuvre gratuite, mais bien les "patrons régionaux", ceux qui n'ont rien à voir avec la base. Les grosses boites se gavent des subventions gratuites déguisées. Les petits...
Les grosses boites recruteront des apprentis au delà du niveau bac car les sortants de troisième ne les intéressent pas, trop jeunes, trop versatiles.  On flingue clairement l'avenir des élèves fragiles qui sortent de troisième qui ont besoin du LP pour se remettre sur la voie. Après le taylorisme, le fordisme, la parenthèse toyotisme, voici le macronisme qui achève tout et fabrique les gilets jaunes de demain.
issoire
issoire
Niveau 7

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par issoire Sam 19 Nov 2022 - 7:52
En tout cas la fermeture des LEP entrainera aussi la fermeture des BTS une majorité de BacPro y poursuivent leurs études. Profs de BTS nous avons une énorme pression pour remplir les classes, en dessous de 35 élèves en première année, la menace plane de fermeture. Le BTS compta dans l’établissement ou je suis vient de fermer une classe. Quant au niveau c’est celui des terminales STMG compta il y a 10 ans, mais les élèves de BTS compta sont toujours agréables. Par contre la comptabilité ça n’attire plus ( comme les maths) c’est trop dur…
Lisak40
Lisak40
Fidèle du forum

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Lisak40 Sam 19 Nov 2022 - 7:59
Attention cependant : ne pas confondre fermeture des lycées pro au sens immobilier / physique et fermeture des sections. Je suis dans un des LP parisiens qui ferment, et selon le rectorat et la région (après on peut les croire ou non, mais toujours est-il que c'est le discours officiel) : les élèves et les personnels seront tranférés, il n'y a pour le moment aucune suppression de places élèves ni de poste prévue. En tous les cas dans l'immédiat, donc cela ne devrait pas impacter (tout de suite) les BTS non ?


Dernière édition par Lisak40 le Sam 19 Nov 2022 - 8:22, édité 1 fois
issoire
issoire
Niveau 7

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par issoire Sam 19 Nov 2022 - 8:19
Oui je confonds en BTS il y a fermeture de section, pas physique de l'établissement donc en tant que prof on passe en mesure de carte scolaire. Par contre j’imagine que l’Etat veut faire des économies surtout en fermant des LEP en plein Paris ( au prix de l’immobilier).cela va être difficile pour certains profs de se «  recaser » et de retrouver leurs spėcialitės ( j’ai une amie dont La spécialité est le bėton ..)
celitian
celitian
Esprit éclairé

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par celitian Sam 19 Nov 2022 - 9:48
Malavita a écrit:
EdithW a écrit:

ça dépend du domaine... dans l'hôtellerie-restauration, le patron régional de la branche, nous a dit un jour (formation école-entreprise il y a 4 ans) de lui envoyer des jeunes, travailleurs, courageux, acceptant de se lever tôt, ayant le sens de l'effort, mais que les compétences n'avaient aucune importance ( texto "on s'en fiche de leur niveau en français ou en maths, ils n'en auront pas besoin") parce qu'il ne fallait pas qu'ils espèrent gravir des échelons (ça c'est réservé au petit pourcentage de managers qui passent par les grandes écoles hôtelières) et donc pas trop ambitieux non plus. Pour faire la plonge, changer des draps à la chaîne ou répartir des sacs de surgelés dans des bacs dans un restaurant d'entreprise, pas besoin de compétences.

Enfin le patron régional de la branche n'est peut-être pas sur le terrain car les restaurateurs veulent aussi des gens capables de couper les légumes en julienne, de lire et comprendre une recette, de respecter les proportions et autres. Donc pour cela, il faut un minimum de compétences en Français et en Mathématiques... Souvenir d'une discussion lors d'une conférence avec un chef étoilé qui prenait régulièrement des élèves en stage et qui était resté bouche bée lorsque je lui avais dit que l'on diminuait les heures d'enseignement général.
C'est pour ça que certains restaurateurs, beaucoup beaucoup, se "gavent" d'apprentis et de stagiaires de BTS, ils les mettent ensuite à des postes niveau bac pro où la notion de formation est très très lointaine car l'objectif est seulement d'avoir de la main d’œuvre quasi gratuite grâce à la prime Macron pour les apprentis.
Ce secteur est l'un des pires pour les salariés et les jeunes qui partent très vite de ce secteur.

issoire a écrit:En tout cas la fermeture des LEP entrainera aussi la fermeture des BTS une majorité de BacPro y poursuivent leurs études. Profs de BTS nous avons une énorme pression pour remplir les classes, en dessous de 35 élèves en première année, la menace plane de fermeture. Le BTS compta dans l’établissement ou je suis vient de fermer une classe. Quant au niveau c’est celui des terminales STMG compta il y a 10 ans, mais les élèves de BTS compta sont toujours agréables. Par contre la comptabilité ça n’attire plus ( comme les maths) c’est trop dur…

Les BTS sont de toute façon menacés depuis deux ans par l'apprentissage, la population n'a toujours pas compris que nos impôts payés les apprentis à travers la prime Macron, avec des contrôles des entreprises/tuteurs quasi inexistants. Une collègue a demandé à des apprentis en BTS s'ils pouvaient suivre régulièrement le tuteur dans sa journée de travail, le regarder travailler, poser des questions...pour être réellement formés, non à l’unanimité, ils sont là pour occuper un vrai poste et travailler immédiatement.
C'est facile en BTS, ils ont déjà une formation derrière donc il suffit de les mettre à un poste au niveau de leur premier diplôme et le tour est joué.

Quant à la comptabilité, cette catastrophe est aussi due aux organismes professionnels qui participent à l'élaboration des programmes, il paraît que l'on peut faire de la gestion sans avoir fait de compta, ben non ça marche mal ou pas du tout.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Jacq Sam 19 Nov 2022 - 10:56
Lisak40 a écrit:Attention cependant : ne pas confondre fermeture des lycées pro au sens immobilier / physique et fermeture des sections. Je suis dans un des LP parisiens qui ferment, et selon le rectorat et la région (après on peut les croire ou non, mais toujours est-il que c'est le discours officiel) : les élèves et les personnels seront tranférés, il n'y a pour le moment aucune suppression de places élèves ni de poste prévue. En tous les cas dans l'immédiat, donc cela ne devrait pas impacter (tout de suite) les BTS non ?

Ca c'est la stratégie de la vaseline ! Il y aura des fermetures de postes, d'enseignants et de personnels de Région.
Pour l'instant leur objectif c'est que vous ne vous sentiez pas trop menacés pour l'instant, la suite viendra ensuite, de la Région et de l'Etat.

Les élèves seront recasés dans DES lycées plus imposants dont ils n'augmenteront pas énormément la masse d'élèves, donc il n'y aura pas de création de postes pour les agents territoriaux (au pire, durant un temps ils recaseront les agents en surnombre puis ils reviendront au nombre d'origine). Par contre la Région aura fait l'économie des agents des petits établissements, idem pour l'Etat-rectorats pour les agents administratifs non territoriaux.

Pour les prof, on va dans un temps vous caresser dans le sans du poil en indiquant que ce sera sans suppression de postes. Mais ils vont adosser des sections dites "orphelines" (des sections à 15 élèves par exemple). On prend un section GA à 15 et une section Photographie (je ne sais quoi imaginer, au hasard) à 15 aussi et on en fait ensuite une section à 30. Une section à 30, je l'ai déjà écrit, coûte moins cher en heures prof que deux sections à 15. Si ce sont deux sections GA (par exemple) ce n'est pas un souci, si c'est une section Photo et une section GA il faut dédoubler totalement les matières pro, totalement la co-anim puis le "chef d’œuvre" au détriment des matières générales.

 Chez nous ils ont adossé des sections qui n'ont aucun rapport entre elles. Nous avons tellement gueulé qu'ils nous ont donné l'année dernière des heures pour les dédoubler totalement mais à mon avis la prochaine DHG va baisser et nous ne pourrons plus les dédoubler totalement. Politique de la vaseline qui dure une année, éventuellement deux et après c'est "à sec" et "sans douceur" ! Le mal est fait ! Le suppositoire est passé !

issoire a écrit:Oui je confonds en BTS il y a fermeture de section, pas physique de l'établissement donc en tant que prof on passe en mesure de carte scolaire. Par contre j’imagine que l’État veut faire des économies surtout en fermant des LEP  en plein Paris ( au prix de l’immobilier) cela va être difficile pour certains profs de se «  recaser » et de retrouver leurs spécialités ( j’ai une amie  dont   La spécialité est le béton ..)

Ben oui, les postes vont être supprimés à terme. Les mesures de carte scolaire en LP n'ont pas la même "souplesse" (si j'ose dire) qu'au général où l'ont peut muter en lycée, en collège etc...  Là c'est la mort douce pour les prof de matières pro. S'il y a regroupement de sections ce sera terrible, destination collège pour boucher les trous, destination BTS, mais il ne faut pas rêver, j'y reviens ensuite.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Jacq Sam 19 Nov 2022 - 11:27
celitian a écrit:
Malavita a écrit:
EdithW a écrit:

ça dépend du domaine... dans l'hôtellerie-restauration, le patron régional de la branche, nous a dit un jour (formation école-entreprise il y a 4 ans) de lui envoyer des jeunes, travailleurs, courageux, acceptant de se lever tôt, ayant le sens de l'effort, mais que les compétences n'avaient aucune importance ( texto "on s'en fiche de leur niveau en français ou en maths, ils n'en auront pas besoin") parce qu'il ne fallait pas qu'ils espèrent gravir des échelons (ça c'est réservé au petit pourcentage de managers qui passent par les grandes écoles hôtelières) et donc pas trop ambitieux non plus. Pour faire la plonge, changer des draps à la chaîne ou répartir des sacs de surgelés dans des bacs dans un restaurant d'entreprise, pas besoin de compétences.

Enfin le patron régional de la branche n'est peut-être pas sur le terrain car les restaurateurs veulent aussi des gens capables de couper les légumes en julienne, de lire et comprendre une recette, de respecter les proportions et autres. Donc pour cela, il faut un minimum de compétences en Français et en Mathématiques... Souvenir d'une discussion lors d'une conférence avec un chef étoilé qui prenait régulièrement des élèves en stage et qui était resté bouche bée lorsque je lui avais dit que l'on diminuait les heures d'enseignement général.
C'est pour ça que certains restaurateurs, beaucoup beaucoup, se "gavent" d'apprentis et de stagiaires de BTS, ils les mettent ensuite à des postes niveau bac pro où la notion de formation est très très lointaine car l'objectif est seulement d'avoir de la main d’œuvre quasi gratuite grâce à la prime Macron pour les apprentis.
Ce secteur est l'un des pires pour les salariés et les jeunes qui partent très vite de ce secteur.

issoire a écrit:En tout cas la fermeture des LEP entrainera aussi la fermeture des BTS une majorité de BacPro y poursuivent leurs études. Profs de BTS nous avons une énorme pression pour remplir les classes, en dessous de 35 élèves en première année, la menace plane de fermeture. Le BTS compta dans l’établissement ou je suis vient de fermer une classe. Quant au niveau c’est celui des terminales STMG compta il y a 10 ans, mais les élèves de BTS compta sont toujours agréables. Par contre la comptabilité ça n’attire plus ( comme les maths) c’est trop dur…

Les BTS sont de toute façon menacés depuis deux ans par l'apprentissage, la population n'a toujours pas compris que nos impôts payés les apprentis à travers la prime Macron, avec des contrôles des entreprises/tuteurs quasi inexistants. Une collègue a demandé à des apprentis en BTS s'ils pouvaient suivre régulièrement le tuteur dans sa journée de travail, le regarder travailler, poser des questions...pour être réellement formés, non à l’unanimité, ils sont là pour occuper un vrai poste et travailler immédiatement.
C'est facile en BTS, ils ont déjà une formation derrière donc il suffit de les mettre à un poste au niveau de leur premier diplôme et le tour est joué.

Quant à la comptabilité, cette catastrophe est aussi due aux organismes professionnels qui participent à l'élaboration des programmes, il paraît que l'on peut faire de la gestion sans avoir fait de compta, ben non ça marche mal ou pas du tout.


Pour les "juliennes" ou autre, tu (Malavita) imagines ce que cela peut donner dans le milieu hospitalier lorsqu'il s'agit de doser la perfusion pour les soins...

Comme l'écrit Celitian, il y a menace sur les BTS.
Les BTS risquent d'être encore plus menacés que le LEP (dont le nom a disparu, n'oublions pas que nous sommes dans la "voie professionnelle") car il est évident que les professionnels préféreront recruter des apprentis gratuits au niveau BTS que des élèves qui sortent de troisième. Vendredi j'ai demandé à mes 16 élèves (1/2 groupe d'une classe de 32), 5 auraient déjà potentiellement un apprentissage assuré, du jamais vu ! Ce qui attend les BTS c'est la fonte de glaces, avec les DHG où ne seront pas comptés les apprentis des GRETA et CFA qui feront le plein en même temps que les entreprises qui se gaveront de salariés gratuits. Les postes ne seront plus gagés, pour maintenir son poste il faudra accepter les conditions de l'alternance.
Les vacances ? Au revoir !

Les vacances, au revoir aussi pour les LP comme pour les BTS... Déjà en LP les patrons ont tendance à demander de décaler les stages pour qu'ils débordent sur les vacances, surtout cette année où le 25 tombe après une semaine de vacances... on nous demande d'envoyer nos élèves en stage durant la première semaine de vacances pour... faire les paquets cadeaux (sans le dire évidemment) et assurer les ventes juste avant le 25. Main d’œuvre gratuite alors qu'ils pourraient les employer en contrats courts. 
Là un élève m'a présenté une convention de stage dans un restaurant, pour l'instant refusée car il travaillerait du lundi au samedi. Donc en gros il remplace les salariés qui ont ou leur lundi ou leur samedi en plus du dimanche. L'élève n'est pas dupe !
Stage d'une élève de la même classe avant la Toussaint, le patron m'a demandé si on ne pouvait pas lui faire une convention aussi pour quelques jours en plus durant les vacances de la Toussaint... pour mieux la former.. mais surtout histoire de la faire travailler gratos durant les vacances (contre une gratification sans doute, mais sans la salarier, voire au noir).

Après la chair à canon, la chair à patron de Macron, tout cela avec nos impôts. Pour les patrons c'est gratos !
Etivnix
Etivnix
Niveau 3

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Etivnix Sam 19 Nov 2022 - 11:27
Le soucis c’est qu’il va y avoir beaucoup de mesure de carte scolaire pour les PLP, qu’est-ce qu’ils vont faire pour tous nous recaser ? Ils ne pourront pas tous nous caser dans d’autres LP ou collèges donc la suite ? Comme ils ne peuvent nous virer ça va coincer au bout d’un moment non ?

Bon même si je me souviens qu’ils avaient il y a peu incité des collègues de GA à partir vers des postes administratifs au rectorat / en établissement, à changer de discipline ou à passer d’autres concours…

_________________
Etivnix
avatar
Cath
Enchanteur

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Cath Sam 19 Nov 2022 - 12:51
Collège ou LGT, le décret prévoit les deux.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Fermeture massive d'établissements ? LP - Page 2 Empty Re: Fermeture massive d'établissements ? LP

par Jacq Sam 19 Nov 2022 - 13:59
Extinction de l'espère ensuite. CFA, GRETA...

On se bat contre, du moins moi et les collègues.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum