Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
zigmag17
Grand Maître

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par zigmag17 Lun 14 Nov 2022 - 21:22
Oui courage Lisak fleurs Ces conditions de travail sont indignes.

Lefteris : pas sûr que les collèges soient plus calmes que les LP; cela devient vraiment une loterie maintenant de savoir où enseigner en étant à peu près tranquille. Mon LP actuel a son lot de problèmes et ce n'est pas rose tous les jours, mais globalement il est plus calme que le collège de proximité ( et pourtant ! )
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Lefteris Lun 14 Nov 2022 - 21:27
zigmag17 a écrit:Oui courage Lisak fleurs Ces conditions de travail sont indignes.

Lefteris : pas sûr que les collèges soient plus calmes que les LP; cela devient vraiment une loterie maintenant de savoir où enseigner en étant à peu près tranquille. Mon LP actuel a son lot de problèmes et ce n'est pas rose tous les jours, mais globalement il est plus calme que le collège de proximité ( et pourtant ! )
Une loterie oui. Mais il y a aussi des zones bien répertoriées. Je suis dans un coin où en changeant de quartier, on change parfois de galaxie. Déjà, sur mon secteur, mon établissement est un des "meilleurs", et il est relativement convoité. Mais des collègues ayant les points, malgré la proximité de leur domicile et les transports à prendre, en sont partis , et ils disent vivre dans un autre monde.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 7

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Charles-Maurice Lun 14 Nov 2022 - 21:32
Lefteris a écrit:Pas étonné, j'ai entendu les mêmes choses d'un collègue agrégé en fin de carrière , et ( on reste bien assis ..) en BTS. Oui, en BTS. Par exemple des élèves qui tiennent la poignée de la porte de la salle, et quand le collègue cherche à ouvrir, le menacent , lui parlent nez à nez (" Tu m'a s touché, vas-y...")  comme les types qui cherchent l'incident avec les contrôleurs dans le métro.
Tu seras peut-être gagnante du reclassement en collège, si tu tires un lot pas trop degueu, il en reste quelques uns...
Dans ce cas, n'est-ce pas le moment de resseigner le registre SST ? Il me semble que je le ferais si la direction ne prenait pas de sanction.
zigmag17
zigmag17
Grand Maître

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par zigmag17 Lun 14 Nov 2022 - 21:38
Lefteris a écrit:
zigmag17 a écrit:Oui courage Lisak fleurs Ces conditions de travail sont indignes.

Lefteris : pas sûr que les collèges soient plus calmes que les LP; cela devient vraiment une loterie maintenant de savoir où enseigner en étant à peu près tranquille. Mon LP actuel a son lot de problèmes et ce n'est pas rose tous les jours, mais globalement il est plus calme que le collège de proximité ( et pourtant ! )
Une loterie oui. Mais il y a aussi des zones bien répertoriées. Je suis dans un coin où en changeant de quartier, on change parfois de galaxie.  Déjà, sur mon secteur, mon  établissement est un des "meilleurs", et il est relativement convoité. Mais des collègues ayant les points, malgré la proximité de leur domicile et les transports à prendre, en sont partis , et ils disent vivre dans un autre monde.
C'est vrai aussi, je suis d'accord là-dessus. Toutefois, il suffit aussi d'un changement de l'équipe de direction pour modifier le fonctionnement d'un établissement scolaire, et là-dessus on n'a aucune visibilité. Or c'est le traitement de ces incivilités et de cette violence qui sont fondamentales pour qu'un établissement fonctionne et que les profs n'aient pas l'impression d'aller tous les matins à l'abattoir, pas dans la peau de l'équarrisseur mais dans celle de l'animal sacrifié.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jacq Lun 14 Nov 2022 - 21:45
zigmag17 a écrit:Oui courage Lisak fleurs Ces conditions de travail sont indignes.

Lefteris : pas sûr que les collèges soient plus calmes que les LP; cela devient vraiment une loterie maintenant de savoir où enseigner en étant à peu près tranquille. Mon LP actuel a son lot de problèmes et ce n'est pas rose tous les jours, mais globalement il est plus calme que le collège de proximité ( et pourtant ! )


Évidemment que non, mais tout dépend une fois de plus de la localisation. Dans mon secteur (d'habitation et pas d'enseignement, je suis un bobo privilégié qui a la capacité d'aller habiter loin de la misère) le collège est tranquille, bien tranquille, même si les classes sont blindées et les petits en vrac laissés de côté. Là où j'ai été collégien, ville voisine, ma ville natale, mon quatier, c'est le souk, avec des classes blindées en effectifs ...

Non, le collège n'est pas gage de calme, selon les lieux, c'est même parfois l'inverse. Nombreux sont mes élèves de LP qui justement apprécient le calme du LP et le fait que nous ayons le temps de s'occuper d'eux. Je ne rejette pas la faute sur nos amis du collège mais sur les conditions dans lesquelles ils enseignent.

Mais depuis les années 2000 la propagande journalistique a propagé l'idée que le nombre d'élèves par classe n'avait aucune incidence sur l'enseignement et le comportement. Propagande matraquée qui a permis les réformes Chatel-Blanquer et sur lesquelles Blanquer-Macron ne sont pas revenus.  C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut détruire le LP, nous avons plus d'heures en groupe qu'au collège ! Et c'est grâce à cela que nous arrivons à rattraper des élèves perdus dans le système EN.

Dans ces conditions, on devrait tous s'arrêter.

Lisak : veneration veneration veneration veneration
Kolmogorov
Kolmogorov
Niveau 4

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Kolmogorov Mar 15 Nov 2022 - 8:56
eolyen a écrit:
Kolmogorov a écrit:
N'oublions pas les indemnités qui améliorent significativement les salaires dans d'autres administrations.
Par exemple, un attaché d'administration à l'échelon 8, attachés qui ont la même grille indiciaire que les certifiés:
Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Att_ad10

NB: cet attaché voit ses 2 enfants pris en compte et le montant du salaire est donné avant prélèvement à la source.

Bien sur, mais tous les agents n'ont pas nécessairement de primes (sachant que les profs en ont aussi - on peut bien sur discuter de la rémunération versée pour celles-ci compte tenu des taches demandées). Sur cette fiche, le traitement de base correspond comme tu le dis à un 8ème échelon, qui est déjà très différent de celui au 1er échelon.


Lefteris a écrit:
Grosso mode agrégé  11e ou milieu de la HC.
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par e-Wanderer Mar 15 Nov 2022 - 10:11
Ou professeur des universités 2e classe échelon 5, ou 1ère classe échelon 1…

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
avatar
angelxxx
Neoprof expérimenté

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par angelxxx Mar 15 Nov 2022 - 10:44
Sauf que pour devenir PU, le chemin n'est pas facile, et, il me semble, qu'on ne devient pas PU directement (ou en tout cas, au même âge qu'AD ech. 8)

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
e-Wanderer
e-Wanderer
Sage

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par e-Wanderer Mar 15 Nov 2022 - 14:23
Ben si, Sarkozy disait qu'on était entré là parce qu'on avait vu de la lumière et qu'il faisait chaud…

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Iphigénie Mar 15 Nov 2022 - 14:25
e-Wanderer a écrit:Ben si, Sarkozy disait qu'on était entré là parce qu'on avait vu de la lumière et qu'il faisait chaud…
Alors qu’il fait froid en fait, remarquez. humhum
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 7

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Charles-Maurice Mar 15 Nov 2022 - 15:46
Kolmogorov a écrit:
eolyen a écrit:
Kolmogorov a écrit:
N'oublions pas les indemnités qui améliorent significativement les salaires dans d'autres administrations.
Par exemple, un attaché d'administration à l'échelon 8, attachés qui ont la même grille indiciaire que les certifiés:
Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Att_ad10

NB: cet attaché voit ses 2 enfants pris en compte et le montant du salaire est donné avant prélèvement à la source.

Bien sur, mais tous les agents n'ont pas nécessairement de primes (sachant que les profs en ont aussi - on peut bien sur discuter de la rémunération versée pour celles-ci compte tenu des taches demandées). Sur cette fiche, le traitement de base correspond comme tu le dis à un 8ème échelon, qui est déjà très différent de celui au 1er échelon.


Lefteris a écrit:
Grosso mode agrégé  11e ou milieu de la HC.
Heureusement que les agrégés ne travaillent que 15h... Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 4105177660
eolyen
eolyen
Niveau 8

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par eolyen Mar 15 Nov 2022 - 17:50
Charles-Maurice a écrit:
Kolmogorov a écrit:
eolyen a écrit:
Kolmogorov a écrit:
N'oublions pas les indemnités qui améliorent significativement les salaires dans d'autres administrations.
Par exemple, un attaché d'administration à l'échelon 8, attachés qui ont la même grille indiciaire que les certifiés:
Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Att_ad10

NB: cet attaché voit ses 2 enfants pris en compte et le montant du salaire est donné avant prélèvement à la source.

Bien sur, mais tous les agents n'ont pas nécessairement de primes (sachant que les profs en ont aussi - on peut bien sur discuter de la rémunération versée pour celles-ci compte tenu des taches demandées). Sur cette fiche, le traitement de base correspond comme tu le dis à un 8ème échelon, qui est déjà très différent de celui au 1er échelon.


Lefteris a écrit:
Grosso mode agrégé  11e ou milieu de la HC.
Heureusement que les agrégés ne travaillent que 15h... Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 4105177660

et à temps plein... Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 267639959
Lefteris
Lefteris
Esprit sacré

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Lefteris Mar 15 Nov 2022 - 19:28
Kolmogorov a écrit:

Bien sur, mais tous les agents n'ont pas nécessairement de primes (sachant que les profs en ont aussi - on peut bien sur discuter de la rémunération versée pour celles-ci compte tenu des taches demandées). Sur cette fiche, le traitement de base correspond comme tu le dis à un 8ème échelon, qui est déjà très différent de celui au 1er échelon.

Lefteris a écrit:
Grosso mode agrégé  11e ou milieu de la HC.
Je viens de vérifier (sans les 3,5 % d'augmentation, c'était il y a quelques années) à peu de chose près c'était  le net à percevoir agrégé échelle lettre A, 1er chevron (IM 890 ?) , sans les enfants   mais avec indemnité  REP +  indemnité résidence 3% . Un peu moins sans HS, un peu plus avec une HS. Pour un provincial sans   IR et   pas en REP, c'est à peu près échelle A 2e chevron.

e-Wanderer a écrit:Ben si, Sarkozy disait qu'on était entré là parce qu'on avait vu de la lumière et qu'il faisait chaud…
Je l'ai ratée celle-là. Il avait osé ?

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"(F. Robine , expliquant sans fard la stratégie du puzzle)

Gallica Musa mihi est, fateor, quod nupta marito. Pro domina colitur Musa latina mihi.

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος (Kazantzakis).
Jenny
Jenny
Médiateur

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jenny Mar 15 Nov 2022 - 19:38
Chaud, c’est très relatif.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par epekeina.tes.ousias Mar 15 Nov 2022 - 19:46
Jenny a écrit:Chaud, c’est très relatif.

D'un autre côté, je crois bien que X. Darcos pensait, sans forcément le dire explicitement, que les profs n'avaient même pas vu la lumière...
Jenny
Jenny
Médiateur

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jenny Mar 15 Nov 2022 - 19:50
Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 1427763993
dryade
dryade
Niveau 8

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par dryade Mar 15 Nov 2022 - 20:35
Je viens de lire le post de Lisak, et vraiment, c'est terrible.
J'espère que tu vas marquer le coup, Lisak : jour d'arrêt, rapport, registre... plainte ? Parce que tu risques de ne pas tenir longtemps si tu dois subir ça à nouveau.
En tout cas, plein de courage à toi pour prendre soin de toi ! trefle
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Érudit

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Pourquoi 3,14159 Mar 15 Nov 2022 - 21:02
Lisak40 a écrit:Avec deux de mes classes de cet aprem', j'ai littéralement passé une heure à me faire agresser verbalement, physiquement, critiquer, . La maltraitance dans notre travail vient (pour moi en tous les cas) des élèves, de l'institution (plus ou moins) et du grand public. Je suis en LP en RP, et pour nous avoir une classe "normale" c'est un groupe d'élèves qui ne comprend rien / ne travaille pas / fait sa life en cours mais au moins ne te parle pas mal (en gros quand ils daignent montrer que qu'ils ont compris que tu existais...). J'ai passé deux heures aujourd'hui à me faire agresser verbalement par une bonne partie de deux de mes classes, des gamins qui ne savent pas où se trouvent leur nez mais qui n'hésitent pas à te dire que tu es nulle / inutile, à te menacer, à te faire comprendre que c'est pas toi qui va faire la loi. Il me font comprendre que je suis une grosse m***e, et j'ai beau savoir que j'ai raison, je ressors de certains cours laminée, littéralement, voilà où on en est. Je passe mes journées à me faire agresser, et mes soirées à dormir pour survivre ; je ne mange pas assez (j'ai perdu du poids et maintenant je pèse moins de 40 kilos hein, ce n'est quand même pas normal, même si je ne mesure pas 1,90m), et je fais le max d'HSA et surtout d'HSE car sinon je m'endette. Franchement : QUI voudrait ça, QUI ?? Et sinon, oui, comme tout le monde j'ai pas mal d'élèves sympas, c'est pas le problème, mais ils sont tellement largués que je ne peux rien faire pour eux. Et donc tous ces élèves, ben au mieux, ils ne travaillent pas en cours et font leur vie. J'ai toujours enseigné en Bac Pro, donc je connais le public (pas des élèves très scolaires en gros, ça ne me pose aucun problème0, sauf que là le problème est ailleurs : je suis censée servir de punching ball 21h par semaine pour au moins 100 élèves. Comment pourrais-je recommander un tél métier à des gens que j'aime ?
Cette année est pour nous une année aussi exceptionnelle que ce que tu décris. A un point que ce jour nous nous sommes retrouvés pour notre premier conseil de discipline. C'était mal parti car notre CdE trouvait que cette élève avait bien compris la leçon après une exclusion de 3 jours, suivie d'une autre de 8 jours sur un mois et demi. Heureusement qu'elle et sa famille sont restées naturelles. Trois quarts d'heure d'insultes non stop !!!!!!
C'est drôle que notre CdE l'ait aussi mal pris...
Je propose de demander une prime d'insultes de 1500€ mensuelle minimum.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Lisak40
Lisak40
Neoprof expérimenté

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Lisak40 Mar 15 Nov 2022 - 21:14
Merci à tous pour votre soutien. Cela va un peu mieux ce soir, car le mardi j'ai les la majorité des classes en demi-groupe, donc c'est un peu plus gérable, mais le lundi sur 5h de cours, j'en ai trois qui sont vraiment assez atroces (même si à différents degrés et pour des raisons différentes). Mon assistant d'anglais était là hier et il a découvert une de mes classes-cauchemar ; il ne sait pas comment je fais en gros pour ne pas claquer la porte et les laisser se dé***erder tout seuls. J'étais en train de penser que certes par ex. la police doit en prendre aussi pour son grade avec certains groupes de personnes, dans certains lieux en effet, mais un policier n'est jamais seul face à 24 ados horribles (ceci dit je n'envie pas leur métier). Autre exemple : dans la plupart des lieux où on accueille du public (magasins, aministration, bref partout), on nous fait bien comprendre qu'aucun abus de personnel ne sera toléré et que si abus il y a celui-ce sera réglé comme il se doit. Nous on est littéralement seuls parfois à se faire agresser / menacer moralement et physiquement (ce n'est encore jamais arrivé, mais je ne serais pas surprise de me faire attaquer physiquement une fois au moins avant la fin de ma carrière, surtout vu comment les choses évoluent, et l'agression morale clairement je la subis tous les jours)... Ce qui m'a vraiment fait écrire ce que j'ai écrit hier, c'est que je me suis rendue compte que sur environ 180 élèves, je sers littéralement de punching ball à une grosse centaine d'entre eux...

Un exemple simple et clair ce matin : demi-groupe, élèves dissipés et hyper bavards mais en gros une classe pas horrible. Je règle un problème avec élève a, et pendant ce temps élève b m'interpelle, "Hé Madame, Madaaame". Je lui dis d'attendre car je suis occupée. Deux minutes après je la vois faire n'importe quoi alors qu'elle a du travail à faire, je le lui dis donc sur un ton qui visiblement ne lui a pas plu. Et là, je me fais littéralement eng***ler parce que bon elle a rien compris (normal elle discutait pendant que j'expliquais) et donc ne sait pas ce qu'il faut faire, j'avais qu'à lui répondre aussi lorsqu'elle me l'a demandé. Comme je ne l'ai pas fait (rappelez-vous j'étais déjà occupée) ben elle s'est énervée : je lui manque de respect, je suis nulle, je ne comprend rien, je n'écoute pas ce qu'on me dit. Puis une autre partie de la classe s'est "ralliée à sa cause" et a donc renchéri... Et c'est une élève plutôt sympa d'habitude... Donc imaginez les élèves pas sympas, ce qu'on se prend dans la tronche... Je pensais devoir changer de métier (ou obtenir l'agrégation mais je n'y crois pas trop, quoique vu le niveau de plus en plus catastrohique des élèves qui vont en fac et en sortent diplômés, j'ai mes chances, non Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 2790680366 ?) avant 55 ans, mais je pense vraiment que si je veux atteindre cet âge-là (et pourtant je suis costaud) je dois le faire avant. Je suis extrêment sérieuse...
Et voilà mon état d'esprit les soirs où je vais bien, imaginez quand je vais mal...


Dernière édition par Lisak40 le Mar 15 Nov 2022 - 21:31, édité 4 fois (Raison : Syntaxes et détails)
Clecle78
Clecle78
Guide spirituel

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Clecle78 Mar 15 Nov 2022 - 21:20
Change de métier. Il n'est pas trop tard et tu parles anglais.
Jenny
Jenny
Médiateur

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jenny Mar 15 Nov 2022 - 21:23
Tente l’agrégation.
Lowpow29
Lowpow29
Habitué du forum

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Lowpow29 Mar 15 Nov 2022 - 21:23
Tu as raison d'être sérieuse, n'hésite pas à en parler à un professionnel pour entendre que ce que tu vis est une violence. La vie n'est pas un sacerdoce, tu ne dois rien à l'EN, ce n'est pas l'administration qui te paiera une thérapie si le métier te brise.
Je sais que je répète partout la même chose mais les psychologues du travail sont là dans ce genre de situation pour prendre du recul sur notre mode de vie pro et se demander si c'est toujours ce qu'on veut. Nous ne sommes pas juste des profs et ça n'est pas un crime de commencer une seconde carrière, surtout dans un métier si éprouvant.
Rien qu'en retrouvant un peu d'estime de soi-même, on peut vite se demander pourquoi on tolère tout ça.

L'agrégation ne résout pas tout. Oui on est moins fatigué et privilégié dans l'institution. Ça n'empêche pas d'enseigner en SEGPA sans formation, ça n'empêche pas la violence au quotidien. C'est peut-être une solution temporaire pour quelques années...
avatar
angelxxx
Neoprof expérimenté

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par angelxxx Mar 15 Nov 2022 - 21:38
Je commencerai par faire remonter chaque situation par un rapport, voire téléphoner aux parents directement pendant le cours. Doublé avec une demande de conseil de discipline écrite pour les cas les plus graves, en remplissant le CHSCT selon ce que la direction répond. Du style : tel élève m'harcele (liste de fait) et la direction ne décide d'aucune sanction. Ne t'inquiètes pas, ils devraient bouger rapidement.

Ne pas hésiter à aller voir le médecin pour faire constater l'état, le noter dans le CHSCT. Telle situation m'oblige à consulter, rien n'est pas. Virer à tour de bras si besoin.

Fais les taire avant de vouloir faire quelque travail que ce soit, au pire, travail écrit ou recopiage du tableau et le premier qui parle, ciao. Il faut te préserver avant tout. Si ils veulent des cours de qualité, qu'ils se montrent respectueux, sinon, tant pis.
Et si tu n'as pas envie de te battre, ce qui est plus que compréhensible, vu ce que tu décris, demande une mutation vers un endroit plus sympa. Cela doit forcément éditer vu ta situation.

N'hésites pas à prendre un temps partiel, quitte à aller voir ailleurs pour compléter : si tu es proche d'une grande ville, il devrait y avoir de quoi faire. Beaucoup d'écoles du supérieur cherchent des vacataires (60€/h brut) pour des cours de langues.

J'espère que tu ne prendras pas mal ce message qui pourrait se lire avec un ton de "je sais tout", mais des fois, la tête dans le guidon, on oublie ce qu'on savait pourtant Smile

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Clecle78
Clecle78
Guide spirituel

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Clecle78 Mar 15 Nov 2022 - 21:42
Je suis agrégée en fin de carrière et je suis épuisée. Certes on travaille moins d'heures mais la pression est toute aussi forte. La tension face aux élèves,  même sympas, est usante. J'ai l'impression d'avoir été vidée par ces 38 années et les agressions constantes de l'institution (poste constamment menacé, attaques contre le statut, manque de soutien de l'administration et de la société, tâches inutiles et/ou chronophages...). Lorsque j'en parle autour de moi ce n'est absolument pas compris et pourtant c'est ce que je ressens. Je pense sincèrement que ce ne métier ne pourra plus être exercé durant des décennies à l'avenir. Je ne sais même pas comment moi  j'ai pu tenir aussi longtemps (j'ai pensé à me reconvertir au début, et puis j'ai bien aimé enseigner et j'aime encore). Après, c'est peut-être la déprime d'une vieille prof tout simplement ... Mais il me semble que certains signaux doivent être écoutés. J'ai vu trop de gens démolis, à commencer par mon frère détruit pas ce métier.
Jenny
Jenny
Médiateur

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jenny Mar 15 Nov 2022 - 21:43
Entre le LP et le général, il y a quand même une marge le plus souvent. Wink
gypsie52
gypsie52
Niveau 1

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 9 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par gypsie52 Mar 15 Nov 2022 - 21:45
Je peux te dire pour l agrégation qu’il faut la passer mais pas en espérant échapper au collège. Moi passer l’agrégation ne m’a pas empêché  d’y être et en plus d’être TZR, et cela fait deux ans que je l’ai et 20 ans d’ancienneté. L’agrégation diminuera ton temps de travail pour souffler et améliorera la rémunération. Pour moi ce fut surtout un défi à moi-même, une façon de booster mon cerveau et de relancer le goût de ma propre matière: je m’y suis éclatée!
Par contre, la douche froide face à des collégiens qui m’ont mis la misère…et c’est encore aujourd’hui euphémique
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum