Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PrCosinus
Niveau 6

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par PrCosinus Mer 23 Nov 2022 - 23:31
Ilona a écrit:
Prenons une inflation de 4 % par an dans les dix prochaines années (ce qui est possible étant donné l'augmentation du bilan de la BCE, ces derniéres années), cela fait une perte de pouvoir d'achat en 10 ans de 49% ( (1,0 4) exp 10 = 1,49 ) due à l'inflation versus une augmentation faciale de 32 euros.
.
perte de 33% et non 49% avec 1€ on peut peut payer 67% de 1,49€
Ilona
Ilona
Habitué du forum

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Ilona Mer 23 Nov 2022 - 23:40
PrCosinus a écrit:
Ilona a écrit:
Prenons une inflation de 4 % par an dans les dix prochaines années (ce qui est possible étant donné l'augmentation du bilan de la BCE, ces derniéres années), cela fait une perte de pouvoir d'achat en 10 ans de 49% ( (1,0 4) exp 10 = 1,49 ) due à l'inflation versus une augmentation faciale de 32 euros.
.
perte de 33% et non 49% avec 1€ on peut peut payer 67% de 1,49€

Ce qui coute 1 € aoujourd'hui coutera 1,49 € dans 10 ans.
Imaginons qu'avec 2000 €, je puise acheter 2000 unités d'un bien à 1 €.
Dans 10 ans, je ne pourrai plus acheter que 1342 unité de ce même bien.

Vous avez raison, autant pour moi !
MoyenCroco
MoyenCroco
Niveau 7

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par MoyenCroco Jeu 24 Nov 2022 - 6:09
Ilona a écrit:
PrCosinus a écrit:
Ilona a écrit:
Prenons une inflation de 4 % par an dans les dix prochaines années (ce qui est possible étant donné l'augmentation du bilan de la BCE, ces derniéres années), cela fait une perte de pouvoir d'achat en 10 ans de 49% ( (1,0 4) exp 10 = 1,49 ) due à l'inflation versus une augmentation faciale de 32 euros.
.
perte de 33% et non 49% avec 1€ on peut peut payer 67% de 1,49€

Ce qui coute 1 € aoujourd'hui coutera 1,49 € dans 10 ans.
Imaginons qu'avec 2000 €, je puise acheter 2000 unités d'un bien à 1 €.
Dans 10 ans, je ne pourrai plus acheter que 1342 unité de ce même bien.

Vous avez raison, autant pour moi !
1363 unités. N'oublions pas que nous gagnerons 32€ sur 10 ans de salaire !
Maroussia
Maroussia
Niveau 8

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Maroussia Jeu 24 Nov 2022 - 9:33
Ilona a écrit:
PrCosinus a écrit:
Ilona a écrit:
Prenons une inflation de 4 % par an dans les dix prochaines années (ce qui est possible étant donné l'augmentation du bilan de la BCE, ces derniéres années), cela fait une perte de pouvoir d'achat en 10 ans de 49% ( (1,0 4) exp 10 = 1,49 ) due à l'inflation versus une augmentation faciale de 32 euros.
.
perte de 33% et non 49% avec 1€ on peut peut payer 67% de 1,49€

Ce qui coute 1 € aoujourd'hui coutera 1,49 € dans 10 ans.
Imaginons qu'avec 2000 €, je puise acheter 2000 unités d'un bien à 1 €.
Dans 10 ans, je ne pourrai plus acheter que 1342 unité de ce même bien.

Vous avez raison, autant pour moi !

Ilona, cette expression s'écrit au temps pour moi ( prof un jour, prof toujours, au moins pour ceux et celles de ma génération)
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Daphné Jeu 24 Nov 2022 - 9:37
Maroussia a écrit:
Ilona a écrit:
PrCosinus a écrit:
Ilona a écrit:
Prenons une inflation de 4 % par an dans les dix prochaines années (ce qui est possible étant donné l'augmentation du bilan de la BCE, ces derniéres années), cela fait une perte de pouvoir d'achat en 10 ans de 49% ( (1,0 4) exp 10 = 1,49 ) due à l'inflation versus une augmentation faciale de 32 euros.
.
perte de 33% et non 49% avec 1€ on peut peut payer 67% de 1,49€

Ce qui coute 1 € aoujourd'hui coutera 1,49 € dans 10 ans.
Imaginons qu'avec 2000 €, je puise acheter 2000 unités d'un bien à 1 €.
Dans 10 ans, je ne pourrai plus acheter que 1342 unité de ce même bien.

Vous avez raison, autant pour moi !

Ilona, cette expression s'écrit au temps pour moi ( prof un jour, prof toujours, au moins pour ceux et celles de ma génération)

Les deux orthographes sont aujourd'hui admises par l'académie.
J'écris toujours autant pour moi.
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Iphigénie Jeu 24 Nov 2022 - 10:02
Oui… cela fait partie des savoirs-internet qui se diffusent comme traînées de poudre pour devenir Vérités immuables et intransigeantes….
Maroussia
Maroussia
Niveau 8

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Maroussia Jeu 24 Nov 2022 - 10:04
très bien, je prends note; pour ma part, préparant des étudiant.e.s à des concours qui n'acceptent pas cette évolution orthographique et qui le font savoir, je signale, lorsque je rencontre cette orthographe modernisée, qu'elle n'est pas la plus académique (même si vous dites qu'elle est acceptée par l'Académie)
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Iphigénie Jeu 24 Nov 2022 - 10:08
Maroussia a écrit:très bien, je prends note;  pour ma part, préparant des étudiant.e.s à des concours qui n'acceptent pas cette évolution orthographique et qui le font savoir, je signale, lorsque je rencontre cette orthographe modernisée, qu'elle n'est pas la plus académique (même si vous dites qu'elle est acceptée par l'Académie)
Ce n’est pas une évolution, c’est une orthographe ancienne de l’expression qui s’est corrigée de nos jours en « « au temps » au nom d’une étymologie militaire pas tout à fait certaine Wink
Maroussia
Maroussia
Niveau 8

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Maroussia Jeu 24 Nov 2022 - 10:09
certes, mais elle n'est pas admise aux concours sous cette forme.
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Iphigénie Jeu 24 Nov 2022 - 10:17
Maroussia a écrit:certes, mais elle n'est pas admise aux concours sous cette forme.
Il suffit de ne pas l’employer dans les concours: je vois mal comment l’introduire dans une dissert, cela dit Wink
Quant à une dictée ce serait vicieux de tolérer des accords douteux de participes et  autres « « « assoir » et de sanctionner « au temps /autant pour moi »- enfin à mon avis et idée, mais tant de choses m’étonnent asteure! Wink

Bon on est hs là. Smile
stench
stench
Monarque

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par stench Jeu 24 Nov 2022 - 10:24
Maroussia a écrit:très bien, je prends note;  pour ma part, préparant des étudiant.e.s à des concours qui n'acceptent pas cette évolution orthographique et qui le font savoir, je signale, lorsque je rencontre cette orthographe modernisée, qu'elle n'est pas la plus académique (même si vous dites qu'elle est acceptée par l'Académie)

"étudiant.e.s" en revanche est une modernisation acceptée ? Razz

Maroussia a écrit:certes, mais elle n'est pas admise aux concours sous cette forme.

Comment est-ce signalé ? C'est une injonction clairement formulée ou quelque chose qui se dit par bouche à oreille ?

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Hervé Hervé Jeu 24 Nov 2022 - 10:45
Académie française a écrit:Au temps pour moi (sommaire)

Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). De ce sens de C’est à reprendre, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.

L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie.

https://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#16_strong-em-au-temps-pour-moi-em-strong

Projet Voltaire a écrit:« au temps pour moi » ou « autant pour moi » ?
Pourquoi l’expression « au temautant-en-emporte-le-ventps pour moi » est-elle si souvent travestie en « autant pour moi » ? Il suffit pourtant de se référer à l’origine de l’expression pour en connaître le sens, et donc l’orthographe : « au temps ». Pourtant les « autant » emportent, non pas le vent, mais une adhésion de plus en plus forte. Au point de diviser des familles entières lors du déjeuner dominical. Entre la poire et le fromage, tranchons cette querelle une bonne fois pour toutes !

Commençons par faire les présentations. « Au temps pour moi ! » est ce qu’on appelle une phrase averbale, c’est-à-dire qu’elle ne contient pas de verbe. Les phrases averbales sont fréquentes dans les interrogations et les exclamations, et pas seulement dans la langue parlée.
Au temps ! : l’injonction militaire

Le jargon militaire regorge de phrases averbales. Citons par exemple « en joue… feu ! », « quart de tour à gauche… gauche ! », « en place… repos ! ». Celle qui nous intéresse ici, « au temps ! », se disait dans le cadre d’exercices militaires ou gymniques s’effectuant en plusieurs temps.

Ici, « temps » désigne le « moment précis pendant lequel il faut faire certains mouvements qui sont distingués et séparés par des pauses ». On retrouve ce sens dans « charge en quatre temps, en douze temps » et dans l’expression familière « en deux temps trois mouvements ».

Dans ce contexte, l’injonction « au temps ! » est employée pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début. Elle équivaut à : « reprenez le mouvement au temps (initial) ». Ainsi, la romancière Colette écrit dans La Vagabonde, en 1910 : « Au temps ! crie Brague. Tu l’as encore raté, ton mouvement. »

La tournure se rencontre également sous la forme « au temps pour les crosses ! » quand, dans le maniement des armes, le bruit de crosses touchant le sol est irrégulier, et par extension, au sens figuré.

Enfin, l’italien possède l’expression al tempo, qui reproduit littéralement le français « au temps ».
Au temps pour moi ! : l’expression populaire

D’accord pour l’origine militaire et l’acception de « temps », mais comment est-on passé de « au temps » à « au temps pour moi » ?

C’est tout simple : le sens de « c’est à reprendre » a donné un emploi figuré. On dit « au temps pour moi ! » pour admettre son erreur et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis le début.

Le philosophe Jean-Paul Sartre l’emploie dans Le Mur, en 1939 : « Il avait fait une erreur dans un raisonnement délicat et avait dit gaiement : « au temps pour moi ». C’était une expression qu’il tenait de M. Fleurier et qui l’amusait. »
Autant pour moi ! : la version contestataire

Face à une logique aussi implacable, quels arguments peuvent bien avancer les partisans de « autant » ?

1o/ Il est impossible de savoir quand et comment est apparue cette expression familière.

2o/ La mention la plus ancienne remonte à 1640. Dans son ouvrage Curiositez françoises pour supplément aux dictionnaires, Antoine Oudin définit la locution « autant pour le brodeur » comme une « raillerie pour ne pas approuver ce que l’on dit ». Le problème, c’est qu’on perd la trace de ce « autant pour… » jusqu’au début du XXe siècle, où il réapparaît sous la forme… « au temps » (par exemple chez Roland Dorgelès en 1923) !

3o/ Maurice Grevisse en personne a émis des doutes sur la graphie « au temps ». Pour lui, il est possible que « au temps » ne soit qu’une altération de « autant ». D’autres linguistes, comme Damourette et Pichon, lui ont emboîté le pas, se demandant si « autant » n’était pas la forme primitive.

4o/ Pour l’écrivain spécialiste du langage Claude Duneton, l’expression « au temps » au sens propre n’est pas utilisée par les militaires. Selon lui, l’expression doit s’entendre de la manière suivante : « Je ne suis pas meilleur qu’un autre, j’ai autant d’erreurs que vous à mon service : autant pour moi. »

5o/ Ainsi, les deux expressions coexisteraient : « au temps pour moi ! » pour « reprenons au moment où je me suis trompé » et « autant pour moi ! » pour « j’ai moi aussi commis une erreur en voulant vous corriger ».

Pour autant, l’Académie française est formelle : c’est la graphie « au temps » qui doit être retenue. Bien sûr, vous pouvez toujours dire « autant pour moi » au garçon de café si vous souhaitez commander la même chose que votre compagnon de table. En outre, c’est bien « autant » qui compose le titre du film Autant en emporte le vent avec l’inoubliable Scarlett O’Hara et « ô temps » (suspends ton vol), tiré du célèbre poème de Lamartine !

Sandrine Campese

https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/au-temps-pour-moi-ou-autant-pour-moi/

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Iphigénie Jeu 24 Nov 2022 - 11:24
Chocolatine ou pain au chocolat?
Razz
Bon c’est marrant que le projet Voltaire serve d’arbitre des élégances face à l’académie et C.Duneton…
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Daphné Jeu 24 Nov 2022 - 11:40
Chocolatine béotienne ! Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 1482308650 Razz Wink
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par epekeina.tes.ousias Jeu 24 Nov 2022 - 11:42
Cook au chocolat et aux raisins !

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Iphigénie Jeu 24 Nov 2022 - 11:43
au temps en emporte le vent! Razz
ipomee
ipomee
Guide spirituel

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par ipomee Jeu 24 Nov 2022 - 12:38
Et l'autan n'est-il pas un vent ?
zigmag17
zigmag17
Vénérable

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par zigmag17 Jeu 24 Nov 2022 - 12:51
Hervé Hervé a écrit:
Académie française a écrit:Au temps pour moi (sommaire)

Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses, etc.). De ce sens de C’est à reprendre, on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit Au temps pour moi pour admettre son erreur – et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début.

L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie Autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie.

https://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#16_strong-em-au-temps-pour-moi-em-strong

Projet Voltaire a écrit:« au temps pour moi » ou « autant pour moi » ?
Pourquoi l’expression « au temautant-en-emporte-le-ventps pour moi » est-elle si souvent travestie en « autant pour moi » ? Il suffit pourtant de se référer à l’origine de l’expression pour en connaître le sens, et donc l’orthographe : « au temps ». Pourtant les « autant » emportent, non pas le vent, mais une adhésion de plus en plus forte. Au point de diviser des familles entières lors du déjeuner dominical. Entre la poire et le fromage, tranchons cette querelle une bonne fois pour toutes !

Commençons par faire les présentations. « Au temps pour moi ! » est ce qu’on appelle une phrase averbale, c’est-à-dire qu’elle ne contient pas de verbe. Les phrases averbales sont fréquentes dans les interrogations et les exclamations, et pas seulement dans la langue parlée.
Au temps ! : l’injonction militaire

Le jargon militaire regorge de phrases averbales. Citons par exemple « en joue… feu ! », « quart de tour à gauche… gauche ! », « en place… repos ! ». Celle qui nous intéresse ici, « au temps ! », se disait dans le cadre d’exercices militaires ou gymniques s’effectuant en plusieurs temps.

Ici, « temps » désigne le « moment précis pendant lequel il faut faire certains mouvements qui sont distingués et séparés par des pauses ». On retrouve ce sens dans « charge en quatre temps, en douze temps » et dans l’expression familière « en deux temps trois mouvements ».

Dans ce contexte, l’injonction « au temps ! » est employée pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début. Elle équivaut à : « reprenez le mouvement au temps (initial) ». Ainsi, la romancière Colette écrit dans La Vagabonde, en 1910 : « Au temps ! crie Brague. Tu l’as encore raté, ton mouvement. »

La tournure se rencontre également sous la forme « au temps pour les crosses ! » quand, dans le maniement des armes, le bruit de crosses touchant le sol est irrégulier, et par extension, au sens figuré.

Enfin, l’italien possède l’expression al tempo, qui reproduit littéralement le français « au temps ».
Au temps pour moi ! : l’expression populaire

D’accord pour l’origine militaire et l’acception de « temps », mais comment est-on passé de « au temps » à « au temps pour moi » ?

C’est tout simple : le sens de « c’est à reprendre » a donné un emploi figuré. On dit « au temps pour moi ! » pour admettre son erreur et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis le début.

Le philosophe Jean-Paul Sartre l’emploie dans Le Mur, en 1939 : « Il avait fait une erreur dans un raisonnement délicat et avait dit gaiement : « au temps pour moi ». C’était une expression qu’il tenait de M. Fleurier et qui l’amusait. »
Autant pour moi ! : la version contestataire

Face à une logique aussi implacable, quels arguments peuvent bien avancer les partisans de « autant » ?

1o/ Il est impossible de savoir quand et comment est apparue cette expression familière.

2o/ La mention la plus ancienne remonte à 1640. Dans son ouvrage Curiositez françoises pour supplément aux dictionnaires, Antoine Oudin définit la locution « autant pour le brodeur » comme une « raillerie pour ne pas approuver ce que l’on dit ». Le problème, c’est qu’on perd la trace de ce « autant pour… » jusqu’au début du XXe siècle, où il réapparaît sous la forme… « au temps » (par exemple chez Roland Dorgelès en 1923) !

3o/ Maurice Grevisse en personne a émis des doutes sur la graphie « au temps ». Pour lui, il est possible que « au temps » ne soit qu’une altération de « autant ». D’autres linguistes, comme Damourette et Pichon, lui ont emboîté le pas, se demandant si « autant » n’était pas la forme primitive.

4o/ Pour l’écrivain spécialiste du langage Claude Duneton, l’expression « au temps » au sens propre n’est pas utilisée par les militaires. Selon lui, l’expression doit s’entendre de la manière suivante : « Je ne suis pas meilleur qu’un autre, j’ai autant d’erreurs que vous à mon service : autant pour moi. »

5o/ Ainsi, les deux expressions coexisteraient : « au temps pour moi ! » pour « reprenons au moment où je me suis trompé » et « autant pour moi ! » pour « j’ai moi aussi commis une erreur en voulant vous corriger ».

Pour autant, l’Académie française est formelle : c’est la graphie « au temps » qui doit être retenue. Bien sûr, vous pouvez toujours dire « autant pour moi » au garçon de café si vous souhaitez commander la même chose que votre compagnon de table. En outre, c’est bien « autant » qui compose le titre du film Autant en emporte le vent avec l’inoubliable Scarlett O’Hara et « ô temps » (suspends ton vol), tiré du célèbre poème de Lamartine !

Sandrine Campese

https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/au-temps-pour-moi-ou-autant-pour-moi/
C'est vrai que "Au temps en emporte le vent" et "Autant suspends ton vol", ça donne à réfléchir!! abi
Merci Hervé Hervé pour toutes ces précisions.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jacq Aujourd'hui à 20:14
Publicité entendue à la radio ce matin pour inciter à se présenter aux concours pour entrer dans la merveilleuse éducation nationale où nous sommes très bien traités.

Il y avait eu un précédent, peut-être d'autres, mais au début de Chatel, donc au début de Blanquer (marrant, toujours Blanquer parce que notre ministre actuel n'est pas responsable de grand-chose après les années Blanquer, si ce n'est de les cautionner en acceptant le poste).

Le métier est devenu si attractif qu'on est de nouveau  obligé de faire de la pub, un peu comme pour les surveillants pénitenciers.

Rien contre ces braves gens dont je n'envie pas le boulot mais être dans la même situation alors que nous sommes payés pour faire seulement 15 ou 18h semaine (pour les non PE) devant de charmants bambins et en ayant tout plein de vacances, c'est dingue !
gypsie52
gypsie52
Niveau 1

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par gypsie52 Aujourd'hui à 21:58
Ah oui je l’ai entendu, je me suis dit pareil! Devenez artisan, devenez chauffeur de bus, devenez policier, l’armée de terre recrute et maintenant devenez prof on en manque. Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 3569328016
Mais surtout il y a cette musique en fond sonore, elle me rebute à force de l’entendre. Ha, hé, hi, ho

Pour ceux qui veulent l’avoir dans la tête toute la journée abi
https://www.youtube.com/watch?v=JnFdNUv-6D4
dandelion
dandelion
Doyen

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par dandelion Aujourd'hui à 23:22
La pub radio que j’ai entendue aujourd’hui était affligeante. Tu aimes travailler en équipe? Tu aimes partager? Deviens enseignant. Pour être honnête, dans un monde où personne ne serait allé à l’école et ne connaîtrait ne serait-ce que vaguement le fonctionnement de l’EN, ça pourrait marcher.
J’espère qu’ils n’ont pas trop payé la boîte de pub, parce que c’est vraiment à côté de la plaque.
Jacq
Jacq
Guide spirituel

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Jacq Aujourd'hui à 23:24
gypsie52 a écrit:Ah oui je l’ai entendu, je me suis dit pareil! Devenez artisan, devenez chauffeur de bus, devenez policier, l’armée de terre recrute et maintenant devenez prof on en manque. Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 3569328016
Mais surtout il y a cette musique en fond sonore, elle me rebute à force de l’entendre. Ha, hé, hi, ho

Pour ceux qui veulent l’avoir dans la tête toute la journée abi
https://www.youtube.com/watch?v=JnFdNUv-6D4


Je parlais d'une encore plus ancienne, 2011. Mais bon...
Prezbo
Prezbo
Sage

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Prezbo Aujourd'hui à 23:36
gypsie52 a écrit:Ah oui je l’ai entendu, je me suis dit pareil! Devenez artisan, devenez chauffeur de bus, devenez policier, l’armée de terre recrute et maintenant devenez prof on en manque. Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 3569328016
Mais surtout il y a cette musique en fond sonore, elle me rebute à force de l’entendre. Ha, hé, hi, ho

Pour ceux qui veulent l’avoir dans la tête toute la journée abi
https://www.youtube.com/watch?v=JnFdNUv-6D4

Mais qui sont ces gens qui prennent quelques minutes de leur temps pour poster en dessous de la vidéo de l'identité sonore du MEN des commentaires comme "Avant de partir en cours,  ça me motivera et me réveillera bien pour être en forme !" ou "Super chanson j'ai adoré, cela va égailler mes journées !" ? Des fayots ? Des adeptes de l'humour pince-sans-rire qui se moquent ? Des fonctionnaires chargés de la cyber-influence ministérielle ? Des clients potentiels de l'agence de communication qui entretenir leur relation avec celle-ci ? Des visionneurs de Youtube égarés qui sont tombés sur ce truc à 3h du maths et se sont dits que c'était une jolie musique ?

Ce monde est un mystère.
Czar
Czar
Niveau 7

Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 Empty Re: Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement

par Czar Aujourd'hui à 23:42
gypsie52 a écrit:Ah oui je l’ai entendu, je me suis dit pareil! Devenez artisan, devenez chauffeur de bus, devenez policier, l’armée de terre recrute et maintenant devenez prof on en manque. Pénurie d’enseignants : les candidats boudent l’inscription au concours de recrutement - Page 16 3569328016
Mais surtout il y a cette musique en fond sonore, elle me rebute à force de l’entendre. Ha, hé, hi, ho

Pour ceux qui veulent l’avoir dans la tête toute la journée abi
https://www.youtube.com/watch?v=JnFdNUv-6D4

le commentaire de la page est magnifique :

Vous écoutez, ou réécoutez ici la version complète de l'identité sonore du Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports. Une identité récompensée deux fois : l'or au Grand Prix Stratégies du Design, et l'or encore au TopCom Grand Prix 2019 !
Depuis quatre ans maintenant, son succès auprès de tous les publics ne se dément pas.

Avec une telle qualité sonore, la campagne de recrutement est forcement sauvée.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum