Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Ven 18 Nov - 17:01
Je viens de terminer un épuisant marathon pour mener cette étude, dans l'idée d'utiliser l'étude du vocabulaire pour améliorer l'étude de la littérature, et d'utiliser la littérature pour améliorer la connaissance du vocabulaire.
  • https://www.lettresclassiques.fr/2022/11/18/le-vocabulaire-de-manon-lescaut/

Je n'ai pas le temps tout de suite de développer la manière dont je compte utiliser ce document; mais peut-être aurez-vous vous-mêmes des idées.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Sam 19 Nov - 9:22
Pourquoi ai-je réalisé un tel document ?
  • Beaucoup trop d'élèves ne lisent pas les livres qu'on leur propose.
  • Trop d'élèves les lisent en y comprenant fort peu de choses, entre autres parce qu'ils manquent de vocabulaire.
  • On est en cours de français pour apprendre du vocabulaire, pour apprendre l'orthographe.
  • Il ne suffit pas de lire pour apprendre du vocabulaire et l'orthographe.
  • Il faut lire pour apprendre l'orthographe et le vocabulaire.
  • Le vocabulaire littéraire, ce n'est pas pour moi le vocabulaire de l'analyse littéraire (le réalisme, la focalisation, l'anaphore,etc.), mais le vocabulaire qu'on utilise pour lire et écrire de la littérature (blême, blafard, livide, bourrasque, etc.)
  • En somme, je veux les obliger à lire pour de vrai ; je veux aussi les obliger à acquérir de véritables connaissances qui vont au-delà de "ce qu'il faut dire sur le livre". La connaissance du vocabulaire en contexte constitue une véritable connaissance.


Ainsi, j'ai idée d'un truc de ce genre : chaque semaine pendant cinq semaines, un cinquième du cours à travailler (Les noms propres, les noms féminins, les noms masculins, les verbes, les adjoints). Une petite interrogation, soit écrite (2), soit orale(3), chaque semaine : six points sur le niveau jaune, six points niveau orange, etc.  A l'oral, deux ou trois questions pour quatre ou cinq élèves.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
clélia
clélia
Habitué du forum

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par clélia Sam 19 Nov - 11:18
J'ai jeté un coup d'oeil rapide à ton document. Pour l'instant, je n'ai rien de plus à dire que je suis impressionnée par ton travail (ce n'est certes pas la première fois). veneration
Je prendrai le temps de m'y attarder davantage (même si j'enseigne au collège).

_________________
Il voyagea.
Il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.
Il revint.
Il fréquenta le monde, et il eut d’autres amours, encore.
ylm
ylm
Expert

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par ylm Sam 19 Nov - 17:11
J'ouvre une parenthèse, ce post me rappelle trop de souvenirs.

Manon Lescaut c'est un des pires souvenirs de ma scolarité. Je lisais déjà beaucoup au collège, quand une prof nous a imposé Manon Lescaut (en 4ème ou en 3ème je ne me rappelle plus), ça a été un calvaire. À cet âge là on peut apprécier Verne, Christie, Leblanc, Doyle (pour parler de ce que je lisais à l'époque, et d'autres aujourd'hui sans doute, la littérature jeunesse a bien progressé)... Manon Lescaut, non. (Et j'ai réessayé adulte, j'ai trouvé ça tout aussi mauvais et inintéressant.)

Par contre Le guépard, de Lampedusa, choisi par la même prof en 3ème, j'avais bien aimé.

Fin de la parenthèse.

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Sam 19 Nov - 18:15
En fait si, je pense que c'est un roman très intéressant. Je pense que j'aurai l'occasion d'essayer de te le démontrer dans les semaines qui viennent, comme je vais m'efforcer de le faire auprès de mes élèves.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Une passante
Une passante
Expert spécialisé

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Une passante Sam 19 Nov - 18:35
ylm a écrit:J'ouvre une parenthèse, ce post me rappelle trop de souvenirs.

Manon Lescaut c'est un des pires souvenirs de ma scolarité. Je lisais déjà beaucoup au collège, quand une prof nous a imposé Manon Lescaut (en 4ème ou en 3ème je ne me rappelle plus), ça a été un calvaire. À cet âge là on peut apprécier Verne, Christie, Leblanc, Doyle (pour parler de ce que je lisais à l'époque, et d'autres aujourd'hui sans doute, la littérature jeunesse a bien progressé)... Manon Lescaut, non. (Et j'ai réessayé adulte, j'ai trouvé ça tout aussi mauvais et inintéressant.)

Par contre Le guépard, de Lampedusa, choisi par la même prof en 3ème, j'avais bien aimé.

Fin de la parenthèse.

Le programme de première est un programme imposé, à choix contraints, depuis la dernière réforme (pour chaque objet d'étude, nous n'avons le choix qu'entre trois oeuvres).
ylm
ylm
Expert

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par ylm Sam 19 Nov - 20:19
Une passante a écrit:
ylm a écrit:J'ouvre une parenthèse, ce post me rappelle trop de souvenirs.

Manon Lescaut c'est un des pires souvenirs de ma scolarité. Je lisais déjà beaucoup au collège, quand une prof nous a imposé Manon Lescaut (en 4ème ou en 3ème je ne me rappelle plus), ça a été un calvaire. À cet âge là on peut apprécier Verne, Christie, Leblanc, Doyle (pour parler de ce que je lisais à l'époque, et d'autres aujourd'hui sans doute, la littérature jeunesse a bien progressé)... Manon Lescaut, non. (Et j'ai réessayé adulte, j'ai trouvé ça tout aussi mauvais et inintéressant.)

Par contre Le guépard, de Lampedusa, choisi par la même prof en 3ème, j'avais bien aimé.

Fin de la parenthèse.

Le programme de première est un programme imposé, à choix contraints, depuis la dernière réforme (pour chaque objet d'étude, nous n'avons le choix qu'entre trois oeuvres).
Parce que c'est en première maintenant Manon Lescaut, ça n'est plus au collège ?

_________________
The life of man, solitary, poor, nasty, brutish and short.
Thomas Hobbes
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Sam 19 Nov - 21:24
Ça n'a jamais été "au programme" au collège dans la mesure où ç'aurait été une œuvre obligatoire à faire lire au collège.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Dorine
Dorine
Niveau 10

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Dorine Sam 19 Nov - 23:15
J'aime bien Manon Lescaut mais je comprends que ça puisse laisser indifférents des collégiens. Le mot "calvaire" est peut-être un peu fort.
Thalie
Thalie
Grand sage

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Thalie Dim 20 Nov - 0:11
Cela me semble passionnant et j'aimerais bien que tu nous fasses part de la suite avec tes élèves. Je suis en collège donc je ne pourrai t'en dire plus.
Comptes-tu donner à tes élèves une fiche de correction ? Au début, par exemple, quand tu leur demandes de différencier les différents titres et de savoir quelle fonction recouvre chacun.
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Dim 20 Nov - 10:34
Thalie a écrit:Cela me semble passionnant et j'aimerais bien que tu nous fasses part de la suite avec tes élèves. Je suis en collège donc je ne pourrai t'en dire plus.
Comptes-tu donner à tes élèves une fiche de correction ? Au début, par exemple, quand tu leur demandes de différencier les différents titres et de savoir quelle fonction recouvre chacun.
Oui, tu as raison. J'ajoute des notes dans mon édition électronique du livre que je mets à disposition des élèves :
« Il faut dire de suite les choses à dire de suite ; / Et, pour l’instant présent, différer, oublier tout le reste. » (Horace, Art poétique). Horace est un poète latin du Ier siècle avant J.-C., connu en particulier pour son Art poétique, où il prétend définir les règles qui font qu’on écrit de la bonne littérature, et en particulier de la bonne poésie. Boileau, grand poète français du XVIIe siècle, s’en est largement inspiré dans son propre Art Poétique.

Les vers qui suivent sont imités de l’Iphigénie de Racine, tragédie reprise d’Euripide, le poète grec du Ve siècle avant J.-C. Il raconte l’épisode du sacrifice d’Iphigénie à Aulis. Dans l’extrait que parodient Manon et Grieux, Iphigénie, venue à Aulis pour se marier avec Achille, accuse Ériphile d’être amoureuse d’Achille, et de vouloir prendre sa place. Dans les vers que reprend Manon, elle s’en défend : elle ne saurait être amoureuse de l’homme qui l’emmena captive après avoir détruit sa ville. Mais il est frappant de constater que Manon reprend ici les vers d’une « menteuse » ! En effet, dans la pièce, [/font]on découvre ensuite qu’Ériphile est vraiment amoureuse d’Achille, et voudrait l’épouser. [/font]On peut aussi noter qu’Ériphile est, dans la pièce, la fille de deux modèles d’infidélité : Hélène et Thésée. [/font]En somme, cette protestation de fidélité est bien ambivalente.
Voici les vers originaux que parodie Prévost : Ériphile — « Moi ! vous me soupçonnez de cette perfidie ! / Moi, j’aimerais, madame, un vainqueur furieux / Qui toujours tout sanglant se présente à mes yeux ? » […] Iphigénie — « Ces morts, cette Lesbos, ces cendres, cette flamme, / Sont les traits dont l’amour l’a gravé dans votre âme. » Grieux semble convaincu : l’image d’un guerrier terrible peut susciter le désir, pas celle de l’Hôpital.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Dim 20 Nov - 18:30
Il y a un problème technique que je me pose aujourd'hui quant à l'enseignement du vocabulaire. C'est celui du dictionnaire, à l'ère de l'internet et du multimédia. Faut-il insister pour leur faire acquérir un dictionnaire adapté, ou faut-il leur conseiller des dictionnaires électroniques en ligne adaptés ? Dans ce cas, lesquels peut-on conseiller, selon leur niveau ?
Pour ma part, j'utilise prioritairement le CNRTL, le Littré. Mais quelque chose vaut-il les excellents Robert collège ou Larousse collège ?

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Ponocrates
Ponocrates
Expert

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Ponocrates Dim 20 Nov - 18:38
NLM76 a écrit:Il y a un problème technique que je me pose aujourd'hui quant à l'enseignement du vocabulaire. C'est celui du dictionnaire, à l'ère de l'internet et du multimédia. Faut-il insister pour leur faire acquérir un dictionnaire adapté, ou faut-il leur conseiller des dictionnaires électroniques en ligne adaptés ? Dans ce cas, lesquels peut-on conseiller, selon leur niveau ?
Pour ma part, j'utilise prioritairement le CNRTL, le Littré. Mais quelque chose vaut-il les excellents Robert collège ou Larousse collège ?
Le CNRTL est vraiment complet et j'aime beaucoup leur rubrique synonymie. Mais dès qu'il s'agit de lire une oeuvre littéraire classique j'utilise le dictionnaire de l'Académie française https://www.dictionnaire-academie.fr/, en choisissant l'édition la plus proche de la date de parution de l'oeuvre. Je trouve cela beaucoup plus utile et cela lève souvent les ambiguïtés. Je réserve le dictionnaire papier (en édition de "poche") à la collecte plus systématique de mots inconnus.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Dim 20 Nov - 22:05
Ponocrates a écrit:
NLM76 a écrit:Il y a un problème technique que je me pose aujourd'hui quant à l'enseignement du vocabulaire. C'est celui du dictionnaire, à l'ère de l'internet et du multimédia. Faut-il insister pour leur faire acquérir un dictionnaire adapté, ou faut-il leur conseiller des dictionnaires électroniques en ligne adaptés ? Dans ce cas, lesquels peut-on conseiller, selon leur niveau ?
Pour ma part, j'utilise prioritairement le CNRTL, le Littré. Mais quelque chose vaut-il les excellents Robert collège ou Larousse collège ?
Le CNRTL est vraiment complet et j'aime beaucoup leur rubrique synonymie. Mais dès qu'il s'agit de lire une oeuvre littéraire classique j'utilise le dictionnaire de l'Académie française https://www.dictionnaire-academie.fr/, en choisissant l'édition la plus proche de la date de parution de l'oeuvre. Je trouve cela beaucoup plus utile et cela lève souvent les ambiguïtés. Je réserve le dictionnaire papier (en édition de "poche") à la collecte plus systématique de mots inconnus.
Tu trouves que le CNRTL et le dictionnaire de l'académie sont utilisables par les élèves ? Je n'oserais les conseiller à mes élèves. J'ai le sentiment qu'ils ont besoin d'article très bien structurés et pas trop longs, comme le sont ceux du Robert Collège ou du Larousse Collège. Est-ce que ça existe en version électronique ? gratuite ? payante ?
P.S. Pour moi, j'utilise en outre Furetière, Richelet, Trévoux, Bayle, L'Encyclopédie. C'est souvent passionnant. Mais il faut que je pense à l'Académie française, que je délaissais jusque-là, sans doute par anti-académisme primaire... Wink [Hé je frime un peu, mais en vrai je ne vais les voir que très rarement !]

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Ponocrates
Ponocrates
Expert

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Ponocrates Lun 21 Nov - 16:57
NLM76 a écrit:
Ponocrates a écrit:
NLM76 a écrit:Il y a un problème technique que je me pose aujourd'hui quant à l'enseignement du vocabulaire. C'est celui du dictionnaire, à l'ère de l'internet et du multimédia. Faut-il insister pour leur faire acquérir un dictionnaire adapté, ou faut-il leur conseiller des dictionnaires électroniques en ligne adaptés ? Dans ce cas, lesquels peut-on conseiller, selon leur niveau ?
Pour ma part, j'utilise prioritairement le CNRTL, le Littré. Mais quelque chose vaut-il les excellents Robert collège ou Larousse collège ?
Le CNRTL est vraiment complet et j'aime beaucoup leur rubrique synonymie. Mais dès qu'il s'agit de lire une oeuvre littéraire classique j'utilise le dictionnaire de l'Académie française https://www.dictionnaire-academie.fr/, en choisissant l'édition la plus proche de la date de parution de l'oeuvre. Je trouve cela beaucoup plus utile et cela lève souvent les ambiguïtés. Je réserve le dictionnaire papier (en édition de "poche") à la collecte plus systématique de mots inconnus.
Tu trouves que le CNRTL et le dictionnaire de l'académie sont utilisables par les élèves ? Je n'oserais les conseiller à mes élèves. J'ai le sentiment qu'ils ont besoin d'article très bien structurés et pas trop longs, comme le sont ceux du Robert Collège ou du Larousse Collège. Est-ce que ça existe en version électronique ? gratuite ? payante ?
P.S. Pour moi, j'utilise en outre Furetière, Richelet, Trévoux, Bayle, L'Encyclopédie. C'est souvent passionnant. Mais il faut que je pense à l'Académie française, que je délaissais jusque-là, sans doute par anti-académisme primaire... Wink [Hé je frime un peu, mais en vrai je ne vais les voir que très rarement !]
C'est parce que le CNRTL est gratuit et électronique https://www.cnrtl.fr/definition/objet que je le recommande aux élèves quand ils écrivent, encore une fois, surtout pour la partie synonymie qui permet de naviguer et d'avoir la définition de chaque mot pour saisir les nuances. Wink .
Mais pour la lecture d' un texte classique, le dictionnaire de l'Académie est plus utilisable, parce qu'en effet les définitions sont plus courtes et que, là, encore, cela permet de mesurer l'évolution des sens en fonction des éditions.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Iphigénie Mar 22 Nov - 14:48
Sinon vos discussions m’ont donné envie de relire Manon, dont je n’ai qu’un assez vague souvenir: mon édition des vieux classiques Garnier ( jaunes) contient un lexique à la fin Wink et précise qu’il s’appuie sur le Manuel lexique de l’abbé Prevost( édition 1755) et à défaut du Richelet ( édition de Rouen 1719)
Delia
Delia
Expert spécialisé

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Delia Mar 22 Nov - 15:47
Petite précision : le Manuel lexique ou Dictionnaire portatif des mots françois est en ligne, sur le site wikisource.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Mar 22 Nov - 15:50
Iphigénie a écrit:Sinon vos discussions m’ont donné envie de relire Manon, dont je n’ai qu’un assez vague souvenir: mon édition des vieux classiques Garnier ( jaunes) contient un lexique à la fin Wink et précise qu’il s’appuie sur le Manuel lexique de l’abbé Prevost( édition 1755) et à défaut  du Richelet ( édition de Rouen 1719)
Tiens; ça va te donner encore plus envie :
  • https://www.lettresclassiques.fr/2022/11/22/trois-textes-a-expliquer-dans-manon-lescaut/

Qu'est-ce que le Manuel lexique de l'abbé Prévost ?

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Iphigénie Mar 22 Nov - 16:14
je suppose que c'est un dictionnaire fait par l'abbé lui-même!
Bon d'abord je lis le texte, hein Very Happy A mon âge pas trop à la fois! Very Happy Very Happy
Spoiler:
Delia
Delia
Expert spécialisé

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Delia Mar 22 Nov - 17:04
Iphigénie a écrit:je suppose que c'est un dictionnaire fait par l'abbé lui-même!
Tout juste, Auguste ! Comme tu l'as dit précédemment :
il s’appuie sur le Manuel lexique de l’abbé Prevost( édition 1755)
.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Iphigénie Mar 22 Nov - 17:38
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k50841s/f2.item
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Mar 22 Nov - 19:24
C'est génial ce truc !
Et, dans le classique Garnier, il y a les 700 pages du manuel lexique ?!?
Je suppose que non, et que l'éditeur a choisi les mots qui concernent Manon Lescaut ?
Édit. : Oui, en effet. Je le comprends en relisant attentivement les messages précédents.
Delia
Delia
Expert spécialisé

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Delia Mar 22 Nov - 19:33
Au fait, sur quels indices te fondes-tu pour décider que P*** est Pontoise ? Pourquoi Pontoise, plus que Péronne, Picquigny ou Pont-Sainte-Maxence ?

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Iphigénie
Iphigénie
Devin

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par Iphigénie Mar 22 Nov - 19:35
NLM76 a écrit:C'est génial ce truc !
Et, dans le classique Garnier, il y a les 700 pages du manuel lexique ?!?
Je suppose que non, et que l'éditeur a choisi les mots qui concernent Manon Lescaut ?
Édit. : Oui, en effet. Je le comprends en relisant attentivement les messages précédents.
Voilà: il y a juste un glossaire à partir dudit lexique -et profusion de notes: c’est précieux et aussi un peu pénible quand on lit…
NLM76
NLM76
Vénérable

Étude du vocabulaire de Manon Lescaut Empty Re: Étude du vocabulaire de Manon Lescaut

par NLM76 Mer 23 Nov - 8:47
Delia a écrit:Au fait, sur quels indices te fondes-tu pour décider que P*** est Pontoise ? Pourquoi Pontoise, plus que Péronne, Picquigny ou Pont-Sainte-Maxence ?
Merci Délia pour cette précision bien exacte. J'ai mis Pontoise de façon bien téméraire. Ce serait bien que je modalise bien plus ma proposition. Cela dit, même s'il faudrait relire attentivement, j'ai le sentiment qu'il faut que ce soit entre Saint-Denis et Amiens, plutôt qu'au nord d'Amiens. Ce qui écarterait Péronne.
[...] En réalité, il faut sans doute écarter Pontoise. D'abord à cause de la fin, qui tend à induire que la famille est liée à Calais. Et dans l'enlèvement de Grieux par son père du fait de Manon et de M. de B, on a un indice de l'éloignement entre P... et Paris.
Prévost a écrit:
Mon frère avait à Saint-Denis une chaise à deux dans laquelle nous partîmes de grand matin, et nous arrivâmes chez nous le lendemain au soir.
Reste à savoir ce qu'est une chaise à deux. Je trouve ici ceci :
Letaconnoux a écrit:Toujours traînée par des chevaux de poste, la chaise de poste était la voiture la plus rapide, mais elle prenait peu de voyageurs et coûtait fort cher.


J'ai trouvé ici une estimation de la vitesse d'une chaise de poste :Walpole parcourt 128 km en 15 heures de suite en 1771. Donc effectivement Péronne par exemple est un bien meilleur candidat que Pontoise. De ce fait je modifie ma proposition ainsi :
NLM a écrit: On peut noter que « P… », ville de la famille de Grieux, pourrait désigner Péronne ou Picquigny, dans la région d’Amiens. Mais ce nom de fiction pourrait aussi « dissimuler » Hesdin, la ville de la famille Prévost, située entre Amiens et Calais.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum