Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Matteo
Niveau 10

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Matteo Lun 8 Avr 2024 - 11:05
Mathador a écrit:Je suis bien d'accord qu'il font un peu ce qu'ils veulent avec les textes (le bonheur d'avoir un employeur juge et partie) mais là on parle quand même de toucher au SMIC et/ou au principe selon lequel les fonctionnaires ont droit à un temps plein.
Même en Macronie (et pourtant…) ça me semble un peu trop gros pour passer.

Ils ne seront pas fonctionnaires, précisément parce que sinon il ne serait pas possible de les payer en dessous du SMIC. C'est une vieille jurisprudence devenue loi avec Le Pors. Et aujourd'hui ça ne passerait pas le CC. Par ailleurs qui dit fonctionnaires dit temps de travail limité et indemnités de stage pour remboursement des frais de formation obligatoires.

Par contre, la réforme Guérini de la fonction publique qui généralisera les recrutements hors concours permettra d'avoir un concours en L3 qu mène à des études rémunérées puis un recrutement comme fonctionnaire sans concours.
Jenny
Jenny
Médiateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Jenny Lun 8 Avr 2024 - 11:07
Matteo a écrit:
Par contre, la réforme Guérini de la fonction publique qui généralisera les recrutements hors concours permettra d'avoir un concours en L3 qu mène à des études rémunérées puis un recrutement comme fonctionnaire sans concours.

Sous quelles conditions ? Inspection, avis CDE + Inspé comme actuellement ?
Matteo
Matteo
Niveau 10

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Matteo Lun 8 Avr 2024 - 11:11
On ne sait pas exactement, c'est dans la réforme "valoriser le mérite" qui était prévue au printemps mais décalée en automne. Mais un des aspects évoqués qui matcherait très bien serait un recrutement sur titres avec épreuves très réduites ou pas du tout qui fasse rentrer les titulaires du nouveau master. Mais payer des "fonctionnaires" en dessous du smic sous prétexte qu'ils soient à 35% c'est trop fumeux pour passer. Aux impôts un cat C doit toucher 2300 nets pendant sa (courte) formation avec les indemnités de stage.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par epekeina.tes.ousias Lun 8 Avr 2024 - 11:14
e-Wanderer a écrit:Ce que je vois venir gros comme une maison, c'est que même au-delà de la phase de transition, presque personne ne s'inscrira dans ces licences spécifiques dès la L1 (d'où un premier problème lié au financement de ces 3 années : ce n'est pas négligeable à l'échelle d'un établissement où beaucoup de matières sont représentées. Dans ma fac, déjà étranglée financièrement, il y aurait une quinzaine de nouvelles licences à financer : la bonne blague ! Il ne faut pas raconter de carabistouilles, ça va sans doute davantage ressembler à un simple parcours adossé aux licences existantes ou à un fléchage d'options). Et, comme actuellement, il y aura un petit renfort d'effectifs après la L2 (notamment d'étudiants issus de CPGE), mais avec moins d'un an pour se former au concours (deuxième problème).

Reste tout de même un élément dont il faudra voir ce qu'il va donner : la présidence mais aussi Matignon et l'EN, dans les dernières annoncent qui reprennent des choses déjà entendues avant, poussent les U. à “choisir” de maintenir ou non les licences à faibles effectifs, à fort coût et à faibles résultats d'insertion…


Et dans 3 ans, après les présidentielles et les législatives, on aura droit à une nouvelle réforme du système… Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 682370931

Évidemment. Je n'y serai sans doute plus, mais c'est très probable.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Jenny
Jenny
Médiateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Jenny Lun 8 Avr 2024 - 11:14
@Matteo : Donc au final, si le niveau du concours est encore plus bas qu'actuellement, on recrutera tout le monde quand même.
Merci pour la comparaison avec les catégories C des impôts, c'est révélateur. pale
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Charles-Maurice Jeu 11 Avr 2024 - 6:34
Une analyse honnête
https://www.lefigaro.fr/vox/societe/recrutement-des-professeurs-pourquoi-ne-pas-demander-a-bert-le-ramoneur-de-devenir-enseignant-20240408
Baldred
Baldred
Esprit éclairé

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Baldred Jeu 11 Avr 2024 - 6:49
Charles-Maurice a écrit:Une analyse honnête
https://www.lefigaro.fr/vox/societe/recrutement-des-professeurs-pourquoi-ne-pas-demander-a-bert-le-ramoneur-de-devenir-enseignant-20240408


Non, une analyse faite par une prof de lycée élue LR du Var dans le Figaro. Tu as le droit de la trouver honnête. Ce qui n'est pas exactement la même chose.
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Charles-Maurice Jeu 11 Avr 2024 - 9:59
Disons que le constat fait me semble réaliste.
jaybe
jaybe
Niveau 9

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par jaybe Jeu 11 Avr 2024 - 10:10
Juste pour indiquer quelque chose qui ne nous concerne pas directement ; la situation n'est guère plus reluisante chez nos voisins (article payant, mais les quelques lignes accessibles me semblent déjà suffisamment significatives).

https://www.lesoir.be/580291/article/2024-04-10/penurie-denseignants-doit-sattendre-au-pire

_________________
Les mathématiciens ne sont pas des gens qui trouvent les mathématiques faciles ; comme tout le monde, ils savent qu'elles sont difficiles, mais ça ne leur fait pas peur !
succulente
succulente
Niveau 3

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par succulente Jeu 11 Avr 2024 - 11:02
Charles-Maurice a écrit:Disons que le constat fait me semble réaliste.

"Qui peut envisager faire cinq ans d'études, se spécialiser, pour être payé au SMIC, être envoyé dans un collège ou lycée d'établissement prioritaire, pour se retrouver face à 35 élèves dont la moitié ne parle ni n'écrit correctement le français ?"

Ce serait pas un chouïa exagéré quand même? Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 437980826
Baldred
Baldred
Esprit éclairé

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Baldred Jeu 11 Avr 2024 - 11:35
succulente a écrit:
Charles-Maurice a écrit:Disons que le constat fait me semble réaliste.

"Qui peut envisager faire cinq ans d'études, se spécialiser, pour être payé au SMIC, être envoyé dans un collège ou lycée d'établissement prioritaire, pour se retrouver face à 35 élèves dont la moitié ne parle ni n'écrit correctement le français ?"

Ce serait pas un chouïa exagéré quand même? Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 437980826

Merci de cette nuance qui relève plus en effet d'un avis, ou d'une prise de position politique ou idéologique, ce qui est absolument ton droit, d'une information présentée comme" honnête".
En dehors de notre désaccord politique sans intérêt à développer ici, l'article pose un vrai problème puisque c'est une prof de lycée qui parle, même sous la casquette LR qui lui fait prendre le raccourci très figaresque relevé par @succulente.
C'est je pense tout le piège tendu par Attal, et soyons réalistes, par les gens qui pensent pour lui dans le domaine de l'Education. Piège matérialisé par la consultation bidon de début d'année et qui a servi à légitimer le "choc des savoirs". Nos propres critiques et arguments sont détournés au profit de dispositifs que globalement nous rejetons comme peu efficaces ou dangereuses pour l'Education, pour nous, et pour les élèves.
Le retour ou non de la sélection (sociale, forcément sociale), le groupe de besoin vs le groupe de niveau, collège unique/inique  et autres questions de fond se font au niveau du débat chocolatine/pain au chocolat.
En caricaturant autant, cette prof, aussi légitime que moi pour parler de l'Ecole, contribue à cette réduction à l'idéologie de questions professionnelles.
Sans parler du sous-texte anti-émigrés, ni du fait qu'on dit bien pain au chocolat (  abi ).
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Charles-Maurice Jeu 11 Avr 2024 - 12:40
Le constat de la paupérisation du métier et de sa complexification est réaliste.
Charles-Maurice
Charles-Maurice
Niveau 9

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Charles-Maurice Jeu 11 Avr 2024 - 12:41
Le constat de la paupérisation du métier et de sa complexification est réaliste. Outre son étiquette politique c'est une collègue, et de nombreux collègues partagent ce constat.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par epekeina.tes.ousias Jeu 11 Avr 2024 - 13:52
https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/ecoles-normales-du-xxie-siecle-un-cursus-a-revoir-20240410_5KOUIX7IH5C5NJFP6R6X3E3JEQ/

Le projet qui se profile aujourd’hui prévoit ainsi de commencer dès septembre 2024 à mettre en place l’ensemble du nouveau dispositif. Or, la lettre de cadrage des licences CRPE et des modules de Capes n’arriveront qu’en mai, tandis que le statut des futures ENSP n’est pas même défini. A nouveau, les ministères imposent une cadence infernale, irrespectueuse des calendriers universitaires, à des formations qui sont bien évidemment diverses à l’échelle nationale, et pour cette raison, il faut le rappeler, impropres à l’application d’un schéma unique. A nouveau, nous allons mettre en place des années de transitions réalisées à rythme forcé, dont nous connaissons, hélas, les effets en termes de perte de cohérence des formations et de discontinuité des progressions.
[…/…]
Le texte est flou sur les attributions de chacun et sur les moyens financiers et humains mis à disposition pour la réalisation de la réforme. Comment les petites et moyennes universités vont-elles parvenir à financer les modules «enseignement» de licence ? Le risque de disparition de formations Capes est réel, comme la perte d’égalité des territoires face aux concours qu’elle entraînerait.

N.B. le texte émane d'«associations universitaires d’histoire et de géographie» — avec en signataires : «Claire Soussen Au nom de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public (Shmesp) Nicolas Le Roux Au nom de l’Association des historiens modernistes des universités françaises (Ahmuf) Laurence Guignard et Charles-François Mathis Au nom de Historiennes et historiens du contemporain (H2C) Joëlle Alazard Au nom de l’Association des professeurs d’histoire-géographie (APHG) Amaël Cattaruzza Au nom du Comité national français de géographie (CNFG).»

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Ergo
Ergo
Devin

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Ergo Ven 19 Avr 2024 - 15:38
C'est le temps des motions...
Les élus de la CFVU de l’Université Bordeaux Montaigne, déplorent tant les conditions de mise en œuvre de cette réforme que son contenu. Ils partagent les craintes exprimées par l’Assemblée Générale de l’INSPE de l’Académie de Bordeaux du 10 avril 2024 et soulignent particulièrement les points suivants :
Faute de temps et de personnels, l’université ne sera pas en capacité de mettre en place à la rentrée 2024, 30 ECTS (et encore moins 60 ECTS) de préparation au concours d’entrée dans le Master « enseignement dans le secondaire » (2D) au sein des licences disciplinaires concernées;
L’université déplore la création de ces modules au sein des licences disciplinaires, dans la mesure où :
- ils ne répondent pas aux attendus généraux des licences,
- ils atrophient le temps de formation disciplinaire délivré aux étudiants qui les suivront,
- ils limitent les possibilités de mobilité internationale,
- ils augmentent probablement (selon le programme au concours) l’échec au sein des licences.
Faute de moyens financiers et humains supplémentaires, l’université ne sera pas en capacité au cours de l’année 2025-2026 :
- de participer - sinon de façon marginale - à la formation au sein des LPPE, encore moins d’ouvrir des places LPPE;
- d’ouvrir de nouveaux M1 « enseignement dans le secondaire » tout en maintenant les anciens M2 et en ouvrant 30 ECTS de préparation supplémentaires dans les licences disciplinaires;
- de participer, pendant 2 ans, au déroulement des concours en fin de Licence alors que ceux en fin de Masters sont maintenus.
L’université déplore que la réforme réduise significativement le nombre d’heures consacrées aux connaissances et aux compétences disciplinaires adossées à la recherche, dans les masters « enseignement dans le secondaire »;
L’université déplore la mise en place de programmes de formation au professorat des écoles, tant en L qu’en M; ces programmes remettent en cause les libertés académiques et pédagogiques propres à l’enseignement supérieur (cf. article L. 141-6 du code de l’éducation) ;
L’université déplore la mise en œuvre précipitée de la réforme, sans concertation des universités et de leur ministère de tutelle.
Les élus de la CFVU de l’Université Bordeaux Montaigne demandent que le projet actuel soit entièrement reconsidéré à partir d’une véritable concertation ouverte à l’ensemble des parties prenantes de la formation des enseignants du premier et du second degrés, qu’un calendrier soutenable soit proposé et que des moyens proportionnés aux efforts attendus soient affectés à sa mise en œuvre.
https://www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/actualites/vie-institutionnelle/motion.html#

_________________
"You went to a long-dead octopus for advice, and you're going to blame *me* for your problems?" -- Once Upon a Time
"The gull was your ordinary gull." -- Wittgenstein's Mistress
« Cède, cède, cède, je le veux ! » écrivait Ronin, le samouraï. (Si vous cherchez un stulo-plyme, de l'encre, récap de mars 2023)
joebar69
joebar69
Fidèle du forum

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par joebar69 Ven 19 Avr 2024 - 15:48
@Ergo : Bravo !
Ergo
Ergo
Devin

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Ergo Ven 19 Avr 2024 - 16:46
Je transmets seulement, je ne suis pas à Bordeaux. Wink
Mais c'est transmis aussi à nos élus CFVU et j'espère qu'ils s'en inspireront.

_________________
"You went to a long-dead octopus for advice, and you're going to blame *me* for your problems?" -- Once Upon a Time
"The gull was your ordinary gull." -- Wittgenstein's Mistress
« Cède, cède, cède, je le veux ! » écrivait Ronin, le samouraï. (Si vous cherchez un stulo-plyme, de l'encre, récap de mars 2023)
Jenny
Jenny
Médiateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par Jenny Mar 7 Mai 2024 - 7:26
« L’engagement de cinq ans, couplé aux contraintes de mutation, peut freiner les candidats, surtout si la première rémunération est de 900 euros », estime Guislaine David, du SNuipp-FSU, soulignant que cette indemnité serait plus faible que dans les autres écoles de la fonction publique.
Le SE-UNSA, qui soutient la réforme, craint également l’effet dissuasif pour une partie des candidats, qui ne sont pas tous étudiants au moment de passer le concours. En 2021, environ 40 % des admis au concours de professeur des écoles et 30 % de ceux du capes avaient déjà une activité professionnelle. « Les candidats en reconversion nous disent qu’ils ne pourront pas se permettre de n’être payés que 900 euros pendant un an ».
https://www.lemonde.fr/societe/article/2024/05/07/formation-des-enseignants-remuneration-en-master-statut-contenus-de-l-instruction-un-mois-apres-l-annonce-de-la-reforme-les-zones-de-flou-persistent_6231968_3224.html

Ils vont réussir à rendre le concours encore moins attractif.
SeismiMine
SeismiMine
Niveau 5

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par SeismiMine Mar 7 Mai 2024 - 7:42
Jenny a écrit:

Ils vont réussir à rendre le concours encore moins attractif.

Je dirais même plus : ils ont réussi, réussissent, et réussiront à rendre le concours de moins en moins attractif.
joebar69
joebar69
Fidèle du forum

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par joebar69 Mar 7 Mai 2024 - 10:14
SeismiMine a écrit:
Jenny a écrit:

Ils vont réussir à rendre le concours encore moins attractif.

Je dirais même plus : ils ont réussi, réussissent, et réussiront à rendre le concours de moins en moins attractif.

Concours , quel(s) concours ?
Avec la réforme à mettre en place pour la rentrée prochaine et sa suivante, le CRPE et le CAPES disparaitront au profit d'un examen de passage en Master MEEF "revisité".
On peut se questionner sur le sort des CAPEPS/CAPET/CAPLP, mais la question de rendre attractif ces concours ne se posera plus, puisqu'il n'y aura plus de concours. Joli tour de passe-passe, n'est-il pas ?
Quant à l'agrégation, jamais aucun ministre de l'Educ ne la supprimera. On amendera le statut à la marge (ce qui est prévu dans le projet de modification du décret en question, sur le fil dédié), mais faudra maintenir (dans leur esprit) une notion d'élite professorale, au moins pour les progénitures de nos élites dirigeantes.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par epekeina.tes.ousias Mar 7 Mai 2024 - 10:38
Non. Le document qui a fuité concerne déjà les PEPS, les CPE, les PLP et les PE. Cela concerne aussi les certifiés : on a là-dessus, la déclaration du PR (et c'est aussi ce qui se dit dans les rectorats).

Et non, ce n'est PAS un examen de passage en MEEF : c'est un concours de niveau bac+3 — il n'y en aura pas d'autre. L'effet direct de cette réforme, c'est que la question d'une revalorisation des rémunérations est par avance exclue. On “pourrait” imaginer que cela entre dans l'équation, évidemment : mais je n'en crois pas un mot. C'est même l'un des axes majeurs de cette réforme : créer une filière dont les étudiants sortiront en devant 5 années de service à l'EN et qui n'auront pas d'autre débouché.

Donc non, ce ne sera PAS un “capes” ni un “crpe” : ce sera un concours à gestion régionale (on a entendu la formule récemment). Ce qui veut dire que chaque académie aura son plan de recrutement (avec éventuellement des transferts après-coup pour quelques ajustements). Et cela change le jeu institutionnel de façon massive. Quant à l'agrégation, la doctrine reste la même depuis 15 ans : en gros, on s'en fout ! Tant que l'EN a la main pour définir le nombre de postes à ouvrir aux concours de l'agrégation, ça ne vaut vraiment pas la peine de s'y attaquer, de se fâcher avec la société des agrégés, avec les universités, etc., pour si peu. Il suffit d'avoir la main sur le robinet et le problème ne se pose pas.

Certes, encore une fois, on n'a pas eu d'info pertinente depuis (ce qui rend très difficile de pondre quoi que ce soit en termes de maquette, mais ne m'étonne pas spécialement). Par ex. sur le statut durant la première année après concours, on a eu droit à “élève fonctionnaire”, puis à “étudiant alternant” (le retour 2 contrattaque !)… Bref, comme d'habitude depuis 2010, c'est un bazar absolument insensé : on a des dates butoirs, des schémas généraux, de soi-disant “documents de travail” — et rien de précis pour travailler (mais c'est normal, le but est de ne pas laisser le temps de s'y opposer, en imposant de tout faire à la dernière seconde et en catastrophe).

À mon avis, sur le point du problème du recrutement, cette réforme ne fonctionnera pas et elle est condamnée à l'avance sur deux points : 1) 900€ brut en M1 interdit de sécuriser un vrai recrutement (rien que devoir aller en stage posera des problèmes d'argent à de nombreux étudiants) et 2) en particulier dans les académies déficitaires qui resteront déficitaires (pendant que les académies non déficitaires refuseront du monde). Il n'y a aucune raison que ces problèmes, qui existent depuis une petite dizaine d'années se résorbent spontanément pour faire plaisir à des responsables politiques qui n'y connaissent rien.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
e-Wanderer
e-Wanderer
Grand sage

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par e-Wanderer Mar 7 Mai 2024 - 13:17
joebar69 a écrit:
Quant à l'agrégation, jamais aucun ministre de l'Educ ne la supprimera. On amendera le statut à la marge (ce qui est prévu dans le projet de modification du décret en question, sur le fil dédié), mais faudra maintenir (dans leur esprit) une notion d'élite professorale, au moins pour les progénitures de nos élites dirigeantes.
Ce qui sauvera l'agrégation, ce sera surtout que ce concours constitue une voie de promotion interne. S'il n'y avait que le concours externe, il aurait sauté depuis longtemps !!!

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
joebar69
joebar69
Fidèle du forum

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par joebar69 Mar 7 Mai 2024 - 13:23
e-Wanderer a écrit:
joebar69 a écrit:
Quant à l'agrégation, jamais aucun ministre de l'Educ ne la supprimera. On amendera le statut à la marge (ce qui est prévu dans le projet de modification du décret en question, sur le fil dédié), mais faudra maintenir (dans leur esprit) une notion d'élite professorale, au moins pour les progénitures de nos élites dirigeantes.
Ce qui sauvera l'agrégation, ce sera surtout que ce concours constitue une voie de promotion interne. S'il n'y avait que le concours externe, il aurait sauté depuis longtemps !!!
Je pense plutôt le contraire.
Avec la linéarisation de la CE des certifié.e.s, l'écart de traitement de fin de carrière avec les agrégé.e.s s'est réduit.
Pour un peu, que dans le futur, le statut des agrégé.e.s soit modifié quant à l'ORS, plus aucun intérêt de maintenir le concours à l'interne, pour le ministère.


Dernière édition par joebar69 le Mar 7 Mai 2024 - 13:27, édité 2 fois
joebar69
joebar69
Fidèle du forum

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par joebar69 Mar 7 Mai 2024 - 13:26
epekeina.tes.ousias a écrit:Non. Le document qui a fuité concerne déjà les PEPS, les CPE, les PLP et les PE. Cela concerne aussi les certifiés : on a là-dessus, la déclaration du PR (et c'est aussi ce qui se dit dans les rectorats).

Et non, ce n'est PAS un examen de passage en MEEF : c'est un concours de niveau bac+3 — il n'y en aura pas d'autre. [...]
Merci pour ces infos que j'avais zappé.
Mais il me semble que rien d'officiel ne soit encore sorti, me trompes-je ?
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par epekeina.tes.ousias Mar 7 Mai 2024 - 13:30
joebar69 a écrit:
epekeina.tes.ousias a écrit:Non. Le document qui a fuité concerne déjà les PEPS, les CPE, les PLP et les PE. Cela concerne aussi les certifiés : on a là-dessus, la déclaration du PR (et c'est aussi ce qui se dit dans les rectorats).

Et non, ce n'est PAS un examen de passage en MEEF : c'est un concours de niveau bac+3 — il n'y en aura pas d'autre. [...]
Merci pour ces infos que j'avais zappé.
Mais il me semble que rien d'officiel ne soit encore sorti, me trompes-je ?

Rien d'officiel — mais cela n'est pas significatif. C'est le cas à chaque réforme (il y a en déjà eu 4) depuis 2010 : ne donner que peu d'infos, si possibles non officielles et par “fuitage”, maintenir le calendrier et passer en force — voilà en gros la méthode. C'est pourquoi il faut prendre très au sérieux le peu d'infos qui circulent : c'est ce qui va se faire quoi qu'il arrive. Les dernières “fuites”, ce sont les schémas des nouveaux concours (avec nombre d'épreuves, durées et coeff.) de niveau L3. Là encore, on est censé ne rien savoir, mais tout est déjà prêt et déjà décidé.

_________________
Si tu vales valeo. Wink
joebar69
joebar69
Fidèle du forum

Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 Empty Re: Réforme concours et formation des enseignants

par joebar69 Mar 7 Mai 2024 - 13:39
epekeina.tes.ousias a écrit:Rien d'officiel — mais cela n'est pas significatif. C'est le cas à chaque réforme (il y a en déjà eu 4) depuis 2010 : ne donner que peu d'infos, si possibles non officielles et par “fuitage”, maintenir le calendrier et passer en force — voilà en gros la méthode. C'est pourquoi il faut prendre très au sérieux le peu d'infos qui circulent : c'est ce qui va se faire quoi qu'il arrive. Les dernières “fuites”, ce sont les schémas des nouveaux concours (avec nombre d'épreuves, durées et coeff.) de niveau L3. Là encore, on est censé ne rien savoir, mais tout est déjà prêt et déjà décidé.
On dirait que mes collègues responsables des contenus/maquettes d'enseignement, dans mon école d'ingé, ont suivi la même formation de "management" Réforme concours et formation des enseignants - Page 10 2790680366
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum