Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
V.Marchais
V.Marchais
Esprit sacré

et après, vous ferez quoi ? Empty et après, vous ferez quoi ?

par V.Marchais Ven 26 Fév 2010 - 16:56
Il serait peut-être temps d'y songer...
http://www.leparisien.fr/societe/profs-changez-de-metier-26-02-2010-829060.php
Nestya
Nestya
Esprit sacré

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par Nestya Ven 26 Fév 2010 - 17:00
Affolant! et après, vous ferez quoi ? Affraid

_________________
"Le doute ne garantit pas d'avoir raison, mais d'éviter de persister dans l'erreur." Thomas C.Durand

"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
V.Marchais
V.Marchais
Esprit sacré

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par V.Marchais Ven 26 Fév 2010 - 17:06
Ma blague de premier avril va devenir réalité...
Vous l'aviez rêvé; l'EN a osé...
miss terious
miss terious
Doyen

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par miss terious Ven 26 Fév 2010 - 17:12
Je plussoie. En plus, comme une idiote, j'ai lu les commentaires : consternants ! Il y en a certains qui pensent que nous avons 6, voire 7, mois de congés payés !!

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)et après, vous ferez quoi ? Coc210  
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS
avatar
carlotta
Habitué du forum

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par carlotta Ven 26 Fév 2010 - 17:13
et après, vous ferez quoi ? Affraid et après, vous ferez quoi ? Affraid
totoro
totoro
Monarque

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par totoro Ven 26 Fév 2010 - 17:31
J'aurais mieux fait de ne pas lire les commentaires, mais ça montre bien l'opinion que les gens ont des profs (quand ils n'en connaissent pas).
ysabel
ysabel
Enchanteur

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par ysabel Ven 26 Fév 2010 - 17:41
totoro a écrit:J'aurais mieux fait de ne pas lire les commentaires, mais ça montre bien l'opinion que les gens ont des profs (quand ils n'en connaissent pas).

Bah, ce sont les plus aigris et cons qui font du bruit. La majorité des gens ne pense pas cela.

D'ailleurs c'en est tellement caricatural que ça me fait rire : 7 mois de vacances ! n'importe quel imbécile sait que les gamins vont plus de 5 mois à l'école.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Chocolat
Chocolat
Guide spirituel

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par Chocolat Dim 28 Fév 2010 - 18:49
Je ne sais pas ce qui est plus consternant - les faits relatés ou les commentaires?!
Entre les deux, mon coeur ne balance pas... et après, vous ferez quoi ? Icon_rolleyes et après, vous ferez quoi ? Suspect

_________________
et après, vous ferez quoi ? Art1111
V.Marchais
V.Marchais
Esprit sacré

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par V.Marchais Lun 1 Mar 2010 - 9:09
Je paranoïe, en ce moment, ou "ils" veulent notre peau ?
http://www.ifrap.org/Il-faut-oser-poser-la-question-du-statut-des-fonctionnaires,11537.html

J'adore cette manière de penser l'équité d'Agès Verdier-Molinié : la merde pour tous ! Et le gâteau, comme dirait CherCollègue, c'est quand qu'on le partage ?
fgers
fgers
Niveau 9

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par fgers Lun 1 Mar 2010 - 11:07
Oui, ils veulent la peau de la fonction publique telle qu'elle s'est construite depuis le XIXe siècle.

il faut peut être rappeler dans quel but ont été pensé les statuts de la fonction publique d'Etat.

L'État a besoin d'agents qui soient à la fois loyaux (à l'État et à ses institutions et donc indépendamment des gouvernements) et incorruptibles.

Ces deux obligations expliquent que le fonctionnaire a un emploi permanent, qu'il est convenablement rémunéré (je sais, ça ricane) et que les relations hiérarchiques sont strictement encadrées. il n'y a donc aucun privilège.

En contrepartie le fonctionnaire a des obligations:
- obligation de se consacrer à sa fonction (article 25 de la loi du 13 juillet 1983 : l'agent public, qu'il soit
titularisé ou non, doit consacrer l'intégralité de son activité professionnelles aux tâches qui lui ont été confiées par une collectivité publique. - NB quelques exceptions )
- obligation de désintéressement (même article)
- obligation d'obéissance (article 28: le fonctionnaire doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l'ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public )
- obligation de loyauté envers les institutions démocratiques et républicaines
- obligation de neutralité
- obligation de discrétion professionnelle (article 26: Les fonctionnaires sont tenus au secret professionnel dans le
cadre des règles instituées dans le code pénal. Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions)

C'est cette fonction publique qui serait archaïque! Elle me plait bien pourtant.

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami
avatar
barèges
Érudit

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par barèges Lun 1 Mar 2010 - 11:26
Cela implique que l'agent soit titulaire (emploi permanent) et à temps complet (se consacrer à sa fonction). Par rapport à l'ensemble de la population qui travaille pour l'état, les gens cumulant les deux caractéristiques sont plus que minoritaires à l'heure actuelle...
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

et après, vous ferez quoi ? Empty Re: et après, vous ferez quoi ?

par Pseudo Lun 1 Mar 2010 - 11:41
Bah, quand j'ai récemment expliqué à un cadre EDF (qui se réserve des journées entières en "rdv extérieurs"...) que je voulais changer de job, et que je lui ai parlé d'une proposition en particulier (50 à 60h00 de taf pour un salaire à peine supérieur au mien et des frais de représentation en sus), il m'a répondu : "oui, c'est un vrai job, quoi, ç'est un gros changement"
Un vrai job... Le mien est un faux. J'ai trouvé ça d'une grande stupidité, et d'un mépris considérable.
Je lui ai fait remarquer que moi je n'avais pas de femme pour m'occuper de mon ménage, de ma lessive et de mes courses, sans parler de mes animaux.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum