Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par Celeborn Jeu 22 Juil 2010 - 10:56
À lire également sur mon blog.


Vision d'ensemble de nos dysfonctionnements : Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine (Éditions Jean-Claude Gawsewitch)

À boire et à manger : c'est un peu ce que l'on trouve dans le livre de Véronique Bouzou. À la fois enquête, coup de gueule, réflexion, témoignage, cet ouvrage présente de grandes qualités : il est facile d'accès, y compris pour les non-profs ; il est un peu bordélique, ce qui lui donne du charme ; et surtout, il est juste.

Ici, foin de réflexions pédagogiques : on est essentiellement dans l'administratif et le judiciaire. Tout en parsemant son texte de courts rappels de faits divers qui ont marqué le tout petit monde de l'Éduc'Nat', Véronique Bouzou dresse un constat qu'on ne pourra qualifier que d'effrayant : le métier d'enseignant est psychologiquement très éprouvant, et nombreux sont ceux qui craquent. Plusieurs causes de cette fragilité des professeurs (mais aussi des surveillants, des personnels ATOSS1, des chefs d'établissement) nous sont proposées, exemples à l'appui :


  • déconsidération du métier et perte d'autorité (via par exemple la baisse de notre pouvoir d'achat),


  • manque de soutien de la hiérarchie (mais parfois aussi des collègues) et même pressions de celle-ci difficiles à supporter (parole de l'élève mise au même plan que celle du professeur, inspections punitives, …),


  • perte de repères (qui a dit « sécurité de l'emploi », quand on sait qu'un professeur sur deux souhaite changer de métier ?),


  • gestion des ressources humaines inexistante ou catastrophique (pas de médecine du travail, système de mutations inepte, …),


  • contacts kafkaïens avec notre administration (qui n'a pas cherché à faire rectifier une erreur aperçue sur sa fiche de paye n'a rien essayé de compliqué dans la vie ; sachant que pour demander des sous, il faut déjà parvenir à lire ladite fiche de paye, ce qui relève de l'exploit),


  • judiciarisation galopante du système scolaire (on porte plainte de plus en plus facilement, et les enseignants visés sont rarement épargnés par la vindicte populaire, peu importe qu'ils soient ou non coupables : le mal est fait),


  • négation des compétences professionnelles des enseignants (alors qu'on aimerait juste faire notre métier du mieux possible, tout le monde sauf nous est autorisé à expliquer comment enseigner),


  • Contenu du métier éprouvant en lui-même (représentation face à un public pas forcément demandeur, bruit, brouhaha, …)


  • et évidemment recrudescence des violences verbales et physiques (vous savez : ces choses qu'on nomme hypocritement « incivilités », et qu'on évite soigneusement de recenser).



Tout cela ne constitue évidemment pas une lecture de plage idéale, mais offre une plongée dans certains milieux méconnus de l'enseignement. Je recommande à ce sujet le début du livre, dans lequel nous est décrit le "fameux" centre de La Verrière où vont les professeurs qui ont pété un câble. Sensations garanties !

J'apprécie surtout dans ce livre la capacité de Véronique Bouzou à mettre des mots simples et clairs sur les choses que nous vivons, tantôt au quotidien, tantôt de façon exceptionnelle. Tout professeur comprendra immédiatement ce qu'elle entend par « présentéisme », cette maladie des enseignants consciencieux qui viennent travailler même avec 40 de fièvre ou une dépression nerveuse sur le dos.

Il ne s'agira pas pour autant d'applaudir à tout : comme dans tout livre de témoignages, ces derniers peuvent être plus ou moins remis en cause. L'auteur lui-même montre à plusieurs reprises les différents points de vue autour d'un même fait divers, ce qui est à son honneur. Mais je conseille ce livre à toute personne pour laquelle le métier de professeur se résume aux longues et nombreuses vacances, à 18h de travail par semaine et à la sécurité de l'emploi : on y découvre un autre visage du monde enseignant. Celui des anxiolytiques et des antidépresseurs, celui de l'hystérie et des pétages de câbles, celui de la sensation de vide qui s'empare parfois de vous, celui des conditions de travail épouvantables qui règnent dans certains établissements (et pas toujours du fait des élèves), celui du professeur-funambule qui tente d'avancer sans tomber sur une corde bien mince et bien usée.

Et si la thèse de Véronique Bouzou paraît à première vue excessive (comment peut-on oser dire que l'administration assassine ses profs ?), à la lecture, elle ne semble pas toujours si farfelue que cela. Loin de là.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
MS
Fidèle du forum

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par MS Jeu 22 Juil 2010 - 11:03
Un prof sur deux souhaite changer de métier!
D'où vient cette affirmation?

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par Celeborn Jeu 22 Juil 2010 - 11:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un prof sur deux souhaite changer de métier!
D'où vient cette affirmation?

Je cite le livre :

51% des enseignants indiquent vouloir changer de métier selon une source enquête 2008 de la Sgen-CFDT […] rapportée par le magazine Le Point qui faisait sa une le 4 décembre 2008 sur « Les profs. Tout ce que l'on n'ose pas dire ».

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
MS
Fidèle du forum

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par MS Jeu 22 Juil 2010 - 11:25
Merci.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!
avatar
Abraxas
Doyen

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par Abraxas Jeu 22 Juil 2010 - 11:42
Compte-rendu un peu plus ancien — le livre remonte tout de même à l'année dernière — et réactions associées :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
doublecasquette
doublecasquette
Enchanteur

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par doublecasquette Jeu 22 Juil 2010 - 14:00
On peut aussi lire sur Bonnetdane une charmante réponse de la dite Bouzou à Riposte Laïque. C'est sur le dernier sujet, en date du 20/07 et ce n'est pas trop pénible de chercher car il n'y a plus grand monde sur ce blog, pour ce genre de raisons, d'ailleurs. C'est pas trop effervescent, la pensée d'extrême-droite conservatrice ...
On peut aussi aller le lire sur Riposte Laïque, si on a envie de donner des points d'audience à ces gens-là. Je rajouterais bien un smiley qui gerbe mais il n'y en a pas ici.
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par Celeborn Jeu 22 Juil 2010 - 16:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Compte-rendu un peu plus ancien — le livre remonte tout de même à l'année dernière — et réactions associées :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ai ajouté un lien vers votre article à la fin du mien.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Abraxas
Doyen

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par Abraxas Jeu 22 Juil 2010 - 22:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Compte-rendu un peu plus ancien — le livre remonte tout de même à l'année dernière — et réactions associées :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ai ajouté un lien vers votre article à la fin du mien.

Il est chou tout plein :succes: fleurs2 fleurs
John
John
Médiateur

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par John Ven 23 Sep 2011 - 2:55
La philosophe Véronique Bouzou a apparemment un peu souffert : il paraîtrait qu'elle "s'engage aux côtés de SOS Education".

C'est du moins ce qu'on nous dit ici, tout en bas de la page : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et effectivement, elle semble avoir assez mal tourné :

Qui fait la pluie et le beau temps à l'Education nationale depuis des décennies ? Ne sont-ce pas les tenants d'une idéologie gauchiste pour qui l'odeur de naphtaline n'a pas l'air de tant déranger lorsqu'il s'agit de préserver le mammouth à tout prix...
Ce sont eux qui portent l'étendard d'un vivre ensemble défendu comme un dogme et qui n'hésitent pas à ce titre à censurer certaines périodes de l'Histoire de France (Clovis, Louis XIV...) au profit de civilisations extra européennes. Aujourd'hui, ce sont les mêmes qui voudraient imposer aux lycéens la théorie du genre comme La Vérité absolue. Et ils osent encore s'ériger en défenseurs du respect et de la tolérance...

C'est donc sans surprise qu'on la voit nager en eau trouble, dans les cercles de droite extrême et d'extrême-droite :

Ici, elle défend l'honneur de "La nouvelle droite populaire" : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Là, elle se lance dans l'apologie des écoles hors contrat et soutient les pétitions des catholiques extrémistes : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sic transit gloria Bousoli...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
kensington
kensington
Esprit éclairé

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par kensington Lun 21 Mai 2012 - 19:26
Je ne sais ce qu'il en est de l'évolution de Véronique Bouzou (voir post de John ci-dessus) mais elle vient de publier un nouveau livre...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fantômette
Fantômette
Habitué du forum

[Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine. Empty Re: [Compte-rendu] Véronique Bouzou, Ces Profs qu'on assassine.

par Fantômette Lun 21 Mai 2012 - 20:23
Merci pour la référence, le titre m'interpelle !

J'ai trouvé cette présentation sur le site de l'éditeur:

"Se faire taxer de « réac » est rarement un compliment, surtout dans le milieu enseignant.
Dans le langage médiatique et politique, un « réac » est celui qui dénonce le « politiquement correct », l’héritage de Mai 68, la culture de masse et tous les mots qui finissent généralement en « isme » : antiracisme, communautarisme, égalitarisme…

C’est dans cette définition-là que Véronique Bouzou se reconnaît, quitte à froisser les bien-pensants et autres progressistes pour qui il faut faire le deuil du passé en bloc – y compris de tout ce qui a fait preuve de son efficacité – au profit d’initiatives hasardeuses et souvent vouées à l’échec, comme c’est le cas aujourd’hui dans l’Éducation nationale.


Elle met alors les pieds dans le plat et fait s’effondrer les certitudes de certains.
Oui, il faut libérer l’école et surtout les élèves des tentatives de manipulation éhontées, qui s’échelonnent de la remise en cause de l’autorité du professeur jusqu’au détournement des programmes scolaires. Elle aborde sans complaisance les sujets tabous à l’école : discipline, immigration, argent, tentative d’infiltration politique ou religieuse, violence en classe… Tout passe à la moulinette de cette prof qui sait de quoi elle parle... décapant !


La survie de l’Education nationale est un défi lancé aux politiques, aux professeurs, aux parents et aux jeunes. Il est grand temps de le relever."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum