Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mujie
Je viens de m'inscrire !

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Prof stagiaire à 18h déçue...

par Mujie le Dim 05 Sep 2010, 15:49
Bonjour à tous,

Comme l'indique le titre du post, je fais partie de cette génération de sacrifiés autrement nommés "professeurs-stagiaires à 18h" et je dois dire que le jour de ma pré-rentrée et de ma rentrée ont suffit à me dégoûter de ce métier pour le reste de l'année scolaire...
Tout d'abord, il est vrai que le choix de me lancer dans cette profession n'était pas celui du coeur. J'ai adoré mes années d'études et une fois ma licence obtenue j'ai foncé tête baissée dans l'année de préparation au concours sans trop me poser de questions sur mon avenir. J'étais déjà persuadée que je ne l'obtiendrai jamais du premier coup...et manque de chance...me voilà lauréate du fameux Capes et donc directement propulsée dans la vie active.

Première GROSSE désillusion...mon affection : je suis mutée à plus de 350km de chez moi (bien que je sois fiancée mais cette donnée ne rentre pas en ligne de compte dans le barème de l'EN), dans une autre académie (au revoir mes collègues de Capes) et qui plus est dans un lieu peu attrayant dirons-nous. J'ai su où j'étais affectée le 27 Août, ce qui m'a laissé à peine 3jours pour trouver un appartement et déménager loin de mes proches, de mes amis...

Deuxième désillusion : la pré-rentrée. Ce jour est aussi celui du plus grand moment de solitude jamais vécu. Je suis quelqu'un de plutôt réservé et discret et je me retrouve dans un lieu inconnu, à devoir me présenter à d'autres inconnus qui me fixent comme une bête curieuse. Certes, je suis gênée par la situation, j'ère désespérément en salle des professeurs en quête de mon tuteur...et une fois celle-ci trouvée, elle m'annonce qu'on vient de la mettre au courant de ma présence et qu'on l'avait clairement forcé à s'occuper de moi. En bref, elle n'est pas très contente et moi, un peu désarmée. Vient ensuite le moment de la distribution des emplois du temps. Nouvelle surprise : j'ai toutes les classes (je suis en lycée) : du débutant en langues (Seconde LV3) jusqu'aux terminales (S, ES, STG). J'avais la naïveté de croire au discours qui précisait que l'on évitait de donner aux stagiaires les classes à examen, voire les classes difficiles.

Et le premier jour de rentrée n'a pas non plus été une joie... Elèves totalement inactifs (pour un cours de langue, autant dire qu'il n'y a pas eu de cours), voire trop actifs (impossible de gérer ma classe de STG qui ont toute de suite compris que j'étais stagiaire).

Je me pose donc aujourd'hui ENORMEMENT de questions...Je pense sincèrement que ce métier n'est pas fait pour moi dans la mesure où je n'ai jamais aimé être sur "le devant de scène", et encore moins face à un public adolescent non réactif. Je voudrais savoir s'il existait des reconversions possibles dans l'administration sans avoir à passer de nouveaux des concours...
Je cherche désespérément des solutions et je n'en trouve pas. Je n'ose pas démissionner car j'ai investi dans ce déménagement. Autrement dit je suis complètement prisonnière de la situation.
Je regrette vivement la très mauvaise organisation de l'année de M1-Préparation au Concours où nous étions censés avoir des stages en responsabilité dans un établissement, heures qui ont finalement été réduite à une simple observation du cours d'un prof expérimenté.
Mais une fois que l'on est face à sa classe, tout est différent. Je ne sais pas s'il est "normal" de ressentir cela en début de carrière, mais il est clair que pour ma part, je ne ressens aucune exaltation à exercer ce métier.

Merci d'avoir pris le temps de lire ce post...
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Celeborn le Dim 05 Sep 2010, 15:54
Ouille ! Difficile de régir devant ton message, qui exprime tout le mal qu'on attendait de cette réforme (et on n'est pas déçu, hélas).

Laisse-toi le temps de la réflexion, déjà : il n'est pas impossible que la situation s'améliore au fur et à mesure de l'année.

Tourne-toi vers ta tutrice : elle a accepté VOLONTAIREMENT de l'être (certains ici ont refusé, et ne le sont pas) et elle est PAYÉE pour ça, dont elle est tenue de t'apporter de l'aide.

Je suis navré de te voir dans une telle situation…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
olivier-np30
Habitué du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par olivier-np30 le Dim 05 Sep 2010, 15:56
Salut, c'est normal d'avoir des états d'âme au début. Cela étant avoir des terminales, et plusieurs classes n'est pas nécessairement une mauvaise chose ... tu sais être contrôlé 5 fois avec la même classe sur une année ce n'est pas formidable non plus ...


Dernière édition par olivier-np30 le Dim 05 Sep 2010, 15:58, édité 2 fois
Karine B.
Karine B.
Guide spirituel

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Karine B. le Dim 05 Sep 2010, 15:57
dans le pire des cas, tu ne démissionnes pas, mais tu officialises avec ton conjoint et tu prends une dispo de droit pour le rejoindre (tu ne seras alors pas payée mais tu ne perds pas le bénéfice du concours)

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
Invité
Invité

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Invité le Dim 05 Sep 2010, 16:01
se reconvertir dans l'administration de la FP sans avoir à passer de concours: déjà avec de l'ancienneté, c'est très dur de trouver des détachements, alors sans...
C'est concours obligatoire.

Bon courage!
avatar
frankenstein
Vénérable

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par frankenstein le Dim 05 Sep 2010, 16:02
Je ne sais pas si ça te rassurera, mais dis-toi bien qu'il y a des milliers de collègues dans ton cas et que la grande majorité des enseignants ont eu des premières affectations difficiles...On pourra faire toutes les réformes qu'on voudra, la mentalité et la raideur de l'administration ne changera pas...Dans un premier temps, sors de l'isolement, il doit bien y avoir des collègues sympas dans ton bahut.

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
olivier-np30
Habitué du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par olivier-np30 le Dim 05 Sep 2010, 16:06
Désolé d'être lourd mais il n'y a pas que du mauvais dans cette réforme: avoir une seule classe et être contrôlé et jugé sur une seule classe c'était contestable aussi ...

Ce sera difficile de satisfaire tlm Very Happy

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Celeborn le Dim 05 Sep 2010, 16:07
@olivier-np30 a écrit:Désolé d'être lourd mais il n'y a pas que du mauvais dans cette réforme: avoir une seule classe et être contrôlé et jugé sur une seule classe c'était contestable aussi ...

- zap -

edit : on a une collègue qui est dans une situation difficile ; je pense qu'on peut parler des mérites comparés des réformes ailleurs. (j'ai donc effacé ma réponse : je ne veux pas lancer ce débat ici)


Dernière édition par Celeborn le Dim 05 Sep 2010, 16:18, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
minnie
minnie
Expert

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par minnie le Dim 05 Sep 2010, 16:12
Ton message ne me surprend pas.... c'est effectivement tout comme je l'imaginais..... 😢
nuages
nuages
Grand sage

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par nuages le Dim 05 Sep 2010, 16:15
Ne te décourage pas si vite, il est normal que tu sois aussi déstabilisée dans de telles conditions de travail pour débuter, mais ne te fie pas seulement à tes premières impressions, accorde-toi un temps d'adaptation . Bon courage en tout cas.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par JPhMM le Dim 05 Sep 2010, 16:18
Bonjour Mujie.

Tu parles très justement de génération de sacrifiés. Ton post est particulièrement émouvant, et, comme collègue stagiaire, j'ai beaucoup de peine à te savoir dans cette situation. J'ai beaucoup de peine à savoir que très nombreux sont les stagiaires dans cette situation.

Et leurs silences sont assourdissants.

Je comprends entièrement ton désarroi et tes doutes. Je pense que tu as pris la meilleure des décisions en décidant d'en parler. Je crois qu'il est très important dans ta situation de ne surtout pas s'enfermer dans la solitude et le silence.

Tu te sens débordée et c'est normal. Sans doute te sens-tu stressée, et c'est normal aussi, même après l'expérience de nombreuses rentrées. Je voudrais te conseiller de ne pas prendre de décision hâtive. C'est un début difficile, traumatisant pour certains. Mais je crois qu'il faut se laisser le temps de prendre du recul et qu'il faut laisser le temps à certaines choses d'évoluer.

Être inquiète, se tromper, faire des erreurs, se sentir débordée, douter, tout cela est normal, cela fait partie de la situation de stagiaire, cela fait aussi partie du métier d'enseignant, peut-être même est-ce ce qu'il y a de plus sain (que penser d'un enseignant qui croirait ne jamais se tromper, d'un enseignant qui ne douterait plus ?). Un professeur confirmé se trompe aussi, parfois lourdement, est pris de doutes, vit de mauvaises périodes. Mais il connaît le bonheur de vivre des moments de grâce parfois. J'espère que tu les connaîtras bientôt aussi.

Dans l'immédiat, il me semble que tu devrais approcher ta tutrice, pour essayer de lui parler de tes difficultés. Elle aura eu le weekend pour réaliser ce qui lui arrive, pour penser à tout cela. Essayer d'aller vers elle ne peut t'amener qu'une bonne surprise, puisqu'il me semble que tu t'attends au pire. Tourne toi vers tes autres collègues aussi. Nul doute que des mains te seront tendues.

Je te souhaite que ça aille mieux pour toi, très vite. Ne perds pas courage, je suis sûr que les choses iront de mieux en mieux.


Dernière édition par JPhMM le Dim 05 Sep 2010, 16:20, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
olivier-np30
Habitué du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par olivier-np30 le Dim 05 Sep 2010, 16:18
Spoiler:
@Celeborn a écrit:
C'est clair qu'en avoir 4 ou 5 d'un coup, c'est tellement mieux… Non, vraiment, je ne vois pas.

La 2ième année d'IUFM coûtait certainement trop cher à l'Etat.


Dernière édition par olivier-np30 le Dim 05 Sep 2010, 16:28, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain
avatar
olivier-np30
Habitué du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par olivier-np30 le Dim 05 Sep 2010, 16:24
@Mujie a écrit:
Je voudrais savoir s'il existait des reconversions possibles dans l'administration sans avoir à passer de nouveaux des concours...

Soufflez un peu Very Happy Tous les stagiaires rencontreront vos difficultés.

@Mujie a écrit:
Je n'ose pas démissionner


Surtout pas : ce n'est pas à vous de payer les pots cassés.

Et puis votre année va peut-être bien se dérouler. L'appréhension de début est normale...

Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Docteur OX le Dim 05 Sep 2010, 16:28
Houlala ! T'avais pas l'air enthousiaste pour ce boulot et en + te voilà le jouet de l'administration (mécanique) de l'EN et d'une nouvelle réforme (mal préparée et pleins de défauts).

Il te faut quand même un peu plus de temps pour tu te fasses une opinion sur ce métier même si tes conditions de travail et de vie personnelle sont difficiles.

Allez courage !
carole17
carole17
Niveau 6

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par carole17 le Dim 05 Sep 2010, 16:35
@JPhMM a écrit:Être inquiète, se tromper, faire des erreurs, se sentir débordée, douter, tout cela est normal, cela fait partie de la situation de stagiaire, cela fait aussi partie du métier d'enseignant, peut-être même est-ce ce qu'il y a de plus sain (que penser d'un enseignant qui croirait ne jamais se tromper, d'un enseignant qui ne douterait plus ?). Un professeur confirmé se trompe aussi, parfois lourdement, est pris de doutes, vit de mauvaises périodes. Mais il connaît le bonheur de vivre des moments de grâce parfois. J'espère que tu les connaîtras bientôt aussi.

Dans l'immédiat, il me semble que tu devrais approcher ta tutrice, pour essayer de lui parler de tes difficultés. Elle aura eu le weekend pour réaliser ce qui lui arrive, pour penser à tout cela. Essayer d'aller vers elle ne peut t'amener qu'une bonne surprise, puisqu'il me semble que tu t'attends au pire. Tourne toi vers tes autres collègues aussi. Nul doute que des mains te seront tendues.

Je te souhaite que ça aille mieux pour toi, très vite. Ne perds pas courage, je suis sûr que les choses iront de mieux en mieux.

Bonjour Mujie,

je reprends les mots de JP... Sollicite ta tutrice, et dans la salle des profs, tu vas trouver des gens sympas, prêts à t'épauler, c'est évident. Ce ne sont pas des moments faciles, mais il faut t'accrocher : si tu as décroché ce concours, tu seras capable de surmonter cette étape délicate. Beaucoup de collègues (la majorité) sont sensibles au sort réservé aux nouveaux titulaires, tu vas les rencontrer.

1000 encouragements

cp
dandf
dandf
Niveau 9

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par dandf le Dim 05 Sep 2010, 16:43
Ton témoignage est vraiment très touchant.
Ne te désespère pas, laisse passer du temps.

Il est vrai que je crois que ce métier nécessite un véritable vocation mais tes difficultés actuelles ne sont pas toutes le résultat du fait que ce n'est pas "le choix du cœur". Mon année de néotit à 18h et à 300 bornes aller retour de chez moi fut très difficile et pourtant je voulais plus que tout être prof... Ta situation est autrement plus difficile en tant que stagiaire mais laisse toi un temps de réflexion: la précipitation n'amène rien de bon...Tout finira bien par reprendre un peu de sens.

Courage et tiens nous au courant!
queen
queen
Habitué du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par queen le Dim 05 Sep 2010, 16:49
Courage!
C est sûr, je n avais qu une classe quand j ai commencé, mais j ai eu aussi cette impression que je n y arriverais pas. Aie confiance en toi, appuie toi sur ta tutrice: ELLE EST LA POUR T AIDER!
La salle des profs, grand moment de solitude aussi pour moi. Je suis TZR et chaque année en gros, je change. Pas facile d arriver dans un lieu où tout le monde se connaît, se raconte ses vacances, demande des nouvelles des enfants, etc.
Les STG, j en ai eu, je vois de quoi tu veux parler. Moi je les préparais pour le bac de français et pourtant, beaucoup ne voyaient pas l intérêt de suivre mon cours et me le montraient de toutes les manières possibles.
Bref, tout ça pour dire: courage essaie de t accrocher avant de penser de suite à une démission. Tu sais dans ce métier, il y a des jours avec et sans qu on sache pourquoi, des jours sans, avec une même classe. N hésite pas à venir parler ici! fleurs2
Ruthven
Ruthven
Monarque

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Ruthven le Dim 05 Sep 2010, 17:00
@queen a écrit:Courage!
La salle des profs, grand moment de solitude aussi pour moi. Je suis TZR et chaque année en gros, je change. Pas facile d arriver dans un lieu où tout le monde se connaît, se raconte ses vacances, demande des nouvelles des enfants, etc.

+1

@queen a écrit:
Les STG, j en ai eu, je vois de quoi tu veux parler. Moi je les préparais pour le bac de français et pourtant, beaucoup ne voyaient pas l intérêt de suivre mon cours et me le montraient de toutes les manières possibles.

+1. Les STG, c'est pas toujours facile même pour les vieux profs.

Sinon n'hésite pas aussi à demander des conseils aux personnes qui te semblent sympathiques en salle des profs.
leyade
leyade
Esprit sacré

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par leyade le Dim 05 Sep 2010, 17:12
Courage! flower

Les débuts sont toujours difficiles, mais la plupart du temps ça s'améliore...
Hope
Hope
Habitué du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Hope le Dim 05 Sep 2010, 17:29
Prends le temps. Avant de passer mon concours, j'avais fait quelques remplacements et je m'étais juré de ne jamais faire ce métier. Comme il faut bien gagner sa vie, j'ai passé le Capes quand même, avec l'idée de continuer mes études et d'enseigner à l'université. Après une année de report de stage pour repréparer l'agreg que j'avais ratée, il a bien fallu que je prenne mon poste, et je me suis retrouvée à 200 bornes de chez moi (bon, il y a pire, mais je n'ai jamais autant roulé que cette année là).

J'ai détesté ma première année - et je n'avais qu'une classe ! Tout le monde me snobait en salle des profs (en plus je ne suis pas une grande expansive) ; mes élèves avaient vite compris que je n'avais aucune expérience et c'était le bazar à chaque cours ; ma tutrice n'est jamais venue assister à mes cours, et je n'ai jamais été conviée aux siens ; le principal me regardait de haut et a sous-entendu dans son appréciation que je ferais mieux de faire un autre boulot. J'ai quand même été validée, sans trop de mal, et j'ai demandé les DOM, quitte à partir autant être radicale.

Et bien d'année en année, sur deux-trois ans, le temps de prendre mes marques, j'ai commencé à bien aimer mon métier, à correctement gérer mes classes, et j'ai cessé de vouloir à tout prix faire autre chose. Au bout de cinq ans comme titulaire, je suis plutôt contente de moi. Je ne pense pas que je ferai ça toute ma vie, parce que l'administration me saoule, du ministère aux chefs d'établissement, mais pour le reste, ça me va. Je ne l'aurais jamais cru quand j'ai débuté !

Je me souviens d'ailleurs d'une enquête dont je n'ai plus les références, qui disait que les profs mettaient de 5 à 8 ans à apprécier leur boulot. Patience... Smile

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)
avatar
albertmemmi
Niveau 5

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par albertmemmi le Dim 05 Sep 2010, 17:48
Et va assister au plus de cours possible, tu trouveras bien des collègues sympas qui accepteront. C'est comme ça que j'ai le plus appris.

Pour l'ambiance de l'établissement, il y a de tout : moi dans mon nouveau collège chacun se présentait et était accueilli avec des tonnerres d'applaudissements ! Tu pourras toujours changer et trouver une meilleure ambiance ailleurs.

Au pire, ne démissionne jamais.
Carabas
Carabas
Vénérable

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Carabas le Dim 05 Sep 2010, 17:52
@Hope a écrit:Et bien d'année en année, sur deux-trois ans, le temps de prendre mes marques, j'ai commencé à bien aimer mon métier, à correctement gérer mes classes, et j'ai cessé de vouloir à tout prix faire autre chose. Au bout de cinq ans comme titulaire, je suis plutôt contente de moi. Je ne pense pas que je ferai ça toute ma vie, parce que l'administration me saoule, du ministère aux chefs d'établissement, mais pour le reste, ça me va. Je ne l'aurais jamais cru quand j'ai débuté !

Je me souviens d'ailleurs d'une enquête dont je n'ai plus les références, qui disait que les profs mettaient de 5 à 8 ans à apprécier leur boulot. Patience... Smile
Quand je lis ce genre de témoignage, je me dis que j'ai peut-être démissionné un peu vite. humhum
Pourtant, c'était invivable...

@albertmemmi a écrit:Au pire, ne démissionne jamais.
Je ne dirais pas "jamais", mais en tout cas, pas la 1ere année.

Courage!

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
MS
Fidèle du forum

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par MS le Dim 05 Sep 2010, 17:54
@frankenstein a écrit:Je ne sais pas si ça te rassurera, mais dis-toi bien qu'il y a des milliers de collègues dans ton cas et que la grande majorité des enseignants ont eu des premières affectations difficiles...On pourra faire toutes les réformes qu'on voudra, la mentalité et la raideur de l'administration ne changera pas...Dans un premier temps, sors de l'isolement, il doit bien y avoir des collègues sympas dans ton bahut.

Entièrement d'accord. Ce que tu racontes ressemble fort à ce que j'ai vécu lorsque j'ai débuté en tant qu'auxiliaire, alors ne te décourage pas.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!
Provence
Provence
Bon génie

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Provence le Dim 05 Sep 2010, 17:59
Tu es fatiguée, voire épuisée, par ces premiers jours très tendus. Peut-être as-tu en plus un coup de cafard. Ce n'est donc pas le moment de prendre une décision que tu pourrais regretter. Une démission mérite réflexion.

La situation dans laquelle vous vous retrouvez est terrible; mais ce n'était pas faramineux avant. J'avais appris mi-août que je changeais d'académie et connu, trois jours avant la rentrée, la ville dans laquelle j'allais passer un an. La veille de la rentrée, je n'avais plus qu'une seule envie: fuir!

Rebelote lors de ma première affectation de titulaire: TZR en poste sur plusieurs établissements, un emploi du temps pourri, pas d'appartement, une ignorance complète de l'enseignement en collège... J'avais les boyaux tordus avant d'y aller. En voyant une voiture de recrutement de la gendarmerie, sur le parking tristounet de l'hôtel, en ce 1er septembre tristounet d'une ville entourée de champs maronnasses sur lesquels montait la brume, j'ai vaguement éprouvé l'envie de tout laisser tomber et de m'engager dans l'armée (enfin.. jusqu'à ce que je vois la mine déprimante desdits gendarmes!).

Tout changement de vie est difficile; les conditions matérielles, l'accueil médiocre ne facilitent rien. Mais ne renonce pas immédiatement, laisse-toi le temps de vraiment découvrir le métier et, surtout, demande de l'aide (à tes collègues, aux PP, à nous autres, braves gens de ce forum). Bon courage!
avatar
albertmemmi
Niveau 5

Prof stagiaire à 18h déçue... Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par albertmemmi le Dim 05 Sep 2010, 18:08
@Carabas a écrit:
@albertmemmi a écrit:Au pire, ne démissionne jamais.
Je ne dirais pas "jamais", mais en tout cas, pas la 1ere année.

Courage!

Non, ne démissionne jamais, attends d'être non-titularisée (j'ai bien dit : au pire Wink )

Ça permet de relâcher la pression et de tester, de chercher de meilleures manières de faire cours, et peut-être de réussir son stage... avec la conscience tranquille : car de toute façon pour toi comme pour les élèves c'est une année sacrifiée.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum