Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
henriette
Médiateur

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par henriette le Mar 7 Sep 2010 - 18:13
@Daphné a écrit:Mais on le demande, Henriette !
Enfin pas tous, il y en a qui approuvent ce mouvement déconcentré.


Oui, je me doute... Mais je ne vois pas qui a pu gagner quoi que ce soit à ce changement délirant.
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Daphné le Mar 7 Sep 2010 - 18:14
Le ministère qui s'est drôlement simplifié la tâche.
henriette
henriette
Médiateur

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par henriette le Mar 7 Sep 2010 - 18:22
En refilant le bébé aux rectorats... puis en mettant en place des numéros bidon de conseil à la mutation... Rolling Eyes
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Daphné le Mar 7 Sep 2010 - 19:39
@henriette a écrit:En refilant le bébé aux rectorats... puis en mettant en place des numéros bidon de conseil à la mutation... Rolling Eyes

Tu as tout compris Laughing
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par JPhMM le Mar 7 Sep 2010 - 20:07
marquisedemerteuil a écrit:
@roxanne a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Oui, enfin Roxanne tu n'avais pas la pression de la titularisation, les stages de formation en plus...et c'est quand même mieux d'avoir une formation que pas de formation du tout, ce n'est pas parce que certains ont commencé dans les pires conditions que tout le monde doit morfler...

Donc je serai compatissante et je t'apporte tout mon soutien! Very Happy
ai-je dit ça ? non .Quant à la titularisation , lors de mon stage en situation , elle s'est jouée sur une seule inspection au mois de Mai.Et si tu relis objectivement mon message , tu verras que j'ai pris suffisamment de précautions justement en disant que ça ne devait pas être la panacée.Cependant , puisque c'est comme ça cette année , il va bien falloir faire avec (en espérant que ça change l'année prochaine) et je crois que ce n'est pas en s'installant dans une position de "victime" et ne voyant que le négatif qu'elle va y arriver et notre rôle c'est aussi de la "booster" un peu en montrant qu'on peut survivre à tout cela .Voilà , ni plus ni moins .

je répondais car je trouve que le mot de "sacrifice" n'est pas trop fort. les stagiaires ne s'installent pas dans une position de victime, ils le sont, victimes, même s'ils feront face comme ils pourront cette année. Oui, il faut faire avec, mais on peut aussi agir contre cet état de fait, en refusant d'être tuteur par exemple.

La situation est vraiment compliquée.

D'une part il est légitime de refuser d'être tuteur pour montrer son désaccord, surtout qu'en théorie ne peut être tuteur qu'un volontaire.

D'autre part, refuser d'être tuteur c'est parfois empêcher un stagiaire d'avoir un tuteur, c'est-à-dire empirer encore sa situation peu enviable, au point que certains stagiaires (certains n'ont toujours pas de tuteur) en sont particulièrement amers, pour ne pas dire écœurés (je le sais pour l'avoir entendu, à plusieurs reprises).

Et je comprends bien le problème : que faire alors ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
lilith888
lilith888
Sage

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par lilith888 le Mar 7 Sep 2010 - 21:39
oui, mais tout ceci n'est en fait qu'on odieux chantage affectif.

De plus en plus, on se fait manipuler de la sorte (avant c'était avec les élèves "mais vous faîtes ça parce que vous aimez transmettre non ? l'argent vient au second plan... > heures de bénévolat)

Maintenant c'est à coup de stagiaires. "Les pauvres se retrouvent sans tuteur, vous allez pas les laisser comme ça quand même ?"

A vous de voir.

Même si ça me crève le coeur, je préfère que cette année soit la plus catastrophique de toute l'histoire de l'éducation nationale. Au moins, y'aura peut-être un élan de la part du ministère.
Si chacun veut colmater le gâchis bénévolement, on va, au final, TOUS se faire enfler.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par JPhMM le Mar 7 Sep 2010 - 22:11
@lilith888 a écrit:oui, mais tout ceci n'est en fait qu'on odieux chantage affectif.

De plus en plus, on se fait manipuler de la sorte (avant c'était avec les élèves "mais vous faîtes ça parce que vous aimez transmettre non ? l'argent vient au second plan... > heures de bénévolat)

Maintenant c'est à coup de stagiaires. "Les pauvres se retrouvent sans tuteur, vous allez pas les laisser comme ça quand même ?"

A vous de voir.

Même si ça me crève le coeur, je préfère que cette année soit la plus catastrophique de toute l'histoire de l'éducation nationale. Au moins, y'aura peut-être un élan de la part du ministère.
Si chacun veut colmater le gâchis bénévolement, on va, au final, TOUS se faire enfler.

Je n'essaie pas de faire un chantage affectif. Je constate juste que la chose est très compliquée à décider pour pour ceux qui doivent le faire. Je ne souhaiterais pas être à leur place. Vraiment pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
henriette
henriette
Médiateur

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par henriette le Mar 7 Sep 2010 - 23:09
C'est clair que le ministère compte sur la solidarité et la compassion des collègues.
Et comment les laisser dans la moise ? On ne regarde pas quelqu'un se noyer sans bouger.
En même temps, agir ainsi c'est cautionner cette réforme, et je pense aussi un peu comme Lilith : que celui qui a conchié le nid le nettoie.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par JPhMM le Mar 7 Sep 2010 - 23:17
@henriette a écrit:C'est clair que le ministère compte sur la solidarité et la compassion des collègues.
Et comment les laisser dans la moise ? On ne regarde pas quelqu'un se noyer sans bouger.
En même temps, agir ainsi c'est cautionner cette réforme, et je pense aussi un peu comme Lilith : que celui qui a conchié le nid le nettoie.
Un collègue a une expression que j'adore dans un cas comme ça (du genre désignation du tuteur) : "le premier qui bouge a perdu."

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Provence
Provence
Bon génie

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Provence le Mar 7 Sep 2010 - 23:26
@JPhMM a écrit:
Un collègue a une expression que j'adore dans un cas comme ça (du genre désignation du tuteur) : "le premier qui bouge a perdu."

C'est bien vu. J'estime beaucoup les vertus de la résistance passive. On compte un peu trop sur notre conscience professionnelle tout en la débinant allègrement.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par JPhMM le Mar 7 Sep 2010 - 23:31
@Provence a écrit:
@JPhMM a écrit:
Un collègue a une expression que j'adore dans un cas comme ça (du genre désignation du tuteur) : "le premier qui bouge a perdu."

C'est bien vu. J'estime beaucoup les vertus de la résistance passive. On compte un peu trop sur notre conscience professionnelle tout en la débinant allègrement.
Autre expression adaptée : "il est urgent d'attendre."

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Provence
Provence
Bon génie

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Provence le Mar 7 Sep 2010 - 23:35
:acl:
Carabas
Carabas
Vénérable

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Carabas le Mer 8 Sep 2010 - 9:31
Je me dis que mes chers collègues de mon 1er collège ont fait de la résistance passive avant même qui'l y ait une réforme. humhum

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Ergo
Ergo
Devin

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Ergo le Mer 8 Sep 2010 - 9:39
@lilith888 a écrit:
Même si ça me crève le coeur, je préfère que cette année soit la plus catastrophique de toute l'histoire de l'éducation nationale. Au moins, y'aura peut-être un élan de la part du ministère.
Si chacun veut colmater le gâchis bénévolement, on va, au final, TOUS se faire enfler.
+1
Même si en tant que stagiaire (chanceuse à 9h jusqu'à la Toussaint + super collège), je galère, je dors mal etc. parce que je ne veux pas pénaliser les élèves mais qu'en même temps, je n'ai aucune idée de ce que je fais et même si les collègues ne veulent pas pénaliser les élèves non plus et tentent de donner un coup de main, c'est faire le jeu du rectorat (je ne parle même plus d'EN maintenant que tout est académisé)... Suspect
Si tout se passe bien cette année, ils iront dire "ah ben vous voyez, on avait raison de faire comme ça!"...tout comme le recteur de Rennes a dit que tout se passait bien et que les stagiaires n'étaient pas inquiets. Evil or Very Mad
Carabas
Carabas
Vénérable

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Carabas le Mer 8 Sep 2010 - 9:44
Je comprends mais certains stagiaires risquent de ne pas en sortir indemnes.

Remarquez, il aurait mieux valu pas de tutrice du tout que celle que j'ai eue, mais bon... Ce n'est pas anodin, comme expérience.

En même temps, beaucoup de vacataires et de contractuels se sont formés comme ça.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Daphné le Mer 8 Sep 2010 - 10:08
@lilith888 a écrit:oui, mais tout ceci n'est en fait qu'on odieux chantage affectif.

De plus en plus, on se fait manipuler de la sorte (avant c'était avec les élèves "mais vous faîtes ça parce que vous aimez transmettre non ? l'argent vient au second plan... > heures de bénévolat)

Maintenant c'est à coup de stagiaires. "Les pauvres se retrouvent sans tuteur, vous allez pas les laisser comme ça quand même ?"

A vous de voir.

Même si ça me crève le coeur, je préfère que cette année soit la plus catastrophique de toute l'histoire de l'éducation nationale. Au moins, y'aura peut-être un élan de la part du ministère.
Si chacun veut colmater le gâchis bénévolement, on va, au final, TOUS se faire enfler.

+ 1 Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 2252222100
Adri
Adri
Grand Maître

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Adri le Mer 8 Sep 2010 - 10:11
@lilith888 a écrit:oui, mais tout ceci n'est en fait qu'on odieux chantage affectif.

De plus en plus, on se fait manipuler de la sorte (avant c'était avec les élèves "mais vous faîtes ça parce que vous aimez transmettre non ? l'argent vient au second plan... > heures de bénévolat)

Maintenant c'est à coup de stagiaires. "Les pauvres se retrouvent sans tuteur, vous allez pas les laisser comme ça quand même ?"

A vous de voir.

Même si ça me crève le coeur, je préfère que cette année soit la plus catastrophique de toute l'histoire de l'éducation nationale. Au moins, y'aura peut-être un élan de la part du ministère.
Si chacun veut colmater le gâchis bénévolement, on va, au final, TOUS se faire enfler.

complètement d'accord avec ça, lilith ! Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 619293
avatar
Invité
Invité

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Invité le Mer 8 Sep 2010 - 10:18
Bah, on peut se passer de tuteur, surtout quand c'est lui qui vous saque et qui vous fait redoubler (voire licencier)...
Il me semble qu'il y avait un temps que les jeunes de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître où les profs allaient directement au charbon sans passer par l'iUFM, les tuteurs, les masters et autres âneries.. ils apprenaient sur le tas et ça ne marchait pas si mal.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Invité19 le Mer 8 Sep 2010 - 10:54
Je ne sais pas... ma mère était prof d'écoles et elle me disait qu'elle avait quand même bénéficié de stages d'observations dans la classe du tuteur : je n'ai pas l'impression que sa première année se soit résumée à "on vous lâche dans une classe avec horaire plein et c'est tout".

Mais ce n'est peut-être pas la même chose pour le secondaire.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Reine Margot le Mer 8 Sep 2010 - 10:56
morgane9513 a écrit:Bah, on peut se passer de tuteur, surtout quand c'est lui qui vous saque et qui vous fait redoubler (voire licencier)...
Il me semble qu'il y avait un temps que les jeunes de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître où les profs allaient directement au charbon sans passer par l'iUFM, les tuteurs, les masters et autres âneries.. ils apprenaient sur le tas et ça ne marchait pas si mal.

si, il y avait une formation (Ecole Normale pour les instits et Centre je ne sais plus quoi pour les profs de collège) avec observation des classes du tuteur, pendant un an on prenait les classes du tuteur à tout de rôle à plusieurs stagiaires je crois -que nos aînés rectifient si je me trompe-.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Invité19
Esprit sacré

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Invité19 le Mer 8 Sep 2010 - 10:57
marquisedemerteuil a écrit:
morgane9513 a écrit:Bah, on peut se passer de tuteur, surtout quand c'est lui qui vous saque et qui vous fait redoubler (voire licencier)...
Il me semble qu'il y avait un temps que les jeunes de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître où les profs allaient directement au charbon sans passer par l'iUFM, les tuteurs, les masters et autres âneries.. ils apprenaient sur le tas et ça ne marchait pas si mal.

si, il y avait une formation (Ecole Normale pour les instits et Centre je ne sais plus quoi pour les profs de collège) avec observation des classes du tuteur, pendant un an on prenait les classes du tuteur à tout de rôle à plusieurs stagiaires je crois -que nos aînés rectifient si je me trompe-.

D'après ce que ma mère me disait, je crois que c'est à peu près ça Marquise.
avatar
Invité19
Esprit sacré

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Invité19 le Mer 8 Sep 2010 - 11:11
Il serait quand même chouette que Mujie revienne sur le post nous donner ses secondes impressions.... Parce qu'on a écrit 7 pages mais elle, un seul message sur tout le forum !

Et d'ailleurs même si je compatis avec la situation actuelle des stagiaires (j'en serai l'an prochain, et beaucoup de mes amis galèrent comme stagiaires ou néo-tit TZR), et avec celle de jeunes profs doutant de leur vocation, j'ai du mal à comprendre quand Mujie dit qu'elle a foncé tête baissée pendant l'année de concours, sans se poser de questions sur son futur métier.

C'est la politique de l'autruche ou quoi ? A plus de 20 ans je trouve ça gros quand même... on peut se tromper, s'illusionner à propos du métier, mais enfin quand on sait qu'on n'a jamais aimé être sur le devant de la scène etc, là je ne comprends pas qu'on ne s'interroge pas un minimum sur ses motivations personnelles.
c'est "je passe le concours, je le rate, je réfléchis après" ? sauf qu'elle l'a réussi...
lene75
lene75
Bon génie

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par lene75 le Mer 8 Sep 2010 - 11:12
Oiseau phenix a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
morgane9513 a écrit:Bah, on peut se passer de tuteur, surtout quand c'est lui qui vous saque et qui vous fait redoubler (voire licencier)...
Il me semble qu'il y avait un temps que les jeunes de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître où les profs allaient directement au charbon sans passer par l'iUFM, les tuteurs, les masters et autres âneries.. ils apprenaient sur le tas et ça ne marchait pas si mal.

si, il y avait une formation (Ecole Normale pour les instits et Centre je ne sais plus quoi pour les profs de collège) avec observation des classes du tuteur, pendant un an on prenait les classes du tuteur à tout de rôle à plusieurs stagiaires je crois -que nos aînés rectifient si je me trompe-.

D'après ce que ma mère me disait, je crois que c'est à peu près ça Marquise.

Vouais, ma mère a eu une formation beaucoup plus béton que la nôtre et a bénéficié d'une formation supplémentaire quand on lui a confié des classes difficiles, 3 ans de formation pédagogique en alternance en tout, mais elle était instit d'école normale puis instit spécialisée en collège puis PEGC et elle disait que les certifiés ne bénéficiaient pas de la même formation pédagogique

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
lene75
lene75
Bon génie

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par lene75 le Mer 8 Sep 2010 - 11:20
Pour ce qui est des stagiaires, ce qu'il y a d'inédit dans leur situation c'est qu'ils cumulent année d'évaluation à temps plein (voire plus quand la formation est en plus) ET 1er contact avec des élèves. Avant, c'était ou l'un ou l'autre, soit on était stagiaire en alternance et on était évalué la 1re année mais pas à temps plein, soit on était stagiaire en situation et on était évalué à temps plein mais alors ça supposait d'avoir déjà de l'expérience. Cumuler les deux, c'est vraiment énorme, surtout quand l'éloignement géographique s'y ajoute.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Reine Margot le Mer 8 Sep 2010 - 11:26
+1

c'est pour ça que je ne suis pas d'accord quand d'anciens contractuels disent "mais ce n'est pas grave, j'ai commencé comme ça", ce n'est pas pareil justement.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Invité
Invité

Prof stagiaire à 18h déçue... - Page 4 Empty Re: Prof stagiaire à 18h déçue...

par Invité le Mer 8 Sep 2010 - 11:28
marquisedemerteuil a écrit:+1

c'est pour ça que je ne suis pas d'accord quand d'anciens contractuels disent "mais ce n'est pas grave, j'ai commencé comme ça", ce n'est pas pareil justement.

Et même si c'était vrai, ce n'est pas parce que tu as commencé dans des conditions difficiles qu'il faut que ça devienne le cas de tout le monde...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum