Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Gryphe
Médiateur

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Gryphe le Dim 16 Jan 2011 - 13:59
@Kroko a écrit:allez j'ai rédigé un petit compte rendu, pour le plaisir. voilà ce qui s'est passé dans mon cours, citations comprises.
"Une élève m'a dit que mon cours ne servait de toutes façons à rien dans leur vie, à part les emmerder.
Un
autre s'est permis d'insulter une camarade, visiblement malade
(gastro), en lui disant "tu as un pb au cucul conconne". Il n'arrêtait
pas de se retourner pour discuter alors qu'ils étaient en interro, il
écoutait son mp3, jouait avec son téléphone portable
. Quand je l'ai fait
finalement exclure de classe, il a commencé à lâcher un florilège
d'insultes
et il a dit à la surveillante que j'avais appelée pour le
faire sortir "putain elle me vire pour ça mais c'est quoi son problème à
celle là
" et ensuite il m'a dit à moi "si tu veux je sors si tu veux
pauvre conne".Il a ajouté ensuite "de toutes façons tes cours c'est de
la merde et tout le monde s'en tape"

Evidemment la surveillante l'a incendié ...
Ensuite
un élève n'arrêtait pas d'intervenir pour dire exprès des âneries et
faire rire l'assemblée
. Quand je lui ai mis deux heures de colle il a
pris ses affaires et est parti de mon cours de façon théâtrale "mais
elle se prend pour qui à me mettre des heures de colle à moi?"

Après
les élèves restant étaient passablement énervés. Ils se sont promenés
tandis que j'essayais pitoyablement de faire cours au tableau
, allaient
les uns chez les autres pour écouter de la musique sur leur mp3, ou
encore s'écrire des mots dans leur carnet
.
Une élève, la même qui
m'avait dit que mon cours ne servait à rien, a manger une orange. Quand
je lui ai fait remarquer, elle a d'abord menti effrontément (la bouche
pleine et les mains sentant l'orange), puis elle a dit que "putain si je
dois me prendre une colle pour ça je pète un plomb". Puis elle s'est
balancé sur sa chaise, a posé ses pieds sur la table
et m'a regardé d'un
air de défi.

Une autre sifflait en tournant sur sa chaise."

Je trouve le témoignage de Kroko assez surréaliste. Merci de l'avoir mis en ligne. En un sens, il faut une sacré dose de courage pour mettre tout cela noir sur blanc, et pour le diffuser.

Le monde du LP est particulier. Les déplacements en cours sont-ils autorisés en LP et dans ta matière ? J'ai l'impression, dans ce que tu décris, que les élèves n'ont aucune limite. Et en plus ils s'en prennent à toi et à tes cours (qui te sont chers), ce qui est absolument inadmissible.

En réagissant à chaud, je dirais que "manger une orange" n'est pas sur le même plan que "critiquer le contenu de tes cours". Entre l'attitude d'un élève désinvolte et le fait de s'en prendre directement à toi et à tes cours, il y a une marge que je trouve intolérable. Les élèves n'ont pas à juger du contenu de ton cours (et en plus, nous on a tous vu à quel point tu les prépares avec sérieux).

Dans les conditions normales de température et de pression, quand cela ne va pas dans un cours, la gradation est à peu près la suivante (je dis à peu près parce que l'ordre n'est pas figé et peut varier suivant les personnes, les habitudes de l'établissement, l'établissement lui-même, sachant que je parle plus pour le collège...) :

- 1. le prof fait ce qu'il peut dans sa classe et dans son cours, éventuellement en ayant recours à des punitions,

- 2. il prévient les parents (mot dans le carnet -pas en LP je présume-, retenue qu'ils doivent signer, téléphone ou convocation des parents, le simple fait de menacer, en général, ça suffit pour que les élèves se calment -là encore, en collège, pour des classes "moyennes"-),

- 3. en parallèle, travail avec le PP / les autres profs de la classe / le CPE,

- 4. sollicitation d'une aide/intervention/action auprès de la direction.

Les phases 2 et 3 ayant lieu en parallèle.


Dans ce que tu décris, on est largement au-delà de la phase 1. Et je pense que tout le monde sera d'accord avec cela. Tu ne peux pas gérer la suite toute seule. Pas parce que tu ne serais pas capable ou que tu serais trop jeune, ou je ne sais quoi. Cela n'a rien à voir du tout.
Simplement, à un moment donné, il faut, je pense "externaliser le problème" et trouver des solutions à plusieurs.

Tu peux, l'année prochaine, être prof principal d'une autre classe, et avoir à gérer le même problème pour un collègue. Et tu sauras le faire. Ce n'est pas un problème de compétences, mais de point de vue, ou de fonction, bref, je pense qu'il te faut un appui "extérieur".

J'ai cru comprendre qu'il y a des gens avec qui tu ne peux pas travailler dans ton établissement, pour x raisons (personnes pas disponibles autour de toi, craintes pour la titularisation, etc).

Je n'ai pas le "référentiel de tolérance" pour le lycée pro, mais quand même, tu ne peux pas garder pour toi qu'un élève t'a traitée de "conne". Ça me fait mal rien que d'écrire le mot. Cet élève doit être puni (ou sanctionné) et parents rencontrés. Il ne peut pas revenir en cours comme ça comme si de rien n'était. Ce n'est pas possible. Il ne peut pas revenir dans ton cours tant que la situation n'est pas assainie.

A toi de voir en fonction de la situation précise de l'établissement avec qui tu peux travailler pour traiter les points les plus lourds de ce que tu décris. (CPE ? adjoint ? CDE ?) Mais pour un élève qui t'insulte, il ne peut pas revenir en cours comme cela. C'est impossible.

[écrit ce paragraphe avant de voir que tu avais arrêté le cours :] Sinon, je me permets de reprendre un des points de ton récit : "tandis que j'essayais pitoyablement de faire cours au tableau".
En fait, dans ces cas-là, il faut voir les autres conseils qui peuvent t'être donnés, mais je pense que tu peux/dois arrêter le cours. "Le cours que j'ai préparé nécessite du calme et de la concentration. J'arrête là. (et je range ostensiblement mes affaires) Le cours est considéré comme fait, et vous serez interrogés dessus la prochaine fois."
Et tu ne dis plus rien, et tu les regardes jusqu'à la fin de l'heure. (Plusieurs variantes possibles... cela dépend de ton caractère et de la réaction des élèves.)

Une piste que je donne à chaque fois : essayer de se trouver des "alliés" qui peuvent t'aider : professeurs qui sont prêts à t'épauler même si ce ne sont pas les PP par exemple. Ou ton aide IEN, ou la personne que tu as croisée dans le train.
Mais pour les faits précis que tu décris (insultes notamment), je ne vois pas comment tu peux faire l'économie de passer par le CPE ou la direction. Peut-être que tu peux y aller accompagnée d'un collègue de confiance si cela peut t'aider.

@Kroko a écrit:ce sont des secondes, ils ont donc quoi, 15, 16ans.
Ils sont odieux avec tous leurs profs, mais avec moi particulièrement. Ils me prennent pour leur copine.
J'ai arrêté le cours vendredi, je me suis assise et j'ai attendu que le temps passe.
Mais
là honnêtement, je ne sais pas comment je vais pouvoir faire cours
vendredi si il n'y a pas une action faite à n'importe quel niveau. Je
dirais même que je vais refuser de faire cours. ça n'est juste pas
possible.
Pour que cette action ait lieu, il va falloir que tu exposes les faits. Peut-être pas tous les faits, peut-être en mettant en relief les plus importants. Voir à qui communiquer les faits en fonction du protocole prévu dans ton étab'. Il doit bien y avoir une procédure prévue pour les rapports d'incidents, non ?

L'idée est effectivement que la situation ait avancé avant le cours de vendredi prochain. Sinon le cours de vendredi prochain sera pire. Désolée d'écrire ça, mais quand c'est l'escalade, ça ne s'arrête pas tout seul. L'étape d'après, ils se battent en cours et ils lancent des chaises. (Ça, c'est dit...)
Un point assez intangible de la tenue de classe : les situations s'arrangent rarement toutes seules. Hélas, sinon ça se saurait.
Or pour toi comme pour les élèves, la situation ne doit pas aller plus loin. Je te souhaite donc de pouvoir trouver des appuis cette semaine pour que certains élèves puissent être punis/parents rencontrés. Le mieux c'est si cela peut se faire en ta présence, même si j'imagine que cela va être chaud côté emploi du temps et prep' de cours.
J'écris cela, surtout pas pour noircir le tableau, mais parce que voilà, c'est la dure réalité de la gestion de classe. Et là, il leur faut une sorte de "coup d'arrêt" à tes élèves.
Mais comme tu es une fille pleine de ressources, tu vas y arriver !!! cheers

Bon, j'arrête là mon roman. Je ne sais pas si cela pourra t'aider. J'ai l'impression de n'avoir écrit que des banalités. Mais bon, en tout cas, ce n'est pas possible de laisser la situation en l'état... Courage !!! flower

Et bonne chance aussi avec tes autres classes !

Bonne journée quand même, profite du week-end si tu peux. Very Happy
patrichka
patrichka
Niveau 4

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par patrichka le Dim 16 Jan 2011 - 15:33
Je ne savais pas qu'on pouvait arrêter le cours...C'est un bon conseil Gryphe..Je vais le suivre car moi aussi je n'arrive pas à faire cours (beaucoup d'élèves ne notent plus le cours et profitent pour bavarder, se déplacer ...).



_________________
en sourdine...
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Dim 16 Jan 2011 - 15:57
merci Gryphe d'avoir pris la peine d'écrire tout ça.
je vous tiendrais au courant de l'évolution de la situation.
pyramide
pyramide
Niveau 4

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par pyramide le Dim 16 Jan 2011 - 17:26
@Kroko a écrit: Il lui aurait dit "il faut qu'elle apprenne", cela justifiant son absence de réaction.

Mouais, sauf que lorsqu'on veut apprendre à nager à quelqu'un on lui montre les mouvements, et quand il coule on l'aide à remonter (du moins si on veut garder son emploi)
Ce genre d'argument...

Ton cde ne veut surtout pas se mouiller... Je me demande parfois à quoi ça sert de mettre quelqu'un à la tête d'un établissement, si c'est pour qu'il ne prenne aucune décision. Autant gérer l'établissement de manière collégiale, ça couterait moins cher.
cristal
cristal
Expert spécialisé

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par cristal le Dim 16 Jan 2011 - 18:41
Je te trouve très courageuse, Krokro!
Tout mon soutien. fleurs2
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Dim 16 Jan 2011 - 20:29
courageuse je ne sais pas. Là j'ai une grosse boule dans le ventre et j'ai pas du tout envie d'y retourner demain. Le bon sens me dirait d'aller chez le médecin lui faire part de tout ce qui s'est passé et lui demander un arrêt, sauf que j'ai déjà trop d'arrêts pour des "vraies" maladies (comprendre : avec fièvre), et que vraiment rien ne serait pire pour moi d'être en prolongation de stage.
avatar
Cath
Bon génie

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Cath le Dim 16 Jan 2011 - 23:00
Les règles de tolérance en LP sont les mêmes qu'en Lycée!
Les élèves n'ont pas à se déplacer et le comportement décrit par Kroko est inadmissible.
Kroko, essaie de voir avec le prof d'atelier, surtout s'il est p.p (ce sont des indus?):les profs d'enseignement pro ont beaucoup de poids auprès des élèves. Ils peuvent te soutenir.
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Dim 16 Jan 2011 - 23:03
Des metiers du secretariat et de l administration.
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Lun 17 Jan 2011 - 9:20
Ce matin, partir, prendre le train pour passer toute ma semaine là bas, c'est encore plus difficile.
Crazy Cow
Crazy Cow
Fidèle du forum

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Crazy Cow le Lun 17 Jan 2011 - 9:21
Allez courage Kroko! fleurs2

_________________
We should never allow our fears or the expectations of others to set the frontiers of our destiny.
deroute
deroute
Expert

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par deroute le Lun 17 Jan 2011 - 10:30
Kroko, tu as vraiment du mérite à faire tout ce que tu fais! fleurs2
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Lun 17 Jan 2011 - 10:33
Oui sans doute, et pourtant j ai l impression de le faire pour rien et que je vais pas etre titilarisee.
J ai envie de pleurer !
LM
LM
Vénérable

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par LM le Lun 17 Jan 2011 - 10:35
Allez, Kroko, courage! Bats-toi jusqu'au bout!

chevalier woohoo
deroute
deroute
Expert

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par deroute le Lun 17 Jan 2011 - 10:41
Ce n'est qu'une année, c'est bientôt les vacances. Il faut déjà tenir jusque là. Après tu seras titularisée et tu seras tranquille ça ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Il ne faut surtout pas baisser les bras maintenant. C'est une période de l'année difficile avec le froid et les maladies, tiens le coup! flower
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Reine Margot le Lun 17 Jan 2011 - 10:43
Kroko, je pense que ceux qui t'évalueront tiendront compte du contexte dans lequel tu travailles; tu fais face à des conditions difficiles, et tu y arrives, c'est la preuve que tu es une bonne prof.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Marillion
Marillion
Esprit éclairé

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Marillion le Lun 17 Jan 2011 - 10:47
En plus, on est tous impressionnés par la qualité de tes cours ici, alors ne te soucie pas de ta titularisation pour le moment. Montre-toi forte et ne faiblis pas devant ces élèves / cette tutrice !! Courage !
Nasopi
Nasopi
Bon génie

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Nasopi le Lun 17 Jan 2011 - 16:10
Courage à toi flower .

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Lun 17 Jan 2011 - 18:24
Bon, la CPE m'a conseillé de m'adresser au proviseur adjoint, qui est plus enclin à exclure les élèves et à avoir des réactions plus dans le sens du prof.
Je vais donc de ce pas rédiger des rapports afin de demander des jours d'exclusions pour celui qui m'a insulté et celle qui a dénigrer mes compétences de professeur.
(qui, par ailleurs, est venue me voir aujourd'hui, toute pleine de miel "madame, j'ai appris que vous aviez passé deux heures à l'infirmerie vendredi, comment vous allez aujourd'hui ? ça va mieux?" ...)
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Érudit

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Marcelle Duchamp le Lun 17 Jan 2011 - 18:31
La fauxcul-serie ça m'insupporte. Je te l'aurais envoyée chier celle là tiens! (je sais, je suis ignoble!)

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique et je réapprends à écrire depuis 2 ans.
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Lun 17 Jan 2011 - 18:32
je lui ai dit "depuis quand ça t'intéresse" et je me suis cassée.
Islane
Islane
Niveau 9

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Islane le Lun 17 Jan 2011 - 18:58
Je découvre ton post mais je tiens à te témoigner tout mon soutien! Tiens bon!
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Mar 18 Jan 2011 - 10:38
quelle forme doit prendre une demande d'exclusion ? à qui je dois l'adresser ?
j'ai noté précisément les faits de ce que le il fallait que ça arrive.  - Page 4 1382610345 d'élève qui m'a insultée et dénigré mes cours avec les dates et les heures approximatives, et marquant à la fin "en conséquence je demande 3 jours d'exclusion pour insultes/irrespect"
Gryphe
Gryphe
Médiateur

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Gryphe le Mar 18 Jan 2011 - 12:34
@Kroko a écrit:quelle forme doit prendre une demande d'exclusion ? à qui je dois l'adresser ?
j'ai noté précisément les faits de ce que le il fallait que ça arrive.  - Page 4 1382610345 d'élève qui m'a insultée et dénigré mes cours avec les dates et les heures approximatives, et marquant à la fin "en conséquence je demande 3 jours d'exclusion pour insultes/irrespect"
Ça dépend des établissements.

En réalité, l'exclusion étant du ressort exclusif de la direction, tu ne peux pas directement "demander 3 jours d'exclusion", car ce n'est pas du ressort du professeur.
En revanche, comme je te l'avais indiqué ce week-end, effectivement, c'est à toi de mettre par écrit noir sur blanc ce qui s'est passé, en mettant en valeur les faits les plus graves (souligné, par exemple).
+ Ce qui est important, c'est le dialogue oral qui a lieu lorsque tu remets le rapport. C'est-à-dire que pour des faits graves, le déposer au secrétariat risque d'être sans effet du tout (papiers qui se perdent...).

L'idée c'est : - aller voir quelqu'un de la direction avec ton rapport,
- demander s'il/elle a 5 mn pour t'écouter,
- exposer les faits avec sobriété,
- dire que tu ne peux pas gérer à ton niveau des insultes et des faits graves...
... et ensuite, normalement, un dialogue s'instaure, qui a pour conséquence une sanction pour l'élève.

La sanction n'est pas forcément donnée tout de suite, en général, l'élève est convoqué, et la sanction lui est annoncée après cela.
Il peut également y avoir un "tir groupé" avec des faits qui se sont produits dans plusieurs matières ou aux intercours.

Il y a des CDE qui disent "quelle sanction demandez-vous ?", mais a priori, mieux vaut ne pas dire directement la sanction que tu attends, car c'est de la prérogative exclusive du CDE (ou de l'adjoint s'il en a reçu délégation).

Bon courage et tiens-nous au courant !

trefle
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Mar 18 Jan 2011 - 12:55
d'accord, merci ! je vais voir le proviseur adjoint tout à l'heure ...
avatar
Kroko
Sage

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Kroko le Mar 18 Jan 2011 - 14:57
Voici le message que j'ai eu de la part d'un collègue, et une piste proposée :
"Bonjour

Pour répondre au mémo de Kroko : Moi aussi je constate une certaine dégradation dans la classe avec des élèves qui ostensiblement refusent tout travail
J'ai sanctionné G.pour insolence (= la jeune fille qui m'a dit que mon cours ne sert qu'à l'emmerder). Un élève : O. sèche systématiquement tous mes cours. D'autres restent assis durant tous le cours et la note zéro ne les dissuade aucunement. A. fait n'importe quoi (=celui qui m'a tutoyée et insultée) et entraîne Z. et Y.
Aussi, je me permets de proposer de mettre en place le même dispositif que nous avons utilisé avec les 2 CAp : Nous étions 5 profs et le CPE et avons convoqué un soir
4 élèves que nous avons rencontrés individuellement afin de les mettre face à leurs responsabilités et leur donner une feuille de route avec engagement personnel et précis sur des éléments de comportement.
Ce dispositif : 1 élève face à 5 ou 6 adultes a eu une réelle efficacité, ne serait -ce pas le moment de le réactiver ?"

je verrai ce soir le PA avec ma collègue de PSE qui souhaite utiliser son cours pour leur faire un rappel sur le respect.

au moins, les choses semblent bouger.
avatar
Cath
Bon génie

il fallait que ça arrive.  - Page 4 Empty Re: il fallait que ça arrive.

par Cath le Mar 18 Jan 2011 - 15:09
Ça me parait une bonne idée.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum