Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Reine Margot
Demi-dieu

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Reine Margot Sam 26 Fév 2011 - 19:34
être contre le collège unique = vouloir remettre des filières séparées avant la 3e.

si c'est ce que propose le snes maintenant, va falloir que je change de syndicat, moi. :lol!:
Bientôtlesud
Bientôtlesud
Fidèle du forum

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Bientôtlesud Sam 26 Fév 2011 - 23:32
Pour ceux qui pensent encore que le SNES est pour la mise en place du LPC...
http://www.creteil.snes.edu/IMG/pdf/10-76_S1_Colleges.pdf
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par User5899 Dim 27 Fév 2011 - 0:25
Igniatius a écrit:Si ça se trouve, elle est syndiquée, et même pas à la société des agrégés, pfff !
La Société des Agrégés de l'Université n'est pas un syndicat. Ca n'enlève rien à ses qualités ni à ses mérites, d'ailleurs.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par User5899 Dim 27 Fév 2011 - 0:31
Leclochard a écrit:J'ai plutôt l'impression que lorsqu'un gouvernement veut vraiment faire passer une réforme, il y arrive (ex: 2003 et 2010 pour évoquer deux mouvements très suivis). Lorsqu'il renonce/échoue (selon les interprétations), c'est qu'elle ne lui tient pas à coeur ou que d'autres acteurs nous soutiennent -les lycéens surtout.
J'ai une analyse différente. Les gouvernements UMP depuis 2002 ne cèdent plus, ils ont compris que céder leur coûte plus cher. C'est à nous de mieux voter...
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par User5899 Dim 27 Fév 2011 - 0:40
Finrod a écrit:Philippe Meirieu

http://www.meirieu.com/ARTICLES/colloque_psys.pdf

Et toute la page http://www.meirieu.com/ARTICLES/listes-des-articles.htm fait rêver.

Sa capacité d'analyse reste exceptionnelle, mais du pur théorique, et il a pas choisi "not' camp".

Je sense que la guéguerre durera bien au delà de ma courte carrière de 45 ans.

Souvenons-nous...
Libé, 1998
avatar
frankenstein
Vénérable

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par frankenstein Dim 27 Fév 2011 - 1:03
Augustin a écrit:Vous voulez des noms ? En voilà un qui est mouillé jusqu'au cou dans cette affaire.

http://www.soclecommun.fr/dominique-raulin.php

C'est un ultra qui pense qu'il faut bannir le terme "connaissance" du socle commun.

Eh bien, j'ai eu la patience d'écouter sa conférence jusqu'au bout, (c'est long car il passe un long moment sur les dates clés de l'histoire de l'Education à partir de 1936....d'ailleurs, c'est curieux comment on hiérarchise les dates dites clés), j'ai écouté et je n'ai finalement pas appris grand chose...Il n'est pas aussi partisan du socle que je l'aurais pensé. Au contraire, il met bien en garde contre une dérive possible: les savoirs ne se déclineront qu'en "compétences transversales", hiérarchisées différemment selon les établissements. En même temps, il dit que les savoirs "disciplinaires" n'ont plus de sens...Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 3795679266
Spoiler:

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Dim 27 Fév 2011 - 15:58
John a écrit:
Il suffit de voir son air cauteleux et papelard pour cerner le personnage.
Vous n'avez pas mieux, comme argument ?
J'ai déjà repris des élèves pour le même type d'argumentation, qui disait la même chose envers d'autres, mais avec des termes différents.

Dites, John, il me semble qu'ailleurs, sous un autre pseudo, vous ne vous gênez guère! Very Happy

Je n'étais pas dans l'argumentation, figurez-vous.
J'ai lu le Mériol de Lyon avant de l'entendre parler, ou de le voir à la télé.
je persiste et assume. Il suffit de le voir pour mesurer son hypocrisie. Tête penchée, yeux qui ne regardent pas en face.
Je serais prête à parier qu'en plus, il a la main molle. yesyes

Quand je vois Khadafi à la télé, je vois aussi un fou halluciné, ce qui corrobore ce que je sais des méfaits du personnage et ce que révèlent ses discours.
Et quand je vois et entends tel que je ne nommerai pas, je vois un agité, atteint d'histrionisme, et sans doute sniffeur de coke.

avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Dim 27 Fév 2011 - 16:10
J'ai retrouvé un article que je juge remarquable, et que je vous copie/colle

http://www.mezetulle.net/article-on-acheve-bien-l-ecole-de-la-republique-par-t-beal-57768897.html
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Dim 27 Fév 2011 - 16:11
retraitée a écrit:J'ai retrouvé un article que je juge remarquable, et que je vous copie/colle

http://www.mezetulle.net/article-on-acheve-bien-l-ecole-de-la-republique-par-t-beal-57768897.html

pas besoin d'être philosophe pour comprendre un philosophe, ce qui n'est pas le cas avec la prose filandreuse de certains pédagogos.

Je rectifie : Tristan Béal est professeur des écoles.


Dernière édition par retraitée le Dim 27 Fév 2011 - 18:38, édité 1 fois
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Dim 27 Fév 2011 - 16:56
marquisedemerteuil a écrit:être contre le collège unique = vouloir remettre des filières séparées avant la 3e.

si c'est ce que propose le snes maintenant, va falloir que je change de syndicat, moi. :lol!:

Tu sais Marquise, si mon visage a quelques traits un peu vieux, c'est que j'ai enseigné avant la réforme Haby, dans le collège où existaient les filières.
Je peux te dire que c'était nettement mieux que ces classes d'aujourd'hui, où coexistent des élèves ayant à peine un niveau de cours élémentaire et élèves de bon niveau (qui vont vite le perdre pour la plupart)
Il y avait trois filières
Type 1, destinée en principe aux élèves susceptibles de poursuivre des études au lycée, et au-delà.
type 2, concernant ceux qui feraient des études plus courtes (CAP, BEP)
Type trois, une sorte de prolongement de l'école primaire, avec un maître unique, ou peu de maîtres, pour ceux que l'on dit aujourd'hui pudiquement "en difficulté".
Ces classes accueillaient aussi des élèves étrangers, moins nombreux qu'aujourd'hui en 1970, à qui on enseignait le français.

Ces filières n'étaient pas étanches à l'intérieur du collège, on pouvait passer de 1 à 2 et inversement, de 3 à 2, voire de 3 à 1. J'ai eu ainsi d'excellents élèves venus des classes de transition.
L'avantage était double : d'une part , on adaptait sa progression et ses approches au niveau de la classe, on progressait, d'autre part, cela motivait les élèves qui souhaitaient rester en "ligue 1", et ceux qui aspiraient à monter de "ligue 2 en ligue 1" pour adopter des métaphores footbalistiques.

J'ajouterai qu'en ces temps bénis, on avait 9 heures/prof, 6 heures/élèves en 6e, ainsi, jeune certifiée, j'avais 2 classes de 6e, soit juste 18 heures, dont 6 heures en classe entière, 12 en demi-groupes. Cela fait rêver, non.

Et pourtant, mue par de généreux sentiments, j'ai voulu, comme nombre de mes collègues, en finir avec ces ghettos, comme on dit.
Au début, il y avait en plus de l'horaire commun, approfondissement pour les meilleurs, soutien pour les plus faibles, ce qui n'a pas tardé à accroître les écarts au sein d'une même classe.
Et puis, comme "cela ne servait à rien" ces heures ont été supprimées, et nous nous sommes retrouvés avec davantage de classes et davantage de difficultés pour enseigner.
Comme toujours, mais j'étais alors trop naïve pour le percevoir, la seule raison d'être de cette réforme, comme de toutes celles qui ont suivi, c'était de faire des économies.
J'étais alors au SNES, et il approuvait cette suppression des filières "à condition" qu'il y ait soutien/approfondissement, ce qui n'a pas duré.

Avec le SNES, que j'ai quitté à deux reprises (quand il a soutenu l'invasion de l'Afghanistan par les Soviétiques puis quand il a retiré la grève prévue à la rentrée par tous les syndicats contre le gros Claude Allègre. Je me suis laissé dire que 7000 adhérents avaient rendu leur carte ou ne l'avaient pas reprise à cette occasion ), les choses se sont gâtées quand au lieu de travailler avec les associations de disciplines, il a créé ses propres groupes de réflexion sur les disciplines; j'estime qu'il aurait dû en rester à la défense des conditions de travail ou des salaires, comme tout syndicat qui se respecte.
Quand je pense qu'en 69, le mot d'ordre était d'aligner progressivement les services des certifiés et ceux des agrégés, en commençant par revendiquer 17 heures!

Augustin
Augustin
Banni

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Augustin Dim 27 Fév 2011 - 18:25
Retraitée, ta prose me donne le vertige.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par User5899 Dim 27 Fév 2011 - 18:28
Augustin a écrit:Retraitée, ta prose me donne le vertige.
Oui, c'est fou, ça, ces gens qui aiment parler sur un forum Very Happy Very Happy
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Dim 27 Fév 2011 - 18:39
Augustin a écrit:Retraitée, ta prose me donne le vertige.

Pourquoi?
doublecasquette
doublecasquette
Enchanteur

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par doublecasquette Dim 27 Fév 2011 - 19:17
retraitée a écrit:
Augustin a écrit:Retraitée, ta prose me donne le vertige.

Pourquoi?

C'est vrai ça, pourquoi ?
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Reine Margot Dim 27 Fév 2011 - 19:22
retraitée a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:être contre le collège unique = vouloir remettre des filières séparées avant la 3e.

si c'est ce que propose le snes maintenant, va falloir que je change de syndicat, moi. :lol!:

Tu sais Marquise, si mon visage a quelques traits un peu vieux, c'est que j'ai enseigné avant la réforme Haby, dans le collège où existaient les filières.
Je peux te dire que c'était nettement mieux que ces classes d'aujourd'hui, où coexistent des élèves ayant à peine un niveau de cours élémentaire et élèves de bon niveau (qui vont vite le perdre pour la plupart)
Il y avait trois filières
Type 1, destinée en principe aux élèves susceptibles de poursuivre des études au lycée, et au-delà.
type 2, concernant ceux qui feraient des études plus courtes (CAP, BEP)
Type trois, une sorte de prolongement de l'école primaire, avec un maître unique, ou peu de maîtres, pour ceux que l'on dit aujourd'hui pudiquement "en difficulté".
Ces classes accueillaient aussi des élèves étrangers, moins nombreux qu'aujourd'hui en 1970, à qui on enseignait le français.

Ces filières n'étaient pas étanches à l'intérieur du collège, on pouvait passer de 1 à 2 et inversement, de 3 à 2, voire de 3 à 1. J'ai eu ainsi d'excellents élèves venus des classes de transition.
L'avantage était double : d'une part , on adaptait sa progression et ses approches au niveau de la classe, on progressait, d'autre part, cela motivait les élèves qui souhaitaient rester en "ligue 1", et ceux qui aspiraient à monter de "ligue 2 en ligue 1" pour adopter des métaphores footbalistiques.

J'ajouterai qu'en ces temps bénis, on avait 9 heures/prof, 6 heures/élèves en 6e, ainsi, jeune certifiée, j'avais 2 classes de 6e, soit juste 18 heures, dont 6 heures en classe entière, 12 en demi-groupes. Cela fait rêver, non.

Et pourtant, mue par de généreux sentiments, j'ai voulu, comme nombre de mes collègues, en finir avec ces ghettos, comme on dit.
Au début, il y avait en plus de l'horaire commun, approfondissement pour les meilleurs, soutien pour les plus faibles, ce qui n'a pas tardé à accroître les écarts au sein d'une même classe.
Et puis, comme "cela ne servait à rien" ces heures ont été supprimées, et nous nous sommes retrouvés avec davantage de classes et davantage de difficultés pour enseigner.
Comme toujours, mais j'étais alors trop naïve pour le percevoir, la seule raison d'être de cette réforme, comme de toutes celles qui ont suivi, c'était de faire des économies.
J'étais alors au SNES, et il approuvait cette suppression des filières "à condition" qu'il y ait soutien/approfondissement, ce qui n'a pas duré.

Avec le SNES, que j'ai quitté à deux reprises (quand il a soutenu l'invasion de l'Afghanistan par les Soviétiques puis quand il a retiré la grève prévue à la rentrée par tous les syndicats contre le gros Claude Allègre. Je me suis laissé dire que 7000 adhérents avaient rendu leur carte ou ne l'avaient pas reprise à cette occasion ), les choses se sont gâtées quand au lieu de travailler avec les associations de disciplines, il a créé ses propres groupes de réflexion sur les disciplines; j'estime qu'il aurait dû en rester à la défense des conditions de travail ou des salaires, comme tout syndicat qui se respecte.
Quand je pense qu'en 69, le mot d'ordre était d'aligner progressivement les services des certifiés et ceux des agrégés, en commençant par revendiquer 17 heures!


Oui mais à l'époque les élèves avaient eu en primaire une enseignement de qualité avec des horaires convenables pour le faire, savaient lire et écrire (je crois) à l'entrée en 6e (au moins pour la filière 1), si on fait ça maintenant ça sera la cata vu le niveau de ceux qui entrent en 6e. c'est le primaire qu'il faut remettre à flot avant de s'attaquer au collège.
Pour les horaires en collège que tu cites, on les voudrait tous, c'est clair.
Augustin
Augustin
Banni

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Augustin Lun 28 Fév 2011 - 0:01
retraitée a écrit:
Augustin a écrit:Retraitée, ta prose me donne le vertige.

Pourquoi?

Quand tu évoques le collège d'avant la réforme Haby en ces termes, moi qui rêve d'y revenir sans l'avoir connu, ça me file le vertige. Cette école je la rêve, je la crois impossible, et toi pourtant tu l'as vécu... Tu vois ce que je veux dire ? Rupture du continuum espace-temps !!

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Doc-Brown
sand
sand
Guide spirituel

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par sand Lun 28 Fév 2011 - 7:52
Retraitée, je me souviens des collègues qui avaient mon âge actuel quand j'ai débuté, et qui n'évoquaient l'avant Haby qu'en chuchotant, de peur d'être mal vus.
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Lun 28 Fév 2011 - 9:02
ui mais à l'époque les élèves avaient eu en primaire une enseignement de qualité avec des horaires convenables pour le faire, savaient lire et écrire (je crois) à l'entrée en 6e (au moins pour la filière 1), si on fait ça maintenant ça sera la cata vu le niveau de ceux qui entrent en 6e. c'est le primaire qu'il faut remettre à flot avant de s'attaquer au collège.
Pour les horaires en collège que tu cites, on les voudrait tous, c'est clair.

Cela va de soi, je ne l'avais pas dit pour ne pas allonger ma prose.
Et j'en rajoute : ça ne badinait pas avec les sanctions, les retenues, voire les exclusions, et même les baffes. Il m'est arrivé de donner le choix entre une claque et une heure de colle , devinez ce que l'élève a choisi?
Certes, la claque était plus symbolique que douloureuse, mais aujourd'hui, j'aurais intérêt à avoir un bon avocat.


Augustin
Augustin
Banni

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Augustin Lun 28 Fév 2011 - 9:12
retraitée a écrit:
Et j'en rajoute : ça ne badinait pas avec les sanctions, les retenues, voire les exclusions, et même les baffes. Il m'est arrivé de donner le choix entre une claque et une heure de colle , devinez ce que l'élève a choisi?

La bonne vieille pédagogie de la taloche. Je ne me lasserais jamais de lire des choses comme ça. Je sens que la bien pensance va pas tarder à ramener le bout de son nez !
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Reine Margot Lun 28 Fév 2011 - 10:02
Augustin a écrit:
retraitée a écrit:
Augustin a écrit:Retraitée, ta prose me donne le vertige.

Pourquoi?

Quand tu évoques le collège d'avant la réforme Haby en ces termes, moi qui rêve d'y revenir sans l'avoir connu, ça me file le vertige. Cette école je la rêve, je la crois impossible, et toi pourtant tu l'as vécu... Tu vois ce que je veux dire ? Rupture du continuum espace-temps !!


moi aussi, si 'javais connu ça, je serais restée prof. Rolling Eyes c'est dire.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Reine Margot Lun 28 Fév 2011 - 10:02
retraitée a écrit:ui mais à l'époque les élèves avaient eu en primaire une enseignement de qualité avec des horaires convenables pour le faire, savaient lire et écrire (je crois) à l'entrée en 6e (au moins pour la filière 1), si on fait ça maintenant ça sera la cata vu le niveau de ceux qui entrent en 6e. c'est le primaire qu'il faut remettre à flot avant de s'attaquer au collège.
Pour les horaires en collège que tu cites, on les voudrait tous, c'est clair.

Cela va de soi, je ne l'avais pas dit pour ne pas allonger ma prose.
Et j'en rajoute : ça ne badinait pas avec les sanctions, les retenues, voire les exclusions, et même les baffes. Il m'est arrivé de donner le choix entre une claque et une heure de colle , devinez ce que l'élève a choisi?
Certes, la claque était plus symbolique que douloureuse, mais aujourd'hui, j'aurais intérêt à avoir un bon avocat.



yesyes yesyes yesyes
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Lun 28 Fév 2011 - 10:05
Augustin a écrit:
retraitée a écrit:
Et j'en rajoute : ça ne badinait pas avec les sanctions, les retenues, voire les exclusions, et même les baffes. Il m'est arrivé de donner le choix entre une claque et une heure de colle , devinez ce que l'élève a choisi?

La bonne vieille pédagogie de la taloche. Je ne me lasserais jamais de lire des choses comme ça. Je sens que la bien pensance va pas tarder à ramener le bout de son nez !

Néanmoins, j'ai demandé ma mutation en lycée en 82, car j'avais vraiment trop de démangeaisons dans les mains, et céder à la tentation devenait dangereux!
Hélas, après 89, les choses ont commencé à se gâter aussi au lycée. Il a fallu 3 ou 4 ans pour que les ravages de la loi d'orientation se manifestent.
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Lun 28 Fév 2011 - 14:37
En remontant les fils de discussion, je trouve ça :

La loi, c'est la loi. Nous vivons dans un État démocratique et en tant que démocrate, nous reconnaissons que la loi votée s'applique à tous. À moins d'être anti-démocrate, et en tant que fonctionnaire d'État, nous devons appliquer les lois votées par le parlement. Donc, le Socle est "légitime", même au sens étymologique.

Cela s'applique-t-il aux lois votées sous l'Occupation? N'a-t-on pas de devoir de désobéir aux lois jugées injustes, ou, du moins, de tout faire pour les faire abroger?
L'expulsion des sans-papier est sûrement dans la loi, dois-je l'appliquer?
Fantômette
Fantômette
Habitué du forum

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Fantômette Lun 28 Fév 2011 - 14:50
Pour repréciser le contexte de ces propos, c'est une réponse que Milasaintanne m'a faite quand j'ai dit qu'il n'était pas question pour moi d'appliquer le Socle.
Je lui avais répondu (p14 du fil de discussion sur le socle): "Effectivement cet argument ne me satisfait pas. Je ne suis pas anti-démocrate mais, comme Antigone ou d’autres personnes faites de chair et d’os, si une loi me semble injuste, illégitime, j’aurais bien dû mal à l’appliquer, au contraire, j’ai envie de me révolter contre."
avatar
retraitée
Doyen

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par retraitée Lun 28 Fév 2011 - 15:12
J'allais justement évoquer Antigone.

Quant à la démocratie,on pourrait en discuter!
Je doute que la loi s'applique à tous de la même façon. Voir les millions donnés en toute illégalité à Nanard.
"Selon que vous serez etc"
Mélane
Mélane
Niveau 6

Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 Empty Re: Le SGEN et les livrets de compétences

par Mélane Lun 28 Fév 2011 - 18:51
Augustin a écrit:
retraitée a écrit:
Et j'en rajoute : ça ne badinait pas avec les sanctions, les retenues, voire les exclusions, et même les baffes. Il m'est arrivé de donner le choix entre une claque et une heure de colle , devinez ce que l'élève a choisi?

La bonne vieille pédagogie de la taloche. Je ne me lasserais jamais de lire des choses comme ça. Je sens que la bien pensance va pas tarder à ramener le bout de son nez !

Le rêve ! Le SGEN et les livrets de compétences - Page 4 708211
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum