Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

Résultats d'une enquête auprès de 556 stagiaires Empty Résultats d'une enquête auprès de 556 stagiaires

par John le Mer 16 Mar 2011 - 23:05
Communiqué de presse du SNALC-CSEN (FGAF) du 16 mars 2011 :

Enquête stagiaire du SNALC-CSEN : la preuve de l'échec !

Le SNALC-CSEN (FGAF) a mené, entre février et mars 2011, une enquête auprès des professeurs stagiaires du second degré, afin d'effectuer un bilan des nouvelles conditions d'entrée dans le métier. A ce jour, 556 stagiaires de toutes disciplines, tous corps et toutes académies ont ainsi répondu au questionnaire en ligne proposé par le SNALC [1], qui portait aussi bien sur les conditions d'exercice que sur les modalités de formation. Le SNALC livre ici les premiers résultats de cette enquête, dont les données détaillées seront prochainement disponibles sur le site www.snalc.fr et dans la Quinzaine Universitaire. Il remercie les nombreux stagiaires qui ont trouvé le temps, dans un contexte difficile, de répondre à cette enquête.

Le SNALC relève tout d'abord la surcharge de travail ressentie. Non contents d'avoir été affectés en service complet dès leur première année d'exercice, un tiers des stagiaires interrogés (32,8%) enseigne en classes d'examen (plus de la moitié d'entre eux préparant au baccalauréat !) et il était prévu à la rentrée que près de un sur cinq (17,8%) effectue des heures supplémentaires, en désaveu de la circulaire sur l'organisation de l'année de fonctionnaire stagiaire. De fait, quatre stagiaires sur cinq (79,6%) avouent avoir eu des problèmes d'adaptation au rythme de travail soutenu exigé par le service à temps complet dès la rentrée et les trois quarts ont éprouvé des difficultés dans la préparation de leurs cours (76,9%).

Si les tuteurs ont plutôt bien joué leur rôle, il est à noter que près d'un tiers d'entre eux (29,7%) ne sont pas dans le même établissement que le stagiaire, et que les rencontres sont rendues difficiles, notamment par les incompatibilités d'emploi du temps : 19,5% des tuteurs ne peuvent se rendre régulièrement dans la classe de leur stagiaire et 14,7% des stagiaires ne peuvent assister aux cours de leur tuteur. Plus grave : la moitié des stagiaires (48,9%) avoue n'avoir pas pu rencontrer facilement leur tuteur en-dehors des heures de cours, en raison notamment de contraintes d'emploi du temps (64,4% des stagiaires).

Malgré l'intégration des IUFM aux Universités, le SNALC se désole de constater les mêmes écueils dans les contenus de formation théorique : seuls 10% des stagiaires estiment que la formation générale et disciplinaire qui leur a été proposée cette année est satisfaisante, les autres la jugeant « médiocre » (36,6%) ou « insuffisante » (53,3%). Près de 80% d'entre eux (79,8%) estiment que les journées de formation de pré-rentrée ne leur ont été d'aucune utilité. Beaucoup d'entre eux ont toutefois souligné l'intérêt de la formation disciplinaire (à condition qu'elle ait lieu à temps) face à l'incurie des modules « généralistes » (formation qualifiée de « lamentable », « pitoyable », « inutile », « éloignée de la réalité »). Le SNALC rappelle qu'il a toujours dénoncé les formations qui n'étaient pas directement connectées aux disciplines, pour leur caractère inutile, abscons et infantilisant. Il constate que, malheureusement, la masterisation n'a rien enlevé de l'emprise des sciences de l'éducation sur la formation !

En conclusion, si le principe du compagnonnage semble convenir dans son principe à une majorité de stagiaires, ils souhaitent toutefois disposer de conditions d'exercice décentes pour en tirer profit. Ils réclament ainsi à 98% un temps de service allégé : 79,1% d'entre eux souhaiteraient un service à mi-temps au maximum, ainsi que la possibilité d'échanges facilités avec leur tuteur.

A la lumière de ces résultats, et en accord avec la volonté ministérielle et présidentielle de remise à plat de la formation des maîtres, le SNALC estime plus qu'urgente la réouverture du dossier de la masterisation, et se tient prêt à porter la parole des stagiaires qui lui ont fait confiance.

Contacts :
Jean-Charles ZURFLUH, Responsable SNALC-CSEN stagiaires et entrée dans le métier
Claire MAZERON, Vice-présidente du SNALC-CSEN

[1]https://spreadsheets.google.com/viewform?formkey=dFdyWnJ2NkoxcGczS1BNUEFUTWo4TkE6MQ

Au passage, c'est dommage qu'on ne soit au courant de cette enquête qu'au moment de la publication des résultats.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Nuits
Nuits
Fidèle du forum

Résultats d'une enquête auprès de 556 stagiaires Empty Re: Résultats d'une enquête auprès de 556 stagiaires

par Nuits le Jeu 17 Mar 2011 - 7:54
Ce qui serait intéressant, ce serait de recouper les résultats d'enquêtes menées par les différents syndicats. J'ai répondu à plusieurs enquêtes, et toutes posaient à peu près les mêmes questions.
Enfin, il aurait été bien de poser des questions précises sur l'état de santé physique et psychologique des "sondés" (avec anonymat bien entendu), du type:
Combien de jour d'A.M ? Combien de Kilo perdus ? Avez-vous déjà fait des malaises par excès de fatigue ? Avez-vous commencé un traitement (anxiolytiques, A.D...) Avez-vous déjà "craqué" ? Etes-vous déjà parti la boule au ventre au travail ? etc... C'est plus précis et plus parlant que: "avez-vous ressenti du stress / de la fatigue ? "
De plus, il aurait été éclairant de demander des petits témoignages sur les pressions ou "coups bas" subis par les stagiaires par les "encadrants" CDE / IPR / tuteurs / formateurs IUFM etc... (exemple: un formateur nous a sereinement expliqué que si l'on mettait trop de temps pour préparer un cours, c'est que nous étions incompétents. De même pour tous ceux qui ne sont pas capables de boucler une L.A en une heure, ou les programmes de l'année, programmes que, sachez-le chers collègues, nous ne savons pas lire correctement...)

Bref, un peu tout ce qui est évoqué ici et qui ne ressort pas nettement des enquêtes (il suffit de lire le fil sur "les stagiaires et leur santé).

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy
avatar
Kroko
Sage

Résultats d'une enquête auprès de 556 stagiaires Empty Re: Résultats d'une enquête auprès de 556 stagiaires

par Kroko le Jeu 17 Mar 2011 - 9:38
@Nuits a écrit:Ce qui serait intéressant, ce serait de recouper les résultats d'enquêtes menées par les différents syndicats. J'ai répondu à plusieurs enquêtes, et toutes posaient à peu près les mêmes questions.
Enfin, il aurait été bien de poser des questions précises sur l'état de santé physique et psychologique des "sondés" (avec anonymat bien entendu), du type:
Combien de jour d'A.M ? trop

Combien de Kilo perdus ?
moi je bouffe pour compenser mon stress maintenant !

Avez-vous déjà fait des malaises par excès de fatigue ?
encore un mardi soir !
Avez-vous commencé un traitement (anxiolytiques, A.D...) Avez-vous déjà "craqué" ? Etes-vous déjà parti la boule au ventre au travail ? etc... C'est plus précis et plus parlant que: "avez-vous ressenti du stress / de la fatigue ? "
tout à fait d'accord avec toi, avez vous ressenti stress fatigue n'est pas assez défini pour montrer les ravages que certains d'entre nous subissent

De plus, il aurait été éclairant de demander des petits témoignages sur les pressions ou "coups bas" subis par les stagiaires par les "encadrants" CDE / IPR / tuteurs / formateurs IUFM etc... (exemple: un formateur nous a sereinement expliqué que si l'on mettait trop de temps pour préparer un cours, c'est que nous étions incompétents. De même pour tous ceux qui ne sont pas capables de boucler une L.A en une heure, ou les programmes de l'année, programmes que, sachez-le chers collègues, nous ne savons pas lire correctement...)

ouais, ma liste de vacheries est bien loooooongue.


Bref, un peu tout ce qui est évoqué ici et qui ne ressort pas nettement des enquêtes (il suffit de lire le fil sur "les stagiaires et leur santé).
veneration
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum